1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Premiers pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humbre
Invité



MessageSujet: Premiers pas...   Mer Avr 19 2006, 16:42

Humbre était arrivait sur la place. Paris n'était pas la capitale d'Europe qu'il avait le plus visité, mais il ne pouvait se tromper en se disant que c'était le marché, et que ses recherches devaient forcement commencer par ici.
Que recherchait-il?
Des nobles pour commencer. Il ne pouvait pas entrer dans la cour sans avoir quelques amis bien placé. Et il ne pouvait pas aller à Fontainebleau en touriste sans invitation. Le marché lui parraissait donc intérréssant pour rencontrer quelques maîtresses de maison des classes bourgeoises et nobles.
Ensuite venait un employé. Il venait d'arriver à Paris, et ses affaires n'étaient pas encore arrivées. Il ne pourrait pas rester longtemps sans le sous. Il avait encore quelques Louis d'or devant lui mais tout de même...Et puis il comptait sur son employé pour rencontrer le beau monde de Paris. Il faut avouer que chercher du travail n'avait rien de tres honorable pour un homme de sa catégorie.
Et puis enfin, lors de sa derniere mission à Paris, il s'était rendu compte qu'une rebellion était en train de se former contre la monarchie. Il aimerait rencontrer un responsable. Il était écoeuré par tous les monarche d'Europe et il revait de prendre sa revanche sur eux...
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Premiers pas...   Mer Avr 19 2006, 19:51

[HS Je fais entrer un pnj en plus. Tu m'interesses.]

Je vous présente Hugo Valmont-Laheyre de L'Arthenancourt, comte d'Hasterloo, voisin et grand ami du comte d'Artois... Paris, il ne connaissait que trop bien. Il avait 42 ans mais se portait bien, cela faisait un peu plus de 5 ans qu'il était à Fonteainebleau. Il n'avait rien de spécial. Il n'était ni grand ni élégant. Il restait physiquement dans la norme. Mais il avait en revanche un esprit particulierement fin et rusé. Dans sa région il était très puissant car il avait le pouvoir de manipuler les gens avec une si grande aisance qu'il laissait perplexe tous ses opposants. Grace à ce talent il pu amasser énormément d'argent, détourna des fonds à la limite du raisonnable et réussissait à se défaire de tous les soupons qu'on l'accusait. C'était également un homme qui avait compris, que la seule vrai puissance qu'il pourrait posséder c'etait l'adhésion d'une grande parti de la population. Ce n'était pas les privileges qui faisaient la puissance d'un homme mais sa réputation dans le pays. S'il se faisait bien voir de tous, il deviendrait célebre et puissant. C'est pour cela qu'il faisait ces manigances dans l'ombre, et n'a jamais été découvert.

Puis il arriva à Fontainebleau l'arrogante. Il est vrai qu'il convoitait le pouvoir du Roy mais en voyant de plus près il vit que ce n'était pas la meilleure place. Le Roy profitait un epu trop de son peuple et martyrisait certains. De l'impopularité pouvait s'élever à cette place là. Puis il pensa à avoir un pouvoir, semblable à celui du Roy, aussi fort, mais en revanche donné le bonheur au peuple. Il se demandait comment.

Il laissa tomber peu à peu cette idée. Puis elle se réveilla 4 ans plus tard lorsqu'il rencontra un certains vicomte qui venait de Bretagne. Il s'était lié d'amitié avec lui puis un beau jour il lui parla d'un mmouvement révolutionnaire. Il lui fit rencontrer un grand bourgeois qui semblait etre le leader. Et son avis correspondait tout à fait à la sienne. Il s'y engagea et fit partit de la CL... Il resta à peu près tranquille, on lui avait pour l'instant confié aucun role que celui de rester au chateau, et de les informer de ce qui se passe. Mais il savait qu'il aurait beaucoup à apporter à la fin lorsqu'il fera rallier sa région du Nord. Oui. Il avait déjà commencé en faisant lancer cette rumeur dans la ville de Lille. Rummeur qui s'est étendu vers roubaix, Lille, qui a atteint la Belgique, Calais, Dunkerque, et loin dans le sud jusqu'à Amiens, et peut etre encore plus loin...

Enfin pour se relaxer de ce luxe, il voulait prendre contact avec la foule qu'il adorait plus que tout. Il arriva sur une place où c'était jour de marché. Il y avait foule, le bruit le percait aux oreilles, il aimait ca. Certains passants le reconnurent et le saluerent. Salut qu'il rendit également. En quelques secondes il avait salué trois artisans, le marchand de poterie, deux paysans et quelques bourgeois. Il connaissait déjà à Paris beaucoup de monde. En effet il devait connaitre plus de personne de bas étage que de grands sirs. Soudain son regard s'attardait sur une belle jeune fille qu'il se cogna contre un homme ayant une mine un peu soucieuse et ce choc fit pour résultat de les renverser tous les deux. Avant de comprendre sa situation il se releva et tendit la main vers cet inconnu.


- Veuillez excuser ma maladresse monsieur, je ne vous avais point vu.

Il examina plus attentivement le visage de celui ci puis reprit:

- Ne nous serions pas déjà rencontré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humbre
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Ven Avr 21 2006, 16:33

Humbre cherchait scrupulesement dans la foule, comme on lui avait aprit à le faire. Il repera plusieurs peronnages: un riche marchand qui réprimandait son employé, deux nobles et surtout un homme. Il n'avait pas l'air de faire partie des haute classes, il n'avait pas cette finesse, pourtant tous ses apparats et ses manieres démontré le contaire. Peut-être avait-il acheté son titre? Mais ce qu'Humbre remarqua le plus, c'était le léger sourire qui se lisait sur ses levres et le pétillement de ses yeux. Il était à compter plutôt parmis ses amis que ses ennemis. Ce qu'il remarqua ensuite, c'était que l'inconnu semblait avoir beaucoup de relations. C'est perdu dans ses analyses qu'Humbre fut percuté par le noble au doux sourire.

Citation :
- Veuillez excuser ma maladresse monsieur, je ne vous avais point vu.

Il examina plus attentivement le visage de celui ci puis reprit:

- Ne nous serions pas déjà rencontré

"Votre maladresse est toute escusée, monseigneur."

Humbre se rendit compte qu'il gardait son accent prussien, qu'il fit tout pour effacer.Il accepta cependant la main tendu.
Oui, maintenant qu'on lui faisait remarqué, le sourire de l'étranger lui rappellait quelqu'un.Mais qui? Peut-être un informateur lors de ses precedentes missions. Cela l'étonnait.


"Peut-être en effet, votre visage me dit quelque chose, mais je ne sais quel nom lui épingler.
Mais peut-être vous presenterez vous et je serai mieux apte à vous identifier."

"Dieu! Je vous demande quelque chose que je ne vous donne pas moi même! Il ésitait cependant à divulguer son nom, surtout si il l'avait deja rencontré. On m'appelle la rose d'argent, pour vous servir."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Premiers pas...   Sam Avr 22 2006, 19:35

En effet le comte remarqua ce léger accent mais il n'y prenait pas garde lui même avait l'accent nordique. Plus rauque que la langue germanique. Mais il s'était habitué à l'accent francois de Paris. Lui ne le connaissait pas évidemment. Cette phrase était juste une facon pour lui de s'approcher des gens. Simple, banal, mais qui marchait la plupart du temps. C'était un homme du peuple et il aimait la foule...
Le Prussien lui aussi croyait déjà l'avoir vu. Se foutait il de lui ou peut etre l'avit il déjà vraiment rencontrer. D'habitude il se souvenait de tous les visages qu'il rencontrait mais là le déclic ne se fit point. Peut etre l'avait il rencontré lors d'une journée plutot morose. Enfin...

Rose d'argent. Plutot coquace comme nom. Il n'yavait que les personnes tres célebres qui portaient des surnoms. Il connaissait le Cavalier Noir qui était un vagabond qui tendait sa main au plus faible. Certains surnommaient D'Artagna par Intrépide, même le Roy en avait droit puisqu'on le surnommait le Coq. Mais Rose d'Argent il n'en avait jamais entendu parler.


Enfin la politesse voulut tout de meme qu'il réponde et peut etre connaitre ce fameux personnage qui devait etre reconnu dans son pays.

- La Rose d'argent! Je ne suis que Hugo de L'Arthenancourt, comte d'Hasterloo pour vous servir.

Il fit baisser son chapeau en s'inclinant puis se releva.

- Il m'est avis que vous venez d'arriver sur la ville. Etant grand connaisseur, et pour me faire pardonnez, voulez vous que je me porte de guide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humbre
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Dim Avr 23 2006, 08:29

C'était plus qu'Humbre en pouvait ésperer. Un guide! Bien sûr il connaissait Paris, mais en tant qu'étranger en mission. Il s'inclina en signe de remerciement. De toutes évidences, le comte avait devinait son aurigine étrangere. Il faudrait qu'il s'habitu à faire disparaitre tout signe de sa nationnalité. Ce ne serait pas chose facile... faire disparaitre 18 années d'habitude en quelques semaines, quelques mois tout au plus.

"J'en serai honoré. Mais j'éspere ne pas vous déranger ou vous occuper trop longtemps."
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Premiers pas...   Mer Avr 26 2006, 08:38

[dsl de mon retard et pr la taille]

Et ainsi la visite commenca. Je ne rentrerais pas dans les détails mais le résumerais en quelques mots. Ils visiterent les places de marché, les rues célebres où s'étalaient les meilleurs orfevres. Les places sympathiques avec de nombreux bars et des aubergistes dont la gaieté faisait le charme de ces lieux. Sans compter certains monuments, tel la Bastille, le louvre, Notre Dame...

Enfin à son terme la visite se termina dans une auberge, la corne d'or. Lieu privilégié par le comte puisqu'il y retrouvait ses amis. Mais aujourd'hui il n'y avait personne. Et c'était mieux ainsi, il pourrait ainsi s'occuper de son invité, la rose d'argent.

Puis il commandait comme à l'accoutumée une bouteille de cognac, lorsqu'il lui demanda d'un ton guilleret:


- Alors que pensez vous mon cher de notre belle capitale? N'est elle pas merveilleuse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humbre
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Mer Avr 26 2006, 11:27

Humbre resta subjugué par les merveille de la capitale. Lui qui était habitué aux cotés noir de Paris, il n'en resta que plus sur le carreau. Lorsqu'il rentra dans l'auberge, il était fatigué mais heureux. Il n'avait pas souvent l'occasion de pouvoir visiter les villes qu'il traversait. Il accepta de bon coeur le cognac mais resté tout de même prudent. On l'avait habitué à être aux aguet, même si cet homme lui semblait de plus en plus simpathique. De plus, ce n'était pas souvent que la bourgeoisie... faisait visiter Paris à des inconnu. Il resta donc sur ses gardes

*...Ce gentil homme est tres simpathique mais il n'en reste pas moins étrange...*

Aussi, il laissa son épée à portée.

Citation :
- Alors que pensez vous mon cher de notre belle capitale? N'est elle pas merveilleuse?

"Merveilleuse est le mot qui convient en effet. Elle a un charme que les autres capitales n'ont pas. Je vous suis reconnaissant de cette visite et garde une dette envers vous.

Cependant... escusez moi si je me montre indiscret et mal poli, mais comment se fait il qu'un homme comme vous... qui semble au moins appartenir à la haute bourgeoisie, connaisse aussi bien la ville et ses habitants?"
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Premiers pas...   Jeu Mai 18 2006, 15:20

Le comte tenait très bien l'alcool, ainsi lorsqu'il entreprenait de prendre un troisieme verre, il lui répondit d'une voix tres neutre, à cette question que lui posaient souvent les gens de la haute noblesse.

- Bien tout simplement, parce que la vie d'un courtisan, d'un comte d'un baron voir meme d'un prince se base sur le pouvoir. Quelques soient nos manieres pour y arriver. La plupart des ingrats imagine que la meilleur facon d'acquérir ce pouvoir, est de se faire bien voir par le Roy. Bien entendu vous allez me dire que tout cela est normal, le Roy a recu son pouvoir du Ciel. Mais c'est tout. Notre bon Louis, le Coq comme dirait sa basse cour, est un homme, et rien qu'un homme. Un homme comme vou moi ce monsieur là...

Il désigna du doigt un pauvre mendiant tout crasseux, qui se curait le nez avec ses longs doigts, avachi contre le mur.

... Enfin tout ca pour avancer que le pouvoir c'est pas de se faire bien voir d'un seul homme, mais de plusieurs. C'est pourquoi je le dirais en toute franchise, j'ai l'intelligence de penser ainsi, et je préfere me promener dans les rues, me rendre amical avec les gens, que de me pavaner devant sa majesté toute ma vie dans cette cage qu'est Fontainebleau. Et puis vous savez, les pauvres gens qui sont là, quand je viens les voir c'est pas l'or qui les importe. Enfin si naturellement mais en premier lieu ce que vous apercevez ce n'est pas de la cupidité. C'est de la compassion. Tout ce que demandent ces gens, c'est juste un peu plus de considération. Ils vivent dans la peur et dans la solitude, le Roy et sa cour mettent au ban de la société tous les incultes tous ceux qui sont si effrayés, c'est à dire à peu près tout le monde quoi.

Il se radossa sur sa chaise.

Allez les voir! Même si certains travaille joyeusement et pousse la chansonnette, vous verrez toujours cette même lueur d'effroi dans leurs yeux. Bien sûr! Tout ce beau petit monde ne savent pas ce qu'ils leur arrivent. Personne n'irait imaginer que c'est le R...

Soudain il s'arreta net. Il se rendait compte que plus il buvait plus il parlait. A ce rythme là il allait pas tarder à révéler la CL. Il rebut un tait et dit d'une voix monocorde.

- Veuillez m'excuser je suis aller un peu trop loin =. Hmmmm! Que pensez vous de ce cognac je le trouve fameux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Jeu Mai 18 2006, 22:04

Tapis dans l'ombre, un petit homme gris et terne n'avait pas perdu une seule miette, un de ses hommes qui n'attirait jamais l'attention, il n'avait aucun talent particulier, aucune trait carctéristique, il était une ombre, un "gris", un des rouages invisibles mais vitale de la machine de guerre du Chevalier.

Il n'avait pas perdu une miette de la conservation des deux hommes, estimant en savoir assez, il préféra mettre fin à sa surveillance afin d'éviter qu'on le demasque...

Se levant, il paya sa consomnation, et quitta l'auberge en toute discrétion...
Revenir en haut Aller en bas
Humbre
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Ven Mai 19 2006, 15:01

Humbre ne vit même pas l'homme sortire tant il était captivé par les propos du comte. Il laissa passer le question et lui fit remarquer prudement...

-Ne m'en veuillez pas cher monsieur, mais vos propos... il baissa la voie pour les mots qui suivirent... pourait être qualifiés de trahison. Parler ainsi de notre roi divin et de sa haute coure... enfin ne croyez pas que je veuille le crier sur les toits, mais...

Il laissa sa phrase en suspant, il avait tout d'abord crut que ce monsieur avait voulu le tester, mais apres reflexion, cette idée paraissait absurde, pourquoi tater ainsi un inconnu?

-... mais il me serait deshagreable de voir quelqu'un comme vous se faire executer... ou pire. Je n'ai pas dit que j'adherais à vos pensées, mais j'aimerais je l'avou, m'entretenir plus longement et... dans un lieu peut-être plus discret.

Puis haussant le ton.

- Ce cognac est merveilleux, felicitation à l'aubergiste! On le boit aussi facilement que l'on boit vos paroles.

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Cabellion
Epicurien
avatar

Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Premiers pas...   Sam Mai 20 2006, 12:23

Voyant qu'il avait effectivement un peu trop parler, il se ravisa, et dit:

- Enfin voilà quoi. Je trouve ainsi regretable que notre bon Roy passe plus de temps aupres de sa cour qu'aupres de son peuple, et puis il ne s'en porterait que mieux. Au lieu de s'enfermer, il devrait sortir plus souvent...

En effet son interlocuteur ne s'empecha pas de lui faire la remarque. Mais le comte on le savait avait été toujours assez libertin, toute la cor le connaissait comme tel. Mais personne ne lui en avait voulu ne serait ce une fois. Et puis le Roy n'en avait que faire d'un courtisan comme lui. Et puis le grand monarque avait ancré dans son coeur, le souvenir de cette époque qu'on nommait la fronde. Sinon pourquoi payerait il ses invités, leur donnant tant de plaisirs???

Mais vint à son étonnement les paroles à voix basses de l'homme. Il voulait discuter sur la question. Cela en revanche il n'était pas accoutumé à entendre. Lorsqu'il mettait à se parler comme ca après son cognac, les courtisans le laissaient dire ces calomnies et ne faisaient pas attention. Lui voulait en parler!!!


- Bien bien. S'il vous a plu, que direz vous une petite promenade en campagne et une approche au soleil couchant sur le parc de Fontainebleau. Bien qu'il y aura peu de monde pour vous accueillir, je serais toujours ravi de vous faire partager ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humbre
Invité



MessageSujet: Re: Premiers pas...   Sam Mai 20 2006, 14:08

Le visage d'Humbre s'illumina. Il avait trouvé des le premier jour un homme qui apperement avait de l'influence et du pouvoir (qui lui permettrait peut-être si il jouait les bonnes cartes d'en avoir aussi) et qui n'avait pas que de bonnes opinions de la monarchie et des grand de ce monde. L'heure de sa vengeace avait-elle sonné?

-Vous me faites un grand honneur, et je ne sais comment vous le rendre!

Des pensées sur son avenir et des souvenirs refirent surface. Il était pres du but, si pres...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Premiers pas.. Première mousse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: