1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ballade avec Heloïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: ballade avec Heloïse   Jeu Juin 16 2005, 22:25

Citation :
"Monsieur, soyez certain de moi voir vous accorder la première danse ce soir. Je serai enchantée de faire revivre au public les idylles amoureuses qui pouvaient exister entre Vénus et Mars. Pour ce qui est des autres hommes, ils prendront leur mal en patience, je suppose, puisque je serai votre cavalière, comme il vous en conviendra."

Louis ne répondit rien, il sourit, tenant toujours la main délicate d'Heloïse. Bien sûr, il ouvrirait la danse avec la reine, puis surement avec Madame. C'était les convenances. D'un autre coté, il n'avait jamais dit qu'il recherchait l'exclusivité des danses d'Heloïse, juste sa première... Mais puisque c'était elle-même qui le lui disait.... la belle excuse que se donnait le Roy ! Il arrivait a donner n'importe quel prétexte pour se cacher sa jalousie a lui-même ! Même si, il est vrai, que si Heloïse n'avait prononcé ces mots, il n'aurait pu piquer une colère en public en la voyant danser avec quelqu'un d'autre. Maintenant, il était assuré.

-Ma dame....

Le Roy approcha sa tête de celle d'Heloïse, leur front se touchaient comme le font les amants vivant une parfaite idylle... pourtant tous les signes indiquaient qu'Heloïse ne partageait pas ce sentiment. Mais lorsqu'il s'agissait de le contredire, Louis était aveugle. S'il aimait, il espérait plus que tout être aimé en retour, et les souhaits d'un Roy sont souvent exaucés. Bien sûr, il y avait toujours quelques demoiselles effarouchées qui faisait fi du pouvoir du Roy, feignant le désintéressement, mais Louis savait recourir a la séduction, grace aussi a l'aide de son favori.

Malgré tout, Louis sentit quelques froideur dans les gestes d'Heloïse... il était vrai que le souverain n'avait jamais été aussi proche d'elle.
Il préféra attribué cela a une toute autre raison.

-Vous désirez vous préparer Heloïse ? Soit, écourtons notre promenade... je dois d'ailleurs moi-même me vêtir.

Et le Roy chercha dans le regard de sa maîtresse l'approbation qu'il attendait.

_________________


Dernière édition par le Jeu Juin 16 2005, 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Jeu Juin 16 2005, 22:39

Héloïse n'était pas sur que le Roy était satisfait de cette réponse. Elle décida de ne pas prêter attention au regard de Louis. Elle le vit s'approcher et son coeur s'affola. Elle restait stoïque, ne faisant que répondre à ce geste sans vraiment y mettre du sien. La jeune fille s'en sentait même coupable. Elle savait que malgré qu'elle ne soit qu'une courtisane parmis tant d'autre, le Roy semblait s'attacher peu à peu à elle. Il était dans son devoir de l'aimer en retour, mais n'y arrivait pas autant qu'elle ne l'aurait voulu. Certes le Roy possédait mille charmes et était très beau, mais Héloïse ne pensait pas que son coeur pourrait lui appartenir entièrement, comme celui de Mme de Lavallière lui appartenait. Elle avait des mouvements mécaniques avec Louis, et vit qu'il s'en était rendu compte. Il semblait déconcerté et la cherchait du regard. Elle avait baissé les yeux. Elle se sentait coupable de ne pas pouvoir partager ce qu'il ressentait pour elle. Héloïse releva les yeux vers lui et lui offrit le plus beau des sourires, comme si elle tentait de se faire pardonner.

"Si vous insistez Louis, alors je vous laisse aller vous préparer, mais nous savons que vous rayonnerez de toute façon ce soir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Jeu Juin 16 2005, 23:37

Heloïse fuyait son regard... elle avait donc quelque chose a se reprocher ? Son visage semblait soudain comme... triste, et renfermer une certaine culpabilité.

Citation :
"Si vous insistez Louis, alors je vous laisse aller vous préparer, mais nous savons que vous rayonnerez de toute façon ce soir..."

Ces mots avaient été prononcés avec une petite voix que Louis ne connaissait pas à Heloïse. Il l'avait toujours vu, non pas enjouée, mais forte, cherchant la provocation... Qu'avait-elle ? Louis refusait de voir qu'elle était genée de cette proximité... il refusait de voir que l'attachement qu'il lui portait pourrait le perdre s'il n'y prenait garde.
Tout ce qu'il voyait, c'était les symptomes et non la cause de la maladie... comment la guérir ?

-Heloïse... que se passe-t-il ?

Dit-il d'une voix émue, en caressant la joue de la jeune femme.

-Vous me faites du mal a paraitre ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Ven Juin 17 2005, 00:02

La courtisane avait remarqué ce changement dans le regard de Louis. Au lieu de se renfoncer dans la culpabilité et de verser des larmes, elle redevint comme elle l'avait toujours été devant le roy. C'était la première fois qu'Héloïse avait démontré une faiblesse devant lui ou un autre membre de la cour. Ces instants de tristesse, elle ne les vivait que lorsqu'elle était seule, et certaine de n'être vue de personne. Elle se rendait compte que malgré que l'amour pour le roy n'était pas très fort, elle ne pouvait s'empêcher de s'attacher à lui. Seulement, elle voulait s'en empêcher, elle avait peur de s'attacher à quelqu'un. Elle savait que de le faire signifierait qu'elle le perdrait de toute façon, et la douleur pourrait en être que plus grande. En plus, le Roy pouvait quand il voulait changer de maîtresse. Elle savait l'état dans lequel Mlle de Lavallière se trouvait. Elle était fragile cette dame, et elle aimait le roy d'un amour pur. C'est entre autre pourquoi Héloïse s'était créée une telle carapace. Pour ne pas souffrir comme Lavallière le faisait, elle qui en était réduite a se cacher des autres pour dissimuler sa grossesse. Elle donna à Louis un regard affectueux, pour lui redonner confiance.

Citation :
-Heloïse... que se passe-t-il ?
-Vous me faites du mal a paraitre ainsi.

"Mon cher Louis, ne vous inquiétez pas pour moi, je pense que mes pensées se sont simplement égarées."

Elle mit sa main par dessus celle de Louis lorsqu'il la lui passa sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Ven Juin 17 2005, 11:34

Citation :
"Mon cher Louis, ne vous inquiétez pas pour moi, je pense que mes pensées se sont simplement égarées."

Louis parut completement rassuré par cette réponse, peut-être parce qu'il ne désirait pas avoir plus de difficulté dans sa relation d'avec Heloïse, et donc, ne cherchait pas à approfondire le probleme.

Il sourit, rapprochant de ses levres la main de sa maîtresse. Lorsqu'il parla, dans un murmure, son souffle ardent caressa la main nacrée d'Heloïse.

-Bien, je m'en retourne.

Il fini par embrasser cette main dont le contact le réjouissait.

-Préparez vous, soyez la plus belle. Ce soir, vous serez la véritable reine de France.

Et Louis désserra ses doigts, reculant de quelques pas. Enfin, apres un dernier regard, il s'en fut tout joyeux vers le palais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Ven Juin 17 2005, 14:45

Héloïse fut grandement soulagée de voir que le roy s'était satisfait de cette réponse quelque peu boiteuse. Cette phrase pouvait cacher plusieurs choses, qui semblaient être passées innaperçues, à moi que Louis n'ait cherché à éviter de comprendre plus loin? Elle lui sourit lorsqu'il se leva. Elle fit de même pour lui faire une petite révérence, et ses joues se tintèrent de rose lorsqu'il la compara à la reine de France. Cette phrase ramena dans son coeur toute la frénésie du bal à venir, et tout l'énervement qui l'accompagnait.

"À ce soir Louis, vous rayonnerez majestueusement, je n'en serai que moins fière d'avoir la chance de vous accorder une danse."

Elle vit partir, heureux lui semblait-il. On aurait presque dit un enfant rentrant chez lui en attendant la promesse d'un bon repas ou d'un cadeau. Elle le regarda affectueusement, quasiment de façon maternelle. Elle le laissa partir devant elle, flânant à travers les jardins, sa rose à la main. Elle observa la couleur de la fleur. Elle était rosée, mais d'un rose délicat et doux. Elle pensa la joindre à son costume de ce soir et sourit à elle même en espérant que Louis le remarquerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Jeu Juin 30 2005, 08:58

~°~*~ Le soir venu : feux d'artifices ~*~°~


( le bal)

François avait presque courru pour arriver aux jardins. Mais a présent qu'il y était, il ralentit le pas. Athénaïs ne se trouverait pas ici avant lui.
Des poussieres dorées illuminaient le ciel en grand bruit, et les murmures d'admirations des nobles dans les jardins, ponctués parfois d'applaudissements rendait la nuit un peu moins calme qu'elle ne l'était d'habitude.

François quittait les chemins éclairés de lanternes, là où se rassemblait le monde. Ses pas n'étaient plus guidés que par ces feux étincelants qui éxplosiaent dans les cieux, et a chaque fois, une faible lueure tremblotait sur les bosquets d'une intensité décroissante, jusqu'a mourir enfin. A chaque explosion, des ombres apparaissaient, inquiétantes, comme se libérant enfin de l'emprise de l'obscurité étouffante de la nuit.

Saint-Aignan s'assit sur un banc d'où il pouvait observer les allées et venues du chateau aux jardins, et les gravillons cesserent alors de craquer sous ses pas.
François essayait d'oublier les rires lointains des courtisans et les sifflements perçants suivit d'une pétardade pour se concentrer sur les chuchotements mélodieux des quelques grillons téméraires...

C'est qu'il pouvait être parfois vraiment poete notre Saint-Aignan ! Il cherchait là une ode a la nuit, quand son esprit n'était occupé qu'aux éloges de La Montespan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Ven Juil 01 2005, 09:14

Athénais dessendit les grands escaliers qui menaient vers les jardins, à la vue de tant de beauté son esprit s'envola dans nymbes durant quelques instants. A ce moment là, elle s'accrocha à la rambarde de l'escalier pour ne pas tomber .
Elle était bien fatiguée par une journée tel que celle ci, mais elle ne pouvait se permettre de manquer Saint-Aignan pour une fois qu'elle pouvait parler avec un autre que son mari.

Lorsqu'elle arriva dans les allées du jardin, elle ne vit pas Saint-Aignan, ce qui lui paru étrange; Elle lui avait pourtant bien spécifié de l'attendre dans le jardin.

* Mais où peut bien ce cacher Francois, m'a t-il abandonner ce soir pour aller se coucher avec autant de méchanceté que j'en ai eu depuis tant de temps envers lui, serais-ce sa vengeance ?
Oh je l'aurais bien méritée !!!*

A cette pensée Mme de Montespan commenca a faire demi tour, Quand une voix s'éleva derrière elle .
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Ven Juil 01 2005, 13:02

Saint-Aignan avait remarqué la venue d'Athénaïs, mais elle avait sembler ne pas l'avoir vu. Vite, François se leva, et réussi a la rattraper avant qu'elle n'ai franchit le seuil a nouveau.

-Madame.... ne partez pas ! Qu'il faut que vous soyez cruelle pour laisser un vieil homme comme moi remonter seul les marches du chateau jusqu'a son appartement !

Ces phrases étaient dites sous le ton de la plaisenterie, mais ce n'était pas seulement un hasard si Saint-Aignan se faisait passé, a tort on doit l'avouer, comme un homme sénile. Son esprit restait frustré de sa déprime d'a l'instant, ou il s'était senti si vieux et si.... incapable, inutile. Une loque. Et inconsciemment, il revenait sur le sujet.

Nous disons, "inconsciemment", car jamais il ne serait venu a l'esprit de François de se railler d'Athénaïs, et peut-être en vérité se raillait-il de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Sam Juil 02 2005, 17:02

La Montespan fut surprise d'entendre cette voix familière derrière elle .


Saint-Aignan a écrit:
-Madame.... ne partez pas ! Qu'il faut que vous soyez cruelle pour laisser un vieil homme comme moi remonter seul les marches du chateau jusqu'a son appartement !

Pourtant de l'entendre lui parler et qui plus est, lui faire quelques traits d'humour. Cela lui réchauffa le coeur, enfin elle n'était plus seul pour la première fois de cette journée interminable. Enfin elle était avec une âme ame avec qui elle pouvait parler.

Mais que dire et que faire à cet homme qu'elle connait si peu ?
Et surtout comment parler avec un homme que l'on a si longtemps ignorer même mépriser comme elle l'a fait avec Saint-Aignan .
Elle devrait même faire demi tour avant de faire encore du mal à cet homme qui ne le mérite pas . Athénais avait si longtemps mépriser cet cour et François par le même occasion quelle ne méritait pas cette chance qu'il lui offrait peut être, d'enfin avoir une oreille attentive et amie .

* Non je ne le mérite pas, pourquoi ais-je des remorts, j'ai tant menti dans ma vie et cette fois ci j'ai des remorts de me servir ainsi de François pour approcher le roi, enfin.

Elle se retourna vers Saint-Aignan,ses cheveux blond volant dans l'air comme une douce brise d'été, sous ces éclatantes lumières. Elle le regarda dans les yeux, comme pour lire en son âme tel une voleuse ses secrets les plus intimes . A son grand étonnement ses yeux riaient .

" Vous moqueriez vous de moi monsieur ? Si tel est votre déssein alors cesser tout de suite cela, sous peine d'éveiller la fureur du dragon qui est en moi . "
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Dim Juil 03 2005, 08:12

Saint-Aignan restait derriere Athénaïs, attendant son bon vouloir, la tête haute et l'oeil pétillant.
Comme il l'avait pensé, elle se retournait, et s'il avait pu, sans l'offenser, il aurait fait un poeme sur cette vision qu'elle lui donnait...

Sous les étoiles qui meurent
Une nymphe blonde comme l'épis
Elle qui toujours demeure,
danse voilée dans la nuit...

Mais alors qu'il n'avait pensé qu'une strophe, la voilà qui l'interrompt dans ses réflexions poétiques :


Citation :
" Vous moqueriez vous de moi monsieur ? Si tel est votre déssein alors cesser tout de suite cela, sous peine d'éveiller la fureur du dragon qui est en moi . "

Oh... François baissa la tête et chercha méticuleusement ses mots. Habitué a ces jeux d'esprit, il les trouva sans tarder :

-Me railler ? Ne pensez pas cela, douce Athénaïs, et venez plutot avec moi, je m'éfforcerais de vous conter de beaux mots qui tiendront ce dragon endormi. Qu'il garde feu et venin pour occire ses ennemis ! Je ne fais parti de ceux-là. Je préfere sentir le souffle chaud et régulier de son sommeil qui réconforte mon coeur....

François s'inclina pour inviter de nouveaux Montespan a la promenade, et chercha la fin de son poeme.

Danse voilée dans la nuit...

Les yeux aux milles lueurs
D'un dragon endormi
Veillent sur elle chaque heure
Occit amis, ennemis

Gare si tu lui donnes ton coeur
Comme a la lune qui luit
Comme a blanche fleur
Sans te le rendre, elle te l'a pris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Dim Juil 03 2005, 12:18

Citation :

-Me railler ? Ne pensez pas cela, douce Athénaïs, et venez plutot avec moi, je m'éfforcerais de vous conter de beaux mots qui tiendront ce dragon endormi. Qu'il garde feu et venin pour occire ses ennemis ! Je ne fais parti de ceux-là. Je préfere sentir le souffle chaud et régulier de son sommeil qui réconforte mon coeur....


La Montespan hésita un moment a suivre François dans les jardins, mais l'esprit encore vif de cet homme lui fit renoncer a toute logique, car une femme mariée n'avait pas pour habitude d'aller dans les jardins en pleine nuit avec un homme qui lui était presque inconnu .

Peu importe, cette fois ci elle ne laisserai pas passer une occasion si belle de se rapprocher d'un homme aussi influent que Saint-Aignan, et puis la solitude lui pesait trop pour qu'elle s'en aille maintenant retrouver la froideur de ses appartements .


" Allons y mon chèr, ces jardins sont si beaus sous le clair de lune et puis maintenant que le vacarme du feux d'artifice s'est tu, nous pourrons parler a notre aise, si bien sur vos vieilles oreilles y consentent ."

Elle dit cela d'une voix douce, qu'elle n'utilisait pas normalement a la cour, sauf pour parler au roi lorsque celui ci daignait l'écouter . Et sa dernière phrase que certains pouvait trouver déplacée, la fit sourire car elle savait très bien que ce ton ironique, qu'elle utilisait souvent était connu de toute la cour; et cela lui plu.

Elle attendi avec impacience la réaction de François, qui ne tarda pas car pour un homme de son âge, il avait encore une très bonne répartie .
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Dim Juil 03 2005, 12:39

Citation :
" Allons y mon chèr, ces jardins sont si beaus sous le clair de lune et puis maintenant que le vacarme du feux d'artifice s'est tu, nous pourrons parler a notre aise, si bien sur vos vieilles oreilles y consentent ."

François se demandais a quoi jouait Athénaïs. Mais il était si heureux de son accord, et de pouvoir exercer sa verve, qu'il ne lui tint pas rigueur de ce ton quelque peu moqueur.

Il lui présenta son bras.


-Mes vieilles oreilles retrouvent leur jeunesse a l'entente de votre voix pleine de bon sens, madame. Vos mots conaissent le secret de la fontaine de jouvence !

Et il ajouta, malicieux :

-Et si, par malheur, vous resteriez muette, je vous écouterais avec mon coeur....

Il ne pu s'empecher un sourire de satisfaction. Il esperait vraiment plaire a madame de Montespan.... Et puisque la vigueur de l'âge lui avait été otée par les année, il ne lui restait que le raffinement et l'esprit pour la séduire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Dim Juil 03 2005, 17:56

Citation :

Mes vieilles oreilles retrouvent leur jeunesse a l'entente de votre voix pleine de bon sens, madame. Vos mots conaissent le secret de la fontaine de jouvence !

Saint-Aignan avait vraiment une âme noble, et beaucoup d'esprit, ce qui plu a Athénais mais une chose la mettait mal à l'aise.
François avait il encore des sentiments amoureux pour elle ou simplement de l'amitié, cette idée la mi mal à l'aise et son visage se durcit.
Et ce qui suivit ne fit que la conforter dans cette idée.

Citation :

Et si, par malheur, vous resteriez muette, je vous écouterais avec mon coeur....

* Oh Parbleu, qu'ais-je fais, cet homme si gentil je ne veus pas encore le décevoir.*

Elle regarda Saint-Aignan avec la résolution de lui dire ses pensées, pour que celui ci ne se fasse pas d'illusions.

" Chèr ami, allons nous promener a présent, il y a quelques choses à propos desquels nous devrions discuter. Et je pense que cela est urgent."

La surprise se lu dans le regard de Saint-Aignan, mais La Montespan pris son bras et commenca a marcher en direction des jardins .
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Lun Juil 04 2005, 10:36

Citation :
" Chèr ami, allons nous promener a présent, il y a quelques choses à propos desquels nous devrions discuter. Et je pense que cela est urgent."

Saint-Aignan fut surpris de voir Athénaïs si préssée. Trouverait-elle ses traits trop entreprenant ? Parfois François n'apercevait pas la limite, entrainez comme il l'était par la douce mélodie des mots agencés l'un apres l'autre...

Et alors qu'elle le conduisait a grand train, un autre jeu lui venait a l'esprit. Impossible de se taire cette fois encore, François ouvrit la bouche pour parler de sa voix rieuse :


-Cela vous choque-t-il ? Mais pour vous plaire, je pourrais apprendre a lire sur les levres....

François rit lui-même de sa plaisenterie. Il se sentait si bien au bras de Mme de Montespan que même son air grave ne lui faisait pas peur. Il pensa faire un poeme sur cette peau veloutée a peine dévoilée sous le tissus volage de sa manche....
François était comme ça. Il aimait, il écrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Lun Juil 04 2005, 11:36

Citation :
-Cela vous choque-t-il ? Mais pour vous plaire, je pourrais apprendre a lire sur les levres....

La Montespan regarda Saint-Aignan un instant, son esprit était bien subtible, et son humour plaisait vraiment a Athénais, mais il fallait qu'elle mette les choses au clair avec cet homme avant que celui ci se fasse de fausses idées . Si elle voulait avoir une chance de le garder comme ami .

Elle décida donc de s'arréter pour s'asseoir sur un des magnifiques banc blanc des jardins. Imiter par François. La Montespan se tourna vers Saint-Aignan, et lui dit de la voix la plus douce qu'elle pu trouver a cet instant.


" Chèr ami, il y a une question que j'aimrais éclairsir avec vous. Vous savez que j'aime mon mari et que le roi lui meme me fait des avances, c'est pourquoi je voulais vous demander avec toute la sincérité que mon coeur porte, si vos sentiments envers moi son digne d'un ami ou si ils sont plus fort que cela. Répondez moi sincèrement monsieur car mon âme ne saurait supporter de rester dans une incertitude si lourde a porter . "

Ses paroles résonèrent dans sa tête, comme le son des cloches de Notre-Dame. Son embaras fut si grand, que le Montespan rougit et baissa les yeux en attendant la réponse de Saint-Aignan .
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Lun Juil 04 2005, 13:09

Athénaïs s'assit, et pris vite la parole avant même que Saint-Aignan ait pu lui demander quoi que se soit.

Citation :
" Chèr ami, il y a une question que j'aimrais éclairsir avec vous. Vous savez que j'aime mon mari et que le roi lui meme me fait des avances, c'est pourquoi je voulais vous demander avec toute la sincérité que mon coeur porte, si vos sentiments envers moi son digne d'un ami ou si ils sont plus fort que cela. Répondez moi sincèrement monsieur car mon âme ne saurait supporter de rester dans une incertitude si lourde a porter . "

François vit La Montespan rougir et se demanda a l'instant si ce n'était pas feint. Que désirait-elle ? Qu'il lui avoue qu'il faisait en secret des poemes sur elle ? Elle le savait depuis longtemps, François ne manquait jamais de lui faire la cour. Mais se serait trop dur pour lui de lui avouer tout en bloc. Les déclarations... ce n'était pas son fort.
Au moins la farouche Athénaïs l'appelait-elle "cher ami" ! Mais c'était tout de même un coup dur pour lui, si elle voulait des avoeux, c'est qu'elle préférait mettre court a ce jeu de séduction qu'avait entrprit François.

Saint-Aignan se leva, pris la main de La Montespan et la baisa. Son sourire s'était envolé.


-Aimez votre mari, je ne vous empecherais pas. Mais surtout gardez vous du Roy. Il est en ce moment.... disons que je ne l'ai jamais vu avec autant de conquete en perspective. Ce qu'il lui faudrait, ce serait une bonne petite guerre pour le défouler.

Saint-Aignan n'avait pas chercher a faire de l'esprit cette fois. On lui avait demandé d'être honnete, il l'était. Il s'inclina de nouveau en reculant.

-A présent je dois vous laisser. Il se fait tard et je tombe de fatigue. Vous comprenez.... l'âge.

Saint-Aignan n'était pas le moins du monde fatigué, mais il se sentait extrémement frustré, et surtout las. Si seulement cette satanée vieillesse ne rebutait pas la belle Athénaïs, elle qui ne se refusait même pas au Roy ? Le Roy, le pire des amants.
François tourna les talons et se retrouva en peu de temps devant le perron, qu'il passa apres un dernier regard triste sur Athénaïs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   Lun Juil 04 2005, 14:18

Athénais ne s'attendait pas à ce qui arriva, François lui dit des choses bien étanges .

Citation :
Aimez votre mari, je ne vous empecherais pas. Mais surtout gardez vous du Roy. Il est en ce moment.... disons que je ne l'ai jamais vu avec autant de conquete en perspective. Ce qu'il lui faudrait, ce serait une bonne petite guerre pour le défouler.

Comment cet homme pouvait parler ainsi du roi, mais ce qui était pire c'est la façon dont il voyait Athénais, celle ci n'avait aucunement l'intention de céder au roy, surtout en ce moment ou ses maitresses s'accumulaient dans ses appartements . Elle voulut donc s'éxpliquer :

" Mais François, vous ne comprenez ........."

Il ne la laissa pas finir et dit avec précipitation

Citation :
-A présent je dois vous laisser. Il se fait tard et je tombe de fatigue. Vous comprenez.... l'âge.

* Comment peut-il se défiler à un moment pareil et prendre son âge comme raison valable, cet homme serait_il un lâche ?*

Avant même qu'Athénais s'en rende compte, François s'était retirer.
La Montespan devait être destinée a rester dans la solitude ce soir encore. Quelle vie ! Les femmes la détestait pour sa beauté et son caractère fort et les hommes ne voulaient qu'une chose d'elle, l'aimer.
Jamais elle ne pourra avoir de véritable amis.

Elle s'en alla a son tour mais au lieu d'aller dans ses appartements elle alla en direction du bois, là bas au moins il n'y aurait personne pour la juger .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ballade avec Heloïse   

Revenir en haut Aller en bas
 
ballade avec Heloïse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ballade avec gintoki
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: