1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Manoir de Cabellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Manoir de Cabellion   Mar Juin 21 2005, 10:53

Superbe manoir à 25 km de Paris. Propriété que Casachris a acheté à un fort prix a un noble endetté.

Il possede un magnifique domaine de 40 hectares avec des multiples fontaines, il s'est fait construire en plus des colonnades comme à Vaux le Vicomte. Et il y a de nombreux jardins, garnis d'une immense variété de fleurs et d'arbustes. Voilà son domaine.

Les pieces du manoir:
-une salle de réception tres grande composé de marbre brun. De chaque coté s'étendent des statues antiques en marbre blanc et en tuffeau. En face un escalier couvert d'un tapis de velours rouge.
- Une grande cuisine où des chefs cuisiniers et des cuistots préparent de très bon plats.
-une grande salle à manger avec une longue table en bois de chene. Ici mangent le maitre de maison, sa soeur, les invités et les domestiques. Ils mangent tous en meme temps montrant le lien harmonieux entre Casachris et ses domestiques (une grande famille). Des lustres d'or sont accrochés au plafond. D'un coté s'étendent de grandes fenetres qui donnent sur une grande terrasse qui donne une vue sur le domaine. Ses fenetres sont séparées par des superbes peintures, dont celle peinte par Le Lorrain, le port au soleil couchant qui est encadré par un superbe bas relief en or. Sur les murs s'étalent des peintures, des statues, des arbustes, des fleurs...
- une grande salle de fete avec un sol marbré et ses lustres d'or. Les murs en velours rouge. D'un coté se tient un piano demi queue. Cette salle est la suite de la salle à manger et comme cette salle, possede des grandes fenetres donnant sur la grande terrasse.
- une gigantesque bibliotheque, avec ces longues étageres qui s'étalent sur les murs. Il y a une grande variété dont les originaux de Racine qui est l'un de ses plus grands amis.
- un bureau avec des superbes bas relief et une grande table en bois de chataigner au centre de la piece où sont entassé des dossiers provenant des grands ports et contenant le rapport des armateurs faisant parti de l'entreprise de Casachris. Sur la table sont gravés deux bas relief dont l'un représente l'écu de Provence, son lieu d'origine, et l'autre qui représente son blason.
- A l'étage se trouvent les chambres. Il y a la sienne, celle de sa soeur, plusieurs pour les invités, et ceux pour les valets.
- A l'extérieur, dans le domaine, il y a 3 résidence pour ses amis dont Racine qui habite dans une superbe maison. Il y a aussi une résidence pour les jardiniers, les cuistots...
Et il y a d'autres pieces.
Casachris entretenait une tres bonne relation avec ses domestiques, il les traitait à son égal. Ils formaient comme une grande famille. Eux ils aimaient beaucoup leur soi disant maitre qui était plutot un ami à qui on rendait des services. Evidemment Casachris les payait et ils vivaient bien. La rumeur du bon bourgeois se répandit dans toute la région parisienne et encore plus loin. Si bien qu'un francais sur huit connaissait cette rumeur sur Mr Cabellion.
En un mot le manoir est grand et beau et il y regne une ambiance parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juin 21 2005, 11:34

Casachris et sa soeur Jeanne revennait de Provence et allerent à Paris. En arrivant devant le manoir, Jeanne eétait bouche bée. Elle se demandait comment son frere avait pu acquérir un tel domaine lui qui au début était un pauvre fils de paysan et elle vivrait ici alors qu'elle vivait dans un pauvre taudis auparavant. Elle porterait de belles robes, elle serait proche des grandes de la bourgeoisie et de la noblesse, elle, paysanne. Quand leur carosse s'arréta devant le manoir. Tous les domestiques se tenaient là, le sourire au levre. Le major d'homme s'empressa d'ouvrir la porte du carosse et dit avec un sourire:
"- Est ce que monsieur a fait bon voyage? Ici on s'impatientait de votre retour.
- Oui je suis arriver Henri, et je suis content d'etre revenu parmi vous dit il en posant une main sur l'épaule du major d'homme. J'ai aussi ramené de la compagnie."Il montra sa soeur. "Jeanne, ma soeur, le dernier vestige de ma famille."
Tous s'inclinerent. Casachris s'attarda à saluer tout le monde en leur faisant l'accolade. Puis les cuistots retournerent au fourneau, préparer un tres bon repas pour cette arrivée et d'une nouvelle locataire. Les autres monterent les bagages dans les chambres. Puis il s'adressa à Henri.
"Je vais aller dans mon bureau. Y a t'il eu du courrier.
- Oh oui plein
- Bon amener ma soeur dans ses appartement et je ne voudrais pas etre déranger s'il vous plait
- D'accord comme vous souhaitez."
Puis il s'engouffra dans le bureau où un monticule de paperasse était déposé. Il s'assit et commenca à prendre le premier dossier. Dessus était marqué Bordeaux-Juin *alors qu'est ce qu'il se passe à Bordeaux* pensa t'il. Il ouvrit le dossier et lut les lettres, le commerce était florrissant. Le sucre arrivait des antilles en grande quantité. *Les francais en raffole. Donc ici aucun probleme.* Puis il prit le dossier Dunkerque-Juin. Là une petite baisse à cause des problemes de transports de la laine. Il fit un petit grognement puis continua sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juin 21 2005, 18:17

Il prit sa carte des échanges commerciaux mondiaux. Il regardait ses diffirents comptoirs. Il en avait deux dans le nord (Dunkerque et Le Havre). Deux sur l'Atlantique (La Rochelle et Bordeaux) et un seul sur la Méditerranée (Toulon). En regardant le rapport de cette ville, il vit qu'elle était débordée entre armé les navires de la mer du milieu, et le commerce des épices. Il trouva donc logique de placer un nouveau comptoir à Marseille car la plupart des flux d'épices passait par là. Mais pour cela il préferait avoir l'accord du roi. Il sortit de son bureau et appela son Major d'homme:
" Henri! Henri!
- Oui
- On a encore les macarons? Vous savez ceux de Saint Jean de Luz
Henri partit dans la cuisine et revint avec une boite de ces délicieux gateaux.
- Dites à Jeanne que je pars faire affaire chez sa Majesté"
Puis il partit et pris le carosse pour aller au chateau.

( l'antichambre )


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 13:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne C
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mer Juin 22 2005, 14:58

Jeanne s'installa dans sa chambre et s'assit sur son lit. Cela lui faisait penser au chateau de la comtesse mais maintenant les roles avaient changés. Elle n'était plus servante, elle était maitresse de maison. Elle se leva et se dirigea vers l'armoire. Dedans se trouvait quelques robes, elle s'en enfila une et se dirigea vers le coin toilette. Henri arriva à ce moment là et frappa la porte.
"Madame c'est Henri, pouvez vous m'ouvrir s'il vous plait."
Elle se dirigea vers la porte et ouvrit.
"Votre frere est partit à Fontainebleau. Il voulait que je vous prévienne au cas où vous le chercherait"
Elle fit un signe d'acquiescement. Henri s'appretat à partir, lorsqu'elle l'interpela.
"Henri pouvez vous faire venir quelqu'un pour faire ma toilette?
- Bien sur madame"
Elle attendit puis une jeune fille de 20 ans arriva. Elle lui fit sa toilette et elle fut enfin prete. Cela lui avait fait repensé à sa jeunesse et essaya de l'oublier en faisant enfoncer dans le crane qu'elle était une riche bourgeoise à présent. Elle sortit de sa chambre et appela un valet pour porter un panier où il mettrait les achats de Jeanne. En effet elle voulait agrandir sa pauvre garde robe et acheter beaucoup d'accessoires. Elle sortit avec son valet et prit un carosse pour aller en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mer Juin 29 2005, 12:03

( Chambre de Leon)

Cabellion revint en sa demeure.

"Alors Henri quoi de neuf pendant mon abscence?
-Il n'y a rien eu a part quelques lettres. La Vernelle est allé à l'enterrement de sa mere...
- Je lui dirai mes sinceres condoleances.
- et votre soeur part souvent en ville faire des courses. Voilà.
- Merci Henri. Tiens venez dans mon bureau j'ai à vous parler.

Le majordome suivit Casachris et referma derriere lui les portes du bureau. Casachris s'assit à son bureau et dit:

"Henri que penseriez vous sincerement si je vous disais qu'il n'y ait plus de Roi? Ne vous inquietez pas, je respecterais votre choix.
-Je dirais... que ce serait une chose bien. Plus de Roi, le pouvoir au peuple, et égalité entre tous. Cela reglerait tous nos problemes.
- Est ce que vous seriez pret à aller jusqu'à faire une révolution.
- Euh je ne sais pas, mais je serais pret à vous suivre jusqu'au bout."

Casachris était emu.

"Merci mon brave Henri. Approchez je vais vous dire pourquoi je vous ai dit tout cela."

Son ton baissa et devint presque inaudible.

"- Je voudrais tenter de faire monter une révolution et je cherche des personnes fideles comme vous pour me faire ramener beaucoup qui sont convaincus comme moi.
- Cela ne sera point compliqué, tout le monde ici vous aime, meme à 50 kilometres de là les paysans vous admirent et seront pret à tout pour vous suivre. Et puis tout le monde veut la chute de cette noblesse.
- Merci pour vos eloges, est ce que je pourrais vous donner la tache de rallier tous les paysans à moi. Nommer à chaque partie un chef qui représentera tous les paysans de cette partie. Quand vous aurez reussi cet exploit la révolution prendra de l'allure et on sera en bonne posture.
- Casachris j'accepte.
- Merci maintenant s'il vous plait je voudrais etre seul."

Henri se retira, Casachris consulta ses quelques courriers puis pris des feuilles où il écrivit le meme ordre qu'il a transmis à son majordome. Ces lettres étaient destinées à ses differents armateurs qui lui étaient tres fideles. Des lettres qui leurs disaient de voir les paysans et les bourgeois pour les convaincres de se révolter, de former des compagnies de Liberté, et d'attendre son signal pour frapper. Ces lettres étaient codées, un inconnu aurait cru à une lettre banale destinée à une grand mere ou quelque chose comme ca, mais ses armateurs pouvaient comprendre cela.
Il repensa à ce qu'avait dit le vicomte, informer les mousquetaires. Mais cela ne serait point chose facile car ils ont fait la promesse de servir leur Roi. Et puis une foule de paysan armée de cet arme foudroyante le désir de liberté peut renverser n'importe quelle armée meme les plus entraineé. Sans le savoir, les nobles de la cour allait vivre une révolution sans précédent.


( Chambre de Leon)


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 17:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Lun Juil 04 2005, 12:00

( Les egouts)

Casachris et Henri revenaient de leur expédition. Ils allerent directement au bureau. Apres avoir fermé les portes, la conversation put commencer:

" Je partirai bientot pour l'Allemagne, et pour l'Italie. Raison commerciale. Il fut que je regle quelque problemes. Je te laisse surveiller la Révolution. Tu commences à recruter et je veux qu'à mon retour une bonne partie de la région soit au courant sauf les nobles évidemment. D'accord.
- Ce sera fait Casachris.
- Et tu regarderas au fur et à mesure l'avancée des architectes. Si on leur dit qu'est ce qu'ils font, ils devront répliquer qu'ils doivent réparer les égoutsz qui menacent de s'éffondrer. D'un autre coté c'est vrai, les égouts sont tres instables et il faut souvent faire des consolidations.
- D'accord
- Et je ne veux aucune erreur ok. La moindre erreur nous serait fatale avec ce Roy.
- Oui je ferais attention à ce que tout se déroule selon vos plans.
- Bien j'ai fini tu peux disposer et ... vas à tes ablutions."

Henri sourit et sortit du bureau. Il avait un énorme poids sur les épaules. Le poids de la France. Casachris fut seul. Il repensa à son plan qui était finement élaboré. Mais si tout se passais comme prévu, la victoire serait assuré. Les francais seraient libres. Mais tout cela ne serait non sans risque. Il devait miser sur l'effet de surprise pour l'emporter. Il sourit à son plan ingénieux que Louis recevrait comme une douche froide. Mais bon une douche ne fait de mal à personne. *Tiens moi aussi je vais m'en prendre une.*


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne C
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juil 05 2005, 09:34

Casachris venait d'apprendre le retour de son ami Racine et était entrain d'ouvrir la porte. Mais sa soeur Jeanne descendit les escaliers.

" Où est ce que tu vas?"

Elle attendait patiemment sa réponse puis reprit:

"Tu sais ce qui m'est arrivé hier?"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juil 05 2005, 10:32

Citation :
Où est ce que tu vas?

"Ne t'inquiete pas je vais partir quelques semaines. Je vais partir pour regler mes affaires commerciales en Allemabne. Je ferais peut etre un tour en Italie si j'ai le temps. "

Citation :
"Tu sais ce qui m'est arrivé hier?"

"Non mais je parie que tu vas me le dire."

A chaque fois que sa soeur commencait comme cela , c'était pour annoncer une nouvelle importante, le plus souvent bien pour elle. Mais tout ce qui allait bien pour elle, allait bien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne C
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juil 05 2005, 11:12

Citation :
Non mais je parie que tu vas me le dire.

Elle répondit en mimant et en dansant:

"Lorsque je me promenais dans les rues sombres de Paris, je rencontra une lumiere une lumiere qui n'était en fait qu'un homme. Mais un homme d'une splendeur et d'une douceur rare. Je lui ai parlé, il m'a parlé et on s'est échangé des mots d'une douceur que je ressens encore. Ah j'étais emporté comme une plume dans un reve, dans les nuages, libre comme l'air. J'aimais cette sensation et je voudrais que cela recommence."

Toutes ces phrases métaphoriques signifiait bien des choses qui seront aisé à comprendre pour un bourgeois comme Casachris
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Juil 05 2005, 13:00

Ceci le fit sourire:

"Dois je comprendre que ma grande soeur ait trouvé un beau jeune homme qui lui plait?"

Elle le répondit par un meme sourire.

"Bien nous l'inviterons à mon retour. Mais seulement à mon retour. Je voudrais bien voir celui qui t'a pris ton coeur."

Il prit son chapeau et sortit. Il repensait à l'amant de sa soeur. Il avait peur qu'il soit attaché à elle pour son or et qu'apres l'avoir pris, il pourrait partir et faire pleurer de desepoir sa soeur. Elle avait déjà tant connu la souffrance et cela l'avait emmené proche de la mort, qu'il ne voulait pas que cela se reproduise. Voila pourquoi il voulait absolument voir cet amant. Il allait d'abord voir son ami Racine puis il partirait enfin.

( Résidence de Racine)


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Sam Juil 30 2005, 22:18

( Résidence de Racine)

Apres de longues semaines Cabellion revint enfin de son long voyage. Un voyage qui l'avait emmené en Allemagne et en Italie. Il avait réglé là bas quelques affaires qu'il avait préféré faire par lui meme. Il commencait à ne plus faire confiance en personne sauf en son bras droit Henri. La voiture entrait doucement dans le domaine sous la voute sombre éclairé seul par la pleine lune. Cabellion somnellait. Pendant tout son voyage il ne fit que de repenser à cette révolution. Il entendait les petits gravillons crisser sous les roues. Il commenca à percevoir les lumieres du manoir. Quelques instants apres, Cabellion descendit du carosse et fut accueilli par son majordome.

"Comment allez vous? Vous avez fait bon voyage?
-Epuisant, mais enrichissant. Henri la machine est en route, tout a fonctionné comme prévu. Les fabricants Allemands et Italiens ont marchés. Dans 5 mois tout sera pret..."

Mais un bruit de pas se fit entendre des escaliers. Une ravissante jeune dame en robe de nuit descendit en trombe et se jeta dans les bras du riche bourgeois.

"Alors comment va ma chere soeur?"


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: [flash back]   Dim Juil 31 2005, 08:17

Henri de Castille, avant d'arriver à la cours du roy, passa devant ce manoir. Il stoppa son cheval et y descendit. Il s'approcha du manoir à pied, accroupi.

"Au moins quelqu'un qui a de l'argent"

Il fit un sourire
Revenir en haut Aller en bas
Jeanne C
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 09:13

Jeanne pendant l'abscence de son frere était retourné en Provence pour revoir son pays. Puis elle était revenu il y avait deux jours. Elle était entrain de se brosser les cheveux quand elle entendit les bruits d'une voiture. C'était lui elle en était sure. Elle descendit quatre à quatre les escaliers mais s'arreta un moment. Son frere parlait avec Henri. Elle surprit seulement ces quelques mots "... 5 mois tout sera pret" mais elle continua à descendre les escaliers pour ne pas se faire remarquer et sauta dans les bras de son frere.

Citation :
"Alors comment va ma chere soeur?"

"Tu ne sais pas comme tu m'as manqué. Chaque jour j'attendais ton retour...
-Elle ment, répliqua Henri avec un sourire, elle est allée en son pays puis n'a pas arreté de sortir en ville pour faire ses courses...
-Merci bien Henri, vous pouvez disposez.
-A vos ordres mademoiselle dit il en faisant un garde à vous ironique."

Puis le majordome partit et Jeanne se tourna vers son frere.

" Ton voyage s'est bien passé?"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 09:32

Citation :
"Tu ne sais pas comme tu m'as manqué. Chaque jour j'attendais ton retour...
-Elle ment, répliqua Henri avec un sourire, elle est allée en son pays puis n'a pas arreté de sortir en ville pour faire ses courses...
-Merci bien Henri, vous pouvez disposez.
-A vos ordres mademoiselle dit il en faisant un garde à vous ironique."

Cette situation le faisait rire. Henri était franchement un bon ami.

Citation :
" Ton voyage s'est bien passé?"

"Oui ma chere, tres bien. Quand je ne travaillais pas je visitais les alentours. En Allemagne il faut avouer il y a pas grand chose à voir, mais en Italie le lac de Come était magnifique. Tu verrais ce paysage, grandi..."

Henri revenait avec une mine serieuse. Quand il était comme cela, ca signifiait une seule chose. Quelqu'un était au porte du manoir. Henri allait parler mais Casachris répliqua:

"Ne prenez pas la peine, je vais voir qui est cette personne qui me mande à cette heure ci."

Il arriva rapidement à la porte et ouvrit celle ci. Une personne d'allure noble se présenta devant sa porte. * Est ce que la cour savait déjà pour la CL? Est ce que la cour savait que c'était l'un des principaux dirigents? Est ce qu'ils ont envoyé ce noble pour l'arréter?* Toutes ces questions se questions se bousculaient dans sa tete. Il demanda tout simplement:

"Bonjour! Venez, entrez, ne restez pas dehors. "

Ils entrerent puis il continua:

"Puis je savoir qu'etes vous venus faire dans ce coin isolé?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 09:37

L'hispanique entra, et suivit l'homme.

"Je cherchais Paris et je suis tombé devant chez vous. Si celà est votre. Mais apparament, il y a certe chance."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 10:42

Casachris avait reconnu parfaitement cet accent, l'accent du sud et plus particulierement l'accent espagnole. *Il cherche Paris, ca doit etre un de ces nobles étrangers qui mettaient la premiere fois pour aller à la cour du Roi. Peut etre est ce l'ambassadeur de l'Espagne?*

"Oui c'est mon domaine. Mais je me présente Mr Cabellion, armateur de France, pour vous servir."

Il continua:

"Est ce que je me trompe en disant que vous venez d'Espagne et que c'est la premiere fois que vous venez dans la région."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 10:45

*Un armateur de France ? bien...*

"Non, vous ne vous trompez pas."

Henri de Castille lui tendit la main.

"Henri de Castille, duc de Castille."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 11:08

Il lui serra evidemment la main.

Citation :
Henri de Castille, duc de Castille

Ainsi c'était bien un noble, et pas n'importe quelle noble, un duc de Castille. Cette si grande région en plein coeur de l'Espagne. Il devait avoir un pouvoir assez élevé. Il le contempla: il était grand mais était fatigué. Cela se voyait à ses gestes, à sa mine... Ses vetements étaient salis par la boue. Pour lui la plus grande évidence était au moins de lui offrir l'hospitalité.

"Mais vous avez l'air fatigué. Reposez vous ici cette nuit. Je ne sais si ma modeste demeure sera à la hauteur d'un si grand seigneur. Mon majordome Henri ici présent vous conduira à vos appartements. Il vous montrera les bains et sa Seigneurie pourra venir manger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 11:18

"Vous êtes si bien aimable. Votre demeure sera bien à la hauteur, car je ne connais pas ma nation, j'ai été élevé sur les terres des trois lys. Vous êtes si aimable, que je ne sais comment vous remercier."

Une relation amicale se fit naitre entre les deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Dim Juil 31 2005, 12:10

"Ne me remerciez pas, c'est tout naturel. Je n'allais tout de meme pas vous laisser dormir dehors."

Casachris fit un sourire. Le majordome invita le duc à le suivre. L'armateur les vit s'éloigner dans les escaliers, puis alla retrouver sa soeur qui s'était refugié dans sa chambre.

(HJ Je te laisse décrire la chambre où tu vas dormir cette nuit, les bains, les couloirs... Du moment que tu respecte les quelques descriptions que j'ai faites au début.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Lun Aoû 01 2005, 05:06

Henri de Castille suivit Henri le majordome jusqu'à sa chambre. La chambre était grande, somptueuse, de grandes fenêtres montrant les jardin, les murs avec quelques tableaux, le lit avec des couverture larges. La salle de bain blanche comme le bain, l'eau de bonne température, des tapis délicats. Des chandelles étaient déposés dans toutes les pièces de la chambre, qui permet d'avoir le soleil à l'intérieur.

l'hispanique regarda par la fenêtre, la vue était magnifique. Il prit un bain avant de descendre pour manger.
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mar Aoû 02 2005, 11:15

Cabellion et sa soeur sortirent de la chambre de celle ci. Ils s'étaient racontés comment s'étaient passés leur voyage... Cabellion lui parla aussi de l'invité qui venait d'arriver. Ils se mirent rapidement à table. Il avait préparer la place du duc de Castille. Les couverts en argent avaient été placés tout comme les verres en cristal. La table était nappé de soie. On avait fait le maximum pour le confort du prince. Les valets et les jardiniers se mirent comme à l'accoutumé debout derriere leurs chaise, attendant la venue de l'invitée. La place de Cabellion était tout au bout de la table. Son invité était à sa droite et sa soeur à sa gauche. Le majordome était placé à coté du duc. Puis les autres cuisiniers, jardiniers... étaient placés ensuite. Au manoir de l'Arbre de Provence, tout le monde était respecté de la meme facon. Le maitre de maison mangeait à la même table que ses "domestiques" qui étaient pour lui des amis. Quelques minutes passèrent et l'invité arriva.

"Ah enfin on n'attendait plus que vous dit il ac un ptit sourire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusior (
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 04:49

En voyant celà, le prince de Castille était éblouit.


"Être votre invité est un honneur."

Il se plaça à droite de Cabellion, comme sa chaise y été. Il vit un détail qui le genait, mais après tout, le maitre de ces lieux a tous pouvoirs.

"Vos serviteurs mangent avec vous ? Soite, c'est comme bon vous semble."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 08:42

Dés que l'invité eut pris place, tous les autres firent de memes.

Citation :
Vos serviteurs mangent avec vous ? Soite, c'est comme bon vous semble.

Cette remarque l'avait un peu pincé. Tout le monde avait entendu cela et s'était tourné vers Cabellion, attendant sa réaction face à ca.

"Je ne pense pas qu'on puisse les qualifier de serviteur. Ce sont plutot des amis qui me rendent des services."

Sur ces derniers mots, un sourire se dessina sur le visage de Cabellion et sur ces memes paroles. Il souleva son verre à l'intention de ses amis et but une gorgée de cet excellent vin de son pays, la clairette de Die. Ses amis firent aussi un sourire puis se remirent à parler entre eux. Puis Casachris s'adressa au prince mais d'une voix assez basse:

"Je sais c'est normal de qualifier ca étrange qu'un riche bourgeois puisse manger à la meme table que ses domestiques. La plupart des gens aisés ne supporte pas leur présence auprés d'eux et encore moins à table. Mais si je ne suis pas comme tous ces gens là, c'est parce qu'à l'époque je representais trois fois moins que mes domestiques. Oui mon cher à l'époque je vivais dans une famille de paysan qui souffrait tellement de la misere qu'ils sont venus à abandonner leur enfant. Et voilà ce qu'est devenu cet enfant, un grand bourgeois."

Il se tut puis il s'adressa à l'un de ses amis:

"Le veau, on commence par quoi?"

Le prétendu le veau se leva. Il était agé de la quarantaine et était petit pour un ventre assez dodu. Sous sa fine moustache on pouvait voir son large sourire qui faisait gonfler ses joues. Ses petits yeux gris étaient rempli de joies de vivre. Son nez fin mais grossi au bout, son double menton sans compter le grand tablier blanc faisait un modele du parfait maitre cuistot. Il prit la parole de sa voix plein d'entrain.

"Ah nous allons commencer par la salade du pays."

Lui et trois de ses acolytes se leverent et allerent aux cuisines. Cabelion se tourna vers le prince:

"Vous connaissez la salade nicoise? Sans me vanter, je crois que c'est la meilleur salade au monde."

Puis les cuisiniers revirent avec plusieurs plats qui contenaient ce précieux produit du sud. Les cuisiniers commencerent à servir l'invité puis servirent les autres. Apres s'etre servi eux memes, on commenca à manger. C'était un véritable délice. La feta, les tomates, les olives... tout était là.

"Alors qu'en pensez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne C
Invité



MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 09:01

Elle attendit que ce cher invité arrive. Avec son frere ils se sont racontés de belles histoires. Ce qu'elle avait découvert en provence... Le voilà, l'espagnol était de retour. Il était bien accoutré et parlait d'une facon fort galante. Quand il s'assit, elle fit de meme. Elle parla avec son majordome, quand la question du duc retentit.

Citation :
"Vos serviteurs mangent avec vous ? Soite, c'est comme bon vous semble."

Elle avait peur de la réaction de son petit frere. Elle le savait attacher à l'égalité des hommes. Mais sa réaction fut calme comme d'habitude. Cela lui soulagea puis continua sa discution avec Henri (majordome). Apres un long moment l'entrée arriva. La salade nicoise. Ce qu'elle aimait le plus c'etait les petites olives noires. Les olives qui traduisaient l'ambiance de la méditéranée. Sa mer calme, le relief, les pins... *Ah douce Provence, pourquoi es tu si sec.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manoir de Cabellion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manoir de Cabellion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» smial hanté et course du manoir ...
» Souray au Manoir playboys avec la coupe!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: