1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La grande chasse du mois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Sam Oct 08 2005, 20:38

Le Roy menait son étalon a une allure furieuse, furieuse comme son humeur : parti de l'état d'esprit le plus joyeux et le plus frivole qu'il n'eut jamais, le fait d'avoir été joué par un de ses plus fideles amis et un simple mousquetaire lui donnait l'impression d'une odieuse, et humiliante, trahison.

Pourtant le cuir qu'il serrait entre ses doigts; le cuir qu'il serrait entre ses cuisses; les flancs ensaglantés qu'il opressait de ses talons insatiables; le vent qui sifflait a ses oreilles et cinglait ses joues; le souffle rauque de l'animal vaincu lui donnaient un étrange et nouvel effet de puissance et de liberté. Aussi retrouva-t-il rapidement le sourire, sourire qu'il afficha encore a l'approche de l'attroupement des femmes qui s'étaient préparées un véritable repas mondain en pleine forêt.

Ce sourire... il se figea pourtant alors qu'il ralentissait sa monture d'un coup sec sur le mord qui déchira les levres de l'animal a présent docile... quasi mort, mais toujours aussi beau. Manquant d'écraser un laquais, Louis n'avait cependant d'yeux que pour Heloïse assise quelques nobles plus loin, là où l'agitation de son arrivée n'était pas parvenue... là où de Vercheres se trouvait, proche, un peu trop, les yeux brillants d'une flamme de désir. Ce genre de choses se voyaient de si loin !

Louis avait compris qu'apres avoir proposé a sa favorite de l'aimer telle une soeur, peut-être un peu plus, mais tout du moins plus comme une amante jouant au jeu de la séduction avec son Roy, elle trouverait quelqu'un d'autre avec qui s'amuser... mais il n'avait pas pensé si tôt. Et encore moins avec l'impertinent qu'il avait manqué de corriger quelque instants auparavant...

Ignorant alors les valets et les admirateurs qui se pressaient autour de lui, il sauta a terre et s'approcha d'un pas assuré vers celle qu'il considérait encore comme sa maîtresse, la jalousie se voyant sur ses sourcils froncés.

Sans preter tout d'abord a Elrohir lorsqu'il fut arrivé a leur hauteur, il lui fit un baise main rapide, et engagea immédiatement la conversation d'une voix saccadée...


-Ma douce et tendre, avez vous eu le temps de réfléchir pendant que je tuait le sanglier ?

Il parut alors se souvenir de la présence de Vercheres et se retourna, un sourire narquois sur les levres...

-Permettez que je vous l'emprunte ? Siffla-t-il entre ses dents sérrées par la colere...

Il entendit quelques souffles indignés pas loin mais s'en contrefichait naturellement. Les gens s'étonnait d'entendre leur Roy se moquant d'un gentilhomme en lui demandant la permission de prendre ce que l'opinion disait comme étant déja en sa possession.

Louis pressa un peu la main d'Heloïse afin de la faire lever pour parler au calme, éloignés des oreilles indiscretes.


-Je ne serais pas long, assura-t-il, un peu radoucis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Dim Oct 09 2005, 01:29

Héloïse avait remarqué que Victoria, avec qui elle venait de faire connaissance restait des plus discrètes. La jeune femme tourna les yeux vers elle, et lui sourit, tout en lui adressant un regard qui se voulait interrogateur. Elle n'eut pas le temps de recevoir sa réponse, que les deux mousquetaires s'installait en leur compagnie, en même temps que les chevaux du reste de la cour s'arrêtaient. Tandis que d'Artagnan s'assoyait du côté de Delphine, Elrohir s'approcha d'elle.

Citation :
Désolé de mon retard et de ma présentation. Je ne pense pas que je puisse rester, je suis à moitié présentable. Mais...

Elle allait lui répondre en plaisantant qu'il était bien évidemment pardonné, mais il ne lui laissa pas le temps de parler qu'il se rapprochait encore plus pour lui glisser quelques mots à l'oreille.

Citation :
...Depuis ces derniers jours, le seul fait de penser à vous m'a donner la force et le courage de rester en vie, je vous en suis gré, mademoiselle.

Ses joues se tintèrent légèrement de rose et elle lui répondit par un simple sourire. Au même instant, une ombre se dessina au dessus d'eux et Louis se mis à son niveau. Il lui pris la main pour la baiser, geste auquel Héloïse ne s'attendait pas du tout.

Citation :
Ma douce et tendre, avez vous eu le temps de réfléchir pendant que je tuait le sanglier ?

Ma douce et tendre? Héloïse ne savait du tout que penser de cette appellation. Le Roy lui avait pourtant semblé très clair sur ses intentions, plus tôt dans la journée.
Seulement, la courtisane devait se l'avouer, elle n'avait justement pas pris le temps de réfléchir, ayant passé le plus clair de son temps à discuter avec Delphine, Mlle Victoria et le duc d'Albray. Elle se demanda si elle n'avait justement pas justement dévié cette réflexion de son propre gré.


Citation :
Permettez que je vous l'emprunte ?

Héloïse avait remarqué le regard que Louis avait envoyé au mousquetaire et cet air assez sarcastique qu'il avait adopté dans son ton de voix à l'adresse d'Elrohir. La jeune femme lui envoya un regard elle-même, d'incompréhension sur la situation, mais également, un regard qui se voulait un avertissement. Il serait en effet imprudent de faire quoique ce soit qui aurait pu déplaire au Roy, surtout vu l'était de mauvaise humeur qui semblait le caractériser à ce moment précis. La courtisane ne savait pas ce qui s'était passé durant la chasse, mais il était évident que la quelconque mésaventure incluait Louis et Elrohir.
Le monarque se releva et lui tandis une main pour qu'elle le suive. Elle l'accepta et ils s'éloignèrent de quelques pas.


Citation :
Je ne serais pas long

La jeune femme avait pensé jouer les cartes de l'indifférence, pour lui montrer l'agacement qu'elle avait ressentit lorsqu'il avait interrompue sa conversation avec Elrohir, mais elle décida de se radoucir aussi et de simplement écouter ce qu'il avait à lui dire.

"Ne vous inquiétez pas monsieur... que se passe-t-il donc?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Dim Oct 09 2005, 09:38

Citation :
"Ne vous inquiétez pas monsieur... que se passe-t-il donc?"

La voix d'Heloïse était de miel comme a son habitude, mais le Roy ne pu que déglutir difficilement devant ce détachement nouveau qu'elle soutenait par le "monsieur".

-Je... je comprend que se soit dur... dit-il simplement, perdant tous ses moyens soudain. C'est un grand changement qui s'annonce si vous acceptez, mais je suis sûr que se serait préférable, surtout pour vous.

En effet, il en était presque certain. Le nouveau statut qu'il proposait a Heloïse lui permettrait de ne plus se forcer a accepter les caresses du Roy, et de ne plus se sentir obligée de les rendre. Oui, Louis sentait qu'elle se forçait souvent, et de par de là leur relation était restée assez platonique, petite promenade dans les jardins main dans la main, quelques danses accordées durant les bals... mais il ne lui en avait jamais voulu, il savait que c'était dans son caractere de rester ainsi tres distante, et puis il l'aimait assez pour accepter de réfréner ses ardeurs...

Il gardait la main de sa favorite, rassuré par ce contact qu'elle ne refusait pas, et pu ainsi continuer d'une voix un peu moins tremblante.


-Je ne désire pas que vous ressentiez ce nouveau statut comme une rupture, car ce n'en est pas une. Aucune femme n'a jamais eu droit a ce que je vous propose....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Dim Oct 09 2005, 16:27

Louis semblait tiraillé entre l'amour et la relation platonique qu'il demandait à Héloïse. Celle-ci le sentait de par le ton de sa voix, sa façon hésitante de parler, mais surtout, le fait qu'il ne lâchait pas sa main, peut-être de peur de la perdre pour toujours. Ce jeune homme de 25 ans, fort, courageux et sévère semblait en ce moment si vulnérable à quelques mots de rejet qu'Héloïse pouvait prononcer.
Il semblait à la jeune femme que Louis ne la connaissait encore mieux qu'elle ne le pensais. Malgré que cela ne lui plaisait pas, il savait qu'elle recherchait une autre sorte de relation que lui, et avait assez de respect pour elle, ou d'amour, pour respecter ses désirs.


Citation :
Je ne désire pas que vous ressentiez ce nouveau statut comme une rupture, car ce n'en est pas une. Aucune femme n'a jamais eu droit a ce que je vous propose....

"Et bien, je dois vous dire que je suis flattée de tout ce que vous faite pour moi très cher. Je le sens bien que vous n'êtes pas heureux et soyez assuré que je ne sais plus trop comment agir..."

Elle fit une pause de quelques secondes et demanda d'une vois hésitante.

"Et vous, êtes vous prêt à cela?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Lun Oct 10 2005, 00:00

Delphine observa le manege entre les hommes qu'attiraient Heloise et cette derniere. La duchesse sourit, narquoisement. Ainsi donc, il y avait clairement 3 pretendants. Elle n'en fut que plus curieuse de cette femme qui avait su subjuguer le coeur de tant d'hommes. A ce moment par contre, elle aurait presque pu jurer qu'une grande note de jalousie venait de poindre dans l'air.

Elle suivit du regard la scene comme toutes les autres personnes presentes, mais ne negligea pas D'Artagnan qui lui aussi suivait du regard l'incident.

Elle fit semblant de pencher le haut de son corps vers la droite pour mieux voir son cousin et Heloise partir de la table vers un feuillu et chuchota discretement au lieutenant qu'elle serait disponible demain apres-midi avant de reporter son attention sur ce qui ferait sans aucun doute, un commerage completement explosif en exageration dans le cercle des courtisans. Delphine enleva d'ailleur son gant pour decouvrir qu'il y avait un petit billet sur le revers de sa main et tendit le papier a D'Artagnan, esperant qu'il prendrait discretement la note.

Dessus, la duchesse de Valentinois avait laisse la procedure a suivre pour leur rencontre. D'Artagnan devait envoyer un panier de fruits a Delphine qui aurait alors le signal pour descendre pour le rencontrer dans un endroit qu'il devait s'assurer de la securite et de la discretion. Elle lui laissait aussi le choix du transport.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Lun Oct 10 2005, 06:15

Avant que Delphine ne puisse répondre, survint ce que D'Artagnan redoutait depuis quelques instants. Le Roi, suivit de sa cours, arriva précipitamment sur les lieux, au moment même où Elrohir se penchait vers Héloïse pour lui murmurer, fort probablement, quelques mots doux à l'oreille.

Citation :
-Ma douce et tendre, avez vous eu le temps de réfléchir pendant que je tuait le sanglier ?

Ce ne fut pas tellement le fait que le Roi s'appropria la mort du sanglier qui choqua D'Artagnan, mais plutôt l'ardeur avec laquelle il prenait bien soin d'affirmer publiquement qu'Héloïse était sienne. Le Lieutenant eut vaguement la vision d'un jeune enfant proclamant à qui voulait bien l'entendre sa possession sur une quelconque gâterie. Néanmoins, c'est sur de Verchères que D'Artagnan fixa son regard, lui intimant silencieusement l'ordre de se tenir tranquille et de ne pas aggraver son cas. Intérieurement, cela sonna presque comme une prière... qui sembla, pour être fois, être en voie d'être exaucée alors qu'Elrohir demeurait sur place, sans réagir. Préoccupé, il ne remarqua pas l'intérêt croissant avec lequel Delphine semblait suivre l'altercation. Il l'entendit néanmoins lui chuchoter à l'oreille ses disponibilités.

Se retournant vers la jeune femme, il constata qu'elle cherchait à lui remettre un billet. Au même moment, un jeune Mousquetaire vint le rejoindre afin de lui annoncer qu'un visiteur en provenance de Bordeau l'attendait dans la salle de conférence. En se relevant, il déposa tout naturellement sa main sur celle de Dephine.

- Mademoiselle, il me peine de devoir vous laisser après un si bref entretient, mais le travail m'appelle. Je vous souhaite donc à toutes et à tous une agréable après-midi, et faites honneur pour moi à ce très bon vin!

Retirant sa main, il garda au passage le mot que voulait lui remettre la jeune femme et le dissimula en fermant le poing. Il fit un signe de la tête à Elrohir afin qu'il lui emboîte le pas. Peut-être que son Sous-Lieutenant ne pouvait pas le mettre au courant de ses activités, mais D'Artagnan voulait, quant à lui, lui faire part de l'étrange évènement qui s'était produit sur la route de Bordeau. Tout en suivant le jeune Mousquetaire, D'Artagnan prit connaissance des instructions de Delphine. Tout cela lui sembla fort compliqué pour une petite promenade, mais il se doutait bien, cependant, que la jeune femme ne voulait pas nécessairement être vue accoutrée de haillons. Aussi, c'est avec un sourire qu'il prit la chose, tout en commençant à réfléchir aux dispositions qu'il devrait prendre.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Mar Oct 11 2005, 20:56

Elrohir fit une grimace intérieure et il s'inclina légèrement. Elrohir tendit sa main et serra celle du roi, en posant sa seconde dans le dos du roi. Elrohir lui dit:

- Je serais toujours avec vous, mon roi.

Ce que le roi n'avait pas remarqué, c'est qu'Elrohir était en train de s'essuyé subtilement sa main qui était plein de déchets des égouts, laissant une forte odeur noséabonde sur les vêtement du roi.

Lorsque le roi fut dos à lui, il mit sa main sur son arme. Il remarqua du coin de l'oeil D'Artagnan qui lui suppliait du regard de rester tranquille. Elrohir relecha lentement son arme et il se dit pour lui-même:

- Dire que c'Est moi qui empeche les révoltes, je ne suis pas pour en commencer une.... L'ironie du sort m'envahie..... Désespoir....

Il leva les deux mains en l'air pour dire à D'Artagnan ses intentions... qu'il ne comprennait pas les agissements d'un enfant qui a tout cuit dans le bec et qu'il n'affirmera jamais ses erreurs.

Elrohir partit lentement de derrière le roi, ne voulant pas que ce dernier ait comprends ces intentions d'assassinat soudain de la monarchie française.... de courte durée. Il remarqua le regard de D'Artagnan qui lui demanda de partir au plus vite. Il ne comprit pas si c'était à cause de ses agissements ou bien tout simplement pour le travail.

Bref, la raison n'était pas ce qui avait de plus important. Elrohir se retourna pour tenter de saisir le regard d'Héloise. Elle ne semblait guère aprécier la conversation avec le roi, mais Elrohir ne pouvait rien faire (à part des coups subtiles) pour la sauver de cela avec le roi. Lorsqu'il croyait qu'Elle le regardait, alors Elrohir lui fit un sourire et un geste subtil de salutation. Il lui pointa également son sceau de mousquetaire, voulant lui faire comprendre de venir la si elle voulait lui parler, ce qu'Elrohir désirait par-dessus tout.

Elrohir commença à marcher sans regarder ou il allait, il fonça par m'égarde dans l'homme à qui il avait enlever son chapeau d'un coup de mousquet. Elrohir venant de le faire trébucher, en plus de le salir joyeusement des déchets des égouts sur tout le corps. Elrohir l'aida à le relever en disant:

- Décidément, c'est la journée dans laquelle je dois vous faire le plus de mauvais coups.

Elrohir partit en direction du chateau avec son supérieur

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Mer Oct 12 2005, 04:50

Louis ne faisait maintenant plus attention a tous ce qui se passait autour de lui. Rien, rien qu'Héloïse, voilà ce qui l'accaparait. Elle semblait toujours si calme... il ne l'avait d'ailleurs jamais vu en pleine effusion, et se demandait réellement si un jour il la verrait rire ou pleurer. Peu importait, c'était ainsi qu'il l'aimait... comme une reine au maintien irréprochable, si distante qu'elle apparait inaccessible, le rêve que tout homme voudrait conquérir...

Citation :
"Et vous, êtes vous prêt à cela?"

La question le prit un peu de court, c'était lui apres tout qui lui avait proposé ce nouveau statut, et il avait pensé que par de là on ne lui demanderais jamais son propre bien-être. Pourtant il fut plus ennuyé que touché de cette interrogation, que répondre ? Non, surement, il regretterait ces jours où l'envie lui prenait de prendre Mlle de Neufchatel dans ses bras, de l'embrasser dans le cou en lui sussurant toutes sorte de mots mielleux... mais cela s'aretterait là, Heloïse n'avait jamais vraiment "donné du sien" quant il s'agissait des jeux d'amour. Il trouverait une autre femme pour cela; mais sa favorite, elle, était irremplaçable. Irremplaçable parce qu'il l'aimait, et ainsi, même s'il ne pouvait plus prétendre la posséder, il l'aurait toujours a ses cotés....

-Il faudra bien, murmura-t-il d'une voix suave et lasse.

Un sourire triste sur les levres, il eut momentanément l'envie de la prendre dans ses bras une derniere fois, une sorte d'adieu, mais se retint pour ne l'embrasser que sur le front.
Il reprit ensuite contenance; effaçant cet air mélancolique et amoureux, conscient qu'il se devait d'être fort, toujours, et encore.

Louis était fort. Un cap était passé, peut-être se souviendrait-il avec mélancolie ces temps déjà anciens, mais jamais il n'en ferait part a qui que se soit, et croquerait encore plus avidemment la pomme du présent.
Les temps d'amour avec Heloïse était d'ores et déjà tres loin, et seule sa main toujours dans celle de son ancienne maîtresse témoignait de la rapidité de leur changement de relations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Mer Oct 12 2005, 21:22

Louis ne répondait pas tout de suite. Ses yeux s'accrochaient au vide, et tentaient parfois de saisir le regard impassible d'Héloïse. Celle-ci vit du coin de l'oeil de Verchères et d'Artagnan disposer. Déçue de ne point avoir pu lui parler plus longtemps, elle lui fit un sourire en guise d'au revoir. Le roy continuait de tenir sa main, s'amusant à faire glisser leur doigts les uns entre les autres. La courtisane ne savait comment réagir aux démonstrations d'affection de Louis. Son coeur avait toujours été cet espèce de trésors, dont personne n'est sure de l'existence. Aucun homme n'avait su l'atteindre et le voler, ou presque...
Pour une fois, le monarque n'avait pas réussi à avoir ce qu'il attendait, et Héloïse se sentait mal de devoir lui refuser, mais aurait été encore plus malheureuse de devoir s'obliger à lui. La courtisane savait qu'elle saurait être la meilleure amie de Louis, une confidante attentive et une grande soeur aimante... seulement, c'était tout ce qu'elle savait qu'elle pouvait lui donner. Le Roy fit un geste pour l'embrasser, mais ses lèvres se posèrent plutôt sur son front. Héloïse lui adressa un magnifique sourire sincère, et lui baisa la main.


"Louis, vous savez que je serai toujours là pour vous... que vous ayez besoin de conseils, d'affections ou d'une épaule pour vous supporter, vous savez que vous pouvez venir à moi... vous savez, l'amour peut prendre différentes formes, il suffit simplement de le cerner..."

Sa voix était douce et apaisante, comme elle l'avait toujours été dans leur moments intimes. Mais maintenant, il fallait passer à autre chose, et il lui semblait que la relation à venir allait toujours être parsemée d'un amour différent, mais que cela serait plus mature, et plus humain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Ven Oct 14 2005, 20:53

Les paroles d'Heloïse furent parfaitement inutiles. Elle ne faisaient qu'affirmer ce que Louis avait déjà deviné... et si elles n'étaient nullement informatives, mais simplement consolatrices, il en était de même : Louis avait compris depuis ce baise main fatidique que leur amour n'aurait pu être qu'aliéné en continuant sur cette voie... il se faisait a présent a l'idée qu'il avait devant lui sa petite soeur, sa confidente...

Mais pourquoi donc Louis ne s'en était aperçu que maintenant ? Surement l'excitation de la chasse, l'adrénaline... ce sentiment fort et puissant jaillissant dans ses veines au rythme palpitant de son coeur lui fit ouvrir les yeux : jamais il n'avait ressentit de l'amour ou du désir pour Héloïse comme il vivait cette chasse. Pourtant ces sentiments n'étaient-ils pas semblables ? Certes, si. Louis avait toujours aimer comparer la sensation de puissance lorsqu'il matait son cheval, ou lorsqu'il donnait de l'épieu dans la bete, au ravissement éprouvé d'une femme se donnant a lui.

Le Roy soupira un instant, de soulagement, d'une sorte de fatiguante satisfaction : "un cap de passé..."
Levant les yeux au dessus de la tête de Mlle de Neufchatel, légerement plus petite que lui, il aperçut tous les regards qui le fixaient. Tous ces regards interrogateurs, jaloux, indiscrets, mais si habituels que Louis n'y fit pas attention.

Autrefois, car ce temps était a présent révolu, il aurait glissé ses doigts gantés sur la chevelure parfumées d'Heloïse qui dissimulait, Dieu merci, ce tableau désagréable des nobliaux en quêtes de ragots...


-Allez... nous devons tous deux rejoindre notre place. Vous avec vos amis et moi avec mes courtisans...

Courtisan était prononcé d'une voix si lasse qu'il n'y avait pas de doute a avoir : c'était bien péjoratif. Heloïse avait de quoi être surprise, c'était bien la premiere fois que Louis formulait devant elle sa fatigue des maneges des commeres de cours, elle prenait en main son role de confidente des a présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Mar Oct 18 2005, 01:49

Delphine fut enchantee que tout fonctionna sur des roulettes pour le moment.

Non seulement elle avait hate de sortir avec D'Artagnan afin de prendre une meilleure connaissance du peuple de France, mais aussi, elle trepignait d'excitation d'enfin pouvoir sortir dans la ville sans une escorte armee et se promener dans Paris, pour voir comment la vie etait si elle n'etait pas comme la sienne.

C'est donc avec un immense sourire aux levres qu'elle salua le Lieutenant qui s'en alla avec son sous-lieutenant. Elle prit une autre gorgee de ce vin sucre tout en regardant Heloise et Louis revenir parmi eux.

Le soleil etait deja en train de se coucher et Delphine avait envie de prendre un bon bain chaud, et peut-etre par fantaisie, d'essayer ses robes pour la petite promenade que D'Artagnan lui avait promise.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Jeu Oct 20 2005, 00:18

Héloïse comprenait le roy sans doute plus qu'il ne le pensait. Un changement aussi radical dans leur rapport n'était sans doute pas ce dont Louis avait besoin en ce moment surtout, alors que la situation à Paris était plus électrique qu'elle ne le laissait paraître. Seulement, c'était lui qui en avait décidé ainsi, et la courtisane comprenait qu'avant de mettre de l'ordre dans son pays, il devait mettre de l'ordre en lui, dans ses idées, et ses sentiments. Ainsi, s'il voyait clair en lui, peut-être son quotidien serait-il plus simple?
La jeune femme tourna son regard vers le lieux du picnic lorsque Louis mentionna les curieux. Elle connaissait bien se manège, à chaque fois que les deux se retrouvaient seuls l'un et l'autre, dans un lieu public, il était impensable qu'ils n'aient de la tranquillité. Héloïse décida de sourire à cette petite bévue de la cours, très insubtiles, plutôt que d'en être irritée. Cette fois, ce n'était pas de la convoitise et de la jalousie que les regards des dames exprimaient, mais de la pure curiosité.


"Louis, je pense que personne ne vous laissera tranquille après ce petit spectacle."

Elle avait espéré voir naître sur les lèvres du monarque le moindre signe de sourire, mais il lui semblait que le Roy regardait toujours au loin, et ne voyait plus celle qui se trouvait devant elle. En fait, il la voyait, mais il espérait la revoir telle que quelques jours auparavant, celle qu'il recherchait. Héloïse sourit tristement en regardant vers le sol.

Citation :
Allez... nous devons tous deux rejoindre notre place. Vous avec vos amis et moi avec mes courtisans...

Son ton était si las que la jeune femme en fut encore plus déçue. Elle passa son bras autour de celui que Louis lui offrait. Ils se dirigèrent d'un pas tranquille vers le groupe, dont la majeur partie attendait le roy. Il lui fit un baise-main rapide et retourna parmis ses courtisans. Héloïse le regarda, un sourire forcé dans le visage. Elle retrouva son air habituel, et se retourna vers Delphine et Mlle Victoria.

"Mesdemoiselles, je vais prendre congé, je vous avoue que cette petite partie de chasse fut des plus plaisante, mais j'avoue être un peu fatiguée. Nous nous reverrons peut-être ce soir."

Héloïse rejoignit son étalon, l'enfourcha, et partie au petit trot, vers Fontainebleau, après avoir salué comme il se devait, le reste de la cours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   Ven Oct 21 2005, 19:52

Ca y est, Heloïse était partie... il n'y avait donc plus rien d'interessant ici. Même pas de Vercheres contre qui se faire les dents ! Dommage, il en aurait bien besoin !

Il supporta encore les quelques mauvais traits d'esprits de ses courtisans, puis, sans même prévenir ni donner le moindre signe, se leva de table et se dirigea vers son propre cheval. L'enfourchant sans difficultés, il partit au galop apres les seuls mots :


"Allons, Sa Majesté ne s'amuse plus."

Que l'on pouvait interpreter en plusieurs sens... Louis aimait ça, rabaisser sa cour en parlant de lui a la troisieme personne, les humilier en employant des double sens qu'il interpreteraient forcément mal si le Roy en décidait ainsi.
Donc, le Roy ne s'amusait plus des paroles de courtisans, ou bien devait travailler son cabinet...

Au galop, Louis sourit en pensant aux visages déconcertés de ses courtisans...


( http://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?p=7243#7243 )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande chasse du mois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande chasse du mois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» [RP] Grande Chasse aux Fûts du Sénéchal Pegas
» [INTRIGUE] La grande chasse (les impériaux) Monologue
» La grande chasse aux cauchemars - Pv Evy [Terminé]
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: