1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Balthier d'Assonville [Valmont ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balthier d'Assonville
Poete


Nombre de messages : 8
Age : 30
rang : Noblesse d'Épée
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Balthier d'Assonville [Valmont ;)]   Jeu Mar 05 2009, 15:42

[Balthier d'Assonville]

¤¤¤

I-Me, myself & I

Date de naissance et âge

26 Juin 1638, 24 ans en ce début d'année.

Origines
La famille d'Assonville est originaire de Touraine.

Classe sociale
Noblesse.

Métier/Titre
Vicomte du domaine de Cormery (On peut donc également le nommer Balthier de Cormery).


¤¤¤

II-Racines

Famille
Gauthier d'Assonville, son père, est Colonel d'un régiment d'infanterie en Flandre. La noblesse de la famille remonte à (au moins) quatre générations comme l'a voulu le recensement de Monsieur Colbert. L'histoire de Madame d'Assonville est, quant à elle, beaucoup plus intéressante. Cousine éloignée de Geronima Mazzarini (Mère d'Olympe et Marie Mancini), elle arrive en France à la suite du Cardinal éponyme et est rapidement mariée à un comte du Poitou dont le nom s'est perdu à travers les âges. Le comte, âgé et perclus de rhumatismes n'est bientôt qu'un mauvais souvenir et Elena (car c'est le nom de la charmante mère de Balthier) épouse en secondes noces un fringant Colonel en 1635.
Edouard est le premier né, il suit son père et grimpe les échelons militaires. Balthier, le second, se réserve à une vie plus oisive et mouvementée...

Histoire
Nous pourrions imaginer un père comblé en 1638 : deux garçons, parfait. L'un serait soldat, l'autre appartiendrait au clergé, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nous pourrions imaginer ce père comblé et nous aurions raison. Gaston d'Assonville, en 1638 était heureux et confiant.

Qu'en fut-il quelques années plus tard ? Après avoir dévalisé plusieurs fois l'armoire à confitures, tiraillé les tresses des sœurs Mancini dès qu'il les croisait, s'être caché sous les jupes des servantes, avoir ouvert l'écurie et fait fuir les chevaux en pleine nuit, Edouard [Vous vous attendiez à Balthier n'est-ce pas ? Razz] se fit une raison, décida de grandir, rentra dans l'armée à 17 ans et devint un grand capitaine, marié à une jolie femme, s'illustrant pendant des manœuvres militaires compliquées. Et papa Gauthier était toujours heureux...

Après avoir gentillement cueilli des petites fleurs dans les prés, joué tranquillement auprès des sœurs Mancini lorsqu'il se rendait en Italie, fait de jolis sourires aux servantes, s'être promené sur le dos des chevaux, Balthier se dévoya, devint déraisonnable, repoussa toutes les alliances qu'on lui proposait de manière dédaigneuse (trop grande, point assez jolie, trop maigre, point assez riche...), entra dans son premier bordel à 13 ans, s'illustrant lors de "manœuvres" fort subtiles et compliquées dans des lits des plus glauques aux plus parfumés. Et papa Gauthier maudissait le jour qui lui avait donné un second fils...

La famille comprit qu'il n'y avait rien à attendre de Balthier. A 19 ans, il était toujours aussi dédaigneux envers les épouses qu'on voulait bien encore soumettre à son approbation, il débauchait toujours celles qui n'étaient pas à lui. La Fronde lui était passé dessus et il était passé sur quelques femmes de frondeurs mais il n'avait point trouvé le chemin de la raison et surtout pas de l'église. L'image de son fils, occupant un poste prestigieux dans la hiérarchie cléricale, n'était plus qu'une chimère pour Monsieur d'Assonville. La Cour seule, conviendrait à un tel jeune homme. On lui trouva une obscure charge et on l'envoya à Paris. Ainsi, il ne ternirait plus les paisibles d'Assonville dans leur campagne tourangelle.

La ville fut une véritable révélation pour le jeune homme. Il s'y dévoya un peu plus et y embrassa entièrement les chemins du vice. Il perdit de l'argent dans les tripots, dans les auberges et dans les bordels. Il en regagna en se faisant entretenir par quelques dames parisiennes. Il vécut, nous pouvons le résumer ainsi, jusqu'à son arrivée à la Cour en 1658. Il y retrouva avec joie Olympe et Marie Mancini. Olympe, maîtresse du roi depuis 1656 se chargea de l'introduire dans ce nouveau monde de perversions qu'il ne cherchait qu'à croquer de ses dents blanches et acérées. Cette dernière, avait été son amie d'enfance en Italie... En Touraine, lors de leur adolescence, ils avaient gouté aux premières joies des sens et de l'amour. Il s'étaient revus à Paris, quand Balthier y avait été envoyé en 1657 et y avaient vécu une liaison courte et sulfureuse.

Il la redécouvrait à Fontainebleau, plus belle que jamais, un an plus tard. Plus que jamais maîtresse royale également... Un jeu plutôt dangereux se joua dans les couloirs du château, dès qu'ils étaient envahis par la nuit. Ceci expliqua peut-être le fait que le Roi se désintéressa subitement d'Olympe au mois de Juillet. Peut-être n'était-ce qu'une coïncidence. En effet, Olympe était mariée depuis l'arrivée de d'Assonville à la Cour, mari qui ne trouvait rien à redire à la conduite de sa volage épouse. Cependant, en 1658, c'est la patience du Roi qui semblait avoir atteint sa limite et il délaissa sa maîtresse au profit de sa jeune soeur Marie. Olympe tint Balthier responsable de son abandon et elle repoussa le jeune homme qui s'en offusqua sur le coup. Ils demeurèrent en froid jusqu'à l'été 1660.

Olympe rompit alors la discorde en lui proposant une association extrêmement intéressante, déraisonnable et malhonnête : Rien ne pouvait plus plaire à un tel jeune homme qui, pour honorer ses créances (papa avait décidé d'arrêter de payer), passait de duchesse en marquise, de comtesse en baronne. Cherchait-elle à oublier sa sœur Marie qui à présent avait les faveurs et le lit de Louis ? Toujours est-il qu'ils mirent en place un autre jeu. Ils s'enverraient des lettres, afin de se désigner une "victime" en particulier à la Cour. L'un devait suivre les consignes de l'autre et séduire le ou la pauvre infortuné(e). Il suffisait ensuite de délaisser la proie pour en choisir une autre.

Balthier goûta ce jeu avec plaisir. Le pacte fut scellé par son vicomté. Gauthier, sourd aux demandes de son fils quant à une terre quelconque (il ne manquait plus que donner un titre à une telle engeance !), finit par céder face à une offre qu'il ne pouvait refuser. Olympe céda pour une bouché de pain sa petite terre de Cormery en Touraine, qu'elle tenait de feu sa mère. Balthier devint alors vicomte. Nous étions en 1662.

Et maintenant?
Le jeu des lettres continue toujours entre Olympe et Balthier. C'est ce qui l'enthousiasme le plus semaine après semaine, mois après mois. Toutefois, son titre de Vicomte ne suffit pas à combler ses envies. Depuis peu, il espère pouvoir amener de nouveau Olympe dans son lit, ce qui n'est pas gagné...

¤¤¤

III-Etats d'âme

Traits de personnalité
La dépravation naturelle de Balthier l'a poussé à être ambitieux et intéressé. Il lui faut toujours plus de proies féminines et donc plus d'argent. La rumeur enfle à la Cour autour de ses mœurs plus que légères mais les femmes qu'il séduit sont pour la plupart mariées et ne peuvent jeter leur adultère à la face de leur précieux mari par des commentaires accablants.

Il a un recul assez impressionnant sur sa personne et s'il sait qu'il est beau, il est tout à fait lucide quant à la noirceur de ses appétits. Il est plutôt cynique et détaché.

Flegmatique, il ne résout rien par la colère. Il préfère les petites piques assassines à la sauce Fontainebleau. Tout semble glisser sur lui et ne jamais ébrécher son masque du parfait gentilhomme, lorsqu'il est en société.

Dans l'intimité, c'est une autre histoire : Il ne retient point ses remarques outrageuses, ni son dédain ou son dégoût lorsqu'il s'agit de congédier une maîtresse. Il ne fricote pas avec la servante, met qui n'est pas assez raffiné à son goût (à moins qu'Olympe le lui demande, mais elle ne l'a pas encore fait).

La seule personne qui a la possibilité de le plonger dans une émotion un peu trop vive est sa compagne de jeu, qui a un fort ascendant sur lui.

Goûts
Il aime tout ce qui est déviant, sauvage et inavoué. Il apprécie tout particulièrement les secrets que les femmes lui confient sur l'oreiller. Secrets qu'il s'empresse de narrer avec moults détails dans les lettres qu'il écrit à Olympe.
Il goûte bien entendu l'amour et le jeu, l'alcool et la bonne chère (et chair) ainsi que les plaisirs de la chasse.

¤¤¤

IV-Etre et paraître

Caractéristiques générales

Balthier est un homme brun qui possède des yeux bleus très clairs. On lui donnerait le bon dieu sans confession mais une étrange lueur dans le regard entraîne parfois une certaine méfiance de ses interlocuteurs.

En détails
Ses cheveux sont bouclés, ses yeux bleus sont avenants mais son sourire ne révèle rien d'honnête. Courtisan averti, il porte des habits aux coupes impeccables, connaît les bonnes manières et l'étiquette sur le bout des ongles mais ne perd pas une occasion de les enfreindre. Il ne se révèlera jamais devant le monde ou ses amis mais les valets et ses maîtresses font les frais de son vil comportement.
Il est grand et a le port de tête altier, le sourcil à la courbure élégante. Il est très séduisant, de visage et de corps (l'âme il faut oublier). Il a un charme assez animal et son raffinement extérieur ne masque pas entièrement les signes d'une vie dissolue.

Habitudes
Le sourire en coin, la séduction dans les couloirs sombres, la perdition dans tous les lits ou presque. Les nobles s'entend.

¤¤¤

V-La vie en société

Olympe Mancini est sa plus proche confidente et amie. Leur rapport demeure tout de même ambigu. Il connaît Marie, depuis l'enfance, mais à tendance à la dédaigner pour agréer l'autre sœur.
Il a croisé le Comte de Chastignac dans de nombreux bordels. Il est donc capable de l'identifier, mais il y a fort à parier que la solidarité masculine jouera beaucoup dans toute cette histoire.
Il n'est pas aimé du Roi, vu qu'il fraye beaucoup avec Olympe. Mais par respect pour les faits d'armes de son frère Edouard, Balthier est entièrement toléré à la Cour.

¤¤¤

VI-Et puis le reste...

Prénom
Le Président

Age

25 ans

Expérience et niveau RP

Old & Enough (le Président sait parler anglais...)

Présence sur le forum
Régulière

Comment l'avez-vous connu?
Par une connaissance de bordel...

Mot magique
"La Touraine au pouvoir !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Balthier d'Assonville [Valmont ;)]   Jeu Mar 05 2009, 18:10

Très bonne fiche monsieur D'Assonville, comme je m'y attendais après votre mp! (je sens que votre personnage ajoutera du piment dans la vie de Champignac thumbs up )
Je vois que l'on désire garder l'anonymat, c'est à votre bon plaisir Smile

Soyez le bienvenue dans 1663 !
admin #1 : Check !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthier d'Assonville
Poete


Nombre de messages : 8
Age : 30
rang : Noblesse d'Épée
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Balthier d'Assonville [Valmont ;)]   Jeu Mar 05 2009, 22:37

Que d'honneurs que votre check, Monsieur de Chastignac. Vous m'en voyez tout émoustillé(e)...

L'anonymat n'était pas de mise, mais bon, joueur je suis, joueur je resterai... Tout du moins, lorsque nous flooderons de concert. Le président aime te vouvoyer Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balthier d'Assonville [Valmont ;)]   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Balthier d'Assonville [Valmont ;)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henry Valmont [Finish !]
» LOUIS C. DE VALMONT ? i'm going crazy, in this big white room
» Il y a toujours mille raisons pour s’enfermer. Sortir est beaucoup plus difficile. [Pv H.Valmont]
» Three heroes and the Titanic Ft. Romy Valmont
» Un sourire peut faire oublier tous vos maux [Yuna&Balthier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: INTENDANCE :: Personnages et histoires :: Fiches validées-
Sauter vers: