1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'appel du Large

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damperrey d'Aubigny
Poete


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: L'appel du Large   Ven Nov 27 2009, 08:22

Zéphyr souffle doucement sa bruine depuis l'Ouest. Les nuages gris défilent, et les gouttelettes éparses tombent sur Fontainebleau. Il n'y a dans les jardins que peu d'activité, et seul les précipitations s'appliquent à mettre un peu de mouvement dans le paysage.

En haut de larges escaliers, sur une majestueuse terrasse, se dresse cependant un homme. Les mains jointes dans le dos, les pieds légèrement écartés, et le regard au loin. Louis-Isidore Damperrey d'Aubigny est immobile. La bouche légèrement entrouverte, il se laisse, avec délice, fouetter le visage par le crachin.

Il n'y a, pour un Officier de Marine, pas situation plus humiliante que celle qui touche l'Enseigne de Vaisseau Damperrey d'Aubigny. A quai, très loin de l'Océan qui plus est, sans expédition ou mission en vue. Au placard.

Nombreux sont ceux qui auraient pris leur affectation à Fontainebleau comme un privilège. Se rapprocher du soleil, goûter aux plaisirs de la vie de cour, et s'éloigner de la très contraignante vie en mer, n'apparait cependant pas, aux yeux de Louis-Isidore, comme un honneur, mais plutôt comme une punition.

Damperrey d'Aubigny se réfugie dans ses pensées, dans ses rêves : celui que cette terrasse se mue en passerelle, que ce bruit de fontaine fasse place à celui du clapotis, que les cyprès se parent de voiles blanches, que les exclamations des matelots s'appliquant à garder le cap couvrent celles des mouettes se faisant de moins en moins présentes, et qu'à ses côtés se tiennent ses officiers, les regards confiants.

Un bruit de pas rapides, suivi du claquement spécifique d'un garde à vous vient mettre fin aux rêveries de l'Enseigne de Vaisseau. Il se retourne lentement pour saluer le Premier Maître Guibois.


"Lieutenant, le Contre-Amiral Garrigues de Champville vous recevra à 10h00 en son bureau."

"Bien. Merci Premier Maître, vous pouvez disposer..."

Le jeune officier marinier s'exécute, tandis que l'Officier consulte sa montre-gousset. 8h25. Une heure et demie pour préparer son plaidoyer. Il n'a rien à faire à la cour. Il lui faut un bateau, et un ordre de mission. La Bretagne, l'Océan puis l'inconnu. L'exploration, puis la gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'appel du Large
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Dr Large et le député canadien Jaffer vous invitent à
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» L'appel du ciel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: