1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Écuries des Mousquetaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Les Écuries des Mousquetaires   Mer Mar 29 2006, 22:21

...et ils se retrouvèrent au fond d'une stalle vide, dans les écuries des Mousquetaires. Vide, si ce n'était de cet homme vêtu de façon plus que modeste, portant une ample cape brune quelque peu abimée, sous laquelle était dissimulé son épé. Le Sergent Latour mit quelques instants à reconnaître son Lieutenant!

- Qui êtes... Lieutenant?

Devant la surprise de son subalterne, le Lieutenant ne pu réprimer un sourire.

- Et oui, Sergent Latour, c'est bien moi. Inutile de vous dire que ma présente apparence doit être garder sous silence. Vous avez fait du beau travail, Sergent.

Au garde-à-vous depuis qu'il avait reconnu son Lieutenant, le Sergent Latour apprécia le compliment, et pris congé sans oublier de saluer la Duchesse de Valentinois. Sur quoi, il se dirigea de nouveaux vers les passages secrets. Logiquement, on l'avait vu pénétrer dans les appartements de la Duchesse... et il devait donc en ressortir! De son côté, D'Artagnan prit quelques instants pour admirer la tenue de la Duchesse de Valentinois, qui s'accordait parfaitement aux circonstances. Elle réussirait aisément à se confondre dans la foule, et ce même dans les coins moins soignés de la ville. Finalement, le Lieutenant retira son chapeau et s'inclina respectueusement.

- Bon matin, Mademoiselle la Duchesse. J'espère que le petit détour dans les passages secrets ne vous a pas trop incommodé, mais j'ai cru qu'il s'agirait là d'une mesure plus prudente. De plus, vous connaissez maintenant une sortie alternative si vous désirez vous éclipser quelque peu de la cour de Fontainebleau qui, par moment, peu être plus que prenante!

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Ven Mar 31 2006, 02:49

Des que Delphine put prendre une bouffee d'air vrai, elle ne put s'empecher de sourire amiablement au Sergent Latour. C'etait vraiment un gentilhomme que d'avoir ecarter toutes ses affreuses toiles d'araignees! Heureusement pour elle, elle n'en avait vu qu'une seule qui pendait du plafond...bien loin de sa tete. Le reste, elle ne les avait pas vu, sinon en petit tas ecrabouille minable sur la pierre.

Drolement, le sergent l'avait completement oublie en repartant. La duchesse secoua doucement la tete en roulant les yeux au ciel. Decidement D'Artagnan faisait bien de l'effet!

Petite reverence faite, elle repondit au Lieutenant.

"Bon matin a vous aussi cher Lieutenant. Vous avez eu la une bien bonne idee que de me faire decouvrir ce passage. Il me tarde deja d'y retourner, avec une pelote de laine pour y decouvrir les multiples alternatives qui s'offrent a moi." Se souvenant tout a coup de ces horribles creatures velues a huit pattes, elle ajouta avec une grimace: "Des que j'aurais trouve un moyen d'annihiler toutes ces araignees bien sur...Heureusement, j'ai deja mange!" Un petit rire s'echappa deses levres, les yeux petillants de malice. Elle ne pouvait attendre d'aller en ville!

Delphine observa a son tour l'accoutrement du mousquetaire. Ils auraient bien l'air d'ordinaire personnes habitant Paris. Un hennissement la tira de ses reflexions. Ils etaient a l'ecurie.

"En selle monsieur ou en coche?" Son excitation la rendait presque enfantine.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Dim Avr 02 2006, 22:00

(HRP :
Citation :
...et pris congé sans oublier de saluer la Duchesse de Valentinois.
Va être triste, le sergent Latour, quand il va savoir que ses efforts passent inaperçus... LOL! Wink)


L'enthousiasme de la Duchesse était décidemment bien agréable à contempler, et, de plus, fort contagieux. D'Artagnan ne put s'empêcher de sourire, reléguant aux oubliettes toute l'agitation de la nuit précédente... et du matin! Afin d'arriver ici à temps suite à son entretient avec le Roi et Héloïse de Neufchâtel, il avait presque dû courir, en plus de déléguer nombre de tâches à ses aides de camp...!

- Et il vous faudra aussi faire attention de ne pas vous y perdre, question de ne pas aboutir, par inadvertance, au beau milieu de la chambre du Roi. J'imagine sa surprise en voyant sa cousine sortir du mur, une pelotte de laine à la main. Sans compter que des surprises, pour l'instant, il en pleut! Mais je crois qu'il sera, malheureusement, fort difficile de nous débarasser de toutes nos pensionnaires à huit pattes...

Sur ce, D'Artagnan fit deux pas sur sa gauche et cogna deux fois contre la paroi de la stalle. On entendit alors des bruits de sabots, provenant d'au moins deux chevaux, qui avançaient au pas en tirant une certaine charge. Tout sourire, D'Artagnan se dirigea alors vers la porte de la stalle, et la fit coulisser. Bloquant le passage des écuries, une voiture avait été avancée, de sorte que le Lieutenant et la Duchesse pourrait y entrer sans être vus.

- La voiture de Mademoiselle la Duchesse est avancée.

Tout en parlant, il s'inclina poliment et, se relevant, tendit la main à la cousine du Roi afin de l'aider à monter.

- Le cocher nous déposera en ville dans un endroit discret, et viendra nous y reprendre vers la fin de la journée.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Dim Avr 09 2006, 00:56

(HRP: Raaaah, de 1. excuses-moi pour le retard depuis le dernier post...comme tu le sais, j'etais malade...et occupee...Wink de 2. J'etais pourtant persuadee d'avoir lu que le Sergent Latour l'avait oubliee! arg! Bon...le niveau de fatigue dernierement etait...intense...ca et la fameuse signature... whistle dsl?)

Citation :
- La voiture de Mademoiselle la Duchesse est avancée.
Delphine lui fut bien gree de ses manieres, c'etait tout a fait charmant. Prenant la main qu'il lui presenta pour l'aider a monter dans le carosse, elle pris les pans de sa robe et embarqua dans le joli mais sobre carosse, tout en regardant une derniere fois derriere elle, excitee au prospect de sortir d'ici vers l'aventure. Qui l'aurait cru? La cousine du Roy dans les rues de Paris, les rues qu'elle n'aurait jamais eu l'occasion de voir, en temps normal. Une journee promettante s'annoncait.

Citation :
- Le cocher nous déposera en ville dans un endroit discret, et viendra nous y reprendre vers la fin de la journée.
Elle lui adressa un sourire petillant par ses yeux, tout en se mettant confortable sur le banc, pendant qu'il la rejoint dans la voiture.

"Parfait, il me tarde de voir Paris, la vraie."

Et avec cela, D'Artagnan referma la porte, donna un coup sur la petite fenetre les separant du cocher qui mit les cheveaux au trot.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Ven Avr 14 2006, 20:42

D'Artagnan suivit Delphine dans la voiture, et pris place en face d'elle. Il donna ensuite deux coups secs sur la fenêtre avant, signal qui avait été convenu auparavant avec le cocher, et la voiture s'ébranla doucement. Bien évidemment, les rideaux à l'intérieur de la voiture avaient été tirés afin qu'on ne puisse voir les occupants du carosse. Cette précautions seraient inutiles une fois en ville, mais dans l'immédiat, il serait préférable que l'on ignora qui quittait le château ainsi. Les rumeurs allaient déjà bon train, il n'allait pas amener de l'eau à leur moulin en plus... Quoique dans les faits, D'Artagnan se demanda, par moment, s'il n'y avait pas un peu de vrai derrière les racontars. Mais néanmoins, quoiqu'il en soit, il trouvait ces racontars, et surtout les raconteurs, encombrants. L'analogie avec les mouettes se ruant sur une mie de pain oubliée était des plus appropriées...

- La vraie Parie, Mademoiselle, est parfois aussi belle dans sa dureté que celle qu'on veut bien vous montrer. Elle a ce côté authentique que l'on rechigne à vous montrer lorsque des sorties sont organisées. Du moins, ce sont là les instructions qui émanent du secrétaire du Roi... Le Roi lui-même en est-il conscient? Je l'ignore...

Le carosse choisi par D'Artagnan était loin d'être le plus luxueux. Bien qu'il soit confortable, il permettait néanmoins de ressentir chaque aspérité de la route. Encore là, on pouvait y voir un bel exemple du soucis des détails du Lieutenant. Une voiture aux allures plus faste aurait certainement attiré l'attention, alors qu'on pouvait croire, présentement, qu'elle ne transportait que des nobles de basse famille, ou encore même un bourgeois de petite richesse.

- Quoiqu'il en soit, je suis bien heureux que vous ayez accepté l'invitation. J'ai toujours plaisir à arpenter les rues de Paris anonymement, quand je le peux, ce qui ne s'est pas produit depuis fort longtemps. C'est en quelque sorte une journée de congé, et je me réjouit de pouvoir la passer en aussi bonne compagnie, Mademoiselle la Duchesse.

Arrivé à la grille de Fontainebleau, le carosse fut arrêté : procédure normale depuis que l'on avait renforcé la sécurité au palais. Tous carosse, entrant ou sortant, était arrêté à la grille. D'Artagnan avait pris soin de remettre des papiers en ordre au cocher, afin que la procédure soit aisée. Les discussions furent effectivement brèves, et les mousquetaires de garde ouvrirent la grille. La voiture s'ébranla de nouveau, adoptant maintenant un rythme légèrement plus rapide. D'ailleurs, le tout se repercutait sur les occupants du carosse qui, par moment rebondissaient sur leurs sièges. À ce rythme, nul doute que l'on gagnerait Paris assez rapidement...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Sam Avr 15 2006, 00:59

La duchesse fut fort aise que le Lieutenant soit rejoui de sa presence, et non embete. Une sortie hors du chateau, qui de plus etait en fort charmante compagnie, ne pouvait que la rendre de joyeuse humeur.

Elle songea neanmoins avec moins de joie a son cousin. Connaissait-il lui meme la vraie Paris? Apres tout, etant Roy de France, il avait surement ete protege de cet environnement comme elle-meme. Mais encore la, Paris etait-elle une ville qu'il fallait vraiment camoufler pour leur ceremonies? Elle verrait bien cela plus tard dans la journee.

Pour l'instant, son esprit prefera se tourner vers des problemes plus pressants.

"Cher ami, a partir de maintenant, vous vous addresserez a moi comme Delphine, ou tout au plus, Mademoiselle. Je doute que Duchesse ou Princesse ne passent inapercus dans Paris alors que nous deambuleront dans les rues..."

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Ven Mai 05 2006, 04:50

Un drôle de sourire, un peu timide, se forma sur le visage du Lieutenant des Mousquetaires qui, pourtant, en avait vu d'autres...!

- Mademoiselle Delphine, il me semble bien que vous ayez tout à fait raison. Dans ce cas, je crois qu'il sera aussi plus prudent pour vous de m'appeler Charles. Je doute que le grade de Lieutenant soit très bon pour ma couverture...

Et il lui envoya un clin d'oeil... avant de demeurer lui-même interloqué par son audace! Réellement, tout ceci devenait fort étrange... D'Artagnan demeura silencieux un instant, pensif. Le carosse, quant à lui, poursuivait sa route vers la capitale, longeant, par moment, la forêt de Fontainebleau. Le ciel était dégagé, mais il était fort à parier que le temps changerait d'ici la fin de la journée... la pluie risquait de menacer le capitale, pour le plus grand plaisir des agricultures des campagnes environnantes... Brisant le silence qui s'était établi, le Lieutenant aborda un sujet pour sérieux.

- Au fait, Mademoiselle Delphine... je dois vous avertir que les ferrets qui auraient dû être l'objet de la loterie d'hier ont été retrouvés... au cou de Mademoiselle Héloïse de Neufchâtel. Elle dit les avoir trouvé dans sa chambre en revenant, et j'avoue croire entièrement son histoire. Néanmoins, je me demande bien comment ils sont parvenus jusque là...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Sam Mai 06 2006, 21:56

"Charles...Charles..."

Delphine leva legerement les yeux et contempla le plafond du carosse tout en prononcant quelques fois le nom du Lieutenant. Il fallait qu'elle s'habitue. Qui aurait cru qu'elle appellerait un jour le legendaire Lieutenant des mousquetaires par son prenom...Si Louis le savait! Elle lui sourit alors, reportant son attention a son interlocuteur.

"Charles."

Un petit silence s'etablit apres leur mutuel accord, brise par l'information que Charles venait de lui communiquer.

"Heloise? Vraiment? Tiens donc, je l'avais pourtant vu au bras de votre subalterne toute la soiree. D'ailleurs, je devais lui parler...cela attendra a ce soir, ou demain. Ainsi donc vous la croyez. Etrange, comment les ferrets auraient-ils pu se retrouver la sans que personne ne s'en rende compte alors?"

Delphine regarda le paysage dehors pendant quelques secondes, a travers la petite espace entre le rideau et la fenetre de leur voiture. Un sourire interesse caressa ses levres.

"Croyez-vous qu'elle ait un admirateur secret? Joli present que ses ferrets...votre sous-lieutenant ne sera guere content si cette theorie s'averait vraie..." finit-elle en haussant un sourcil, amusee. Tiens tiens, Heloise avait-elle un admirateur? Il lui tarda de lui parler, en privee. Decidement, Heloise et elle se frequentaient de plus en plus souvent depuis quelques temps...Il est amusant de voir que la seule chose qui reste constante soit le changement.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Lun Mai 08 2006, 02:51

Lorsque la Duchesse lui demanda s'il croyait à l'existence d'un admirateur secret dévoué à Mademoiselle de Neufchâtel, D'Artagnan ne put réprimé un léger sourire entendu.

- Et bien, Mademoiselle Delphine, voilà un point sur lequel il ne me déplairait pas d'avoir votre concour... Je ne crois pas que Mademoiselle de Neufchâtel cherchera à me cacher quelque chose volontairement lorsque je la rencontrerai... mais il est des choses dont on discute plus ouvertement avec une amie qu'avec un Lieutenant des Mousquetaires...

Et l'idée de collaborer avec la cousine du Roi n'avait, décidément, vraiment rien de désagréable...

- Et par ailleurs... je crois bien que le Sous-Lieutenant de Verchère n'appréciera effectivement que peu cette charmante attention de notre homme de l'ombre. Car oui, je crois à son existence, et j'ai bien ma petite idée sur son identité... De choses étranges semblent se préparer présentement, des jeux de coulisse qui ne sont pas sans me laisser perplexe par moment...

Et le Lieutenant demeura pensif encore quelque secondes... avant de réaliser qu'il mêlait une fois de plus travail et plaisir... et qu'il parlait étrangement trop!

- Veuillez m'excuser, Mademoiselle Delphine, de vous incomoder avec mes préoccupations. J'ai parfois quelques difficultés à sortir de mon esprit les problèmes quotidiens du château qui aboutissent sur mon bureau. Mais je vous promets de tâcher de laisser tout ça de côté pour le reste de la journée, Mademoiselle, et d'être un guide exemplaire.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Écuries des Mousquetaires   Aujourd'hui à 08:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Écuries des Mousquetaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» {{ MOUSQUETAIRES
» Mousquetaires
» La cette matinée aux écuries..
» Régiments du Roi, d'autres inspirations soldatesques que les mousquetaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: