1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fin de la réunion des mousquetaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Fin de la réunion des mousquetaires   Mar Juin 14 2005, 14:56

D'Artagnan rassemblait quelques parchemins. La réunion hebdomadaire qu'il tenait avec un dizaine de membres de la Compagnie des Mousquetaires du Roi venait de prendre fin, et elle s'achevait sur le même constat : le métier de Mousquetaire devenait de plus en plus difficile à supporter avec la grogne populaire qui croissait. Historiquement parlant, l'institution des Mousquetaires avait toujours pu jouir d'une solide réputation auprès de la population, et ses membres pouvaient généralement compter sur l'appui et l'amour inconditionnel du public. Mais au fur et à mesure que les conditions de vie se dégradaient, la population, aveuglée par la faim et la pauvreté, commençait à oublier ces vieux sentiments.

Son esprit de soldat lui disait qu'avec des troupes fidèles au Roi, la défense de la ville contre des insurgés serait chose plus ou moins aisé. Mais il sentait que certains mousquetaires commençaient à entendre la grogne des habitants de la ville... Dans toute guerre, le partie ayant la plus grande motivation l'emporte. La richesse et les privilèges des nobles contre les espoirs des démunis... combat bien inégal en temps normal : les mousquets et les sabres contre les pierres. Mais quand les mousquets et les sabres perdraient suffisamment de leur vigueur, rien n'empêcherait le bain de sang.

Comme d'habitude, il avait tenté de bien motiver ses troupes, leur insufflant confiance et courage en leur rappelant qu'ils avaient la lourde responsabilité de maintenir la paix, qu'ils servaient le Roi avant tout, mais aussi le peuple, et que leur compassion était tout à leur honneur. Mais il leur rappela aussi que s'ils faiblissaient dans leur tâche, tous en souffriraient, la population comprise. Néanmoins, il sentait lui aussi la passion diminuer dans ses discours.

Elles étaient loin, ces années sur le champ de bataille, quand tout était simple. Les bons contre les méchants, les Français contre les Espagnols... Le fort St-Philippe... Les camarades morts pour la gloire de la France. Ce n'est que plus tard qu'il avait fini par comprendre que la gloire de la France ne se réflétait pas toujours sur la population.

Terminant de ranger ses parchemins, il se tourna vers son vieil ami, Besméatix, Gascon d'origine tout comme lui, et qui avait servi le Cardinal Mazarin en sa compagnie. Besméatix l'observait, silencieux. Il finit par lui poser la question qui trottait dans son esprit :

- Crois-tu qu'ils comprendront un jour qu'ils courent à leur perte?

Un sourire empreint de compassion se forma sur le visage de Besméatix.

- Ce jour-là, les têtes auront déjà commencées à tomber, mon vieil ami.

Loin de le rassurer, ces paroles lui arrachèrent tout de même un sourire. Il fut cependant bien éphémère...

- Et combien de nos hommes devrons-nous sacrifier pour calmer la populace, Besméatix? Combien?

D'Artagnan quitta la pièce, en proie aux mêmes pensées sombres qui le hantaient depuis quelques temps. Pendant que la population crevait de fin, ce soir son ami Fouquet délierait les cordons de la bourse royale afin que la Cour de France puisse se régaler des meilleurs mets et des meilleurs symphonies. L'opulence, ou du moins son apparence, faisait foi de tout pour la noblesse française. Alors qu'autrefois les armées indiquaient la force et la puissance d'un Roi, de nos jours, c'était plutôt les richesses affichées dans les réception qui remplissaient cette tâche. Il détestait un peu plus chaque jour cette ambiance artificielle, mais il se pointerait néanmoins au bal. Peut-être y rencontrerait-il quelqu'un qui lui serait d'agréable compagnie.

Besméatix regarda son ami quitter la salle. Décidémment, son Chef s'en mettait trop sur les épaules. Mais c'est aussi ce qui faisait de lui un si bon soldat : son ardeur et son dévouement, sa passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Mer Juil 06 2005, 18:27

(le lendemain)

Un page timide s'avançait dans l'allée menant a la salle de réunion. C'était un enfant d'à peine 13 ans, et il n'était jamais entré chez les mousquetaires. Un pas apres l'autres, jetant sans cesse des coups d'oeil de droite et de gauche, il finit par se retrouver devant la porte en chene.

Osant a peine frapper le premier coup, il compris qu'il n'avais pas été entendu. Le deuxieme coup fut plus franc mais toujours aussi bref.
Cette fois, on l'avait remarqué, le brouahaha incompréhensible pour ses petites oreilles c'était tut, et des bottes coifée d'éperons faisaient craquer le planchet dans la direction de la porte. Le page s'affaissa, arondissant ses épaules...

la poignée tournait...

Le Roy avait choisi ce page insignifiant pour ne pas se faire remarquer. La missive était assez importante pour restée secrete. Tant que Louis ne l'aurait pas décidé, l'armée du colonel d'Evreux ne serait pas dévoilée. Ainsi, avec un valet comme en ont les plus pauvres des nobles, personne ne penserait a le suivre pour voler son précieux fardeau.


je vous attends a mon cabinet demain pour une réunion.
Le colonel d'Evreux sera présent.
Restez discret sur cette entrevue.
Louis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Mer Juil 06 2005, 20:01

Ce fut Besméatix qui se chargea d'allez ouvrir la porte, alors que D'Artagnan continuait sa réunion avec ses proches collaborateurs.

- Et bien mon garçon, qu'as-tu donc là pour moi?, lui dit-il avec un large sourire.

Besméatix était un bon vivant, et il s'amusa immédiatement de l'air intimidé du jeune homme qui se tenait devant lui. Sans dire un mot, celui-ci tendait devant lui un parchemin roulé. Voyant que le page ne répondait pas, il poursuivit :

- Et bien j'espère pour toi que tu es plus bavard devant les jeunes filles!

Même ces mots n'eurent pas l'effet escompté. Le page continuait de le fixer avec de grands yeux ronds, sans même rougir à la remarque de Besméatix. Décidémment, il n'y avait plus moyen de s'amuser un peu dans ce château. Son expression changea rapidement lorsqu'il vit le sceau royal sur le parchemin roulé que tenait le jeune homme. Redevenant sérieux :

- Attends-moi ici quelques instants.

La porte se referma. Elle se ré-ouvrit quelques instants plus tard, dévoilant au jeune page un homme portant fièrement les décorations correspondant au grade de Lieutenant des Mousquetaires du Roi. Remarquant la gène du jeune page, D'Artagnan lui sourit et tendit délicatement la main vers le parchemin que celui-ci tenait.

- Merci, jeune homme. Je tâcherai de mentionner au Roi qu'il possède un personnel fort efficace.

Voyant un sourire fier se former sur le visage du jeune homme, il lui donna un petite tape amicale sur l'épaule et referma la porte derrière lui.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Jeu Oct 06 2005, 15:11

RENCONTRE AVEC LE SERGENT DE CHAMPIGNY


Le sergent de Champigny, maintenant remis de ses émotions, avait fait le compte rendu de sa mésaventure sur le chemin de Bordeaux à ses supérieurs. Devant une sitution aussi inattentdue, et suite au mot d'ordre ayant circulé à l'effet qu'une tentative de renversement de la couronne pourrait bien être en train de se fomenter, le Lieutenant Barquet envoya son sergent à Paris afin qu'il y discute avec le Lieutenant des Mousquetaires et ancien collègue, D'Artagnan, principal intéressé en ce qui concernait la sécurité du Roi.

C'est la raison pour laquelle de Champigny se retrouvait maintenant dans la grande salle de conférence des Mousquetaires, où le sous-lieutenant Besméatix l'avait escorté. Intimidé devant la renommée de ces lieux, de Champigny en venait à totalement oublier tous les maux physiques qui l'affligeaient encore, à savoir plusieurs ecchymoses, de vilains maux de têtes, résultat d'une forte commotion cérébrale, ainsi qu'une demi-surdité, résultat de l'éclatement d'un de ses tympans.

Pendant que de Champigny observait les lieux en silence, Besméatix tenait devant lui un feuillet relatant les états de service du sergent. Ce qu'on pouvait y lire était d'autant plus remarquable que le sergent n'en était pas à ses premières blessures de guerre. Et il n'en était pas à sa première explosion, un boulet de canon l'ayant raté de peu lors d'escarmouches aux frontières espagnoles quelques années plus tôt. Mais malgré quelques boitillements et marques laissées par des lames adverses, de Champigny demeurait au service du Royaume et, qui plus est, en un seul morceau.

Sur les entrefaits, D'Artagnan pénétra dans la pièce, et Besméatix remarqua l'admiration se peindre dans le regard du sergent de Champigny. Car il n'y avait pas que les jeunots qui fussent impressionné et intimidé par la stature et la renommée du Chef des Mousquetaires de Sa Majestée.[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Sam Oct 08 2005, 18:16

D'Artagnan entrait effectivement dans la pièce, un dossier sous le bras. Voyant un homme assis, portant l'uniforme de sergent des gardes-frontières, D'Artagnan se dirigea vers lui, ignorant le drôle de regard admirateur que lui lançait l'homme, et il lui tendit la main.

- Il me fait plaisir de vous rencontre, Sergent de Champigny. Le récit de votre mésaventure est parvenu jusqu'à mes oreilles, et je me dois de vous féliciter pour votre zèle dans cette affaire. Êtes-vous assez rétabli de vos blessures pour que nous ayons une petite discussion?

Peut-être était-il trop occupé à être sous le choc, peut-être encore était-ce à cause de son ouïe affectée, mais le Sergent de Champigny ne saisit que quelques mots de toute cette conversation. Aussi, se contenta-t-il de balbutier un genre de remerciement, tout en produisant un hochement de tête pouvant être interprété comme un oui.

- Bien. Je voudrais donc...

D'Artagnan s'interrompit devant le regard interrogateur du sergent, et jeta un coup d'oeil vers Besméatix qui se pointait une oreille..

- Ah oui, c'est vrai j'oubliais...

Il haussa le ton pour la suite de l'entretient.

- Je voudrais donc, Monsieur de Champigny, revenir avec vous sur les évènements d'il y a quelques jours. On nous a informé que vos hommes et vous aviez intercepté un coursier sur la route menant à Bordeaux, c'est exact?

Devant le hochement de tête affirmatif de l'homme, D'Artagnan enchâina.

- Bien. Pouvez me décrire, de façon très exacte, ce qui s'est produit par la suite.

Sortant de sa rêverie, de Champigny fit un récit détaillé à D'Artagna des évènements. Tout d'abord il lui raconta comment l'homme avait refusé de collaboré, était incapable de fournir une justification quelconque de sa présence sur cette route et de la destination du message qu'il portait, et, qu'au moment où il allait être désarmé par ses hommes, le courrier avait fait feu sur son sac, ce qui avait causé une explosion aussi puissante qu'inattendue. Suite à ce récit, le sergent baissa la tête.

- Si j'avais pu prévoir le coup, Monsieur, j'aurais réagi plus promptement afin de désarmer le prévenu. Nous avons perdu quatre hommes de valeur ce jour-là.


La réaction du sergent attendri D'Artagnan, qui comprenait parfaitement l'état d'esprit du soldat. Perdre des hommes au combat n'était jamais agréable et toujours difficile à accepter, mais l'on devait s'y faire.

- Ne dites pas de telles choses, Sergent. Vous avez en tout point respecté les directives établies, et vous n'aviez absolument aucun moyen de prévoir ce qui allait se produire. Vous pouvez d'ailleurs vous comptez chanceux d'être encore en vie aujourd'hui, et les informations que vous nous fournirez pourront probablement nous aider à venger vos hommes.

Il prit une courte pause, alors qu'il voyait le Sergent reprendre quelque peu contenance.

- Vos supérieurs nous ont mentionné que vous aviez ramené une sacoche des lieux de l'explosion. Pourquoi vous êtes vous arrêté à ce détail?

Reprenant courage devant les éloges de D'Artagnan, homme admiré d'entre tous au sein des différents forces armés du Royaume Français, de Champigny lui exposa son point de vu.

- J'ai cru que cela pouvait être d'une certaine utilité, Monsieur. J'avais remarqué que cette sacoche était d'un modèle rare, car je n'en avais jamais vu de semblable. Je dois vous avouer que, sur le coup, j'ai réagi par instinct. La sacoche était tout ce qui restait du messager, le seul élément pour appuyer mes dires, Monsieur.


- Et vous avez bien réagit, mon ami. Certains de mes hommes partiront aujourd'hui dans différentes boutiques afin qu'on leur indique la provenance de cette sacoche. Il semblerait qu'il s'agisse effectivement d'un modèle peu courant, mais peut-être pourront nous compter sur la chance. La sacoche est fort abîmée, mais le sceau métallique présent sur le rabat devrait permettre d'identifier la provenance.

Un large sourire apparut sur le visage du Sergent de Champigny, que D'Artagnan venait de gratifier du titre d'ami.

- Je l'espère bien, Monsieur. Si je puis vous être utile d'une quelconque façon, il me fera plaisir de servir sous vos ordres.


D'Artagnan lui renvoya son sourire. Le jeune homme avait l'air dévoué, mais il lui sembla qu'il en avait assez fait dans cette histoire. Et, surtout, il avait encore bien des blessures à soigner.

- Ne vous inquiétez pas, Sergent, les Mousquetaires se chargeront du reste de l'enquête. De votre côté, profitez de votre séjour à Paris pour reprendre des forces. Si vous en sentez le besoin, je mettrai aussi à votre disposition notre chirurgien. Ainsi pourra-t-il peut-être trouvé un remède pour votre boitillement. En attendant, si un détail concernant ces évènements vous revient, n'hésitez pas à revenir me voir. Sachez aussi que vous pourrez compter sur mes recommandations auprès de vos supérieurs. Vous avez fait preuve de beaucoup de sang froid dans toute cette affaire, Sergent.

D'Artagnan lui tendit de nouveau la main, afin de signifier au Sergent de Champigny la fin de l'entretient. Celui-ci se leva, remercia de nouveau D'Artagnan devant sa bonté, et sortit de la pièce, tout souriant. De son côté, le Lieutenant des Mousquetaire attendit que Besméatix vienne le rejoindre.

- Donnez des instructions à nos hommes afin qu'ils interrogent tous les marchands de Paris. Qu'on leur montre la sacoche, afin qu'il soit en mesure de bien la décrire. Qu'on demande aussi à un forgeron de reproduire le sceau de la sacoche en plusieurs exemplaires, afin que nos hommes puissent les montrer aux marchands. Il nous faut une réponse dans les plus brefs délais. La sécurité du Roi en dépend.

Besméatix hocha la tête, notant le tout mentalement.

- Vous croyez vraiment que tout ceci a un lien avec la rebellion qui s'amorce, mon ami?


Pensif, D'Artagnan lui répondit :

- Je ne sais pas, Besméatix. Mais il y a longtemps que j'ai cessé de croire aux coïncidences...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Mar Oct 11 2005, 21:50

Elrohir, qui venait de finir de se changer, entra lentement dans la salle de réunion, sous ordres de D'Artagnan. Elrohir s'inclina lentement en signe de salutation des hommes qui se trouvaient à l'intérieur.

Elrohir marcha lentement vers une chaise et il s'y assit, attendant qu'on lui donne la parole. Il se servit un verre d'eau, voila de l'eau auquel il n'avait pas pu prendre depuis si longtemps...

Il était tellement concentré à boire son verre d'eau qu'il n'entendit pas D'Artagnan lui parler. Lorqu'il entendit enfin, il posa son verre rapidement sur la table, faisant voler l'eau par dessus son chapeau et tombeau sur lui. Il dit:

- Diantre, un chapeau tout neuf... mais bon. Que puis-je pour vous, D'Artagnan?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Mer Oct 12 2005, 04:33

Voyant Elrohir entrer dans la pièce, Besméatix choisit de s'éclipser. L'heure n'était pas aux explications et aux altercations, et D'Artagnan avait bien d'autres choses à régler qu'une chicane ridicule entre ses deux Sous-Lieutenants. Besméatix se promit néanmoins de régler le tout lorsqu'il en aurait l'occasion. Aussi, il le salua poliment.

- Bonjour, Monsieur de Verchère.

Il se tourna ensuite vers D'Artagnan.

- Si vous le permettez mon ami, je vais me charger d'aller instruire immédiatement les hommes tandis que vous mettez Elrohir au courant de la situation. J'accompagnerai quelques-uns d'entre eux dans leurs recherches. La tâche s'annonce énorme et j'ai l'impression que je ne serai pas de trop.

Sur ce, Besméatix s'éclipsa et alla rejoindre quelques Mousquetaires dans la salle commune attenante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Ven Oct 14 2005, 03:21

Surpris, D'Artagnan regarda Besméatix s'éclipser. Il lui semblait que, depuis quelques temps, ses deux Sous-Lieutenants faisaient de grands efforts pour s'éviter. Il faudrait qu'il y voit, car les soldats sont parfois de grands enfants qui ont le don de s'emporter pour des enfantillages. Mais l'heure n'était pas à de telles futilités.

- Bien, mon ami, asseyez-vous. Peut-être êtes-vous tenu au secret, envers le Roi, en ce qui concerne votre emploi du temps des derniers jours. Mais il se passe, dans le Royaume, des choses qui vont, je le crains, largement occuper notre compagnie au cours des prochains jours. Un Sergent appartenant aux troupes de gardes-frontières sort à l'instant de nos quartiers. Il a été à la fois témoin et victime d'une étrange explosion s'étant produit il y a quelques jours. En avez-vous entendu parler?

D'Artagnan prit à son tour place à la table de conférence et, prenant son aise, déposa ses pieds sur le rebord de la table. À l'aide de son épé, il alla cueillir une pomme dans le panier au centre de la table.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Ven Oct 14 2005, 12:21

Elrohir déclina de la tete et il dit en déposant ses pieds sur la table comme son chef

- À vrai dire, je dois dire que........

Un léger vacarme se fit entendre et Elrohir se retrouva les quatre fers en l'air. Il venait de chuter, après avoir tenter de déposer ses pieds sur la table. Il se releva rapidement, prenant soin de bien s'essuyer.

- bien, c'était une explosion pour faire une diversion. Ils étaient plus que moi et puis je devais attraper un suspect.... Je ne savais pas que d'autres mousquetaires se trouvaient à cet endroit, dans les égouts, à cette heure si tardive. Est-ce que le chateau a été secoué par cette explosion??

Elrohir se rassit sur la chaise mais elle eut tot fait de céder, la chute avait causé une faiblesse sur la chaise. Elrohir retomba à nouveau lourdement. Il resta assit quelques secondes avec une face qui voulait dire: nah.... impossible... je devrais resté au lit quelques fois..... Elrohir prit un morceau de bois cassé qu'il prit soin d'étudier et il le balança mollement au travers de la salle, sans aucune véritable force appliquée.

Elrohir finit par se relever, et il demanda à D'Artagnan

- à ce que j'ai pu constater, j'ai manqué beaucoup de casse pendant mon absence, alors où puis-je être utile en ce moment?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Ven Oct 14 2005, 20:28

D'Artagnan ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsque son ami se retrouva en bas de sa chaise après avoir tenté d'imiter sa position. Il prit une bouchée dans la pomme, qui reposait toujours sur la lame de son épé. Le fruit était mûr à point, sucré mais avec un petit goût acidulé qui n'était pas pour lui déplaire. Écoutant d'une oreille distraite les paroles de M. de Verchère, occupé qu'il était à savourer sa collation, il failli cependant s'étouffer violemment lorsqu'il se repassa le tout dans sa tête. Toussant à s'en époumoner, il se releva brutalement avant de finalement réussir à recracher son morceau de pomme.

- VOUS AVEZ FAIT EXPLOSER LES ÉGOÛTS??? Parbleu, mais qu'est-ce que vous me racontez-là! Mon explosion à moi, elle s'est produite sur le chemin de Bordeau!

Le visage déformé par la surprise et encore rouge suite au manque d'oxygène, D'Artagnan regardait fixement Elrohir qui se relevait après que la chaise eut cédée sous son poids. Sachant pertinemment qu'il n'obtiendrait pas réponse à ses questions dans l'immédiat, D'Artagnan finit par se recomposer une expression neutre avant de se rassir. Il entreprit de raconter les évènements de la route de Bordeau à M. de Verchère. Lorsque cela fut accompli, il lui expliqua ses hypothèses.

- Selon moi, cette histoire a peut-être un lien avec cette histoire de poison dont m'a parlé Besméatix et l'attaque dans les bois entourant Fontainebleau. J'ai déjà envoyé des hommes tenter de retracer la provenance de la fameuse sacoche qui, si j'en crois ce qu'on m'en a dit, n'est pas d'un modèle des plus communs. Peut-être cela nous mènera-t-il quelque part.

D'Artagnan prit un pause, cherchant ses mots.

- Je sais que vous ne pouvez, pour l'instant, m'indiquer le but que vous poursuivez. Mais si vous avez été en mesure d'observer, au cours de cette mission, différentes choses vous indiquant qu'il y a tentative de soulèvement du peuple, vous devez m'en avertir. Peut-être que, sans le savoir, vous disposez d'éléments qui pourront éclairir ma lanterne sur tout ce mystère.

Car déjà, D'Artagnan avait quelques suspects en tête. Il avait regardé la liste des proches du Roi, et avait classé les courtisans et hommes politiques selon plusieurs critères. Ainsi, bien que les vieilles rancunes entre nobles dussent être considérées, D'Artagnan ratissait large, évitant de tomber dans la facilité. Quelques personnes avaient récemment fait leur entrée dans le cabinet du Roi, et c'est vers ses personnes que se tournait maintenant son attention.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Ven Oct 14 2005, 22:11

Elrohir se serra un tantinet les yeux, apréhendant une violente tempete. Mais il n'en était pas ainsi. Il ouvrit un oeil, et puis l'autre. Il lui dit:

- Vous savez, le plafond ne s'est pas écroulé, alors ce n'était pas si grave que cela. Et puis, vous devriez etre content que je me porte bien, non? C'Est sur que si la moitié de la ville s'écroule demain a cause de cela, d'accord, vous pourriez me blamer, mais d'ici la....

Il écouta l'hypothèse de D'Artagnan sur tout cela. Il hocha la tete en signe d'aprobation.

- Je ne sais pas à quel point le poison est en vigueur dans ton histoire D'Art (Razz), mais tout ce que je sais sur le poison c'Est que.... Vicomte est la clé. Je sais que je ne suis pas supposé te dire cela, mais les informations de mes dernieres escapades dans les égouts m'ont dis cela. Ne dis rien au roi ou bien je me fais trancher la tete. Je sais que ma tete est deja mise à prix parce que je courtise sa courtisane, mais je ne veux pas hatiser le feu

Elrohir prit une autre chose. Il s'Assit lentement, une fois qu'il fut sur que la chaise ne cèderait pas sous son poids. Il continua:

- De plus, je ne sais pas à quel point cela peut affecter ta mission, mais dans les egouts, pour l'explosion que j'ai du faire, je me suis servi de poudre que j'ai trouvé un tunnel fraichement creusé, solidement gardé par quelques gardes. Je ne sais pas si cela à un lien quelconque avec ton histoire de lettre, mais, s'il faut faire une expédition, je veux en faire parti, c'Est sur. Il y a plein de brigands à casser la bas

(Il se pencha vers D'Artagnan et il lui dit:

-Cela dis, j'ai développer une nouvelle arme dans mon laboratoire de recherche entre deux fissions nucléaires. C'est une arme à percussion automatique. Je l'ai baptisé la AK-47. J'Aimerais bien l'expérimenter sur le terrain, si vous n'y voyez pas d'inconvénient?)

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Sam Oct 15 2005, 03:21

Tandis que de Verchère tentait de justifier ses tactiques dans les égoûts, l'esprit de D'Artagnan travaillait à plein régime. La mention du Vicomte réveilla dans sa mémoire le souvenir d'un bal donné il y avait de cela quelques semaines et au cours duquel un certain Vicomte de Léon avait causé bien des émois. Il n'avait pas réussi à mettre la main sur le principal concerné depuis. Aussi, les récents travaux dans les égoûts dont faisait mention Elrohir l'intriguèrent au plus haut point. Car généralement, en de telles circonstances, le génie civil parisien faisait appel aux Mousquetaires afin de protéger ses travailleurs des brigands fréquentant les lieux. Et, sur le moment, d'Artagnan n'avait aucun souvenir d'une telle demande. Il se rappela aussi brusquement cette grande fête foraine qui devait se dérouler d'ici quelques jours...

- Mon avis, M. de Verchère, qu'un petit entretient avec le Vicomte de Léon ne nuirait probablement pas à votre enquête, quelle qu'elle soit. Je vais faire quelques vérifications d'ici la fin de la journée, mais il se pourrait que vous retourniez bientôt dans les égoûts, mais cette fois en ma compagnie ainsi qu'avec tout un régiment d'hommes... Je vous tiendrai au courant de mes plans bientôt, dès que j'obtiens quelques nouvelles concernant cette fameuse sacoche... Mais pour l'instant, je crois bien que nous devrions penser à nous diriger vers le bureau du Roi, afin d'y subir sa foudre. De grâce, tachez de ne pas aggraver votre cas, mon ami...

Le ton de D'Artagnan s'était presque fait suppliant....

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Sam Oct 15 2005, 13:56

Elrohir voyait mal comment Vicomte pouvait a la fois, préparer un attentat pour tuer une femme et le lien avec le tunnel creusé dans les égouts. Bref, il était vrai qu'en rencontrant ce Vicomte, il y aurait des réponses espérées.

Lorsque D'Artagnan lui parla du roi, Elrohir fut surpris et il lui répondit

- Aggraver mon cas? Bon Dieu, ce sont les courtisans qui m'ont tiré dessus, je ne pense pas avoir quelque chose à me reprocher. Du moins, je pense bien. Mais, puisqu'il le faut, nous devrions y aller.

Elrohir se leva et se dirigea vers la porte, attendant D'Artagnan

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   Lun Oct 17 2005, 15:17

D'Artagnan se dirigea vers la porte pour y rejoindre son collègue.

- Entre vous et moi, mon ami, l'argument de la légitime défense suffit à me convaincre. Mais il ne convaincra pas un Roi. Car pour les courtisans et Sa Majestée, vous étiez au mauvais endroit au mauvais moment et, puisqu'ils n'y sont, selon eux, pour rien, c'est votre faute. Il aurait fallu, mon cher ami, que vous soyiez omniscient... Enfin bref, je vous conseille néanmoins de présenter vos excuses les plus sincères, quand bien même vous ne croiriez pas le moindre mot qui sortira de votre bouche. Vous nous faciliterez ainsi tous deux la vie...

Envoyant un clin d'oeil à son collègue, il lui emboita le pas dans le couloir...

(suite dans l'antichambre du bureau du Roi... je te laisse t'en charger...Wink)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin de la réunion des mousquetaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de la réunion des mousquetaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Les Trois Mousquetaires
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» {{ MOUSQUETAIRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: