1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'appartement d'Angélique de Sancé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angéliqu
Invité



MessageSujet: L'appartement d'Angélique de Sancé   Lun Juil 18 2005, 14:42

Angélique pénétra dans ses appartements. Elle avait repris quelques couleurs depuis la mésaventures qui lui été arrivé lors de sa promenade à cheval avec le comte de Chastignac. Elle jeta un coup d'oeil dans la glace suspendu au mur et remit machinalement un peu d'ordre dans sa tenue de voyage. Sa suivante était en train de ranger ses affaires. Angélique ouvrit une autre malle et en sortit une robe couleur pastel. Elle passa dans la pièce suivante afin de se changer.

Quand elle reapparut un quart d'heure plus tard, elle était propre et se sentait mieux. Sa suivante avait fini de défaire ses malles. Angélique s'installa à sa coiffeuse afin de se brosser les cheveux. Elle repensait sans cesse aux évènements de l'après-midi. Angélique ressentait encore la colère qui s'était empérée d'elle lorsqu'elle avait senti son impuissance. Elle secoua la tête en signe de négation, un geste enfantin avec lequel elle avait l'impression de chasser ses idées noires.

Angélique se leva de sa coiffeuse et se dirigea vers l'une des grande fenêtre de la chambre. Elle donnait sur le jardin où de nombreux courtisans se promenaient. Angélique se mit à jouer avec la chaîne qui pendait autour de son cou, un cadeau de son père pour son départ.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Ven Juil 22 2005, 19:26

Adrien s'était enfin changé, quelque part, a contre-coeur. A présent qu'il était propre, aucune personne qui ne l'avait remarqué au combat ne daignerait tourner les yeux vers lui.

On lui avait indiqué les appartements d'Angélique, et il s'y dirigea d'un pas sûr, décidé a faire sa visite de courtoisie devenue obligatoire apres l'incident de tout à l'heure.

Arrivé devant la porte, il se racla la gorge et frappa quelques coups. Il détestait ces moment d'attente qui ammenaient a réfléchir et bien souvent des moment de stress pour rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Lun Aoû 15 2005, 21:21

Les quelques coups frappés à la porte firent sursauter Angélique. La jeune fille n'attendait personne et s'étonna de recevoir une visite. Pendant que sa suivante se dirigeait vers la porte, Angélique jeta machinalement un regard en direction du miroir de sa coiffeuse. Un sourire timide et furtif éclaira son visage.

La jeune fille reporta son attention sur la porte. Elle entendit une voix d'homme s'adresser à sa suivante et reconnut celle du comte de Chastignac.

Angélique sourit tristement. Elle savait que la venue du comte correspondait à une obligation à cause des évènements qui s'étaient déroulés plus tôt dans la journée.


Angélique se reprit. Le Comte de Chastignac venait de pénétrer dans l'appartement. La jeune fille lui adressa un sourire.

- Monsieur de Chastignac, soyez le bienvenue. Que me vaut votre visite ? demanda Angélique tout en connaissant la réponse à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Lun Aoû 15 2005, 22:00

Le comte sourit aimablement a la jeune demoiselle et feignit ne pas remarquer qu'elle parlait comme poussée par l'étiquette, d'une voix mûe par la lassitude de cette vérité qu'elle semblait comprendre.
Mais Chastignac était heureux; et ce n'était pas la mélancolie d'une simple femme qui glacerait son sourire.

Il entrait ainsi, charmeur, dans un appartement assez modeste, si l'on pouvait parler de modestie en face de sa mansarde. Certes, comparé a sa chambre, c'était un palace, mais le jeune homme avait les pieds sur terre et les idées démesurées : il voulait tout, tout de suite, et comprenait que cet appartement n'avait rien du "tout"...


Citation :
- Monsieur de Chastignac, soyez le bienvenue. Que me vaut votre visite ?

Adrien reporta son attention sur Angélique, toujours le sourire aux levres... il s'était fait une natte a ses cheuveux legerement bouclés, et se sentait bien assuré ainsi, le visage dégagé et l'air un peu... corsaire.

-Oh, une simple formalité qui me tient pourtant a coeur.

Quel hypocrite... et pourtant il avait dit cela d'une traite et d'une voix si naturelle qu'il y paraissait sincere. Quoique de se faire des relations qui lui apporterait fortune et gloire lui tenait en effet a coeur... ainsi, on pouvait considérer sa parole comme vrai.
Il parut soudain plus attentionné envers la demoiselle, et la fin de son discours justifia ce redoublement de regards prévenants.


-L'agitation de la foule tout à l'heure ne m'a pas permis de veiller vraiment a votre état...

Il se racla un peu la gorge, feignant a la perfection de chercher ses mots.

-Je sais en effet que même si le corps n'est pas atteint, l'on peut être choqué lorsque l'on est victime pour la premiere fois de tels évenements...

Il laissa sa phrase en suspen, comme inquiet de sa réponse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 07:30

Angélique observait le comte à la dérobée tout en écoutant attentivement ce qu'il lui disait. La jeune fille avait encore en mémoire leur conversation de l'après-midi. Angélique guettait la réponse du comte de Chastignac.

Citation :
-Oh, une simple formalité qui me tient pourtant a coeur.

Angélique sourit avec une certaine amertume. Adrien de Chastignac parlait naturellement et d'une voix sincère. Mais en se retrouvant dans ses appartements quelques heures plutot, Angélique avait repensé au comte, à ses attitudes et à ses paroles. Angélique restait méfiante. Elle laissa le comte parler.

Citation :
-L'agitation de la foule tout à l'heure ne m'a pas permis de veiller vraiment a votre état...

Il se racla un peu la gorge, feignant a la perfection de chercher ses mots.

-Je sais en effet que même si le corps n'est pas atteint, l'on peut être choqué lorsque l'on est victime pour la premiere fois de tels évenements...

S'il savait, pensa Angélique.

- Oh non, je vais très bien et cela grâce à vous ! Vous vous êtes montré très courageux, dit-elle en hésitant puis en rougissant quelques peu. Une ombre passa sur son visage. En revanche, je n'ai pas pu vous aider...
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 11:47

Rien ne semblait pouvoir enlever a la demoiselle cette air triste qui faisait une ombre au tableau si souriant de la vie de Chastignac. Lui qui était si heureux, tout ce qui pouvait contredire ce sentiment lui était incompréhensible. Allons, que se passait-il ? Quoique rester dans l'ignorance de la cause de cette mélancolie ne le genait pas plus que cela : Chastignac avait conscience que la curiosité entraine parfois de lourdes consequences et préférait parfois fermer les yeux devant une vérité trop dure a admettre. C'était ainsi, et il comprenait pas là que d'essayer de comprendre le malheur des autres pourrait l'ammenner a être malheureux a son tour...

Citation :
- Oh non, je vais très bien et cela grâce à vous ! Vous vous êtes montré très courageux

Chastignac sourit, flatté dans son orgueil déjà bien marqué dans son caractere...

Citation :
En revanche, je n'ai pas pu vous aider...

Adrien resta soudain figé, l'air beta avec son sourire mais son regard d'incompréhension. Ainsi donc c'était de l'impuissance qu'elle ressentait ? C'était ça l'amertume qu'on sentait a chacune de ces paroles ? Mais qu'aurait-elle pu faire ? Ce n'était qu'une femme....
Adrien repris un visage un peu moins grotesque, un peu plus respectueux de cette tristesse que ressentait alors son interlocutrice : son sourire avait réussi a s'effacer, quoique son bonheur restait présent...


-Quelle importance ? Il y a eu plus de peur que de mal, moi-même je n'ai pas été blessé, ou si peu... Vous n'étiez ni armée, ni habillée, ni préparée pour ce genre de situation : vous aurez bien d'autres occasion de démontrer votre valeur !

C'était bien la premiere fois qu'Adrien jouait le role de confident, limite confesseur et il se sentait soudain assez mal à l'aise dans ce genre de role, se considérant soudain comme une amie ou une commere... en pensant cela il se dégouta lui-même et sentit un frisson lui parcourir l'échine....
Se reprenant vite, il garda son visage stoïc en essayant de se convaincre qu'il avait réagis comme l'aurait fait tout bon gentilhomme....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 12:49

Angélique remarqua l'expression qui s'était peinte sur le visage d'Adrien de Chastignac. Mais c'était une expression fugitive qui se transforma tout à coup.

Citation :
-Quelle importance ? Il y a eu plus de peur que de mal, moi-même je n'ai pas été blessé, ou si peu... Vous n'étiez ni armée, ni habillée, ni préparée pour ce genre de situation : vous aurez bien d'autres occasion de démontrer votre valeur !

Angélique sentit la colère la gagner. Quelle importance ?! S'était-il réellement rendu compte de le gravité de la situation dans laquelle ils s'étaient tous deux retrouvés ? Ou bien son "heure de gloire" lui était-elle montée à la tête ? Si personne n'était intervenue, ils seraient sûrement mort à l'heure qu'il était. Ce qu'elle ressentait n'avait absolument rien à voir avec de la fierté mal placée ou une envie démesurée de faire ses preuves.
Angélique regarda froidement le comte de Chastignac. A quoi jouait-il ? Etait-il totalement inconscient et n'avait aucune notion du danger ?


- Vous....

Angélique se reprit avant de ne prononcer quelques paroles désagréables et déplacées qu'elle aurait pu regretter par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 13:26

Adrien s'était attendu a toute sorte de réaction, mais pas la colere... que se passait-il chez Angélique ? Il sentit cette animosité contre lui des l'instant où il prononca la phrase "quelle importance"... Et s'appuya nerveusement d'une jambe a l'autre, se prenant a penser soudain que Mlle de Sencé était folle. Enfin, qu'avait-il fait encore ? Il l'avait défendue contre des dizaines de gueux en rognes et voilà qu'elle lui jetait des éclairs par les yeux !
Il était en vérité assez surpris, n'ayant jamais voulu mettre qui que se soit en colere...


Citation :
- Vous....

Angélique ne termina pas sa phrase, serrant les dents; mais Adrien compris tres bien ce que cela signifiait... le silence est parfois tellement éloquent !

Ainsi il se recula légerement, se raclant la gorge. Le sang montait a ses paumettes, le faisant rougir explicitement : la premiere frayeur passée, il se sentait soudain tres mal a l'aise.

Que dire dans ce genre de situation? S'excuser ? Mais de quoi ? Chastignac avait tellement de chose a se faire pardonner qu'il ne savait pas vraiment ce qui aurait pu indigner Angélique, s'il prenait les devants, il prenait aussi le risque de confesser une erreur que n'aurait pas soupçonner la demoiselle...
La plupart des fautes commises envers Angélique n'avait été qu'en pensée... aurait-elle pu deviner qu'il n'était un gentilhomme prévenant envers elle seulement pour se faire des relations parmis la cour ? C'était peu probable... alors quoi ? Avait-elle eu vent de ses moeurs libertines et dédaigneuses de la gente féminine ? Ou était-ce tout simplement une erreur de langage dans son discours de tout à l'heure ? C'était surement le plus crédible, sachant qu'elle l'avait bien reçue il y a un instant.

-Mlle de Sencé....

Il ne savait vraiment pas comment s'en sortir, et se passa machinalement la main dans les cheuveux... comme pour avoir le temps de réfléchir.

-je.... je crois que je vais vous laisser, vous paraissez encore troublée de l'incident de ce matin, venir était une erreur, j'en conviens.

Il fit une révérence courtoise mais rapide, toujours un peu surpris de cette réaction innatendue... a présent il restait sur ses gardes, redoutant une autre explosion imprévue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 14:30

Angélique soupira. Elle ferma les yeux le temps de remettre ses idées en place tout en se rendant compte qu'elle avait été trop loin. Elle n'aurait pas dû s'emporter ainsi et le savait. Elle s'était également aperçu qu'elle avait mis le comte de Chastignac en mauvaise posture et cela contre son gré. Angélique détourna son regard vers la fenêtre tout en jouant avec la chaîne accroché autour de son cou puis se tourna vers le comte de Chastignac.

- Pardonnez-moi, lui dit-elle. Vous m'avez secouru et moi je...

Angélique haussa les épaules en signe d'impuissance et de désolation. Elle éprouvait déjà des remords à s'être mise ainsi en colère l'instant d'avant, guidée par son caractère trop impulsif.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 15:20

Adrien, surpris a nouveau par se revirement soudain de sentiment, stoppa net dans son mouvement et resta sans savoir quoi faire dans l'entrebaillement de la porte.
Finallement, apres quelques coups d'oeil incrédules, il se résolu a revenir d'un pas incertain.

Devant ce spectacle pitoyable de la déroute d'une jeune demoiselle, le comte n'était pas le moins du monde ému. Tout ce qui ne le touchait pas directement glissait sur lui comme l'eau sur un canal. Il fallait être tres aimé de Chastignac, chose plutot rare, pour arriver a le faire éprouver le moindre sentiment de compassion.

Ainsi il resta un moment a observer Angélique, un peu géné, un peu hésitant : qu'aurait fait Saint-Aignan a sa place ? Sans nul doute l'aurait-il consolé. Si seulement il savait comment s'y prendre ! Angélique lui avait apparu si simple ce matin, il s'apercevait a présent que la pierre n'était pas si lisse et si banale, possédant breches et contours aussi pointus que cachés : il préférait avancer a taton, n'ayant toujours pas percé le secret de cette sculpture...

Il s'avança donc d'un pas incertain, baissant les yeux afin de chercher le regard de la demoiselle qui courbait l'échine, penaude.


-Expliquez moi....

Il avanca sa main comme pour toucher son épaule, mais se ravisa. Sa phrase avait été prononcée d'une voix suave, presque dans un murmure, comme pour signifier qu'il était capable de comprendre tous les malheurs des gens, que son coeur était ouvert a tous les maux, bienveillant.... qu'il attendait seulement qu'elle se confie...
C'était dur pour Adrien de jouer les complaisant, il se rendait soudain compte que de se pencher sur les malheurs des autres était bien plus compliqué qu'il ne l'avait imaginé tout d'abord. Il éprouvait pourtant, et c'était difficile a admettre pour lui, une certaine joie a tenter de remonter le moral a quelqu'un, comme si il se sentait maitre d'une vie, tel Dieu qui change les destiné d'un claquement de doigt, lui était capable de changer les sentiments avec un peu de patience.

Quand a ce qu'il éprouvait pour Angélique, la personne même, cela ce chamboulait un peu : du mépris ? Certes, c'était évident, aucune femme ne pouvait même esperer attendre plus de lui, mais par ce coup de colere subit, il commencait soudain a s'interesser a la jeune fille, peut-être voyant en elle pour la premiere fois un être humain digne d'attention... un être plus tortueux que les autres, un défis a comprendre et a résoudre....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 15:30

Citation :
-Expliquez moi....

Angélique resta interdite. Elle s'était attendu à beaucoup de choses sauf à cela de la part du comte de Chastignac. Alors elle osa prononcer la phrase qui lui brûlait les lèvres depuis qu'il était apparu dans ses appartements.

- Qui êtes-vous ? Etes-vous semblable à tous ceux dont vous me parliez avec mépris tout à l'heure ou n'est-ce qu'une façade à laquelle toute personne se heurte dès qu'elle vous approche ?

Angélique rougit, ce n'était pas à elle de parler ainsi, sans retenue, sans tenir compte des convenance.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mar Aoû 16 2005, 21:54

Citation :
- Qui êtes-vous ? Etes-vous semblable à tous ceux dont vous me parliez avec mépris tout à l'heure ou n'est-ce qu'une façade à laquelle toute personne se heurte dès qu'elle vous approche ?

Adrien resta impassible face a ce genre de réaction. Etait-il faux envers elle ? Sans le moindre doute. Mais avait-il le droit de devenir lui-même le temps d'une seconde et de lui révéler toute la rancoeur et tout le dégout qu'il éprouvait pour tout ce qui avait attrait de pres ou de loin a la finesse féminine ? Surement pas. Il se devait de rester hypocrite jusqu'au bout, et puis, le mensonge faisant parti de lui, en affirmant que ce que voyait Angélique devant elle était le vrai Adrien, n'était-ce pas la vérité ?

Il ne paraissait pas le moins du monde déconcerté par cette question, et se pris même a sourire... sa réponse était prete, et satisferait sans doute Mlle de Sencé.


-Vous savez, la cour nous fait porté à tous des masques, c'est aux autres de décourvrir la personne qui se cache dessous. Vous même, si innocente a votre arrivée, vous comprendrez l'utilité de se dissimuler sous des faux-semblants, car enfin, c'est bien souvent une question de survie...

Chastignac n'avait pas encore parler de lui... tiens, évitait-il le sujet ? Faisait-il soudain des sentiments, du remord, de la gene de briser ainsi les reves d'une jeune fille ? Difficile a expliquer, Angélique croyait toucher le coeur du probleme, alors qu'elle ne faisait que l'éflleurer du bout des doigts... elle pensait avoir trouvé la cause, elle n'avait que deviné la consequence...

Le comte se retourna et plongea son regard par la fenetre, retenant le rideau du bout des doigts. Il paraissait en pleine réflexion, sondant peut-être son propre coeur, sa véritable identité... qui était-il, finallement, pour se dire vrai ou hypocrite ? Qui était-il pour savoir ce qu'était la vérité ou le mensonge ? Avait-il le droit de porter un jugement sur lui-même ?


Il haussa les épaules.

-Avais-je le droit de me protéger d'une facade ? Avais-je l'obligation de me dévoiler a nu ?

Ces questions habilement formulées aurait pu troubler l'esprit de n'importe qui. Il sous entendait plein de choses, mais la forme interrogative pouvait faire germer le doute quant au sens des paroles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 08:08

Adrien de Chastignac fasait désormais face à la fenêtre, Angélique dans son dos, de telle sorte qu'elle ne voyait plus le visage du comte. Mais si elle avait à l'observer à la dérobée, qu'aurait-elle bien pu voir ? Une once de mépris, d'amertume ou de ruse ? Ou bien encore ce masque impassible qui ne cédait pas sous les questions de la jeune fille, masque qui faisait monter en elle une amertume grandissante mais sourde à laquelle la colère avait fait place. Puis le comte de Chastignac, après quelques instants de réflexions, reprit la parole.

Citation :
-Avais-je le droit de me protéger d'une facade ? Avais-je l'obligation de me dévoiler a nu ?

Angélique resta perplexe. Pour elle, cette question ne méritait pas de réponse. Elle équivalait à une pensée prononcée à haute voix, mais tout de même prononcée. De plus, cette question pouvait être interpréter à double sens par une réponse telle qu'un non ou un oui. Angélique soupira.

- Ce n'était pas ce que je vous reprochez...j'aurai voulu savoir si, au moins une fois aujourd'hui, il y avait eu une once de sincérité dans vos propos.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 08:30

Adrien sourit devant ce qu'il trouvait innocent, candide, voir naïf. La parole franche d'Angélique l'amusait plus que ne le déconcertait, c'était évident. Elle était jeune, neuve et fraiche, et même un aveugle l'aurait compris. Un vieux loup de mer aurait compris sans même poser des questions, ou tout du moins sans poser des questions directes, prenant des chemins détournés....

Ainsi Chastignac lui fit volte face, le regard pétillants de malice, comme un enfant qui se délecte d'un jeu nouveau.


-Et si je vous disais non, serais-je sincere ?

Il sourit, se retenant de rire, mais finallement se repris : Angélique avait l'air de tenir sa réponse a coeur.

-Mes propos sont toujours plus ou moins le reflet de ce que je pense... Mais comment aurais-je pu vous tromper en quoi que ce soit demoiselle, et surtout quand ? Lorsque je vous ai proposé cette ballade a cheval en vous signifiant que je m'appretais a sortir ? C'était vrai. Lorsque je me suis battu ? Lorsque je me montre soulagé de vous savoir saine et sauve ? Serais-je un tel monstre que je souhaiterais votre mort ?

Il s'était approché, lui lançant un regard doux mais plein d'interrogations, comme lorsque l'on parle a un enfant qui a peur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 09:53

Citation :
-Mes propos sont toujours plus ou moins le reflet de ce que je pense... Mais comment aurais-je pu vous tromper en quoi que ce soit demoiselle, et surtout quand ? Lorsque je vous ai proposé cette ballade a cheval en vous signifiant que je m'appretais a sortir ? C'était vrai. Lorsque je me suis battu ? Lorsque je me montre soulagé de vous savoir saine et sauve ? Serais-je un tel monstre que je souhaiterais votre mort ?

Le coeur d'Angélique battit soudain très vite. Le comte de Chastignac s'amusait d'elle et elle le savait. Elle se sentait, à ce moment-là, terriblement stupide d'être si jeune et si naïve. De plus, le conversation commençait à prendre une tournure plutôt embarrassante mais Angélique ne s'en soucia guère lorsqu'elle répondit au comte de Chastignac.

- Non, vous n'êtes pas ainsi et je m'en veux de l'avoir crûe...

Angélique soupira et regarda le comte avec un regard éperdu en attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 10:20

Adrien baissa les yeux, soudain déboussolé. De quoi parlait-elle ? Etait-elle donc plus expérimentée qui ne l'avait cru tout d'abord pour cacher des railleries sous des paroles innocentes ?
Ce "vous n'êtes pas comme cela" faisait-il référence au monstre qu'il avait signifier auparavant ou pensait-elle tout haut ? "vous n'êtes pas comme cela"... vous n'êtes pas aussi sincere que je l'aurais cru ?
Dans l'un des deux cas, elle se gaussait de lui, sous-entendant qu'elle l'avait considéré comme une créature ignoble... dans l'autre cas, c'était a présent qu'elle le voyait ainsi, et la phrase contenait alors plus de regret que de moqueries.

Comment répondre sans savoir ce que signifiait les mots ? Le voilà pris dans son propre piege... ah, si seulement Saint-Aignan était là !

Un silence genant s'installa entre les deux nobles, pesant dans la piece, comme comprimant leur respiration.

Finallement, prenant son courage a deux mains, Chastignac se décida a parler, rompre cette glace qui s'épaississait a chaques secondes.


-Nous venons a peine de nous rencontrer, pourquoi et comment juger l'autre ? Je ne vous connais pas plus que vous ne me comprenez... pourquoi parler de sincerité là où il n'y a rien a dévoiler ?

C'était comme dire "vous ne savez pas ce que j'endure chaque jour de ma vie, cessez vos jugements hatifs", mais en... plus subtil. Chastignac jouait les malheureux et persécuté devant ce manque de ressource pour répondre a une phrase dont le sens lui échappait.

Il sentait que le temps de partir approchait, et qu'il fallait absolument trouver une porte de sortie avant que tout ne dégénere...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 11:05

Cette situation devenait de plus en plus difficile à supporter, les silence s'enchaînaient, et Angélique cherchait une échappatoire afin de couper court à cette conversation qui ne donnerait rien de bon à la longue, elle, alternant entre la naïveté et une certine ironie déguisée et lui....ô lui ! Angélique ne savait plus que penser de cette homme et cela la tourmentait.

Citation :
-Nous venons a peine de nous rencontrer, pourquoi et comment juger l'autre ? Je ne vous connais pas plus que vous ne me comprenez... pourquoi parler de sincerité là où il n'y a rien a dévoiler ?

Angélique se sentit piegée, empétrée dans une situation à la fois tordue et dangeureuse et dans laquelle elle se serait sûrement noyée si sa suivante n'avait pas fait irruption dans la chambre à cet instant.

Elle avait frappé quelques brefs coups à la porte et s'était discretement glissée dans la pièce en attendant qu'Angélique daigne l'interroger sur sa présence.


- Veuillez m'excuser...murmura Angélique au comte de Chastignac

La jeune fille se dirigea vers sa suivante qui l'entretenait à voix basse de sorte que le comte ne puisse entendre leur conversation. Angélique était soucieuse, les muscles de son visage s'étaient contractés et ses yeux bleux étaient devenus aussi sombre que la nuit. Angélique répondit quelques mots à sa suivante qui repartit immédiatement après avoir plonger en une révérence.

Lorsque la porte se fut refermée, Angélique se retourna vers le comte de Chastignac.


- Veuillez m'excuser monsieur mais une affaire importante m'attend ailleurs. Nous allons devoir remettre notre conversation à plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 14:11

Adrien leva les yeux au ciel en paercevant la servante... de dépit, ou en remerciement ? Peut-être les deux...
Enfin, Angélique le congédiait, soit, cela valait mieux pour tout le monde.

Il lui baisa donc la main rapidement, d'une maniere élégante mais qui se voulait de garder les distances...


-Au revoir mademoiselle... enfin j'espere.

Et il quitta la piece, ne sachant pas trop où aller... peut-être irait-il déambuler dans les cuisines...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Mer Aoû 17 2005, 14:24

Le comte de Chastignac s'apprêtait à partir.

Citation :
-Au revoir mademoiselle... enfin j'espere.

Angélique plongea dans une révérence.

- Au revoir monsieur, lui dit-elle

Le comte de Chastignac quitta la pièce. Le coeur d'Angélique se serra mais elle n'y prêta guère attention, déjà de nouvelles idées l'asssaillissaient. Angélique se hâta de sortir retrouver sa suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Angéliqu
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   Ven Sep 16 2005, 19:20

Angélique revint à la cour trois semaines plus tard.

La jeune fille repris possession de ces appartements. Rien n'avait changé sauf elle peut-être, le deuil qu'elle portait l'avait ébranlé.

Sa tutrice venait de mourir des suite d'une pénible maladie. La jeune Angélique se retrouvait désormais sans famille et avec pour seules attaches un château fermé dans le bordelais et un cousin embarqué pour l'Angleterre dont elle gardait un souvenir qu'elle preservait tout au fond de son coeur, entouré de l'aura d'un tout premier amour.

Angélique lissa sa lourde jupe noire. Elle avait l'impression de peser des tonnes là-dedans. Sa suivante défaissait ses bagages de la même manière qu'elle l'avait fait lors de la première arrivée de sa maîtresse.

La jeune fille passa dans son cabinet de toilettes. Elle tenait entre ses bras une robe de couleur gris perle. Angélique ne voulait pas abandonner son deuil mais elle ne s'imaginait pas porter du noir à la cour. La jeune fille avait donc commandé une nouvelle garde-robe, le tout dans un style sobre.

Angélique se prépara dans le but de sortir se promener dans le jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appartement d'Angélique de Sancé   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'appartement d'Angélique de Sancé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Angélique de Coulange
» Baptêmes de Framboise, Angélique, Ailé, Minuit, Sensuelle et Granit /!\
» Présentation de Angélique Boissy [Validée]
» Athénaïs de Montespan - Une angélique diablesse [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: