1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chambre d'Elrohir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Chambre d'Elrohir   Mar Juil 26 2005, 15:48

Elrohir entra dans sa chambre qui était tout de même plus spacieuse que ce qu'il aurait pu espéré depuis son enfance. Il se devait d'aller à la ville pour enqueter sur sa mission. Alors, il devait se changer pour ne pas trop être apparent. Il choisit donc des vêtements de la vie de tous les jours des citoyens. Il en prit même des un peu déchirés pour bien s'infiltrer dans différents groupes plus ou moins légal. Avec la dureté de sa mission, il aura affaire à plusieurs personnes de ce genre.

Il se garda tout de même deux dagues attachées sous ses vêtements discretement. De cette façon, il pourra se défendre en cas de besoin. Il mit un semblant de chapeau sur la tete et il se fit un sac de linge de rechange. Comme cela, s'il se devait d'être repéré, il pourrait changer d'aparence le plus vite possible pour éviter d'être piéger. Il prit même un pistolet avec des balles et de la poudre pour mettre dans son sac, on ne savait jamais. Il prit même un rasoir et des ciseaux pour changer son allure facial au besoin

Il sortit de sa chambre et s'appreta à aller en mission.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Jeu Aoû 18 2005, 14:37

Elrohir était allongé sur le lit, le bandage autour du thorax imbibé de sang. Il avait été blessé par quelque chose dans les bois. Il était inconscient, rêvant à son passé, plus ou moins.... civilisé.

Sa respiration était normale, son rythme cardiaque le semblait aussi. Il avait que des pantalons, le torse dénudé excepté ce bandage autour de lui.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Jeu Aoû 18 2005, 15:12

Le lendemain des évènements plutôt violents, Héloïse avait eu vent que dans la bataille, des mousquetaires s'étaient fait blesser. Son coeur s'était serré, elle avait eu peur que son ami, le mousquetaire de Verchère ne fasse parti du lot des malchanceux. C'est ainsi qu'elle se dirigea, de bon matin, vers les quartiers des mousquetaires. Elle avait fait demander Elrohir de Verchère. Des hommes lui avaient dit de patienter. Quelques minutes plus tard, on était revenue lui dire qu'il était sévèrement blessé, et n'était pas en état de recevoir de la visite. La jeune fille s'en alla donc vers Fontainebleau, inquiète de l'état du mousquetaire. Elle avait tout de même demandé à ce qu'à son réveil, on le prévienne qu'elle était venue le visiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Jeu Aoû 18 2005, 20:23

D'Artagnan se dirigeait vers la chambre d'Elrohir lorsqu'il aperçut Dame Héloïse quand s'en éloignait. Il fut d'abord intrigué, et espéra qu'Elrohir reste prudent dans ses rapports avec la favorite du Roi. Il savait bien que le coeur écoute bien rarement la raison, et qu'on n'y pouvait absolument rien. Mais c'était là des préoccupations dont il n'avait pas vraiment besoin pour l'instant.

Tout comme Héloïse quelques instants avant lui, il se buta à une porte close. Se renseignant auprès des médecins, on lui appris que M. de Verchère se sentant mieux, il était allé se promener en ville. Tout ceci ne surprit guère D'Artagnan. Connaissant bien son ami, il savait qu'il ne pouvait supporter de rester inactif plus de quelques heures. Il demanda donc à ce qu'on avertisse Elrohir que son supérieur avait tenté de le voir, et qu'il pourrait le trouver dans la salle de réunion des Mousquetaires à son retour.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Ven Nov 18 2005, 04:38


_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Mar Juil 18 2006, 20:28

retour dans la chambre d'Evangéline


.: Nuit agitée :.



Marie courrait à perdre haleine sur les graviers des allées désertes de Fontaineblau (tiens d'ailleurs c'est où les quartiers des mousquetaires?! sad), du moins autant que ses jambes et son mal de crâne le lui permettaient. Serré dans sa main crispée, un pli destiné à Elrohir De Verchères. Le déroulement de cette soirée lui semblait encore bien flou: elle avait attendu que la fin du salon que tenait sa maitresse en s'occupant au moyen de quelques menus travaux de couture, puis alors qu'elle s'était relevée pour chercher un peu plus de fil, un coup violent derrière, du noir, et puis plus rien.
Elle s'était réveillée, groguie dans la garde-robe puis toute pantelante était retournée dans la chambre d'Evangéline. La jeune fille n'était pas sotte: des traces de lutte étaient visibles un peu partout dans la pièce, sur un mur même, elle avait pu voir une tâche de sang pas plus large qu'une pièce; Marie n'avait pas été longue à en tirer quelques conclusions, les activités de sa maitresse avaient fini par être découvertes, on savait où la trouver et on était venu la chercher...

L'écriture noire et anguleuse voulait Elrohir et de toute façon, Marie dans sa plus grande détresse n'aurait su vers qui d'autre se tourner. Le mousquetaire représentait tout ce qu'elle pouvait espérer en une telle heure: la protection, la réflexion et l'action...

Il était presque 4 heures du matin lorsqu'elle tambourina à la grande porte du quartier des mousquetaires et après de longues secondes, la porte tourna sur ses gonds et elle s'ouvrit sur un mousquetaire mal réveillé qui devait faire sa ronde.


-J'ai besoin de voir monsieur De Verchères tout de suite. C'est très important...

L'homme dévisagea de haut en bas cette gamine qui venait frapper à une heure pareille et qui demandait sans vergogne que l'on dérangea un mousquetaire de sa majesté pour ses beaux yeux. Il lui répondit avec un fort accent gascon:

-Et qu'est ce que vous lui voulez à De Verchères, parbleu?! Il dort à cette heure-ci et vous aussi vous devriez aller dormir, petiote!

-Vous ne comprenez pas, c'est une question de vie ou de mort!

Le mousquetaire rit dans sa moustache de son gros rire gras et jovial:

-Eh bé c'est qu'on en traite tous les jours vous savez des affaires de vie et de mort et pourtant ça nous empêche pas d'attendre le matin qu'il fasse jour pour en parler hé!

C'était un brave bougre qui se tenait là, mais pas assez fou pour réveiller son sous-lieutenant à une telle heure. La petite Marie poussa un soupir et ses épaules s'affaissèrent. Allait-elle s'en retourner comme ça?! Sans rien tenter de plus alors que la vie de sa maitresse était en danger? Ses joues s'empourprèrent alors d'audace et elle se recula de quelques pas pour se mettre bien en dessous des fenêtres. Sur ce elle appella à plein poumons:

-Monsieur Elrohir! Monsieur Elrohir!

Le gascon se liquéfia devant le tapage que la "petiote" n'hésitait pas à faire. Elle allait ameuter tout le quartier à crier comme ça! Du perron de la porte qu'il ne pouvait franchir, sans que ce soir assimilé à de la désertion de poste, il lui souffla:

-Veux-tu te taire, la drôle! Tu fais plus de boucan que toutes les armées du royaume!


Dernière édition par le Dim Juil 30 2006, 16:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Mar Juil 18 2006, 21:07

Elrohir dormait paisiblement. Il était en train de rêver à Héloise, sa fiancée qui était maintenant il ne savait où. Ironiquement, il pouvait dormir au chateau ce soir, mais elle n'y était pas. Il s'était couché tot, lui permettant de se réveiller en forme demain. Il devait pensé à sortir la comtesse de ce probleme et tenter de sauver le roi du complot.

Il était en face d'Héloise quand elle lui cria Monsieur Elrohir. Elrohir était des plus surpris, voila longtemps qu'elle ne l'avait pas appelé ainsi. Il finit par revenir à la réalité, s'apercevant que c'était une petite voix féminine qui l'appellait à cet instant bien précis. Il mit trois secondes à analyser qui était donc cette petite voix, Marie, la petite Marie, servante d'Évangéline.

Elrohir se leva d'un coup, prenant à peine de le temps de prendre ses vêtements pour s'habiller en chemin et en courant. Il descendit les escaliers rapidement sans tomber (une premiere). Il vit le mousquetaire qui était penché vers l'extérieur de la porte, disant à Marie de se la fermer. Sans avertissement, il saisit l'homme par les épaules et il l'envoya vers l'intérieur du quartier, trébuchant lourdement sur la table. Elrohir se dit à lui-même bougre d'idiot. Il sortit du quartier et il se tourna vers l'intérieur pour dire à l'homme:

- Espèce d'idiot, nous servons le peuple, et non notre égocentricité

Il se tourna vers Marie qui le regardait. Elrohir s'approcha d'elle à grandes enjambées, voyant définitivement qu'il se passait quelque chose avec elle. Il parcourut rapidement la distance, car Marie courait littéralement vers lui, les yeux en larmes. Arrivé près d'elle, il se pencha un peu et il s'enquit de sa santé. Il pris soin de vérifier partout sur ce qu'il avait le droit de faire:

- Que s'est-il passé Marie

En disant cela, il remarqua un bleu dans le coup de Marie. Elle avait été frappée à cet endroit. Elrohir remarqua l'expressoin du visage de Marie. Il avait compris sans qu'elle ait besoin de parler. Elrohir se tourna le visage vers le quartier des mousquetaires. Ils ne pouvaient parler ici, mais qui était donc ce traitre. Il voulut sortir son épée, mais le bras rapide de Marie lui saisit la main, atténua la rage d'Elrohir.

Il se retourna vers Marie, les yeux plein de colère. Non pas en colère contre elle, mais en colère contre ceux qui avait fait du tort à Marie et probablement Évangéline. Lentement, ses yeux perdirent de la colère en voyant la tristesse dans ceux de Marie. Il lacha son épée et il serra doucement et tendrement la main de Marie. Il demanda une seule question, tout bas pour ne pas se faire entendre de trop loin, évitant les mousquetaires ainsi:

- Que s'est-il passé?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Mer Juil 19 2006, 22:32

Marie ne s'égosilla pas longtemps sous les fenêtres des mousquetaires. Non à cause des in jonctions du bedonnant qui gardait la porte, mais parce que le froid et la fatigue eurent raison de sa voix. De Verchères ne se fit pas attendre d'ailleurs et c'est avec un soupir de soulagement qu'elle le vit sortir et venir à sa rencontre. Elle se précipita vers lui.

Citation :
- Que s'est-il passé Marie

-Oh Dieu merci, monsieur, vous êtes bien là! Une chose épouvantable... Epouvantable!

Le seul mot qu'elle arrivait à sortir à propos de ce soir, mais déjà c'était bien trop lui demander: les larmes commencèrent à embrumer ses yeux clairs et sa gorge se noua. Le mousquetaire avait le visage fermé, il n'était pas stupide, il avait bien compris que quelque chose de grave s'était produit... Pourtant, cette expression ne rassurait pas la jeune suivante qui en avait tant besoin: lorsqu'elle s'était éveillée dans cette chambre vide et chaotique, elle n'avait plus rien. On s'en était pris à madame, alors qu'elle croyait que rien ne pourrait jamais l'atteindre, dans ce cas, plus rien n'était impossible!
Elrohir réitéra sa question et Marie s'efforça cette fois de contenir son émotion:


-On est venu prendre madame Evangéline. Je ne sais pas qui, je ne sais pas combien ils étaient, mais ils sont entrés dans sa chambre et...

La jeune fille ignorait tout de la suite puisque c'était là qu'elle avait été écartée, contre son gré, de l'affaire. Il lui fallut un instant pour rassembler ses souvenirs et poursuivre:

-Je crois qu'ils l'ont prise... Mais... _les derniers mots eurent du mal à sortir sans que l'émotion ne la submerge_ il y avait du sang...

Là dessus, les grosses larmes qui grossissaient depuis tout à l'heure derrière ses paupières ne purent que sortir et un sanglot s'échappa de sa gorge. Autant de peur et d'angoisse que de soulagement probablement. Enfin ce poid s'était enlevé de sa poitrine, il y avait d'autres épaules pour le porter, des épaules plus solides.
C'est alors que la lettre se rappella à son mauvais souvenir. Marie s'essuya les yeux d'un revers de manche et la tendit d'une main tremblante vers Elrohir:


-Ils ont laissé ça...

Pas besoin d'en dire plus, le pli parlait de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Jeu Juil 20 2006, 04:24

Elrohir s'attardait à consoler Marie. La pauvre petite Marie, elle semblait tellement en pitié... tellement triste. Il écoutait avec attention les paroles de Marie, du moins ce qu'il pouvait entendre. Quand elle évoqua la présence de sang, Elrohir se voulut rassurant sur ce point:

- Marie Marie Marie... ce n'est pas parce qu'il y a du sang qu'il y a eu un mort. Connaissant Évangéline, elle s'est probablement défendue, se faisant blessé ou bien en blessant d'autre...

Il se dit dans sa tête qu'il l'esperait au moins. Il prit le pli que Marie lui tendit. Peu de mots étaient écris, mais ils étaient tous bien convaincants:

Arrêter de nous suivre, ou nous éliminons votre femme

Elrohir stupéfait par ce mot, regarda Marie dans les yeux et il posa une main sur son épaule:

- Marie, elle n'est pas morte, regardez, arrêtez de nous suivre. Mais je ne comprends pas... ma femme?

Elrohir eut un éclair de génie... pour le peu de fois que cela pouvait lui arriver. La couverture d'Évangéline était restée bien intacte, les ravisseurs pensaient qu'elle était la femme d'Elrohir et non un espionne. Mais, la suite lui faisait froid dans l'épine dorsale. Le chateau n'était plus sûr, le roi était en danger ET les mousquetaires n'étaient plus sûrs. Savait-il pour Marie? Mieux ne valait pas prendre de chance.

Elrohir regarda à gauche et à droite pour voir si quelqu'un les épiaient. Il se rapprocha de Marie et il lui saisit la main pour la rapprocher davantage de lui. Il ajouta:

- Deux choses doivent être accomplies à partir de maintenant. La première, ammenez-moi sur la scène de l'enlèvement. La seconde, vous ne me quittez plus d'une semelle, vous serez en sécurité. Je crois que je dois bien cela à Évangéline.

Pendant que Marie reprennait ses esprits, Elrohir pensa à la situation. Des ravisseurs ici en pleine nuit qui marchaient alors que personnes ne les arrêtaient? Ils demandaient à Elrohir d'arrêter son enquête? Et puis quoi, ils vont libérés Évangéline sans problème? Non, jamais de la vie, ils allaient plutot l'éliminer pour tenter de rendre Elrohir complètement malade... un peu plus que ce qu'il était à ce moment. Par contre, ils devraient peut-etre l'interroger, pour savoir ce qu'elle sait. Du moins, c'Est ce qu'Elrohir ferait s'il avait l'occassion de se saisir d'un ennemi.

Marie ne bougeait toujours pas. Elrohir se pencha vers elle et lui essuya les grosses larmes qui coulaient sur ses joues. Il lui donna un baiser en disant doucement:

- Marie, soyez forte et brave pour Évangéline. Nous avons encore une chance de la sauver, mais j'ai besoin de votre aide, Évangéline a besoin de votre aide. Pouvons-nous compter sur l'assistance d'une Marie forte et déterminée ou bien je dois naviguer seule avec une Marie démolie qui me sert de boulet.

Il savait bien la réponse qu'elle allait lui donner, du moins, il espèrait pouvoir lui remonter un peu le moral pour qu'elle vienne l'aider

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   Jeu Juil 20 2006, 21:53

Pendant qu'Elrohir lisait le pli qui lui était destiné, Marie acheva d'essuyer ses joues humides et se calma un peu. Un mousquetaire sur qui elle pouvait compter pour sortir sa maitresse de ce pétrin et la protéger elle pendant ce temps, c'était bien tout ce qui lui fallait. Elle n'imaginait pas pourtant pouvoir courir quelconque danger elle-même, mais pourtant, s'ils s'étaient introduit une fois, ils pourraient recommencer encore et encore jusqu'à ce qu'on les arrête finalement... Cette pensée la mit mal à l'aise mais la voix d'Elrohir qui s'éleva éclaira un peu son visaged'enfant:

Citation :
- Marie, elle n'est pas morte, regardez, arrêtez de nous suivre. Mais je ne comprends pas... ma femme?


Marie se pencha un peu pour lire la feuille, mais son esprit ne fut pas prompt à déchiffrer l'écriture compliquée qui se détachait en noir sur le papier brun, elle ne savait bien lire que sur les caractères imprimés ou même l'écriture, tant vue, d'Evangéline. Cependant, le mousquetaire en résuma l'essentiel et l'espoir lui revint un peu. Elle ne s'empêcha de soulever à son tour:

-Euh?! Votre quoi?!

Mais Elrohir ne songea pas à poursuivre dans cette voie et elle se vit tirer par le bras un peu plus en retrait. Il voulait qu'elle le mène à la chambre... Euuuh... C'était par où déjà?!
Pas facile pour elle de se remettre de tant d'émotions en si peu de temps. Tous ses repères avaient été bousculés avec l'enlèvement de madame, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle aurait voulu que Marie fasse à chaque instant précis.


*Allez, c'est à toi de te prendre en main maintenant. Aide toi, le ciel t'aidera!*

Elrohir devait penser la même chose de son inaction car il la tisa, très probablement dans la but de la faire réagir:

Citation :
- Marie, soyez forte et brave pour Évangéline. Nous avons encore une chance de la sauver, mais j'ai besoin de votre aide, Évangéline a besoin de votre aide. Pouvons-nous compter sur l'assistance d'une Marie forte et déterminée ou bien je dois naviguer seule avec une Marie démolie qui me sert de boulet.

Celle-ci esquissa un demi-sourire malgré son visage rougit par les larmes:

-Ca c'est pas très gentil, monsieur Elrohir! Et tous les baisers du monde ne rendront pas la chose plus galante! _elle rit un peu puis reprit d'un ton sérieux_ Je veux vous aider de tout ce qu'il m'est possible pour retrouver madame et la sortir des griffes de ces sauvages... Je vous promets que je serais à la hauteur.

En voyant sa petite forme frêle et fragile, on eut été tenté d'ironiser sur ces affirmations, et pourtant si la voix n'était pas assurée, le coeur l'était bien lui. Outre son attachement pour la jeune comtesse, Marie était consciente que du sort d'Evangéline dépendait aussi le sien, mais aussi bien plus... Combien de fois l'avait-elle entendu répéter que tout ce qu'elle faisait c'était pour la France. Eh bien dès ce soir, la jeune Marie agirait aussi pour la France.

Accompagnée de De Verchères, elle regagna le château et leurs silhouettes se fondirent dans la pénombre.


suite

[Je te laisse poster la suite comme tu le sens! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre d'Elrohir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre d'Elrohir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: