1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec d'Artagnan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Rencontre avec d'Artagnan   Ven Juin 17 2005, 21:20

Louis entra en trombe dans son cabinet, on l'avait prévenu que son lieutenant des mousquetaire l'attendait depuis quelques minutes. Le Roy, d'abord contrarié de remettre sa toilette à plus tard, se dit en lui-même que d'Artagnan ne venait jamais pour rien, et c'était un réel plaisir de le voir, à chacune de ses visites.

Il se dépêcha donc, et en entrant, tomba sur d'Artagnan assit sur un fauteuil, nullement inquiet de l'étiquette. Louis sourit et ne fit aucune remarque. C'était lui-même qui avait autoriser son lieutenant a lui parler d'une maniere franche, et il avait fini par lui laisser plus de liberté que celle de paroles.

Louis s'assit donc lui-même dans son fauteuil, derriere son bureau, il toisait silencieusement et avec un visage ravi "son" mousquetaire.
Il croisa ses mains et posa son menton dessus, dans une position de réflexion.

-Dites-moi, cher d'Artagnan. Qu'est ce qui vous amenne cette fois ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Rencontre avec d'Artagnan   Sam Juin 18 2005, 01:47

D'Artagnan regarda le Roi Louis XIV prendre place. Ce Roi qu'il avait vu grandir de près, et dont il avait suivit l'évolution avec un certain intérêt. Par moment, il était fier de l'homme qui voyait devant lui. Par contre, en d'autres occasions, il aurait aimé pouvoir traiter avec un homme plus âgé, donc plus raisonnable et plus expérimenté. Néanmoins, D'Artagnan était convaincu, ou tentait de se convaincre, que Louis ferait, avec le temps, un bon souverain. Ses débuts lui semblaient promoteurs, mais le jeune Roi avait encore beaucoup à apprendre.

- J'ai bien peur, mon Roi, que ma visite ne soit une fois de plus synonyme de mauvaises nouvelles.

Il déposa délicatement sur le bureau du souverain les trois parchemins qu'il tenait sous le bras.

- Je sors de ma réunion hebdomadaire avec les sous-lieutenants. Tous, sans exception, m'ont fait part de nombreux incidents en ville, impliquant le peuple et les gardiens de l'ordre. Depuis les dernières semaines, ce type d'incident semblent augmenter constamment. Ces trois documents sont des comptes rendus, retranscrits par nos secrétaires, des mésaventures de quelques-uns de nos hommes.

D'Artagnan se remémorait ces indicents. Dans un cas, un des Mousquetaires, avait dû subir les foudres de commerçants et des clients alors qu'il tentait d'empêcher la vente de fruits et légumes avariés. Le pauvre en avait été quite pour un bonne frousse et quelques dents cassées... Le deuxième incident s'était produit dans une ruelle alors qu'un patrouille de deux hommes avait été prise à partie, sans provocation aucune, par une dizaine de citoyens. De nombreuses insultes leur avaient été lancées, ainsi que plusieurs projectiles, et les deux hommes avaient pu profiter d'une brêche dans les lignes pour aller chercher des renforts. Finalement, le troisième compte rendu était bien plus grave... Deux autres de ses hommes avaient eu moins de chance que leurs confrères. Acculés au fond d'une ruelle, ils avaient dû se servir de leurs épés. Quatre citoyens avaient péris, ainsi qu'un des Mousquetaire... Et dire que, seulement quelques mois plus tôt, les Mousquetaires du Roi étaient portés en haute estime par tous les gens de la ville.

- Mon Roi, nous avons, depuis quelques semaines, resserrés la sécurité autour du château, et tentés de faire sentir notre présence de façon plus importante dans la ville. Mais ces dispositions ne seront pas suffisantes si rien n'est fait pour diminuer la colère du peuple. Beaucoup de citoyens de cette ville meurent de faim à l'heure actuelle... Je crois qu'il serait sage de leur montrer qu'ils peuvent, dans des circonstances aussi tristes, compter sur l'appui de leur Souverain.

D'Artagnan avait maintenant fini de résumer la situation. Il ne pouvait qu'attendre la réaction de Louis, espérant enfin que le jeune Roi comprendrait la gravité de la situation. Et plus que tout, il espérait que Louis ne prendrait pas une fois de plus ses avertissements à la légère...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rencontre avec d'Artagnan   Sam Juin 18 2005, 10:14

Citation :
- J'ai bien peur, mon Roi, que ma visite ne soit une fois de plus synonyme de mauvaises nouvelles.

Louis se pinça les levres. Raah... ce rabajoie de d'Artagnan allait lui gacher sa journée, qui pourtant commençait si bien. Cependant l'estime qu'il portait a son lieutenant empecha un mouvement d'impatience et un mot de congé. Il laissa donc D'Artagnan le ramener de ce si joli nuage où Heloïse et la fête l'avaient porté.

Citation :
- Je sors de ma réunion hebdomadaire avec les sous-lieutenants. Tous, sans exception, m'ont fait part de nombreux incidents en ville, impliquant le peuple et les gardiens de l'ordre. Depuis les dernières semaines, ce type d'incident semblent augmenter constamment. Ces trois documents sont des comptes rendus, retranscrits par nos secrétaires, des mésaventures de quelques-uns de nos hommes.

Louis l'écoutait distraitement, ouvrit les parchemins et les parcoura rapidement pendant que d'Artagnan parlait. Il ne s'y attarda pas, mais en vit assez pour comprendre ce qu'ils contenaient.

Citation :
- Mon Roi, nous avons, depuis quelques semaines, resserrés la sécurité autour du château, et tentés de faire sentir notre présence de façon plus importante dans la ville. Mais ces dispositions ne seront pas suffisantes si rien n'est fait pour diminuer la colère du peuple. Beaucoup de citoyens de cette ville meurent de faim à l'heure actuelle... Je crois qu'il serait sage de leur montrer qu'ils peuvent, dans des circonstances aussi tristes, compter sur l'appui de leur Souverain.

Louis, cette fois, ne pu s'empecher un geste de contrariété. On osait ainsi remettre en cause sa souveraineté ? Ce peuple ne servait donc qu'à se plaindre ?
Pourtant les conseils de d'Artagnan n'était jamais inutiles, Louis l'avait déjà appris a ses dépends. Il se leva, esperant écourter l'entretient.

-Que dois-je faire alors ? Envoyer mon capitaine des gardes pour vous seconder, ou pour réprimer la populace qui gronde ?

Il avait dit cela d'une voix sévère, mais il finit par se radoucir. Gronder... cela lui rappelait étrangement la Fronde... Qu'il avait eut peur alors ! Lui, a a peine 7 ans, déjà subissait une révolte.
Soudain une idée lui vint. Les mots de d'Artagnan lui servirait de prétexte pour calmer le peuple et ruiner Fouquet.... Oh, ça, c'était une excelente idée.

Louis prit un parchemin, où il gratta quelques mots avec une plumes d'oie magnifiquement dorée.
Il le tendit ensuite a son lieutenant.

-Allez porter cela à Vaux, M. D'Artagnan. M. Fouquet devra prendre les mesure nécessaire pour rapporter de l'argent dans ses caisses tout en baissant la Gabelle durant un an, plus payer une distribution de pain au tiers-Etat.

Il jeta ensuite un coup d'oeil en biai à son mousquetaire.

-Cela vous va-t-il ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Rencontre avec d'Artagnan   Lun Juin 20 2005, 18:46

Le ton condescendant qu'employa le Roi pour poser sa dernière question lui déplut énormément. S'il avait eu affaire à toute autre personne, il l'aurait forcé à ravaler ses paroles. Mais bien qu'il puisse se permette certaines libertés avec le Roi, il savait qu'il ne pouvait aller aussi loin. Aussi, il se contenta d'ignorer le ton et de répondre simplement à la question qui lui était posée.

- Ces dispositions devraient en effet aider à calmer le peuple, Majestée.

Moins d'impôts, plus de nourritures... Normalement, D'Artagnan aurait dû être totalement rassuré. Mais il comprenait très bien le manège du Roi, qui profitait de cette occasion pour mettre son ami Fouquet dans l'embarras. Mais il trouvait honteux de détourner ainsi une situation aussi dramatique au profit d'intérêts politiques aussi tordus. Quand la France pourrait-elle compter sur le digne Souverain qu'elle méritait? Chaque jour qui passait amenait un peu plus de doute dans l'esprit de D'Artagnan sur la stature de l'homme qui était assis sur le trône de France.

Sans plus discuter, il prit le parchemin que lui tendait le Roi, s'inclinant légèrement en signe de respect. Il savait qu'il ne cachait pas entièrement ses émotions, lui qui avait toujours été plutôt étranger aux jeux de coulisse. Mais pour l'instant, parler sous le coups de ces sentiments ne n'aurait pu que lui apporter des ennuis. Il pourrait de nouveau aborder le sujet avec le Roi lorsqu'il aurait meilleur humeur.

Le parchemin dans sa main gauche, il sortit du bureau du Roi, se demandant toujours si les hommes politiques finiraient un jour par comprendre l'étendue de leurs responsabilités...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Rencontre avec d'Artagnan   Lun Juin 20 2005, 21:54

Louis remarqua le regard sombre et songeur de d'Artagnan affichait lorsqu'il prit les parchemins.
Avait-il compris son but ? Cela n'était pas diffile apres tout, d'Artagnan avait des oreilles et un cerveau, rien n'échappait à son entendement gascon. Mais faire tomber Fouquet, ce grappe-sou de surintendant, qui ruinait le royaume lui déplaisait-il ?
Fouquet aurait-il eut l'audace de corrompre son capitaine ? Non... c'était impossible, Louis le savait totalement dévoué, et il avait même pensé qu'il s'adresserait a lui lorsque le temps d'aretter son ministre serait venu.

Louis resta un instant songeur. Faisait-il bien ? Oui, assurement. Fouquet était trop riche, trop bon, et le poison de Colbert commençait a l'atteindre aussi. Ce poison que l'on appelle ambition, qui dans le sang du Roy devient jalousie.
Fouquet, tombera.

Louis soupira. Decidemment, D'Artagnan avait le chic pour gacher ses journées. Mais pouvait-il vraiment lui en vouloir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec d'Artagnan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec d'Artagnan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: