1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une maison presque déserte... (Gwenaël Arquambourg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une maison presque déserte... (Gwenaël Arquambourg)   Mar Nov 15 2005, 19:16

Gwenael était dehors, à s'occuper du cheval de trait de son père.De temps à autre, elle sentait sur son cou un souffle chaud, ce qui la faisait rire, quand elle s'occupait de ses sabots.Elle se retournait alors et lui chatouillait les naseaux ce qu'il détestait.Elle l'attacha alors à la barrière et rnetra dans la maison.Une fois à l'intérieur, elle se dirigea vers un coin où des affaires étaient entassées les unes sur les autres.Elle prit une selle, bien entretenue, qui était posée sur une construction en bois qu'elle avait faite elle-même il y a quelques années.Elle se retourna et prit une bride accrochée au mur à l'aide d'un vieux et gros clous.Elle retourna dehors et commença à harnacher le cheval avec douceur et attention........

Une fois qu'il fut préparé, elle monta en selle souplement (étant habituée à faire de longues heures de balades en dehors des champs) et le talonna doucement pour le mettre au pas.Balancée par les mouvements du cheval, elle se souvint alors que son père lui avait dit que ces harnachements lui avaient été offerts et qu'ils étaient très important pour lui.Elle lui avait répondu que une fois qu'il serait mort, elle les garderait et les entretiendrais avec toute l'attention qu'elle pouvait.Se réveillant comme d'un rêve, elle talonna plus fort son cheval et partit dans un galop effréné où sa monture semblait aller de plus en plus vite à chaque foulée.Ainsi, elle vit d'autres paysages que sa vieille maison.Le remettant à un petit galop, elle regarda le paysage autour d'elle et se dit encore une fois qu'elle ne pourrait jamais s'en passer.Quand elle aperçut le manoir, elle ralentit pour revenir jusqu'à l'arret..


-Qu'en penses-tu, pourrais-je un jour aller et venir à mon aise dans une pareille demeure? Me vois-tu avec une superbe robe et pleins de beaux atouts? Oh non, enfin moi, non.Je préfère rester ainsi, mais d'un côté, ne serait-ce que passer une journée dans cette grande maison me satisferait....

Elle décida de s'en approcher.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une maison presque déserte... (Gwenaël Arquambourg)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vot' maison préférée
» Maison de Nara
» Un dîner presque parfait
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: