1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mission dans le temple d'Eros...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Mer Juin 14 2006, 12:30

Citation :
- Cela frise la subtilité pour tenter d'écouter ce que les autres font durant cette soirée. N'êtes-vous pas là depuis une bonne heure? Votre curiosité ne devrait-elle pas être satisfaite?

La voix était celle de De Verchères et elle sonnait comme de l'humour. Enfin de l'humour... De l'humour d'homme bien évidemment. Pis encore de l'humour de militaire... Et là, ça rasait franchement le sol... Un silence tomba sur la pièce et l'on crut entendre une mouche voler tandis que l'espionne et sa suivante posaient un oeil dédaineux sur Elrohir.

Citation :
- Écoutez, vous êtes deux, et les deux ensembles en plus. Vos blagues se complètent. Moi je suis tout seul, avec un duo de femme. Donc, je suis fait comme un rat. Venez aux quartiers des mousquetaires un jour pour voir si vous êtes si drole que cela.

Evangéline esquissa un sourire taquin:

-Comment ? ! Vous sentiriez vous mal à l’aise ? Très bien, on sera sages, c’est promis…

Puisqu'Elrohir voulait se donner à l'humour ce soir et qu'Evangéline se sentait comme un lion en cage, alors autant partir dans les pitreries!
Marie qui commençait à se sentir de plus en plus à son aise, entra dans le jeu et renchérit sans quitter son ton tout à fait ingénu et presque enfantin:


-Oh oui, oui, monsieur De Verchères! On peut faire des plaisanteries de mousquetaires si vous préférez, vous savez…

Puis elle se mit à pouffer et l'actrice acquièsa tacitement d'un mouvement de tête avant de rire à son tour.

Lorsqu’Elrohir lui posa ses questions, Evangéline leva sur lui des yeux dubitatifs, puis fronçant légéremment les sourcils, un sourire toujours sur ses lèvres elle lui demanda finalement :

- Vous voulez vraiment le savoir ? ! Eh bien ni l’un, ni l’autre… A la vérité, je n’avais aucune mesure de votre… habileté à prendre chaque coin de tapis… et je ne savais pas non plus dans quel bourbier nous étions amenés à nous fourrer. Pour moi, la mission n’était pas dangereuse, elle était simplement délicate, du moins dans l’assignement qui était le mien tout au début, à savoir, chercher un traitre parmi les mousquetaires. Mais depuis, force est de constater, que nous avons soulevé des éléments autrement plus graves et, effectivement, dangereux... Enfin à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire dit-on…
Pour ce qui est de votre maladresse, je dirais que je la vois comme le sel de notre investigation… Tout ce que je vous demande c’est de faire en sorte qu’elle ne nous enterre pas… Enfin, je reconnais que sans votre appui nous n'en serions pas où nous sommes aujourd'hui.
_puis elle s’assit de nouveau sur le lit et l’interrogea à son tour en souriant_ Pourquoi diable ces questions ? Mettriez-vous en doute ma bonne volonté dans cette affaire?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Mer Juin 14 2006, 15:46

À la réponse d'Évangéline, Elrohir lui répondit:

- Doutez-de vous? Certes non. Je voulais simplement savoir à quelle genre de personne le roi m'a associée... quelle genre de personne vous étiez. J'espère ne pas vous avoir offenser... bref.

Elrohir ouvrit discrètement un coin de la fenetre. Il remarque le même homme au sol, qui n'avait pas bougé depuis un instant. Il remarqua un deuxième qui alla le rejoindre.

Laissant la fenetre un peu ouverte, il se rendit à la porte en faisant signe aux dames de ne pas faire de bruit. Il entre-ouvrit la porte et il regarda voir s'il n'y avait rien d'alarmant. Il referma la porte et il se dirigea vers le lit.

Il commença à le tirer, faisant perdre l'équilibre aux deux femmes. À mi-chemin, il regarda les femmes, et la chaise. Il préféra repousser le lit à sa place et il prit la chaise pour faire coincer la poigner de la porte. Il regarda Évangéline et il dit:

- Personne ne rentre tant que je ne suis pas de retour. Vous allez pouvoir surveiller Suzanne à partir d'ici. Si quelqu'un enfonce la porte et qu'il a des intentions... douteuses, n'hésitez pas à l'abattre au nom de la France, mais pour votre salut avant.

Il se dirigea à nouveau vers la fenetre. Il regarda les deux hommes qui partaient dans la ruelle. Il pleuvait encore à bonne dose. Étant maintenant sec, Elrohir tendit la main à l'extérieur pour ramasser de l'eau et se mouiller le visage et le cou avec.

Il se retourna vers les dames et il dit:

- Des questions?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Jeu Juin 15 2006, 15:42

Citation :
- Doutez-de vous? Certes non. Je voulais simplement savoir à quelle genre de personne le roi m'a associée... quelle genre de personne vous étiez. J'espère ne pas vous avoir offenser... bref.

Evangéline hocha un sourcil et tandis qu'Elrohir se rapprochait encore une fois de la fenêtre, elle répondit:

-Point d'offense, je m'étonne simplement que vous ne vous soyez pas encore forgé votre propre opinion! _puis voyant qu'il passait décidément beaucoup de temps, le nez à l'extérieur_ Vous avez vu quelque chose?!

L'avait-il entendu? Rien n'était moins sûr et comme elle attendait une réponse qui ne vint pas, le mousquetaire commençait déjà à s'affairer dans la chambre, semblant prêt à reprendre du service. Les deux femmes le regardèrent ouvrir et refermer la porte sans comprendre. Puis il se mit à tirer le lit sur lequel Marie et Evangéline étaient assises, sans ménagement, si bien que les deux femmes se retrouvèrent l'une sur l'autre, leurs têtes entrechoquées. Elrohir hésitait. La main sur son front endolori, l'espionne l'apostropha:

-Peut-on savoir...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que le mouvement contraire du lit, la fit retomber sur le nez de sa suivante qui poussa un hocquet de surprise. Evangéline se mit à regarder De Verchères comme un dément, se demandant si cette fois il n'avait pas perdu la raison. Il les avait enfermées à l'intérieur! L'actrice qui supportait mal les endroits clos sentit sa gorge se nouer mais acquièsa aux consignes du mousquetaire. Si elle avait des questions?! Oui une...

-Dites moi, petit rusé... Personne ne rentre tant que vous n'êtes pas de retour?! Mais comment allez vous faire pour sortir, tout d'abord, tout en gardant votre installation en place...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Mar Juin 20 2006, 12:03

Elrohir, qui avait le visage un peu détrempé, ouvrit les portes de la fenêtre au grand complet. Il rejoignit Évangéline et il lui donna un baiser sur la joue. Il lui fit un clin d'oeil et il lui dit:

- Comme cela. Allez, bonne chance et n'oubliez pas de refermer derrière moi

Elrohir prit son élan et courut en direction de le fenêtre. Sans arrêté dans sa course, il bondit au travers de la fenêtre et il saisit le bas du cadre de la fenetre à la dernière seconde ce qui le fit envoyé directement vers le bas du batiment.

Elrohir descendit rapidement la distance qui le séparait du sol. Il tomba lourdement sur ses pieds, fléchis ses genoux et posa une main au sol pour amortir sa chute. On aurait presque cru sentir le sol gronder sous le chute. Il releva rapidement la tête et constata qu'il avait effrayé un ou deux passants. Sans y prêter attention, Elrohir se releva rapidement et il se dirigea vers la ruelle dans laquelle il avait vu l'homme partir.

La pluie tombait de plus belle mais cela n'affectait en rien les mouvements d'Elrohir. Il tourna le coin de la ruelle lentement et il disparut du champ de vision de la chambre dans laquelle il se retrouvait il y a quelques temps. Il avança lentement, écoutant tous bruits suspects, la main sur sa garde. L'eau tombait à bonne quantité sur son chapeau, ses cheveux étaient maintenant trempé. Il prit soin de bien regarder la ruelle avant de continué son avancé. Il scruta chaque coin sombre, écoutant ce qui pouvait s'en dégager.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Ven Juin 23 2006, 13:14

En voyant Elrohir s'élançer à travers la pièce et enjamber le cardre de la fenêtre, les deux femmes ne purent réprimer un petit cri de stupeur. Evangéline se rua à la fenêtre juste à temps pour voir le mousquetaire aterrir lestement sur ses deux pieds, deux étages plus bas, sur la rue pavée.

*Et dire que cet homme là ne sait pas marcher plus de 100 mètres sans trébucher...* souligna-t-elle intérieurement avec ironie.

Elle entendit la petite voix de Marie derrière elle:

-Il a compris que vous plaisantiez, n'est ce pas?!

Sa maitresse ferma la fenêtre en riant et revint s'asseoir sur le lit:

-Aucune idée! Mais en tout cas, il est bel et bien en bas à présent... Pourquoi faire je n'en sais rien, mais cela fait un petit moment à présent que je ne cherche plus à comprendre monsieur De Verchères... Cerises?!

Evangéline tendit à Marie une coupelle remplie à ras bord de fruits rouges et sucrés et celle-ci ne se fit pas prier pour en attrapper quelqu'un, tandis que sa maitresse suçait déjà goulument un noyau. Sa mine se fit pensive tandis que son regard s'agarait vers la porte:

-Quoiqu'il en soit nous voilà seules à présent. Seules certes, mais surtout sans eau apportée à notre moulin... Cela aurait été tellement plus simples que ces truands se manifestent ce soir, mais ils sont visiblement plus rusés que ça et certainement pas décidés à nous faciliter la tâche!

-La nuit n'est pas finie, madame...

Bien que de voir des meurtriers de près était sans doute la dernière chose que souhaitait Marie, elle essaya de rassurer sa maitresse. Elle ne saisissait pas bien tous les enjeux de cette affaire mais elle s'y impliquait du mieux qu'elle le pouvait. Après tout, le plus elle serait résolue, le moins on lui demanderait de se déguiser comme cela!
Evangéline adressa un sourire mi-tendre, mi-déçu à la petite Marie:


-Non, ma douce... Je crois que ce soir nous avons fait chou blanc. Tant mieux et à la fois tant pis! Cela nous donne le ton de tout ce que sera cette enquête: beaucoup de patience, résultats parcimonieux et sans doute d'autres morts sur le chemin... Je souhaite seulement que nous n'ayons pas qu'à limiter les dommages collatéraux, et que l'on en arrive au bout une bonne fois pour toute. Le plus tôt sera le mieux... _ elle désigna du menton un oreiller_ Tu peux dormir sans crainte je pense, nous sommes en sécurité. Je ne vais me priver de quelques heures de repos moi non plus...

En voyant Evangéline s'allonger sur le lit en poussant un soupir las, Marie ne se fit pas prier cette fois. Les cerises avaient quelque peu comblées la fin qui l'avait pris depuis la mi-nuit et celle ci la laissant enfin tranquille, son corps réclamait du repos. La jeune fille sombra dans un sommeil superficiel, qui ne lui accordait que peu de repos.
Sa maitresse se laissa aller un long moment à la contemplation muette et fixe du plafond et de ses fissures comme si toutes les réponses à leur énigme se trouvaient dedans. Véritablement, l'espionne avait l'esprit torturés de questions vaines, de doutes et d'angoisses sourdes. Elle se sentait prise dans une histoire qui la dépassait et de loin... Des magistrats véreux_comme pour sa dernière affaire_ elle savait s'en débrouiller; des ducs aux envies frondeuses, elle pouvait faire face; des yeux de velours à des évêques peu scrupuleux, s'il le fallait... mais déjouer tout un complot meurtrier qui remontait aux plus hautes cimes du pouvoir royal. Elle osait à peine imaginer les conséquences d'un possible échec, c'était d'ailleurs presque inimaginable... "Peu imprte le temps que cela prendra" se serait-elle dit pour se donner du courage, mais dans le cas présent, la vérité était que du temps, ils n'en avaient pas ou peu!
Et il lui fallait outre tout cela maintenir l'illusion d'une vie à la Cour! Parmi toutes les embûches de cette enquête, c'était bien sans aucun doute la plus difficile à franchir avec brio...
Finalement, la fatigue prit le dessus sur les tourments mais ne lui offrit pourtant que peu de répit avec un sommeil agité et décousu.

Lorsque Marie ouvrit les yeux la première, le ciel d'automne couvert de lourds nuages encore bien gris commençait à se teinter des couleurs vertes et bleues du petit matin...


suite quelques semaines plus tard

_________________


Dernière édition par le Dim Juil 30 2006, 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Lun Juil 03 2006, 02:44

(HRP : Comme disait Elrohir ailleurs... mieux vaut tard que jamais... Rolling Eyes Sincèrement, toutes mes excuses à tous les deux pour mon absence prolongée... Rolling Eyes)

Deux immeubles plus loin, au fond d'une sombre ruelle, un homme attendait. Un homme qui avait froid et qui rageait. Un homme dont l'orgueil ne cessait d'être bafoué dernièrement, et qui se disait, intérieurement, qu'il combattait pour l'honneur. Un homme loyal à ses principes... peu importe qu'il doive parfois les briser pour les honorer. Un homme amer, certe, mais le Sous-Lieutenant Maranda avait appris à vivre avec l'amertume. Et il attendait seul, au fond d'une ruelle, vêtu d'un habit de moine... Seul sous la pluie, comme un rat, dans l'indifférence général. Un autre moine qui mendit pour ses bonnes oeuvres, ignoré par une population de plus en plus revêche à de telles images. Le Très Catholique Roi de France avait peut-être réprimé dans le sang les mouvements huguenots, il n'en demeurait pas moins que le mouvement gardait quelques sympathies discrètes... Et tout ça pour attendre une quelconque gueux qui n'avait pas trouvé mieux à faire que de travailler dans les cuisine d'un bordel...! Et dire qu'il devait maintenant traîner près d'endroits comme celui-ci...

Finalement, l'homme se présenta dans la ruelle... Il s'amenait d'un pas non-chalant, inattentif aux enjeux qui se jouaient, inconscient des risques qu'on encourait lorsque l'on commençait à oeuvrer dans l'ombre. Il approchait, gros sourire au visage, dévisageant le moine. Intérieurement, Maranda bouillait. Lorsqu'il fut assez proche, le Sous-Lieutenant le regarda d'un air sévère.

- Ne me regardez pas ainsi! Fixe le mur, fixez le sol, faites n'importe quoi mais NE ME REGARDEZ PAS!

Surpris, l'homme regarda le moine d'un air ahuri et, saisissant subitement, leva les yeux vers le haut, les mains dans les poches.

"Ne manque plus que cet imbécile se mette à siffler!"

Ce que l'homme fit... s'attirant un nouveau regard sévère.

- Non mais tu vas m'arrêter ce message, bougre d'imbécile!

L'homme arrêta de siffler et, semblant subitement comprendre, haussa les épaules, passa devant le moine en l'ignorant sans aucune subtilité, et se dirigea vers le mur pour y vider sa vessie. Il devait ingurgiter beaucoup, car la discussion se poursuivit tandis que le cuisinier continuait de se soulager contre la brique.

- Et on fait quoi maintenant?

Découragé, le moine se massa l'arête du nez entre ses deux yeux... Il décida que, pour le bien de tous, il ferait mieux d'en finir rapidement avec ce crétin.

- As-tu vu quelque chose de spécial à la Taverne aujourd'Lhui?

- Bah, à part c'est deux ahuris qu'ont défoncé une porte, j'vois pas...

Tiens, une porte défoncée... instantannément un nom lui vint à l'esprit... et à la bouche!

- De Verchère! Qui étaient ces deux hommes! Allez, parle!

L'empressement du faux-moine ne passa pas inaperçu, et le cuisinier esquissa un sourire. Prenant son temps, il en profita pour terminer son... oeuvre. Avait-il écrit son nom sur le mur? Nul ne pourrait le dire, et Maranda n'était pas d'humeur à aller vérifier. D'ailleurs, il était fort probable que l'homme ne savait même pas lire n'y écrire!

- Bah, un Mousquetaire et un autre homme, à ce qu'on m'a dit, quoiqu'le deuxième ne soit pas vraiment un homme... si vous voyez c'que j'veux dire...

L'homme y alla d'un sourire entendu...

- Mais qu'est-ce qu'on en a à faire qu'il aime les hommes! Donc si je comprends bien, un Mousquetaire et un complice sont venus fureter chez vous. Ont-ils parlé à quelqu'un?

- Bah, à c'qu'on m'a dit, c'lui qu'aime pas les femmes a passé pas mal de temps avec Suzanne. J'pourrais pas l'en blâmer, remarquez, et tout c'que j'peux dire, c'est qu'pour un sodomite, il a bon goût!

Maranda réfléchit quelques instants... Suzanne...

- Où est la chambre de cette Suzanne?

- Troisième fenêtre au deuxième, à gauche d'la porte... J'peux y aller maintenant? Fait drôlement froid...

Sur quoi le Sous-Lieutenant, trop heureux de s'en débarasser, lui balança une bourse avec quelques pièces d'or.

- Dégage.

Et le Sous-Lieutenant demeura là, pensif. Si la dite Suzanne savait quelquechose, il devrait craindre pour ses entreprises. Il devrait faire quelque chose... la faire taire, par quelque moyen que ce soit. Se pêchant au-dessus de son bol d'aumêne, il sembla le bénir avant de le ramasser. Bien évidemment, le bol était vide... mais vu l'état des choses, cela était presque normal! Empruntant la démarche tranquille d'un moine, il remonta la ruelle pour se diriger vers les rues plus achâlandées...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   Mar Juil 11 2006, 12:17

Elrohir avait à peine vu le pied d'un homme qui se dirigeait vers la ruelle. Il y apprêta l'attention qui lui fallait. Il courut dans la direction, prenant soin de bien regarder avant de tourner le coin.

Il s'arrêta net car il entendit des voix. Il se pencha du coin du batiment et il vit sa cible parlé avec... il ne pouvait voir le second homme. Durant la conversation, un homme nomma son nom. Il était connu parmi les brigands. Par contre, Elrohir ne pouvait toujours pas savoir qui s'était.

Le plus triste, c'est qu'il ne pouvait pas s'y aventurer. Le seul problème qu'il y avait c'est que Elrohir ne savait pas combien ils étaient. Il entendait deux voix certe, mais il n'était même pas capable de voir le deuxième homme. Peut-etre en avait-il plus, d'autres de cachés. Alors, pour ne pas risquer sa vie, il préféra ne rien faire.

Maintenant, il entendit les hommes parler d'un mousquetaire, et d'un homme qui n'en était pas vraiment un, du moins pas interessé par les femmes. Elrohir su immédiatement qu'il parlait d'Évangéline. Par contre, l'avantage dans tout cela, c'est que personne ne savait qui jouait ce role. Ensuite, ils évoquèrent le nom de Suzanne. Cela fit froid dans le dos d'Elrohir, malgré la pluie qui tombait à grosses gouttes. Ils savaient pour Suzanne. Mais tant qu'il n'avait pas trouvé Eva, Suzanne était le seul contact. Maintenant, Évangéline ainsi que Marie étaient en danger.

Il entendit maintenant un dégage. Elrohir avait deux choix: soit courir pour sortir les femmes de la, ou bien attraper le contact pour savoir avec qui il parlait. Probablement que cela était sa meilleure chance. Donc, il décida de reculer dans la ruelle et de se terrer dans l'ombre. Il attendit avec grande patience et de l'eau qui lui tombait dans le visage, que son homme passe.

Au bout de quelques secondes, il passa. Elrohir était terré dans son coin, ne respirant même pas. Mais lorsque l'homme était à quelques mètres de lui, Elrohir sauta de son trou et poussa l'homme au sol, l'entrainnant avec lui. Les deux hommes roulèrent au sol et le contact termina sa course couché dos au sol avec le mousquetaire assis sur lui. Rapidement, Elrohir de sa main gauche saisit les cheveux de l'homme, soulevant pour cogner sa tête au sol deux bonnes fois. Cela fit voler un peu d'eau. De sa main droite, Elrohir sortit un poignard qui mit sous la gorge de l'homme. il commença son questionnaire:

- D'Accord, maintenant à moi de poser les questions. Qui es-tu et dis moi avec qui tu causais? Fais attention à toi, je ne suis pas d'humeur patiente

Elrohir poussa un peu plus la dague dans le cou de l'homme pour lui montrer son sérieux, il enchaina:

- Un homme tuer sans preuve et sans témoin dans une ruelle à deux heures du matin n'interesse pas vraiment personne, si tu veux savoir

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission dans le temple d'Eros...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission dans le temple d'Eros...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mission dans la ville de Shell !
» Dans le temple
» Dans le temple, terrible temple [Pv Mihawk]
» Dans un temple Shinto près de la forêt [Pv Eiji]
» Dans ton ... Temple de Slanoush, tu n'oublieras pas de venir dire bonjour à Torblad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: