1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Oct 04 2005, 10:23

Cassandre reposa son regard sur Eva, malgrès les haillons un sourire se déssiner sur ses lèvres gourmandes, bien qu'elle était en haillons celle ci semblait etre formée agréablement, et gagnerait surement en réputation une fois bien entretenue ...

Mais malgrès ses efforts pour sélectionner les meilleurs hommes, elle ne pouvait tous les interdire, ainsi des hommes tels que le boulanger ou autre gentilhommes se comportait comme des chiens remuant la queue et bavant devant une saucisse, au regard vitreux de ses filles...Pourtant elle était fière, elle avait encore amélioré l'établissement depuis la mort de sa mère, qui permettait de faire vivre ses filles comme des bourgeoises de haute naissance...

Logée, blanchit, éduquer, ces dernières n'avaient au final pas a se plaindre... D'ailleur beaucoup d'entre elle n'étaient elle pas restés auprès d'elle ...

Les quelques secondes qui passèrent lui avait permis de faire le point, puis elle regarda Eva

- Bien lorsque vous serez présentable Roxane vous menera a mes appartements afin que nous puissions avisé de votre sort en ces lieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Roxane (
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Oct 04 2005, 16:32

Roxane détourna son regard des deux jeunes femmes, et le déposa sur le boulanger, un regard assez froid, supérieur, elle commencait à en avoir assez de l'avoir toujours à ses trousses.

Ses yeux se détournèrent de cet individu pour voir les deux jeunes femmes, qui avaient l'air de s'analyser mutuellement pour voir sans doute toutes deux à qui elles avaient à faire.

Elle sourit à Cassandre.


"Bien sûr je m'en charge."

Elle attendit encore quelques secondes, avant de se décider à mener Eva dans un autre lieu, pour qu'elle puisse se changer et la métamorphoser.

"Demoiselle Eva si vous voulez bien avoir l'obligeance de me suivre."

Dit-elle dans un rire cristallin elle l'entraina donc plus loin. Arrivées à l'écart de cette agitation, roxane regardait Eva, pour voir ce qui allait lui convenir le mieux : sa taille, les couleurs, le type de robe...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Oct 04 2005, 17:43

Eva se faisait toujours observer, mais il lui semblait que le regard glacé de Cassandre était plus doux. Peut-être était-elle contente de s'être trouvée une nouvelle pensionnaire, sur laquelle elle n'aurait aucun effort à mettre dans "l'éducation" de son métier.

Citation :
Bien lorsque vous serez présentable Roxane vous menera a mes appartements afin que nous puissions avisé de votre sort en ces lieux ...

Elle lui fit un sourire presque imperceptible et poli, en hochant la tête pour lui faire signe que cela lui convenait très bien. De toute façon, lorsqu'on était dans la position d'Eva, on ne pouvait faire autre chose que de se plier à ce qu'on lui disait de faire.
Au fond, malgré l'air détaché qu'elle prenait, Eva était soulagée d'être presque prise en charge directement.


Citation :
"Demoiselle Eva si vous voulez bien avoir l'obligeance de me suivre."

"Je vous suis madame"

(C'est ou tu veux lol)
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Oct 04 2005, 17:59

Cassandre laissa Roxane mené a une chambre libre la nouvelle pensionnaire, une fois celle ci prête, elle pourrait la recevoir comme il se devait pour en savoir un peu plus sur son passé , ainsi que l'éducation qu'elle avait recue ...

Roxane ayant toute sa confiance, elle ne s'en soucia donc point, et retourna faire le tour des tables afin de vérifier que tout était en ordre ...
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mer Déc 21 2005, 20:06

[allez Eva, je viens te faire jouer un peu ...!]

Adrien errait dans les rues, rieur, cherchant quelque part l'inspiration d'un nouveau pamphlet...
Des patrouilles passaient parfois, et le jeune homme s'empressait de se coller contre l'embrasure d'une porte.
il finit par atterrir dans le coin de la taverne, et juste a ce moment un policier apparut dans la rue en face. Sans montrer le moindre signe de panique, il pénétra dans la taverne bondée, se cachant des regards au cas où on l'aurait reconnu.
Il avait eu le soin de regarder l'enseigne, la "taverne du masque rouge"... un panard tenu d'une main de fer par une aubergiste en chaleur...

Pourtant, la salle d'accueil ne respirait pas l'ordre et la propreté, et Chastignac se prit a se demander quelle était donc la différence de cette maison close avec les autres, différence que tous affirmaient. Surement avec les filles.

Non pas que Chastignac ait des moyens de comparaison... il ne fréquentait pas d'habitude ce genre d'établissement, qui n'était pour lui qu'un terrain de jeu. Fontainebleau lui avait servi jusque là d'immense terrain de jeu...
Mais... tout change... lui aussi.

Il faisait chaud ici, et sombre... une ambiance intimiste que des soulards qui chantaient gâchaient sans s'en rendre compte...
D'autres se contenaient, sauf lorsqu'une serveuse passait, alors là, il ne pouvait s'empêcher de leur mettre la main aux fesses.
Mais d'autres encore, plus sombres, plus mystérieux... c'était ces hommes assis dans les coins, ceux qui fumaient des cigares et dont l'on apercevait que les yeux flamboyants... c'était ces hommes qui rendaient cette atmosphère étouffante et secrète a la fois.
On aurait dit qu'ils venaient pour traiter quelques affaires de la plus haute importance.

Durant toutes ces réflexions et observations, Chastignac ne s'était pas rendu compte qu'il n'avait pas bougé, jusqu'a ce qu'un ivrogne lui hurle :


"Eh toi ! Tu vas te décider a la fermer c'te foutu porte ?"

Aussitôt le comte obéit, un tantinet surpris de s'être fait ainsi aborder alors qu'il voguait dans son propre monde de réflexions...
Et la porte claqua doucement, enfermant Chastignac et coupant completement ces deux mondes : le peu de lumiere et la musique qui filtraient pas l'entrebâillement s'évanouirent, la rue retrouva cette atmosphere inquiétante qu'elle arbore la nuit.

Il s'assit a une table. Un peu inquiet, sans le faire voir.
C'était bien la premiere fois, mais il ne regrettait rien, ses aventures amoureuses infructueuses seraient bien sûrement oubliées apres une nuit passée dans les bras d'une fille de joie... Apres tout, ce qu'appréciait Chastignac chez les femmes, c'était bien uniquement le rôle qu'elle jouait au lit !

Il s'efforçait de garder cette allure désinvolte qui faisait de lui un bourreau des coeurs, appuyé négligemment contre le dossier de sa chaise, attendant on ne sait quoi....

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Jeu Déc 22 2005, 19:21

La taverne gagnant de plus en plus de clients, Cassandre se devait de faire quelques travaux, sans déranger les clients, ainsi, les filles délaisser la propreté sans que Cassandre pout s'en apercevoir, affairé a d'autres détails essentiels...

Il ne fut s'en dire que si celle ci s'en apercevait, cela risquait de couter quelques place, car la jeune femme de par sa réputation, semblait régner sur cet établissement, en gardant de ce lieux, ce que personne pouvait obtenir bien avant ...

Depuis quelques jours, aucun clients n'avait apercue la maitresse des lieux, une jeune femme semblait etre nouvelle recrue, mais a part la jeune Roxane qui était le bras droit de la régente, personne ne savait exatement ce qui se tramer en coulisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Jeu Déc 22 2005, 19:47

Eva se démenait entre les clients, la soirée ne faisait pourtant que commencer. Depuis quelques temps déjà qu'elle travaillait à la taverne, mais elle avait encore du mal à s'habituer à la cadence. Le rythme était beaucoup plus rapide que ce qu'elle connaissait dans le petit bordel ou elle avait grandit. La jeune femme jonglait entre les tables, apportant quelques vivres par-ci et des chopes d'alcool par-là.
Elle s'était liée d'amitié avec quelques-unes unes des filles qui y travaillaient, mais avec le monde qui se bousculait dans l'établissement, Eva avait du mal à reconnaître la même tête deux soirée de suite.
Eva avait l'habitude de ce genre de travail, mais n'arrivait pas à s'habituer de se faire toucher lorsqu'elle passait entre deux tables. Elle en était toujours dégoûtée, de cette attitude animale que les hommes semblaient prendre plaisir à adopter. Il n'existait rien de plus dégradant, autant pour la femme, autant pour celui qui profitait d'elle.
Après avoir fait ce qu'on lui avait demandé faire, elle alla dans un coin, histoire de reprendre son souffle et de regarder le spectacle qui s'offrait à elle, le même qu'elle voyait à chaque soir. Un ivrogne gueula quelque chose, et instinctivement, elle tourna les yeux vers la provenance du bruit. Un nouveau client venait d'entrer, mais ne semblait pas encore saoul. Elle jeta un regard vers ses autres collègues de travail, et vit qu'elles étaient toutes déjà occupées. Puis, elle tenta de voir si Cassandre, la tenancière, n’était pas loin, mais comme depuis les derniers jours, elle était introuvable. Sans doute seule Roxane savait ou elle était.
Elle se dirigea donc instinctivement vers la table ou était assis le nouveau venu. Eva se demanda s’il était vraiment sobre, étant donné que son regard semblait légèrement perdu dans le vide. Pourtant l’attitude trop assurée de lui-même qu’il démontrait lui ôta tout doute. Machinalement, elle se pencha vers le client pour lui parler.


« Que désirez-vous pour votre bon plaisir ce soir? »
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Ven Déc 23 2005, 22:19

Chastignac s'était appuyé contre le dossier de sa chaise, un pied sur le genou de l'autre jambe, renversé en arrière, observant le plafond d'un oeil hagard....
Il n'avait pas entendu arriver Eva de sa démarche féline, chatte discrète entre les ours grognons qui buvaient a grands bruits.
Aussi sursauta-t-il un peu lorsqu'elle l'aborda de sa voix suave et envoutante qui dévoilait une certaine assurance et habitude du métier.
Adrien avait laissé retomber les quatre pieds de la chaise et fixait maintenant la serveuse avec un joli sourire.

Il remit une meche de cheveu derriere son oreille, puis reposa sa main sur la table, lentement, comme s'il réfléchissait a sa commande.

Il n'avait pas cessé un instant de fixer les yeux d'Eva, comme pour lui montrer qu'il n'était pas de ces espèces de gueux qui pelotonnaient son derriere a la moindre occasion.
Jamais son regard n'avait descendu jusqu'a la gorge de la jeune fille, qui semblait pourtant avoir pris ses aises dans ce jaugeage et le soutint sans mot dire.

Adrien cherchait un défi dans tout ça, bien qu'il savait qu'il n'y avait rien de plus facile que de mettre dans son lit une putain.
Mais ce qu'il voulait, Adrien, c'était non seulement assouvir son plaisir, mais également la séduire... le petit reprenait ses instincts animaux de séducteurs, comme s'il voulait pointer du doigt la faiblesse féminine.

Voyant qu'elle ne baisserait pas les yeux en rougissant, c'était le domaine de la fille, apres tout, et c'était lui la proie, il se rejeta en arriere avec un soupir qui ressemblait a un commencement de rire.


-Mon bon plaisir ?

Il la jaugea de nouveau, mais tout en restant cambré, les bras tendu devant lui, les paumes a plat sur la tables poisseuse.

-Une chope, un gigot. Et un sourire.

Comme pour lui montrer l'exemple, il dévoila sa rangée de dents parfaitement blanche, dans la plus belles des grimaces. Euh.. sourire.

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 24 2005, 01:01

La jeune femme avait pris conscience que son client n'avait pas une fois regardé dans son décolleté. Cela l'amusa. Un petit nouveau, sans doute, qui voulait montrer qu'il avait du respect pour les femmes. Mais comment pouvait-il espérer en démontrer un peu, étant donné qu'en passant simplement la porte de la Taverne Rouge, respect et dignité étaient des termes qui n'avaient plus aucun de sens.
Eva continua tout de même son petit jeu, même si ses gestes ne semblaient pas faire faiblir son client. Toujours penchée vers l'avant, elle n'attendait que de voir ses yeux fourcher vers sa poitrine, pour se délecter du fait qu'il était certainement comme tous les autres. Pourtant, il ne se contenta que de lui montrer une rangée de dents blanches, en guise de sourire. À leur vue, Eva vit leur blancheur, et se douta qu'il ne faisait certainement pas partie des moins bien nantis de Paris. Il arborait un sourire qui se voulait séducteur, et pour lequel beaucoup de femmes seraient certainement tombées. Seulement, s'il essayait de démontrer un quelconque charme à la jeune demoiselle, il s'était trompé de proie. En effet, elle s'était jurée de mettre de côté ses sentiments lorsqu'elle était en poste. Le travail n'est rien d'autre qu'une façon de se nourrir et de survivre. L'amour de toute façon, elle n'y croyait plus. Une femme qui aimait son mari pouvait être lâchement trompée par ce dernier, et le cas contraire n'était pas rare non plus. Il lui semblait que personne ne pouvait se contenter d'aimer une personne, ou plutôt, d'être aimée par une personne. Tout le monde avait-il besoin d'un harem d'adorateurs pour se sentir important? La voix grave de ce client la sortie de cette réflexion.


Citation :
Une chope, un gigot. Et un sourire.

Elle se releva, et lui envoya un sourire arrogant plutôt que coquin. La jeune femme était quelqu'un de très fière, généralement. Il lui semblait que cette personne était en train de la narguer, en restant aveugle à ses charmes naturels. Avec son déhanchement habituel, elle se faufila parmis les tables afin de faire passer la commande. En attendant de l'avoir, elle alla s'assurer que les autres clients auxquels elle avait déjà apporté vivres et alcools se portaient bien. Elle s'amusait aux dépends de ces soulons, qui ne se gênaient pas pour l'attraper par les hanches. Eva regarda dans la direction de Chastignac, qui à sa grande surprise, l'observait dans son manège. Elle se dégagea d'un homme un peu entreprenant, afin d'aller lui porter ce qu'il avait demandé. C'est avec une grande agilité que quelques minutes plus tard, elle revint avec plat et la boisson en main. Elle les déposa devant lui.

"Désirez-vous autre chose cher monsieur? La Taverne peux vous offrir n'importe quoi..."

Rien de tout cela ne venait d'elle évidemment. Cela faisait simplement partie de sa tâche de poser ce genre de question. Tous les soirs, c'était la routine. Elle s'amusait tout de même à croire que la plupart des clients tombaient dans le panneau, en pensant que leur maîtresse d'un soir leur portait un quelconque intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 24 2005, 09:05

Le comte ne pu s'empêcher de s'esclaffer devant le petit jeu que lui faisait la serveuse. Son rire bien sûr ne jurait pas dans la salle, et se noya parmi le flot de voix et de chants des ivrognes.
Et puis, les yeux pétillants, Chastignac suivit des yeux le parcours d'Eva, n'oubliant pas la petite moue qu'elle lui avait offerte a l'instant, une sorte de sourire hautain, comme il l'aurait fait lui-même en fait. Adrien aimait cela, elle le défiait, il s'en frottait les mains.
Alors qu'elle slalomait entre les clients, jouant de son déhanché parfait, se faisant parfois assoir sur les genoux, Adrien se prit a penser qu'elle paraissait parfois décalée dans ce bordel. Elle n'était pas si soumise et aguicheuse et semblait arrogante, fiere d'elle, peut-être même de sa condition ?

Chastignac haussa les épaules en pensant que l'on trouvait orgueil dans toutes les classes.

Eva semblait avoir remarqué qu'il la regardait, et, comme si elle n'attendait que cela, elle alla enfin chercher sa commande.

Elle déposa gigot et chopine juste sous son nez, avec l'habileté du métier, et Adrien se demandait si elle n'allait pas poser ses fesses sur la table, limite s'allonger dessus, pour le forcer a apprécier ses atours.

Mais non, elle ne fit que reprendre sa place, s'asseyant en face de lui. Elle fit danser sa voix plutot que son bassin, mais dans une danse tout aussi engageante.


"Désirez-vous autre chose cher monsieur? La Taverne peux vous offrir n'importe quoi..."

Oh oui, bien sûr qu'il désirait autre chose. La conquérir, l'avoir dans sa main, a ses pieds, il désirait l'étreindre jusqu'a la briser...

Adrien resta stoïc devant Eva, ne touchant ni des yeux ni des mains au plat ou a sa poitrine.
Pourtant s'il faisait assez jour, malgré la parfaite maîtrise de soi dont il faisait preuve, la demoiselle aurait pu remarquer la rougeur des joues de Chastignac.


Il poussa le plat dont l'odeur le narguait, vers Eva qui le narguait tout autant, et préféra plonger le nez dans la biere. Il ne restait, au dessus de la chope, que ses yeux flamboyant, brûlant d'un feu autre que le simple reflet de la bougie mourante. Il continuait de s'obstiner a ne pas les abaisser. Lui aussi était fier, surement autant voir plus qu'Eva. Il avait pris une résolution, il la tiendrait jusqu'a atteindre son but.

-vous me semblez fatiguée, dit-il en reposant la chope et en s'adossant de nouveau, effronté, au dossier de la chaise. Mangez un peu.

Il désigna d'un geste désinvolte le repas qu'elle avait elle-même apporté.

-Ou faut-il que je vous montre également l'exemple ?

Et, joignant le geste a la parole, il prit a même les doigts, gantés, un petit morceau prédécoupé de la viande, l'enfournant dans sa bouche sans laisser une goutte de sauce au coin de sa levre.
il se suca ensuite l'index, avec une lenteur infinie, semblant savourer le goût du met. Il ferma les yeux un instant, ne fut-ce que pour les rouvrir plus éclatant.


-Hum... Je suppose que la maison se rattrape avec autre chose.

Et il sourit, content de lui-même, attendant la réaction d'Eva. Esperant peut-être la voir en colere ?

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 24 2005, 16:09

Eva était sur une chaise devant Chastignac, ayant préféré ne pas jouer le même jeu avec lui qu'avec les autres habitués de la taverne. Elle le voyait bien, il la dévorait des yeux, même si ce n'était pas de la même façon que les autres. Dans un certains sens, ce regard pouvait sembler beaucoup plus aggressif et hautain que n'importe quel autre. La fille de joie jouait avec une mèche de cheveux, tandis qu'il entamait sa bière. Eva se dit qu'avec un peu d'alcool dans le corps, il serait plus facile à satisfaire. Plusieurs hommes savent tenir leur alcool, mais ils en prennent en si grande quantité qu'ils finissent par être vulnérable au bout du compte. Il ne s'agissait plus que de compter les minutes.

Citation :
"Vous me semblez fatiguée, mangez un peu."

Eva devait se l'avouer, cette phrase l'étonna grandement. Quel genre de client offre-t-il à manger à une fille qu'il veut amener dans son lit après? La jeune femme observa Chastignac qui se servit un morceau de son propre gigot. Ses yeux noirs et maquillés très foncé fixaient ce drôle de personnage. Il s'engagea alors dans un mouvement qui se voulait sans doute très sensuel. En effet, lécha son doigt de sauce, comme une femme vulgaire l'aurait fait. Eva sourit, mais cette mimique ne cachait en réalité qu'un rire intérieur. Le regard de Chastignac était toujours plongé dans ceux de la courtisane.

Citation :
Hum... Je suppose que la maison se rattrape avec autre chose.

Ils se narguaient mutuellement. Eva savait que la nourriture offerte ici n'était sans doute pas celle que des bourgeois tels que lui avaient l'habitude de manger.

"Et bien monsieur, laissez-moi vous dire que vous ne m'encouragez pas vraiment à manger de c'te nourriture."

Elle repoussa le plat plus proche de son client. Soudain, une voix appelant la jeune femme s'éleva.

"Eva! Une autre bière ma jolie"

La concernée se leva afin de servir celui qui l'appelait. Elle se baissa vers Chastignac. Sa crinière noire caressa les jours de l'homme, tandis qu'elle lui murmurait.

"La maison offre bien des choses plus intéressantes, à vous de les découvrir."
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 24 2005, 17:02

Adrien crut percevoir une pointe de moquerie dans le sourire d'Eva, gratification de son manège désespéré pour la voir a ses pieds.
Oh, bien sûr, il savait que, comme toutes les femmes, il faudrait attendre, et il savait être patient lorsqu'il le fallait. Mais Eva était arrogante, elle enchainait provocations sur provocations, et Adrien avait le feu au corps.

Elle était chez elle, ici, et elle le faisait bien sentir par ses insolentes mimiques... A chaque fois, Chastignac sentait la victoire lui filer entre les doigts.
Mais au contraire des hommes faibles qui auraient abandonner la guerre, la croyant perdue, l'orgueilleux comte ne pouvait sortir que victorieux de ce duel qu'il avait lui-même lancé.


"Et bien monsieur, laissez-moi vous dire que vous ne m'encouragez pas vraiment à manger de c'te nourriture."

Chastignac sourit. Il ignorait la signification de cette phrase qu'elle avait prononcé comme la dernière des souillons. Ce vocabulaire était-il une nouvelle moquerie, ou l'entendait-il pour la première fois parler naturellement, et non pas en phrases apprises par coeur ?
Chastignac l'ignorait donc, et lorsqu'il ignorait, il se protégeait d'un masque souriant. Sa... bouée de secours.

Puis, ce sourire se transforma en moue lorsqu'Eva se fit appelée pour une simple biere...
Adrien, contrarié, replongea dans la sienne. Le jeu de séduction était remis a plus tard.

Mais décidément la fille de joie était pleine de surprise, elle s'approcha de lui, et dans un geste qui lui donna des frissons, frola la joue du jeune homme avec sa chevelure.
Sa voix avait retrouvée cette teinte suave et ensorcelante des débuts de la soirée :


"La maison offre bien des choses plus intéressantes, à vous de les découvrir."

Chastignac sourit, il n'avait pas bougé un instant lorsqu'elle s'était amusée a le faire languir, et continuait de fixer la place a présent vacante. Même quand il s'adressa à elle, d'un ton amusé et languissant a la fois, il ne la regarda pas :

-Vas donc répondre a la commande...

Chastignac était passé au tutoiement, mais c'était par concours de circonstances, parce que cette phrase l'exigeait. Nul doute qu'il reprendrait ses grands airs des qu'il en aurait l'occasion.

Le jeu que jouait la belle-de-nuit et Chastignac était assez étrange... ils se battaient, se bravaient, et pourtant voulaient tous deux la même chose : mettre l'autre dans son lit.
Voilà cependant une bataille qui pouvait faire sourire, une bataille bien cocasse, mais une bataille tout de même.
Car s'ils recherchaient à atteindre le même but, le moyen différait.

Mais cessons de dériver, quoiqu'un petit résumé de la situation n'ait pas été de trop.
Nous en étions a dire que la belle pouvait toujours lui caresser ses pommettes, Chastignac ne lui laissa qu'admirer son profil.

Et lorsqu'il la sentit faire volte face, lorsque, du coin de l'oeil, il vit sa fine silhouette se faufiler entre les tables, Adrien sourit en soupirant, amusé et déconcerté a la fois, sentant qu'il avait perdu cette partie, mais pour mieux reprendre sa revanche.

Il finit par attaquer son gigot, attendant qu'Eva revienne d'elle même. Il voulait savoir... oui... il ne la regarderait pas, et on verrait si cette jeunette serait fiere au point de ne venir qu'appelée.

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tëska (d
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 24 2005, 17:09

Tëska arriva devant la tavenre prèsque par hasard. Elle avait un peu parcouru la ville et ne savait plus ou aller jusqu'au moment où elle tomba nez-à-nez avec des petites ruelles qui serpentaient aux abord de la ville.
Elle pénétra dans une de celles-ci et se retrouva devant cette taverne.
Tëska cherchait toujours un travail comme fille de joie et s'était donné l'idée de faire le tour des bars à la recherche d'un bar comme celui-ci.
Elle croisa quelqu'un à l'entrée et demanda s'il ne connaissait pas le patron de ce bar.
Tëska attendit alors avec l'espor de le voir arriver... Elle ragarda autour d'elle, et aperçu un homme parlant à une jeune demoiselle qui avait tout l'air de travailler là bas ... mais elle ne voulu pas les couper et attendit simplement la venue du patron ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Déc 27 2005, 14:13

Eva s'était donc levée pour aller répondre à la commande, mais avait tenu a faire un petit message à Chastignac. Elle tentait de pousser la provocation au plus loin, voulant toujours le faire tomber le plus rapidement possible. Avant de s'éloigner de la table, la jeune femme attendait une réaction du client, qui ne se réuma qu'à une simple phrase.

Citation :
Vas donc répondre a la commande...

Ainsi ce monsieur se permettait de lui dire quoi faire. Même si cela n'avait peut-être pas été particulièrement intentionel de sa part, Eva l'avait bel et bien sentit de cette façon. Elle s'en alla vers l'endroit ou elle avait été appelée, sans lui accorder un dernier regard. Ou plutôt oui, car très furtivement, dans un geste qui n'avait duré qu'une petite seconde, elle le regarda avec dédain et mépris sans être certaine qu'il ne l'avait remarqué.

"Alors Eva, elle vient ma bière??"

La courtisane marcha rapidement vers le client mécontent, avec sa grâce provocante habituelle. En le servant, elle était en pleine réflexion, à savoir si oui ou non elle retournerait d'elle même auprès de Chastignac. Il venait d'avoir adopté un comportement hautain en s'adressant à elle comme à sa bonne. Les clients, généralement trop souls, ne lui faisaient jamais sentir par les mots qu'elle était un objet pour eux. Malgré tout, elle savait qu'ici, c'était bien le cas. Arrivée près celui qui l'appelait sans cesse depuis tout à l'heure, celui-ci très impatient de prendre sa énième chope la lui arracha presque des mains, prenant du même cou Eva sur lui. Surprise de la brusquerie du geste, elle en était même presque tombée. Il commença alors à embrasser sa nuque sans grâce.

"Hum, monsieur, ceci est un autre genre de service, pour monter à l'étage il faut payer..."

Il ne décolla pas ses lèvres de la jeune femme, sauf pour la prévenir qu'il n'avait plus un rond...ni pour elle ni pour sa bière. Eva se tortillait dans tous les sens pour se libérer de cette étreinte masculine massive, et après plusieurs efforts elle se glissa hors de ses bras. Autant en revenir à Chastignac, de toute façon, ce soulon ne tarderait pas a roupiller sur sa table. Eva croisa une jeune demoiselle, qui lui fit étrangement penser à elle-même lors de sa première entrée à la Taverne du Masque Rouge. Au fond d'elle-même, elle était sure que cette fille n'était pas une cliente. Juste avant de rejoindre Chastignac elle se dirigea rapidement vers elle.

"Mademoiselle, si vous êtes venue pour travailler, il vous faut demander Roxane ou Cassandre, elles sont les plus hautes gradées de l'endroit, Cassandre étant la tenancière."

Elle lui adressa un petit clin d'oeil de ses yeux noirs, et ses lèvres écarlates se formèrent en sourire. Aussi rapidement qu'elle était venue, elle s'en repartit vers la table ou elle était sans doute attendue. Sans plus de cérémonie, elle s'était rassise devant Adrien, et vit qu'il semblait avoir terminé son assiette... Eva eu un sourire en coin avant de s'adresser à lui comme il l'avait fait.

"Alors, tu désires autre chose peut-être?"
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Déc 27 2005, 17:14

Adrien remarqua du coin de l’œil cette silhouette féline se faire agripper et sortir d'elle-même et avec brio des grosses pattes qui l'entouraient.
Chastignac sourit, reconnaissant là l'habileté des gens des rues qu'il commençait à côtoyer et à connaître.

Elle revint finalement d'elle-même, comme il l'avait prévu, et s'assit lourdement, sans cérémonie aucune, sur la chaise qu'elle avait quitté le temps de finir un gigot.

Adrien sourit, et puis leva les yeux vers elle. Elle le regardait, hautaine, sûrement vexée du tutoiement employé précédemment. Elle n'avait sans doute jamais servi de bonne, et ne pouvait comprendre que des aristocrates aient des manières condescendantes.
Pourtant, il avait cherché à atténuer cette insolence naturelle par une voix douce et amusée... mais la petite, bien plus fière qu'il ne l'avait cru jusque là, n'avait cure du ton, tiquant sur l'ordre.

Citation :
"Alors, tu désires autre chose peut-être?"

Adrien se mit à rire bien franchement. Etait-elle à court d'idée ou vraiment agacée pour être si nette ? Ou bien cherchait-elle à lui rendre la pareille ? Toujours est-il que jamais Adrien ne se serait attendu à ce genre de réaction, et rit, rit de tout son soul, à en sentir le coin de ses yeux humide. Peut-être la bière l'avait-il aidé un peu. Enfin, quoiqu'il en soit, il se sentait de plus en plus grisé...

Pourtant, sachant la fierté quasi Catalane de la belle, il stoppa son hilarité et ne resta que souriant, simplement.
Les manières un peu brusques d'Eva l'avaient de nouveau rendu maître de lui-même, et ce feu qui brûlait son être s'était épuisé peu à peu, jusqu'à lui redonner son self-control.


-Soit. On se tutoie ?

Adrien n'attendait pas de réponse... il en cherchait une, au contraire.
Et puis, emporté par un élan soudain, il osa lui demander, doucement :


-Donnes voir ta main...

Voyant qu'elle hésitait encore, il lui présenta la sienne, toujours gantée, la paume ouverte, le coude appuyé sur la table.

-Je suis en réalité une diseuse de bonne aventure...

Il ne rit pas, mais ses pommettes ridées ôtaient tout doute de la véracité de ses propos.

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mer Déc 28 2005, 22:41

Eva regardait Chastignac rire de son attitude familière. Blessée dans son orgueil, elle ne broncha pourtant pas. La jeune femme femme de petite vertue bouillonnait intérieurement et ne savait pas si elle le laissait paraître. Son regard était toujours dans les yeux de celui qui semblait bien s'amuser. Ses yeux noirs étaient très maquillés, foncés également, et l'éclairage rendait le tout plus sombre qu'à l'habitude. L'effet pouvait paraître froid, mais également très provoquant et sensuel.
Le rouge montait aux joues de Chastignac, qui tentait maintenant d'étouffer son éclat de rire. Un sourire naquit sur le visage d'Eva, qui se disait qu'il était maintenant certainement plus ivre, et qu'elle en aurait bientôt terminé avec lui. Surtout qu'il semblait avoir des moyens et qu'il serait surement disposé à dépenser.
Chastignac se calma enfin, et repris le contrôle de sa parole.


Citation :
Donnes voir ta main...Je suis en réalité une diseuse de bonne aventure...

Cela ne faisait plus aucun doute dans l'esprit de la courtisane, il n'était plus du tout dans son état normal. Ses paroles ne faisaient aucun sens, et un sourire habitait son visage amusé. Sa chope n'était pourtant pas encore terminée, mais il était visiblement plus grisé. Sans doute que l'ambiance de la Taverne et la chaleur de la salle rendait le tout plus agréable. Eva retourna dans la peau de la fille de joie, laissant sa fierté de côté pour l'instant.
Chastignac lui tandis sa main ganté, dans le but d'inviter la jeune femme à lui tendre la sienne. Dans un geste lent, elle se leva et mis la chaise de sorte d'être à côté de son client. Elle glissa ses fine main en dessous du gant, dans le but de le lui retirer. Ensuite, elle mis la sienne à côté de la main dénudée d'Adrien. L'une était visiblement plus petite que l'autre, mais celle de l'homme n'en n'était pas moins délicate. Elle était très douce, preuve qu'il ne devait certainement pas s'adonner à beaucoup d'activités manuelles
.

"Alors, que peux-tu me dire ou m'apprendre?"
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Jeu Déc 29 2005, 00:04

Chastignac n'en finissait pas de sourire, pourtant il voyait bien que ce n'était pas aussi amusant pour Eva. Il sentait qu'il l'avait réellement blessée, se promettant simplement de se rattraper plus tard, et de ne plus commettre d'erreurs si grossières.

Adrien n'y fit pas attention, mais il le vit, tout de même, cet éclair de sarcasme et de mépris qu'elle eut tôt fait de faire disparaitre. Elle redevint cette fille aguicheuse qui n'avait pour but que le faire languir...

Elle s'approcha de lui et Adrien put admirer, se plonger dans ses yeux qu'il apercevait maintenant... si proches... si brillants et si sombres à la fois, soulignés de cils si noirs qu'ils en devenaient noirs a leur tour... et d'autant plus fascinants...

Adrien n'était pas saoul, mais l'ambiance.. et Eva, sa démarche, ses manieres, tout l'enivrait!

Alors qu'il se noyait dans ses pupilles, perdant un instant la domination qu'il avait défendu, bataillant encore et encore... et pour quoi ? Pour se laisser avoir par un simple regard ! Sensuel, certes, proche, certes, mais simple tout de même.
Il sentait son haleine et il eut a l'instant l'envie de l'embrasser...

Et là ce fut de trop. Il se rebuta. Quoi ? Lui ? Aux pieds d'une donzelle ?
Reprenant tant bien que mal le controle de ses sens et de son être, grimpant cette colline en trébuchant pour redresser l'oriflamme tombé, son oeil devint moins larmoyant, et son sourire moins bêta. Si un instant Eva avait pensé le voir ivre, ou sous son controle, elle se détrompait à l'instant.

Il sembla alors qu'elle cherchait a reprendre le terrain perdu, et ôta le gant de Chastignac qui réprima des frissons au moment où ses doigts fins passerent sous l'étoffe... le frôlant, le caressant de la façon la plus naturelle qui soit. Il n'était pas le premier. Mais il voulait être le dernier, la dégouter de tous les autres.

Elle posa sa main à côté de la sienne, comme si elle se refusait à le toucher plus qu'un effleurement. Un nouveau tressaillement parcourut l'échine du comte à cette simple idée. Alors il comprit tout le pouvoir de séduction d'Eva, et un sourire vint, un sourire carnassier, dessiner ses levres fines.


"Alors, que peux-tu me dire ou m'apprendre?"

Adrien avait laissé sa main à plat, comme une comparaison avec celle d'Eva. La main de la jeune fille était effilée, bien proportionnée, reflet du reste du corps de la belle.
Il lui prit cette main, osant pour la premiere fois la toucher de son propre chef, et la déposa sur celle qu'il avait gardé ouverte.
Absorbé, concentré par ces courbes et ces lignes, soupirant entre ses dents, il ne regardait plus le visage d'Eva, ou plutot, se forçait a ne pas regarder.

Avec ses dents, il retira le second gant, et parcouru du bout des doigts les marques de la paume féminine, et puis, au bout d'un temps, caresse éphémère, cette main narquoise disparut.

Elle réapparut quelques secondes plus tard, fermée. Mais elle ne se posa pas sur celle d'Eva, seulement devant ses yeux.
Comme un tour de magie, il fit apparaitre entre son pouce et son index plié une piece d'or, qu'il déposa délicatement dans cette main ouverte.

Mais son poing ne s'était pas ouvert.


-Pour le gigot et la chope.

Il fit apparaitre une nouvelle piece d'or de la même façon, qu'il déposa sur la premiere. Il replia ensuite les doigts d'Eva entre ses deux paumes sur cette monnaie dont ils devinaient tous deux ce qu'elle payait.

Il tourna la tête vers Eva. Son visage n'exprimait aucune expression si ce n'est l'attente. Pas même une fossette de séducteur, rien que des grands yeux plongés dans les siens.


-Fais ce que tu veux avec le reste.

Il soupira un instant et repris d'un voix lasse :

-Même si ce n'est moi que tu veux.

Allons, allons, Adrien devait être bien fatigué pour se rabaisser ainsi. Ah moins que ce ne soit qu'une tactique de plus.
Toujours est-il que cette assurance, cette condescendance affichée s'était envolée. Eva avait-elle gagné, ou était-ce la vieille ruse qui consiste a se faire sous-estimer ?

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Ven Déc 30 2005, 16:47

Eva jubilait de voir qu'elle gagnait contre ce petit bourgeois. En effet, elle sentait son charme opérer. Chastignanc semblait perdre de plus en plus ses moyens devant la courtisane, qui elle, déployait tous ses atouts fémins afin de le conquérir. De fait, elle vit clairement un mouvement qu'il eut, dans le but de prendre ses lèvres. Contre toute attente pourtant, alors qu'elle allait lui donner suite, il le stoppa.
Cependant, elle devait se l'avouer, la jeune femme n'arrivait pas à saisir ce qu'Adrien recherchait exactement. Tantôt il semblait ne vouloir que la narguer, profitant de son statut pour se proclamer son supérieur, autant il lui arrivait de s'abandonner à Eva, essayant toutefois de reprendre contrôle de lui-même dès qu'un quelconque contact allait avoir lieu.
Eva, assise à côté de lui, se colla plus sur son client dans un geste pourtant subtile. Son parfum provoquant marié parfaitement à ses manière du même genre continaient d'opérer sur l'esprit du jeune homme.
En effet, il s'empara de la main d'Eva, avec pourtant une grande délicatesse. Chastignac retourna dans son role de médium et se plongea dans la lecture de la main de la jeune courtisane, qui en fut quelque peu déstabilisé. Encore une fois, il reculait le moment pour lequel il avait franchit la porte de la Taverne.
Il sortit une pièce d'or et la lui mis dans la paume. Eva cru bien avoir perdu cette fois. Elle pensait qu'il s'en irait, après avoir payé son repas et son alcool. Mais Chastignanc se rattrapa rapidement, et sortit une nouvelle pièce d'or. Toute gaieté était partie de son visage. Il semblait à la jeune femme qu'une certaine forme de mélancolie était même apparue dans ses yeux
.

Citation :
Fais ce que tu veux avec le reste.

Légèrement déstabilisée, elle ne répondit rien. Son regard félin était toujours plongé dans les yeux de ce client étrange, dont ceux-ci n'exprimaient plus rien.

Citation :
Même si ce n'est moi que tu veux.

Sans réfléchir, elle se leva et se mis derrière lui, posant ses mains sur ses épaules. Eva les fit glisser le long de son torse, de façon à se baisser, et à ce que sa bouche soit presque collée aux oreilles de Chastignac. Elle lui susurra doucement.

"Et de qui penses-tu que j'ai envie?"

Son souffle chaud se jetait doucement sur la nuque de son client, tandis que les battements de coeur de ce dernier s'accéléraient sous les bras d'Eva qui l'enlaçaient.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Ven Déc 30 2005, 21:33

Eva jouait avec lui comme avec une poupée de chiffon. Il s'était soumis, et elle en profitait, usant et abusant de son pouvoir jusqu'a ce qu'il implore la paix, tête baissée, humilié, pleurnichant des larmes de désir...

Il retint son souffle, sentant le désarroi de la belle lorsqu'il lui paya son repas. Pensait-elle qu'il allait partir, encore maître de lui-même, encore fier et sauf d'honneur ?
Peut-être aurait-il mieux valu, mais il ne le fit pas.
Peut-être aurait-il fallu ne pas la laisser s'approcher, mais il ne l'empêcha pas.

Il le savait, il le savait qu'il devait déclarer forfait pour cette bataille. Son petit jeu de séducteur imbu de lui-même avait raté, et s'il voulait arriver au but, ils devaient passer à autre chose. Aller dans les alcôves, par exemple.

Mais voilà qu'Eva, princesse guerrière, poursuivait ses dernières troupes jusqu'aux murailles de la cité de son esprit, décimant tout sur son passage !

Elle se rapprocha, profitant de cette victoire qu'elle avait cru un instant lui échapper.
Elle se délectait sûrement de voir s'abattre, brisé, un homme qu'elle avait mis tant de temps à conquérir.

Mais voilà, Adrien ne voulait pas être le seul souvenir d'un homme difficile a mettre dans son lit par une catin, il voulait être le maître, le maître absolu.
Mais il sentait sa volonté dériver...

Une seule fois, Chastignac avait connu une femme telle qu'Eva. Une femme consciente de ses atouts, une femme avec l'obstination d'arriver a ses fins. Elle s'appelait Béatrice de Vigny. Et à elle non plus, il n'avait pas su résister.

Mais à cette époque, il croyait encore à l'amour.
Aujourd'hui, il ne croyait plus qu'au plaisir.

Pleurnichant, il la supplia presque de le prendre pour amant, d’une manière peu subtile, comme s’il se mettait à la merci d’un refus. Et la belle parut a son tour désorientée.
Cela se voyait dans ses yeux, ils brillaient, ils oscillaient. Et puis elle sembla muée d'un élan qu'elle ne contrôlait pas et se plaça derrière lui, les mains sur ses épaules.

Adrien ferma les yeux sans crainte d'être observé. Il se laissait broyer avec délice et douleur.

Et puis, elle se pencha vers son oreille, tout en caressant son torse d'une main habile .
Il sentait son souffle lui chatouiller l'oreille et inspira un bon coup.
Il entendait son cœur battre dans ses tempes, et se demandait bien si Eva elle-même ne pouvait l'entendre.

Il ne pouvait pourtant se résoudre à s'abandonner. Pas maintenant, alors que c'était lui qui avait voulu cette retraite, mais cela pour mieux revenir à la charge ensuite ! Non, non !
Et ce fut sans doute ce contact un peu trop entreprenant qui lui fit comprendre qu'il perdait toute maîtrise et toute chance de victoire.
Il eut envie de pleurer pour s'être fait ainsi berner.

Eva était câline mais elle ne l'aimait pas. Il en était certain. Il ignorait même si elle le désirait vraiment, ou si elle jouait juste parfaitement le rôle pour lequel elle était payé.
Devait-il se laisser tomber ainsi, niais et béat, dans l'embuscade ?

Cela aurait pourtant été merveilleux, et Chastignac avait eu un bref aperçu de cette situation.
Mais le trop d'ego qui gonflait son cœur se refusait à faillir ainsi à sa parole, même ignominieuse et faites à lui-même, en secret.


"Et de qui penses-tu que j'ai envie?"

Adrien semblait de marbre et n'avait pas bougé. Peut-être cette immobilité trahissait-elle qu'il cherchait tant bien que mal à se contrôler ?

-Oh...

Il attrapa une main qui caressait son torse, stoppant son mouvement, et la serra très fort durant quelques secondes, puis relâcha un peu son étreinte. Comme pour attirer son attention.
Il ne lâcha pourtant pas prise, et effleurait, en un mouvement machinal ou réfléchi, le poignet d'Eva avec son pouce.


-De qui, ou de quoi ? On peut faire plein de chose avec une pièce d'or ! Moi-même, par exemple, je me suis payé un gigot et une bière des plus douteuse...

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 31 2005, 16:56

La jeune femme était très consciente que son pouvoir grandissant sur Chastignac, qui avait du mal à retenir un ou deux gémissements. Ceux-ci reflétaient très clairement sa tentative de résister à cette soumission à laquelle il faisait face. Que choisir entre les plaisirs et l'orgueil? Quand les deux se mélangent, pour lequel devont nous pencher? Adrien était sur cette frontière en ce moment-même et tentait de résister au penchant le plus facile auquel succomber: le plaisir.
Eva retournait dans la routine qu'elle utilisait pour chaque client. Seulement avec lui, le processus avait été quelques peu plus long. Elle n'avait d'abord pas pu cerner ce qu'il attendait d'elle, mais maintenant, elle voyait qu'il ne la voulait que comme divertissement pour la soirée et nuit, comme la très grande majorité des gens qui fréquentaient les lieux. Elle continuait ses gestes, machinalement, sentant toujours le coeur de son client battre la chamade. Il lui aurait même semblé pouvoir percevoir les déferlantes de sang se bousculer dans chaque partie de son corps. Eva voulait rendre chaque partie de son corps plus sensible les unes que les autres, elle le piégeait comme l'aurait fait une amazone avec un homme avant de le tuer. Mais dans ce cas-ci, Chastignac ne mourrait pas, peut-être seulement d'un bonheur faux qu'il était venu chercher.
Adrien stoppa le mouvement félin, quasi attaquant de la jeune femme. Celle-ci eu peur d'avoir pensé trop fort. Allait-il encore une fois reculer le moment qu'il attendait, mais qu'il se refusait à avouer?
Il avait pris possession, encore une fois de la main d'Eva. C'était tout ce qu'il avait touché de son propre gré. Pourtant, elle ne lui avait rien refusé, mais il ne s'était borné qu'à cette main. C'est dans ce genre de manière que la courtisane reconnaissant l'homme riche et peut-être même noble qui se cachait derrière Chastignac. Il avait des manières, et malgré qu'il ne s'en rendait sans doute pas compte, elles ressortaient dans son caractère.


Citation :
De qui, ou de quoi ? On peut faire plein de chose avec une pièce d'or ! Moi-même, par exemple, je me suis payé un gigot et une bière des plus douteuse...

Elle s'arrêta et se détacha un peu de lui, pour revenir sur sa chaise.

"Monsieur, personne n'a rien pour rien...cette pièce ne sert que de moyen d'échance, alors maintenant que tout échange a été compléter, qu'attendez-vous pour me laisser vous offrir ce que nous attendons tous les deux? "

Elle s'arrêta, se demandant quel genre d'impact ces paroles avaient eut sur le jeune homme. Eva lui adressa un petit clin d'oeil.

"Et qu'est-ce qui vous fait penser que cela n'est qu'une corvée?"
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 31 2005, 21:49

Adrien en était sûr, sa phrase comique-sarcastique avait fait son effet.
Oh bien sûr que non il n'avait pas cherché a faire rire Eva, mais à la faire reculer à son tour.
Et elle le fit.
Elle se détacha un peu de lui, et d'un mouvement fluide, le contourna tout en le frôlant, et se rassit a sa place. Il la savait désorientée. Elle avait usé de toutes ses cartes, de toutes ses ruses, mais au dernier moment, alors qu'elle se croyait déjà victorieuse, Chastignac s'était rebiffé. Pour la énième fois.

Il s'était rattrapé de justesse, mais elle ne le comprenait sûrement pas.
Cette réaction, que venait-elle faire là ? Pourquoi refuser un service payé ? Toute sorte de questions que Chastignac s'imaginait trottinant dans la tête d'Eva.


"Monsieur, personne n'a rien pour rien...cette pièce ne sert que de moyen d'échange, alors maintenant que tout échange a été compléter, qu'attendez-vous pour me laisser vous offrir ce que nous attendons tous les deux? "

Adrien sourit, la tête baissée, les yeux qui dévoraient, malins, le visage d'Eva.
Elle avait usé de tous les artifices qu'elle possédait en stock, et commençait sûrement à perdre patience. Elle ne voulait pas recommencer son vain manège, et préférait à présent jouer carte sur table.
C'est cela, qui faisait sourire Adrien. Car il ne succomberait pas à une parole franche et nette, et ce n'était plus a son tour de perdre du terrain.
La patience est la vertu des fourbes...

Etait-elle indignée qu'on puisse obstinément la refuser ?
Le vouvoiement retrouvé pouvait le faire penser....
Toutefois, elle ne donnait aucun signe de colère, et Chastignac pensa alors que le ton faussement amusé qu'elle prenait là était sa dernière carte. Se désespérait-elle ?
Peut-être finirait-elle par lui redonner sa pièce.


"Et qu'est-ce qui vous fait penser que cela n'est qu'une corvée?"

Le comte fut interloqué de cette phrase. Il se préparait à répondre à son petit discours, et voilà qu'avec un clin d’œil complice, elle répondait _hypocrite, certainement_ a ses propres pensées...

Mais il ne voulait pas lui montrer qu'elle avait touché le problème du doigt. Au contraire, il voyait cette question comme un échappatoire, sa survie.

Il se leva d'un bond, se secouant comme frappé de la foudre.
Jouant l'homme indigné, il se tenait droit, tel un fier gentilhomme.


-Allons donc, Madame, est-ce moi qui vous parle de corvée ?

Il prit ses gants d'un geste fébrile de la main et fit mine de s'apprêter à partir, contournant la table pour paraitre devant Eva.

-Il y a forcément du ressenti pour que vous en ayez parlé de vous-même !

Il lui prit délicatement la main, et la baisa, appuyant à peine ses levres, comme de dépit. Il semblait ainsi lui dire au revoir.
Il espérait au fond de lui qu'Eva prenne peur, et le retienne.
Mais il ne pouvait se permettre de rester dans le doute.
C'était un jeu, rien de plus.


Et apres avoir profité à souhait du désarroi d'Eva, dont il sentait la main devenir fébrile, il décida que le jeu devait s'arrêter ici.
Il ne lacha donc pas cette main qu'il n'avait cessé de prendre durant les instants précédents, au contraire de ce à quoi s'attendait sûrement la belle, mais la leva assez haut, comme lorsqu'on invite une demoiselle à la danse.
Il fit également un geste ample de son bras libre, lui ouvrant un passage ficitf. Il avait retrouvé son visage jovial.


-Venez, et je vous aiderais de mon mieux pour adoucir cette obligation qui vous pese...

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Sam Déc 31 2005, 22:38

Pour la première fois de son entretient, Eva cru sincèrement qu'elle avait perdu la partie. Chastignac remettait ses gants et se relevait, tandis que la courtisane restait assise à le regarder se préparer. Jouait-il la comédie ou était-il vraiment offusqué? La jeune femme se pris à penser qu'il ne devait certainement pas avoir fréquenté beaucoup de tavernes ou de bordels pour agir de la sorte.

Citation :
Allons donc, Madame, est-ce moi qui vous parle de corvée ?

Le voilà qu'il reprenait ses propres paroles contre elle. Quel culot avait-il! Certainement autant qu'elle en fait. Eva se renfrogna quelques peu en réalisant à quel point ils étaient pareils, malgré leur différente classe, éducation etc.

Citation :
Il y a forcément du ressentit pour que vous en ayez parlé de vous-même !

Ce fut au tour d'Eva de se relever, mais elle, était vraiment indignée. Elle voulu lui lancer une réponse cinglante, mais stoppa net. Avait-il touché une corde sensible? La jeune femme se refusait à admettre que peut-être, elle aussi avait eu envie de ce moment là. Tout ce qu'elle voulait, c'était de dominer ce client trop bavard, trop orgueilleux, trop culotté...trop...comme elle.
Son geste de répartie fut en même temps stoppé par un geste de Chastignac. Il lui fit un baise-main. Le premier qu'Eva n'avait jamais eu. Il s'en allait donc, pensa-t-elle.
Il semblait hésiter à tourner les talons. S'il attendait que la courtisane ne le retienne, il se trompait. Elle grogna une phrase presqu'incompréhensible.


"Tant que j'ai été payée..."

Adrien n'avait pas l'air de l'avoir entendu, tandis qu'il gardait la main d'Eva dans la sienne. C'était en fait le seul lien qui le retenait dans la Taverne à cet instant. Telle une balançoise qui change toujours de côté, Chastignac hésitait encore et toujours.
À la grande surprise de la jeune femme, il se ravisa une ultime fois.


Citation :
Venez, et je vous aiderais de mon mieux pour adoucir cette obligation qui vous pese...

Ainsi donc, il laissait la victoire à Eva? Non, elle ne voulait pas de ce genre de réussite. Impulsivement, elle lâcha la priss de son client, et se mis en façce de lui. Comme un félin trop rapide, son visage se retrouva à quelques centimètres de l'autre.

"Je savais que tu n'attendais que cela."

Ses lèvres s'approchèrent doucement de celles de Chastignac, et dans un premier baiser doux mais animé, elle lui fit découvrir la Taverne du Masque Rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Dim Jan 01 2006, 12:52

Adrien s'était attendu a la voir hésitante, et elle était cruelle.

Ses yeux semblait exprimer une sorte de violence qui le fit reculer d'un pas jusqu'au rebord de la table. Dieu ! Comme son coeur battait à cet instant !
Eva ne voulait laisser aucun vide entre eux, et alors qu'il s'était reculé, elle, elle avança. Assez proche pour que leur souffle se confondent....

Que pensait-elle ? Qu'il confondrait cette férocité avec de la passion ? Ou peut-être ne pensait-elle rien du tout...

Mais Adrien, le premier sentiment de stupeur passé, retrouva instinctivement son visage de Casanova, la fossette et l'oeil pétillant, tandis qu'il comprenait la signification de ces mains posées sur son thorax, comme pour le bloquer à sa place.


"Je savais que tu n'attendais que cela."

Et elle joint ses levres aux siennes dans une sorte de rage contenue. Il se laissa faire, sans pourtant le lui rendre. Il donnait l'impression de savourer ce baiser doux et sucré, aussi voluptueux que le corps d'Eva collé au sien.

Que croyait-elle ? Que pensait-elle en cet instant ?

Et puis à son tour, il se prit au jeu, enserrant la nuque d'Eva dans ses mains. Mais elles lui servirent à mettre fin à ce petit manege, la repoussant gentiment.

Ils étaient toujours tres proches, seulement Adrien leva la tête, la secouant légèrement pour remettre ses cheveux en ordre.
Il avait apprécié l'embrasser, néanmoins c'était un répit qu'il s'était accordé, haletant.
Ses grandes mains encadraient toujours le visage d'Eva, et il lui remit une meche derriere l'oreille avant de se détacher à leur tour de l'enjôleuse.

Il sourit alors, se cachant une nouvelle fois sous cette façade, avec un "hum" de réflexion et des sourcils froncés... comme s'il doutait, ou jaugeait Eva.


-Un bel avant goût, il faut l'avouer... mais n'est ce pas le mauvais endroit pour cela ?

Oh Palsambleu, il regretta presque ces mots qui piqueraient sans nul doute la susceptibilité d'Eva.... cependant il la titillerait jusqu'au bout, gardant son orgueil et sa fierté, ne cessant de tâter Eva par des réflexions jusqu'a ce que sa véritable nature explose au grand jour... ou à la grande nuit.

Le comte se doutait qu'il n'était pas loin d'avoir réussi, mais qu'Eva aussi savait se protéger sous sa coque de catin.

Et puis il voulait se retrouver seul avec elle. Il en avait assez de cette antichambre de la taverne, qui donnait toujours une excuse à Eva pour ne pas se dévoiler...

_________________


Dernière édition par le Dim Jan 14 2007, 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane (
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Mar Jan 03 2006, 20:56

Tëska a écrit:
Tëska arriva devant la tavenre prèsque par hasard. Elle avait un peu parcouru la ville et ne savait plus ou aller jusqu'au moment où elle tomba nez-à-nez avec des petites ruelles qui serpentaient aux abord de la ville.
Elle pénétra dans une de celles-ci et se retrouva devant cette taverne.
Tëska cherchait toujours un travail comme fille de joie et s'était donné l'idée de faire le tour des bars à la recherche d'un bar comme celui-ci.
Elle croisa quelqu'un à l'entrée et demanda s'il ne connaissait pas le patron de ce bar.
Tëska attendit alors avec l'espor de le voir arriver... Elle ragarda autour d'elle, et aperçu un homme parlant à une jeune demoiselle qui avait tout l'air de travailler là bas ... mais elle ne voulu pas les couper et attendit simplement la venue du patron ...

Cassandre étant absente, on vint prévenir son bras droit qu'une jeune femme attendait à l'entrée. La taverne étant bien remplie ce soir là, elle ne laissait que très peu de répis à la jeune femme. Dans un court moment de calme, Roxane trouva enfin le temps de pouvoir s'occuper de la nouvelle venue.
Elle était très elegamment vetue... comme à son habitude, la courtisane préférait porter des vêtements dans les tons sombres, ajoutant sans doute un peu de mystère quant à sa personne...
Elle s'approcha donc de cette dernière, la saluant...


"Bonjour... Roxane, je travaille ici, et en l'absence de la gérante, c'est moi qui est en charge la gérence de la Taverne... Que puis-je faire pour vous ?"

Le regard de Roxane se posa sur la jeune femme, analysant ses traits, un défaut sans doute du à son métier, mais elle ne pouvait s'en empêcher..; cette dernière était fort jolie... et possédait un charme légèrement différent des autres filles de l'établissement... déjà elle imaginait comment elle pourrait faire en sorte de ressortir ses nombreux atouts.
Mais Roxane se ressaisit, attendant la réponse, après tout, peut être était-elle evnue pour une autre raison... mais alors pourquoi avait-elle demandé à la voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   Ven Jan 06 2006, 17:26

Eva vit du coin de l'oeil que la jeune fille à qui elle avait parlé plutôt venait de se faire approcher par Roxane, tandis que Chastignac lui donnait un faux retour à son baiser. Elle avait assez souvent embrassé de personnes pour savoir ce qu'était un vrai baiser passionel et amoureux, que celui qui n'est qu'obligé et duquel on veut se défaire.
De ses grandes mains, il tenait la tête de la jeune fille, écartant ses mèches rebelles qui s'échappaient de sa coiffure au fur et a mesure que la soirée avançait. La jeune femme savait que son geste avait déstabilisé le jeune homme. Son souffle rapide et chaud le lui indiquaient parfaitement. Encore une fois, Eva s'était cru maîtresse du couple, mais Chastignac reprenait sans cesse contrôle sur lui-même et ses émotions. De quoi avait-il peur, la courtisane n'aurait su le dire. Il lui avait fait goûter à ses lèvres rouges et il l'avait repoussée, subtilement mais sûrement. Ce client était sans doute le plus étrange qu'elle n'avait jamais croisé à la Taverne.
Il se donnait un air songeur, qui fit encore douter Eva
.

Citation :
Un bel avant goût, il faut l'avouer...

La jeune femme fit un nouveau geste pour embrasse Chastignac, qui parla, tandis qu'Eva se rétractait encore.
Si cet homme ne se décidait pas rapidement, elle serait obligé de le laisser filer. D'autres clients ayant les moyens étaient ici, et pouvait payer, avoir ce qu'il voulait. Eva eu l'impression de perdre son temps, mais Adrien se repris, un sourire en coin.


Citation :
...mais n'est ce pas le mauvais endroit pour cela ?

Elle ne savait pas ce qu'il cherchait à éveiller chez la courtisane par ses paroles, mais elle sentit que si elle servait bien ce riche client, il reviendrait probablement. La flamme de l'impatience rongeait les prunelle de Chastignac, enfin brûlait le feu du désir qu'Eva cherchait à attiser depuis le début de leur entretient.
La belle brune lui pris la main, et se dirigea vers les escaliers avec lui. Elle fit un signe à Roxane pour la prévenir qu'elle s'occupait de Chastignac, et qu'une autre devrait peut-être la remplacer au service. Elle se retourna vers le concerné et lui murmura
.

"Tu as raison, allons ailleurs...."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant La Taverne "Le Masque Rouge" (rp d'intro .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Potage "Tomates/Oignons rouges"
» l'auteur de "gueule pas René" est mort
» [MISSION] Helen Bird & Estien Balmore ? " Négociation sous la lanterne rouge. "
» On aurait vu "Rouge"...
» "Banm yon sigarèt"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: