1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ville des Rois, Ville d'intrigue ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Déc 11 2005, 16:21

C'est au petit matin que la petite troupe s'engagea dans les ruelles de la ville, une pluie froide et battante était le seul comité d'accueil qui les attendait. Ce qui fi soupirer Lassalle, la pluie l'empêchait de mirer le beffroi de la cathédrale, pourtant comme tous bon sujet du Royaume de France, sa vue aurait animé son coeur d'une émotion bien venue...

Mais faisant foi de toute mélancolie, ou sentimentaliste, il ne s'attarda pas sur l'architecture, et galopa jusqu'au palais du gouverneur de la ville, son futur quartier général tant que cette sombre affaire n'est pas trouvé sa résolution...

Une fois dans le cour du palais du gouverneur, trottant sur sa monture, il fit à Poulignon:

" Convoquez moi tous vos subordonnés dans l'heure"

Avant de confier sa monture à un palefrenier freluquet et grelotant, et de s'engouffrer dans la bâtisse, suivit de ses six hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mar Déc 13 2005, 17:19

" Tous??? Bien messire."

C'est sur ces mots que Poulignon s'eclipsa. Intrigué tout d'abord puisque n'était utile que ceux qui étaient sur place. Et puis s'il décrochait tous ses hommes de leurs postes, qui sait ce qui se produira... Enfin les ordres sont les ordres et ils fallaient les respecter.

La cour était déserte, éclairé par la faible lueur matinale qui tardait à chasser l'obscurité, malgré l'heure tardive. Des flaques s'installerent dasn les creux, le sol se faisait tremper, les pavés glissants, les goutieres chargés de leur peine, le portail grincant au gré du vent... Ce lieu aurait pu paraitre pour désolé si une troupe de policiers alignés en rangs n'était pas arrivé 20 minutes plus tard. A leur tete, sur son cheval, Poulignon, tel une statue de pierre doué de mouvement. Il fit attendre ses homes sous la pluie qui étaient déjà bien tremper. Mais quel aurait été la réaction du Sir s'il les avait vus entrain de s'abriter discutant des derniers commérages... Il gravit les marches du palais puis entra. Il mit peu de temps à trouver le gouverneur de la Bastille qui s'était installé dans le bureau de celui de Reims. Il le voyait déjà entrain de fouiller à la recherche de documents. Il franchit l'encadrure et se mit au garde à vous.

" Je vois que messire n'a pas perdu de temps à se retrouver. Je vois aussi que messire n'a pas fait connaissance avec le secrétaire de l'Autrichien. Il doit etre partit en ville, il va bientot revenir. Sinon la troupe de Reims est ravi de vous attendre, trempé, sous la pluie..."

Il se faisait sarcastique, car il désaprouvait les méthodes trop stricte du gouverneur. Peut etre que lui, était trop gentil avec ses hommes trop libérale. Peut etre qu'il lui manquait un peu de discipline. Mais jamais il aurait aprouvé à ce point là. Il trouvait que cela faisait un peu de trop et que les hommes risqueraient de se mutiner. Enfin si le gouverneur s'y prenait comme ca, il n'attirerait pas beaucoup la sympathie autour de ses hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mar Déc 13 2005, 18:47

L'arrivé de Poulignon ne fit que l'irriter un peu plus, et les sarcasmes qu'il sentit poindre faillit faire perdre son flegme habituel au vieux mercenaire, encore un mot, et ce grand escogriffe allait pouvoir faire usage de sa lange trop bien pendu aux galères...

Mais il n'avait ni le temps, ni le luxe de s'offrir une querelle, il préféra ne pas relever le sarcasme, et se contenta de faire:

" Il faudra que je le rencontre sous peu, j'ai besoin qu'il me retrouve les minutes du procès..."

Puis se recoiffant, et lisant sa moustache, il rajouta:

" Bien, au moins ils vous obéissent, c'est déjà ça..."

Avant de claquer des talons, et de descendre la cour, afin de rejoindre d'un pas leste la cour...

Une fois dans la cour, il avança sous la pluie, et s'y plaça, la pluie se mit à creuser des rigoles dans son chapeau, mais il n'en eu cure, et fit d'une voix haute et martial:

" Soldat ! Je me présente je suis le Chevalier de Lassalle, nouveau chef de la police de notre grand Roy ! L'heure est grave, de graves évènements sont survenus dans votre cité, des évènements qui réclament des mesures exceptions.
Toutes les permissions sont suspendus jusqu'à nouvel ordre, et les rôles de garde doublés, en contre partie vos soldes seront doublés, et une prime supplémentaire vous sera versé à la fin de cette affaire.
Je réclame de vous une vigilance accrue, toutes allées venus à l'entrée de la ville devra être contrôlés, et toutes personnes suspectes arrêtés. La loi martiale n'est pas encore proclamée, mais elle pourra l'être bientôt si la situation exige.
Soyons prêt sous peu à faire une descente dans les bas quartiers, la fourmilière des intrigants et de la canaille s'agite, alors soyons prêt à montrer que l'autorité ne faiblit pas"


Il termina sa harangue en tirant son sabre, et en le dressant au dessus de sa tête en faisant:

" Et Vive notre grand Roi !"

Avant de conclure:

" Rompez!"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mar Déc 13 2005, 21:48

Citation :
Bien, au moins ils vous obéissent, c'est déjà ça..

Poulignon ne répondit pas. Il savait qu'il l'avait touché et que maintenant le gouverneur voudrait à tout pris rattraper son erreur. De quelle maniere? La réponse arriva rapidement. Il sortit à la suite du gouverneur, et put lire déjà dans les yeux de ses hommes. La colere et voire meme une pointe d'humiliation. Enfin le Sir commenca son discours.

Citation :
L'heure est grave, de graves évènements sont survenus dans votre cité, des évènements qui réclament des mesures exceptions.

* Ca c'est sur personne n'était au courant pensa t'il en levant les yeux en l'air. Des policiers morts, par des hommes qui ont fait fuire toute la ville, c'est sur que cette affaire n'a pas fait grand bruit...*

Citation :
Toutes les permissions sont suspendus jusqu'à nouvel ordre, et les rôles de garde doublés

*Aïe aïe ca va faire mal*
En effet des bruits de déception se propagerent dans les rangs. Mais ce bruit fut vite calmer par la suite:

Citation :
en contre partie vos soldes seront doublés, et une prime supplémentaire vous sera versé à la fin de cette affaire.

La déception se transforma en joie et des grands cris de Hourrah se firent entendre. Poulignon lui était ébahi *Bien joué* et il applaudit doucement le messire.

Citation :
Je réclame de vous une vigilance accrue, toutes allées venus à l'entrée de la ville devra être contrôlés, et toutes personnes suspectes arrêtés. La loi martiale n'est pas encore proclamée, mais elle pourra l'être bientôt si la situation exige.
Soyons prêt sous peu à faire une descente dans les bas quartiers, la fourmilière des intrigants et de la canaille s'agite, alors soyons prêt à montrer que l'autorité ne faiblit pas"

A ces paroles les policiers étaient tres attentifs et en oubliaient qu'ils étaient trempés. Encore sous le choc de la double paye.

Citation :
" Et Vive notre grand Roi !"

"VIVE LE ROY" reprirent ils tous en choeur. Meme Poulignon y prit part.

Citation :
" Rompez!"

Des grands Hourrah retentirent dans la cour.

" Vive le gouverneur! Vive le chevalier de Lassalle! Vive le Roy!"

Poulignon s'approcha du chevalier et lui dit en se courbant:

- Je puis vous dire monsieur que vous m'avez fortement impressionné. Votre prestation y a été remarquable. Je vous prierais donc de agreer mes excuses. Mes excuses d'avoir doutez de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Déc 17 2005, 13:45

Lassalle ne répondit pas tout de suite, il se contenta juste d'un petit sourire, et de lisser sa moustache du bout des doigts...

Puis il fit:

" L'experience mon cher, l'expérience... Voilà plus de 20 ans que je traine mes guêtres à travers toute l'europe... Les hommes ne changent que rarement, quelque soit les lattitudes..."

Prenant une pause, il ajouta:

" Rentrons maintenant ! Je ne suis pas revenu au pays pour prendre la pluie..."

Claquant des talons, il fit un demi-tour sur lui même, et s'engouffra en vitesse dans le palais.

Une fois à l'intérieur, sa premiére action fut d'ôter le lac qui s'était formé dans les creus de son feutre, un feutre qui l'avait sauvé d'un coup de hache d'un livonien, il y prêtait une attention toute particuliére...

Puis suivit de Poulignon, il se mit à gravir les escaliers, durant la montée, il lui dicta de nouveaux ordres:

" Bien, voici mes directive pour l'instant:
Primo- Convoquez moi votre meilleur apothicaire pour analyser la poudre, et votre meilleur érudit.
Secundo- Mettez moi la main sur le secrétaire de votre Autrichien, il faut qu'il me fournisse les minutes du procès.
Tertio: Mettez vos hommes sur le pied pour demain matin, nous ferons une descente dans les bas-quartiers.
Quarto- Avez vous un réseau d'espionnage deployé dans ces bas-quartiers? "
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Déc 17 2005, 14:13

Citation :
Primo- Convoquez moi votre meilleur apothicaire pour analyser la poudre, et votre meilleur érudit
Secundo- Mettez moi la main sur le secrétaire de votre Autrichien, il faut qu'il me fournisse les minutes du procès.
Tertio: Mettez vos hommes sur le pied pour demain matin, nous ferons une descente dans les bas-quartier
Quarto- Avez vous un réseau d'espionnage deployé dans ces bas-quartiers? "

- Cela ne sera pas évident de trouver un apothicaire dans le coin. Vous savez ils vivent plutot en cachette. Ils ne sont pas tres bien vu car ils pratiquent de la sorcellerie... Peut etre par chance touverais je en un dans les registres? Mais... Ne fondons pas nos espoirs la dessus. Sinon j'irai me renseigner dans le village, je ferais mettre des affiches, mais ca risque de prendre du temps. Pour le meilleur erudit, je vous ai dit que j'en connaissais deux. J'irai les voir et vous pourrez les voir rapidement.Sinon pour votre deuxieme ordre ce ne sera pas la peine. Il viendra à vous sans que je puisse le toucher. C'est sa seule maison, il ne connait pas votre présence et surtout il n'a rien à se reprocher...

Pour finir oui, on a mis une petite escouade dans les quartiers mal famés de la ville pour connaitre tous des hors la loi et de leurs agissements. Comme vous le savez bien, le pouvoir c'est le savoir...

Puis il termina par:

- Si cela est tout je me mets de sitot à la recherche de vos hommes de sciences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Déc 18 2005, 01:33

Lassalle fit la moue devant la réponse de Poulignon concernant l'apothicaire, il s'en emporta presque:

" A force de confondre science et superstition, on en aboutit à des aberrations ! Nous le ferons venir de Paris s'il le faut, mais il est un des rouages indispensable du plan de bataille à mettre en place pour combattre cet enemi de l'ombre..."

Mais son eclat prit rapidement fin, il ne laissa que trés rarement porté par sa pétulance, c'était une faute d'aller plus loin.

Il se contenta de sourir à nouveau, avant d'ajouter:

" Messire de Poulignon, avant de partir, pouvez vous me faire monter de quoi me sustenter, je n'ai rien avalé de solide et de chaud depuis mon arrivé à la bastille !"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Déc 18 2005, 21:15

- Bien sur, oui vous avez raison je dépècherai des hommes sur Paris, pendant que je chercherais ici, à Reims. Ils mettront des affiches sur les grandes places et trouveront bien quelqu'un. Devrions nous afficher une récompense pour ceux ci? Parce que faire sortir quelqu'un de l'ombre a un prix...Enfin c'est une simple proposition...

Citation :
Messire de Poulignon, avant de partir, pouvez vous me faire monter de quoi me sustenter, je n'ai rien avalé de solide et de chaud depuis mon arrivé à la bastille !"

Poulignon rendit son sourire:

- Naturellement. Je vous envoie les domestiques de la résidence. Le logis d'un homme comme Monsieur de Straussheim regorge de magnifique trésors.

Sur ces mots il ferma doucement la porte et descendit les grands escaliers. Puis il arriva devant ses hommes qui attendaient toujours sous la pluie, mais ceux ci étaient plus décontracte et avaient quitté leur posture de gardes à vous.

- Mes freres, Monsieur De Lassalle m'a fait part de ses avancées. J'envoie 10 volontaires pour Paris, mené par le sergent Marteau, pour poser des affiches faisant la recherche d'un apothicaire. Une mission à accomplir de toute urgence et la récompense sera équivalente. Sinon pour les autres qu'ils se tiennent pret. Le gouverneur de la Bastille ménera demain matin une expédition dans les petits quartiers de La Jonquille et de Montseurin. Je tiens à vous faire part que j'attendrai de vous de la discipline et de la bravoure. Sur ce reposez vous bien. Et les 11 je vous veux pret dans 15 minutes.

Voilà qu'il se mettait à parler comme le gouverneur. C'est sur qu'un homme comme celui était un grand exemple pour tous grands chef de police.

Le temps passa. Poulignon avait dépéché les domestiques pour le repas de Lassalle, et il s'était entretenu avec les volontaires qui étaient peu enclin à faire un tel voyage, surtout avec le temps qu'il faisait. Puis il donna les dernieres directives au sergent et la troupe partit. Il repensa apres coup ce que penseraient ces hommes s'il trouvait un apothicaire sur Reims... Enhin deux précautions valent mieux qu'une. Au pire des cas, il y aurait deux apothicaires, deux jugements, plus de sureté... Il se mit donc en route vers la bibliotheque. Mais rendu en ce lieu, l'érudit ne fut point présent. Poulignon apprit par la suite que celui ci était atteint d'une maladie et qu'il était indisponible. Ne restait plus que le savant Mignard. La personne la plus hurluberlu du coin mais aussi l'un des plus intelligents. Ils ne connaissaient rien de ces anciens écrivains tel que Platon, Pline..., préférant Pythagore, Euclide... Ils faisaient des choses avec des chiffres que personne ne comprenaient. Parlaient avec de garnds mots qui n'avaient aucun sens et faisaient de grands mouvements grotesque. On l'a appelé Mignard le Fou. Mais personne ne contestait ses connaissances, qui étaient extraordinairement plus supérieur à la normale. On savait aussi qu'il faisait des droles d'expériences, avec des flacons bizaroide mais ce n'était en rien un alchimiste. Il batissait aussi des plans d'églises, de maisons et de ponts. Mais ce n'était en rien un ingénieur. Mignard était tout simplement un mathématicien. Un mathématicien qui a travaillé et pensé tant et tant que son cerveau se faisait ronger par le temps et la folie. Poulignon arriva à sa porte et frappa:

TOC TOC TOC

- Qui est là? répondit une voix aigu et fluette qu'on aurait dit vieilli de 80 ans.
- C'est moi, Poulignon...

On entendit le bruit du cliquetis de la serrure puis la porte s'ouvrit. Devant lui s'étendait un homme de la quarantaine d'année, plutot bien bati. Mais celui ci était rapetissé par l'exces de travail. Ses yeux injectés de sang entourésde grands cernes marquaient son manque de sommeil. Et les rides qui apparaissaient un peu partout faisait vieillir l'homme de 20 ans. Meme ses cheveux se faisaient grisonnants... Ce débris humain se jeta dans les bras du chef de la police.

- Ah mon cher comme je suis heureux de ta présence. Je voulais te montrer. Ca a marché, ca a marché. Je savais qu'en remplacant le vecteur de la traction par la racine carré de....

Poulignon ne tenait pas à savoir qu'est ce qu'il avait remplacé. Il le laissa parler, sans franchement écouter. Il en avait l'habitude. Poulignon était l'un des derniers proches du savant. Si Poulignon restait avec cet homme c'était uniquement par pîtié. Pitié de le voir rejeter. Et oui l'homme de pierre n' a pas son coeur bati de la meme facon...

- ... ce qui fait que grace à la charge potentielle rajoutée, le panier peut monter.
- Euh... oui c'est bien, je...
-Oh mais je parle, je parle, j'en oubiais les politesses. Vas y rentre, fais comme chez toi.
- Peut etre une autre fois. Mais aujourd'hui je suis chargé d'une mission importante. Mon supérieur m'a envoyé te faire quérir.

Devant le visage horrifié du savant il continua:

- Ne t'inquiete pas. Il a seulement besoin de tes connaissances pour resoudre certains problemes. C'est tout. Tu n' as vraiment rien à craindre. Mais plus tot on partira mieux ca sera... Donc dépeche toi.

L'attente ne fut pas longue, juste le temps que le mathématicien prennent quelques outils et les fourrent dans un sac. Puis les deux comperent retournerent vers la résidence de l'Autrichien. Et apres quelques instants, ils arriverent devant la porte du bureau. Sans poser de question, Poulignon ouvrit la porte:

- Voilà monsieur je vcous ai ramené le fameux savant que je vous ai parlé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mer Jan 04 2006, 23:11

Lassalle fut dérangé en plein repas, ses dents étaient en pleine assaut d'une coriace cuisse de chevreuil, mais il en avait vu d'autre, et ne s'avouait jamais vaincu, il avait la tête plus dur que la main, ce qui était un comble pour un manchot...

Il aurait préféré que Poulignon frappe avant d'entrer, ce n'était qu'une question de procédure, mais cela faisait partie d'un petit détail qui faisait la solidité de tout l'ensemble, en même temps il ne se sentait guère l'envie de punir, et il décida de se contenter d'un reniflement sonore...

Poulignon était accompagné d'un homme, enfin de ce qui semblait avoir été un homme, il semblait être en état de décomposition, et dans un état de surmenage prononcé, il avait plus l’air d’une loque que de Locke.
Enfin si Poulignon l'avait présenté comme un savant, Lassalle était prêt à le croire, après tout il avait vu bien des grands penseurs illustres dans des situations encore bien plus douteuses...

Posant la cuisse batailleuse, il essuya soigneusement son visage avec une serviette blanche, il se servit un verre de vin d'une carafe en cristal, il goûta le vin, et ne pu réprimer une grimace.

Se reprenant vite, il fit

" Je vous sers un verre Monsieur ? Ce vin est digne des écuries d'Augias, mais il a le mérite de donner du corps à toute chose..."

Dégustant une nouvelle gorgée, il ne pu à réprimer une nouvelle grimace, et il fit pour lui même tout haut:

" L'eau a ses vertus aussi finalement..."

Mais faisant abstraction de ses états d'âme, il se concentra sur le nouveau sujet qu'on venait de lui présenter. Lissant sa moustache, fixant de unique oeil valide le nouveau venu, il se fit offensive:

" Je ne perdrais pas mon temps en vaines paroles, je suis un militaire, je n'ai pas l'art du verbe, j'ai celui du sabre. Le Roy a besoin de vous Monsieur pour éclaircir cette ténébreuse affaire qui secoue votre bonne ville de Reims. Des forces obscures semblent à l'oeuvre, mais ces forces ont des noms et des visages que j’entends démasquer. Monsieur de Poulignon a mis la main sur un curieux objet que j'aimerai soumettre à votre culture, la mienne me faisant défaut dans de nombreux domaines, et notamment tout ce qui prête de près ou de loin à toutes superstitions.
Si votre culture nous permet d'élucider la nature de cet objet, alors nous pourrions continuer à faire appel à vous, bien sur vous serez grassement rétribués pour les dédommagements causés. Suis-je bien clair ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Ven Jan 06 2006, 16:55

Alors que Poulignon restait au garde à vous, pres de la porte, collé au mur, le savant s'était avancé vers le gouverneur. Et quand il vit celui ci avec une carafe pres à servir un verre, ses yeux brillerent. Le vin fut l'une de ses raisons de le faire habiter à Reims, qui était une région assez réputer pour cela, il commenca à tendre sa main lorsque le gouverneur prévint:

Citation :
Je vous sers un verre Monsieur ? Ce vin est digne des écuries d'Augias, mais il a le mérite de donner du corps à toute chose..."

Mignard n'était peut etre pas un littéraire ni un feru de mythologie, mais il connaissait tout de meme ses classiques. Et il savait que comparer un vin à la propreté des tristement célebres écuries, n'était pas forcément un tres bon éloge. C'est pourquoi il ravisa son geste, s'étonnant tout de meme que le gouverneur boive cela...

Puis le chevalier lui parla d'un ton sec et direct et il répondit avec une voix assez chevrotante:

Euh oui je crois... Mais à propos de vos forces obscures, j'en suis navré de vous montrer ma totalité d'incompréhension à ce sujet... Vous savez je ne sors que tres peu de chez moi. Je préfére la compagnie d'Euclide que le bruit de la ville...

Derriere lui Poulignon fit un signe d'approbation de la tete pour faire montrer au gouverneur que ce que disait le savant était vrai...

... Quant à votre objet qui cache tant de mystere je suis pres à mettre à votre disposition tout le peu de mes connaissances que je possede.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Jan 08 2006, 00:52

" Il nous faudra de la logique d'un Euclide, mais aussi la verve d'un Mars pour sortir de cette ténébreuse, soyez Euclide, et mon épée sera mars, l'alliage de l'esprit et du fer est connu comme être la plus redoutable des arme, et même les ténèbres n'ont pas assez de ruse pour y échapper..."

Satisfait de son trait d'esprit, Lassalle ne pu s'empêcher de se servir un nouveau de verre de vin, même si celui-ci l'agressait, il se devait de célébrer ses mots.

Avalant son calice d'une lie, il se reprit de façon plus martial:


" Monsieur de Poulignon veuillez montrer l'objet en question, que la sagacité d'Euclide nous offre un première éclaircissement..."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Jan 08 2006, 14:02

Ne disant mot, Mignard restait fixé sur le meme point depuis tout à l'heure la petite mouche collé au mur juste derriere le dos du gouverneur, écoutant vaguement le discours.

Citation :
Monsieur de Poulignon veuillez montrer l'objet en question, que la sagacité d'Euclide nous offre un première éclaircissement..."

Poulignon prit un objet d'un sac. Un petit coffret noir et sombre. Il s'avanca et le posasur le bureau, et l'ouvrit, laissant voir une petite figurine en terre cuite...

- Euh puis je avoir une...

Sans attendre la fin de la phrase car comprenant tout de suite le sens, Poulignon lui apporta une chaise, et le savant s'assit devant la curieuse chose...

- Petite statuette de 2 pouces et demi. Fabriqué dans de l'argile, et poli à toute premiere vue à la main. Comme ca, je ne pourrais pas vous répondre ce que c'ets ni d'où ca vient. Mais je pense qu'avec des recherches approfondies on pourrait trouver. Le mieux aurait été d'en parler au bibliothécaire...
- Il est indisponible mon cher, on devra donc se contenter de vous.
- Bien entendu. La facon étrange de représenter l'homme prouve que ce n'est pas un européen qui est à l'origine de cette oeuvre. La tete longue, le front plat et le nez pointu. Les européens représente la tete plus arrondi. Ni d'orient. Les orientaux représente un visage plutot rectangulaire arrondi au bord... D'Afrique? Cela se pourrait bien, la pauvreté de la matiere utilisée pourrait affirmer cette idée... Mais cela peut également venir des Amériques... Vous savez les peuples conquis par les espagnoles, cela peut etre eux également... Mais je ne saurais avantager l'une de l'autre... Puis je l'emporter chez moi. J'aurais les outils nécessaire pour trouver peut etre la provenance, et un acces à la bibliotheque me permettrait de savoir à quoi il sert. Je mettrais tout au plus six jours pour trouver les réponses aux questions. Et si j'ai plus de chance, trois... Puis je avoir cet accord messire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Jan 08 2006, 22:43

Lassalle accorda une grande attention aux propos du savant, la moindre information était vitale pour la poursuite de l'enquête, mais il se mordit les lèvres devant les délais demandés par le savant, il aurait préféré être fixé tout de suite pour agir au plus vite, mais on ne bouscule pas la science...

La demande du savant lui semblait légitime, pour autant ne voulant prendre aucun risque, il fit
:

" Certes, vous avez mon accord, mais à la condition que vous acceptiez la présence permanente de trois solides gardes à vos côtés pour votre protection, notre ennemi doit avoir des yeux et des oreilles partout, on est jamais trop prudent, monsieur Poulignon se chargera du choix des hommes..."

Lassalle tourna alors à nouveau son regard en direction de Poulignon, son oeil se mit à luire d'une lueur ardente, et sa main de bois se mit à tapoter sur la table:

" Monsieur de Poulignon, en attente de renseignements plus précis, il nous faudra savoir tout de même si des habitants de votre bonne cité de Reims on fait un voyage récent ou ancien en Afrique ou dans les amériques. En attendant, veuillez nous faire monter la carte des quartiers que nous allons visiter demain, nous avons un plan de bataille à mettre en oeuvre..."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Ven Jan 13 2006, 17:02

Le savant s'inclina puis répondit face aux exigences du policier...

- Bien messire comme il vous plaira. Mais puis je vous demander une faveur? J'aimerais que les trois gardes qui m'accompagnent sachent faire preuve d'un grand calme. Je n'aime pas beaucoup etre dérangé pendant mes expériences... Je vous remercie de votre accueil messire.

Puis sous la conduite de Poulignon, Mignard regagna la porte et descendit les marches pour regagner sa demeure... Poulignon allait refermer la porte quand soudain il entrevit quelqu'un qui remontait en trombe les marches...

Citation :
En attendant, veuillez nous faire monter la carte des quartiers que nous allons visiter demain, nous avons un plan de bataille à mettre en oeuvre...

- La carte se situe dans un tiroir fermé à clé. Et la clé la voici...

Sur ces mots Poulignon ouvrit en grand la porte laissant apparaitre un homme de bonne taille ruisselant de sueur qui tendait la main pour ouvrir la porte. celui ci fut tout d'abord surpris mais cet état de surprise resta de courte durée car le voici qui s'avancait en criant devant le gouverneur...

- Que faites vous là. Ceci est le bureau privé, réservé au grand Baron de Starussman. Il y ait interdiction formel d'entrer en ce lieu sans autorisation...
Et vous Poulignon. Mes ordres n'ont pas été assez clair? Ou peut etre vous trouveriez ca marant de voir ma réaction... Hum!!! Renvoyez cet individu dehors à moins de vous jeter tous les deux aux fers...


- Hum, monsieur Henri, secrétaire du baron, monsieur le gouverneur de la bastille et de la police de France...

Le visage du secrétaire tourna du rouge au violet puis au bleux, fit un détour par le noir pour finir en vert puis blanc comme un linge... Sa tete se posa du coté du gouverneur qui le regardait d'un regard assez sévere enfin ce que voyait Poulignon.

-Euh veu... veuillez pard.. donner mon.. mon erreur. Je... je n'pouvais point savoir... Euh...

Le secrétaire avait du mal à trouver ses excuses. Maintenant il n'yavait plus qu'à attendre la réaction du gouverneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Jan 14 2006, 15:25

Lassalle ne répondit pas tout de suite, il se contenta de fixer d'un regard sombre le nouveau venu de son unique oeil, le visage sévère et fermé, les lèvres closes et pincés...

Il laissa une longue minute s'écouler, sans dire un mot, ou faire un signe quelconque autant d'agacement que de colère, il préférait laisser le secrétaire se morfondre dans son erreur, et méditer sur son triste sort...

Mais finalement, ses lèvres se muèrent dans un sourire narquois, et il se décida à répondre sur un ton indulgent, celui du maître devant l'élève pris en faute...


" Errare humane est..."

Une maxime conclue par un nouveau sourire, avant d'ajouter avec plus de sévérité:

" La prochaine fois évitez de juger sur de simples apparences cela vous évitera beaucoup d'impair monsieur... mais trêves de tout ceci, nous avons des affaires bien plus urgentes à régler... Vous n'ignorez pas la raison de ma venue en ces lieux, une raison qui nécessite votre aide... Cette affaire a débuté par une pendaison, une pendaison qui implique un procès, un procès qui implique un motif et des débats, je voudrais en avoir la teneur sur le champ..."

Lassalle insista sur les termes "sur le champ", il avait envi de résoudre cette affaire le plus vite que possible, il avait tant à faire à Paris, et une journée à Reims, c'était une journée d'opportunité perdu à Paris.

Utilisant la clé qui lui avait fourni Poulignon, il récupéra une carte de la ville, qu'il s'empressa d'étaler sur le bureau. Observant avec minutie la carte, il resta silencieux pendant quelque instant, avant de faire
:

" Combien d'hommes avez vous à votre disposition Monsieur Poulignon ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Dim Jan 15 2006, 19:31

Le secrétaire se reprit rapidement et donna sa réponse en oubliant sa peur...

- Ah vous enquétez la dessus... Ah! C'est vous Poulignon, effrayé comme une fillette qui a voulu demander aide au gouverneur de la Bastille... Monsieur je vous avoue en toute franchise que nous avons déjà penché notre vision sur cette affaire... et la conclusion est bien là. Les malfaiteurs proviennent soit de Reims meme, soit des environs. Car voyez vous la pendaison s'est fait discrete et a été déclaré du soir au lendemain. Et pour etre au courant il fallait etre sur place... Mais d'un autre coté, nous ne nous faisons pas d'idée. Les malfrats sont partis et sont maintenant bien loin. C'est pourquoi on a étouffé l'affaire et on essaye de se mettre à la poursuite des prisonniers... Nous en avons déjà repéché cinq, on en a exécuté trois... Contre des hommes comme cela, il n'ya que la mort comme juste récompense...

Il fit une légere pause puis repensa aux paroles du gouverneur

- Mais je vois que vous avez fait expres le déplacenemt pour rouvrir l'affaire. Je vous apporterais le peu que je sais. Les débats? Bonne question. Les débats ont été vite fait bien fait comme on dit par chez nous. Rien n'a été posé par écrit et seul le baron a été dictateur de cet ordre. Moi meme je vous avoue je n'en sais rien. Ce jour là il m'avait dépéché dans le nord pour régler des conflits de viticulteur... Ce n'est qu'apres que j'ai appris les résolutions du gouverneur de ces lieux et je n'ai posé aucune question car j'étais confiant en sa personne... Il m'avait chargé de le faire discretement et de prévenir du jour au lendemain. Il me confia cet ordre car lui meme devait revenir dans son pays d'origine. L'execution eut lieu deux jours apres... Voilà, des débats je n'en connais pas la teneur. Celui qui serait le mieux placer serait le gouverneur lui meme. Ou peut etre Poulignon. Lui il était en ville ce jour là.

Poulignon sortit de sa torpeur.

- Quoi tu insinues que je suis responsable de tout cela. Vermine!

Sur ce Poulignon se rua vers le secrétaire. Poulignon était tres grand et bien "baraqué". Il était effrauyant à sa seule contemplation. Devinez donc la réaction en ce moment du secrétaire. Il courut vers le gouverneur se cachant derriere lui...

- Sache que je ne suis jamais impliqué au protocole et à la diplomatie. Je ne suis là que pour mener les enquetes et obéir aux ordres. C'est toui meme qui m'a chargé de ce role, tu devrais t'en souvenir.

Pour en revenir à la question que vous m'avez posé, d'un ton toujours abrupt et plein de colere, nos effectifs sont à 72 hommes.

Poulignon continuait à regarder le secrétaire avec des yeux noirs lancant des éclairs. Depuis le début, Poulignon avait toujours détesté ce monsieur Henri. C'était un homme vil et rusé, cherchant toujours à manipuler pour mieux controler. C'est comme cela que petit à petit le secrétaire commencait à prendre les pouvoir du chef de police de la région c'est à dire lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mar Jan 17 2006, 17:12

(Cette fois-ci s'en était trop....)

Pensa Lassalle.

Sa réaction fut de frapper violemment du poing sur la table, la violence du choc, et la matière du poing provoqua l'envol de quelques copeaux de bois. Puis son poing se fit inquisiteur, et il interpella les deux protagonistes avec rudesse:


" Il suffit Monsieur ! Où je vous envoie tous aux galères ! On n'y manque toujours de bras ! Le spectacle de votre dispute est aussi lamentable qu'inconcevable ! Vous êtes officiers du Roi, vous vous devez une certaine tenue !"

Prenant une pause pour reprendre son souffle, il rajouta tout aussi rudement:

" Tout ce que je ne vois ici n'est qu'incurie et incompétence ! Vous Monsieur secrétaire ! Vous osez m'avouez que nous n'avons rien sur le procès ? Tudieu, dans quel pays somme nous ! Il y a des lois, et des procédures à respecter ! Nous ne savons même pas qui rechercher maintenant ! Et vous vous contredisez en plus ! Vous dites qu'ils ont bénéficié de complicité ici, et vous étouffez l'affaire ! Ce n'est plus de l'incurie mais de la stupidité ! J'entend faire toute la lueur sur cette affaire, et à cause de vous nous sommes dans les ténèbres..."

Son regard après s'être déchargé sur le secrétaire, se tourna ensuite en direction de Poulignon:

" Quant à vous, j'espère que vous n'avez pas dérangé pour rien, autrement il vous en cuira cher, on entend d'un officier du roi sang froid et de la maîtrise ! Vos 72 hommes sont en outre bien insuffisants pour l'opération que j'avais en tête, un problème d'effectif se pose, il va falloir y remédier... Mais la solution que j'ai en tête demande des éléments solides, il va nous falloir changer de tactique, et faire preuve de patience... "
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Ven Jan 20 2006, 17:37

Poulignon se ressaisit et se redressa en annoncant ses excuses au gouverneur. Tandis que le secrétaire lui répondit d'une voisx légerement penaude.

- Vous savez messire, je suis désolé de vous freiner dans votre enquete, mais qui aurait pu savoir. Je ne suis pas le premier placé pour cela, il faut demander au Baron directement. Si vous voulez, je peux lui faire parvenir une lettre, et un messager? Etouffé... Mais que voulez vous? Comment voulez vous les reconnaitre parmi les citadins, nous n'avons aucun indice. Rien. Enfin si certaines choses,mais rien qui puisse donner le signalement du fautif...

Poulignon prit ensuite la parole oubliant l'incartade de tout à l'heure:

- Pour le nombre d'homme, ce n'est point de ma faute. La plupart de mes hommes ont été recrutés dans l'armée du Roy. C'est le ministre des armées qui en a décidé ainsi. Il a jugé avec l'ancien gouverneur de la bastille de prendre quelques hommes de Reims qui normalement était une province paisible, pour les envoyer aux Invalides. Et 72 hommes étaient largement suffisant pour rétablir l'ordre. Mais si vous nécessitez de plusieurs hommes, il fallait appeler l'armée. Donc pour cela je n'y puis rien. Et si vous me puissiez me permettre de me montrer indiscret, quel est cette idée qui vous échauffe l'esprit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Ven Jan 20 2006, 20:57

Lassalle foudraya du regard le sécrétaire, il avait du mal à se faire un avis sur cette homme, était-il stupide ou complice, ou tout simplement incompétent ? Tentant de maitriser sa colére, il se laissa le temps de reprendre son sang froid.

Puis sur un ton assassin, et glacial il tanca le secretaire:


" J'exige de voir le baron le plus vite que possible, et quel que soit le moyen ! Même si vous devez porter ma requête jusqu'en Autriche à la marche ! Deuxiément quand on cherche on trouve, et le moindre élément compte, vous avez laissé entendre que vous savez des choses, j'exige de les connaitre, je me vois mal faire appliquer la question sur un offier du Roi..."

Une fois le cas du sécrétaire reglé, il pu enfin se faire tourner vers Poulignon, prenant à nouveau le temps de la réflexion:

" Nous sommes faible, soyons rusés. J'irais voir le Roi pour mobiliser des troupes plus conséquentes, mais j'ai besoin d'éléments solides pour ne pas paraitre ridicule. Pour autant nous ne restons pas inactif. Mais d'aprés vous Poulignon, quels sont les deux personnes les mieux informés sur tout ce qui se passent de troubles dans cette ville ?"

Une demande fait avec un petit sourire plein d'ironie...
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Jan 21 2006, 09:42

Le secrétaire, une nouvelle fois, palit. Il avait peur de ce gouverneur qui à tout moment pouvait le demettre de ses fonctions...Il prononca ces mots en s'inclinant ridiculement:

- Bien entendu messire! Je je m'exécute messire! J'y vais de ce pas messire?

Puis il partit à toute vitesse comme si le fouet du diable le poursuivait. Puis le gouverneur s'adressa ensuite à Poulignon. Lorsqu'il apprit que le gouverneur allait mobiliser des hommes, il hocha de la tete comme quoi il agréait cette déclaration. Mais ce fut cette question qui le surprit. Bien entendu dans ces "deux hommes", il était évidemment visé. Mais il ne voyait pas ce que voulait le chevalier...

- Où voulez vous en venir? Croyez vous qu'il y aurait quelconque probleme, ici à Reims. Je vous ai dit cette région est une contrée paisible où jamais rien ne se passe. Bien entendu, il se peut que des hors la loi traine dans les villes, et il y a deux quartiers où peuvent se terrer des brigands. Mais pourquoi seraient ils eux? Pourquoi avoir agit en ce moment? Au contraire s'ils avaient voulu prendre la ville grace à ces renforts, ils l'auraient fait maintenant et n'auraient pas attendu que les troupes reprennet leur souffle. Et s'ils sont assez betes pour faire ca, ils ont signé leur aret de mort car ils vont savoir qu'apres ce coup d'éclat, les soldats du Roy vont débarquer chez eux... Croyez vous que ca soit eux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Jan 21 2006, 10:33

La réponse de Poulignon fit sourire Lassalle, mais d'effroi cette fois ci, ce drôle avait-il conscience de ce qu'il venait de lui dire ? Lassalle prit alors toute lattitude de la réponse, puis le plus calmement possible, il rétorqua avec froideur:

" Venez vous de m'avouer que vous m'avez fait venir à Reims pour Rien ? Si rien ne se passe, dites moi ce que je fais ici ? Je ne l'éspere pas pour vous, mon sens de la plaisanterie est assez peu devellopé..."

Laissant Poulignon apprécier sa réponse, il ajouta:

" Je vois que vous m'avez mal compris. Pardonnez moi de vous dire cela, mais vous n'êtes surêment pas le plus informé pour savoir ce qu'il se passe dans cette ville, du moins dans ses trefonds. Ils restent et resterons toujours un monde à part pour nous de la police. Le tout est de savoir ce qu'il s'y passe. Voici mon plan: Premiérement, deployer un réseau de mouchards dans ces quartiers, dans chaque café ou cabaret un de nos hommes devra y être infiltré, il devra être en sorte de tout écouter, de tout savoir, de tout nous rapporter. Il nous faudra pour cela des hommes discrets, et sufisament subtil pour faire parler sans être perçu comme cherchant quelque chose. Deuxiément, les deux personnes les mieux informés de tout ce qui trament dans des bas quartiers, sont celui qui délie, et celle qui découche. Au cabaratier, une fois ivre on livre plus facilement des secrets. A la putain, on livre plus facilement ses secrets au coin de l'oreille. Il nous faudrait pouvoir retourner à notre avantage des membres de ses deux professions, en échange de récompense, ou d'indulgence vis à vis de la profession... vous comprennez ma démarche ?"

Se servant une nouvelle coupe de vin pour assécher un gosier mis à rude épreuve après ce monologue, il conclua, tout en buvant:

" La somme d'informations que nous allons récolter nous permettra d'en savoir plus, et ajouté aux éléments que détient le baron, je pourrais surêment faire plier le Roi pour l'envoi de troupes..."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mar Jan 24 2006, 20:08

Jamais il n'a voulu lui dire ca. Au contraire, c'est par le fait que les brigands de Reims ne soient appliqués dans l'affaire qui renforce la difficulté et le fait qu'il aile le prévenir. S'il l'avait fait dépécher et qu'il soit déplacé lui meme ce n'était pas pour rien. Tout de meme. Son visage marqua de l'indignation. Comment pouvait il mettre sa parole en doute... Enfin cela n'empécha pas Poulignon, d'écouter la facon dont allait s'y prendre le chevalier. Elle lui parraissait bien travaillé et bien cherché, mais un détail était à contre.

- Monsieur, votre raisonnement est bien beau, cependant, il y a un petit probleme. Nous devrons disposer d'une fortune immense pour payer tous ces gens. Et puis voyez vous, plus j'y pense plus je suis persuadé que ce ne sont pas eux. Si messire me le permet, j'aimerais allé au fond de ma pensée. Si j'affirme que ce ne sont pas des brigands c'est tout simplement parce que rien ne colle... Tout d'abord, ce n'est pas une foule nombreuse qui se déverse sur la place pour délivrer les prisonniers, mais seulement deux personnes. Deux personnes qui ont pu réussir à terrasser ma police. Et encore, le rapport des fuyards me dit qu'il n'y avait qu'un seul homme qui combattait pendant que l'autre délivrait les prisonniers. Nous n'avons pas affaire à des amateurs, mais des gens de la trempe des soldats. Un brigand seul ne réussirait pas à battre mes soldats qui sont pourtant tres bien entrainés. Non d'apres moi ces actes ont été commis par des mercenaires, des mercenaires payés par un homme riche. Et vu la qualité de leur art du combat, un homme tres tres riche. Or à Reims et dans la région il n'existe que tres peu d'hommes riches, si ce n'est le baron lui même.

J'ajouterais même que si cet homme riche a dépensé autant d'argent c'était pour une bonne raison. Pas pour avoir la gloire d'avoir sauver la vie de personnes du peuple, mais par protection d'un etre cher. Ma pensée serait que au lieu de s'embarquer dans des complications couteuses, sur des sois disants suspects, nous devrions étudier plus profondément les faits, et je pense qu'on devrait se pencher un peu plus sur ces fameux prisonniers. Bien qu'il n'y ait que le baron qui connait les noms...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Jan 28 2006, 14:08

Poulignon avait sans doute raison, même si Lassalle avait du mal à l'admettre, il détestait être mis devant le fait accompli. Le raisonnement de Poulignon avait lui même ses faiblesses. On ne pouvait pas s'attaquer à des notables sans preuves. Lassalle espérait en savoir un peu plus du Baron, mais si ce baron était complice, le serpent allait vite se mordre la queue.

Réfléchissant quelques instants avant de répondre, il fit:


" Certes oui, mais évitez les accusations à l'emporte pièce, ces gens là pourraient vous faire casser d'une parole. Cette affaire est ma foi bien compliquée, le seul à savoir qui était ces hommes est celui qui en fait le procès, si celui est impliqué dans cette affaire, ce qui n'est qu'une supposition, alors nous aurons abouti à une impasse...

Il est sur que des notables sont impliqué dans cette affaire, la statuette le prouve. Ce genre d'art n'est pas à la portée de la connaissance du vulgaire. Il faudrait nous renseigner sur le fait si des habitants de votre cité, on fait récemment un voyage en Afrique ou dans les Amériques, ils doivent être suffisamment rare pour pouvoir être compté sur les doigts de la main. Et il vaudra aussi vous résoudre aussi à déployer quelques espions tout de même, des bruits circulent toujours dans les bas-fonds, ils nous seraient bon de les connaitre..."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Sam Jan 28 2006, 17:04

Bien entendu messire. Vous avez tout à fait raison. Et j'y vais de ce pas donner les ordres. Mes hommes feront le nécessaire.

Il regarda par la fenetre le soleil se coucher. Il commencait à se faire tard, et Poulignon s'apercut que le chevalier n'aurait plus besoin de lui.

- Le soleil se couche, je vous souhaite une bonne nuit messire peut etre votre anthicaire arrivera demain... Je l'espere enfin.

Puis il s'en alla refermant la porte derriere lui. Il desxcendit gravement les marches. Il était, il faut l'ajouter, assez fier de son raisonnement qui ne pouvait qu'etre convaincant vu toputes les preuves... Mais il pouvait également se tromper. Il envoya donc la plupart de ses hommes s'informer aupres des habitants de ceux qui sont partis à l'étranger et précisément en Afrique et aux Amériques. Et fit nommer deux douzaines d'hommes pour espionner les bas quartiers. Un nombre largement suffisant. Chacun partit à son travail. Lui regagna le domicie du savant pour participer à sa garde... Mais il béneficia surtout d'un sommeil réparateur apres une journée mouvementée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   Mer Fév 01 2006, 17:34

Le départ de Poulignon laissa une question en suspens, une question qui n'avait pas été abordé, une question qui allait devenir vitale avec la nuit tombante, une question bien épineuse: où allait-il dormir ?

Il ne se voyait pas parcourir de long en large les ruelles froides d'une cité qu'il connaissait pas pour finir dans un coupe gorge où ses deniers allaient nourrir les puces. Il constata assez rapidement que son siège n'était pas si inconfortable que ca. Il avait connu bien pire, il avait connu la belle étoile, le vent, la pluie, la boue, la vermine et les puces. La piéce semblait sec et bien chauffé. Une couverture n'aurait pas été de trop mais après tout il ne devait pas trop en esperer.

Croisant ses jambes sur le bureau, il rabattit son feutre, et laissa le sommeil l'envahir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ville des Rois, Ville d'intrigue ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ville des Rois, Ville d'intrigue ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: