1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Souper de Blaise et Marius...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Souper de Blaise et Marius...   Dim Oct 23 2005, 19:11

Besméatix et Châteaubriand pénétrèrent dans l'auberge bras dessus bras dessous, sans se soucier de ne pas attirer l'attention d'ailleurs. Pour peu, étant donné la mine joyeuse des deux comparses, on aurait pu croire qu'ils avaient déjà ingurgité une ou deux bouteilles... Mais c'était très peu connaître la bonne humeur toute naturelle de Besméatix, qui avait profité de la marche en tentant de dérider son partenaire avec quelques blagues grivoises. Ils se choisirent une table au beau milieu de la salle, et Besméatix, sachant que son habit commandait le respect, héla l'aubergiste de sa table, sans se soucier de se lever.

- Aubergiste! Apporte nous de ton fameux gigot et quelques bouteilles de ce fameux petit vin d'Anjou que j'ai goûté l'autre jour!

Au demeurant, l'aubergiste, qui connaissait bien Besméatix, afficha un grand sourire et fit signe qui cela ne saurait tarder. Deux Mousquetaires qui venaient pinailler dans son auberge, voilà qui pouvait être de bonne ou de mauvaise augure : soit les clients seraient plus calme, soit, au contraire, les Mousquetaires, une fois bien imbibés d'alcool, voudraient défier un peu tout le monde de leurs lames... Mais connaissant le tempérament de Besméatix, cela n'inquiéta guère l'aubergiste...! Car le Sous-Lieutenant des Mousquetaire avait, sous son habit, tout les attributs d'un gros ours patient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Lun Oct 24 2005, 10:04

Chastignac avait suivi les indications de Racine... et en effet, elles se trouvaient être véridiques. Finallement, l'auberge n'était pas si difficile a repérer... tsss... Adrien... que tu peux être bête parfois !

Le cheval stoppa net devant la porte, et Adrien étouffa un soupir... il glissa le plus difficilement du monde pour atterir sur les pavés avec un bruit métallique des éperons.


-Allez, tu vas pouvoir te reposer...

Mais non, Chastignac ne pu pas. En effet, a peine eut-il ouvert la grosse porte de bois, que la premiere vision qui lui apparut fut deux uniformes a croix dorée sur fond bleus... non ! Chateaubriand et un acolyte, ici ? Avait-il été prévenus ? Hereusement, ils étaient de dos, et trop occupés a boire pour avoir perçu sa présence..

Le plus silencieusement qu'il pu, Chastignac rebroussa chemin, reculant a pas délicats jusqu'a retrouver l'atmosphere sombre et puante des rues. Il referma tout aussi doucement la porte et se dirigea ensuite, courrant cette fois, vers son cheval qu'il enfourcha sans penser a la douleur.
Vraiment, il fallait trouver une auberge moins bien fréquentée... afin d'être sûr que des casaques royales n'y soient pas !


(http://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?p=7376#7376)

_________________


Dernière édition par le Sam Nov 12 2005, 09:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Lun Oct 24 2005, 20:30

Elrohir marcha dans la rue en direction de l'auberge. Il croisa un homme à cheval et Elrohir lui leva son chapeau en signe de politesse. Il se rendit à la porte de l'auberge et il ouvrit. Il devait y aller pour maintenir son réseau de contact intact

La première chose qu'il vu en entrant dans l'auberge c'était deux mousquetaires, un peu... joyeux selon lui. Il était de mise qu'il aille les saluer. Il avança vigoureusement vers eux et il leva son chapeau en signe de bonjour:

- Bonjour Chateaubriand, Besméatix, quel bon vent vous fait feter de la sorte?

Elrohir se tordit les mains. Il avait eu un froid envers lui et Besméatix, mais Elrohir voulait oublier cette histoire du passé. Après tout, ils étaient maintenant tout deux indemme:

- Besméatix, je tiens à vous présenter mes excuses pour vous avoir parler de la sorte, l'autre jour dans la foret. Vous nous aviez sauvé la vie et je n'avais pas le droit de vous parler de la sorte. Allez, on efface tout et on recommence, qu'en pensez-vous?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Ven Oct 28 2005, 14:58

Chateaubriand etait d'humeur joyeuse. D'abord maussade, la bonne humeur e Besmeatix l'amena tout de suite a se derider, chose qui continua lorsqu'ils deciderent d'entamer un plat succulent et une bonne bouteille.

Ils venaient de commencer a tester leurs papilles tout en se racontant des prouesses passees alors que Elrohir arriva a leur table.

Tout d'abord, Marius se depecha de se lever pour le saluer, mais un regard de ce dernier l'indiqua que ce n'etait pas necessaire.

Citation :
Bonjour Chateaubriand, Besméatix, quel bon vent vous fait feter de la sorte?
Ah, que la bonne humeur...la bonne compagnie, le bon vin et un bon plat chaud!

Citation :
- Besméatix, je tiens à vous présenter mes excuses pour vous avoir parler de la sorte, l'autre jour dans la foret. Vous nous aviez sauvé la vie et je n'avais pas le droit de vous parler de la sorte. Allez, on efface tout et on recommence, qu'en pensez-vous?

Le jeune homme regarda ses 2 superieurs, attendant de voir la suite. Il n'etait meme pas au courant des mesantentes entre sessuperieurs. C'etait d'ailleurs plutot rare que des altercations entre des officiers mousquetaires ne soient connus. Ceux des mousquetaires de grades inferieurs par contre...ne passaient pas inapercus, etant plutot drole d'assister les rivalites.

Au mieuxdonc, ils seraient 3 a festoyer autour d'une bonne bouteille de vin! ou plutot...une bonne dizaine de bouteilles! Les autres allaient surement venir aussi, cette auberge etant leur endroit de mise d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Ven Oct 28 2005, 17:41

Besméatix était maintenant d'une humeur des plus joyeuses... deux verres de vin avalés en quelques minutes aidant... Pas que l'alcool eut déjà commencé à faire effet : il en fallait beaucoup plus à Besméatix pour que la tête lui tourne. Simplement, l'idée d'une bonne soirée l'enchantait au plus haut point. Dans ces moments, les vieilles rancoeurs ne tenaient plus, et on aurait facilement pu l'imaginer accorder le pardon à un homme qui lui aurait coupé les deux jambes avec une hache s'il était venu s'excuser! Aussi, il se leva bruyamment de table, manquant de la renverser au passage, et passa son lourd bras autour des épaules du Sous-Lieutenant de Verchère.

- Mais voyons, mon cher ami, tout ceci est du passé! Venez-vous assoir avec nous, Elrohir. AUBERGISTE!! TROIS AUTRES BOUTEILLES!!

Et il se rassit, agrippant au passage un bon morceau de gigot qu'il engouffra en moins de deux.

-... ET UN AUTRE GIGOT!

Il prit un autre généreux morceau...

- Finalement, à bien y penser... DEUX AUTRES GIGOTS!

Il remplit alors les verres de ses deux comparses ainsi que le sien, qu'il prit soin de vider auparavant. Il leva ensuite sa coupe en l'air.

- Mes amis, buvons... tiens, à quoi pourrait-on boire?

Comme si un prétexte avait vraiment été nécessaire de toute façon...

- Ah oui! À la santé de notre très cher chef, le noble D'Artagnan! En espérant que la cours de France ne parviendra pas à le rendre complètement fou!

Les verres se cognèrent en l'air, au centre de la table, et quelques gouttes retombèrent sur la table tandis que, en haut, le liquide passait d'un verre à l'autre... Les vieilles coutumes du temps des Chevaliers, qui procédaient ainsi afin de s'assurer qu'aucun de ses compagnons de table n'avait versé de poison dans leur verre, avaient perduré jusqu'à ce jour, bien que bien peu puisse se rappeler de la signification originale du geste...

Les discussions allèrent bon train, les bouteilles de vin se vidaient à un bon rythme, et l'on parlaient maintenant des grandes batailles auxquels chacun avait participé.

- Ah, les jeunes aujourd'hui... vous êtes forts et courageux, mais bien mieux équipés que nous à l'époque! Vous rappelez vous, Elrohir, de la charge du Fort St-Philippe? À l'époque, nous n'avions, comme arme, que notre seule rapière et nous devions charger les Espagnols qui tenaient, eux, des mousquets! Mais je me souviens encore de la charge de D'Artagnan, qui a été le premier à mettre les pieds dans la place forte! Il a dû tuer au moins... bah... une trentaine d'hommes à lui seul!

Ce chiffre, bien sûr, pouvait être divisé sans peine par deux... mais si on n'exagérait point, les histoires ne devenaient plus aussi intéressantes...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Sam Nov 05 2005, 01:09

Elrohir but une gorgée du vin que Besméatix lui proposait, mais rien de plus. Il n'aimait pas beaucoup l'alcool.

Après les récits de son compatriote, Elrohir lui dit:

- Vous avez bien raison, les jeunes de nos jours ne connaissent pas ce que c'était de vrai combats. Si je me souviens bien, vous aviez reçu, à St-Philippe, une balle dans l'arrière-train? Il y a-t-il toujours la cicatrice

Elrohir rit de bon coeur. Il continua:

- Mais Besméatix, vous vous devez de savoir que lorsqu'on le sait se servir à la fois des mousquets et de la rapière, comme vous le dites si bien, on peut devenir un guerrier tout à fait dangereux sur un champ de bataille. Je dirais meme que si on peut se servir du terrain de combat à son avantage, on peut être un véritable diable, pouvant faire changer la défaite en victoire. Bien entendu, il faut de la pratique, voir même se servir de ses mousquets comme projectile et au diable les dépenses

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Sam Nov 05 2005, 03:47

Chateaubriand se rejouit tout a fait. On fit la paix, le vin coulait a flot, les morceaux de gigots commandaient repandaient une odeur delicieusement tentante pour les papilles. Le ton montait bruyamment et d'autres mousquetaires vinrent se joindre a eux. D'autres commandes diverses s'elevaient plus ou moins clairement, aboyes au-dessus de tout ce brouhaha festif.

Il ecouta meme les recits que lui raconterent les deux grades. C'etait donc vrai que toutes ces quasi-legendes? Lui-meme, etant petit avait entendu les prouesses decrites. Elles restaient essentiellement les memes.

Voila que Besmeatix et Elrohir racontait maintenant une tres fameuse bataille alors que 2 joyeux lurons se deciderent a monter sur un grande table et a imiter les personnages de cette aventure. Plusieurs voyageurs ou des civils ainsi que le tavernier s'arreterent et s'approcherent pour ecouter le recit si bien narrer.

Marius commencait a avoir drolement chaud. L'alcool et le nombre de personnes presentes n'aidaient pas du tout.

On termina avec humour l'histoire par des accolades des mousquetaires accompagnees de coups de poings amicaux alors que Besmeatix, Chateaubriand et Elrohir pivoterent cote tactiques tandis que la bande en casaques entonnerent une chanson grossiere en envoyant de la boisson un peu partout sur le plancher, leur estomac ayant deja eu une large part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Lun Nov 07 2005, 21:29

Un cercle s'était formé autour d'eux, et il n'en fallu pas plus pour que Besméatix fasse valoir ses talents de conteurs, narrant, de sa voix tonitruante, les exploits de la bataille du Fort St-Philippe. Et, force était d'admettre que Besméatix savait captiver un audience. Lors de cette fameuse journée, il était aux premières loges pour le spectacle, suivant de quelques pas seulement D'Artagnan alors que le futur Lieutenant des Mousquetaires chargeait les Espagnols tête baissée.

Citation :
Si je me souviens bien, vous aviez reçu, à St-Philippe, une balle dans l'arrière-train? Il y a-t-il toujours la cicatrice

L'assistance éclata de rire à l'allusion d'Elrohir, et Besméatix s'y joint de bon coeur.

- Et comment qu'elle y ait toujours! D'ailleurs...

... il tripotait sa chemise, tentant d'atteindre le pendentif qu'il avait autour du cou. Il l'extirpa finalement, après quelques secondes de combat, l'élevant au-dessus de la table.

- ... d'ailleurs, j'ai même conservé la balle!

Nouveaux éclats de rire, suivis de quelques applaudissements... Besméatix, le sourire fendu jusqu'aux oreilles, jetait un coup d'oeil du côté de Châteaubriand, qui semblait lui aussi s'amuser ferme. Le turbulent Gascon en profita alors pour remplir les verres de tous ceux qui se trouvaient à table, y compris celui, déjà presque plein, du Sous-Lieutenant de Verchère. Besméatix vida son verre en quelques gorgés. Il agrippa ensuite une bouteille, qu'il se réserva en la posant devant lui. La soirée était encore bien jeune... et le Sous-Lieutenant de Castelneau-Magnoac encore bien loin de sa limite!

Lorsque la discussion prit une tournure plus stratégique, le public se dispersa tranquillement, en titubant...

- En effet, ils sont bien utiles, les mousquets... Mais je persiste à croire que l'épé est une arme bien plus noble, mon cher de Verchère. Quel respect a-t-on pour son adversaire, alors qu'on s'en débarasse à des dizaines de mètres de distance, en comparaison à celui qu'on acquiert en combattant de façon rapproché, à l'épé, en observant ses yeux et ses gestes?

Il eut alors une léger hoquet, qu'il tenta de contrôler. Un Mousquetaire, passant par là, éclata de rire et lui balança une grande claque dans le dos, et ç'en fut fini du hoquet du Sous-Lieutenant.

- Merci, Louis!

Et Besméatix replaça son chapeau, avant de se tourner vers Châteaubriand, qui semblait rouge comme une tomate bien mûre...

- Qu'en pensez-vous, cher ami? Vous préférez le mousquet, ou la rapière?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Mer Nov 09 2005, 23:33

[
Citation :
Et Besméatix replaça son chapeau, avant de se tourner vers Châteaubriand, qui semblait rouge comme une tomate bien mûre...
vraiment? et moi qui pensait que c'etait une pivoine bien rouge...Wink]

Chateaubriand commencait a sentir les effets de l'alcool dans son systeme. En effet, cela faisait bien 3 bouteilles qu'il partageait avec Besmeatix, et il avait vaillamment fait cul sec avec tous les verres qu'on lui avait presentes. Sentant la chaleur monter, il commenca aussi a perdre de sa logique et a rire bruyamment, son qui se melangeant assez facilement avec la cacophonie qui regnait dans la taverne.

Citation :
- Qu'en pensez-vous, cher ami? Vous préférez le mousquet, ou la rapière?
Il se leva et degaina energiquement sa propre rapiere, titubant un peu avant de se faire empoigner le collet par quelqu'un a proximite qui l'aida a maintenir son equilibre.

"La rapiere pardis! Les mousquets...c'est pour les poltrons! Les mauviettes! Qui ne pourrait pas tirer avec un mousquet non d'un chien! Ma grand-mere pourrait le faire!!!"

Marius riait bien des nouveaux gardes qui ne savaient pas toujours utiliser les armes blanches et optaient toujours pour les armes a feux. Tres bien, mais que fait-on si on manque la cible? Le coup est parti, faudra recharger. Mais pendant ce temps, l'ennemi foncait lui! Et de toute facon, quel honneur et fierte y avait-il a vaincre l'adversaire avec une balle et un peu de poudre? La chance y avait aussi son compte dans le mousquet! les balles perdues n'etaient pas rares!

Il s'affaissa sur son siege, ou il regaina son epee et mordit a pleines dents dans un morceau de viande succulent en arrosant avec une autre tournee. Chateaubriand aurait d'ailleurs peut-etre du avaler sa bouchee avant de prendre un coup alors qu'un jeune en casaque lui envoya une tape que seuls les mousquetaires savaient en donner. Resultat? Le pauvre s'etouffa et devint encore plus rouge qu'il ne l'etait deja. En fait, cela tournait dangeureusement au violace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Jeu Nov 10 2005, 14:15

Elrohir vit Chateaubriand en train de s'étouffer. Il lui donna de violentes tapes dans le dos, essayant de le sauver.

Après quelques bonnes tapes, sa gorge se mit à respirer:

- Mon cher, avant d'Apprendre à manier les armes, vous devriez d'abord apprendre à bien manger

Elrohir rie à vive voix. Il se retourna vers Besméatix et lui dit:

- Bien, je dois vous quitter sur ce, j'ai des choses à voir. Passez une bonne soirée, mes amis

Elrohir inclina la tête et il sortit de l'Auberge

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Jeu Nov 10 2005, 19:44

(HRP : LOL! Une pivoine bien rouge.... j'aurais dû y penser! Wink)

Besméatix avait approuvé de la tête tout au cours du discours chancelant de Châteaubriand, ponctuant le tout d'un "OUI, MONSIEUR!" bien senti vers la fin. Il en avait profité pour agripper un quatrième bouteille, qu'il s'acharnait à essayer d'ouvrir, ne parvenant qu'à briser le bouchon de liège. Pendant que Châteaubriand s'étouffait, Besméatix tentait toujours de sauver cette bonne bouteille. Soudain, il déposa la bouteille sur la table et se leva brusquement, dégainant son épé.

- FAITES PLACE!!

Et d'un vaste et vif élan, il sabra la bouteille. Satisfait, il tenta de rengainer sa rapière... mais rata son étui, et l'arme alla se planter dans le plancher à quelques centimètres de son pied gauche. Aggripant l'épé par le manche, il la ressorti du plancher, et constata alors qu'une plume se trouvait embrochée sur la lame. Demeurant interdit pendant quelques instants, Besméatix jeta alors un regard aux alentours... avant de remarquer que la plume du chapeau de Châteaubriand, qui venait de recracher un morceau de gigot, avait été coupée près de la base. D'un geste vif et subtil, malgré le taux d'alcool dans son sang, le Gascon récupéra la plume et la ramena derrière son dos, avant de la laisser tomber sur le sol. Les quelques spectateurs, du reste en aussi mauvais état qu'eux, qui avait vu la scène n'en pouvaient plus de se tordre de rire. Besméatix envoya alors son pied au derrière de l'un d'entre eux, pour la plus grande joie de ceux qui se trouvait aux alentours.

Il déposa alors sa grosse patte sur l'épaule de Châteaubriand.

- Mon ami, je suis bien aise de constater que vous êtes toujours en vie!

Il avisa alors le verre encore plein d'Elrohir, alors que celui-ci quittait les lieux sous les salutations chaleureuses de l'assistance.

- Ah, ce Sous-Lieutenant de Verchère, quelle mauviette...

Besméatix prit son verre et fit cul-sec, sous les applaudissements fournis des fêtards. Finalement, il se redressa à demi sur son siège, l'air faussement offusqué.

- Messieurs, messieurs! Ne voyez-vous pas que mon ami et moi tentons de discuter sérieusement?

Plusieurs éclats de rire se firent entendre, mais la foule se dispersa néanmoins. Les habitués savaient que, bien que réchauffé, le Sous-Lieutenant Besméatix était loin d'avoir atteint sa limite...!

- Ah, la belle vie que nous faisons, ici à Paris! Saviez-vous, cher ami, que vous avez devant vous un fier descendant de Comte. Ma pauvre mère n'a cependant pas eu le temps de me dire de qui je tenais mon penchant pour la bouteille, par contre!

Il éclata d'un gros rire franc, particulièrement fier de ce jeu d'esprit... qui n'en était pas un, au fait!

- Mais je suis bien heureux de me retrouver ici aujourd'hui, plutôt qu'à moisir sur une terre en perdant mon temps dans des jeux de coulisses aussi faux que niais!

Il leva de nouveau son verre... qui était plein, une fois de plus.

- À Paris la magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Jeu Nov 17 2005, 04:51

Chateaubriand se remit de sa transformation en raisin temporaire. Il regarda autour de lui, un air perdu s’affichant sur ses traits.

"FAITES PLACE!!"

Marius n’eut pas le temps de se relever pour revenir a son gigot et a son vin qu’une lame fendit l’air a proximite et decoupa la plume sur son couvre-chef. Ivre qu’il etait , le jeune major ne se rendit pas compte, qu’en moins de 10 minutes, il venait encore de froler la mort. Decidement, cette soiree s’annoncait aussi dangereuse qu’un champ de bataille! Il fut encore plus perdu alors que l’hilarite generale gagna la foule. De bon cœur, mais surtout parce qu’il commencait a etre franchement ivre, il se mela au rires de ses comperes. Le mousquetaire rit de la blague de son compagnon. Decidement, il ne savait presque rien sur son superieur! Que de surprises. Il se leva soudainement pour suivre le toast de Besmeatix, provoquant une destabilisation complete, le projetant sur son derriere et s’endormant sur le coup. Ce jeunot ne savait pas encore comment on fetait chez la compagnie des Mousquetaires du Roy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besméatix
Poete


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   Ven Nov 18 2005, 04:22

Quand l'assistance vit Châteaubriand s'effondrer, un tonnerre de rire se fit entendre, déranger simplement par le léger ronflement du jeune major. Besméatix, bien évidemment, était l'un d'eux... Relevant son verre...

- Ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers!

Nouveau tonnerre de rires et de tapes sur les cuisses... mais qui fut interrompu par l'arrivée, sur place, du Sous-Lieutenant Maranda.

- SILENCE!

Le ton, autoritaire, eut raison de l'euphorie générale. Même Besméatix avait interrompu son élan, et tentait maintenant de se dissimuler aux yeux de son collègue... Maranda repris la parole :

- Tous les Mousquetaires doivent dès lors retourner dans leurs quartiers, sous l'ordre impérative du Lieutenant D'Artagnan. Plus de renseignements vous seront donné lors de votre arrivée. Levé demain matin à 4h30. Messieurs...

Il s'interrompit quelques instants, venant d'apercevoir le Sous-Lieutenant Besméatix, le nez un peu plus rouge que de normale..

- ... messieurs, je vous conseille de bien récupérer car la journée de demain sera longue.


Sur ce, le Sous-Lieutenant Maranda quitta les lieux. Le silence régna encore quelques instants, et ce furent des voix sérieuses et intriguées qui s'élevèrent par la suite. Conscient de ses fonctions, Besméatix reprit la parole.

- Mes amis, la fête est finie pour ce soir. Mais n'ayez crainte, ce n'est que partie remise.

Applaudissements enthousiastes...

- MAIS... Mais le devoir, pour l'instant, nous appelle. Que chacun paie sa note et se rende à Fontainebleau dans le calme.

Il se tourna vers l'homme qui se tenait à sa droite :

- Clermont, je vous laisse ma note, en échange de quoi j'oublie ce que vous me devez pour cette partie de dés que nous avons joué l'autre soir.

Satisfait de s'en tirer à si bon compte, le dénommé Clermont acquiesa de la tête. Il n'avait pas remarqué, cependant, que Besméatix dissimulait trois bouteilles toujours pleines sous sa casaque. Elles iraient dans sa réserve personnelle...!

- Bucy... aidez-moi à porter le Major...

Avec l'aide du sergent Bucy, Besméatix releva Châteaubriand, et le trio s'éloigna tant bien que mal vers la sortie. De son côté, l'aubergiste était plutôt satisfait de la situation : pour une fois il n'y aurait pas trop de casse...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souper de Blaise et Marius...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souper de Blaise et Marius...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le souper de la cour du roi ....
» Invitation au souper de julien cassart
» Roubaix Lille Métropole by Marius. Stats please. Cherche rouleur ayant plus de 73
» date et lieu du souper du roi
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: