1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ah ces routes de France!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ah ces routes de France!   Dim Aoû 28 2005, 01:01

" Morbleu c'est plus de mon âge !"

S'exclama le Chevalier de Lassalle en bondissant hors de la diligence sur la chaussée, ou du moins le mélange de boue et de pavés qui servaient de chaussée, il ne pu d'ailleurs à son grand désespoir éviter une grande flaque de boue qui termina de compléter le tableau misérable qu’offrait sa livrée, il s’assura de disposer encore d’ailleurs de la lettre de protection du Maréchal de Turenne, sans laquelle il sera ferait sûrement chassé de Fontainebleau comme le dernier des manants…

Une exclamation légitime, depuis qu’il avait décidé de rentrer en France, il avait plus d’un mois et demi sur les routes, enfin si on pouvait appeler cela des routes, d’ailleurs aucune ne pouvait s’orgueillir du nom de route toute compte fait…
En même temps, il devrait la prochaine fois éviter de se trouver à Konisberg pour un tel décision, cela lui aurait évité deux vilains bateaux marchands appartenants à la Hanse, trois montures qu’il du revendre à vils prix à chaque fois, et un nombre incalculable de malle-poste.
Voyage d’un ennui certains à peine troublée par trois attaques de brigands, deux de paysans mécontents, et six de routiers en déliquescence, la routine quoi. Même les cartes, ces luthériens austères ne prisaient guère le jeu, et misaient peu, il avait à peine réussi à financer son voyage par ses manipulations aux cartes…

Essayant d’assouplir ses vieux os, et de frotter ses multiples ecchymoses, et de rajuster comme il se doit sa main en bois, il en profita en même temps pour jeter un coup d’œil à la résidence royale, après tout depuis la Fronde il n’avait pas remis les pieds dans cette demeure, il se demandait s’ils avaient remplacé une partie de l’argenterie qu’il avait dérobé…


Ses premiers mots à propos de cette vision furent: « j’ai faim » puis « j’ai envi de Tabac », et encore plus « J’ai grand soif », ses maigres finances l’ayant empêché de faire bombance à sa convenance depuis son arrivé en France, ailleurs il avait du courage, mais pas assez pour se risquer dans une taverne germanique…

Ses premières considérations évoquées, il rajusta sa cuirasse, tenta de redonner un semblant de propreté à ses vêtements, lissa sa moustache, s’assura de la présence de son sabre, et décida enfin à faire son entrée à travers l’imposant portail d’entrée…
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Dim Aoû 28 2005, 14:26

Saint-Aignan en avait finis avec l'affaire Roy qui d'ailleurs ne s'était même pas présenté lui-même... certains aurait pu prendre ça comme un affront, pas François, qui de sa nature compatissante penchait naturellement au pardon, mais pour son Roy, pour Louis qu'il aimait comme un fils, il ne lui cherchait même pas des excuses...

Il se promenait ainsi nonchalement dans la cour, s'amusant des craquement sonores de ses talons hauts sur les graviers, levant le nez pour bien respirer la fragrance sucrée des fleurs d'orangers. Il passa pres du portail, toujours aussi distrait, quand sa curiosité fut piquée au vif par l'entrée d'un homme a l'aspect repoussant dans les murs du chateau.

Allons, que peut bien faire un tel homme ici ? Pourquoi l'aurait-on accepté ?
Saint-Aignan s'approcha donc, d'un pas assuré dû a la situation de premier gentilhomme.
Lorsqu'il fut assez pres pour qu'on l'entende sans qu'il hurle, mais assez loin pour ne pas sentir l'odeur des égouts qu'il devinait, ou pensait deviner accompagnant les vêtements sales de l'homme.


-Monsieur...

Il se demandait si le titre convenait...

-Que puis-je pour vous aider ?

C'était une formule de politesse pour demander s'il ne s'était pas tromper de chemin en entrant dans Fontainebleau, ou si ce n'était pas le cas, de lui demander son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Lun Aoû 29 2005, 01:45

De son unique oeil encore valide, l'autre ayant depuis longtemps disparus sous les coups de la mousqueterie espagnole à Lens, ces fiers hidalgos n'avait d'ailleurs jamais voulu lui rendre, il les estimait bien rancunier de ce fait, il observa avec soin le gentilhomme qui venait daigner de lui adresser la parole, tout en se caressant la moustache...

Il ne répondit pas tout de suite, il se demandait d'ailleurs s'il le devait, il se demandait à ses manières s'il n'était pas plutôt dans un lupanar ? Non le château lui semblait bien grand pour un Lupanar, et il était presque sur d'être à Fontainebleau, mais la géographie était comme l'âme des poètes versatiles et capricieuses, peut être tout ceci avait changée depuis qu'il avait quitté la France...

Il remarqua aussi que ce gentilhomme se tenait à une distance respectable de lui, il se demandait si cela venait d'une quelconque affliction que son visage portait, mais à sa connaissance ce n'était pas le cas de la syphilis, et il excluait l'idée que cela vienne de son odeur, il s'était lavé avant son départ de Konisberg...

Il se décida enfin à répondre, et se força à le faire sur un ton cordial et raffiné, dans son français, où une pointe d'accent germanique ne faisait de ressortir:


" Ach Monsieur certes, si vous pouvez répondre à une des mes subites interrogations, suis-je bien à Fontainebleau ? Et es ce toujours une résidence royale ?"
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Lun Aoû 29 2005, 08:35

Saint-Aignan observait avec une certaine condescendance la physionomie un peu galeuse du chevalier. Certes, il était d'une nature généreuse, il n'en était pas pour autant philanthrope et savait garder son rang. Un frisson lui parcourut l'épine dorsale lorsqu'il sentit le regard de prédateur du nouvel arrivant se poser sur lui. Il le toisait de son unique oeil comme un tigre qui évalue sa proie, se caressant la moustache de contentement... semblerait-il. Son regard devint alors un peu plus humble, gardant pourtant toujours une certaine hauteur. L'homme devant lui paraissait assez sûr de lui, et ses mutileries témoignaient d'une assurance au combat qu'il avait dû payer cherement...

Citation :
" Ach Monsieur certes, si vous pouvez répondre à une des mes subites interrogations, suis-je bien à Fontainebleau ? Et es ce toujours une résidence royale ?"

L'accent rude de la Prusse ne l'encouragea pas a s'avancer, mais enfin, il fallait rester courtois. Saint-Aignan sourit donc, d'un sourire un peu forcé, certes, mais qui pouvait aussi paraitre comme une pointe moqueur devant l'ignorance de cette homme.

-C'est cela même monsieur.

François se demandait sérieusement comment aborder l'homme sur sa condition au palais, sur ce qu'il venait y faire... il restait droit comme un piquet, un peu niai sans doute, cherchant a dissimuler l'appréhension que lui inspirait le chevalier tout en réfléchissant.
Finallement, il se décida a s'approcher, un peu, tentant de rester diplomate. C'était son role d'être l'intermédiaire du Roy apres tout. A l'évocation de son devoir, il sembla reprendre tout son courage et son visage se décrispa un peu, pour paraitre certes un tantinet plus dur.


-S'il vous plait de vous confier a moi lorsque d'autres interrogations subites viendront titiller votre esprit, je me ferais un plaisir de vous aider, étant le plus humble serviteur de Sa Majesté.

Il parlait du Roy comme on aurait parlé de Dieu, mais apres tout, n'était-il pas choisis de droit divin ? Par "le plus humble" il fallait donc comprendre "le plus proche" et par "serviteur", "confident". Saint-Aignan ignorait s'il avait affaire a un esprit aiguiser qui comprendrait ses demi-mots, et la seule façon de savoir était de s'essayer. Et puis, c'était la façon naturelle chez lui de discourir : parler franchement lui faisait presque horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Lun Aoû 29 2005, 17:42

Il se demandait si ce drôle se moquait de lui ou pas, il avait un ton qui déplaisait fortement au vieux mercenaire, il en avait trucidé pour moins que ca, mais il n'était pas là pour ca, qu'on le considére comme le dernier des gueux ne le touchaît plus depuis longtemps, il savait ses origines modestes, et ne portait guére attention à ca...

Ne relevant pas ce qui pourraitre pour une offense, il se contenta de sourire, et de faire soulagé:

" Ach Merci de votre réponse, elle me soulage ! Je n'étais pas revenu en ces lieux depuis l'époque troublée de la Fronde, tout change si vite en politique, j'en discutais d'ailleurs récemment avec Monsieur Descartes à Amsterdam sur ce point, il m'a avoué y préférer les mathématiques qui avaient plus de constance, et que la seule inconstance qu'il appréciait était celle des femmes, j'ai avoué être d'accord avec lui sur le sujet..."

Prenant une pause, il en profita pour extraire de sa poche intérieure un papier frappé aux armoiries de la Maison d'auvergne, et portant le sceau du Maréchal de Turennes, et le tendre à son interlocuteur de sa main gantée, avant de rependre, plus grave:

" Je suis ici pour tenter d'obtenir une audience avec notre grand Roi, ce billet est de Mr. De Turenne, il me recommande auprès de sa personne, pouvez vous me dire Monsieur où je pourrais découvrir dans ce grand palais le secrétaire chargé d'introduire ce genre de demande ?"
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mar Aoû 30 2005, 09:53

Saint-Aignan analysa le discours du chevalier comme un homme qui cherche a déceler un indice qui pourrait sauver sa vie, sans pourtant même sourciller.

Citation :
" Ach Merci de votre réponse, elle me soulage ! Je n'étais pas revenu en ces lieux depuis l'époque troublée de la Fronde,

Ainsi il cherchait a faire passer le message "je suis un vieux de la vieille", un homme important, un connaisseur... hum, s'il cherchait a impressionner François, celui-ci ne devait pas, justement, paraitre intimider. Il resta donc toujours stoïc devant la révélation de l'age mûr de l'homme, par de là de son experience et surtout de sa connaissance de Fontainebleau.

Citation :
j'en discutais d'ailleurs récemment avec Monsieur Descartes à Amsterdam

Monsieur connaissait Descartes ? Voilà encore un message subtil qu'il passait pour faire entendre son importance, son influence dans le monde d'aujourd'hui. Il avait passé ce mot entre des phrases des plus banales sur les femmes, qui auraient surement piqué l'esprit tres prude de Saint-Aignan sur ce sujet, s'il n'avait compris qu'un sens plus profond s'y cachait.

Citation :
" Je suis ici pour tenter d'obtenir une audience avec notre grand Roi, ce billet est de Mr. De Turenne, il me recommande auprès de sa personne, pouvez vous me dire Monsieur où je pourrais découvrir dans ce grand palais le secrétaire chargé d'introduire ce genre de demande ?"

C'était la derniere parole de ce monsieur, et Saint-Aignan compris qu'il ne se présenterait pas. Il aurait taper du pied s'il avait été d'un tempéremment colérique et irréfléchi... enfin, il essayera apres.
Il hésita un moment a prendre le billet ou non, mais le chevalier le lui tendait.

Il le pris délicatement entre ses doigts fins mais déffraichis, pour vérifier qu'il était de Turenne. Il laissa échapper un soupir en comprenant que oui. Comment pouvait-il recommander un tel homme au Roy ?


-Monsieur, je vous introduirais moi-même a Sa Majesté en qualité de premier gentilhomme, toutefois il me faut votre nom.

François s'était permis d'être plus direct cette fois, il allait l'annoncer au Roy et la conversation allait se terminer sans qu'il pu demander avec une certaine diplomatie ce nom tant recherché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mar Aoû 30 2005, 10:20

Monsieur arriva enfin a Fontainebleau.Il remarqua la majestuosité de se chateaux ce qui le fut emporter dans des rêves ou il se croyait François le premier du nom.
Monsieur sortit du carrosse et dit:
""Messieurs, je vous souhaite le bonsoir.Je suis Monsieur le Frère du Roi.Ou puis-je trouver mes appartements?"
Il souriat et reconnut Saint-Aignan, et s'interrogeat sur l'identité de la personne qui paraissait Prusse et qui n'avait plus qu'un oeil valide.Mais après reflexion il se rendit compte que c'était le Chevalier de Lassalle, partit pendant la Fronde.


Dernière édition par le Mar Aoû 30 2005, 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mar Aoû 30 2005, 11:03

Saint-Aignan déglutis lorsqu'il remarqua le frere du Roy. Celui-ci n'eaut même pas besoin de se présenté, il était facilement reconnaissable.
Executant courbettes sur courbettes, quoiqu'il n'appréciait pas plus Philippe que Louis ne l'aimait, se mettant en accord parfait avec les idées du Roy, il indiqua d'un geste gracieux de la main la direction des appartements de Monsieur. Il fallait être d'un agréable incontesté avec les puissants.


-Ils sont dans l'aile ouest, Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mar Aoû 30 2005, 17:17

"Dans l'aile ouest, oh mon frère a penser a moi j'adore l'ouest!Mais par contre je ne serait m'y retrouver dans ce chateau je vous demande donc de m'y conduire.Sauf si cela vous dérange mais je pense que rien ne vous dérange pour moi.Ou bien vous aurez à faire a mon frère."
Il arqua un sourire narquois sur ses lèvres il savait qu'il n'était pas aimer de toute la cour mais après tout enquoi cela le dérangeait il était l'homme le plus puissant de France.
Il regarda alors son cocher qui se tenait sur le carosse et attendait un ordre de Monsieur.
Monsieur tourna la tête et dit:

"J'ai une commission a faire je revient d'ici une heure.Je crois qu'il vous conviendras de m'attendre ici a ce point fixe pour me conduire a mes appartements.A tout a l'heure mon cher!"
Il dessina la aussi un sourire narquois sur ses lèvres.Il n'appréciait guère ses coupe-jarrets dans son genre qui léchait les bottes du Roy en essayant de se forcer a avoir les même idées que lui.
Il salua le chevalier et dit:
"Au revoir monsieur de Lassalle.Je voudrait d'ailleurs vous demander de venir me voir dans mes appartements dès ce soir vers les environs de 22h30 j'ai a vous parler."
Il avait rencontrer ce chevalier de Lassalle quelques temps auparavant, c'était un homme qui était prêts a mettre sa lame au service du plus offrant.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Aoû 31 2005, 00:56

Lassalle observa avec un oeil amusé le passage éclair de Monsieur, Philippe de France ! Un drôle de personnage, il n'était encore qu'un enfant durant la Fronde, depuis il avait grandi, et de multiples légendes s'étaient tissés autour de lui, on le disait retors, frivole, et jaloux de son frère, toujours prêt à participer à une quelconque intrigue, un protecteur puissant mais dangereux...

Sa réputation était parvenue jusqu'à ses oreilles, et la sienne avait ainsi laissé sa trace malgré tout ? Cela le peinait presque, il n'aspirait plus qu'à la paix, même si au fond de lui même il savait qu'il ne pourrait résister au charme pervers d'une quelconque cabale, et puis un protecteur dans sa situation n'était pas à négliger...

Il fit semblant de prêter peu d'attention à l'invitation de Monsieur, après vu le personnage, il valait mieux rester sur ses gardes. Il observa par contre avec un demi-sourire de satisfaction la mine renfrognée de son première interlocuteur, sûrement un proche du Roi, les relations tendus entre les deux frères étaient bien connus, une information toujours bonne à savoir sur un interlocuteur, un cas d'intrigue les alliés comme les adversaires se doivent d'être connus et reconnus...

Mais fi de tout ces intrigues, quitte à choisir un camp, autant être dans celui du Roi, cela rapporte plus, une fois Monsieur partit, ce qui laissa traîner dans l'air une odeur de parfum qui écœura vite le vieux mercenaire. Agacé, il voulut brusquer un peu les choses, son regard se fit plus grave, et plus décidé, et sa voix prit une allure martiale, et il fit:


" Comme le Prince l'a si bien, je suis le Chevalier Antoine Charles Auguste de Lassalle, ancien capitaine de cavalerie des armées du Roy..."

En saluant comme il se doit d'un geste de son chapeau...
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Aoû 31 2005, 08:07

Saint-Aignan ne savais plus vraiment où donner de la tête. Comment pouvait-il introduire le chevalier et conduire Monsieur a ses appartements ? Il se prit la tête entre ses mains... ce fut furtif, mais ceux qui connaissaient Saint-Aignan auraient dans quel état toute cette agitation l'avait mise.

Citation :
dérange mais je pense que rien ne vous dérange pour moi.Ou bien vous aurez à faire a mon frère."

Monsieur... le menacer ? François réprima un toussotement venant du fond de la gorge, puis se forca a ne pas sourire. Le Roy le réprimander pour ne pas avoir accompagner son frere ? En public, peut-être... mais enfin, n'était-il pas l'homme le mieux en vue du monarque ?
Préférant ne pas s'attirer les foudre du duc, il inclina la tête en signe d'acquiescement. Acquiescer, c'est ce qu'il faisait le mieux : il n'en pensait pas moins...


Citation :
"J'ai une commission a faire je revient d'ici une heure.Je crois qu'il vous conviendras de m'attendre ici a ce point fixe pour me conduire a mes appartements.A tout a l'heure mon cher!"

Le gentilhomme se sentit comme... libéré par ce départ annoncé. Finallement il aurait le temps de conduire le chevalier. Les manieres de Monsieur était si... extravagantes ! Elles lui en donnaient des maux de tête... Il devrait faire un rapport au Roy de cette arrivée innopinée. Il s'inclina tout de même pour saluer le frere du Roy, fidel a l'étiquette

-Au revoir Monseigneur...

Citation :
"Au revoir monsieur de Lassalle.Je voudrait d'ailleurs vous demander de venir me voir dans mes appartements dès ce soir vers les environs de 22h30 j'ai a vous parler."

Un petit mouvement des levres de Saint-Aignan sous sa moustache trahit son envie de rire... ou du moins des pensées plutot droles. Bien sûr, jamais, au grand jamais François n'aurait osé se railler d'un fils de France ! Mais enfin, cette visite était-elle seulement pour "parler" au chevalier ? Le gentilhomme jeta un fugace coup d'oeil au chevalier, pour se rassurer... non, décidemment, Monsieur ne pouvait avoir des vues sur un homme claudiquant avec une main et un oeil en moins !

Le prince partit enfin, et le chevalier parut irracible soudain.


Citation :
" Comme le Prince l'a si bien, je suis le Chevalier Antoine Charles Auguste de Lassalle, ancien capitaine de cavalerie des armées du Roy..."

Enfin ! On pouvait dire qu'il avait gardé le suspense, pensa Saint-Aignan. La politesse exigeait qu'a son tour il se présente. Il décida de faire vite et de ne pas donner tous ces titres, voyant l'air exédé de Lassalle... puis réfléchit, apres tout le chevalier n'avait cessé de vouloir l'impressionner, pourquoi ne pas chercher a lui montrer qu'il avait affaire a un grand homme a son tour ? Il s'inclina donc, et pris d'une voix claironnante la parole, faisant entorce a son habitude de rester humble en face d'un égal.

-François-Honorat de Saint-Aignan; duc et pair, chevalier des ordres du Roy, premier gentilhomme de la chambre, et nouvellement membre de l'Académie Française.

Il fit un geste de la main, désignant la direction qu'ils allaient prendre.

-Si vous voulez bien me suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Jeu Sep 01 2005, 17:57

Le Chevalier de Lassalle resta de marbre devant l'étalage des titres de Monsieur de Saint-Aignan, il avait fréquenté auparavant des personnalités bien aux titres autrement plus ronflants, de vrais hommes d'Etat pas des empilages de titres honorifiques...

Il tiqua juste sur le titre d'académicien, un tel titre ne pouvait le laisser indifférent, il changea quelque peu d'opinion sur son interlocuteur, et radoucit ses propos:


" Je suis grandement honoré de me retrouver en présence d'un Académicien, que je conçois comme l'une des plus belles institutions qu'il y ait sur ce monde..."

Une fois ce compliment tissé, il se décida à suivre Monsieur de Saint-Aignan...
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Sam Sep 03 2005, 08:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Sam Mai 13 2006, 13:19

Après trois jours d'une chevauchée pratiquement ininterrompu, le Chevalier se retrouva à nouveau dans la Cour de Fontainbleau, ce qui fait naître en lieu une certaine nostalgie. Il y a quatre mois jour pour jour, il était arrivé ici, pouilleux mais libre, depuis grace au Roi, il était puissant mais prisonnier de sa charge. Il se demanda tout de même s'il avait gagné au change, avant de desintéresser bien vite de cette question, c'était une subtilité bien trop philosophique pour militaire.

Il mit pied terre, ainsi que les six hommes d'escorte qu'il avait conservé, Lepectre dormait à moitié sur son cheval, et c'est de force qu'on du le faire descendre. Il ne savait pas vraiment pas quoi faire de ce prisonnier, il était parvenu à la conviction que ce n'était qu'un illuminé, qui voulait profiter de la situation tendue à Reims pour se faire mousser. Il n'obtiendrait rien de plus de toute facon de lui, ce genre d'être préfére le martyr à la justice. Mais si le Roi voulait voir son seul prisonnier, il préférait l'avoir sous la main. Après tout, il va fait surtout preuve d'une incompétence rare à Reims, perdant à la suite tous ses complices, puis tous ses coupables sans qu'il ne puisse à chaque fois rien n'y faire malgré l'étalage de troupe et de moyens.

Il redoutait un peu la réaction du jeune Roi, mais il se fit une raison, si celui-ci lui retirait sa charge, il n'aurait plus qu'à tout recommencer, il avait l'habitude après tout. Claquant des talons, et crachant sur le sol, il donna l'ordre à ses hommes de le suivre
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Sam Aoû 12 2006, 12:29

Un peu moins d'une semaine après avoir quitté Fontainbleau, Le destrier de Lassalle battait à nouveau le pavé...

Rien n'avait vraiment changé depuis, Reims se révelait toujours un casse-tête qui lui faisait perdre ses derniers cheveux, il n'avait plus cette fois avec lui un prisonnier, mais un otage... Celui-ci était affalé sur sa monture, épuisé par les rigueurs de la course, qui bien qu'elle connu plus d'étapes que la première qu'avait effectuée le chevalier, suffisait à vous vider un homme, surtout quand celui-ci était agé...

Lassalle était toujours aussi crotté, fatigué et livide, mais il esperait que ce fut le dernier aller-retour qu'il avait dû effectuer pour ses affaires Rémoises, s'époussetant un instant, il se dirigea ensuite vers les bureaux du Roi d'un pas mal assuré, accompagné de son escprte, et de son otage...
Revenir en haut Aller en bas
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 11:58

[ RECYCLAGE ]



Dani Faust avait parcouru un long trajet en calèche pour arrivé ici...Il avait profité de tout les paysage...Il regarda avec attention tout les paysages de son pays de peur de l'oublier...Puis, le calèche pris le chemin de Fontainebleau, il était enfin sur les routes de france...

Il fallait être honnète, le paysage ce faisait diverse...Pendant le trajet, lorsqu'il voyait un merveilleux paysage, il demandais à ce qu'on s'arrète un instant...Il sortait de la calèche et restait immobile face à ces grand tableau réel...Le vent lui carressant le visage, faisant légèrement bouger sa longue cheveulure...Puis il revenait toujours de la même manière à la calèche...Un retournement sec et bref, un pas décidé...

Une fois arrivé à bon port...Il admira longuement Fontainebleau...

Le chauffeur s'arrèta et Sir Faust sorti de la calèche...


- Merci mon bon, dit à notre bon prince que je devrais bien me plaire en cette demeure...

Il lui fit un léger sourire puis il s'éloigna de la calèche pour rentrer un peu plus profondément dans la cour...La calèche repris le chemin de la Bavière...

Dani regardais cette grande cour intensément...Il s'en impregnait un peu...Cela faisait longtemps qu'on lui parlais du roi soleil et de sa demeure...Et le voilà enfin le plus proche possible de cette demeure...

Il vit une personne au loin...Il réfléchit un instant et s'en approcha...


- ...Excusez moi...Puis je vous demander... ? ...

Dit il calmement, il esperait bien sûr que la personne ce retourne comme cela il pourrais lui demander où pouvait il trouver ses appartements et où mettre toutes ses affaires...Et d'autres questions moins prioritaires...

[ HJ : Bon et bien si quelqu'un veux faire du RP avec moi...Sinon le personnage sera un PNJ ^^ ]


Dernière édition par le Mer Fév 28 2007, 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 12:42

En tenue de Cour, s'apprêtant à une visite à le veuve Scarron, à Paris, Athénaïs sortait du château. Pour une visite à cette protégée de la Reine Mère, elle avait adopté des effets moins voyants qu'à son habitude. Moins voyants seulements, cela voulait dire simple robe de soie ivoire, incrustée de quelques perles discrètes, gants et chaussures assortis à son étole de queue d'hermine blanche.

En compagnie de Mademoiselle d'Arvor, elle se dirigeait vers l'ostentatoire carosse que Monsieur son Père, le Duc de Mortemart laissait à sa disposition.

Elle fut surprise qu'on l'apostropha, un homme avec un accent étranger... Uhm les étrangers elle en avait eut un peu son compte avec le turbulant fils du Tsar ...

Elle se tourna vers l'homme qui semblait aimable et fut surprise du contraste que formait un couple de leur genre, homme tout en noir et femme tout en blanc... On aurait cru voir deux pièces d'échec se défiant sur un échiquier géant formé par le beau jardin...

Elle en sourit...


- Monsieur ? Est-ce bien mon aide que vous sollicitez ? Permettez moi de me présenter à vous, je suis Françoise Athénaïs de Mortemart de Rouchechouart, marquise de Monstespan, Première Dame de son Altesse Anne d'Autriche, Reine Mère de France...

Elle fallit sourire de ses propres titres ronflants de Cour... Mais pensait que cela impressionnait...et donnait à toute conversation un ton plus mondain, qu'elle aimait particulièrement.

- A qui ai-je l'honneur ?

[HJ : je ne vais pas te laisser entrer au château face à un PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 12:56

[ HJ : Ouh c'est gentil ça big grin ]

Sir Dani la salua solennellement...

- Je me nomme Dani Faust, grand seigneur de Bavière...Mon prince m'a fait venir en ces lieux afin de représenter notre peuple à la cours de France...

Il lui fit un léger sourire...

- Je vous prie de me pardonner pour ce dérangement...Mais je viens d'arriver en ce lieu majestueux mais je ne sait où me rendre et, voyez vous, ces bagages deviendrons rapidement un ennui pour vaquer librement à d'autres occupations...

Dit il d'un grand calme...

Cela lui faisait plaisir que son apparence ne lui faisait pas mauvaise impression, cela l'aurai ennuyer de devoir ce justifier comme à ses débuts...


Dernière édition par le Mer Fév 28 2007, 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 14:01

En dame de Cour, fille de Duc Pair de France, il va de soit que la belle Athénaïs ne laissait pas passer son sentiment vis à vis du jeune bavarois... elle pensa qu'il devait être en deuil, un grand deuil au vu de tout ce noir.
Quand au maquillage, mon Dieu, elle en avait vu de plus outrageant quand elle exerçait sa charge de Première Dame de Madame. Monsieur, et ses sbires, auraient souri de la sobriété des fards du jeune homme... et le noir n'était pas leur couleur favorite... mais tu t'égares ma belle, il attend une réponse.


- De Bavière ? Et un ambassadeur, je pense qu'il faut vous adresser à Monsieur l'Intendant du château, le sieur Colbert... Vous me premettrez, MOnsieur l'Ambassadeur de vous y faire conduire, ou du moins de le faire prévenir ... ma visite à une jeune protégée de son Altesse peut attendre et je ne puis me premettre de laisser hôte du Roy devant porte du château.


Lui tendant le bras, fin et délicat, elle le mena vers le poste des mousquetaires qui gardaient cette dite porte. Charmante, elle guidait l'étrange étranger vers eux...

- Jeune homme -apostropha-t-elle un garde- Veuillez faire prévenir vos supérieurs qu'un ambassadeur est à la porte du château et souhaite que l'on fasse prendre ses bagages et être conduit à ce qui seront ses futurs appartements....

Bavière pensa-t-elle, uhm, oui, dans le Saint Empire, au Sud, proche des terres de la maison d'Autriche ... soit mais qui y règne Roi, Duc me semble-t-il...

[hj le plaisir est pour moi, je m'ennuyais un peu avec mes posts sans réponse blush ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 14:11

Sir Dani la suivit tranquillement, regardant un peu autour de lui les paysages somptueux de qu'est Fontainebleau...

Il fit un léger salut au garde, puis il préta à nouveau son attention sur Mme de Montespan...


- C'est bien aimable à vous de bien vouloir me venir en aide, d'autant plus que...à ce que j'ai cru comprendre...Vous êtes attendue ailleurs...

Il laissa un léger blanc dans la conversation et repris tout aussi calmement...

- Je ne voudrais pas vous retarder...Cela serai d'une incorrection totale de ma part...

Dit il un peu géné...
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 14:33

Le jeune homme était vraiment charmant, bien que son accoutrement puisse donner à redire, mais bon, aux yeux d'Athénaïs la Cour de Munich semblait plus "civilisée" que celle de Saint Petersbourg... excentrique, soit, mais civilisée. A moins que ce jeune homme soit... Uhm, non, à priori... Elle failli pouffer imaginant Monsier ambassadeur de France auprès du Shah de Perse et les persans voyant en l'ambassadeur une image de la mode de la Cour de Fontainebleau. Uhm, ce jeune homme est surement un peu excentrique et tous les bavarois ne le sont surement pas.

- Rassurez-vous, mon temps n'est pas si précieux et faire connaissance avec votre excellence vaut bien quelques instants volés ...

Elle lança son petit rire perlé, comme une musique fraiche et charmante...

- Nous allons attendre un supérieur de ce jeune homme qui devrait faire dilligence ... et je pense que vous aurez un appartement de fonction attribué, du moins l'espère pour vous... Sachez que quelques ambassadeurs ont leurs propres résidences... en dehors du château.

[HJ je craisn que nous n'allions pas loin sans intervention d'un mousquetaire de passage... vous pouvez néanmoins réagir... whistle ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 14:44

[ HJ : Oui c'est vrai que l'intervention de l'un d'entre eux sera fort utile thumbs up ]

Sir Dani l'aurai bien complimenté sur son sourire, mais cela ne ce fait pas...Il craindrais trop d'être vu comme ce qu'il n'est pas...

Il lui souria égualement et lui répondit avec douceur...


- Je vous remercie de me consacré un peu de votre temps...C'est vraiment très aimable à vous...Je doit dire que le plaisir est égualement pour moi de faire votre connaissance...

Il regarda au loin...

- Oui...Je n'ai pas l'impression qu'un supérieur n'arrive...A moins que...Avec un peu de chance l'un d'entre eux ne s'empresse...Enfin...Vous dites que certains possèdent leurs propre résidences en dehors du château ? Mais comment cela ce fait il ? Je suppose qu'ils ont un patrimoine en France, une demeure de famille...Moi de France je ne possède que les mots...

Dit il en souriant légèrement...
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 15:48

Uhm, aucun mousquetaire à l'horizon, cela n'était pas la première fois qu'elle constatait leur incompétence.

- Nous allons laisser là ma Dame de Compagnie qui veillera à ce que vos bagages soit transportés dans vos futurs appartements... je vais vous emmener moi même au château et vous ferai patienter ... en ma compagnie si vous le souhaitez jusqu'à ce que ces formalités nécéssaires ici soient terminées... Mademoiselle d'Arvor, vous veillerez à ce qu'un de ces Messieurs de l'Intendance prenne en charge les bagages de Monsieur Faust.


- Bien Madame bredouilla la petite bretonne ...

- Vous nous retrouverez dans le petit salon proupre où je vais conduire son Excellence... Vortre excellence ? -dit-elle en lui tendant le bras-

Elle laissa donc sa dame veiller aux bagages...

Etrange jeune homme, aucun compliment sur sa personne, aucun français n'eut résisté à un compliment bien placé face à une jeune femme de haute noblesse ausi... belle... et ne parlons pas d'un russe qui eut menacé de lui arracher sa robe ou de se suicider si elle ne le regardait pas plus ... ou lui aurait collé une giffle... Bon, les moeurs bavaroises semblent bien particulières...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 16:02

Dani vit la jeune fille, il lui salua avec gentillesse et lui souria...

- Merci à vous mademoiselle...Je vous en suis extrèmement reconnaissant...

Puis il ce retourna vers Mme de Montespan...

- Je vous suis avec un grand plaisir...C'est un honneur que d'être en votre compagnie...

Il lui souria discrètement tout en la suivant...

- Cela n'est il pas étrange que personne n'est présent à leurs postes ? Il ce passe peut être quelque chose...Non ?

Demanda t'il en regardant attentivement la femme avec douceur...
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Mer Fév 28 2007, 16:12

Il la regardait avac amabilité, douceur... rare.

- Oh rassurez-vous le factionnaire trouvera bien un responsable qqui gérera ce problème... Nous autres, gens de qualité ne sommes pas faits pour régler ce genre de cas. Mais le château est sous bonne garde, la Capitaine des mousquetaire est un homme d'expérience quelquefois assez mal assisté ... mais nous sommes ici en parfaite sécurité !

Abandonnant Mademoiselle d'Arvor à l'intendance, elle guida le jeune homme vers le château, traversant les jardins du devant, un peu tristes par ce temps d'hiver... pour arriver à la grande entrée
donnant sur la galerie et les pièces de réception.
Elle se sentait un peu encombrée mais ne pouvait laisser un ambassadeur à la porte de château...



[hj : fini pour moi aujourd'hui, laissons monsieur d'Artagnan ou un gentil mousquetaire réagir, voir tout(e) autre qui "trainerait" à la porte ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah ces routes de France!   Aujourd'hui à 03:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah ces routes de France!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les routes commerciales galactiques...
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Délaisse les grandes routes, prends les sentiers » __ Noah L. Butler [100%]
» [terminé] Un vagabond vagabondant... [routes 1-3-4 et chenal 2]
» Quelle est la base du développement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: