1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'antichambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: l'antichambre   Jeu Juin 16 2005, 18:03

De Leon vit qu'on l'avait fait assez patienté, et remarqua un homme, dont il ignorait tout, s'approchait de lui... Ce devait être celui à qui il devait se présenter...

"Bonjour monsieur, je me présente, vicomte De Léon, de mon prénom Armand. Je vient chercher le gite içi... J'ai de quoi payer, évidemment. Et monsieur vous êtes ... ?"

Tout cela avait été dit avec un ton exquis qui ne laissait aucune place au doute quand à son origine et son éducation, quand à sa beauté, il esperait qu'elle lui servirait une fois de plus... Et qu'il ne parlerais pas du roi surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: l'antichambre   Jeu Juin 16 2005, 18:22

( la grande salle-->du matin jusqu'au bal)

Saint-Aignan ouvrit la porte, doucement, sans trembler, ressentant malgré tout une certaine appréhension a devoir rencontrer un seigneur assez puissant pour qu'il ne fasse pas parti d'une quelconque chambre...

Quel ne fut pas sa surprise lorsque se présenta devant lui un homme d'a peine 30 ans ! Saint-Aignan s'inclina respectueusement devant lui, voyant quelque chose comme... de la colere couvant au fond des yeux de de Leon.

Citation :
"Bonjour monsieur, je me présente, vicomte De Léon, de mon prénom Armand. Je vient chercher le gite içi... J'ai de quoi payer, évidemment. Et monsieur vous êtes ... ?"

-Comte de Saint-Aignan, monsieur. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire dans le batiment en face, il possede une suite laissée vide. Elle vous conviendra, sans nul doute.

François prit les devants, faisant pourtant attention a ne pas trop distancer le vicomte, prenant garde de ne point l'offusquer en aucune matiere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: l'antichambre   Jeu Juin 16 2005, 18:37

*Un comte... Possédant des manières exquises. Mais lui aussi sous la coupe du roi sans aucun doute... Donc un ennemi. Il va falloir que je me trouve des alliés ! Peut être commencer par séduire les femmes de la cour, voila une tâche qui lui était aisé, Dieu lui avait fait don d'un corps et d'un visage angélique, il est peut etre temps de l'utiliser. Ou alors, charmer la garde, pour détruire ce roi par l'interieur... Les stratégies sont innombrables, il me paierat cette affront ! Personne encore n'as osé insulté mes ancètres, il doit payer, roi de france ou pas !*

Il arriva enfin près de la suite vide.
" Très bien... Excellent ! Monsieur le comte vous êtes d'une extrème gentilesse, laissez moi vous remercier !"

Armand dit une référence si pleine de grace et de noblesse, qu'Apolon lui même en aurait rouge de honte de se sentir si maladroit.
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: l'antichambre   Jeu Juin 16 2005, 19:22

Saint Aignan sourit sans osé répondre au remerciement du vicomte.... il avait su reconnaitre en cet homme quelqu'un d'important, ou quelqu'un de tres orgueuilleux;... ou peut-être même les deux. Dans les deux cas, une seule parole malencontreuse pourrait couter la vie, ou pire, la faveur du Roy.

Malgré tout, le vicomte s'inclina dans une respectueuse révérence, se qui voudrait signaler qu'il serait capable de se rabaisser devant un inférieur....

Saint Aignan réfléchi tout en rendant lui aussi une gracieuse courbette. Peut-être était-ce un usurpateur ? Se jouait-on de lui ?
Alors que le vicomte était déjà rentré dans ses appartements, François jetait des regards soupsonneux et inquiets tout autour de lui, comme si il s'attendait a voir apparaitre le chevalier de Lorraine, lui riant au nez : "Ahaha ! Je vois que vous avez fait grand cas de mon valet ! Cela me fais un réel plaisir Saint Aignan, et je vous en serait éternellement reconnaissant..."
Un frisson lui parcourra l'échine, tandis que cette vision d'horreur s'évaporait, telle une fumée.... non, forcément, cet homme était riche et puissant.
Quand a savoir s'il était ou non quelqu'un de vraiment influent, un fils de France ou un prince du sang, il s'en informerait aupres de quelques oreilles indiscretes....

François repartit donc de là d'un pas sûr, réfléchissant a l'occupation de ses quelques heures qui lui restaient avant le bal. Non, il ne passerai pas à l'académie, et puis.... il ne lui restait pas assez de temps pour entamer un travail, apres tout, il n'était pas en retard dans son emploie du temps.

Bref, il passerait ces quelques heures a soigner encore plus son costume... Mais avant, propager la nouvelle de l'arrivée d'un grand seigneur a Fontainebleau.... toujours être le premier au courant, il devenait l'informateur officiel de la cour.
Les quelques servantes qui nettoyaient les sols dallées entendirent les claquements sonnorent des talons de Saint-Aignant s'éloigner vers ses propres appartements....

( la chambre de St-Aignan )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'antichambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'antichambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'antichambre
» Antichambre d'anoblissement
» The Calgary Journal
» L'ANTICHAMBRE DU BORDEL
» Dans l'antichambre des plaisirs interdits [Nemetoria Loreia Ovidia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: