1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appartements du duc d'Albray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duc d'Al
Invité



MessageSujet: Appartements du duc d'Albray   Jeu Oct 06 2005, 15:10

[suite de la bibliothèque]

Chemin faisant, le duc eparpillait les morceaux de lettre qu'il avait déchiré dans des couloirs mais aussi dans des vases, des armures et près des statues.
Les morceaux étaient si petits qu'on ne les remarqurait qu'en faisant un très grande attention.
Il ouvrit la porte de son appartement et y entra.
Il se regarda dans le miroir et vit un homme au sourir dédaigneux mais en même temps sadique et sinistre. Ses voix brillaient comme des flammes de l'enfer. D'Albray se demanda même comment serait sa voix et en eut un frisson de jubilation.


-Je suis monstrueux, et j'aime ça

Chuchota-t-il. Il se découvrait un nouveau visage, jamais il n'était comme ça. Mais après tout, il faut être ouvert à tout n'est-ce pas?
Après dix minutes de l'auto-admiration Prosper alla fouiller dans son armoire et en sortit une robe de moine avec une grande capuche. Puis il sortit un poignard et un flocon rouge.
Il avait prévu depuis longtemps le fait de revoir l'assassin de sa mère. Aussi s'était-il paré de tous les accessoires nécessaires pour satisfaire sa vendetta.

Le Prudhomme se deshabilla et enfila la robe du moine jesuite, ensuite il ouvrit le flocon rouge et renversa le contenu sur une assiète. Après quoi il y trempa la lame de son poignard. Ceci fini, il cacha l'arme dans la manche d'une telle façon à la saisir le plus rapidement possible. Il ne voulait pas laisser de preuves, aussi mit-il l'assiete et le flocon dans un sac. Il appella son fidele laquais et le chargea de cacher le sac bien loin de Fontainebleau. Pour ne pas qu'il raconte tout ceci à ses compères, il lui mit dans les mains une bourse bien lourde.


*Bon, il faudrait que je demande à mon père une bourse, moi ! Bientôt je n'aurai plus de quoi acheter à manger...*

Le laquais fut étoné de voir son maître habillé en moine, le duc le remarqua. Il soupira et lui donna une autre bourse et lui dit ceci

-Je t'ajoute ceci à la seule condition que tu partes loin de Fontainebleau à la minuite qui suit. Retourne à Albray, près de mon père et dis lui que sa femme et son enfant qui naquit guère seront vengés.

Tous deux sortirent en même temps des appertements du duc. L'un se dirigea vers la sortie, le second vers les appartements de Mlle de Sicée de Sicée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Appartements du duc d'Albray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les appartements au dessus des écuries
» Eclats de voix [Terminé]
» Une journée du roi Louis 14
» Le Palais des Rois d’Arnor. –Appartements Royaux
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: