1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les jardins privés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandr
Invité



MessageSujet: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 14:15

Alors que de grandes baies vitrées donnent accès dans les différentes partie de l'établissement au coin de verdure Luxuruente, fontaine, mini labyrinthe, coin de buisson abritant des regards indiscrets....

Une porte dissimulée derrière de la verdure donne accès aux jardin privé de Mademoiselle, ainsi qu'a l'arrière cour ou certains aiment a se sauvé discrètement ....

En ces lieux de luxure, seuls la corruption, le plaisir défendu et la luxure sont de rigueur...
D'ailleur attention aux demoiselles trop prude et naives qui suivrait de trop près un galant en ses lieux ... Elles seront convoitises facile pour ses prédateurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Madelein
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 14:34

Depuis le matin, Madeleine, ayant quitté la chambre d'auberge où elle avait élu domicile pour la nuit, sillonnait les rues à la recherche de clients. Et depuis le matin, elle avait la poisse.
L'avaient abordée successivement un septuagénaire lubrique et dégoûtant qui l'avait littéralement révulsée - il y avait tout de même des limites à la conscience professionnelle - un homme qui l'avait prise elle-même pour un garçon puis, s'étant aperçu de ce qu'elle cachait sous sa chemise de toile et ne cachait pas dans son pantalon, s'était excusé de manière un peu confuse, et un jeune bourgeois qui avait pris son courage à deux mains pour lui demander de l'aide pour sa première fois, et qu'elle n'avait pas eu le coeur de faire payer.
Autrement dit, pas le moindre sou de gagné durant la matinée. Il était presque l'heure de déjeuner, elle commençait à avoir faim, et elle n'avait toujours rien à dépenser... Pas très enviable comme situation, surtout pour une fille qui était d'habitude plutôt appréciée.

Elle avisa soudain un jardin qui semblait donner sur l'arrière d'une maison. Des soupirs rien moins que mystérieux lui parvinrent... Ce devait être le jardin de l'établissement de Maîtresse Cassandre, une des grandes concurrentes de son ancien patron. Elle était réputée pour la qualité et la distinction de ses filles, très appréciées des nobles et des riches bourgeois. Madeleine avait souvent entendu le maquereau qui l'employait déblatérer des insultes sur celle qu'il qualifiait de 'putain du diable'.
Son pantalon et ses bottes d'homme l'aidèrent à sauter la haie. Si une des filles lâchait un client trop tôt, elle pourrait toujours le finir, et ça lui ferait au moins quelques sous dans la poche... Et même dans le cas contraire, ça ne pourrait pas être mauvais de rencontrer la maîtresse des lieux. Elle commençait à en avoir assez de courir les rues pour un hypothétique salaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 16:17

(hrp desole pb de connextion)

Les gémissement venait d'un petit buisson où une jeune fille d'a peine 17 ans se délectait avec un homme plus agé mais fort beau ... Après quelques minutes, le silence fit part puis des éclats de rire ...

-Allons Messire, il est temps votre femme pourrait avoir souspon si vous n'etes point là pour le dejeuner ... Quand a moi j'ai d'autre occupation ...

-vous etes digne du surnom qu'on vous donne ma douce fleur ... Et je vous promets de revenir au plus vite ...

Des pas retentirent, annoncant le départ... Puis une voix féminine ...

-Alors ma belle, comment cela c'est il pasé? Le marquis vous attend depuis plus de Trente minute, il s'impatiente, aller donc vous raffraichir en attendant que vote amie, s'occupe de le faire languir ...

-Bien mademoiselle...

Tout redevint silencieux , a part une vix qui s'elevait doucement en chantonnant des airs enjoués...
Cassandre se promenait, le repas de midi aller etre servir, les clients emplissait la salle, et ses filles étaient débordé sur les clients ...
Berthe arriva

-Mademoiselle, il vous faut revenir, les clients du salon privé réclame compagnie et toute les filles sont prisent ...

-Faites les patientés en leur offrant du vin, et quelques douceur ... Je vais venir remédier a cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Madelein
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 18:24

Madeleine se glissait le long des haies. Cachée derrière l'une d'entre elles, elle vit un homme d'une trentaine d'années partir après quelques douceurs échangées avec la fille qu'il venait d'honorer. Plusieurs minutes plus tard, une voix féminine retentit, donnant un ordre à la jeune fille qui s'empressa de rentrer à l'intérieur de la maison close. La prostituée était sans doute un peu plus jeune que Madeleine.
La seconde femme était sûrement Cassandre, la propriétaire des lieux, et selon une domestique qui venait de sortir pour l'appeler, toutes les filles de la taverne étaient prises... Madeleine se débusqua de son abri provisoire. Ses cheveux roux dansant autour de son visage clair et rose, ses yeux verts pétillant d'une lueur espiègle et un demi-sourire canaille aux lèvres, silhouette adolescente et souple sous une chemise de toile, des pantalons et des bottes, elle se planta devant la femme, poings sur les hanches.


"Si vous avez des clients en trop, je peux peut-être vous aider... Ce serait fâcheux de les laisser comme ça, les pauvres, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 18:34

D"abord surprise , Cassandre se retourna pour observer l'intruse, le culot qu'elle posséder lui plure desuite ...

-Voila bien un courage de pénétrer en ces lieux jeune demoiselle, pourrais je savoir a qui j'ai affaire ?

Elle l'observa en silence, un côté androgyne fesait apparement le charme de la jeune femme, sa fraicheur netait que admirative, ses cheveux roux, etait en cette époque une couleur rare, elle même avait a peine en été quelques reflet aurbun...

*Voila une pièce qui manquer a la collection ... Voyons voir si elle pourrait etre intéressane ... *

-Effectivement il est dure de trouver des filles de belles qualité... Mais leur beauté ne suffisent pas, ici elle doivent s'intruirent... Les clients ne sont pas que des simples manant ...

Avec un sourire des plus carnasier mais pourtant doux envers les filles qu'elles tenaient dans son etablissement ...

-Par contre nous devrions au moins revoir votre tenue si vous devez faire l'affaire ici ... Mais avez vous quelques conditions sur certaine pratiques ou autre désir a formulé ...

Avec es questions directe, elle pouvait savoir comment serait cette jeune femme si elle la prenait a son service ...
Revenir en haut Aller en bas
Madelein
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 18:55

Le courage ne manquait pas à Madeleine, elle était d'ailleurs parfois effrontée, voire insolente. Cependant, cela ne semblait pas déplaire à la femme, qui la questionna d'abord sur son nom.

"Je m'appelle Madeleine, et j'imagine que je fais plus ou moins le même travail que vous... Et vous, vous êtes Maîtresse Cassandre."

C'était plus une affirmation qu'une question. Son interlocutrice l'observa. Elle fit donc de même. La femme, plus âgée qu'elle de quatre ou cinq ans sans doute, était très belle, avec des formes opulentes, de longs cheveux noirs artistement coiffés et de grands yeux gris. Sa robe avait manifestement demandé beaucoup de travail. Tout le contraire d'elle-même, en fait.


"Eh bien, au moins ici je suis assurée d'écarter mes cuisses pour un homme de qualité... ça me rassure, tenez! Je ne peux que vous garantir qu'en général je plais aux clients..."

Elle répondit au sourire doucereux de Cassandre par un autre, franc et presque effronté.

"Je n'ai rien d'autre à exiger qu'on ne m'oblige pas à porter un de ces maudits corsets, que je ressorte vivante des chambres, et qu'on ne me donne pas de clients au-dessus de soixante-cinq ans. Les vieux pervers, très peu pour moi, ou alors bien conservés. Je tiens à bien faire mon travail, et autrement c'est impossible."
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Dim Sep 11 2005, 19:24

Cassandre sourit, madeleine, un prénom certe doux, mais beaucoup trop pure pour cet endroit ...

-Il se trouve effectivement que je suis Cassandre dite fleur du péché....

Un sourire terminé par un rire cristalin parti de la gorge déployé de Cassandre , Cette jeune effrontée ne tenait pas sa langue dans sa bouche, certes envers certains clients, il faudrait revoir cela, mais quand a ce style cela plairait a d'autres, il en fallait pour tout les gouts... Elle décida d'expliquer plus en détails a la jeune fille ...

Mais posa une question qui donnerait la gourmandise de cette dernière ...

-He combien comptez vous gagner si cela n'est trop indiscret ?

Puis s'eventant légèrement elle continuant ensuite ...

-Il faut savoir quici chacune de mes filles sont surnommé , cela donne non seulement une caratéristique qui laisse réveur plus d'un mais leur permet bien desfois de pouvoir sortir sans etre déshonnorée... C'est pourquoi beaucoup porte un masque lors de leur ébats... Quand a vos désir, le corset n'est point obligé, mais la tenue se doit detre quand même quelques peu distingués, puisque nous recevons que de très haute personnes ou des gens qui peuvent se permettre de payer la qualité de notre compagnie ...

Puis avec un sourire espiègle et entendu de professionelle

-Certains en reviennent juste pour nous faire plaisir ... De cette gloire il pense que nous conterons leur exploits... Cette flatterie nous arrange.... Bien sur mes filles pour leur travail si délicat doivent etre payer en conséquence... Ainsi elle sont toutes nourries et loger, Les vetements leur sont offert ceux concernant le travail bien entenduainsi que tout accesoires pour leur coiffe ou autre détails ...

Puis avec un air amusé

-Chacune touche 25% de ce que je percois... Mais il n'est pas interdit que le client leur offre une pièce d'or en plus par courtoisie ...
Revenir en haut Aller en bas
Madelein
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Lun Sep 12 2005, 18:32

Cassandre, dite 'fleur du péché'... Moui... C'est vrai que ça avait plus de classe que 'putane du diable'. Lui dire ou ne pas lui dire? Madeleine décida, pour une fois, de mettre sa langue dans sa poche et le mouchoir qu'elle n'avait pas par-dessus.
Cassandre, donc, lui posa une autre question, d'habitude plutôt délicate : ses honoraires. Combien prendrait-elle pour un client? Question difficile... S'il lui arrivait de faire payer plusieurs louis d'argent à un homme particulièrement répugnant, elle laissait parfois partir gratis ceux qu'elle appréciait. De plus, dans le précédent bordel où elle avait travaillé, les filles devaient donner tout l'argent récolté au 'patron'.
Sans attendre la réponse, la femme s'éventa, puis parla de surnoms, et de robes. Madeleine avait toujours porté des tenues sobres, qui accentuaient son air jeune, et elle laissait la plupart du temps son visage découvert, sachant que c'était un de ses plus grands atouts.


"Bien, on peut dire que ça dépend. J'ai déjà travaillé au bordel, et on peut dire qu'ils nous exploitaient presque. Le travail était dur. Là aussi, on m'avait surnommée. On m'appelait Artémise, pour faire comme les grandes dames de la cour... Paraît même qu'il y en a une qui se fait dire Arthénice pour ressembler à ce nom-là. Enfin j'ai pas mes entrées dans les salons.
Sinon, pour les vêtements, je ne pense pas que je pourrais porter une belle robe comme vous... Vous me voyez bien, je suis pas une fille qui peut se permettre de mettre des fanfreluches, ça vieillit. Et les filles bâties comme moi, vieillir ça leur réussit pas."

Cassandre lui parla ensuite des exorbitants honoraires de ses filles. Un quart des bénéfices, nourries, logées et blanchies! Que demandait le peuple? Pour ça, Madeleine aurait été prête à être véritablement la putain du diable... Non qu'elle soit vénale, mais les temps étaient durs.

"A ce prix-là, je m'engage, madame! Vous vous rendez pas compte de ce que vous proposez... Faudra que je tâche de pas trop raconter ça, sinon la moitié des filles de Paris débarque chez vous d'ici un mois!"
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Lun Sep 12 2005, 19:19

Cassandre eu un sourire, l'entretient semblait prometteur, cette fille savait c qui lui aller ou pas, et connaissait ses limites, deux qualité qui permettait de pas perdre trop de temps a formé les filles ...

-Il a différentes sorte de robe... Mais pour votre beauté je pense qui faut jouer sur cette troublante idendité que vous pouvez dissimuler ... Cela acerbe certain penchant des clients ... Et ce côté jeune fille tombé du ciel ne pourra que les envouter... Il faudra donc que nous fassions faire quelques vêtement simple mais agréable pour vous ainsi que le client...

Puis observant le jardin , toujours en séventant...

-Certains bordel ne cromprennent qu'ils peuvent tiré plus si il savent prendre soin de leur personnel et matériel... Certaines de mes filles pourraient largement s'établir une boutique, mais préfère rester .... C'est que je ne dois pas si mal les traité... Bien sur certaine ont trouvé galant et ont ouvert quelques boutiques aucun nous commercons souvent ... Elles n'oublient pas d'ou elle viennent ...

Puis riant d'un regard malicieux

-Toutes les filles ne pourraient etre prise, ma réussite est basé parce que justement je séléctionne très sévèrement mes clients et mes filles ... Si n'importe quelle femme venait en espérant avec leur grossière jupe et fardage se prendre une étiquette qu'il ne lui est pas du je ne pourrais aussi bien m'occupé de cet établissement et de mes courtisannes .. Voila pourquoi chacune a des heureus d'études pour celles qui n'ont point recue une éducation... Ainsi même un comte qui se dissimule pourra parler philosophie sans avoir l'impression d'avoir une soularde a ses pieds...

Puis refermant son éventail, elle avancant quelque peu dans le jardin fesant signe a Madeleine de la suivre

-Il arrive même parfois pour celle qi savent profiter de ses bien faits de ne pas avoir a utiliser leur corps enfin .. pas jusqu'a ce que l'art leur demandes... Certains hommes viennent parfois juste pour discuter voir faire l'amour courtois ... J'ai entendu dire que dans un pays lointain certaine femme de ce genre d'établissement était plus vénérée l'homme désirant plus son plaisir que le sien ... payant cher ... Si celle ci devenait sa concubine a ce moment là le plaisir de l'homme reprenait ... tandis quel'épouse elle ne servait qu'a enfanter ... Peut etre es ce pour cela que beaucoup de mes filles préfèrent rester ...

Puis arrivant vers un peu d'ombrage

-Mais quand a vous testez car je ne puis juger moi même ... Je ne pourrais desuite vous donner a un des plus noble clients vous le comprendrez.. Mais un de nos habitués qui vient souvent dans laprès midi sera en expert me dire quoi pensez de vous ... Mais avant il va falloir vous préparer ...
Revenir en haut Aller en bas
Madelein
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Sam Sep 17 2005, 12:22

Cassandre disait que le masque ne ferait qu'accentuer un côté miraculeux qui attirerait le client, et suggérait qu'il y avait plusieurs sortes de robes... Madeleine ne pouvait que lui faire confiance. Après tout, elle n'était ni plus ni moins qu'une putain de rue, le genre qu'on culbute discrètement à l'abri du muret le plus proche... Que connaissait-elle aux usages de la plus haute classe?

"Je suppose que vous êtes la mieux placée pour savoir ça. Vous avez plus de métier que moi."

Puis, son interlocutrice déclara que certains propriétaires de bordel ne comprenaient pas qu'ils devaient prendre soin de leur personnel... Son ancien patron ne devait effectivement pas l'avoir très bien compris. Il n'avait jamais parlé d'éducation, de philosophie ou de beaux vêtements, et ne le faisait sûrement toujours pas.

"Je ne peux pas vous promettre de maîtriser la rhétorique, mais je vais faire de mon mieux... Et en général, sans vouloir me vanter, ça donne pas mal."

Madeleine suivit donc sa future patronne - du moins elle l'espérait - tandis qu'elle continuait à parler, tout en s'éventant. Les concubines des souverains d'au-delà des mers avaient effectivement de la chance. Il n'était pas facile, en France, de tenir un homme de manière à ce qu'il soit plus attentif au plaisir d'une fille de joie qu'au sien... Puis, Cassandre déclara qu'elle serait testée, mais qu'il allait d'abord falloir la préparer. Elle eut un sourire un peu ironique avant de lui répondre.

"Vous avez raison de faire ça, au moins on ne vous trompera pas sur la marchandise. A votre bon vouloir, je vous suis."
Revenir en haut Aller en bas
Cassandr
Invité



MessageSujet: Re: Les jardins privés   Sam Sep 17 2005, 18:25

Cassandre réfléchissait , la jeune femme semblait quand même n'avoir rien de trop a se mettre et avait elle seulement mangé ...

-Vous etes vous au moins restauré avant de vous mettre au travail ? Un ventre vide ne fait jamais bon travail.

Puis elle se dit que la jeune femme devrait prendre un bain avant de se préparer...

-Nous allons vous mettre plutôt dans une chambre pour vous préparer, Berthe vous apportez quelques vêtement ...

Suivez moi, elle se dirigea vers la batisse, la menant a un escalier a l'étage


(hrp je te crée une chambre )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jardins privés   Aujourd'hui à 15:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Les jardins privés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DES JARDINS A VISITER
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: