1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marche dans les rues ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julia
Invité



MessageSujet: Marche dans les rues ...   Ven Jan 27 2006, 15:06

Julia marchait dans les ruelles depuis quelques minutes seulement, mais avait déjà réussit à "emprunter" une petite bourse, qu'elle avait accroché à sa ceinture. Elle marchait de ses pieds nus abîmés à force de marcher sur la terre ferme. Une foule de gens se bousculait et bavardait entre ses murs si sérrés. Julia aperçut cependant un mur abaissé, et elle s'y dirigea rapidement. Elle grimpa le long, pour arriver en hauteur, plus précisément sur un toit. Elle glissa ensuite le long de celui-ci et ratterrit à terre, dans un coin plus dégagé. Elle observa autour d'elle. De nombreux chevaux s'y promenait. Où était-elle arrivée? Elle n'en avait aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Sam Jan 28 2006, 16:56

Adrien marchait calmement dans les rues de Paris, un sourire béat sur les lèvres. Il tenait une bourse bien serrée dans sa main, juteux fruits de son dernier poème...
Un pamphlet où apparaissaient à la fois les mots "putain" et "Roy"... drôle d'association. Pourtant il ne faisait que parler de la police des mœurs et des maisons closes... quoi de mal ?

Bref, il se promenait donc dans les rues ensoleillées, où une foule de monde commençait de naître. Il tenait, comme on l'a dit, fermement le gain de son dur labeur, avant de se dire que plus il le tenait, plus on le verrait... donc, plus de risques de se faire voler. Autant l'attacher à sa ceinture, se serait moins ridicule.

Ce qu'il fit rapidement, d'un geste habile, habitué, de la main.
Ainsi plus libre de ses mouvements, c'est tout son être qui repris une démarche plus aisée.

Tiens ? Un vendeur de fruits. Des pommes, ça lui faisait bien envie !
Quelqu'un le bouscula malencontreusement alors qu'il s'approchait de l'étalage et Chastignac lui lança un regard meurtrier avant de prendre son fruit d'une pleine main. Et, alors qu'il voulut chercher sa monnaie pour payer, il s'aperçut soudain de l'absence de sa dernière obsession.

Le cœur battit à ses tempes, il devint livide, puis tout rouge.
Quoi ? Quoi ? Quoi ? Ou était ce voleur ? Sa plus grande appréhension du moment venait de se réaliser et il allait laisser faire ça ?

Imperceptiblement, il chercha des yeux le garçon qui l'avait dérobé. Il n'en avait eu qu'une vision plutôt floue, mais peu importait, il avait crut l'apercevoir alors qu'il se faufilait entre deux grosses dames.

Ni une, ni deux, Adrien bondit à sa suite, courrant à en perdre haleine. Il était assez loin, mais lui ne courrait pas pour ne pas attirer l'attention.

Derrière lui, on hurlait des "Au voleur ! Au voleur !" et le comte s'aperçut soudain qu'il avait gardé la pomme dans sa main. Bah !

Tout de même, c'était étrange qu'on le siffle et poursuive ainsi pour la même raison qui le faisait courir...

Mais il ne prêtait déjà plus attention au gros commerçant qu'il avait semé. Apres tout, il ne lui avait volé qu'une seule pomme, qu'il avait eu de plus l'intention de payer...

Durant un instant, Adrien crut avoir perdu son voleur. Il s'arrêta au milieu de la rue, se levant sur la pointe des pieds pour augmenter sa vision générale de la place.

Zut alors, grommela-t-il en abaissant son chapeau... lorsque ses yeux furent attirés par un petit point là bas... au loin... Une sorte de chat de gouttiere qui grimpait un mur.

Adrien s'élança. Bousculant deux ou trois bourgeois fiers de leur embonpoint qui les faisait prendre toute la largueur de la rue, le comte fini par arriver jusqu'au mur qu'avait franchit le garçon.
Il jeta sa pomme à terre, qui roula entre les pavés brûlants jusqu'aux pieds d'un mendiant.

Chastignac, en homme jeune et fougueux, n'abandonna pas devant un simple mur à sauter, même s'il n'avait jamais fait ça. Il se campa sur ses jambes et bondit jusqu'à atteindre le bords avec ses mains. Il s'agrippa de toutes ses forces et donna de l'impulsion, et ses pieds rejoignirent leurs compagnes, et enfin il se retrouva en équilibre sur le muret.

Il avait une vision plongeante sur le contre-bas, et aurait trouvé l'endroit sympathique si le voleur ne l'avait pas mis en rogne. Il l'apercevait, en bas du petit toit de tuile.... une simple ombre assise.

Chastignac n'avait pas de pitié pour ce qui ne lui apparaissait que comme un enfant : il glissa sur les tuiles et atterri juste devant lui.

Bien sûr, il avait glissé sur les fesses, bien sûr, il était tombé à quatre pattes, et bien sûr, il avait poussé un "humphf" pas très gracieux, mais il se releva bien vite et voulut se donner un air terrible.

S'approchant de l'enfant trop vite pour qu'elle n'ai le temps de réagir, il l'empoigna à la gorge et la releva à sa hauteur.


-Alors, on aime l'argent des autres ?

Adrien ouvrit grands les yeux et lâcha le vagabond avant de reculer d'un pas.

-Une fille !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Dim Jan 29 2006, 18:16

Julia s'était positionnée dans la ruelle, afin de se former des repères. Soudain, une "masse" importante atterrit vivement devant elle, et la saisit au cou brusquement. Elle se retrouva un moment en l'air, et , malgré son mal à respirer, elle reconnut l'homme auquel elle avait volé la bourse.

Elle saisit le bras du jeune homme, afin de s'en dépétrer, mais celui-ci la lâcha soudainement. Elle atterrit sur ses deux pieds, réflexe de jeune voleuse.

Elle avait compris ce qu'avait prononcé le bourgeois, et releva la tête, main à la gorge, pour calmer un peu la douleur de sa précédente agression. Elle fixa les yeux de l'individu, et lui répondit aussitôt.


"Oui, et alors ?"

Son attitude ne l'avait pas tellement étonnée. Durant son voyage, on lui avait souvent fait la réflexion. Elle continuait de regarder l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Lun Jan 30 2006, 16:35

Ah oui, en effet, et alors quoi ?

Chastignac laissa son visage d'ahuri au placard et adopta soudain une expression assez sombre et sadique.


-Alors rien du tout.

Il se rapprocha de la jeunette en deux temps trois mouvements et fut sur elle, la soulevant de nouveau par le col.

-Reprenons où nous en étions puisque tu insistes !

Sous l'ombre de son chapeau brûlaient deux prunelles d'un feu malsain, et un sourire ironique vint completer ce tableau du parfait exemple d'un ange.

Elle voulait faire la maline, tant mieux ! Il pourrait s'amuser, comme le chat joue avec la souris avant de la dévorer.


-Alors, où tu l'as mise ?

Il parlait de sa bourse, bien entendu. Il la plaqua violemment contre le mur avec une poigne de fer, le bras tendu pour être à une distance respectable d'un éventuel coup de pied.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Lun Jan 30 2006, 17:38

Julia regarda l'homme, puis se fit encore une fois empoigner, et plaquée contre le mur. Elle suffoqua un instant, surprise par le choc entre son dos et le mur. Elle observa l'individu qu'elle avait devant elle. Ses yeux étaient cachés par son chapeau, mais semblaient quand même renvoyer une sorte d'ombre. Julia fronça les sourcils, et saisit le bras de l'homme avec ses bras. Elle sourit en coin, s'adaptant à la situation.

"Posez moi à terre."

Elle s'était aperçue que l'homme s'était éloignée, de façon à être à la distance suffisante pour ne pas se prendre de coups de pied. Elle fronça les sourcils. Sa bourse ? S'il la voulait, il faudrait qu'il la récupère lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Mer Fév 01 2006, 12:47

Elle était si jeune !

Chastignac avait l'impression de pouvoir la briser avec deux doigts, et d'ailleurs, il la tenait à la gorge, ce qui ne faisait pas pour atténuer ce sentiment.
On pourrait alors penser qu'il desserrerait son étreinte, trop sûr de lui-même et de sa force, et pourtant, il restait de marbre.

Doutait-il de sa force ? Non-pas ! Mais la moue volontaire de la gamine ne le laissait pas indifférent. Petite, elle paraissait prête à tout pour montrer qu'elle était grande.


Citation :
"Posez moi à terre."

Chastignac ne fut pas le moins du monde déstabilisé, il s'en doutait, cette phrase ne faisait que conforter son opinion : la fillette avait de la hargne.

Lui, plus fin, enfin, c'est ce qu'il pensait, chercha à la faire douter... Il rit à gorge déployée, d'un rire qui se voulait vrai mais qui sonnait faux, on y sentait de la colère encore contenue.


-Et quoi encore ? Donne moi mon argent, et je te pose à terre. Ou alors je t'assomme, et je fouille moi-même dans tes poches.

Comme pour donner plus de poids à ses paroles, il leva sa main libre, prêt à gifler Julia, comme on punit un enfant désobéissant, mais avec de la haine en plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Mer Fév 01 2006, 13:33

Julia observa le jeune homme, et écouta ses paroles. Ca ne l'étonnait pas grand chose. Et qu'il la gifle, ne changerait pas non plus la situation. Elle vivait depuis longtemps et encore dans la souffrance, alors que ferait une fappe de plus ?

Elle le regarda dans les yeux, avec une certaine insolence, ses bras toujours accroché à celui du noble.


"Peut être faudrait-il avant que je l'ai sur moi, votre bourse."

Elle continua de le regarder. Elle ne savait si ce qu'elle avait dit influencerait le jeune homme, mais elle tentait quand même. Elle, elle savait où était cette fichue poche de tissu, remplie de pièces. Elle la sentait contre elle. Que l'homme la frappe, elle n'en avait rien à faire ... Mais s'il lui prenait ce qu'elle avait volé, elle ne l'oublierai jamais, et ferait tout pour reprendre ce qu'on lui avait reprit.

Elle continuait de regarder l'homme.


"Allez-y, frappez-moi, vous en mourrez d'envie. Vous ne serez pas le premier. Mais soyez sur de votre coup."

Elle avait parlé sur un ton arrogant. Du haut de ses quatorze ans, elle faisait preuve du caractère bien trempé que lui avait transmis son père.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Mer Fév 01 2006, 16:59

Chastignac sentit des petits doigts se serrer autour de son poignet, comme pour capter un peu plus son attention...
Elle ne lâchait pas ses yeux, elle ne voulait pas abaisser son regard, elle ne voulait pas se soumettre même dans cette situation de péril !

Il se mordait la lèvre inférieure pour se retenir de lui décrocher la mâchoire d'un bon coup de poing. Adrien était violent de nature, et même s'il savait que l'hypocrisie réglait souvent mieux les choses, une fois poussé à bout, il était capable de tout.

Adélaïde en avait déjà fait les frais.


Citation :
"Peut être faudrait-il avant que je l'ai sur moi, votre bourse."

Un instant, le comte douta. Avait-elle eu le temps de la cacher ? Impossible. Non, impossible.

Ses yeux, qui pendant quelques secondes avaient renvoyé un éclat d'incertitude, à cet instant brillaient de sarcasme.


-Tu crois vraiment m'avoir comme un bleu ?

La jeunette ne sembla pas flancher. Elle continuait son jeu d'insolence... mais ici, le maître de l'insolence, c'était lui, lui, lui et encore lui ! Elle ne le battrait pas simplement en soutenant son regard...

Citation :
"Allez-y, frappez-moi, vous en mourrez d'envie. Vous ne serez pas le premier. Mais soyez sur de votre coup."

Bien sûr qu'il en avait envie ! Plus que jamais... Mais Chastignac, au contraire, abaissa sa main avec un "hum" narquois.
Il ne la frappait pas. Pourquoi ? Par scrupule ? Non... par simple effet de contradiction. Elle essayait de l'énerver, de le rendre faible en le rendant furieux, et bien soit ! Il se calmerait.


-J'ai une bien meilleure idée...

Et il la déposa sur le sol tout en gardant son habit dans sa poigne de fer... il ne la lâcherait pas, et faisait en sorte qu'elle le comprenne.

Puis, sans préambule aucun, il commença à marcher le long du mur en la traînant à ses cotés... des qu'elle se rebutait, il resserrait son poing.

Enfin, il trouva une porte dans le mur, la défonça d'un coup de pied, et se retrouva dans la rue, tout près de l'auberge.
Avec un sourire en coin, il regarda une dernière fois la petite.


-Toujours pas de bourse dans tes poches ?

Il n'attendit pas la réponse et commença à crier :

-Un agent de police ! J'ai besoin de la police !

Aucun agent en vue, mais des yeux curieux commençait à se retourner vers eux... nul doute qu'un policier ne tarderait pas, s'il continuait ce raffut.

D'ailleurs, il n'avait pas plus de raison d'apprécier la pokice que la demoiselle, mais ce qu'il voulait, c'était non pas la faire arrêter, mais lui flanquer une sacrée trouille...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Jeu Fév 02 2006, 08:30

Julia observa le jeune homme, toujours plaquée contre le mur, quand celui-ci se calma, et la posa à terre, mais gardant toujours son poignet dans sa main forte. Il la traîna un moment à côté d'elle, et Julia fit ce qu'elle pouvait pour marcher tant qu'elle le pouvait. Soudain, une porte devant eux. Julia fronça les sourcils. Qu'avait-il en tête? Le noble enfonça la porte, qui s'ouvrit à la volée. Les deux jeunes gens arrivèrent dans une ruelle, où des dizaines de personne marchandaient, papotaient, ou même se disputaient. Soudain , l'homme cria.

Citation :
-Un agent de police ! J'ai besoin de la police !

L'enfant ouvrit grands ses yeux, et toutes les personnes de la rue, se tournèrent vers eux. Ca, elle n'en avai rien à faire. Mais si la police la prenait, comment pourrait-elle retrouver son père ? Julia fronça les sourcils, et regarda l'homme d'un regard noir. Il l'avait mise en colère. L'homme ne lui tenait que le poignet. Elle en profita.

Elle se redressa vivement, et se tourna contre le bras qui l'emprisonnait, pour le mordre fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Sam Fév 04 2006, 17:01

-Espèce de ptite peste de... houa !

Chastignac avait lâché l'enfant en hurlant.... loin de s'attendre à ce qu'elle le morde, il avait détendu sa poigne et cette garce en avait profité... Pourquoi n'avait-elle pas simplement donné la bourse comme le comte l'avait imaginé ?

Et là, ridicule, il se tenait plié en deux, agrippant la partie de son bras où s'imprimait des marques de dents. Il enrageait!
Et avant que la petite, détalant comme une dératée, n'eut complètement disparu, il prit une pierre et la jeta le plus fort qu'il pu en sa direction tout en jurant... Il ne l'atteint pas, bien sûr, mais c'était un geste de dépit qui le calma un peu.

D'un autre côté, on continuait à observer ce drôle de bonhomme avec son chapeau d'aristocrate qui hurlait contre une gamine des rues... Quand bottes, pourpoints bleus et noirs et course au pas le firent se taire tout a fait et se redresser comme mû d'un ressort.

Quoi ? N'était-ce pas lui qui avait appelé la police ? Mais alors, pourquoi se mettait-il soudain à courir comme un fou à la suite de la fillette, la peur inscrite sur son visage ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Sam Fév 04 2006, 19:36

Julia l'avait bien mordu, et la prise du jeune homme se déserra, jusqu'à la lâcher. Julia raterrit à terre, et prit alors ses jambes à son cou, la bourse toujours contre elle. Elle courrait le plus rapidement pssobile, quand un bruit de choc intervint derrière elle. Elle se retourna un court inctant, et aperçut ... Une pierre. Elle reporta son regard sur le noble, et s'aperçut qu'il repartait à sa poursuite.

Julia en fit de même, et reprit sa course. Il n'abandonnait donc jamais ?
Elle qui plus que tout au monde voulait retrouver son père, il fallait donc que le destion, ou le hasard, qu'importe, lui pose cet homme entre les pattes de voleuse ? Elle détourna un très court instant la tête, mais ce fut une erreur.

Elle rentra dans quelque chose, ou plutôt quelqu'un, et tomba en arrière, à cause de la caricature de la personne. Elle fronça les sourcils, et on l'empoigna encore une fois. Ca n'était pas possible ! Elle leva les yeux sur son "empoigneur" : Un policier ! Non ! Julia se débattit comme elle le put, et parvint , en remordant, à se dépétrer de cette intrusion. Elle se remit à courir, la police et le noble à ses trousses, à pleine vitesse, faisant écrater les gens sur son passage.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Sam Fév 04 2006, 19:52

Damnés de damnés de policiers ! Et dire que c'était lui-même qui les avait appelé ! Quel crétin il avait fait !

Certes, oui, pendant qu'il courrait à en perdre son souffle, il avait pensé que se laisser aborder n'aurait pas fait de mal mais... mais non, on lui poserait des questions, pourquoi avait-il appelé ? Pourquoi s'était-il enfuit ? Etait-ce bien cette jeunette qui lui avait volé la bourse ? Autant de questions qui leur donneraient le temps de le confondre et de l'emprisonner.

Et Chastignac, bien que ne connaissant pas le moins du monde la Bastille, n'avait pas grande envie d'y mettre les pieds.

Alors il courrait, il continuait de courir en cherchant désespérément de quoi se cacher. Il ne s'était pas aperçu qu'il avait presque rattrapé la gamine avant qu'elle ne percute elle-même un gros bonhomme qui se trouvait être un des policiers.

Avec un grognement, Chastignac bifurqua à sa droite en glissant sur les pavés crottés _il n'avait pas pris le temps de ralentir_ et s'engouffra dans une auberge apparut miraculeusement au moment où il en avait le plus besoin.

Tant pis pour sa bourse ! Il sauverait sa peau d'abord.
Toutefois, il se jura que s'il retrouvait la voleuse, il ne la laisserait pas le mordre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Invité



MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   Sam Fév 04 2006, 20:05

Julia continuait de courrir comme une folle, le policier toujours à ses trousses, quand une foule incroyable intervint. Elle sourit. La chance de sa vie ! Elle s'engouffra dans la troupe. Le policier poussa des jurons, et finit par abandonner, ayant perdu sa proie de vue.

Julia arriva enfin à la limite de la troupe de gens, après de nombreuses bousculades, et tomba à terre, éssouflée. Elle regarda à l'arrière, et vit que le noble, d'ailleurs ni le policier e la pouruisvient plus. Elle sourit en coin, et souffla un peu. Puis elle finit par se relever, et s'éclipser , après avoir vérifié que la bouse était bien là, et franchit un nouveau mur.


[ravie de ce sujet !! ^^ merci !! ^^ ]

[ edit par Chasty : de rien ! Au plaisir de rejouer ensemble ^^! ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marche dans les rues ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marche dans les rues ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Marche dans les ténèbres.
» Dans les rues de Pré-Au-Lard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: