1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Intrigues et mousquetaires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Intrigues et mousquetaires...   Jeu Avr 27 2006, 10:25

L’auberge était en pleine agitation lorsque Jean De La Bruyére entra en compagnie de son ami, le docteur Minxit.
Vêtu d'une cape vénitienne rouge doublée de satin portée sur une roupille rouge.
Chemise blanche à Jabot, culotte de cuir rouge.
Bottes noires guêtrées, la tête couverte d'un grand tricorne en gros feutre de laine noire.
Il s’installa à une table, dans le fond de la salle, évitant de peu un mousquetaire ivre soutenu
Par un jeune homme encore un peu dans les vapeurs d’une rixe.
Le docteur prit place en face de lui.
Un couple quitta l’auberge, un petit homme en capuche et une femme vêtue d'une robe noire et crème et à la chevelure jaie, humide de la pluie.
Manette, la fille de l'aubergiste, leur apporta un pot de vin.
Ils discutèrent de la première mise en place de l'académie de peinture.
Puis Jean expliqua une de ses bottes, la botte de Nevers, au docteur Minxit, ce dernier l’ayant vu la pratiquer à maintes reprises, pour se défendre.
-Pendant le premier tour de préparation, tu déstabilises l'adversaire par un saut de côté et un coup sur la main qui tient l'arme. Pendant le deuxième tour de préparation, tu fais tourner l'adversaire sur lui-même dans un beau mouvement de hanches et le désarmes en douceur pour ne pas qu'il se blesse et pour lui cacher le changement de main de l'arme par la même occasion. Au déclenchement de la botte, tu frappes entre les deux yeux avec l'autre main à la grande surprise de l'intéressé qui en meurt sur le coup! Cela suffit.
Ils discutèrent encore un peu de choses et d’autres, et le docteur prit congé.
Les choses commençaient à se calmer dans l’auberge.
Jean y avait une chambre, en attendant de trouver une maison à vendre, voir, un appartement.
Des yeux il parcourut la salle.
Le mousquetaire et le jeune homme discutaient.
Un homme, grisonnant sur le coté de la tête, bien rasé, observant la salle également.
Des servantes, des boutiquiers.
Manette allait et venait, servant les clients, riant avec l’un, avec l’autre.
Il aimait ainsi observer les gens, discrètement, sans animosité. S’amusait parfois de leur réaction, leur attitude, sans raillerie aucune, mais avec une pointe de curiosité.
Il y avait tant à apprendre en les observant, en les écoutant, d’une oreille discrète.
La taverne était à nouveau paisible.
Il avait encore un peu de temps, avant de retrouver son oncle, pour son cours, ce dernier étant maître d’armes aux cadets de Gascogne. Régiment que Jean avait quitté quelque temps plus tôt.
Il recommanda un pot de vin frais.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore F
Invité



MessageSujet: L'homme en rouge   Jeu Avr 27 2006, 21:15

Aurore, vêtue en homme, s’introduisit dans la taverne.
Jeta un regard circulaire dans l’assemblée.
Elle venait de chevaucher de longues heures pour revenir de son fief natal
Où elle avait passé les trois derniers jours à régler les affaires courantes.
Son regard fut capté instantanément par cet homme, tout harnaché de rouge.
Elle adressa un sourire à Manette, la serveuse.
Il y avait aussi ce beau jeune homme, mais accompagné d’un mousquetaire ivre.
Personne d’autre n’attisa son regard.
Elle n’aimait pas s’asseoir seule à une table dans l’auberge, étant trop souvent, rapidement importunée.
Elle avait entendu dire que Mlle La Maupin était à Paris.
Aurore aurait aimé rencontrer cette femme qui avait, sans le savoir, influencé son adolescence. De plus, Melle La Maupin pourrait la parrainer pour infiltrer la compagnie de monsieur Pocquelin, que certain appelaient Molière.
D’un pas alerte, elle se dirigea donc vers l’homme en rouge.
Il avait l’air paisible, pas ce regard qu’ont les courtisans, toujours en quête d’une proie.
Ho, en cas de besoin, elle était de taille à se défendre, mais elle préférait toujours éviter les situations scabreuses.
Par sa tenue, il ne semblait pas être un noble, même si ses vêtements semblaient être de qualité, de fort bonne qualité même. Il était clair qu’il n’était pas non plus un gueux.
Un chevalier, un artiste peut être. Peu lui importait, elle ne se sentait pas en alerte avec lui.
Elle commanda une cruche de vin rosé à Manette en lui faisant un signe vers l’homme en rouge.
Se présenta devant l’homme, les deux jambes écartées, les mains sur les hanches.
Le fixa droit dans les yeux, ce qu’elle regretta aussitôt.
Le regard de cet homme lui fit une drôle de sensation.
Ces yeux dans les siens affolèrent son cœur, son ventre, et elle se sentit stupide en même temps que ses joues devenaient rouges. Comme si son regard l’avait pénétré jusqu’au cœur.
Elle savait être effronté, venait d’en faire acte pour se trouver aussitôt confondu par ce regard si doux, ce visage si amène, et ce sourire qu’il lui adressait, si engageant.
Reprenant une position plus conventionnelle, elle réalisa qu’elle devait réagir, parler, dire quelque chose.
Cette place est-elle libre gentilhomme ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Intrigues et mousquetaires...   Ven Avr 28 2006, 15:07

Jean de La Bruyère était amusé de voir cette jeune effrontée se planter devant lui.
Il l’avait vu entrer quelques instants auparavant.
Une femme habillée en homme était déjà peu courante, mais avec un tel aplomb cela
relevait de la provocation.
Il est clair qu’elle voulait paraître ce qu’elle n’était pas, pleine d’assurance.
Et si tel était le cas, elle perdit cette assurance quand leur regard se croisèrent.
Il lui adressa un sourire ravi.
Ravi qu’une jeune fille avec tant d’attraits se dirige vers lui, alors que le jeune homme
Accompagnant le mousquetaire, à ses yeux, devait posséder plus d’agréments que lui.
Il était, non pas timide, mais réservé, parlait peu, et il y avait, dans l’auberge, bien plus fortuné que lui.
Alors que pouvait bien vouloir cette jeune jouvencelle ?
Il y avait d’autre part, des places vides où elle aurait pu s’attabler.
Certes, il était seul à une table de quatre.
De retour à Paris après deux bonnes années d’absence, il ne connaissait plus personne, ou presque. Son ami Minxit l’avait informé que Paris grouillait d’espions, hommes et femmes.
D’intrigants et de conspirateurs qui recrutaient à tour de bras.
Pour ou contre le roi, Nec pluribus impar c'est à dire supérieur à tous! (La devise du roi).
Les ennemis de sa grandeur sont nombreux, Jean le savait.
Gaston d'Orléans, frère du roi, qui se voyait déjà héritier du trône.
Fouquet, le favori de Mazarin. Et tant d’autres.
Mais lui, Jean de La Bruyère, aime ce roi, enclin aux divertissements tels que la musique, la chasse ou le ballet, le théâtre ou les belles lettres.
Cette majesté, qui malgré son jeune âge, surprend toute la cour en décidant à la plus grande stupéfaction de ne pas prendre de principal ministre et de gouverner par lui-même.
La France est ingouvernable, Jean le sait, le peuple est rebel et ce n’est pas nouveau. Il est de ce peuple, mais lui, servira le roi, car c’est dans sa nature.
Et si cette jouvencelle vient tenter de le séduire pour le corrompre, jouant le jeu avec elle, probablement, il en toucherait un mot au capitaine des mousquetaires, pour autant que celui –ci se révèle un dévoué et loyal serviteur du roi.
-Mais je vous en prie, prenez place.
Une voix derrière lui questionna :
Puis-je également me joindre à vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigues et mousquetaires...   Mar Mai 02 2006, 20:53

(Suite Cabellion et Eva: Au détour d'une rue)
Revenir en haut Aller en bas
Jean Winderfield
Poete


Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Intrigues et mousquetaires...   Jeu Mai 11 2006, 20:35

Jean, qui était toujours assis dos à la salle, regardait subtilement derrière lui, à gauche et à droite. Il put conclure au but de quelques coups d'oeil qu'il n'y avait vraiment pas grand chose à espérer dans un endroit pareil et que ce n'était pas ici qu'il aurait son contact. Mais au moins, il y avait de la bonne bière ici et cela était un facteur très acceptable

Jean commanda un deuxieme verre de bière à l'aubergiste. Il lui prit la bière après avoir payé et il se dirigea vers le fond de la salle. Il remarqua une table libre. Il s'y dirigea d'un pas assuré. Il voulait pouvoir maintenant voir la salle d'un autre oeil.

Une fois assis, il sirota sa bière, regardant attentivement les gens qui entrait et sortait. Il étudiait les possibilités et tous les scénarios possibles à faire dans un genre d'Endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigues et mousquetaires...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigues et mousquetaires...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» {{ MOUSQUETAIRES
» Mousquetaires
» Nouvelles intrigues [PV Natalee]
» Régiments du Roi, d'autres inspirations soldatesques que les mousquetaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: