1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du matin jusqu'au bal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 12:41

Elrohir attachait ses bottes lorsqu'il vit une paire de pied s'arreter à ses coté. Il pensa pour lui meme:

- voila... je me suis fait avoir, sacre bleu

Il se releva et regarda la noble qui la questionnait. Elle se présenta, donc Elrohir devait le faire à son tour:

- Enchanté, je me nomme Elrohir de Verchères, un simple mousquetaire au service du Roi et du peuple.

Elrohir se gratta la tete et regarda dans deux directions simultanément. Il répondit:

- Moi perdu... je crois bien que vous avez raison. Je cherche le chemin pour la salle des mousquetaires, je dois vite aller voir notre chef. J'espere que vous savez ou se trouve cette salle??

Elrohir posa les mains sur les hanches pour avoir l'air plus sérieux. Mais au bout de quelques secondes, cela la fit rire et il posa sa main sur la bouche pour la cacher:

- Désolé de rire ainsi, mais je ne crois vraiment pas que j'ai la prestance d'un mousquetaire... malgré moi, avec ou sans cet uniforme

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 14:26

Héloïse détailla du regard le mousquetaire qui se trouvait devant elle, lorsque celui-ci se releva pour lui faire face. Ils étaient sensiblement de la même taille, et malgré quelques cheveux gris qui venaient parsemer ses cheveux bruns, il ne semblait pas plus vieux qu'un autre.

Citation :
Enchanté, je me nomme Elrohir de Verchères, un simple mousquetaire au service du Roi et du peuple.

Elle exécuta une petite révérance discrète. La jeune fille avait beaucoup de respect pour les mousquetaires.

"Très heureuse de vous rencontrer monsieur de Verchère, à part les quelques fois ou j'ai entre-aperçu le capitaine d'Artagnan, je n'ai jamais eu le loisir de m'entretenir avec un mousquetaire."

Citation :
Désolé de rire ainsi, mais je ne crois vraiment pas que j'ai la prestance d'un mousquetaire... malgré moi, avec ou sans cet uniforme

"Vous êtes bien modeste, je trouve que vous avez la même élégance que tout autre mousquetaire. Pour dire vrai je vous admire tous beaucoup et j'ai un grand respect pour cet ordre!"

Elle s'arrêta de peur de s'emporter dans un discour qui ne convient malheureusement pas aux femmes de la cours. Elle sourit et laissa Elrohir continuer à la place.

Citation :
Moi perdu... je crois bien que vous avez raison. Je cherche le chemin pour la salle des mousquetaires, je dois vite aller voir notre chef. J'espere que vous savez ou se trouve cette salle??

Se fut au tour d'Héloïse de lever les yeux au ciel, visiblement en train de réfléchir. Un silence s'installa pendant que la jeune fille se perdait dans ses pensées et que le mousquetaires espérait une réponse. Ses yeux foncés croisèrent les yeux verts du mousquetaire et Héloïse lui adressa un petit sourire gêné.

"J'ai bien peur que vous ne m'ayiez posée une question à laquelle je n'ai pas de réponse...je suis désolée de ne vous être d'aucune utilité, mais les femmes vont rarement dans les quartiers des mousquetaires pour tout vous dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 19:37

D'Artagnan revenait à grands pas de la salle du trône, ruminant toujours dans son esprit les paroles du Roi. Il était d'un humeur plutôt massacrante et il profiterait probablement des quelques heures qui restaient avant le bal pour aller pratiquer son jeu d'épé. Cela pourrait peut-être le calmer un peu...

Se retrouvant de nouveau dans la grande salle, il y découvrit deux nouvelles personnes, dont une qu'il reconnu, d'après ses habits, pour être un Mousquetaire. S'approchant, il reconnut immédiatement M. de Verchère, un des plus fier soldat de la Compagnie. La présence d'un autre homme de sa stature lui permit de retrouver un minimum de sociabilité, aussi s'approcha-t-il des deux jeunes gens. Arrivant par derrière, il posa sa main droite sur l'épaule gauche d'Elrohir, qui sembla sursauter légèrement. Un large sourire se forma instantannément sur son visage.

- Encore perdu, M. de Verchère?, dit-il sur un ton malicieux. Ou bien est-ce là une ruse pour attirer la compassion des nobles dames de la cours?

N'eut été le ton joyeux de la remarque, on aurait pu croire que D'Artagnan s'en prennait à son subordonné. Mais dans les faits, le Gascon était plutôt du type bon vivant, et la petite blague dont venait de faire les frais Elrohir lui avait redonné le sourire. Malgré son adresse au combat, M. de Verchère était reconnu, parmi les Mousquetaires, pour son sens de l'orientation relativement défaillant...

Reportant son attention sur la dame, il reconnu immédiatement Dame de Neufchâtel. Il ne lui avait jamais vraiment adressé la parole, mais il savait néanmoins qu'il avait devant lui la favorite du moment du Roi Louis XIV.

- Mlle de Neufchâtel, veuillez accepter les respects du Lieutenant du Mousquetaire du Roi. Il me fait plaisir de pouvoir enfin vous adresser quelques mots. Dites-moi, auriez-vous une idée de costume qui siérait à un vieux Mousquetaire pour le bal de ce soir? Les jeunes gens semblent avoir des idées bien originales alors que de mon côté, je serais bien tenté de seulement enfiler mon costume de cérémonie... Mais parmis la foule de Dieux Grecs qui, semblent-ils, envahiront les lieux, je risquerais de gâcher le décors...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 20:07

Héloïse avait vu arriver le capitaine d'Artagnan, et fut bien aise de le voir. Il serait certainement plus en mesure qu'elle de donner les directions que M. de Verchère désiraient. Elle laissa les deux hommes s'entretenir, étant donné que la paire semblait se connaître. Elle souriait, elle trouvait la complicité qui semblait exister entre les deux soldats amusante. De Verchère sembla bien content de voir son capitaine, mais aussi ami. Il paraissait rassuré de voir une figure connue dans ce grand château. Héloïse ne le blâmait pas cet égarement, il lui arrivait quelques fois de douter de son emplacement aux détour d'un corridor malgré le fait qu'elle résidait là. D'Artagnan la regarda quelques secondes et la jeune fille fut bien étonnée de voir qu'il savait qui elle était. Si ce n'est que lorsqu'elle s'affichait au bras du Roy, elle restait plus ou moins discrète, évitant de rencontrer d'autres dames avec qui elle s'entendait plus ou moins.

Citation :
Mlle de Neufchâtel, veuillez accepter les respects du Lieutenant du Mousquetaire du Roi. Il me fait plaisir de pouvoir enfin vous adresser quelques mots. Dites-moi, auriez-vous une idée de costume qui siérait à un vieux Mousquetaire pour le bal de ce soir? Les jeunes gens semblent avoir des idées bien originales alors que de mon côté, je serais bien tenté de seulement enfiler mon costume de cérémonie... Mais parmis la foule de Dieux Grecs qui, semblent-ils, envahiront les lieux, je risquerais de gâcher le décors...

"Capitaine d'Artagnan je suis honorée de faire votre connaissance. Je suis bien aise de voir que vous nous joindrez pour le bal de ce soir, et peut-être aurons-nous aussi la chance de voir M. de Verchère?"

Elle sourit au deux hommes et continua sur sa lancée avec un ton enoujoué qui faisait ressortir son jeune âge malgré son corps et son caractère de femme.

"Mon cher ami, je dois vous avouer que l'originalité dans les costumes est plutôt relative. La plupart des personnes vont se voir incarner des Dieux et des Déesses ce soir comme vous l'avez vous-même mentionné, et je dois malheureusement dire que je vais faire partie de ce groupe. Il est vrai qu'un costume de mousquetaire au milieu de la Grèce Antique risque de faire un peu hétéroclite, mais il n'en pêche que cela reste très élégant. Personellement, je pense qu'il serait intéressant de vous voir arriver en membre du sénat, ou encore en capitaine de légionnaires? Tout en restant actuel vous plongerez avec nous ce soir dans le passé...évidemment ce ne sont là que de simples idées, je ne sais point si l'une d'entre elle vous conviendra."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 22:04

(HS il me semble qu'après ton commentaire vincent, je serais du genre à te dire petit c** Razz)

Elrohir fut surpris par le coup qu'il avait recu sur l'épaule mais fut aussitot rassuré de voir qu'il s'agissait de son vieil ami d'Artagnan:

- Perdu? Moi? Vous auriez du me voir au front dans la foret, je guidais toujours les troupes au combat... c'est étrange de voir que je ne peux me retrouver au milieu de ce chateau. D'ailleurs, avec une dame comme cela en face de vous, vous aussi vous auriez perdu votre chemin mon brave

Elrohir ricana un peu et écoutait d'Artagan et Héloise s'échanger quelques mots au sujet du bal. Il fut heureux de voir qu'Héloise se souciait de savoir s'il venait au bal. Après qu'elle parla de la possibilité de se déguiser en légionnaire, il répondit:

- Il y a un bal ce soir? Bien... je vais tacher de trouver un costume le plus rapidement possible.

Il regarda la sol et murmura en frottant avec son pied une fausse tache:

- Je vais également devoir trouver une cavalière le plus rapidement possible

Elrohir remonta la tete et fut surpris de voir que les deux être humains dans la salle le regardaient. Il devint rouge et dit:

- Bien... Dame Héloise, vous qui venez à peine de me connaitre, serais-je trop téméraire de vous inviter à ce bal?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 22:49

Dephine qui avait donne des ordres a deux servante de lui dresser une jolie petite table sur la terrasse pour qu'elle puisse y dejeuner sorti de sa chambre toute habillee pour la journee en attendant le bal. Elle passa maintes fois des escaliers somptueux, finalement debouchant sur la grande salle encore une fois. Elle s'arreta par contre au bas des marches lorsqu'elle vit 3 personnes dont elle en reconnut 2.

S'approchant a pas feutres sur le tapis rouge qu'on venait d'installer pour l'entree du Roy ce soir par cette issue, elle ecouta la fin de la conversation avant de s'incruster.

"Ah, monsieur le Lieutenant, comme c'est aimable a vous d'introduire un subordonne de votre regime a la cour. Et vous, audacieux jeune mousquetaire, quel courage que de demander cette soiree a la favorite du Roy! Mademoiselle.."

Elle avait dit tout cela en souriant, les yeux petillants (elle ne sut pourquoi toute cette joie d'ailleurs) et inclina legerement la tete.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 23:04

Elrohir regarda la nouvelle femme qui arriva dans la grande salle. Lorsqu'elle finit de parler, Elrohir émit un petit rire gêné, il ferma les yeux et se frappa doucement le front avec sa main:

- Quel imbécile... la favorite du Roy, je me fais couper la tete sur l'heure demain, c'est sur. A moins que l'on me mette au cachot, mais encore la, serve-t-il de bon repas en prison?

Il se releva la tete et passa sa main dans son visage pour qu'elle termine sa course sur son menton. Elrohir metta ses mains ensembles et commença à frotter ses doigts calmement pour reprendre son calme justement:

- Dame Héloise, je dois vous avouer que le roi est combler par votre présence.

Il se ferma les yeux et se morda la bas de la levre, parce qu'il n'avait rien trouvé de mieux à dire que cela

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 23:19

Citation :
Dame Héloise, vous qui venez à peine de me connaitre, serais-je trop téméraire de vous inviter à ce bal?

Héloïse sourit par cette demande maladroite. Elle en était flattée mais trouvait cela charmant que de Verchère se sente gêné de la sorte. Elle allait lui répondre lorsqu'un voix plus froide se fit entendre. La jeune femme reconnu immédiatement la personne qu'elle venait de quitter à sa chambre, Mlle Delphine de Valentinois (hs:non mais tu me suis partout lol rolling eyes ).
Citation :
Ah, monsieur le Lieutenant, comme c'est aimable a vous d'introduire un subordonne de votre regime a la cour. Et vous, audacieux jeune mousquetaire, quel courage que de demander cette soiree a la favorite du Roy! Mademoiselle...

Héloïse ferma les yeux à la dernière phrase. Elle était sure que la cousine aurait tout fait pour prévenir tout le monde de son statut à la cour. Non pas que cela la gêna, mais Delphine rendait la courtisane comme une propriété privée, l'empêchant alors de rencontrer d'autres personnes, tout le monde ayant peur de déplaire au souverain. Ses yeux se figèrent dans le regard aussi noir de Mlle de Valentinois.

"Delphine, mais quelle surprise! Nous qui venions tout juste de nous quitter...et bien, ma chère amie être favorite du roy ne signifie pas être son esclave. Vous rendez votre cousin plus sévère qu'il ne l'est réellement, le connaissez vous vraiment pour lui donner une telle réputation?"

Elle savait que Delphine n'avait pas souvent l'occasion d'être avec son cousin, seule, et peut-être était-ce là un aspect qui la rendait désagréable avec Héloïse?

"Je suis certaine que le Roy ne verrait pas d'objection à ce que j'accorde une danse à cet homme, d'autant plus qu'étant mousquetaire, il protège le souverain ainsi que le reste du peuple dont vous faites partie chère Delphine."

Citation :
Dame Héloise, je dois vous avouer que le roi est combler par votre présence

Elle sourit et ses joues rosirent légèrement.

"J'en suis très flattée merci beaucoup cher ami."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 23:38

Elrohir se sentait ridicule. Il regardait Héloise mais n'était pas capable de défaire ses yeux de son emprise. Il espérait au fond de lui que d'Artagnan ne remarque pas cet évènement. Elrohir se tourna vers lui et remarqua un large sourire sur le visage de d'Artagnan.... Il se dit pour lui meme: Bien joué.... /$?/"%?"/%?

Elrohir se tourna vers Héloise et baissa les yeux. Après un instant Il ne sut que dire...

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mar Juin 21 2005, 23:53

Citation :
"Delphine, mais quelle surprise! Nous qui venions tout juste de nous quitter...et bien, ma chère amie être favorite du roy ne signifie pas être son esclave. Vous rendez votre cousin plus sévère qu'il ne l'est réellement, le connaissez vous vraiment pour lui donner une telle réputation?"

Apparemment, cette dame de la cour n'avait pas la langue dans sa poche! Et sa temerite a l'appeler par son prenom alors que d'autres avaient lamentablement laisser tomber inspira a Delphine, un petit peu d'estime pour la courtisane.

"Je ne connais pas mon cousin aussi bien que vous sur ce plan-la je le crains. Aussi, il n'en tient qu'a vous de vous garder de le contrarier. Je ne pourrais alors vous sortir d'un mauvais pas. Nous savons tous que Roys, nobles, mousquetaire ou paysan, nous sommes tous egaux devant les sentiments humains...tels que la jalousie et la possessivite..." Elle se retourna vers le lieutenant qu'elle avait bien aime auparavant. "...quel est votre avis Monsieur d'Artagnan?"

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 12:04

Elrohir regarda Dame Héloise dans les yeux et puis saisit son courage à deux mains. Il dit fort à l'intention de la nouvelle venue:

- Dame Delphine.... je pense bien. Si vous croyez ce que vous venez de dire, c'est parce que vous êtes faibles d'Esprit je dois croire.

Il se retourna pour faire face à cette dame en faisant un pas ou deux en sa direction:

- Si vous croyez que les Roys, nobles, mousquetaires ou paysans sont seulement égaux du coté des sentiments humains, vous me faites bien pitié. Car tous ces gens ne sont pas qu'égaux en sentiments humains. J'ai déjà connu des paysans avec un coeur et une ame bien plus honnorable qu'un ou qu'une noble, qu'un roi ou une reine. Alors, par pitié, cessez de dénigrer les gens pour vous remonter.

Elrohir s'inclina un peu pour lui dire un remerciement. Il lui rajouta:

- Seconde chose, ce n'Est pas la peine de me traiter de jeune insolent ou de crapule, je sais déjà que je le suis.

Elrohir se retourna vers Héloise et lui dit:

- Une danse vous disiez pour le bal? Mais cela serait avec un grand plaisir. J'espèrait seulement être assez noble à vos yeux pour mériter ne serais-je qu'un regard de votre part.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 13:34

(HRP : ... vous auriez pu vous contrôler un peu, non! LOL! Bon, essayons de répondre à tout ça...! ;-))

D'Artagnan écouta attentivement les suggestions de Dame Héloïse et dû bien reconnaître leur valeur. Capitaine de légionnaires... et il pensa aussitôt au Général Maximus... Il faudrait vite qu'il aille faire un tour chez le costumier.

- Mademoiselle, vous venez de me sauver bien des heures de soucis, et je vous en suis fort reconnaissant, dit-il en s'inclinant légèrement.

Il entendit ensuite Elrohir formuler une demande maladroite et faillit bien s'étouffer de rire. Néanmoins, il se contrôla et se contentat seulement d'afficher un large sourire, afin de ne pas blesser l'orgueil de son collègue d'arme. Évidemment, comme d'habitude, l'étourderie d'Elrohir l'avait encore une fois mis dans le pétrin... Mais c'était là une situation bien inoffensive que Dame Héloïse s'empresserait fort probablement de désamorcer. Pour son plus grand étonnement, ce fut cependant Dame Delphine qui se chargea de la réponse, ce qui sembla incommoder quelque peu Héloïse...

"Ah, les rivalités féminines..." pensa D'Artagnan, roulant les yeux vers le haut, mais affichant toujours un sourire. Mais les deux jeunes femmes semblèrent par la suite régler leur différent de façon plutôt civilisée.

Citation :
...quel est votre avis Monsieur d'Artagnan?"

Le Lieutenant des Mousquetaires commença à formuler sa réponse, mais fut cependant pris de vitesse par Elrohir :

- Eh bien...

Citation :
- Dame Delphine.... je pense bien. Si vous croyez ce que vous venez de dire, c'est parce que vous êtes faibles d'Esprit je dois croire.

Si bien que D'Artagnan ne put finir sa phrase et faillit bien s'étouffer... Décidémment, côté délicatesse, Elrohir avait encore bien des choses à apprendre. Mais il comprenait bien que l'homme qui se tenait devant lui était avant tout un soldat qui, tout comme lui, devait affronter des situations périlleuses à chaque journée. Des situations certes dangereuses, mais où l'hypocrisie n'avait pas sa place. Une balle de mousquet ne sert qu'un seul et unique but... Il appréciait généralement la franchise d'Elrohir... mais dans la situation présente, elle lui semblait plutôt déplacée. Elrohir n'avait pas l'habitude de fréquenter la cours du Roi...

Profitant d'une pause dans le discours d'Elrohir, D'Artagnan en profita pour intervenir, question de calmer les esprits avant que la situation ne s'échauffe trop.

- Veuillez pardonner, Dame Delphine, la franchise plutôt rude de mon collègue. Mais vous devez savoir que nous, Mousquetaires, travaillons chaque jour après de gens dont les préoccupations sont, bien malheureusement, souvent oubliés par les nobles gens de la cours. Je doute que cela soit votre cas, mais nous avons rarement l'habitude de croiser la route de gens qui se préoccpent de telles choses dans les couloirs de ce palais...

Il ponctua la dernière phrase d'un sourire un peu gêné, adressé directement à Dame Delphine. D'Artagnan espérait bien que son intervention éviterait quelques problèmes à Elrohir... et que Dame De Valentinois consentirait tout de même à lui accorder la danse qu'elle lui avait promise! Il se promit d'avoir une bonne discussion avec Elrohir... peut-être en pratiquant ses gestes à l'épé? Un entraînement avec Elrohir, qui possédait lui aussi de grandes habilités, lui permettrait en même temps d'oublier ses tracas d'ordre plus politiques...

- Mais pour répondre à votre question, je crois effectivement que tous sont égaux lorsque le coeur se met à parler. Tous sont aussi vulnérables à l'amour, et aux sentiments moins agréables qu'il nous amène parfois. Je constate cependant que les citoyens sont généralement plus ouverts aux sentiments authentiques, se mariant par amour, alors que beaucoup de gens de la cour se marient par convenance. En cela, ils font une erreur et renoncent à connaître quelque chose de merveilleux...

Il se sentait plutôt maladroit dans ce genre de discussion, lui qui n'avait connu que des aventures passagères. Il avait lui aussi rêvé d'amour dans sa jeunesse... et même s'il y croyait toujours, il dû bien admettre qu'à quarante ans, il commençait à se faire vieux.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 14:43

Héloïse fixait Delphine qui semblait s'amuser à lancer un débat qui la mettrait mal à l'aise. Lorsqu'elle s'adressa à D'Artagnan, ce ne fut point lui qui répondit mais plutôt Elrohir, qui semblait décidé à énoncer un point de vue. Ils écoutèrent son discour avec attention, mais plus cela avançait, plus le terrain devenait dangereux. Héloïse se mordit légèrement la lèvre...il n'était certes pas prudent de s'attaquer ainsi à Delphine de Valentinois. Celle-ci avait beaucoup d'esprit, d'intelligence et d'influence. Elle voulu rattraper la chose, mais d'Artagnan le fit avant elle. Sans doute avait-il vu le piège dans lequel Elrohir se serait enfoncé, sans le savoir.

Citation :
Une danse vous disiez pour le bal? Mais cela serait avec un grand plaisir. J'espèrait seulement être assez noble à vos yeux pour mériter ne serais-je qu'un regard de votre part.

Elle adressa un sourire gracieux mais gêné au mousquetaire, comme pour confirmer qu'il la fera en effet danser le soir même. Mais pour plus de sécurité, elle pensait tout de même en avertir Louis. Puis vint le tour de d'Artagnan de s'exprimer sur le sujet. Il aidait son ami tout en exposant son point de vue. Héloïse écoutait avec attention, pour ne rien manquer. Malgré que la situation ne soit pas forcément confortable, la discussion était intéressante. Lorsqu'elle fut certaine que d'Artagnan eut terminé, elle tenta de s'exprimer également.

"Si vous me permettez, je pense également que nous sommes tous égaux devant ces sentiments, et comme vous l'avez dit, nous sommes vulnérables. Là ou mon point de vue diffère est dans ce sens ou je pense que chaque personne peut y réagir différemment. Il serait dommage de penser que tous les nobles réagissent pareillement à l'amour ou à la jalousie. Selon moi, le caractère de chacun dictera ses actions dans de telles situations, et ainsi, certaines personnes seront plus possessive, mais d'autres le seront moins car ils auront une certaine confiance en sa tendre moitié..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 17:48

D'Artagnan fut content de voir que Dame Héloïse tentait elle aussi de sortir Elrohir de son mauvais pas. La discussion prenait maintenant une bien drôle de tournure, surtout du point de vue d'un vieux soldat n'ayant jamais vraiment connu ce qu'était réellement l'amour.

- Vos paroles sont d'une grande sagesse, Dame Héloïse, et je ne peux que m'y rallier. On ne peut en effet généraliser mes conclusions à tous et toutes. Et au final, c'est à la façon d'agir des gens en fonction de leur statut que l'on peut juger de leur valeur et de leur droiture...

Il s'interrompit, ne sachant pas vraiment quoi ajouter. Qu'on lui eut parlé de champs de bataille qu'il aurait pu discerter de stratégies pendant des heures. Mais l'amour? Qu'en connaissait-il vraiment, au fait? Il avait été témoin de bien des mariages, un nombre égal ayant réussi, d'autres ayant échoués... Tout cela lui semblait bien étrange, lui qui croyait avant toute chose au sens du devoir et de la justice.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 20:44

Elrohir acquiesa chaque parole de toutes les personnes dans la salle. Il dit:

- Voila de bien bonnes paroles. Bien.

Elrohir regarda a l'exterieur et dit:

- Oh, il commence a se faire tard. Il faudrait que nous allions tous nous chercher un costume digne de soi. Sans vouloir vous vexer dame Heloise, vous meritez d'etre la plus belle deesse de la soiree. Quant a moi, je trouverais bien quelque chose qui me conviendra.

Il se tourna vers D'Artagnan:

- Tant qu'a vous, cher ami, je pense qu'une petite pratique a l'epee pourrait me faire oublier toutes cette petite mesaventure. JE suggere d'y aller sur le champ.

Il s'inclina pour saluer les deux dames et dit:

- Dame Delphine, ce fut un plaisir. Dame Heloise, j'espere bien vous revoir rapidement.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 22:06

Voyant que tout le monde pensait à aller se préparer pour le bal, Héloïse pensa qu'il était peut-être sage de courir voir son tailleur si elle voulait être prête à temps. Elle sourit au compliment du mousquetaire de Verchère, et excuta une petite révérence à l'adresse des deux hommes.

"Vous avez raison, il est en effet temps d'aller se préparer pour la grande soirée de ce soir. Messire d'Artagnan et messire de Verchère, ce fut un plaisir et un honneur de vous rencontrer, et j'espère bien vous voir également ce soir, parmi la foule Antique qui sera là."

Elle se retourna vers Delphine et lui sourit également et la saluant. La dame était de rang plus élevé qu'elle de toute façon.

"Mlle de Valentinois, nous nous reverrons certainement ce soir, j'espère que vous avez décidé de la coiffure que vous allez arborer ce soir."

Elle sourit une dernière fois au groupe et continua sa route, avec son costume bien caché sous l'étoffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Mer Juin 22 2005, 23:05

Delphine regarda partir l'insolent petit mousquetaire et Dame de Neufchatel faire de meme. Il ne restait plus qu'elle et D'Artagnan. Allait-il lui aussi s'eclipser pour accompagner son ami alors qu'il allait chercher son costume?

Elle lui prit neamoins sa premiere inclination de lui demander de dejeuner avec elle sur la terasse. Elle regarda a travers les grandes portes vitrees. Le soleil n'etait pas encore a son zenith. Il etait encore tot.

"Avez-vous faim Monsieur? Ou vais-je vous retarder dans votre chasse au costume?"

Ayant realiser pendant qu'elle posait ses questions qu'elle allait le retarder pour une chose fort pressante, elle decida de changer ses plans.

"Je ne voudrais pas vous empechez de trouver le costume de ce soir... et j'avoue que j'ai bien hate de voir votre accoutrement. Venez donc plutot demain matin pour dejeuner sur la terrasse."

Elle fit une jolie petite reverence a la fin de son invitation et s'en alla manger. Son estomac criait famine maintenant.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   Jeu Juin 23 2005, 01:16

- Mademoiselle, c'est avec grand plaisir que j'accepte votre invitation pour demain matin. Mais pour l'instant, je crois bien en effet qu'un peu d'exercices pourra me faire oublier quelque peu cette journée qui, malgré qu'elle ait été éclairée par votre rencontre, c'est déroulé de façon plutôt terne pour moi jusqu'à présent.

Sur ce, il lui fit une révérence. Se tournant vers Elrohir, il lui dit :

- Je vous suis, cher ami. Nous pourrons en profiter pour discuter de nos costumes respectifs...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du matin jusqu'au bal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du matin jusqu'au bal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: