1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Sep 05 2005, 10:50

Comme l'exigeait l'étiquette, il ôta son chapeau avant de se rentrer dans le cabinet, il courba légérement le dos en signe de soumission, et resta à une distance plus que respectueuse du bureau de sa Majesté Royal.

Il se sentit tout à coup assez démuni, avec son air crôté, ses vêtements depassés, et son corps d'infirme, il lui fallu beaucoup de courage pour simplement dire ces quelques mots:


" Veuillez Votre Majesté, recevoir les humbles salutations d'un ancien vêteran de vos armées, pour qui votre Royal accueil est un immense présent..."
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Sep 05 2005, 17:32

La lettre de Turennes avait été suffisante : le Roy n'avait pas demandé plus d'explications. Cependant Saint-Aignan n'avait pu s'empecher d'ajouter, l'oeil malicieux " Je previens Sa Majesté : l'homme qu'elle va recevoir a une curieuse allure "... Louis n'en avait été que plus intrigué et impatient de recevoir le chevalier. Il avait congédier François d'un geste de la main, comme un simple manant, mais son sourire en coin voulait tout dire : *allons, vous me voyez rire, disposez, ou je ne pourrais plus me présenter comme votre Roy *

Lorsque la porte grinça, aussitot Louis se leva : autant par curiosité que par respect pour l'homme important décris dans la lettre.

Quand, enfin, Sa Majesté pu apercevoir l'air général du chevalier, il souffla entre son sourire indulgent. Il était dans un bon jour, et la mine appitoyée du chevalier, mélée a cette apparence d'un autre temps lui inspirait plus de compassion que de colere.

Citation :
" Veuillez Votre Majesté, recevoir les humbles salutations d'un ancien vêteran de vos armées, pour qui votre Royal accueil est un immense présent..."

-Et je les accepte avec plaisir .

Il désigna une chaise a Lassalle et s'assit lui-même.

-Allons, monsieur le chevalier de Lassalle, c'est cela ? Il croisait les bras, appuyé sur son fauteuil, la mine interessée. Quelle est donc le but précis de votre visite. Soyez bref, comme un soldat se doit de l'être.

Il termina sa phrase en élargissant son sourire, puis se repris tres vite. Si on le prenait a faire de l'humour, ou a croire qu'il en faisait dans un entretient, plus personne ne le prendrait au sérieux. Mais enfin, le Roy avait beau apprécier les longs discours élogieux, parfois une phrase courtes mais consise était aussi, voir mieux accueillie....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Sep 05 2005, 23:56

Le vieux soldat fut surpris par l'accueil plein de simplicité, et plein de chaleur qu'il reçut de la part de Sa Majesté, vu sa livrée, il aurait connu d'autres princes qui auraient fait lâché les chiens, la lettre de Turenne l'avait beaucoup aidé, un de ses exemples de la fraternité entre reformé...

Acceptant avec déférence la proposition du Roi de s'asseoir, il goûta avec aise cette faveur, il ne pouvait rester debout longtemps, c'est en boitant un peu, une autre vieille blessure, qu'il rejoignit la chaise.

Une fois assis, il posa son chapeau sur ses genoux, prit sa respiration, et fit d'une traite, d'une voix humble mais aux accents martiaux:


" Je serais bref Votre Majesté, de toute façon je n'ai jamais su vraiment tisser les compliments, mon école fut l'armée, et elle n'enseigne pas le langage des Cours. J'ai rejoint à 16 ans les armées de Votre Majesté, et j'ai combattu ensuite sous les ordres de Monsieur de Condé, j'étais à Rocroi, j'ai perdu mon oeil à Lens- les espagnols n'ont jamais voulu me le rendre- et une main durant la Fronde... ensuite ma conduite fut moins exemplaire j'ai suivit les errances du Prince de Condé, mais dés qu'il a rejoint le camp de l'espagnol, j'ai déserté ses rangs, jamais je ne porterais mes armes contre mes frères de France... Par la suite ne pouvant rentrer en France tout de suite, j'ai parcouru l'Europe, où j'ai loué mon sabre à différents princes. D'ailleurs je dois à un sabre turc ma blessure au pied lors du siége de Vienne... Et puis récemment j'étais rentré au service du Prince de Prusse, j'étais en garnison dans son palais de Konisberg, quand je me suis rendu que j'approchais de mes quarante printemps, et cela faisait dix ans que j'avais quitté la France... j'ai décidé de rentrer au pays finalement... Mais de toutes mes aventures, je n'ai pas gagné un sou, je me fais vieux, mais j'ai encore l'oeil et la tête... alors..."

Il quitta le siége, et se mit un genou à terre devant Louis XVI, et fit tête baissée:
" Votre nom est déjà grand, et votre règne s'annonce comme le plus grand, et je sais que votre grandeur se double d'une grand âme Votre Majesté, et c'est un vieux vétéran qui malgré ses errances est toujours resté fidèle à Votre Majesté, et à la France, qui vient quémander auprès de votre auguste personne une bourse ou une place quelconque pour ne pas finir sa vie dans la plus sombre des misère..."
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Mer Sep 07 2005, 10:55

Le Roy écouta avec attention et le sourire au levres le discours de tous les déboires du pauvres chevalier, racontés, semblait-il, avec une pointe d'humour et de respect. Louis se sentit un penchant pour l'homme en face de lui : il est des gens que l'on affectionne du premier regard, et le physique particulier, l'expérience de l'age et des voyages, et surtout cette absence de mélodrame de la part de Lassalle étaient appréciés a leur juste valeur.

Citation :
" Votre nom est déjà grand, et votre règne s'annonce comme le plus grand, et je sais que votre grandeur se double d'une grand âme Votre Majesté, et c'est un vieux vétéran qui malgré ses errances est toujours resté fidèle à Votre Majesté, et à la France, qui vient quémander auprès de votre auguste personne une bourse ou une place quelconque pour ne pas finir sa vie dans la plus sombre des misère..."

Que Lassalle se mette a genoux soudain le surpris d'abord, et l'ému ensuite, les paroles qui suivirent ne faisant qu'accentuer ce sentiment, presque a en brouiller sa vue. Presque, car Louis n'était pas non plus si jeune : on ne le touchait plus si facilement. Pourtant son sourire changea : ce devint un sourire indulgent, compréhensif, les yeux trsites et profonds de voir ainsi la vieillesse emporter les hommes et les plonger dans la souffrance, se sentir soudain mortel, mortel et petit.

Il ne bougea pas, gardant contenance, mais pris la parole : c'était comme une autorisation au chevalier de relever la tête.


-Vous aurez votre bourse, et une place a Fontainebleau ou dans tout autre chateau en ma posséssion. A moins que l'inactivité vous soit insupportable, et alors je me chargerais de vous trouver une place qui convienne a un homme tel que vous.

Il n'avait en vérité qu'une vague idée de ce qu'il pourrait offrir comme emploie au chevalier, peut-être capitaine des gardes, commandant des huissiers, chef de sa garde rapprochée, ou encore gouverneur de la Bastille... tout cela restait flou, et peut-être le chevalier préférerait-il laa bourse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Mer Sep 07 2005, 21:30

Son corps se détendit tout à coup, la décision du jeune souverain venait d'éclaircir son avenir, il ne finirait pas dans la déchéance, et il pourra continuer à relever le nom des Lassalle, il se retint de justesse de hurler de joie, il avait trop de maîtrise pour cela...

Ignorant les usages, il espéra ne pas faire une faute en se redressant, faisant face au Roi, il ne poussa pas l'outrecuidance de son geste à le regarder, mais il savait ses manières bien rudes, après tout il n'était qu'un militaire...

S'inclinant à demi en remerciement, il se redressa à nouveau, et fit enthousiaste:


" Votre Majesté sachez désormais que le nom des Lassalle est attaché pour toujours au service de votre dynastie, et mon sabre est désormais entre vos souveraines mains..."

Prenant une pause volontaire, ses yeux changèrent de lueur, d'humilité, ils devinrent flamboyant, et le ton s'en ressenti:

" A tout prendre Votre Majesté, je préfère une place au service de la France, plutôt qu'une bourse au dépend de votre générosité, depuis toujours je me suis battu pour chaque deniers que j'ai reçu, j'ai perdu le goût de l'aventure, et je me languissais du charme de la France, mais pour autant pas de celui de l'action, je m'en remettrais à votre suprême décision, mais voilà mon avis sur la question, j'espère d'ailleurs n'avoir pas commis d'impair, mes usages de la Cour sont bien anciens, et vu le nombre que j'ai traversé, je ne sais plus à quel étiquette me vouer..."
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Sam Sep 10 2005, 09:14

Citation :
" A tout prendre Votre Majesté, je préfère une place au service de la France, plutôt qu'une bourse au dépend de votre générosité, depuis toujours je me suis battu pour chaque deniers que j'ai reçu, j'ai perdu le goût de l'aventure, et je me languissais du charme de la France, mais pour autant pas de celui de l'action, je m'en remettrais à votre suprême décision, mais voilà mon avis sur la question, j'espère d'ailleurs n'avoir pas commis d'impair, mes usages de la Cour sont bien anciens, et vu le nombre que j'ai traversé, je ne sais plus à quel étiquette me vouer..."

Quelque part, Louis s'attendait a cette réaction... et n'en était que plus heureux de la décision du chevalier. L'expérience et la sagesse d'un vieux loup lui conférait automatiquement un poste d'épée... mais ses infirmités l'obligerait a rester a la cour. Le Roy fut comme soudain éclairé de la fonction qu'il pourrait accorder au chevalier.

-Chevalier, levez vous. Aujourd'hui vous prendrez vos fonctions de chef de la police. Colbert pourra vous renseigner sur vos charges et devoirs si vous l'ignorez...

Il avait été tres formel, mais il y avait de quoi : il passait directement d'un chevalier sans aucuns biens a un grade haut placé a la cour... mais contrairement aux mousquetaires qui s'occupaient de la sécurité même du Roy, les intrigues et secrets d'Etat, la police ne faisait "que" enquêter sur le banditisme, les fraudes, les moeurs, les vols... ect. Il lui manquait encore la confiance totale de Sa Majesté pour atteindre un poste aussi prestigieux que celui de D'Artagnan. D'Artagnan l'unique qui l'avait suivis depuis son enfance... Louis se pris a rêver : Cet homme serait-il remplacable ?
Puis son attention revint sur Lassalle a présent debout face a lui. Il lui sourit, satisfait de sa décision.


-J'attendrais vos rapports tous les mois au minimum. Vous devrez souvent travailler en collaboration avec mon capitaine des mousquetaire et surement celui des gardes... sachez gagner leur confiance, je ne désire pas de frictions entre les différents ordres de représentants de la loi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Sam Sep 10 2005, 19:35

[quote

-J'attendrais vos rapports tous les mois au minimum. Vous devrez souvent travailler en collaboration avec mon capitaine des mousquetaire et surement celui des gardes... sachez gagner leur confiance, je ne désire pas de frictions entre les différents ordres de représentants de la loi.[/quote]

Chef de la police ? Il faillit bondir de joie devant une telle annonce, il n'aurait jamais esperé une telle fonction, lui le va-nu-pied à la tunique rapiecé, c'était l'aboutissement de sa carriére sans aucun doute, et un beau pied de nez au destin, lui l'ancien braconnier à ses heures perdues, se voyait promu au rang de garde-chasse, avec tout ce que cela pourrait promettre en tant qu'opportunité financiére...

Mais pour l'instant, il se devait d'ignorer tout ceci, il était devant le Roi, il ne devait aucun impair, il masqua sa joie, et son visage resta figé dans une expression qui n'évoquait rien, il était passé maitre dans l'art de jouer avec ses émotions, et on ne lisait que celle qu'il voulait montrer...

D'une voix martial, officiel, et respectueuse, il fit:


" Nul esprit de division ne m'habite, j'en ai trop vu les résultats désastreux durant la Fronde, je saurais me montrer digne de ma fonction, que le destin me frappe si je faiblis... Puis-je me retirer désormais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Sam Sep 10 2005, 22:11

Le Roy acuiesca d'un sourire, et d'un "faites" poli comme il faut. Son opinion positive du chevalier n'avait fait que croitre, même s'il savait qu'il se devait de garder une certaine défiance de son entourage. Surement que Lassalle ne le trahirait pas, c'était presque certain : il semblait naturellement loyal, et le fait que le Roy l'ai sortit ainsi de la misere le pousserais a réfléchir a deux fois, en son âme et conscience, avant de penser même a le trahir.

Une fois le chevalier sortit, le sourire du Roy ne s'éltéra pas. Il passait d'une visite agréable a quelque chose d'autre tout aussi, quoique différemment, plaisant. Il fallait préparer la chasse du lendemain.


( suite : La grande chasse du mois. )

_________________


Dernière édition par le Sam Jan 07 2006, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Dim Sep 11 2005, 13:57

Lasalle se recouvrit, salua le roi avec déference, et quitta la piéce sans bruit, conscient de ses nouvelles responsabilités, et des opportunités que cela laissait entrevoir...
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Dim Mai 14 2006, 14:33

Le Roy apprit vite la venue de Lassalle au château, avant même que celui-ci ne s'annonce; Un homme ainsi présenté ne passe pas inaperçu.

Bref, il s'était tenu prêt à le recevoir, non sans une pointe d'inquiétude... était-ce un simple rapport ou une grave affaire? La diligence qu'il avait faite pour venir _vu l'état de ses vêtements qu'on lui avait décrit_ signifiait que ce serait plutôt la seconde solution.


-Faites entrer!

Dit-il avant même que le chambellan n'ai ouvert la bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Mai 15 2006, 14:45

C'est un Lassalle légérement boiteux qui s'introduit avec humilité dans le cabinet du Roi. Une des vieilles blessures venait de se réveiller, ce qui était un signe de son état d'esprit.

Il salua le Roi, ôta son chapeau, cherchant ses mots, il commenca par se racler la gorge avant d'ouvir le bal:


" Sire voilà trois mois qu'une grave affaire m'occupe l'esprit, et j'aurais besoin de vos royales lueurs pour organiser la suite des événements..."

Prenant une pause, il laissa au Roi le soin d'appréhender tout le sérieux de ses propos, puis il reprit:

" Voilà trois mois, alors que je venais tout juste de prendre mes fonctions à la Bastille, quand un certains Poulignon, chef de la police de Reims, est venu me voir. Des curieux et graves événements avaient eu lieu durant une pendaison d'hérétique. Une sorte de "démon" était intervenu durant l'office causant la mort de six soldats, et délivrant les prisonniers avant de s'évaporer dans le néant. Ne croyant pas à cet explication démoniaque, je me suis rendu sur place pour tenter d'apporter mon avis sur cette affaire. Une fois sur place, je fus témoins de pratiques bien curieuses. Il n'y avait aucune note sur le procès de ses hérétiques, et le responsable du jugement, le baron Straussman était alors en séjour en Autriche, et Poulignon fut incapable de me renseigner sur leur identité et leur crime. Ce premier avatar fut le point de départ d'une longue série de déconvenu. Ce démon poursuivit son oeuvre avec une habilité incroyable. Il réussit à faire disparaitre un savant, le chef de la police, un alchimiste prisonnié de mes geoles, puis le Baron Straussman revenu entre-temps. Il a réussi à déjoué sans cesse toutes mes mesures de surêté et de sécurité, son plus bel exploit concerne l'alchimiste puisqu'il a réussi à s'en emparer alors que huit gardes assuraient sa protection ! Concernant son identité, et celle de ces complices hérétiques ni Poulignon, ni le Baron, ni son sécrétaire n'ont été capable de me renseigner ! J'ai navigué durant cette lutte dans un épais brouillard où tout le monde a tout fait pour me perdre ! J'ai finalement découvert qu'il disposait de complice, dont ce Poulignon, mais il a disparu avant que je puisse l'arrêter pour l'interroger, j'ai aussi des soupçons sur le sécrétaire du Baron, mais lui aussi semble avoir été mystérieusement disparu sur la route de Vienne en allant chercher son maitre. A chaque fois que j'ai cru tenir une piste, "l'Ombre" comme je le surnomne est intervenu, à chaque fois que je tenais un suspect celui s'est dérobé, il semblait toujours avoir un coup d'avant sur moi... Ses derniers coups d'éclats furent d'avoir disparaitre le Baron alors qu'il était sous la protection de 5 hommes, et d'avoir libéré un complice alchimiste gardé par huit hommes ! Depuis j'ai la conviction qu'il a quitté Reims après m'avoir soigneusement à nouveau humilié..."

Lassalle marqua un temps d'arrêt après ce monologue bien long, et il s'épongea un instant le front, il se sentait si las qu'il se demandait s'il avait été clair dans son rapport. Il ajouta:

" Durant toute cette affaire, je n'ai pu procéder qu'à deux arrestations, un alchimiste complice de l'Ombre et de Poulignon, et un bourgeois local, une sorte d'illuminé qui me considére comme le diable en personne, et souhaitait soulever la ville contre ma tyranie "maléfique". Mon seul suspect sérieux est ce Poulignon, et il est fuite. Et l'identité de l'Ombre reste pour moi toujours un mystére. J'ai découvert aussi récemment qu'une partie de la garnison de Reims était complice de son ancien chef, et travaillait pour l'Ombre. Mais le plus grave dans cette affaire reste le mobile qu reste pour moi bien obscur. Cette affaire va bien plus que la simple libération d'hérétiques, un véritable réseau de conspirateur existait à Reims, et les moyens deployés ne me paraissent augurer rien de bon, j'ai l'impression que tout ceci n'était qu'une mise en bouche avant quelque chose de plus sérieux..."

Lassalle était resté debout durant tout son rapport, il se sentait à bout de force, ses jambes étaient flagolleantes, et son visage blanc crême, il ne pouvait s'asseoir sans l'autorisation du Roi. Il du mettre un genoux à terre, et faire avec humilité:

" J'avoue mon impuissance manifeste dans cette affaire, j'ai sûrement fait des erreurs, ce qui impardonnable quand nous sommes à votre service Majesté, j'attends de vous de savoir si vous me renouvellez votre confiance, à moi votre loyal mais usé serviteur..."

[HS: Si tu veux tous les détails, demande à Cabellion, moi je mis perds ]
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Sam Mai 20 2006, 20:26

Lassalle parla, et la colère de Dieu se déversa sur la tête du malheureux roi. Oh non pas qu’il s’apitoie ! Il n’avait d’ailleurs pas bien compris tout d’abord le pourquoi de cette tête d’enterrement…
Et puis ensuite, les démons. Louis se prit à sourire. Lassalle était-il donc si femme qu’il pleure pour si peu ?
Mais l’affaire prenait des chemins tortueux, si tortueux que même Lassalle s’en perdait. Mort, trahison, alchimiste, on était dans un véritable conte de sorcières ou, moins glorieusement, dans un roman à l’eau de rose sans amour (autrement dit : invendable).

Louis ne savait quoi faire. Lassalle s’agenouilla et le fit sursauter : il ne s’attendait pas à une telle marque d’abattement de sa part.
Il vint à lui, encore abasourdis, et le releva.


-Je ne comprend pas très bien toute cette affaire, mais vous voir devant moi prouve une chose : que vous m’êtes fidèle. Vous êtes d’ailleurs le mieux à même de tout arranger. Vous remplacer ne ferait que ralentir les choses.

Louis se rassit et se tut un instant, songeur.

-Ecoutez, j’ai crut comprendre que vous aviez du mal à vous en sortir seul. Dites moi de qui vous auriez besoin, je vous donne cet homme pour subordonné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Dim Mai 21 2006, 13:50

Lassalle se laissa relever sans réagir, le geste coûtait beaucoup au Roi, mais pour lui c'était un signe évident qu'il conservait sa confiance, c'était tout ce qui comptait pour l'instant.

Se redressant completement, il fixa un instant le Roi de son unique oeil, d'un regard froid et sauvage, avant de se décider à répondre:


" Merci votre Majesté, mais cet homme m'a défié, et rien que pour ca je préfére m'occuper personnellement de cette affaire. On ne defie pas les Lassalles sans raison, il en subira les conséquences. Je n'ai pas besoin d'aide particulière, par contre de vos lueurs oui, et de votre immense pouvoir..."

S'épongeant à nouveau le front, il rajusta son pourpoint, avant de reprendre:

" Tout abord, si votre majesté le souhaite, j'aimerai m'entretenir de la situation avec Monsieur de d'Artagnan, il est le chef de vos mousquetaires, il doit savoir pour cette affaire, car je pense qu'elle depasse Reims. Ensuite, concernant la garnison complice de Reims m'autorisez vous à prendre toutes les décisions nécessaires pour la mettre au pas, et en d'autre terme provoquer sa dissolution, et l'arrestation de ses membres. Enfin m'autorisez vous à mettre en oeuvre toutes les mesures, même les plus extrêmes, pour résoudre cette ténébreuse affaire ? Je ne voudrais pas contrevenir à la majesté de votre personne par un excès de zéle.... Je ne suis que votre humble serviteur ne l'oubliez pas..."

Il termina ses mots par une humble réverence, elle n'était pas trés sincére, mais il en avait l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Dim Mai 21 2006, 16:34

Louis soutint le regard de Lassalle avec une neutre condescendance, appuyé sur le bras de son fauteuil, attendant simplement la suite, qui ne tarda pas à venir.

" Merci votre Majesté, mais cet homme m'a défié, et rien que pour ça je préfère m'occuper personnellement de cette affaire. On ne défie pas les Lassalles sans raison, il en subira les conséquences. Je n'ai pas besoin d'aide particulière, par contre de vos lueurs oui, et de votre immense pouvoir..."

Louis sourit tristement.
*Mes lueurs ne doivent sûrement pas aller jusqu'à Reims...* Surpris de cet élan poétique en pleine affaire de premier ordre, Louis se promit de noter la phrase et de la montrer à Saint-Aignan.
Il comprenait sûrement moins le problème que Lassalle, mais ce qu'il comprenait, c'était qu'il n'avait rien vu venir. C'était vexant, embarrassant, et même dangereux.
Louis ne voulait pas, en plus d'être piètre poète, d'être un Roy médiocre.


" Tout abord, si votre majesté le souhaite, j'aimerai m'entretenir de la situation avec Monsieur de d'Artagnan, il est le chef de vos mousquetaires, il doit savoir pour cette affaire, car je pense qu'elle dépasse Reims. Ensuite, concernant la garnison complice de Reims m'autorisez vous à prendre toutes les décisions nécessaires pour la mettre au pas, et en d'autre terme provoquer sa dissolution, et l'arrestation de ses membres. Enfin m'autorisez vous à mettre en oeuvre toutes les mesures, même les plus extrêmes, pour résoudre cette ténébreuse affaire ? Je ne voudrais pas contrevenir à la majesté de votre personne par un excès de zèle.... Je ne suis que votre humble serviteur ne l'oubliez pas..."

Et blabla blabla.... Louis s'ennuyait de devoir faire face au protocole qu'il avait lui-même instauré. M'enfin, ça montrait bien que les autres lui devait respect... Petite compensation pour des heures de Blablabla-Tage.

-Je m'en serais douté. Pour d'Artagnan.

Louis griffonna quelques mots sur un parchemin et tendit le pli à Lassalle.

Charles,

Le porteur de cette lettre est le chef de la police et est engagé présentement dans une épineuse affaire se déroulant à Reims.
Votre sagacité et votre état de service me poussent à réclamer votre aide que monsieur de Lassalle définira en vous remettant ce billet.

SAR Louis XIV

-Voilà qui lui expliquera la situation. Quant au reste, je vous l'ai déjà dit. Vous avez ma totale confiance, et je ne vais pas pinailler si vous devez abattre un ou deux de ces coquins pour résoudre l'enquête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Dim Mai 21 2006, 17:19

Lassalle récupera le pli, et remercia le Roy en s'inclinant, pretextant sa grande fatigue, il demanda la permission, ce qui lui fut accorder sans trop de difficulté...

Se recoiffant de son feutre, il s'inclina à nouveau en signe de respect, avant de se retirer lentement en direction de la porte. Mais il s'arrêta au seuil de l'huis, où il ne pu s'empêcher de se fendre d'un dernier coup d'éclat:


" Par le feu, ou par le fer ! Même si je dois y passer le restant de mes jours, je vous ramenerais le coupable pied et poing lié, par contre je ne vous garanti pas qu'il soit en un seul morceau... schleiss ! "

Il salua une derniére fois le Roi, avant de sortir la piéce...
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Ven Aoû 18 2006, 19:03

A peine Elrohir partit, Louis devait prendre en charge une autre affaire, et pas des moindres.
Elle durait depuis bien trop longtemps et cela l'agaçait, d'autant plus que l'entretien avec le mousquetaire lui avait laissé un vague sentiment de frustration...

Comme beaucoup ces temps-ci, Louis recevait donc de mauvaise humeur.
Serait-ce l'hiver ?


-Alors monsieur le chevalier, commença-t-il lorsque celui-ci fit son entrée tout à fait protocolaire, que nous apportez vous comme nouvelles ? Des bonnes, j'espere !

En effet, il esperait tres fort en préssentant qu'il serait déçu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Mar Aoû 22 2006, 12:49

Le Chevalier entra d'un pas lourd, et trainant, la fatigue avait reveillé sa viellle blessure au molet, il va s'en dire qu'elle lui faisait un mal de chien, lui irradiant la jambe tel un dard planté dans sa chair...

A celà, on devait ajouter un visage livide de fatigue, et des yeux rouges de bien trop courte nuit pour un homme de son âge. Il devait se retenir de ne pas s'évanouir, mais il ne pouvait se permettre une telle faiblesse devant le Roi.

Se découvrant, il salua le Roi avec une révérence, en débitant les banalités d'usages:


" Je suis honoré de l'audience que m'accorde Sa Majesté Louis le 14°, Roi de France et de Navarre..."

Se redressant, il lissa un instant sa moustache, fixa un instant de son unique oeil le Roi, puis il mit sa main gantée dans sa poche, tout en déclarant:

" Je viens votre Majesté vous apportez les voeux de vos bons sujets Rémois..."

Avant de poser une pierre sur son bureau, celle qui quelques jours plus tôt faisait voler du verre, il l'avait récuperé et conservé dans une poche durant le trajet du retour, à sa parole, il voulait ajouter la preuve de ses difficultés.

" C'est avec ca qu'ils accueillent vos officiers Royaux Sire à Reims, ca et un soulevement de coquins qui saccagent tous sur son passage, molestent vos soldats et forçent l'entrée de vos forteresses... J'ai pu rétablir un semblant d'ordre en faisant preuve d'une grande fermeté, sans verser trop de sang, mais il va s'en dire que cette ville est devenue une poudrière où les esprits ont été échauffé par de vilaines paroles débités par des enemis de la Courronne.... Vous connaissez votre peuple mieux que moi Sire, il vous ai fidèle mais toujours prêt à écouter des mauvais prophétes..."

Prenant une pause, il laissa le Roi apprécier ses paroles, puis ajouta:/i]

" Une fois l'ordre rétabli, j'ai pu faire convoquer les chefs de l'insurrection pour écouter leurs doléances, car après tout si votre majesté est infaillible, moi pas, j'ai pu faire des erreurs durant mon action à Reims ces trois derniers mois... Ils avaient deux chefs, un vieux bourgeois, et jeune exalté, j'ai vite compris que celui-ci n'était pas un interlocuteur valable, il ne savait que me débiter de grandes théories fumeuses sur la liberté en vogue chez certains philosophes et m'assener des principes beaux mais bien vide... A mon âge, je sais que ce ne sont pas avec des principes que l'on gouverne, mais avec pragmatisme... Je leur ai proposé dans un premier temps, une paix blanche, mais ils m'ont répondu avec insolence, que le seul moyen d'avoir la paix était que je prenne la fuite, et qu'ils se moquaient que je sois l'envoyé de votre Majesté... Tant d'insolence mon fait perdre mon sang-froid, chose rare, une faute de ma part je l'avoue, mais voilà une semaine que je n'avais pas debotté, et entendre un jeune godelureau insulter votre majesté c'était pour moi un comble inacceptable ! Fulminant, je leur ai fait mille menaces, toujours plus terrible, répétant que j'avais tout pouvoir pour le faire... ce dont j'aurais du m'abstenir je m'en excuse, je n'ai pas à impliquer votre royal personne si j'ai commis des fautes, je dois être le seul à endosser le fardeau, aucune tâche ne doit souillez votre nom, jamais ! Mes menaces ne les ont guére fait reculer, ils ont rajouté insolence sur insolence... Mais ils ont tout de même dit quelques vérités... Je n'avais aucun pouvoir pour matter une insurrection, je ne suis qu'un policier, pas un militaire, d'autant plus que Reims n'est pas ma juridiction... En outre jamais le Roi ne laisserait faire une telle abomination, en tout cas jamais je ne le ferais sans son ordre explicite, car c'est une décision qui me dépasse moi humble fonctionnaire..."

[i]S'épongeant le front, car la fatigue, et ses difficiles explications, lui causaient des sueurs, il reprit un instant son souffle, avant de poursuivre:


" De guerre lasse, j'ai pris deux décisions, mettre la ville en quarantaine pour éviter que son exemple facheux ne fasse tâche d'huile, et prendre avec moi un des chefs des insurgés pour qu'ils viennent exposer ses reproches à mn égard à votre royal personne, puisqu'il refuse tout dialogue sérieux avec moi, j'espére que la majesté de votre royal personnel'amenera à plus de raison... J'espére que vous daignerez le recevoir, car il attends votre ordre dans l'antichambre pour venir se présenter avec vous... Je connais par avance sa réthorique pour lui, je suis le Diable, et je complote pour devenir Comte de Champagne... Mais ma colére doit m'égarer, je n'arrive plus à apprécier à sa juste valeur ses doléances, j'avoue même avoir contracté une aversion pour Reims, où on pille, tue, vole, et ment en empêchant constamment la police de faire son travail...

La seul bonne nouvelle de mon 2e séjour est que j'ai pu procéder à l'arrestation de seize miliciens complices des actes de l'ancien chef de la Police Remoise... Six ont déjà goûté de la justice Royal, les dix autres vont subir une question qui j'éspere m'apportera des lueurs sur cette ténébreuse affaire... d'ailleurs dés mon retour à Paris, je vous ferais le rapport précis et détaillé de tout ce qui vient de se passer là bas, car j'avoue que moi-même parfois je m'y perds... Je pourrais aussi m'occuper enfin de la mission que vous m'avez confié, car mon séjour prolongé à Reims ne m'a guére permis de m'y attaler avec tout le sérieux que cela demande... enfin là je m'égare...

Sur ce votre Majesté, acceptez vous de recevoir Monsieur de Doumergue, bourgeois de Reims, et un chef de l'insurrection ? "

En concluant sa requête par une révérence...
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Jeu Aoû 24 2006, 09:41

Ca devenait une habitude, aussi Louis s'était décidé à ne pas blanchir comme un linge gris lavé avec mirlaine machine.
Malheureusement, c'était pire que d'ordinaire. Oh, oui, pire! L'oiseau de mauvaise augure cette fois, ne faisait pas que laisser plâner son cri de charognard au dessus de sa tête, il venait de nicher sur la royale couronne.

Ah! Peste soit de Reims! Louis eut un mouvement d'humeur, qui aurait pu se traduire par "mais qu'on brûle cette putain de ville!"
Seulement ces mots indignes de lui ne vinrent pas souiller ses lèvres, le Roy se contint.

Est-ce qu'une apparition publique de Sa Majesté Très Chrétienne à Reims suffirait à calmer les esprits ?


-J'accepte de recevoir cet homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Aoû 28 2006, 08:43

Un certain temps que le vieux Doumergue, vétéran de la cité des rois, tripotait machinalement son chapeau, plus inquiet de se trouver en face du Roi que des paroles qu'il entreprendrait.Soudain un garde lui fit signe de venir. Le Roy avait accepté de le faire paraitre et c'était rien que cela un immense honneur que de pouvoir représenter sa ville devant le Roi lui même. Il pourra débloquer la situation et éspérer une meilleure situation de sa ville. Il repensait à ses amis et surtout au petit D'Alembert en souhaitant qu'il ne entreprenne pas une tache démesurée.

Il entra fébrilement et ne put que constater combien il se sentait petit devant ce lieu et la prestance de la personne qui lui faisait maintenant face. Il ressentit une sorte de crampe dans les jambes. Il n'arrivait plus à avancer, mais se pencha, s'inclina en enlevant son chapeau et prononca maladroitement.


- Votre.. votre majesté est trop bonne de recevoir un pauvre serviteur à paraitre pour une audience. C'est pour moi un grand honneur. Doumergue, ancien viticulteur.

Il se releva puis continua cette fois ci d'un ton plus assuré.

- Comme le seigneur de la Bastille a du Lui en faire part, Reims est à feu et à sang. Mais ne lui en voulezpas. Que sa majesté regarde tout ce que Reims à traverser. Plusieurs pendaisons qui se sont solvées au plus grand chaos que la ville ait jamais vue auquels ce sont ensuivit tout une série de disparition étrange. 5 hommes ont disparus et un, aux mains du gouverneur de la Bastille n'a plus donné signe de vie. La ville à peur, son honneur a été salie d'où la réaction plutot vive de certains de nos enfants. Mais par la pression que le gouverneur endure sur la ville par son siège n'améliore en aucun cas. Il prive la nourriture, et sa majesté connait la réaction du lion affamé. Il est pret à tout pour dénicher un morceau de viande. La ville a été privé d'armes, mais imaginez s'ils arrivent à en dénicher, j'ai bien peur que tout cela tourne au massacre.

C'est pourquoi je supplie sa majesté d'apaiser les moeurs en relevant le siège et l'implore de laver l'affront que la ville de Saint Remi a subi en démasquant les coupables avec toute la droiture dont elle peut en user. Votre gouverneur suspecte un honnête homme qui en aucun cas aurait porté outrage à sa ville après tout ce qu'il a fait. En effet, il suspecte ou même il accuse un chef de police qui a toujours fait respecter les lois établit par sa majesté. Il a en tout temps répandu le bien sur la ville en votre nom. Un homme très respecté par tous les autres citadins qui malheureusement avait des ennemis en haut de l'échellequi eux étaient peu scrupuleux, comme le secrétaire du baron qui agissait vicieusement le jour tout comme dans l'ombre. Si j'ai une demande à faire à sa majesté, je souhaite que le gouverneur soit relevé de l'enquete. Si le seigneur de Lassalle accuse Poulignon, je l'accuse d'abus de pouvoir, de cruauté envers des innocents, de corruption, de malversation, de non respect à la justice imposé par sa majesté sur ses fidèles et de meurtres. Il se peut que mes accusations soient inexactes mais elles sont aussi fondées que celles emises sur Poulignon sur qui les indices relevés par le gouverneur n'ont que très peu de valeur. C'est pourquoi je demande une enquete plus approfondie par une personne étrangère à tout cela. Je ne dis pas ca parce que je remets en cause la compétence du gouverneur bien au contraire, mais étant lui aussi lié à cette affaire, je souhaite qu'une personne étrangère à tout ceci prenne le relais et puisse poser un avis neutre mais juste sur tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Aoû 28 2006, 10:35

Lassalle resta de marbre durant tout le discours du vieux Doumergue, il était accoudé à une fenêtre, le regard perdu au lointain,seul sa main gantée donnait signe de vie, il ne cessait de la plier et de la déplier, ce qui n'était jamais bon signe...

Il ne voulait rien ajouter aux déclarations du vieillard, il n'attendait que la réponse du Roi, si celui-ci prêtait foi aux accusations alors il n'était qu'un mauvais prince, et Lassalle n'aurait plus aucune raison de le servir, mais il ne pût tout de même s'empêcher de corriger certaines choses...


" Permettez moi une correction, si je suis venu à Reims c'est sur la demande express de Poulignon, je ne me serais jamais chargé de cette enquête sans cela, je n'ai que faire de Reims ! D'ailleurs on peut difficilement relevez ce qui n'est plus, je me considère désormais incompétent dans cette affaire, la colère fausse mon jugement, je conseille d'ailleurs à sa Majesté Catholique de nommer quelqu'un d'autre à ce poste... Pour le reste, les conclusions à en tirer seront dans mon rapport..."

Il avait prononcé ses mots avec le peu de sang-froid qui lui restait encore, à chaque mots une colére froide servait d'intonation, les accusations de cette insecte attisait en lui une rage froide et haineuse, ce Doumergue lui payera ça, il le jurait sur ce qu'il avait de plus sacrée...
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Aoû 28 2006, 14:21

Quel est le fou qui penserait que Sa Majesté puisse longtemps hésiter entre la parole d'un 'ancien viticulteur' et celui d'un chevalier, homme d'arme aguerri ?

Oui, il fallait être bien fou.

Dès l'instant où Doumergue entra dans son bureau, aplatis et soumis comme un homme sans condition qu'il était, aussi tache qu'un vers sur de la vaisselle fine, Louis avait pris son parti.

Il laissa tout de même le Doumergue parler et Lassalle répondre.
Il fit mine de réfléchir avant de prendre la parole à son tour, excusant comme il en avait peu l'habitude l'entorse du chevalier faites à l'étiquette.

Il se composait un visage calme, comme ayant mûrement pesé le pour et le contre de sa décision.

-Monsieur Dougerbe,

commença-t-il, écorchant son nom sans avoir l'air de le faire volontairement,

-Sa Majesté vous remercie sincèrement d'être venu témoigner afin de donner votre version des faits.

Prenant une pause toute rhétorique, Louis passa du gueux au borgne d'un regard inquisiteur, tellement confiant qu'on en aurait eu presque peur.

-Seulement, le chevalier ici présent a été nommé par Notre propre personne sur cette enquête, et Nous savons pertinemment, grâce à ses rapports réguliers, ainsi que d'autres qui ne sont pas de son fait [Là, Sa Majesté bluffait un peu, tout en se rajoutant de la prestence par ce "Nous" totalement royal] qu'il effectua son travail avec le plus grand sérieux.

Nouvelle pause où Louis croisa ses mains en soupirant d'un air neutre, toisant Doumergue afin de savourer l'effet de son discours à Lui, qui ne faisait que commencer.

-Sachez que j'aime mon peuple comme mon enfant [Hum, "mes enfants", mais bon un batard sur les deux ça ne compte pas tout à fait comme un] , seulement je n'ai pas l'habitude de donner une sucrerie au dauphin lorsqu'il se rebelle.

[Action : Réaction]

Louis fronça les sourcils, devenant soudain plus sérieux. Il se redressa et devint plus sec.


-Je ne retirerai pas la quarantaine tant que le fin mot de l'histoire ne sera pas dévoilé!Epargnez moi donc votre harangue moraliste!
La ville se rebelle, jette des pierres contre mes envoyés! C'est contre moi qu'elle jette des pierres! Un tel affront ne restera pas impuni! Si vous voulez que Reims regagne ma confiance, montrez vous coopératif, et si vous ne le faites pas, vous et votre ami Poulignon serez soumis à la question ordinaire et extraordinaire!


L'énervement semblait être à son comble. Louis se tourna vers le chevalier, rouge d'une rage qu'il ne cherchait plus à contenir.

-Lassalle! Je vous interdit formellement de démissionner de l'enquête! Choisissez un aide compétent afin que tout cela cesse au plus vite. Si vous trouverez votre aide apte à prendre votre poste avant la fin de l'affaire, libre à vous de lui laisser votre place.

-Emmenez cet homme au cachot!

Dit-il en désignant le bourgeois qui avait eu don de conseiller un Roy sur sa manière de procéder.

Une fois que Doumergue fut sorti, emmené par les gardes, l'homme de fer (de fer rouge) s'affaissa d'un coup en soupirant de lassitude.


-Lassalle... Demain, vous irez rendre visite à ce bourgeois afin de lui faire savoir que Sa Majesté est prête à lui accorder miséricorde s'il avoue et vous donne tous les renseignements qu'il possède afin de vous aider dans votre enquête. Peut-être qu'une nuit dans les geôles l'aura fait réfléchir.
Si c'est non... vous avez carte blanche.

Menace, torture, carte blanche voulait dire beaucoup de choses.

-Quelque chose à ajouter?

A noté que jamais le Roy n’avait mis en doute la parole du chevalier durant tout l’entretien. Parfois ça peut servir, une particule et de bons états de service.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Aoû 28 2006, 15:04

Lassalle jubilait au fond de lui-même, une joie froide, qu'il ne voulait pas laisser transpirer, le Roi non seulement ne le blamaît pas, mais il lui offrait un soutien royal, le Chevalier n'avait désormais plus qu'à agir...

Lissant sa moustache, il laissa les gardes emporter Doumergue sans un mot, avec juste un regard de mépris, et de haine.

Rassemblant tout son sang-froid, il se rapprocha du bureau du Roi, s'inclina devant lui, avant d'ajouter:


" Je préfére tout de même laisser un de mes lieutenants régler le cas de Reims, il est habile pour ce genre de choses, plus jeune que moi, plus robuste, et dispose de mon entiére confiance. Bien sûr je n'abandonne pas du tout cette enquête, mais je laisse à d'autre battre le pavé, moi je m'en vais rédiger mon rapport, et établir ma stratégie pour abattre les enemis de votre Majesté... Par contre, n'auriez vous pas un mousquetaire sous la main pour assister mon lieutenant ? Il est policier, pas militaire, un adjoint avec des prérogatives militaires ne pourrait que renforcer son action..."

Il s'inclina une nouvelle fois, avant de quitter la piéce à reculons, ouvrant la porte, il ne pû s'empecher de lâcher un dernier trait:

" J'ai une derniére chose à ajouter, vos propos confirment ce que je pensais, vous serez un grand Roi, et c'est un honneur de vous servir..."

Avant de quitter défintivement la piéce, et de retrouver Vincenzo.
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   Lun Aoû 28 2006, 19:21

Doumergue ne répondit rien. Il ne PUT rien répondre. Un seul mot et sa tête se balancait au bout d'une corde. Mais cela ne lui en empécha pas de penser. Jamais un jour se serait il mis ca en tête, mais à croire que la jeunesse bien qu'insolente aie plus de raison que le plus grand sage. En aucun cas il n'avait accusé le gouverneur c'était pour montrer au contraire l'innocence de Poulignon qui était égale à celle du gouverneur. Si sa majesté avait d'autres informations sur le policier pourquoi pas, mais en ce cas pourquoi ne pas l'avoir arreté depuis le début. Tout ceci n'avait pas de sens et comme dit le gouverneur, c'est POULIGNON qui a prévenu le gouverneur. Pourquoi aurait il commit tous ces crimes après avoir prévenu le gouverneur, lui qui dans le temps avait arrété tous les bandits de la région, les voleurs parmi les pauvres comme parmi les riches; parmi les paysans comme parmi les nobles. Poulignon était un exemple de justice et d'humanité comment pouvait il du jour au lendemain devenir aussi cruel, il n'en croyait pas ses yeux.

*Il l'aurait averti pour une quelconque couverture? Non ca n'a pas de sens et puis il a disparu comme tant d'autre et cette série à perdurer par la suite. A moins que... Oui selon D'Alembert des faits étranges se tramaient dans la capitale, comme quoi la surveillance avait pour ainsi dire décuplé, et si le gouverneur manipulait le Roy comme il manipulait la capitale???*

Il préférait cette hypothèse à l'autre qu'était la préférence du Roi aux gens possédant la particule par rapport à son peuple. Ce qui pour lui était inconcevable.

Les paroles de sa Majesté sur ses enfants sonnaient juste. En effet un enfant gaté ne faisait pas bon marché. Comme on le dit dans la campagne, pour bien élever un ane, on doit utiliser correctement la carrotte et le fouet. Là le Roi choisissait la deuxième solution, mais est ce qu'un père verserait le sang de ses fils??? hmmm Si tel est le cas celui ci est indigne de l'ètre, et comme dirait son ancien ami Lepestre, celui ci se transformerait en véritable tyran.

Doumergue fut mis à la porte sans ménagements. Il ne rajouta rien mais le coeur fut plein de regret. Il craignait surtout la réaction de ses amis. S'ils apprenaient son arrestation, ils ne le supporteraient pas et arme ou pas ils viendraient tous à Fontainebleau.


[Merci votre majesté vous accélérez mes projets thumbs up ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut bien vivre ! Une requête pour sa Majesté...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» parce qu'il faut bien bosser un peut !!!!!!!!!
» (m) ASH STYMEST - Il faut bien neuf vies à Gotham pour survivre - LIBRE (6 liens dont 5 liens actifs)
» Buenevo, "Tony" Green. Parce qu'il faut bien vivre. (Attente de validation.)
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: