1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'appartement du comte de Chastignac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Comte de
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Sam Oct 08 2005, 12:22

Les mousquetaires ne savaient rien du tout, et peut-être même feignaient de ne rien savoir. Etait-ce un piège? Il fallait rester méfiant et sur ses gardes. Qui sait, il pourrait compromettre monsieur de Chastignac par son imprudence. Mais comment tirer les informations d'une personne qui soit connaissait tout , ou soit ne connaissait rien? Des feintes! Oui il fallait feinter.
Et pour balancer des petites phrases équivoques, il fallait bien s'y prendre. Or de Guiche était une personne qui repugnait à mentir. Et qui ne ment pas, n'est pas hypocrite. Et qui n'est pas hypocrite, n'est pas courtisan. Aussi, comme tout le monde le sait, un courtisan est le meilleur des feinteurs qui puisse exister sur cette pauvre terre.
En y reflechissant bien, Armand pourrait se servir de son titre de -co-maréchal de Grammont et donc leur demander toute les informations.
Mais faire de cette affaire une affaire d'état, allait surement nuir à de Chastignac. Il ne savait pas encore comment, mais cela allait lui nuir, il le pressentait.
De ce fait, il n'avait aucune solution que d'essayer de faire parler les deux mousquetaires et leur tirer des informations qu'ils pourraient dire sans y faire attention


-Je vous prie de m'excuser Dit de Guiche en se levant et en saluant les deux mousquetaires
-Je ne sais où j'avais la tête d'ainsi bousculer deux humbles serviteurs de Sa Majesté venus accomplir Ses désirs.

Il s'aprocha d'eux lentement et ne les lâcha pas de vue. Il ne voulait perdre aucun trait de leur visage qui pourrait trahir leurs pensées.

-Je suis le Comte de Guiche, un ami de monsieur de Chastignac

Il insista sur le "stignac". Le mousquetaire était un vrai étourdi, il ne savait même pas le nom de celui qu'il voulait interroger.

-Peut-être pourrais-je vous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Sam Oct 08 2005, 17:41

Besméatix se rassagit, mais on pouvait encore sentir en lui quelques relents d'impatience.

- Chastignac, Chastignon, Champignac ou Champignon, peu m'importe! Il est clair que cet homme a des choses à cacher, et si vous pouviez m'éclairer un peu quant à la personnalité de cet homme, cela me serait probablement déjà d'une grande aide! Aussi, si vous aviez une idée de la raison l'ayant poussé à filer ainsi à l'anglaise alors que nous venions avec de bonnes intentions, n'hésitez pas à me faire part de vos hypothèse, Monsieur de Guiche. Car c'est pour le questionner en tant que témoin que nous nous présentions ici aujourd'hui, et non pour l'interpeler.

Besméatix regarda un peu plus loin dans le couloir, afin de voir si Châteaubriand revenait avec le prévenu.

- À propos, je me nomme Besméatix, Sous-Lieutenant des Mousquetaires de sa Majestée le Roi Louis XIV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Dim Oct 09 2005, 14:05

De Guiche se félicita de la feinte qu'il avait semé en disant qu'ils étaient venus accomplir les désirs de sa majesté. Soit ce monsieur Besméatix était imprudent, soit il était distrait. Aussi, il fallait laisser une seconde feinte pour se rassurer. Mais cela sera encore plus difficile cette fois.

*engageons une discution, on verra plus tard.*

-D'abord laissez moi dire que Monsieur le Comte n'avait rien à cacher. Je ne sais pas d'où vous tirez cette décision hative mais je vous dis que vous vous trompez.

Il fit un pas de côté, faisant semblant d'analysant la porte comme s'il voulait recréer la scène où de Chastignac s'enfuyait " à l'anglaise" comme le disait si bien ce mousquetaire

-Et s'il s'est encourru, c'était peut-être parce qu'il était pressé?

Il s'arrêta devant le mousquetaire et croisa les bras. Et dit

-Je vais vous le dire moi, pourquoi il était pressé : Son meilleur ami dont j'ignore le nom, allait partir loin de Paris. A Londres plus précisement. Monsieur le comte qui avait oublié le rendez-vous, s'est tout à coup souvenu. Et il est parti précipitamment

Armand se rappella qu'il l'avait vu entrain de courire avec un sac et rajouta aussitôt

-Et son sac, car il en avait un n'est-ce pas? Eh bien c'était un cadeau pour l'ami. Ne vous en faites pas, il reviendra.

*Non pas! Il ne reviendra point...*

Il haussa les sourcils comme s'il voulait dire "satisfaits?"
Revenir en haut Aller en bas
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Lun Oct 10 2005, 00:11

Chateaubriand se depecha de partir a la poursuite du fuyard. Il ne comprenait pas pourquoi ce dernier s'etait d'abord enfui lorsqu'ils etaient venu a sa porte. Qu'il sache, Marius ne voyait pas ce qui aurait pu lui faire peur. Besmeatix lui avait pourtant bien donne son nom, et Chastignac devait bien savoir qu'ils n'etaient pas la pour le tuer! C'est donc avec quelques secondes de retard, au regard eloquent de Besmeatix qu'il emboita le pas a cet homme.

Marius donna toutes ses forces a la course, mais meme etant de bonne forme, il ne comprit pas comment il avait fait pour rattraper ce gentilhomme qui etait pourtant parti avec une bonne longueur d'avance sur lui. Peut-etre etait parce qu'il avait un sac sur les epaules...cela lui donnait un pas tres irregulier d'ailleurs... et il s'essouflait rapidement! Il finit par le rejoindre et courant a la meme hauteur que lui, il le hela.

"Eh! C'est moi! Pas la peine de courir! Nous ne sommes ici que pour te pauser des questions de procedures pour l'incident du gouter!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Lun Oct 10 2005, 05:52

Le déroulement de l'entretien avec le Comte de Guiche commençait drôlement à exaspérer Besméatix, qui n'allait certe pas se contenter d'une explication aussi simpliste qu'illogique. Et ce petit air supérieur que le Comte prit à la fin de son explication lui donna fortement envi de lui faire avaler son propre feutre!

"Soit ce gentilhomme me prend pour le dernier des imbéciles, soit il en est un lui-même!" se dit-il en lui-même. Et, l'hypocrisie n'étant pas son fort, le tout transparu sur ses traits alors qu'on son sourcil gauche se relevait en une expression de doute profond.

- J'aimerais bien que vous m'expliquiez, Monsieur, où pourrait bien cadrer dans votre récit les tâches de sang que voilà, et que vous n'avez pas pu ne pas remarquer lorsque vous êtes entré dans la chambre. Pardieu, je suis à moitié aveugle et je les vois très bien d'où je me tiens!

Le Sous-Lieutenant observait maintenant le Comte d'un oeil sévère.

- Et, pendant que vous y êtes, vous pourrez peut-être m'indiquer depuis quand un horaire chargé justifie que l'on refuse un entretient avec un représentant de sa Majestée, et qu'on le bouscule de surcroît. Aussi veuillez, s'il vous plaît, ne pas me prendre pour le dernier des imbéciles, Monsieur de Guiche, et veuillez bien croire que les informations que je vous fournis, je vous les donnes purement et simplement parce qu'elles sont sans conséquences aucunes, et qu'il vous est donc inutile de tenter de me les extirper subtilement. Mes conclusions sont peut-être hâtives, mais elles sont le résultats de plusieurs années d'expérience en la matière!

Quiconque eut connu Besméatix aurait été fort surpris de la présente scène, étant donné la réputation de bon vivant du Sous-Lieutenant. Mais alors que ses allures plus ou moins anodine lui avaient souvent servies auprès de ses adversaires, il avait en sainte horreur qu'un courtisan le prenne pour un quelconque officier de bas étage au cours d'un interrogatoire...

- D'un autre côté, je commence à croire que vous en savez beaucoup plus que vous ne le dites sur le dénommé Chastignac. Car en tant qu'ami de cette personne, il me semble plutôt incohérent que vous ignoriez le nom de son meilleur ami. Pour quelle raison tentez-vous de protéger ce Monsieur alors que nous n'avons, envers lui, aucune mauvaise intention? Savez-vous, mon cher Monsieur de Guiche, qu'une entrave au travail des réprésentants du Roi est un crime passible d'emprisonnement?

Besméatix avait fait la guerre, et connu maint champs de bataille. Le tout paraîssait dans son attitude, et il n'avait certe pas l'intention de se faire rembarrer par un civil. À la guerre comme à la guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Mer Oct 12 2005, 11:37

Cet importun de mousquetaire, car il en était un aux yeux de de Guiche, commençait à lui faire perdre patience. Armand grinça des dents et il lui semblait qu'une étrange atmosphère s'établisait entre les deux personnes. Une sorte colère mutuelle ou quelque chose de ce genre-là. Comment pouvait-il parler ainsi, sans aucune politesse au co-maréchal de Grammont? (il faut dire aussi qu'Armand apprécia personnellement les manières qu'utilisait ce Besméatix).

Citation :
- J'aimerais bien que vous m'expliquiez, Monsieur, où pourrait bien cadrer dans votre récit les tâches de sang que voilà, et que vous n'avez pas pu ne pas remarquer lorsque vous êtes entré dans la chambre. Pardieu, je suis à moitié aveugle et je les vois très bien d'où je me tiens!

En effet, de Guiche avait remarqué ces traces de sang mais il ne voulut pas y faire allusion, ne voulant pas causer d'avantage d'ennuis à de Chastignac. Et comme tout digne militaire il y avait prévu une reponse, se felicitant lui-même de ses précautions mentalement, il repondit d'un ton plutôt narquois que fier

- Cher monsieur, sauf votre respect, soit vous oeil vous trompe, soit vous devenez paranoïaque.

Brusquement Armand plia ses genoux et se retrouva accroupi. Il pointa son doigt vers les tâches de sang et ajouta

-Je reconnais ces tâches-là, moi ! Ce ne sont que des flaques sechées de vin. On a bu à la santé du roi par ici.

Il se releva, avec un sourire satisfait il attendit la suite des évenements, se demandait ce que pourrait repondre le mousquetaire face à son observation

Citation :
- Et, pendant que vous y êtes, vous pourrez peut-être m'indiquer depuis quand un horaire chargé justifie que l'on refuse un entretient avec un représentant de sa Majestée, et qu'on le bouscule de surcroît. Aussi veuillez, s'il vous plaît, ne pas me prendre pour le dernier des imbéciles, Monsieur de Guiche, et veuillez bien croire que les informations que je vous fournis, je vous les donnes purement et simplement parce qu'elles sont sans conséquences aucunes, et qu'il vous est donc inutile de tenter de me les extirper subtilement. Mes conclusions sont peut-être hâtives, mais elles sont le résultats de plusieurs années d'expérience en la matière!

Ce coup-ci, il ne l'avait pas prevu, aussi fit-il semblant de chercher ses mots alors qu'il cherchait en fait que repondre.

-Tout d'abord, je ne vous prends pas pour un imbéciel, Dieu merci. Et si vous avez un quelconque reproche contre mes actes, je vous prie de me les pardonner, s'il vous plaît

Dit enfin de Guiche après quelques deux secondes qui lui parurent une éternité, au dernier mot, il salua Besméatix et rajouta

-Je sais également qu'il ne se fait point d'agir comme l'a fait monsieur le Comte. Mais étant un gentilhomme , vous comprendez que l'amitié pour lui c'est un grand principe de vie. Aussi, le roi qui est le premier des gentilshommes, il le comprendra sans doute. Et je ne doute pas une seconde que monsieur le comte, lorsqu'il reviendra, n'attendra pas une seconde pour venir vous querir le pardon.

Le fils de Grammont se félicita encore une fois, de son agilité à repondre des phrases convenables et logiques, mentalement.
Qu'allait donc repondre le mousquetaire? Ce fut si finement joué...


Citation :
- D'un autre côté, je commence à croire que vous en savez beaucoup plus que vous ne le dites sur le dénommé Chastignac. Car en tant qu'ami de cette personne, il me semble plutôt incohérent que vous ignoriez le nom de son meilleur ami. Pour quelle raison tentez-vous de protéger ce Monsieur alors que nous n'avons, envers lui, aucune mauvaise intention? Savez-vous, mon cher Monsieur de Guiche, qu'une entrave au travail des réprésentants du Roi est un crime passible d'emprisonnement?

Il fronça les sourcils. Il osait le ménacer? Voyons donc! Ce Besméatix était bien plus inconscient qu'il ne l'avait cru

- Eh monsieur! J'ai dit ami, oui, mais non pas confident ! Son ami, je ne le connais pas, certes, mais je ne puis tout de même point faire subir à Monsieur de Chastignac un pénible interrogatoire, comme vous le faites à moi. Repondit-il sechement et en haussant sa voix avant de poursuivre

- Et vous, savez vous ce qu'est l'amitié? Déjà, estimez-vous heureux de me parler à moi et de m'en tirer toutes les informations que vous désirez, si mes déclarations ne vous plaisent guère, dans ce cas je n'ai plus rien à dire. Adieu !

Et il fit comme il le dit. Comment osait une petite fourmie menacer un grand aigle ? Armand était furieux, il ne voulut pas rester un instant de plus, il sentait la colère qui montait et qui bouillonait. Quelques mots indignes de plus, et il allait sans doute jetter ce Besméatix par la fenêtre
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Mer Oct 12 2005, 13:11

La confrontation semblait vouloir prendre de l'ampleur, et Besméatix eut espéré un duel plus équitable. Car dans les circonstances, il lui semblait que le Comte de Guiche tentait de se sortir d'une situation inconfortable dans laquelle il avait été précipité contre son gré. Et, comble de malchance, ses explications boiteuses concernant la "tâche de vin", dont il sembla plutôt fier sur le coup, allaient se retourner contre lui.

Citation :
-Je reconnais ces tâches-là, moi ! Ce ne sont que des flaques sechées de vin. On a bu à la santé du roi par ici.

L'oeil droit à demi fermé, le sourcil gauche relevé, c'est avec une expression de sceptisme très prononcée que Besméatix regarda le Comte de Guiche.

- Sauf votre respect, Monsieur, j'ai assez versé de sang dans ma vie et renversé de vin sur toutes sortes de matériaux pour pouvoir différencier ces deux substances. Or, s'il s'agit là de vin, je peux vous garantir que vous êtes tombé sur fort mauvaise bouteille. Mais puisque vous parlez de la santé du Roi, et bien c'est exactement ce dont il est question à l'heure actuelle, ce que vous ne semblez pas saisir, Monsieur. Ainsi, les excuses de M. de Chastignac et, à la limite, les vôtres, sont le cadet de mes soucis à l'heure actuelle!

Citation :
- Et vous, savez vous ce qu'est l'amitié? Déjà, estimez-vous heureux de me parler à moi et de m'en tirer toutes les informations que vous désirez, si mes déclarations ne vous plaisent guère, dans ce cas je n'ai plus rien à dire. Adieu !

N'eut été d'un sens du contrôle aigu acquis à l'armée, Besméatix l'aurait certe embroché comme un poulet sur le champ. Alors que le Comte allait s'éloigner, Besméatix déposa sa lourde patte sur son épaule.

- Si je sais ce qu'est l'amitié? Vous irez demandé au Lieutenant des Mousquetaires et confident du Roi, D'Artagnan, avec qui j'ai servi toute ma carrière, si je sais ce qu'est l'amitié! Que je sois heureux de vous parlez?

Son ton se fit soudainement bien plus sarcastique.

- Bien que je m'incline fort respectueusement devant Monsieur afin de lui baiser les pieds, il ne m'est pas venu à l'idée de faire autre chose que mon travail, Monsieur!

Parlant toujours haut et fort, son ton se fit plus digne.

- Peut-être suis-je trop perfectionniste, mais ce travail, j'entends le mener au meilleur de moi-même, et vos déclarations ne me plaisent guère, comme vous dites, car j'y sens une forte odeur de dissimulation. Peut-être n'avez-vous absolument rien à voir avec l'affaire qui me concerne. Mais tant que vous vous entêterez à tenter de protéger un homme à l'encontre de qui nous n'avons, de prime abord, aucun reproche à formuler, je continuerai de vous questionner dans le meilleur intérêt de la couronne de France, Monsieur de Guiche. En agissant de la sorte, vous ne vous aidez pas, et vous n'aidez certes pas ce Chastignac qui est un ami à vous. Si vous n'avez, tout comme moi, aucune idée de ce qui se passe ici, alors veuillez me le dire et cesser de me faire perdre mon temps! Et malgré votre condition, Monsieur, sachez que je n'hésiterai pas un seul instant à vous ramener avec moi vers mon supérieur si j'en viens à croire que vous ne me laissez que cette option!

Rien ne déplaisait plus à Besméatix que l'attitude hautaine de certains courtisans, et il entendait bien montrer à ce Comte de Guiche qu'il ne s'en laisserait pas imposer si facilement et, surtout, qu'il avait bien plus de ressources à sa disposition que le Comte ne voulait bien le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Jeu Oct 13 2005, 22:15

Chateaubriand courrait toujours aux cotes de Chastignac qui se bornait a l'ignorer et a continuer son chemin, le plus vite qu'il put.

"Eh oh! Tu m'entends?!? Mais arrete de courir! On ne veut que te poser 2 ou 3 petites questions de formalites!"

C'est ce que dit Marius tout en pensant que la fuite que prenait Chastignac ne figurait rien de bon...et qu'a ces questions de formalites s'ajouteraient des questions sur la fuite, et le pourquoi surtout. Bref, son cas s'aggravait au fur et a mesure qu'ils s'eloignaient de la chambre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Ven Oct 14 2005, 03:14

(HRP : je crois qu'Adrien t'attends dans la cour en fait... Wink)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Comte de
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Ven Oct 14 2005, 14:31

Par un mouvement de reflexe instentif, Armand de Grammont porta sa main sur sa manche de son épée.
Mais au dernier moment, il se retint de la sortir de son fourreau.
Il se retourna gracieusement et prit son chapeau dans ses mains comme s'il eut voulu faire une reverence


Citation :
-Sauf votre respect, Monsieur, j'ai assez versé de sang dans ma vie et renversé de vin sur toutes sortes de matériaux pour pouvoir différencier ces deux substances. Or, s'il s'agit là de vin, je peux vous garantir que vous êtes tombé sur fort mauvaise bouteille. Mais puisque vous parlez de la santé du Roi, et bien c'est exactement ce dont il est question à l'heure actuelle, ce que vous ne semblez pas saisir, Monsieur. Ainsi, les excuses de M. de Chastignac et, à la limite, les vôtres, sont le cadet de mes soucis à l'heure actuelle!

Il l'écouta avec un air dont serait jaloux un grand seigneur médieval en écoutant un de ses serfs puis il repondit tout aussi solennellement

-Alors dans ce cas vous êtes aveugle! Ce sont bien des tâches de vin, j'étais présent, je l'avoue, lorsqu'on a trinqué à la santé du Roi !

Les sang était rouge, le vin aussi, le sang ne se sentait pas, le vin renversé ne sentait plus rien sur le parquet. Il n'y avait là aucune preuve, à moins que l'on trouve un vrai expert à l'oeil fin.
Mais qui croirait un mousquetaire, déjà plus vieux que jeune et assez impoli?


Citation :
- Si je sais ce qu'est l'amitié? Vous irez demandé au Lieutenant des Mousquetaires et confident du Roi, D'Artagnan, avec qui j'ai servi toute ma carrière, si je sais ce qu'est l'amitié! Que je sois heureux de vous parlez?

Il prit un air narquois et méprisant, et il repondit tout aussi solennelement mais cette fois encore plus dédaigneusement

-Il me semble que le confident du Roi est Monsieur le Comte de Saint-Aignan, quant à monsieur le chevalier d'Artagnan, je le connais fort bien, il est un ami à moi, je dirai même qu'il est comme mon oncle à mes yeux.

La suite du discours de Besméatix, de Guiche l'écouta attentivement mais sans repondre. Car il sentait que s'il ouvrirait la bouche, ça serait pour profaner une insulte et cela, il ne le voulait pas.
Aussi, en écoutant, il comptait 10 nombres. C'était un grand moyen, dont Pythagore était l'inventeur, de pouvoir rester calme.
Tout le monde le sait bien, ce grand mathématicien mais aussi philosophe avait ordonné à ses disciples de ne pas parler pendant 5 ans, afin de leur apprendre à se taire et de ne pas dire des bétises.
Aussi, comme nous le disions, compter 10 nombres était l'un des centaines des moyens de rester parfaitement calme et indifférent.

Le discours de Besméatix enfin fini, de Guiche s'inclina courtoisement devant lui et lui dit


-J'ai assez entendu monsieur, si vous le voulez bien, j'irai, à l'instar des autres gens sains d'esprit, me coucher.

Il n'attendait pas vraiment de reponse, il se retourna et se dirigea vers ses appartements
Revenir en haut Aller en bas
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Ven Oct 14 2005, 17:45

Citation :
Les sang était rouge, le vin aussi, le sang ne se sentait pas, le vin renversé ne sentait plus rien sur le parquet

(HRP : Le sang séché vire au brun suite à l'oxidation du fer contenu dans l'hémoglobine... comme de la rouille en fait... Wink)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Ven Oct 14 2005, 18:01

L'air dédaigneux du Comte racheva de l'enrager, mais il prit néanmoins sur lui de se contenir. Il regarda, sans un mot, s'éloigner le courtisan, se jurant qu'il finirait bien par obtenir le dernier mot. S'il y a bien une chose avec laquelle D'Artagnan ne plaisantait pas, c'était la sécurité de sa Majestée le Roi.

Retrouvant son calme, il pénétra dans la chambre de Chastignac. Tout dans ses lieux, reflétait l'empressement du maître des lieux à quitter dans les plus brefs délais. Plusieurs vêtements traînaient sur le lit, donc certains tâchés de sang.

- Du vin mon oeil, fieffé menteur!

Il se pencha néanmoins sur le sol pour examiner les traces. Les traces, répandues en goutelettes, étaient de couleur bourgognes tirant sur le brun. Il n'y avait aucune chance qu'il s'agisse là de vin, et si le Comte de Guiche avait effectivement contribué à laisser ces marques, alors il pourrait bien l'accuser de tentative de meurtre!

Il continua d'inspecter les lieux, sans rien déplacer. Sur le bureau, des traces de cendres indiquaient qu'un matériel quelconque avait été brûlé. Un message? Mais qui avait intérêt à brûler un message, sinon un traître à la nation? Tout ceci commençait fortement à intriguer Besméatix. D'un pas assuré, il se dirigea vers la porte et la referma sur la pièce. Accrochant un valet au passage, il lui ordonna de ne laisser entrer personne sauf le maître des lieux. Il se dirigea ensuite à la marche dans la direction qu'avait prise Châteaubriand. Si son jeune collègue n'avait pu rattraper Chastignac, il ne servait à rien de se presser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de
Invité



MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Sam Oct 15 2005, 13:28

(ne confondons pas les connaissances d'antan aux actuelles :p lol )
Revenir en haut Aller en bas
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Mar Oct 18 2005, 14:19

(HRP : les observateurs de l'époque ne connaissaient probablement rien à l'oxydation du fer, mais avaient probablement déjà eu l'occasion d'observer du sang séché sur un tissu... on peut observer un phénomène sans le comprendre nécessaire...Wink)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appartement du comte de Chastignac   Aujourd'hui à 08:49

Revenir en haut Aller en bas
 
L'appartement du comte de Chastignac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comte Vronski
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de Lee [Description]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: