1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 mon analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: mon analyse   Lun Juil 11 2005, 12:31

[LE RIDICULE NE TUE PAS et, après réflexion: je crois que j'avais besoin de reconnaissance tears heureusement, j'ai grandi hmmm ]


Dernière édition par le Dim Jan 21 2007, 09:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Lun Juil 11 2005, 18:23

sad

Je m'inquiete pour toi la. C'est un semblant de coup de deprime? Une grosse remise en question?

calin

Eli, je t'aime gros comme tu es, ma puce.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Lun Juil 11 2005, 18:30

Rien de tout ça. Pourquoi je me remettrais en question ? Je ne déprime jamais ma vieille, quand je déprime, je gueule, et ça me remet tout dans l'ordre mdr.
Nan j'ai juste un peu philosophé. MDRRRRR
Et j'ai continué par mp le pire. Ca m'a donné un de ces mal de crane tu peux pas savoir....

Je n'ai jamais dit, et même pensé, que je voulais changer. Je suis comme ça, avec mes défauts, mes qualités, et ce n'est pas cette analyse qui va me faire évoluer.

Je me suis juste pendant plusieurs heures détachée de moi-même et observée, commenté chacun de mes gestes. Parce qu'aucun de mes gestes, de nos gestes a tous, de nos pensés sont dénués de sens. Tout a une explication, et c'est humain de vouloir le chercher. Suis-je plus humain que les autres ou ne le suis-je pas ? that is the question...
lol

Au fait, moi aussi je t'aime Piv Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Jeu Juil 14 2005, 03:26

Alors là, j'avoue être admiratif. Et j'ai tout lu... une bonne brique (comme d'habitude, quoi...! ;-)), mais j'ai lu jusqu'à la fin. Honnêtement, j'avoue avoir fait ce type d'analyse à l'âge de 18 ans... Un genre d'autopsychanalyse, en fait, un genre de regard très objectif de ce que l'on est. Dans mon cas, je me suis senti mieux par la suite. Comme un constat que bon, je suis ce que je suis, si les autres n'apprécient pas, "so be it"... et ça m'a fait un bien énorme, pour être tout à fait honnête. Le constat que, dans un sens, le plus important c'est le respect qu'on se porte à soi-même, et non ce qu'on voudrait que les autres pensent de nous.

Pourquoi tu nous as raconté tout ça? Puis-je risqué une réponse qui, même si elle s'est appliquée à moi à une certaine époque, peut peut-être ne pas correspondre à ta situation...? Je dirais que, parfois, c'est plus facile de se confier à des gens qu'on connaît moins, pour la simple et bonne raison que c'est souvent plus facile de montrer un visage différent à ces gens que ce qu'on a généralement l'habitude de montrer aux gens qui nous connaissent trop bien. Souvent pour la simple et bonne raison que les gens qui sont près de nous ont certaines attentes quant à nos faits et gestes, quant à nos paroles... et que c'est souvent difficile de remettre en question leurs certitudes...! Dans mon cas, ça m'a montré que je pouvais occupé un rôle autre que celui dans lequel je m'étais moi-même cantonné. Et que je valais mieux que ce que je croyais (c'est-à-dire pas grand chose à l'époque...).

En terminant, c'est pas toi qui avait offert tes services en tant que psychanalyste sur Chevalier? Si oui, et bien j'avoue que je te vois beaucoup d'avenir dans le métier...! ;-) Toi, folle? La lucidité est-elle une forme de folie? Je ne le crois pas... sinon, je suis moi aussi mûr pour l'asile. Seul hic : la lucidité est parfois plutôt déprimante... Mais je suis un éternel optimiste qui croit fermement en la race humaine... malgré tout...! ;-)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Jeu Juil 14 2005, 06:52

Citation :
Et j'ai tout lu...

Ou là... *sifflement d'admiration*. Je crois que tu dois être le troisieme en tout et pour tout ! lol ! Moi ça m'a pris presque 3h a l'écrire... alors j'imagine même pas pour ceux qui doivent lire et comprendre... mdr

Y a juste toi et qqun d'autre par... pur curiosité ? lol
Et Piv... parce qu'elle est over-protectrice ? lol ! toujours ! elle m'a envoyé un e-mail : "c'est quoi qui t'as mis ça dans la tête ?!?!?" mdr

Citation :
une bonne brique (comme d'habitude, quoi...! )

Je suis abonnée... ça serais pas rentable si j'écrivais des petits bouts lol

Citation :
j'avoue avoir fait ce type d'analyse à l'âge de 18 ans..

Je suis précoce ou t'es en retard ? Lol ! jk
Nan mais ça rassure de voir que je suis pas la seule... Wink Moi ce raisonnement je crois que je l'ai fait pendant environ deux mois en fait... c'était plutot flou, quelques brides, et puis finallement c'est presque devenue une dissertation (je crois que je suis précoce... les dissertation c'est l'année prochaine ! lol)

Citation :
ça m'a fait un bien énorme

Et bien tu sais quoi ? Moi aussi ! Ca m'a vidé toutes ces idées de la tête et maintenant je suis redevenue comme avant, mais avec la peche en plus ! Je suis ressorti de cette période comme toi, ce qui fait que la déprime, c'est pas pour maintenant... peut-être que la phsychanalyse est une période pour les gens complexé intérieurement qui leur permet d'accepter tout ça ? Mais en fait j'en sais rien... je sais même pas si j'étais complexée... en tout cas je le suis plus ! lol

Citation :
Je dirais que, parfois, c'est plus facile de se confier à des gens qu'on connaît moins, pour la simple et bonne raison que c'est souvent plus facile de montrer un visage différent à ces gens que ce qu'on a généralement l'habitude de montrer aux gens qui nous connaissent trop bien. Souvent pour la simple et bonne raison que les gens qui sont près de nous ont certaines attentes quant à nos faits et gestes, quant à nos paroles... et que c'est souvent difficile de remettre en question leurs certitudes...! Dans mon cas, ça m'a montré que je pouvais occupé un rôle autre que celui dans lequel je m'étais moi-même cantonné. Et que je valais mieux que ce que je croyais (c'est-à-dire pas grand chose à l'époque...).

Shocked C'est exactement ça ! tu m'as ouuuuuuvert les yeux ! (ça fait un peu gourou de secte... non ? mdr)

Citation :
Si oui, et bien j'avoue que je te vois beaucoup d'avenir dans le métier...!


Beaucoup de gens me voit avec beaucoup d'avenir dans beaucoup de métier... mais phsychanalyser les autres c'est tellement dur... parce qu'a la fois tu te dis "me phsybiduler moi, je peux, c'est mon corps, mon esprit, tout ce que je dirais restera entre moi et moi. Mais phsytrucer les autres ? Et si je me trompe ? Je les connais peut-être pas assez ? Et si je les froissais ?"
Et puis Piv qui me demandais de lui faire une analyse... ouhhh ! mais à l'époque, déjà je la connais que via internet... donc Piv, même si je te fais confiance, qu'est ce qui me dis que tu as pas un comportement completement différent que dans la réalité ? Je peux rien affirmer... tu vois ? pfiou, bref lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Juil 15 2005, 15:11

Adrien de Chastignac a écrit:
Je suis précoce ou t'es en retard ? Lol ! jk
Nan mais ça rassure de voir que je suis pas la seule... Wink Moi ce raisonnement je crois que je l'ai fait pendant environ deux mois en fait... c'était plutot flou, quelques brides, et puis finallement c'est presque devenue une dissertation (je crois que je suis précoce... les dissertation c'est l'année prochaine ! lol)

Ne dit-on pas qu'au même âge les filles sont plus matures que les gars? Honnêtement, je le crois... Mais bon, comment dire... je pense que dans ce cas-ci, c'était plutôt une question de savoir jusqu'à quel point on est prêt à ce remettre en question. ;-)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Juil 15 2005, 17:00

Ecoute, je pense que ca depend des personnes. Je me suis faite un simili-analyse (vraimetn basique) qui n'a toujours pas fini depuis 3 ans, et serieux, je ne le finirai jamais parce que c'est sans cesse changeant. J'ai tellemetn changee depuis secondaire 3 que je ne suis plus la meme personne. On garde certain traits de caracteres, certes, amsi les evenements de ta vie te font constamment evoluer.

Si tu mets ca comme ton dernier jugement, regarde dans 1 ans, tu ne seras meme plus la meme, sous plusieurs aspects.

Par exemple, ya 5 ans, j'etais carrement contre le fait de me marier un jour, il y a 3 ans, je me demandais pourquoi je ne voulais pas, j'ai fini par trouver la reponse, et dpuis un an a peu pres, je me demande ce que c'estque d'etre en couple, et depusi peu... bon, j'ai envie de ne pas etre toute seule sur le plan emotif... va donc savoir pourquoi... lol

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Juil 15 2005, 17:08

Tsss... mais on te parle pas de vouloir ou non te marier, ça c'est une opinion, pas un trait de caractere ma puce. Changer d'opinion, c'est tres simple, il suffit d'ouvrir les yeux; il suffit de se faire convaincre

Changer fondamentalement de caractere, c'est completement différent. Tu es orgueilleuse ? Et tu crois que tu auras su combattre cet orgueil dans 5 ou 10 ans ? Moi, ca m'étonnerais... enfin, bref Wink

_________________


Dernière édition par le Ven Juil 15 2005, 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Juil 15 2005, 17:19

mais je te dis que , par exemple, la question du mariage, peut tres bien etre en lien direct avec ton caractere! comme pour moi par exemple!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Déc 23 2005, 09:40

Attention le révolutionnaire arrive. On le voit tres peu souvent dans les parages mais il voulait apporter son savoir sur ce theme qui est beaucoup craint, la mort. Sa sacoche sous le bras il arrive devant ses auditeurs et s'assied à son bureau. Il sort de celle là des papiers qu'il répand correctement devant lui.

- Ah le theme d'aujourd'hui la mort. Je remercie votre cher collegue pour ce brillant exposé qui a surement du vous éclairer la lanterne, la preuve vous en discuter ensuite. Je n'ai pas trop l'occasion de venir en cours de flood. Mais quand il le faut... Alors commencons donc. Déjà la premiere question à se poser est qu'est ce que la mort? J'en vois déjà qui vont sortir les termes scientifiques du genre défaillance cérébrale lié au manque de glucose apporté au cerveau... La mort cérébral. Ca c'est le constat physique, scientifique, mais beaucoup trop terre à terre. Je veux parler de la mort qui bouleverse la vie. La mort qui vous fait passer dans l'au delà... Pour les croyants et les non croyants, a quoi sert la mort. La mort, est un passage d'une vie plein d'aventure, constitué de haut et de bas, de bonheur et de souffrance, d'une vie où il faut se battre, à une vie calme et paisible, où tout respire la tranquilité, le sommeil éternel. Pour les croyants c'est encore mieux, c'est un passage vers un monde encore meilleur, un monde parfait, sans défaut... Dans tous les cas, la mort est un passage d'une vie à une autre. Souvent on oppose la vie à la mort, mais quand on fait cela on ne parle pas de la meme mort. Car il existe deux morts différentes...
- La mort physique. Celle qui nous fait passer d'un monde à l'autre. Et qui en soit est la derniere souffrance qu'on puisse avoir sur Terre.
- La mort psychologique. Ce qui n'a rien à voir. Car la mort psychologique peut s'installer n'importe quand lors de notre vivant. Je la connais puisque je l'ai déjà vécu. D'autre ont du la connaitre. C'est avec la mort dans l'ame que les autobiographes ont fait de grands chefs d'oeuvres... Elle peut intervenir sous différente facon. La mienne c'est à cause d'un rateau que je me suis pris. Mon coeur qui s'était séparé de mon corps. J'avais perdu ma vie... Voilà un exemple. Mais il y a beaucoup d'autres possibilités. La perte d'un ami tres cher. Mais le pire, c'est la disparition du but de votre vie. Votre seul but, auquel votre coeur s'est accroché de toute sa force. Plus vos sentiments sont fort pour ce but, plus la disparition de celle ci se fera marquer et vous saurez ce qu'est la mort psychologique. C'est vraiment la sensationde tomber dans un puits sans fond, une descente aux enfers. Et quand tu touches le fond, tu désesperes de ne jamais plus remonter. Enfin tel est la mort psychologique, celle qui faut repousser à tout prix, car apres tu n'as plus envie de vivre physiquement et tu as envi d'aller rapidement dans ce monde sans souffrance. Voilà pourquoi des gens se suicident... Ce n'est pas pour rien... Ils ne sont pas fou, bien au contriare, ils sont malheureux comme pas possible et veulent se défaire le plus vite possible de leur malheur... Enfin voilà, tout ca pour dire que la mort que l'on parle chaque jour, il ne faut pas en faire toute une montagne, c'est un passage que tout le monde doit emprunter un jour, un passage pour une nouvelle vie... Encore plus belle que celle que nous vivons. Bon je crois que je vais arreter là sinon il n'y aura plus beaucoup de monde sur le forum demon demon demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Ven Déc 23 2005, 21:54

bravo pour cet exposé tout aussi passionant que mon analyse... autrement dit, pour les insomniaques...
N'empeche, j'ai tout lu !

Je voudrais rebondir la dessus, parce que tu en as parlé, disant que c'était parce que le but était mort et blablablablabla.
Moi, je pense que si il n'y a jamais eu autant de suicide qu'a notre époque, c'est parce que les jeunes (car ce sont bien les jeunes qui se suicident) n'ont plus foi en l'avenir.
Ce n'est plus un acte de bravoure, qui montre tout le courage, éviter le déshonneur lavé dans le sang etc etc... parce qu'il n'y a plus de deshonneur. Il n'y a plus d'honneur. Il n'y a plus de quoi s'élever dans la société qu'en étant le plus riche et donc le plus verreux possible.
Donc, les jeunes n'ont plus leur place, ils se sentent manipulés, des pions dans la société, travailler a l'école, avoir son bac, trouver du boulot, travailler, travailler, travailler, prendre sa retraite. Tout le reste n'est que secondaire, il n'y a plus de vie, nous sommes des automates.
Apres, comme s'étonner que les jeunes veulent mourir ?
On a plus, dans notre société, de place a l'honneur et a la morale. Il n'y a plus cette possibilité de s'élever par la simple force morale, par l'intelligence, par l'inventivité.
Notre société capitaliste nous entraine tous au désespoir ! Regardez donc "Les temps modernes"
travailler pour faire des bénéfices, faires des bénéfices pour quoi ? Pour faire d'autres bénéfices.
Et lorsque quelqu'un cherche a ne pas suivre ce systeme, on le traite de marginal.

Discours de rouge, me direz vous... et non, contrairement aux apparences, je ne suis pas communiste. Quoique pour moi c'est surement le meilleur systeme qu'on ai trouvé jusque là. C'est juste que c'est ... une illusion. Vivre sans état c'est possible pour les civilisations primitives, avec de petites tribus, mais dans un pays de 60 millions d'hab on ne peut pas se permettre d'appliquer les idéologie Marxistes.

Donc, oui, j'ai dévié sur la politique... hum, c'est juste que je me cherche en ce moment sur ce domaine...

Bref, oui, le désespoir, les suicides...

Oui, voilà, on a tous l'impression de n'être que des robots, on est sans cesse fliqués, tout est programmé.
On a jamais été autant surveillé qu'a notre époque, on peut surveiller le moindre de nos geste, "liberté égalité fraternité" c'est du pipo. En France il n'y a pas plus de fraternité aujourd'hui qu'entre les hugenots et catholiques en aout 1572; il n'y a pas plus d'égalité entres les hommes et femmes, entre les magrébins et blancs, qu'il n'y avait d'égalités entre les esclaves et plebeiens a Rome, mais surtout, il n'y a jamais eu aussi peu de liberté. Carte de crédit, d'identité, assurance, passeport, caméra de surveillance, puce électronique.... on est fliqué de partout !
Impossible de claquer notre petite vie et de se faire la belle ! Même les gitans vont devoir payer une taxe d'habitation maintenant !
Apres, dans la tête des jeunes, des jeunes qui revent, des jeunes qui se construivent et qui pensent, lorsqu'ils s'apercoivent de ça sans vraiment réussirent a l'expliquer, vous pouvez comprendre leur desarroi non ?

Et puis pour en revenir a cette robotisation de l'homme : tout est mécanisé. L'homme n'a plus aucune valeur, donc plus aucun honneur, et plus de quoi être fier. C'est fini le temps de Napoléon où l'on pouvait s'élever dans la société grace a des actes de bravoures, c'est finis les fils de palfreniers qui terminent maréchaux !
Aujourd'hui, pour être le plus fort, il faut être le plus armé. Pour être le plus armé, il faut être le plus riche.
Et puis, on en vient a être cruel. Car, c'est quoi être le plus fort, c'est avoir la BA et pouvoir faire exploser la Terre 30 fois ? Mais quel interet lorsque tout le monde la possede ? Alors on redouble d'ingéniosité niveau cruauté...

Mais ça, c'est pas que dans la guerre, regardez le sport même. C'est quoi ? Les courses automobiles par exemple... Ouah ! Truc y gagne ! Ouah ! Et grace a quoi ? Grace a l'écurie automobile qui a fait le moteur le plus perfomant rolls*
Et même les sports pas mécaniques : Le foot, c'est quoi ? Courir apres une baballe en portant le T-shirt Adidas pour faire de la pub, et un ptit coup de seringue et on court trois fois plus vite que tout le monde....

Alors apres, on en vient a se poser les questions sur notre place dans le monde.
On se dit "merde, faut changer ça"
Et puis on s'aperçoit que le seul moyen serait de faire exploser la Terre et de tout recommencer.
Alors on désespere.
On pense.
On cherche a trouver sa place.

"Il faut être jeune et sentir la vie couler dans ses veines pour vouloir mourir. Lorsque l'on sens qu'elle nous quitte, lorsque l'on voit nos doigts se décharner, lorsqu'on est vieux en somme, l'on s'agrippe et l'on s'accroche, essayant desesperement de retenir le souffle de vie qui nous quitte"

Et là, on en vient a bourrer notre crane d'une question, d'une réflexion, afin de ne plus avoir la tête qui tourne.
La mort.
Certain se demande si ça fait mal, d'autre se demande se qu'il y a apres.
Moi, je me demande si c'est courageux de mourir.

Car, oui. Je sais pas si vous avez remarqué, mais je ne cesse de parler d'honneur et de bravoure et blablabla...
Peut-être un contre coup des Dumas, toujours est-il que je suis d'un incroyable orgueil et fierté
Et donc, je me demande si c'est courageux de mourir.

D'un coté, n'est ce pas que oui ? Il faut avoir une sacré confiance, ou avoir un sacré desespoir, toujours est-il qu'il faut être habité de quelque chose de tres fort pour appuyer sur la détente, pour sauter dans le vide, pour avaler le poison.

Et d'un autre coté, quand j'entend les gens dire "pauvres petits qui se sont otés la vie... ils ont perdus leur foi en l'avenir"
Je pense que j'aimerais pas qu'on ai pitié de moi comme ça. Ca me dégoute.
Je me fiche de se qu'on pense de moi maintenant. J'ai juste envie de laisser une grande impression de moi apres ma mort. Que les gens se dise "wow", avoir mon nom dans un livre d'histoire demon , la gloire demon
Et se suicider c'est pas le truc le plus pratique.
Enfin, se suicider maintenant, alors que tout ce que je vis c'est une crise existencielle passagere, que les vieux ne comprennent pas ou plus.
Et puis, c'est quitter la vie alors qu'elle vient a peine de commencer, c'est ne pas avoir le courage de continuer, c'est être lache, en somme.

_________________


Dernière édition par le Lun Aoû 28 2006, 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Sam Déc 24 2005, 14:12

J'avoue aussi que le suicide n'est pas facile et n'est pas la meilleure des choses non plus. Mais c'est sur la vie à notre époque est toujours plus compliqué au début.

On doit faire le premier pas pour entrer dans ce monde. On doit se forger nos armes face à ce monde hostile. Et comme tu le dis si bien, ces armes il faut se les acheter. Ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent n'auront pas suffisament d'armes efficaces pour combattre et devront se frayer leur place par la seule force de leurs bras...

Il y en a qui arrive, il y a des milliers et des miliers d'exemple. Certains meme ont réussi à vaincre les hommes les plus armés et les plus friqués. Tout ne dépend pas de l'attirail, mais de la volonté. La plus grande force de l'homme. Mais cela arrive à une minime parti de la population. Il faut un eforce mentale surpuissante, la moindre faiblesse et cc'est le chaos. C'est la loi du plus fort, il n'y a pas de place pour les faibles...

Et c'est ce qui arrive aux suicidés, ils la perdent cette volonté. Et comme ceux ci font parti des gens qui ont peu de moyen, ils n'ont rien pour combattre le monde qui les entoure... Si bien qu'il n'ont plus rien à faire ici... Et en total deprim et bien bye bye...

Citation :
Notre société capitaliste nous entraine tous au désespoir ! Regardez donc "Les temps modernes" !!
travailler pour faire des bénéfices, faires des bénéfices pour quoi ? Pour faire d'autres bénéfices.
Et lorsque quelqu'un cherche a ne pas suivre ce systeme, on le traite de marginal.

Alors là je t'arrete. Ce n'est pas un systeme qui est à l'origine de tout ca. Le communisme comme le capitalisme, c'est la meme chose, ils ont tous les deux pour but: le PROGRES Car le capitalisme est beaucoup plus libre que le communisme, beaucoup plus. Le communisme c'est égalité absolu, tout le monde pareil. Que tout le monde soit pareil je l'accorde c'est bien et c'est un bon principe, mais ce que je déteste chez le communisme ce n'est pas le principe mais le moyen, comment cela est appliqué. Pour appliqué un régime communiste, il faut un gouvernement fort et puissant, donc une dictature, c'est obligé. Il est impensable qu'une République puisse faire respecter le communisme, le gouvernement là serait bien trop faible et il pourrait appliquer tout au plus des réformes socialistes... Non pour le communisme faut une dictature. Un dictateur ou dictatrice comme bon vous semble, pour pouvoir imposer des tonnes et des tonnes de décrets, enlevant des milliers de liberté aux personnes. Tel la liberté de s'habiller, de s'exprimer, de manger, de penser.... Une société de fourmi si vous voulez. Mais la différence entre une fourmi et l'homme, c'est que ce dernier a des sentiments et veut pouvoir les communiquer. Donc un régime communiste, la liberté est inexistante...

Je remarque que je dérive un peu également mais tout ca pour vous dire que le communiste n'est pas mieux que le capitalisme. Mais leur point commun aux deux comme je l'ai dit c'est le progres. Et le progrés justement, c'est d'etre le meilleur , le plus fort et donc notre société devient quelque soit les systemes une société elitistes. Meme si les communistes veulent faire monter tout le peuple en tant qu'élite, ceci est un reve utopique qui est impossible. Pour le progres il faut toujours un patron qui a des hommes car ce n'est que comme ca qu'une machine fonctionne bien... Donc voilà ce qui coure la perte de l'homme. Le progres a duré en tout temps. Cette notion d'etre le meilleur a toujours existé. L'égoisme et le point central. Tout le monde a envie de devenir le maitre du monde et pour cela il ne faut pas avoir peur d'exclure ceux qui peuvent faire de l'ombre sur eux... J'ai surtout l'impression que je me cafouille... Laughing


Et quand tu as passé le cap, quand tu as reussi à faire les premiers pas, et bien t'es content et apres t'es heureux jusqu'à la fin de tes jours, tu gagnes plins de fric qui ne te serviront à rien. Oui le monde est injuste, Quand on est vieux on gagne plin de fric alors qu'on en a pas besoin mais quand t'es jeune c'est là où t'as besoin d'énormément d'argent et t'en gagnes presque pas????? C'est pas logique ca!!!!!!!!


Oui et pour le suicide j'approuve ce que tu dis. Pour exemple un jour j'avis bien l'impression de tomber dans un puit sans fond et je contemplais longuement la pointe de mon compas, je l'approchais de mes veines du poignet mais la chose qui a retenu mo bras c'était la pensée de ma famille, de mes amis... Et moi trop sentimental que je suis détesta,nt faire pleurer les gens , je n'ai pas pu. Et ca m'a fait souffrir encore plus... Va savoir... Mais je suis toujours là (malheureusement...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: mon analyse   Sam Déc 24 2005, 14:40

Ouai le compas... j'y pensais pas... ouai... bref bref, je dévie politique, parce que vraiment ça m'interesse.

Oui, je suis totaly d'accord avec toi pour les rouges. Mais en fait, les société qu'on appelle communistes qui se sont effondrées ou qui sont encore là ne sont pas communiste.
Pour l'être, il faudrait qu'il n'y ait plus d'Etat. Or, y en a toujours un, et un tres fort comme tu dis.
Il faudrait idéalement que le marché import-export s'installe de lui-même et que les gens vivent sans patrons, sans dirigeant et blablabla... mais comme je disais, c'est une utopie.

Ensuite, certes, la société capitaliste est ptêt la meilleure pour l'instant, du moins la plus concrete.
Mais elle est vouée a l'échec.
Je sais plus pourquoi, mais je l'ai su durant un temps, et ça m'a foutu les jetons, parce que ça risque d'être dans pa longtemps l'éffondrement de ce mode de société.

Je sais que c'était pas ça qui m'avait fait peur, mais bon c un argument quand même : le progres, comme tu dis, la croissance quoi, c'est de ça que dépend la société capitaliste. Mais la croissance stagnant, bientot on va se faire dépasser, avaler par les USA, ON VA TOUS MOURIR !

Déjà, on l'a vu avec les émeutes... un petit truc qui part de Clichy sous bois et pchhhht !
La meche était seche, les médias ont gratté l'allumette.
Mais ça encore, on peut rien faire, car y a la liberté de la presse... Alors voila, on tourne dans un truc sans fin, faut savoir trouver le juste milieu a chaque fois, mais le milieu ne cesse de bouger...

Sinon, je pense que la République va bientot s'effondrer. Enfin, bientot, ptet dans une centaine d'année... mais aucune politique n'est immuable.
J'ai eu genre tres peur quand je m'en suis rendue compte. Je pensais vivre dans une société bien sécurisée et tout et tout, construite, terminée, société idéale etc... et je m'aperçois qu'ON VA TOUS MOURIR
nan mais sans rire c'est déroutant. La République a déjà failli s'effondrer avec l'affaire Dreyfus, on aurait pu retomber dans une monarchie alors que ça faisait déjà plus de 100 ans qu'on avait coupé la tête au Roy !

Bref, la faille de la Republique, c'est un peu le reflet de la société capitaliste qui fait des bénéfices pour faire des bénéfices, c'est que les politiciens veulent se faire élir pour se faire réelire.
Alors ils ne tentent rien, il se la joue démagogue et rien de change.
Faudrait booster tout ça !
Alors on pense a une monarchie, un Roy n'aurait pas peur des élections... mais là apres on flippe : et les abus, ça viendrais vite !
Alors on pense monarchie parlementaire. Mais là encore, le parlement est élligible.

Alors, on voit qu'on tourne en rond.

Il faudrait chercher une toute autre forme de gouvernement, qui n'aurait encore jamais existé, il faudrait, il faudrait ! Mais jusque là... rien.

Mais vous verrez quand tout va péter, quand le pays va perdre la laïcité, quand on va devoir porter la Burga, ou bien quand la peine de mort sera rétablie, que tous les fils d'étrangers devront quitter leur pays ! Vous verrez : ce sera l'apocalypse !

Faut se bouger les fesses les mecs, faut changer ce monde, allez hop ! PEACE AND LOVE ! retour au seventies ! cheveux longs et petards au bec, on va faire de ce monde un monde d'amour et de paix, où tous s'entraideront, où l'argent n'aura plus de valeur, où on sera tous freres !

Mouai... dommage que ce mouvement soit dépassé moi j'dis....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon analyse   

Revenir en haut Aller en bas
 
mon analyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: