1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Duchesse
Invité



MessageSujet: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Nov 29 2005, 21:43

Alienor de Goyave après avoir quitté Jean Racine arriva chez sa cousine la Marquise de Valoinseau.

Celle-ci faisait partie de la suite de la Reine . Elle l'accueillit non pas comme une cousine, mais comme une Duchesse, son accueil était protocolaire.


- Bonjour très chère Duchesse, je vous attendais. Comment c'est passé votre voyage ? calme ?

puis s'adressant au valet, veuillez porter les bagages de Mademoiselle la Duchesse dans ses appartements, la Reine a eu la bonte de vous octoyer des appartements privés, chère Cousine !


- Bonjour, madame la Marquise ! vraiment ? que de bonte et de génerosité de sa part, il faudra que je la remercie le plus rapidement possible.
Je ne m'attendais vraiment pas à tout ceci, je suis un peu confuse. Je vais donc de ce pas me rendre dans mes nouveaux appartements


-Non non, vous avez le temps de vous raffraichir dit la Marquise qui venait de se rendre compte qu'elle avait presque mit la Duchesse à la porte

- Non pas dit la Duchesse qui s'était redressée, elle jeta un regard hautain et dédaigneux à la Marquise,
Vous êtres trop aimable, je prefère rentrer me mettre à l'aise.

Sans lui laisser le temps de repondre elle fit un signe de tête à sa dame de compagnie et tourna les talons.

Elle laissa la Marquise atterée, cette jeune fille avait beau etre jeune elle n'en était pas moins duchesse, et s'en faire une ennemie n'était pas très intelligent.



XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


Alienor repartit dans les logements qui lui avaient été attribués. Elle était furieuse, elle avait été éconduite comme une pauvresse, elle ne l'oublierait pas !

Sa colère allait grandissant, l'humiliation avait été cuisante, mais arrivée dans les appartements tout disparut comme par enchantement.

L'appartement était grandiose. Les pieces étaient immenses et lumineuses. Il était sur deux niveau. La duchesse avait des balcons et un grand jardin. Tout était parfait, il était meublé sommairement juste ce qu'il fallait pour attendre de l'amenager à son goût.

Elle se dit que finalement, la Marquise ne la méprisait pas tant que ça pour avoir reussi à lui obtenir ce genre d'appartement.

Elle s'installat très heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Jeu Déc 01 2005, 20:55

Besméatix marchait, sans trop savoir où il allait d'ailleurs. Pensif, il avait raté quelques corridors et, au lieu d'aboutir dans les quartiers des Mousquetaires, il était maintenant dans l'aile des nobles. Sauf que ça, il ne l'avait toujours pas réalisé. Il repensait toujours à leur descente dans les égoûts, le jour précédent, et il voulait discuter de certains points avec D'Artagnan. Sauf que, voilà, distrait de nature, il n'aboutirait vraiment pas dans le bureau de son ami de longue date.

Toujours pensif, il cogna à une porte. Il ne lui vint même pas à l'esprit que, habituellement, il n'avait qu'à entrer dans la salle de conférence, sans cogner, sans se faire annoncer, sans même ralentir la cadence. En ce moment, notre bon Mousquetaire consacrait trop de son énergie à ses pensées. N'obtenant pas immédiatement de réponse, il cogna un peu plus fort, un peu agacé de devoir attendre. Sur le coup, il eut l'impression que cette attente était effectivement anormale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Jeu Déc 01 2005, 21:26

La Baronne alla ouvrir, bien sur la Duchesse n'avait pas encore de personnels, elle arrivait.

Alienor se disait que dans ses prochaines jours, elle serait très occupée à tout emmenager. Elle se demandait si elle aurait acces aux reserves du château ou s'il lui faudrait tout commander à Paris.

Paris !! rien que ce nom la faisait rêver, son père ne l'avait jamais emmené, enfin oui, mais elle était petite fille. Dés qu'elle aurait rempli ses devoirs envers le couple royal, elle irait visiter la Capitale.

Quand elle entendit frapper, elle sursauta, ce devait être la Marquise de Valoinseau, personne ne connaissant ces nouveaux appartements. Elle ne connaissait encore personne au Château sauf ce jeune écrivain qu'elle avait croisé.

Elle suivit la baronne, mais resta un peu eloignée de la porte comme il sied à son rang.

La baronne ouvrit la porte et se trouva devant un homme inconnu.


- Bonjour ! Vous chercher la Duchesse ? qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Jeu Déc 01 2005, 21:42

Pendant quelques instants, Besméatix ne sut quoi dire. En effet, quand la porte s'était ouverte, il avait failli passer le pied dans l'embrasure, certain de se retrouver devant son supérieur. Il avait reteint son élan à temps, néanmoins, et n'avait pas piétiné la baronne.

- Euh...

Il était soudainement un peu moins sûr de lui.

- Vous n'auriez pas vu D'Artagnan?

Soudain conscient de la stupidité de la question, il se rattrapa.

- Désolé, mademoiselle. Je suis Besméatix, Sous-Lieutenant des Mousquetaires du Roi, et je crois bien avoir cogné à la mauvaise porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Jeu Déc 01 2005, 22:25

La duchesse s'était rapprochée, c'était trop drôle, après Racine qui était rentré dans son valet voici un mousquetaire qui se trompait de porte. Cela ne faisait pas une journée qu'elle était arrivée. Il lui aurait fallu attendre presque 2 ans pour que ce genre de choses lui arrivent dans son immense château.
Cela promettait une vie mouvementée dans cette cour. Tout cela s'annonçait fort réjoussant.

Elle commençait à s'amuser.

- Florine ! faites entrer ce monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Ven Déc 02 2005, 21:43

Bien malgré lui, Besméatix se retrouva invité chez une duchesse. Il laissa son regard glissé de la baronne vers la duchesse. Il n'avait à cet instant, aucune idée de l'identité de la jeune femme, mais devait bien admettre qu'elle était fort jolie. La situation était certe des plus étrange, et surtout aurait pu semblée inconfortable pour bien des gens. Mais Besméatix, n'étant pas d'un naturel timide, se sentait plus à l'aise, maintenant que la surprise initiale s'était dissipée. Un sourire blagueur se forma sur son visage. Besméatix était au milieu de la quarantaine, mais n'avait jamais perdu ses vieilles habitudes de jeune homme.

- Et bien, je me sens honoré de votre invitation, et ne puis la refuser puisque venant d'une charmante bienfaitrice anonyme. Mon faux pas, finalement, ne m'aura pas trop apporté de malheur, grâce à votre sourire.

Il fit un pas dans la pièce, et s'inclina en retirant son chapeau.

- Sous-Lieutenant Besméatix pour vous servir, madame. Certains vous diraient que vous avez tord de faire confiance à un vieux rusé de mon espèce, mais ceux-là ne connaissent décidémment rien à la bonne vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Ven Déc 02 2005, 23:58

Aienor sourit, un beau parleur, elle avait décidement de la chance. Elle lui tendit la main pour qu'il la baise

- Je suis Mademoiselle Alienor de Goyave Duchesse de Chaveyrnet. Je suis enchantée de vous connaitre.

asseyez vous je vous prie, mon mobliler est modeste, je suis arrivée au château de ma province ce matin.


et elle accompagna ses dires par un gracieux signe de la main

Elle l'observait en souriant quand il ajouta


Citation :
Certains vous diraient que vous avez tord de faire confiance à un vieux rusé de mon espèce, mais ceux-là ne connaissent décidémment rien à la bonne vie.

- Vraiment ? mais cela n'a aucune importance ! je ne me fie qu'à mon propre jugement. Les gens sont si médisant, n'est-il pas ?

Elle s'assied à son tour

- Vous connaissez bien la cour ? je dois dire que je ne la connais pas du tout étant arrivée que ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Sam Déc 03 2005, 00:49

Comme s'il en avait l'habitude, Besméatix prit ses aises. Saisissant la main tendue, il y déposa un baiser en s'inclinant de nouveau, et prit place sur un fauteuil fort confortable.

- Mademoiselle la Duchesse, vous pouvez me considérer comme votre dévoué serviteur à partir de ce jour, en espérant que vous m'accorderez ainsi le pardon pour mon intrusion.

Le tout prononcé avec un sourire jovial, car la vraie nature de Besméatix était des plus joyeuse. Ce qui expliquait d'ailleurs la contradiction de ses propos : s'il avait vraiment regretté son intrusion, il se serait retiré sur le champ au lieu de profiter du fauteuil qu'on lui offrait!

La jeune femme, qui disait être arrivée depuis peu de la province, semblait curieuse de mieux connaître la cours de Fontainebleau. Interrogation des plus normales, car pour quiconque, ce rassemblement de grosses têtes avait de quoi effrayer. Se voyant accordé l'occasion de parler, Besméatix ne se gêna pas pour en profiter.

- Si les gens sont médisants? Mais, mademoiselle, Fontainebleau, c'est la jungle! C'est la loi du plus fort et du plus rusé! Mais Paris... ah Paris... quelle ville! Le centre du monde, la plus merveilleuse de toute, mais aussi la plus dure par moment. C'est qu'il faut savoir bien la connaître, bien sentir ses élans, et voguer sur la vague ou alors se ranger à l'abris!

Paroles pessimistes, mais toujours accompagnées du même sourire joyeux, signifiant que toutes ces choses pouvaient être surmontés.

- Mais si j'y ai survécu, vous vous y ferez, charmante demoiselle. Car après tout, si un pauvre Gascon peut trouver sa niche dans cet asile de fou, alors tout le monde le peut, gente demoiselle. D'ailleurs, si vous savez bien danser, nul doute que vous connaîtrez bientôt tous les courtisans de Fontainebleau, et vous ne daignerai hélas plus m'adresser la parole à moi, pauvre Mousquetaire.

Le tout avait été dit avec humour, même la dernière phrase qui avait été ponctuée d'un clin d'oeil. Car au fond, Besméatix ne cherchait qu'à provoquer une réaction de négation chez la duchesse. Cela faisait partie de son charme naturel...!

- Mais néanmoins, j'accepte de ce pas de répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir sur la cours et ceux qui y rôdent. Cette simple tâche me remplira de joie, surtout si vous acceptez en plus de m'accorder une danse lors du prochain bal...

Et voilà qu'il s'était lancé audacieusement dans une demande à peine voilée... Mais Besméatix n'était pas réellement inquiet : la jeune duchesse semblait avoir été d'entrée de jeu amusée par sa verve, et cela l'avait encouragé dans son audace...

(HRP : je ne crois pas avoir le temps de répondre avant mon départ demain... donc prochaine réponse mercredi soir ou jeudi matin... Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Lun Déc 05 2005, 22:28

La Duchesse écouta Besméatix avec beaucoup d'amusement, elle souriait et se retenait de ne pas rire.

Il parlait avec emphase tout en étant jovial, il avait l'habitude de s'adresser aux dames, cela se sentait. Il était très à l'aise.

Elle fut à peine surprise lorqu'il lui dit :


Citation :
Si les gens sont médisants? Mais, mademoiselle, Fontainebleau, c'est la jungle! C'est la loi du plus fort et du plus rusé

Déja que dans son Duché les barons et autres étaient comme cela, elle imaginait sans peine à Fontainebleau où il y avait le Roi, la Reine et toute la Haute Aristocratie de France. Elle sentait qu'elle allait bien s'amuser à observer tous ces gens qui désiraient quelque chose des leurs Majestés.

- Ainsi vous êtes Mousquetaire, vous savez j'ai entendu parler de vous dans mon humble château de province. Vous êtes parait-il de vaillants soldats et que vous n'avez peur de rien, à vous voir, je le crois sans peine.

Elle appela Florine

- Trouvez nous à boire, je vous prie !

puis se retournant ves Besméatix

- Ah Paris, j'aimerais tant voir cette ville, c'est un peu pour la visiter que je suis venue ici. Oserais-je vous demander de m'y emmener un de ces jours ?

ellfit un grand sourire

- Je sais danser en effet, et je vous accorde volontiers ma première danse, encore faut-il que j'aille au bal.
Ne connaissant personne ici, je pense qu'il vous faudra patienter.


Florine entra apportant des verres, de l'alcool dans un flacon en cristal et de la citronade. Elle servit un verre d'alcool au Mousquetaire et un grand verre de citronade à la Duchesse.

- Me raconterez-vous ce qu'une provinciale doit savoir pour ne pas être disons..
Elle cherchait ses mots

-trop provinciale ?

Elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 06 2005, 04:26

(HRP : j'ai trouvé une connexion... et St.Louis c'est drôlement moche alors...! Wink)

Acceptant la coupe qu'on lui tendait, Besméatix décida que D'Artagnan pourrait bien attendre quelque peu. Il était plutôt rare de rencontrer une femme de noblesse qui ne vous considéra pas comme le dernier des rebus, surtout à Fontainebleau! Aussi, interprétant le sourire de la jeune femme comme un signe d'encouragement, il poursuivit sur sa lancée.

- Les Mousquetaires sont forts, les Mousquetaires sont braves, les Mouquetaires sont beaux et intelligents, mais aussi d'une incomparable modestie!

Il lui accorda un sourire entendu...

- Mais la peur, nous connaissons. Qu'un aubergiste nous mentionne qu'il manquera de bouteilles, et possiblement que quelques-uns d'entre nous seront soudainement aux aguets. Mais bien évidemment, je suis à l'abris de telles considérations...

S'il avait pu croiser les doigts, il l'aurait fait à l'instant présent. Car l'aubergiste devait très certainement garder un compte exacte des bouteilles consommées par le Gascon... Mais ce petit oubli faisait partie du petit jeu que tous deux s'amusaient à entretenir.

- ... et d'ailleurs, il faut avoir toutes ses capacités pour être en mesure de bien protéger une jeune demoiselle des dangers de la ville. Puisque je ne confierais pas à n'importe qui cette mission, il me fera plaisir de me charger personnellement de vous accompagner, Mademoiselle. Et simplement pour vous prouver mon dévouement, je vous promets de vous inviter personnellement au prochain bal si aucun de ces courtisans hautains ne se donne la peine de le faire. Il en irait de mon devoir, bien entendu!

Satisfait de sa tenue, Besméatix se permit une gorgée du breuvage qu'on lui avait apporté. En connaisseur, il apprécia la douce sensation de réchauffement qui se répandit dans sa gorge jusque dans son estomac. Au même moment, la duchesse l'interrogeait sur la bonne conduite à adopter à la cours.

- De grâce, Mademoiselle, promettez-moi d'abord de ne pas devenir comme tous ces gens qui semblent croire qu'ils ne respirent pas le même air que le commun des mortels... Mais je peux d'ore et déjà vous affirmer que si vous réservez à tous le même accueil que celui que vous m'avez réservé, vous vous ferez bien vite de nombreux amis en ces lieux. Et rassurez-vous : rien, dans votre apparence ou vos actions, ne clâme vos origines. Mais je crois que vous apporterez une bouffée de fraîcheur à Fontainebleau. Car la vraie vie, elle est en province... Ah, ce que je m'ennuie, parfois, de ma Gascogne natale...

Il laissa son regard explorer le plafond, revoyant réellement les paysages de sa contrée.

- Vous savez, je suis arrivé à Paris en même temps que D'Artagnan. Nous étions encore bien jeunes à l'époque, et je n'ai pas remis les pieds en Gascogne depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 06 2005, 13:39

Alienor décidement s'amusait beaucoup avec ce mousquetaire. Elle du faire un gros effort pour ne pas éclater de rire quand il parla de la modestie des mousquetaires après avoir bien entendu vanté leurs qualités émérites:
Citation :
- Les Mousquetaires sont forts, les Mousquetaires sont braves, les Mouquetaires sont beaux et intelligents, mais aussi d'une incomparable modestie!
Il fallut qu'elle puise dans toute l'éducation qu'elle avait reçu pour rester une digne jeune fille réservéesurtout quand il ajouta :
Citation :
Mais la peur, nous connaissons. Qu'un aubergiste nous mentionne qu'il manquera de bouteilles, et possiblement que quelques-uns d'entre nous seront soudainement aux aguets. Mais bien évidemment, je suis à l'abris de telles considérations...
Elle but alors une gorgée de citronade pour se donner une contenance.

- Je serais ravie de visiter la Capitale en votre noble compagnie.

Elle souriait à l'aise aussi.

Puis elle rosit quand il lui fit des compriment sur sa fraicheur. Elle n'avait pas l'intention de changer mais peut-être changerait-elle malgré elle au contact des autres. Elle espérait que non !

- Ainsi vous n'êtes pas retourné parmi les votres durant toutes ces années ? Cela s'explique, oui, la service du Roi doit vous prendre tout votre temps, il est si precieux!
Mais la vie à Paris et à la cour doivent être de merveilleuses compensation, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Lun Déc 12 2005, 21:49

(HRP : Désolé si ça a été long, j'ai vraiment été débordé dernièrement... sad )

Besméatix était décidémment plus que satisfait de l'effet qu'il semblait produire sur la jeune noble. Il l'avait vu refouler un fou rire à quelques occasions, et se promit bien de réussir à briser ses barrières, afin d'obtenir en récompense le doux son de son rire. Il fut tout aussi ravi de l'entendre accepter son invitation, et envisageait avec joie une journée de répit en aussi charmante compagnie. Il tâcherait alors de lui montrer les plus beaux coins de Paris... tout en lui en épargnant certains autres moins fréquentables.

Citation :
- Ainsi vous n'êtes pas retourné parmi les votres durant toutes ces années ? Cela s'explique, oui, la service du Roi doit vous prendre tout votre temps, il est si precieux!
Mais la vie à Paris et à la cour doivent être de merveilleuses compensation, non ?

- Qu'est-ce qui est si précieux : mon temps, ou le service du Roi?

Il la gratifia d'un clin d'oeil, avant de refaire place à sa mélancolie.

- Bien évidemment, c'est un honneur que de service Sa Majestée le Roi, et je crois également que Paris est la cité la plus fabuleuse qu'il m'ait été donné de voir. Je crois que l'on a pas réellement vécu si l'on a pas vu Paris dans toute sa splendeur... Mais Paris ne pourrait vivre sans les régions qui l'entourent, sans le reste de la France qui travaille d'arrache-pied pour qu'elle scintille dans le firmament. Et ma Gascogne fait partie de ces petites régions, et il m'arrive certe de m'en ennuyer ferme. Je vous avoue bien honnêtement, Mademoiselle la Duchesse, qu'il m'arrive de croire que nous jonglons, en cette cours, avec des préoccupations artificielles...

Il prit une courte pause, le temps de savourer une fois de plus la liqueur que lui avait servi la Duchesse.

- Servir à Paris est, par moment, une heureuse compensation. La cours aussi, je dois dire, même s'il m'arrive de croire que tout en ce pays n'est parfois décidé qu'en fonction de l'orgueil parfois mal placé de quelques-uns de nos nobles. Alors qu'au fond, la vie peut parfois être si simple : une belle femme, des enfants, une terre prospère, beaucoup de soleil et un peu de pluie, avec une coupe de bon vin de temps à autres.

Il regardait maintenant vers le haut, pensif. Réalisant qu'il s'était mis à divaguer, il tâcha de reprendre le droit chemin.

- Mais voilà que je me fais poète, ce qui est fort déraisonnable puisque je ne saurais aligner deux lignes sur une feuille, à moins d'avoir abusé d'un bon Bordeaux. Mais dans ce cas, il me faudrait probablement éviter de vous lire mes compositions... Les Mousquetaires sont parfois aussi des êtres faibles qui s'abaissent à dire des choses qui pourraient offusquer bien des oreilles...

Il avait pris un air coupable, avec un petit sourire en coin. S'il pouvait choisir, tous les jours, entre des entretiens de ce genre ou ses réunions avec le Lieutenant du Mousquetaire, il ferait probablement passer D'Artagnan en deuxième plus souvent...! Pas que D'Artagnan ne fut pas un agréable compagnon... mais il n'était nettement pas aussi belle que la Duchesse!

- Quoiqu'il en soit, je me dois de vous avertir contre ces prédateurs de la cours qui ne manqueront pas, sans l'ombre d'un doute, de tenter de séduire une aussi jolie jeune femme que vous, Mademoiselle la Duchesse.

... et il était sans doute le premier, il devait bien se l'admettre! Mais d'une certaine façon, cette pensée n'effleura pas réellement son esprit tellement Besméatix considérat qu'il traitait les femmes avec bien plus de classe que ne le faisaient de nombreux Ducs ou Comtes. Car eux, s'ils savaient promettre richesse afin de profiter des générosités des Dames, ne savaient que rarement les rendre heureuses et les traiter avec respect. Décidémment, Besméatix ne faisait pas partie de ces gens.

- Mais dites-moi : êtes-vous venue à Paris seulement pour visiter, ou y a-t-il une autre raison qui vous ait fait quitté votre charmante province?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 13 2005, 04:23

La Duchesse Aliénor avait écouté encore plus amusée le flot de paroles du Mousquetaire, décidement il savait converser.

Elle se demandait combien de temps encore elle pourrait rester digne et ne pas rire à gorge déployée. Elle but à nouveau une gorgée de sa citronade.

Elle pensa que visiter Paris avec un tel compagnon, serait des plus agreables, il devait tout connaitre et il serait un guide charmant , il la ferait sans doute bien rire.

- Vous savez en Province les gens rêvent de venir dans la Capitale surtout de venir à la cour. Il y a bien sur les provinces independantes, mais cela est de la politique, je ne dois pas m'en interresser quoique les intrigues politiciennes sont amusantes à observer.

Les regions travaillent pour alimenter Paris et la Cour; c'est un échange de bons procedés il me semble, sans Paris beaucoup de proprietaires terriens seraient pauvres, il faut bien vendre les recoltes; n'est-ce pas ?


Elle se rendit compte qu'elle avait parlé politique, pas une conversation pour jeune duchesse, son père avec qui elle discutait durant des heures lui avait fait la leçon
"tu ne dois pas parler comme nous le faisons à la cour, les jeunes filles et meme les femmes ne parlent pas de ses chose" Elle se reprit

- voulez-vous un peu de liqueur ?

Florine !! remplissez nos verres ! merci !


Elle continua à l'ecouter mais elle était moins rieusemais son sourire revint lorsqu'elle lui repondit à propos des predateurs

- Vous pensez ? Je ne suis pas si naïve très cher ! et puis vous ferez rempart de votre personne !

Cette fois- ci elle éclata de rire ! elle se reprit mais ne fit pas tant d'efforts que cela, elle avait encore des rires dans la voix quand elle repondit à sa question

Citation :
Mais dites-moi : êtes-vous venue à Paris seulement pour visiter, ou y a-t-il une autre raison qui vous ait fait quitté votre charmante province?

Je suis venue ici, comme vous dirais-je ? je suis venue visiter la ville voir comment vivre les gens à la Cour si je m'y plais je reste sinon je retourne vers mon Château provincial. Mon sejour n'est point limiter dans le temps

Elle lui fit un gracieux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 13 2005, 05:23

(HRP : Mon message était terminé quand il s'est soudain volatilisé... bref, je suis un peu dégoûté, là! Je reprends le tout demain... Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 13 2005, 12:42

(hrp: ça m'arrive souvent Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mar Déc 13 2005, 19:52

Besméatix fut enchanté de constater que les barrières de la Duchesse avait finalement cédées devant son humour joyeux, le gratifiant ainsi de son rire doux et délicat, qui résonna, aux oreilles de Besméatix, comme le plus beau chant de victoire qui soit.

"Faites rire une femme et elle vous en sera à jamais reconnaissante..."

Et le plaisir était réciproque, cependant, car le Mousquetaire n'avait que peu d'occasion de tenir conversation aussi agréable. Les femmes dans les auberges vous demandait fort rarement de leur parler, et elles riaient sur demande afin de vous satisfaire. À Fontainebleau, les rires étaient souvent tout aussi faux, et le plus imbéciles des Comtes sans cervelle pouvait faire rire aux éclats une salle comble pourvu qu'il fut dans les bonnes grâces du Roi. Dans les circonstances, le rire de le Duchesse de Chaveyrnet sonna agréablement à ses oreilles, de par sa sincérité et sa vie, de par sa joie authentique et non feinte. Un large sourire s'était formé sur les lèvres de Besméatix le romantique, l'homme qui tombait amoureux plus vite que son ombre... Car sur le moment, le Mousquetaire aurait pu jurer qu'il n'existait pas, en ce bas monde, femme plus attrayante et agréable que la Duchesse de Chaveyrnet!

- Mais bien entendu que je ferais rempart de ma personne, dussai-je faire face à une parade de chars tirés par des centaines de chevaux hollandais! J'espère, cependant, que vous auriez la gentillesse de gratifier votre humble serviteur de quelques bouquets de fleurs lors de son enterrement...

De nouveau, il la gratifia d'un clin d'oeil et, portant à son nez le verre qu'on venait de lui remplir de nouveau, il huma l'odeur de la liqueur. Il y avait une fragrance qu'il n'arrivait pas à saisir, mais, ayant décidé d'être raisonnable afin que son haleine ne le trahisse pas auprès de son supérieur, il redéposa son verre devant lui. Il se refit aussi plus sérieux pendant quelque instant, question de ne pas lasser la jeune duchesse avec ses folleries incessantes... Besméatix ne voulait pas non plus passer pour un bouffon!

- Vous savez, lorsque je vous écoute parler de politique comme vous le faites, je me dis soudainement que si les états laissaient plus de place aux femmes dans les hautes sphères du pouvoir, peut-être serions-nous tous plus raisonnables... L'homme se comporte parfois comme un grand enfant. Dieu sait que cela est parfois un compliment, mais dans l'accomplissement de nos responsabilités, c'est un luxe que nous ne pouvons pas nous permettre. Je crois, Mademoiselle la Duchesse, que la femme est notre raison. En fait, je dirais aussi qu'elle est souvent notre raison de vivre... mais il s'agit là d'un autre sujet qui se mêle difficilement à la politique, même s'il y interfère souvent.

Satisfait de son monologue, il changea d'idée et prit une autre gorgée de liqueur...

"Serait-ce un goût de canelle?"

- Mais je suis ravi d'apprendre que votre visite à Fontainebleau n'est aucunement limité dans le temps. Ainsi, il me sera possible de remplir mes fonctions de serviteurs dévoués et de vous faire découvrir les plus beaux coins de Paris. Je ne vous cache pas qu'il faudra possiblement plusieurs excursions afin que nous puissions tout voir... mais toutes les merveilles de la capitale en valent la peine. Et je m'engage à être un guide des plus courtois et discret... pas comme ces gens qui ne peuvent s'empêcher de monologuer à haute voix...

Il s'interrompit brusquement, réalisant que c'était là précisément ce qu'il était en train de faire. Mais il reprit néanmoins rapidement contenance : quelle importance, au fond, puisque la Duchesse semblait apprécier...! Il était aussi plutôt satisfait d'avoir réussi à lui demander subtilement plusieurs rendez-vous... Ah, c'est qu'il avait de l'expérience, le Gascon!

- Mais pour l'instant, je crois que je vais malheureusement devoir m'éclipser. Votre compagnie m'est fort agréable, Mademoiselle la Duchesse, et vous êtes autrement plus intéressante pour mes yeux que ne le sera mon supérieur, le Lieutenant D'Artagnan, mais le devoir a ses raisons que la raison préférerait probablement parfois ignorer... Le Lieutenant D'Artagnan est un soldat de grande valeur, et un commandant hors pair, mais il a un faible pour la ponctualité... contrairement à moi! D'un autre côté, il ne me faut pas, non plus, abuser de votre hospitalité si je veux que vous me l'accordiez de nouveau à l'avenir.

Il se leva, tenant son chapeau contre sa poitrine, attendant que la Duchesse lui tende sa main afin d'y déposer un baiser respectueux.

- Mais ce serait un honneur que vous me considériez comme votre premier ami entre ces murs, mademoiselle, et je tâcherai d'être à la hauteur de ce privilège, si vous me l'accordez.

(HRP : c'est presque aussi bon que la version originale d'hier... Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 14 2005, 18:41

La Duchesse souriait au Mousquetaire. Elle ne s'ennuyait pas un instant au contraire. Grace à lui sa première journée à Fontainebleau se poursuivait beaucoup mieux qu'elle n'avait commencé. Il y avait donc des gens charmant à la cour pas comme sa cousine la Marquise de Valoinseau qui s'était permis de ne pas la recevoir. Besméatix lui avait donné son premier rire à la cour et grace à cela, elle se sentait plus détendu, moins crispée.

- Je n'aurais pas du parler politique avec vous, mon père m'a deconseillée de le faire.

Vous vous en allez ? bien sur il vous faut vaquer à vos occupations et rendre vos devoirs.

Je vous attends donc pour que me fassiez decouvrir ce Paris magnifique.
Je voulais vous demander, connaissez vous la Marquise de Valoinseau ?
Revenir en haut Aller en bas
Besméatix
Poete
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Jeu Déc 22 2005, 02:46

(hrp : désolé, j'ai été plutôt débordé depuis une semaine... là, c'est mieux! Wink)

Tout sourire, Besméatix baisa la main de la Duchesse et reposa son chapeau sur sa tête. Il avait fière allure, ainsi, avec sa longue plume bleue flottant au-dessus de sa tête.

- Je n'y manquerai pas, Mademoiselle la Duchesse, et je tâcherai d'être un guide digne de ce nom! Pour ce qui est de la Marquise de Valoinseau, son nom ne m'est pas inconnu, mais je ne crois pas avoir eu la chance de la rencontrer. Mais s'il s'agit là d'une de vos amis, elle sera forcément l'une des miennes aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Ven Déc 23 2005, 23:08

- Je vous attendrais donc..

Elle le salua et revint dans le jardin, laissant à Florine le soin de l'accompagner plus avant.

Puis elle lit le billet que Florine avait posé, quelqu'un étant venu pendant qu'elle était avec Besméatrix.

Il s'agissait d'une invitation à la loterie du Roi pour le soir même.

- Florine, voulez vous je vous prie préparer ma tenue ? ce soir nous allons à la loterie du Roi.

Bien plus tard, le soir. Elle sortit en compagnie de sa gouvernante pour aller à la loterie.
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 00:08

La Baronne ayant precedé les deux jeunes filles, ouvrit la porte

- Entrez Sybil, nous allons trouver une jolie robe pour vous, je coirs que nous faisons à peu près la même taille.
Alienor conduisit Sybil à l'etage dans le cabinet de son boudoir où la Baronne avait fait ranger ses effets. Elle ouvrit grand les placards

- Choississez tout ce que vous voudrez, mais je crains de n'être pas à la mode je suis une provinciale.
Revenir en haut Aller en bas
Sybélia
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 00:19

Sybélia, entra, avec uns ourire, remerciant la baronne, puis étant conduite au boudoir, elle observa les robe, qui bien que provinciale, avait un charme, qui dénoté le soleil, et la simplicité.

-Je vous rassure vos robes sont magnifique, elle dénote, votre simplicité et votre grâce, sans avoir a vous fardé d'apparence comme ces personnes que vous avez vu a cette loterie...

Puis observant, elle remarqua une robe d'un vert emeraude, simple mais dans un ajournement de tissus entrelacer, qui dans sa simplicité, donnait un éclat, encore plus grand...

-Si cela ne vous dérange cette robe verte, me semble etre l'une des préférence que je puis avoir, sa simplicité, rapelle l'éclat de la pierre, qui pourtant éclaire bien des esprit perdue ...
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 00:34

Alienor regarda la robe et sourit

- Bien sur que je vous la prête, vous pouvez même la garder, elle ira très bien avec votre teint.

Vous avez un goût sur, nous allons nous entendre, je crois !

Changez vous ! mettez vous à l'aise, voyez ! là sur la commode, il y a des ris et tout ce qu'il faut pour vous parer.

Puis quand vous serez prête venez dans mon jardin, nous boirons un peu de thé et même un doigt de Porto si vous voulez, cela nous mettra le rose aux joues puis nous retournerons affronter la fosse aux lions.

Du moins dois-je y retourné, c'est ma presentation à la cour en quelque sorte et c'est le Roi lui-même qui m'a invité, ne pas y revenir irsque de le froisser. Mon père ne me le pardonnerait pas !


Elle sourit à nouveau ;
Revenir en haut Aller en bas
Sybélia
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 00:45

Sybélia, un sourire aux lèvres, enleva la robe afin d'eviter de tacher, celle qu'elle avait choisit, tout en continuant de discuter avec la jeune femme qui fesait son ravissement.

Se dirigeant vers la commode, afin d'enfiler la robe et de se parer a nouveau, celle ci fut l'une des première a voir son réell visage, sans voile ou autre pour camoufler la jeune religieuse

- Je vous comprend, mais disons que par la grâce de dieu, et leur corrumption, nous avons put nouer une amitiée!!

Puis tout en se préparant, elle compris que comme elle la jeune femme repondait a des responsabilité

-Je vous comprend, ma mère, risque d'etre fort décue par cete nouvelle, celle ci aspire tellement a la réussite de sa progéniture, j'ai bien peur, que les années a la cour, n'ait pervertie son âme... Mais ne pas y retourné, serait certes un affront a sa majestée.. Même si j'ai put trouvé quelques excuses, denrièrement, je ne puis a chaque fois, faire impasse a cette charge ...

Puis acceuillant l'invitation d'un thé, elle eu un sourire

-Ceci sera agréable, avant d'affrontés ses êtres, il nous faut nous préparer...
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 00:54

Alienor regardait sans trop la fixer Sybil

- Vous êtes très jolie, on vous l'a dejà dit ? oui, ce malheureux incident à au moins servi à nous rencontrer.

Il est vrai donc que dans toute action ou incident, il y a un coté positif et que c'est lui qu'on doit garder.

Alienor regarda Sybil quand elle eut fini de se preparer

- Je le savais, le vert vous va à ravir . Allons boire notre thé!

Elle preceda Sybil dans l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Sybélia
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   Mer Déc 28 2005, 01:00

Sybélia, eu un sourire, rougissant aux compliments, mais se rattrapant, afin de ne pas faire péché d'orgueil

-La beauté, doit venir de l'âme, celle ci n'est que le reflet de notre paradis ou purgatoire.. Qu'importe la beauté de l'enveloppe charnelle, si l'âme est noire ... Mais je vous remercie de votre compliment.

Puis approchant de la jeune femme

-Il est vrai qu'au lieu de prendre rancueur de cet évènements, remercions les plutot de nous avoir fait le présent de cette rencontre

Puis suivant la jeune femme, elle plaisanta

-Le vert est l'une des couleurs qui me rapelle les foret et les prairies, et cette robe, me donne l'impression de me retrouver en ces lieux si paisibles...

Descendant les escaliers, elle désira faire plus ample connaissance

-Mais dites moi alienor, avez vous vos parents en ces lieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les appartements de la Duchesse de Chaveyrnet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment transformer une Duchesse en Abbesse
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Un kit pour la duchesse de Noailles-Norfolk
» ~ Duchesse de Limbourg, {Petra} ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: