1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Invité



MessageSujet: Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....   Mer Nov 02 2005, 16:04

Une grande salle, où de nombreux rires et conversations se font échos. Dans laquelle on peut y voir différentes tables, certaines prévues pour les jeux de table tels que le backgammon ou son prédecesseur le trictrac et d’autres pour les jeux de cartes, en ce moment quelques échanges avaient lieu entre le jeu de l’Hombre, le triomphe ou encore celui de la mouche. Et bien entendu située au milieu de la salle, la table de billard, l’un des jeux les plus prisés.

Un homme, fort bien habillé faisant son apparition dans cette pièce.. lieu où l’amusement et les rires n’étaient qu’une façade de plus dans ce monde de faux-semblant. L’homme s’accordait à merveille avec cet univers où les complots étaient de mises, tout le monde sachant pertinamment que peu de personnes n’étaient sincères et qu’ils n’étaient que des pions évoluant en tenant leurs rôles dans cette immense scène qu’était Fontainebleau.

La cour qu’était-ce donc que le moyen qu’avait le roi de surveiller les nobles plus avides de pouvoirs et enclin à de nombreuses conspirations ? Mais tout le monde y trouvait son compte et ce n’était pas pour autant que certaines machinations avait lieu, loin des oreilles d’autrui mais tout en étant toujours proche.

Tenez ici même dans cette salle, des gestes anodins peut être, courant sûrement... ais tous révelateurs pour un oeil expert de tricherie ou de manigance.
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....   Ven Avr 28 2006, 17:21

Soir de jeu par nuit d'orage

***


En sortant de l'antichambre du cabinet royal, Evangéline eut la surprise de voir, dans un repli du couloir, la marquise d'Aubervillers, entourée de celle de Joinville et de la comtesse de Sens. Bien qu'elles s'en seraient sans doute défendues, il lui semblaient bien que les trois comparses l'attendaient. La jeune femme s'avança vers elles qui feignirent de ne la voir arriver qu'au dernier moment, alors que sa sortie devait être getté depuis de longues minutes, mais Evangéline connaissait ce genre de détours sur la pointe de des doigts et aussi fit-elle mine de se prêter à leur jeu:

-Mesdames...

Elle salua respectueusement la marquise et la comtesse qu'elle n'avait encore pas rencontrer aujourd'hui, mais qu'elle connaissait de longue date. Fardées jusqu'à la racine des cheveux, maniérées au possible, avides du moindre ragôt à colporter, bref, d'excellentes courtisanes en somme! Mais Evangéline ne leur reconnaissait de l'esprit et une conversation agréable et divertissante non dénuée de sarcasmes mais ceux ci n'étaient jamais sans fondements et elles ne connaissaient pas la méchanceté gratuite. Françoise d'Aubervillers s'empressa d'attaquer sur le sujet qui visiblement la faisait bouillonner:

-Evangéline, ma chère, voulez-vous vous joindre à nous dans le salon de jeu? Racontez donc à nos amis la fâcheuse aventure d'Amérique qui vous est arrivé! Louise me disait justement qu'il était arrivé la même chose à son cousin... rajouta-t-elle sans délais pour ne point trop paraitre curieuse.

Evangéline la devinait baveuse de connaitre tous les détails d'une histoire qui l'occuperait sans doute pendant une bonne semaine entière et puisque la brave Louise de Sens pourrait aider à rendre la chose plus crédible, l'actrice accepta de se donner corps et âme à son public...

Tandis que la petite troupe se mit à déplacer ses jupons de dentelles avec un frou-frou accordé, Evangéline improvisa alors sa fable à laquelle elle ne manqua pas d'ajouter des pincées d'un lyrisme tragique tout à fait poignant et un réalisme pathétique qui rajoutait encore de la véracité. Elle contemplait les visages tout à la fois stupéfaits, interdits et paradoxalement presque enjoués de ses trois compagnes que la quête d'exotisme et d'aventures rares poussait à tout croire même l'incroyable...

C'est ainsi babillantes que toutes les quatre pénètrèrent dans la salle de billard qui résonnait déjà du brouhaha des multiples conversations des courtisants qui profitaient de l'abscence du Roi pour savourer le peu de répit qui leur était accordé dans le rythme calé de l'Etiquette...


[Sujet ouvert à ceux qui veulent se taper une belotte ou papotter! mdrrr! Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....   Lun Mai 01 2006, 17:19

Elrohir arriva rapidement dans la salle. Il voulait y trouver Évangéline et il savait que la majorité des gens se trouvait ici. En entrant dans la salle, il arrêta pour observer à l'intérieur. Il remarqua Évangéline rapidement... elle qui semblait s'ennuyer. Cela était bien, un peu d'action pour la petite espionne ne lui ferai pas de tort.

Il sortit un morceau de papier sur lequel il avait écrit un message. Il attrapa par le bras le premier serviteur qui passait par là.... en le faisant pratiquement chuter au sol. Une fois qu'il fut stable sur ses deux jambes, Elrohir lui tendit le parchemin et dit au serviteur de le porter à la dame la-bas qui semblait être davantage concentré sur la fenêtre que la dame qui lui parle à ses cotés.

Le serviteur inclina la tête, signifiant qu'il avait compris qu'il devait remettre ce message le plus rapidement possible, sans être dérangé ou intercepté. Il s'éxecuta rapidement. Elrohir jeta un dernier coup d'oeil au serviteur en train de remettre le mot à Évangéline. Satisfait, il s'éclipsa avant qu'elle ne finisse de lire le mot...

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....   Mar Mai 02 2006, 10:10

-Ma bru est une femme tout à fait charmante...

La voix de françoise d'Aubervilliers ne parvenait plus aux oreille d'Evangéline que comme un très lointain babillage. Il ne semblait que rien ne pourrait l'arrêter ce soir. Déjà 20 minutes qu'elle parlait du mariage de son fils unique _soit 2 parties de billard pour les ducs de Beaufort et de saint-Simon, l'actrice avait compté_ et Evangéline ne penseait plus déjà qu'à rejoindre les bras de Morphée... Comme toutes les autres à leur table sans doute, même si, polies jusqu'au bout, elle affichait toujours le même air béa et hochait de temps à autre de la tête pour montrer qu'elles suivaient bien toujours la conversation.

*Bon sang, j'espère que je ne fais pas cette tête moi aussi...*

La jeune femme se triturait l'esprit dans le but de se trouver enfin une excuse qui lui permettrait d'abréger cette torture.
Soudain, on vint se mettre derrière elle. Un valet se pencha à son oreille et lui glissa un billet. La marquise, qui était à sa droite, emportée par sa logorhée ne remarqua même pas le traffic qui se faisait juste à côté de son coude. Certaines dames qui s'ennuyaient décédemment ferme ne purent s'empêcher de jetter un coup d'oeil pour une seconde de divertissement, les autres, trop occupée à composer leur visage concentré n'y prirent pas garde.
Evangéline quant à elle se demandait bien ce qu'on pouvait lui vouloir. la courtisane avait laissé l'espionne dans le cabinet du Roi et elle était à mille lieues de penser qu'elle la rattraperait ce soir.
Habilement, sous la table et entre deux plis de tissus, elle déplia le papier et ses yeux se portèrent aussitôt sur la signature. Elrohir.


*Quelle mouche l'a piqué! Oh monsieur De Verchères nous allons avoir une petite explication...*

Rapidement, elle parcourut le message des yeux et le replia aussitôt. Heureusement au même instant la marquise proposait de continuer la soirée dans ses appartements... Occasion rêvée pour Evangéline qui, après maintes embrassades, s'éclipsa vers sa chambre...

suite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien n'émancipe l'homme autant que le jeu....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anna × non, monsieur : l’homme n’a jamais rien inventé qui procure autant de bonheur qu’une bonne taverne ou une bonne auberge. (terminé)
» RUPTURE. ? CE QU'IL Y A DE PLUS PROFOND EN L'HOMME, C'EST LA PEAU. ?
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: