1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Affaires de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Affaires de nuit   Mar Mai 02 2006, 10:31

[Dsl pour le titre mais j'ai pas d'inspi à l'heure du déjeuner! mdrrr!]

Le valet qui était chargé de la grande porte qui menait aux jardins se disait bien qu'il avait là le tour le plus ingrat car, à 23h et soir de pluie encore, ce n'était pas pour le mousquetaire qui venait de sortir qu'il se sentait vraiment utile...
Ah mais non, voilà qu'une dame toute encapuchonnée se présentait. Vraiment étranges ces bonnes femmes... Mais enfin, ce n'était pas avec son étonnement et ses réflexions sur la Cour qu'il gagnait de quoi manger à la fin du mois, aussi lui ouvrit-il bien poliement la porte avec un simple "Bonsoir" de rigueur.


Au dehors, l'orage s'était un peu calmé et la pluie tombait moins dru. Evangéline n'avait pas lésiné sur les couches de vêtements: en plus de sa robe elle avait rajouté un manteau ample qui épousait la forme en panier de ses jupes et encore par dessus, une cape bien chaude. Depuis qu'elle avait reçu son billet, la jeune femme se demandait bien qu'elle était cette affaire qui pressait tant à Elrohir pour qu'il ne puisse pas attendre le lendemain matin qu'il fasse jour ET beau temps...

Et justement, au coin d'un mur, elle l'apperçut. Se dirigeant vers lui, elle lui lança:

-J'espère que vous ne comptez pas patauger de nouveau dans les égoûts, monsieur, parce que je ne suis pas sûre d'être en état...

Son ton bien que plaisantant était aussi légèremment sec et montrait bien que ce rendez-vous impromptu ne l'enchantait guère...


-Vous m'excuserez mais je ne me suis pas changée, vu le peu de temps que vous m'avez généreusement octroyé cela ne me semblait pas tout à fait possible... D'ailleurs, vous noterez que j'ais de l'avance!

Les femmes et leur toilette! Voilà bien une relation étroite et passionnelle, c'était un péril que de s'y attaquer!


-Bien... Et maintenant?! demanda-t-elle en hochant un sourcil.


[Mon pauvre Elro! Tu l'as mise en rogne! LOL! Va falloir te rattrapper! Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mar Mai 02 2006, 12:58

Elrohir, qui attendait Évangéline pour une sortie de nuit. Il regardait le temps maussade à l'extérieur quand une voix plus ou moins famillière le rammena au monde des vivants. Il se retourna, avec un grand sourire devant les sarcasmes de la femme-homme. Elrohir lui dit:

- Je dois dire que je vous préfère en femme, quoi que ce petit coté arrogant peu exaspérer bien des hommes.

Elrohir avait des vêtements de civils sombres, idéal pour pouvoir se camoufler durant la nuit. Quand la noble lui parla de plonger dans les égouts, Elrohir la regarda d'un air surpris et il lui répondit:

- Bien, à vrai dire, c'était un peu le plan... mais nous pouvons nous organiser pour que je puisse y aller seul. Et pour votre avance, je dois vous avouer que parmi toutes les femmes que j'ai eu le plaisir de rencontrer, vous êtes bel et bien la plus rapide

Elrohir vérifia si ses armes étaient bien en place, épée, dagues, pistolets. Ils ne partaient pas pour une promenade de plaisir en cette soirée. Quand Évangéline lui demanda et maintenant, Elrohir lui répondit:

- J'ai pensé à toute cette enquête. Et si le cadavre avait été placé à cet endroit expressément pour qu'il soit découvert par des mousquetaires? Soyons franc, nous retrouvons un cadavre et il nous mène directement à la taverne du masque rouge.

Elrohir se mordit la lèvre. À voir le visage de la femme, il n'était pas clair. Il s'éclaircit la voix et il recommença:

- Imaginez, le meurtrier avait donné un rendez-vous à la taverne pour pouvoir le tuer. Mais voila que notre victime arrive plus tot à la taverne pour pouvoir prendre du bon temps. Vous savez que les hommes qui vont là-bas sont plutot du genre bavard. MAis, notre meurtrier ne sait pas à qui notre victime a parlé.

Elrohir se pencha pour ramasser une épée et une dague pour les tendre à Évangéline. Il continua:

- Imaginez si nous avions été espionné nous même toute la journée pour voir avec qui nous avons parlé, peut-etre que notre meurtrier sait maintenant à qui nous avons parlé et qu'il peut faire éteindre les seuls pistes que nous connaissons. Donc, d'où la nécessité de prendre ses armes si vous savez comment vous en servir. Sinon, restez derrière moi en cas de pagaille, mais j'ai besoin de vous, de vos yeux et de votre façon de penser dans toute cette affaire.

Maintenant, Elrohir esperait avoir été assez clair

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mar Mai 02 2006, 14:38

A l'évidence demander à Elrohir d'exposer son plan n'était pas l'idée la plus lumineuse qu'Evangéline ait jamais eut... D'une part parce qu'elle était sûr que cela ne lui plairait pas et de l'autre parce qu'elle n'arrivait pas à le suivre dans ses déductions. Le nez et les yeux plissés, l'espionne n'était pas certaine de tout comprendre et heureusement que sa mine était assez explicite pour forcer le mousquetaire à se faire plus clair.

Lorsqu'il s'expliqua plus amplement, Evangéline dut reconnaitre que son idée se tenait... Elle regarda par dessus son épaule et réfléchit une longue minute, les yeux dans le vague:


-Dieu, ça serait bien frustrant... Bien facheux surtout...

Puis reportant son regard sur Elrohir et les armes qu'il lui tendait, elle poursuivit:


-L'idée ce serait donc de retourner voir nos témoins et s'assurer qu'il ne leur arrive rien si j'ai bien compris...


Hochant les épaules avec un faux air de mauvaise foi, elle rajouta:

-Soit! Vos arguments se tiennent, je ne vous tiendrez donc pas rigueur de votre rustrerie quand vous me faites venir dehors à une heure pas possible, sous la pluie, avec un billet à la limite de briser toute règle de discrétion et qu'en plus je me vois étiquettée d' "arrogante"... Etonnez-vous ensuite des brimades que subissent ceux de votre sexe!

Devant la mine de De Verchères, elle poussa un grand rire qui prouvait qu'elle n'avait heureusement pas perdu tout humour...

-Allons-y, ne perdons pas plus de temps, nous en avons déjà peu devant nous... Mais vous pensez vraiment que nous avons pu être suivi?! Il me semble pourtant que nous avons été plutôt vigilants...

Alors qu'ils commençaient à s'éloigner sur le gravier des allées, Evangéline s'arrêta soudain, l'air brusquement inquiet:

-Vous plaisantiez, n'est ce pas pour les égouts?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mar Mai 02 2006, 17:24

Citation :
L'idée ce serait donc de retourner voir nos témoins et s'assurer qu'il ne leur arrive rien si j'ai bien compris

Elrohir fit légèrement non de la tête et il lui répondit:

- Voir?? Non, surveiller plutot, nous devrons rester là une partie de la nuit. Bien au dela après leur coucher, et ceci, ce qui est le plus interessant, nous devrons le faire sans nous faire nous même observer ou localiser

Quand Évangéline lui parlait de la brimade des sexes, il leva les épaules et parut perplexe... il lui répondit:

- Devant un tel langage, je ne peux que m'avouer vaincu dans Évangéline. Des mots m'échappent, qu'est-ce qu'une brimade? Et pour ce qui est de l'arrogance, je me demande lequel de nous deux est le plus arrogant, celle qui est dans le salon à être davantage concentré aux murs et aux fenêtres que d'écouter une personne qui parle, ou bien le chevalier qui vient libérer cette princesse dont pour elle la vie à la cours n'est que monotonie et pour elle une enquête avec de l'action est synonyme de plaisir et presque jouissance (Razz)

Il sortit en compagnie d'Évangéline lorsqu'elle lui parla de vigilence. Elrohir portait toujours un chapeau. Cela lui permettait de changer de visage très rapidement. Il pouvait même, au besoin, être en mesure de changer sa coiffure, lui permettant de gagner de précieuses secondes en cas de poursuite subtile.

Son chapeau était déjà détrempé. comme il le disait toujours, Une fois mouillé, on ne sent pratiquement plus l'eau qui tombe du ciel. Il se tourna vers Évangéline et dit:

- Je pense que nous avons été vigilant qu'après avoir trouvé ce corps, donc nous avons très bien avoir été suivit hors de l'égout....

Il marcha les deux mains gantées à ses cotés. Il regarda à gauche et à droite et il ne trouvait pas Évangéline. Il s'arrêta et il se retourna pour voir une Évangéline au milieu du sentier, un peu confuse qui lui parlait des égouts. Il inclina la tête avec un petit sourire:

- Peut-etre aurions nous à y aller. Mais puisque vous semblez davantage préocuppez par votre robe, j'irai seul, vous laissant comme proie au dehors des égouts, et moi comme cible facile à une embuscade dans les égouts. Non, je crois que nous sommes plus fort à deux, à moins que vous ressentiez le besoin un homme dont mes manières que vous considérez rustres ne seront que des gestes anodins devant les siennes

Elrohir se retourna pour partir, mais il se ferma les yeux et il hoccha de la tête. Il n'avait pas le choix de l'ammener avec elle, mais d'un autre coté, c'était très périlleux pour elle de risquer sa vie. Il se retourna et il détacha sa cape. Il la posa sur le dos d'Évangéline qui semblait la refuser à première vue. Elrohir insista et il lui posa et l'attacha. Il prit un peu plus sérieux et il dit:

- Écoutez dame Évangéline, ce que nous allons faire peut-etre dangereux. Je me sentirai très mal s'il vous arrivait quelque chose. Alors, tout ce que je vous demande c'est de rester près de moi et s'il y a un problème, criez. J'ai besoin de vous pour l'enquête.

Il posa un petit baiser sur la joue en disant:

- Pour le courage

Il repartit en tête du groupe en disant:

- La cape, je l'ai cirée ce matin, donc elle vous protègera de l'eau plus longtemps que vous vêtements. Et où avez-vous mis les armes que je vous ai tendu? Si vous ne les voulez pas, laissez-les ici

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mer Mai 03 2006, 08:51

Le bas de sa robe déjà à moitié détrempé, ses chaussures plus habituées aux salons qu'à la pluie qui laissaient déjà passer l'humidité du sol, ses boucles _si toutefois elles méritaient encore ce nom_ qui tombaient négligement sur ses épaules, Evangéline appréhendait la réponse d'Elrohir. Il y avait des moments comme ça où il lui venait l'envie de maudire la Terre entière...

Citation :
- Peut-etre aurions nous à y aller. Mais puisque vous semblez davantage préocuppez par votre robe, j'irai seul, vous laissant comme proie au dehors des égouts, et moi comme cible facile à une embuscade dans les égouts. Non, je crois que nous sommes plus fort à deux, à moins que vous ressentiez le besoin un homme dont mes manières que vous considérez rustres ne seront que des gestes anodins devant les siennes

Le ton ne manquait pas de moquerie et Evangéline adopta le même faussement vexé:

-Mais vous le seriez aussi, mon cher, si vous aviez fait venir une robe à 1000 livres de Flandres... Et si nous avions eut plus de temps, j'aurais peut être pu préparer mes habits d'homme, mais votre billet mentionnait bien "en Evangéline", alors me voilà en version originale!


Le mousquetaire revint vers elle et elle le considéra avec un air interdit tandis qu'il détacha et lui tendait sa cape, elle esquissa un petit mouvement d'épaule mais finalement se laissa faire. Le petit discours d'Elrohir qui suivit la toucha profondément. Bien qu'elle haissait ses manières un peu cavalières d'approcher leur enquête, il n'en restait pas moins un brave compagnon sur lequel Evangéline comprit qu'elle pouvait s'appuyer. Elle en était là de ses réflexions lorsqu'il lui planta une bise sur la joue. Faisant abstraction de la familiarité du geste _ car après tout déambuler au milieu des rats et des catins, ça crée des liens! (Razz)_ elle lâcha un petit rire en le gratifiant d'un petit coup de coude dans le flanc:

-Du courage, oui, grand besoin! Et j'ajoute que d'ailleurs nous ne devons pas avoir la même définition de plaisir et jouissance, mon pauvre ami, car chez moi ils ne sont jamais associés avec "enquête" "égoûts", ni "péril de mort"!

Elle lui sourit avec franchise et le remercia sincéremment:


-Merci pour tout, c'est gentil... Et vous êtes tout pardonné!


Evangéline tentait de faire contre mauvaise fortune bon coeur et semblait laisser derrière elle un peu de sa mauvaise humeur. Elle ajusta la cape sur ses épaules et suivit De Verchères qui avançait déjà d'un bon pas.

Citation :
- La cape, je l'ai cirée ce matin, donc elle vous protègera de l'eau plus longtemps que vous vêtements. Et où avez-vous mis les armes que je vous ai tendu? Si vous ne les voulez pas, laissez-les ici

L'espionne écarquilla les yeux, plus habituée au poignard qu'à l'épée, elle ne rechignait en rien de les porter tous les deux pour un exercice si périlleux:


-Non, non, je garde tout! Vu le portrait que vous avez peint de notre soirée, je préfère! Je suis loin d'être experte mais enfin je ne suis pas sotte une arme à la main et je saurais bien toujours la tenir assez bien pour empêcher de me faire moi-même pourfendre!


Elle tenait l'épée dans sa main droite et le poignard, elle l'avait caché dans le gonflement de sa manche à croire que les tenues pompeuses des courtisanes avaient été conçues pour ce genre de dissimulation! Reprenant leur marche, la jeune femme demanda:

-Bien, que proposez-vous donc pour débuter les festivités?! Par quoi commence-t-on?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mer Mai 03 2006, 13:40

Elrohir continuait de marcher en direction de la sortie du jardin. Il baissa sa tête pour regarder un peu le sol, pensant à quoi ils pourraient bien commencer. L'eau dégoutait de son chapeau. Il releva la tête et il regarda Évangéline:

- Pour commencer, je me sentirais mal de causer la perte d'une robe à 1000 livres de Flandres. Pourquoi ne pas aller vous changer, mais restez habillé en femme. Vous devez bien avoir des vêtements moi prestigieux. Car à bien y penser, il ne serait guère logique de voir une...

Elrohir se mordit la lèvre avant de continuer

- Une femme de....de... jo... bonheur aussi bien vêtue.

Elrohir se mit la main dans le visage comme pour se cacher, mais il s'expliqua immédiatement:

- Écoutez, pour quelle raison un homme et une femme se promeneraient en pleine nuit? Il fallait bien vous trouver un motif pour qu'une femme puisse venir en pleine nuit hors des quatre murs sécuritaires de sa maison. Et, puisque les espions ennemis, s'il y a des espions ennemis, vous croient pour un homme, cela enlevera tout soupçons sur vous du moins s'ils vous voient ainsi en femme. Voila pourquoi je me suis changer en simple civil.

Il espèrait ne pas l'avoir vexé, mais son idée se tenait. Les brigands s'attendraient à voir un mousquetaire et un homme. Si Elrohir est déguisé en civil, et Évangéline reste en femme, femme de joie en plus, il serait impossible pour les brigands de les identifier. En plus, il fait nuit, alors il est impossible de se faire identifier à une distance assez considérable.

Elrohir se tapa dans les mains et il ajouta:

- Demandez à Marie de venir et de se vêtir comme une prostituée, cela nous donnera un avantage. Quoi que de ce que j'ai vu d'elle, elle va bien mourir de peur, mais d'un autre coté, les brigands s'attendent à voir un duo, deux hommes, et surtout pas un homme et deux femmes. Allez, je vous attends toute le deux ici, je ne bouge pas de l'extérieur. Le temps n'est pas si mausade, et je crois que la pluie va redoubler dans quelques instants d'ailleurs.

Elrohir pensa d'ailleurs à tout ce que Marie pourrait faire. Car si quelqu'un devait entrer dans l'auberge, Elrohir pourrait facilement se faire reconnaitre, et pour Évangéline... bien pourquoi courrir un risque inutile. Marie, elle n'est jamais entrée dans cette endroit, ce que Elrohir supposait. Alors, elle pourrait y aller et en ressortir, en toute subtilité.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mer Mai 03 2006, 16:10

A l'idée de pouvoir aller se changer le visage d'Evangéline s'illumina mais celui-ci se ternit bientôt. La jeune femme poussa une exclamation et s'arrêta de nouveau(décidément si Elrohir n'arrêtait pas de lui asséner des coups de massues pareilles derrière le crâne, ils n'avanceraient pas bien vite!):

-Une quoi?! Alors c'est ça le plan?!

Heureusement Elrohir s'empressa de développer son point de vue avant que les yeux de l'espionne ne lui sortent de la tête. Ses narines frémissaient comme à chaque fois que son sang bouillait et elle laissa néanmoins au mousquetaire le temps de s'expliquer. Le pire c'était que son point de vue se tenait... Et même très bien... Bon sang c'était bien la première fois! Pourtant, en deux ans, elle n'avait pas hésité à endossé toutes les identités qu'elle avait pu: servante, peintre, blanchisseuse, sourde et muette, et même _Dieu la pardonne!_ religieuse, mais "ça" jamais!
Pendant qu'il parlait toujours, elle réfléchissait. C'est vrai que les ennemis ne connaissait pas sa véritable apparence ce qui rajoutais un avantage dans leur camp, à Elrohir et à elle. Ce bordel était à l'évidence un lieu de villégiature pour les malfrats en tout genre et au milieu d'eux ils pouvaient en apprendre beaucoup plus qu'ils n'en savaient déjà...
Voilà qu'il parlait à présent d'impliquer la pauvre Marie. Elle allait refuser à coup sûr! Il n'empêchait qu'Evangéline se sentirait sans doute plus rassurer de la savoir à ses côtés, même s'il lui coûtait de devoir l'impliquer dans une si sordide affaire...
Elle prit une grande inspiration et expira d'un coup avec un ton résigné:


-Je ne serais pas longue...

***

[Vive les ellipses! Razz]

-Madame, c'est vraiment pour vous que je le fais vous savez!

-Pour ton Roi, mon petit! Pour ton Roi! Sois en fière!

Sous la pluie battante, fardées à la limite du bon goût, Evangéline et Marie sortaient du château par les parties communes se protégeant _ ou plutôt se cachant_ sous leurs capuchons.


*Ah! J'avais oublié comme ces dentelles étaient insuportables!*

Elle avait retrouvé dans ses malles un costume qu'elle avait mis en février dernier pendant le carnaval à Venise alors qu'elle était chargée de rapporter l'état des relations très étroites entre le Saint Empire et la petite et pourtant puissante République... Les Vénitiennes avaient un goût très étrange pour la parure: beaucoup de tissus pour rien par endroit et là où il en aurait fallu assez, il n'y avait que le strict minimum... De quoi mériter le nom de "fille publique" à Paris, en plein mois d'octobre et sans masque...
Marie s'était vu attribuer un costume de scène qui une fois arrangé avec des petits "plus" _ou plutôt des petits "moins"_ faisait totalement illusion. La jeune fille avait pâli en le voyant mais elle était trop bonne et pouvait comprendre, au vu des dernières années auprès d'Evangéline, que son aide pouvait s'avérer être très précieuse.


Toutes deux arrivèrent à hauteur d'Elrohir qui les attendaient au même endroit malgré le temps et l'espionne plaisanta:

-30 minutes! Avouez que nous sommes des prodiges! Allons-y De Verchères! _puis elle se pencha vers lui et baissa la voix_ En revanche, je crois que vous ne vous êtes pas fait une amie...

Avec un sourire sur les lèvres, l'actrice désigna d'un coup de tête sa suivante qui ne pipait pas un mot et ne se plaignait pas, mais Evangéline la connaissait assez pour savoir qu'à la première heure où ils seraient sortis, le prêtre allait recevoir des confessions surprenantes...

suite

_________________


Dernière édition par le Dim Juil 30 2006, 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Affaires de nuit   Mer Mai 03 2006, 17:08

Lorsque les deux femmes arrivèrent, Elrohir était déjà détrempé jusqu'au os. Une légère fumée s'échappait de sa bouche à cause du froid. Devant la plaisanterie d'Évangéline, Elrohir lui répliqua:

- Je vais toujours penser jusqu'à ma mort, que vous l'avez fait volontairement. Quant à votre suivante, je suis sûr pourquoi elle comprendra pourquoi son aide nous est si utile. De plus, un si beau visage, voila ce qui pourra nous aider.

Elrohir se mit à penser à quel genre de robe les deux femmes ont bien pues mettre. Mais il se retint de rire pour ne pas attirer davantage les foudres de ces deux femmes. Il s'apprêtait à marcher quand il s'arrêta et il ajouta:

- Désolé si parfois nous allons faire des chose étranges, mais pour ne pas se faire repérer, je crois que nous devons jouer le jeu... jusqu'au bout.

Il se tourna vers Marie qui lui faisait de gros yeux. S'ils avaient été des pistolets, Elrohir serait mort malgré lui. Il lui ajouta immédiatement:

- Si ça devait mal aller petite Marie, restez derrière moi. Ne nous quittez jamais Évangéline ou moi. Imaginez vous perdue dans la rue part un temps si morbide et si tard le soir. Vous seriez une proie facile pour les ivrognes.

Elrohir posa sa main sur la tête de Marie et lui sourit:

- Mais tout se passera bien... Maintenant allons, partons

Elrohir fit un dernier tour pour voir si ses armes étaient bien en places et il ouvrit la marche. Ils se dirigèrent vers la taverne du masque rouge

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaires de nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaires de nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: