1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Lun Mai 01 2006, 01:51

Une fois la lettre remise au garde suisse, Aramis n'eu pas à attendre longtemps. Il reçu le visage impassible l'invitation du garde suisse à entrer chez le roi. Il entra dans le cabinet avec dignité, et s'inclina avec déférence devant le roi, mettant un genou à terre. Puis il se releva, avec l'air calme et digne de l'homme qui a souvent eu l'occasion de se retrouver devant des princes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Lun Mai 01 2006, 15:21

C'est un Louis soupirant de lassitude, le visage dans les mains, qui reçut l'ambassadeur d'Espagne.

-Asseyez vous je vous prie, déclara-t-il enfin après quelques secondes de silence, désignant le seul fauteuil en face de lui.

Comme s'il n'avait pas assez de problèmes dans son propre royaume! Louis était si jeune, et cependant il avait bien l'intention d'être un grand Roy.
Bon, l'Espagne était au courant des pièces de Hollande. Louis, l'ayant lui-même appris quelques temps auparavant, était entré en une colère noire, mais cet accès lui était soufflé par une main violente, qui l'avait giflé après avoir débarrassé les Pays-Bas de la table. Des ennuis intérieurs, bien plus préoccupants.

-Je me doute que vous êtes au courant de l'affaire, en tant qu'ambassadeur, monsieur D'Almada. Aussi ne vais-je pas perdre mon temps en de fastidieux préambules.

Louis laissa un court instant de silence s'installer, le temps de déglutir et de reprendre sa respiration.

-Sa Majesté Très Catholique me parle de guerre dans cette lettre.

Louis la prit et la secoua en l'air un bref instant avant de la reposer sur son bureau.

-Mais la guerre, vous n'y pensez pas! Pas maintenant, en tout cas. La guerre, je n'y vois aucun avantage pour notre Royaume, pas en ces temps troublés. Vider mes troupes de France pour les envoyer en Hollande se serait signer ma perte.

Louis s'enfonça dans son fauteuil. C'était bien la première fois qu'il parlait de telles choses à quelqu'un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Lun Mai 01 2006, 18:13

Louis XIV a écrit:
C'est un Louis soupirant de lassitude, le visage dans les mains, qui reçut l'ambassadeur d'Espagne.

-Asseyez vous je vous prie, déclara-t-il enfin après quelques secondes de silence, désignant le seul fauteuil en face de lui.

Aramis inclina la tête et prit place sur le fauteuil, croisant les mains sur la table. Il vit le trouble dans le regard du roy et ne dit rien, se contentant d'attendre le bon vouloir de Sa Majesté.

Citation :
-Je me doute que vous êtes au courant de l'affaire, en tant qu'ambassadeur, monsieur D'Almada. Aussi ne vais-je pas perdre mon temps en de fastidieux préambules.

- En effet, Sire, je connais l'affaire.

Citation :
-Sa Majesté Très Catholique me parle de guerre dans cette lettre... Mais la guerre, vous n'y pensez pas! Pas maintenant, en tout cas. La guerre, je n'y vois aucun avantage pour notre Royaume, pas en ces temps troublés. Vider mes troupes de France pour les envoyer en Hollande se serait signer ma perte.

Aramis surpris, haussa légèrement les sourcils.

- Votre Majesté pencherait si rapidement pour les conflits armés? Cependant, Sire, Sa Majesté très catholique vous propose son soutien, et non de provoquer les lignes Hollandaises. Je crois que dans un premier temps, une approche diplômatique serait plus appropriée, en effet.

Citation :
Louis s'enfonça dans son fauteuil. C'était bien la première fois qu'il parlait de telles choses à quelqu'un.

Le duc vit cette hésitation. Il l'attribua à la surprise occasionnée par l'offre d'alliance de l'Espagne. Il désigna d'une main respectueuse la lettre que le roy avait déposé sur le bureau.

- L'Espagne offre à Votre Majesté une alliance et du soutien, armé si nécessaire, dans le cas possible d'un conflit avec la Hollande. Sa Majesté très catholique m'a également investi du pouvoir d'offrir le même soutien en cas de conflit civil, si toutefois ce soutien est nécessaire à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Mer Mai 03 2006, 12:23

A quoi s'attendait-il? A un sadique belliqueux qui défendrait l'attaque de la Hollande à tout prix? Non... alors à quoi s'attendait-il?

Louis regarda d'un oeil curieux cet homme imperturbable, et puis soupira encore, baissant les yeux sur le bois ciré de son bureau.

Citation :
- Votre Majesté pencherait si rapidement pour les conflits armés? Cependant, Sire, Sa Majesté très catholique vous propose son soutien, et non de provoquer les lignes Hollandaises. Je crois que dans un premier temps, une approche diplômatique serait plus appropriée, en effet.

Louis hocha la tête d'une façon négative, trop lentement pour que ce puisse être une manière de se défendre de ses propres propos.

-Non point, justement. Je vous exposais la situation française, monseigneur d'Almada.

[quote]L'Espagne offre à Votre Majesté une alliance et du soutien, armé si nécessaire, dans le cas possible d'un conflit avec la Hollande. Sa Majesté très catholique m'a également investi du pouvoir d'offrir le même soutien en cas de conflit civil, si toutefois ce soutien est nécessaire à la France.[quote]

-Je l’avais compris. Mais c’est bien plus compliqué que cela, duc. Tout est trop compliqué. J’ai déjà demandé des comptes à la Hollande, mais il semblerait qu’elle fasse la sourde oreille. Ses ambassadeurs traînent en route, disons.

Louis marqua un temps d’arrêt, laissant le loisir à Aramis d’ingurgiter ses paroles, et peut-être de s’indigner. Louis, le Roy tout puissant, le Roy de France qu’on disait si orgueilleux, si prompt à la colère, recevait un ambassadeur en soupirant et avouait ce qui se valait comme une faiblesse !

-Malheureusement je ne puis rien faire, reprit-il plus vivement, des affaires plus urgentes occupent mon esprit jour et nuit, en plus de devoir occuper mes courtisans.

Sa Majesté prenait en effet comme une tâche des plus importantes de divertir la Cour, c’était par ce moyen, après tout, qu’il gardait les conspirateurs sous la main.

-Votre venue m’est ainsi salutaire, et pourra peut-être faire accélérer les choses. Je vous laisse découvrir ces affaires préoccupantes qui m’enchaînent par vous-même, si vous le désirez. Il vous suffira d’ouïr quelques ragots, ils contiennent toujours plus de vérité qu’on y pense.

Le Roy sourit, railleur de sa propre impuissance. Qu’arrivait-il à Sa Majesté irascible ? Par quelle magie avait-Elle vieillie de cinquante ans ?

-D’Autre part Leur Majestés la reine et la reine mère seraient sûrement heureuses de recevoir des nouvelles de leur patrie, dans un second temps.

Louis ne cherchait pas à changer de sujet, mais peut-être cherchait-il à esquiver sa mollesse où l’avaient plongé tous ces tourments.
Il inspira une grande bouffée d’air et gonfla le torse, se donnant plus de prestance, pour se rassurer lui-même surtout. Comment se faisait-il qu’il ne sente pas en position de supériorité face au duc ? Il se redressa un peu, se plaçant de telle maniere qu'il regardait de haut ce vieillard rabougri, ambassadeur d’un pays de rustres et d’orgueilleux, sans raison de raison de l’être… !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Mer Mai 03 2006, 13:02

(expldrrrrr! Vieillard rabougri... sacrebleu, Éli, Aramis, il a 43 ans!!! pas 93!!! lollllllllllll tu me rends pas la tâche facile, là....)

Aramis se contenta d'attendre la réaction du roy devant cette dernière remarque. Elle ne tarda point.

Louis XIV a écrit:
Louis regarda d'un oeil curieux cet homme imperturbable, et puis soupira encore, baissant les yeux sur le bois ciré de son bureau.Louis hocha la tête d'une façon négative, trop lentement pour que ce puisse être une manière de se défendre de ses propres propos.

- Non point, justement. Je vous exposais la situation française, monseigneur d'Almada.

Surpris de cette marque soudaine de... oserait-il le penser? déférence? Aramis demeura songeur un court instant. Il passa finalement outre et fit un sourire encourageant.

- Vous êtes très clair, Sire, et je comprends vos préoccupations.

Citation :
-Je l’avais compris. Mais c’est bien plus compliqué que cela, duc. Tout est trop compliqué. J’ai déjà demandé des comptes à la Hollande, mais il semblerait qu’elle fasse la sourde oreille. Ses ambassadeurs traînent en route, disons.

Si les propos précédents du roi l'avaient étonnés, ceux-ci l'abasourdirent encore davantage! Il pâlit quelque peu, mais garda le silence, attendant la suite.

Citation :
-Malheureusement je ne puis rien faire, reprit-il plus vivement, des affaires plus urgentes occupent mon esprit jour et nuit, en plus de devoir occuper mes courtisans.

Le duc accueillit ces derniers propos par un silence embarrassé. Il appuya pensivement son menton contre sa paume, réfléchissant à la réponse qu'il ferait. Il sentait qu'il aurait à user de beaucoup de délicatesse dans cette affaire. Il ressentit comme une légère déception lui parcourir le coeur. Ainsi, la rumeur était vraie... Le roi de France faisait preuve de frivolité.

Il releva la tête, refusant de se laisser abattre. Après tout, il s'agissait d'un jeune roi.

Citation :
-Votre venue m’est ainsi salutaire, et pourra peut-être faire accélérer les choses. Je vous laisse découvrir ces affaires préoccupantes qui m’enchaînent par vous-même, si vous le désirez. Il vous suffira d’ouïr quelques ragots, ils contiennent toujours plus de vérité qu’on y pense.

À ces derniers mots, Aramis pâlit encore davantage.

- Sire, avec votre permission, je dois dire que je suis pour le moins... surpris des paroles que j'entends de Votre Majesté.

Citation :
Le Roy sourit, railleur de sa propre impuissance. Qu’arrivait-il à Sa Majesté irascible ? Par quelle magie avait-Elle vieillie de cinquante ans ?

-D’Autre part Leur Majestés la reine et la reine mère seraient sûrement heureuses de recevoir des nouvelles de leur patrie, dans un second temps.

Ces dernières paroles firent l'effet d'une douche froide dans le dos de l'ambassadeur. Il se mordit les lèvres au sang pour garder un visage impassible. Le regard condescendant que lui lança le roi ne fit rien pour amoindrir le sentiment de stupeur qu'il ressentait. Il fit néanmoins un effort. Il tira une liasse de lettres cachetées de la poche de son pourpoint, et les tendit avec respect au roi.

- Ces missives proviennent de Leurs Majestés très catholiques pour la régente, ainsi que pour Son Altesse Royale votre épouse.

Il garda le silence un moment puis reprit.

- Sire, il semble en effet que j'arrive dans un moment difficile. Souhaiteriez-vous reprendre cet entretien à un moment ultérieur? J'attendrai le bon plaisir de Votre Majesté, d'autant plus que je dois demeurer sur le sol français pour quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Mer Mai 03 2006, 18:18

{mdrrrr ! ce ne sont que des charmants surnoms que le Roy t'attribue pour se donner de l'assurance Wink }

Eh bien, on allait de surprise en surprise... Chacun son tour, disons.
Louis observa avec une attention croissante la kyrielle d'expressions qui se peignaient sur le visage d'Aramis. C'était un homme affairé, c'était un homme pensif, c'était un homme embarrassé, et c'était un homme stupéfait, enfin.

Louis se sentait, par le probable abatage du château de cartes des illusions du duc, reprendre le dessus. Il avait été homme, il redeviendrait Roy, et d'une erreur commise, il reprendrait ses droits.
Il suffirait de mieux choisir ses mots.

Citation :
- Sire, avec votre permission, je dois dire que je suis pour le moins... surpris des paroles que j'entends de Votre Majesté.

Louis sourit, presque railleur de ce qu'on pourrait juger comme de la naïveté. Il garda néanmoins un respectueux silence, attendant patiemment la toute fin du discours d'Almada.

Citation :
- Ces missives proviennent de Leurs Majestés très catholiques pour la régente, ainsi que pour Son Altesse Royale votre épouse.

Louis avait regardé le bras de l'ambassadeur finir sa courbe lente et contrôlée, d'un oeil si serein qu'il en devenait presque sournois. Sa Majesté pensait.

Il prit les lettres entre son pouce et son index et les posa négligemment à côté de lui sur la table.
Ce geste d'Aramis, si anodin, témoignait bien de l'effort surhumain qu'il avait déployé. De nouveau, la poitrine du Roy se gonfla d'orgueil.

Citation :
- Sire, il semble en effet que j'arrive dans un moment difficile. Souhaiteriez-vous reprendre cet entretien à un moment ultérieur? J'attendrai le bon plaisir de Votre Majesté, d'autant plus que je dois demeurer sur le sol français pour quelques temps.

-Non pas, non pas, dit-il d'une voix qui avait retrouvé bizarrement toute son intensité. Mieux vaut mettre les choses au point dès maintenant.
J'envisage certes une solution diplomatique que votre présence appuiera fort en ma faveur. Les hollandais n'ont plus à faire traîner les choses, sous peine de froisser le Roy d'Espagne en plus de moi-même.

Louis respira un peu après cette reprise en assurance, il avait dit ce que le duc voulait entendre, non? Et il asseyait son autorité.

-Je vous le disais, certaines affaires m'ennuient fort, mais Vaux se reconstruit et sans nul doute qu'une fête sera organisée par le prince qui en a hérité _Louis grinça imperceptiblement des dents_ je profiterai de l'occasion pour faire venir les ambassadeurs juste avant.

Louis sourit intérieurement à sa propre idée. Les ambassadeurs d'Hollande, forcés de venir sous l'invitation cordiale du Roy à participer à un débat avec l'ambassadeur d'Espagne; des invités royaux que le prince Marc-Henri-Jean-François-Marcel-Gisèle Farnèse de Savoie Carignan ne manquerait pas de convier à sa fête... Fête qu'il pourrait alors tourner à son avantage "voyez la grandeur de notre royaume" et éblouir la Hollande, et l'Espagne.

De plus, la fête n'aurait pas lieu avant quelques temps. Le temps suffisant pour régler une certaine affaire Duchessienne D'Orléans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Mer Mai 03 2006, 20:23

(Ah ah... Encore heureuse qu'il n'a pas parlé tout haut... le chevalier, tout ambassadeur qu'il est, a le sang vif! mdrrrrr!)

Citation :
Louis se sentait, par le probable abatage du château de cartes des illusions du duc, reprendre le dessus. Il avait été homme, il redeviendrait Roy, et d'une erreur commise, il reprendrait ses droits.
Il suffirait de mieux choisir ses mots.

Observant le roi, Aramis vit naître dans le regard royal une flamme qu'il attribua à une farouche détermination. Il sentit la tension baisser dans sa nuque, tandis qu'il reconnaissait cette énergie farouche qui précède habituellement les grandes résolutions royales.

Citation :
Louis avait regardé le bras de l'ambassadeur finir sa courbe lente et contrôlée, d'un oeil si serein qu'il en devenait presque sournois. Sa Majesté pensait. Il prit les lettres entre son pouce et son index et les posa négligemment à côté de lui sur la table. Ce geste d'Aramis, si anodin, témoignait bien de l'effort surhumain qu'il avait déployé. De nouveau, la poitrine du Roy se gonfla d'orgueil.

Aramis voyait l'évolution des sentiments dans le visage du roi. La ruse, l'orgueil. L'inquiétude disparu complètement, bien qu'il eu la présence d'esprit de faire l'étonné. Ainsi ce roy aimait dominer en destabilisant ses sujets... fort bien...

Citation :
-Non pas, non pas, dit-il d'une voix qui avait retrouvé bizarrement toute son intensité. Mieux vaut mettre les choses au point dès maintenant.
J'envisage certes une solution diplomatique que votre présence appuiera fort en ma faveur. Les hollandais n'ont plus à faire traîner les choses, sous peine de froisser le Roy d'Espagne en plus de moi-même.

* De mieux en mieux!!!*

Le roi avait une tête sur les épaules. Il avait discerné les sentiments qui motivaient Sa Majesté très catholique, ce qui était fort bien.

- Votre Majesté est perspicace et fait preuve de beaucoup de sagesse.

Citation :
-Je vous le disais, certaines affaires m'ennuient fort, mais Vaux se reconstruit et sans nul doute qu'une fête sera organisée par le prince qui en a hérité _Louis grinça imperceptiblement des dents_ je profiterai de l'occasion pour faire venir les ambassadeurs juste avant.

- Ah! Voilà qui est adroit. La déléguation hollandaise y verra sans nul doute une ouverture à la discussion franche.

Citation :
Louis sourit intérieurement à sa propre idée. Les ambassadeurs d'Hollande, forcés de venir sous l'invitation cordiale du Roy à participer à un débat avec l'ambassadeur d'Espagne; des invités royaux que le prince Marc-Henri-Jean-François-Marcel-Gisèle Farnèse de Savoie Carignan ne manquerait pas de convier à sa fête... Fête qu'il pourrait alors tourner à son avantage "voyez la grandeur de notre royaume" et éblouir la Hollande, et l'Espagne.

Le duc sourit pour la première fois depuis un bon moment... Il avait craint de parler avec un roi irrésolu, il retrouvait le sang fier et orgueilleux des Bourbons. Il se soumettrait avec fierté à ce jeune roi qui démontrait du potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Sam Mai 06 2006, 11:25

Après la surprise, l'ambassadeur frôla la flatterie. Flatterie que Louis ne cesserait jamais d'apprécier...

Sa Majesté est perspicace... bien sûr qu'elle l'est! Pourrait-il seulement être Roy sans être sagace?


Citation :
- Ah! Voilà qui est adroit. La délégation hollandaise y verra sans nul doute une ouverture à la discussion franche.

Un fin sourire fit plisser les pommettes de Louis, un sourire presque cruel.

-Bien sûr que la discussion sera franche... elle sera si franche que les ambassadeurs ne pourront faire autrement qu'acquiescer à nos conditions.

Le regard et le sourire du Roy en disait long : il jubilait d'avance de sa victoire. Cependant jamais sûrement d'Herblay ne saura si oui ou non il avait déjà une idée en tête... quant à la franchise, ce pouvait être aussi bien une vérité qu'un contresens.

Le souverain sembla soudain se réveiller de son odieuse rêverie, et offrit un plus doux sourire à Aramis, ainsi qu'un regard habité.


-Et bien monseigneur, à moins que vous n'ayez d'autres messages, je ne vois pas de raison de vous retenir plus longtemps. Je vais de ce pas écrire une lettre au Roy d'Espagne pour le remercier de sa déférence à mon égard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   Sam Mai 06 2006, 17:10

Citation :
Le souverain sembla soudain se réveiller de son odieuse rêverie, et offrit un plus doux sourire à Aramis, ainsi qu'un regard habité.[/i]

-Et bien monseigneur, à moins que vous n'ayez d'autres messages, je ne vois pas de raison de vous retenir plus longtemps. Je vais de ce pas écrire une lettre au Roy d'Espagne pour le remercier de sa déférence à mon égard.

- Je remercie profondément Votre Majesté de m'avoir accordé ainsi de son temps.

Disant ces paroles, Aramis se leva, et s'inclinant avec déférence, se retira du cabinet, le sourire sur les lèvres. Mais intérieurement, le sang lui bouillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ambassade du Duc d'Almada auprès de Sa Majesté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» René Préval: Haiti-Élections : « L’ambassade des États-Unis n’est pas le CEP »
» Ambassade du Régiment Royal Corse {C?RS?}
» Appel à l'Ambassade des États-unis en Haiti
» Ambassade Argentine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: