1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Antique renait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: L'Antique renait...   Jeu Juin 23 2005, 01:16

Tout etait tres joli dans cette salle. Le couloir qui y menait etait somptueux. Tout avait ete nettoye: epoussete, astique, cire et re-nettoye. Tout etait brillant et reluisant d'un beau blanc immacule, sauf le tapis de velours d'un rouge ecarlat.

Il y avait de magnifiques vases sculptes dans la pierre deposes des deux cotes du couloir au-dessus d'une colonnage. Image parfaite de l'Antiquite dans un palais royal en l'an de grace 1663.

Quelques serviteurs se promenaient dans la foule de gentilhommes et de demoiselles qui avaient deja envahi la place en attendant l'arrivee tant attendu du Roy. Les conversations, ou plutot, les commerages allaient bon train. Un orchestre mi-epoque, mi-troubadour pour rester dans le theme jouait quelques morceaux.

Quelques mousquetaires habilles en simple soldat romain patrouillait nonchalemment parmi les invites pour s'assurer qu'il n'y avait aucun probleme ni intru indesirable ou d'hommes jaloux qui ne se provoquent en duel pour quelque maitresse durant la soiree.

Ce fut la raison pourquoi Chauteaubriand etait present a cet evenement mondain en ce soir de juin, accote a une des nombreuses statues grecques representant des hommes et des femmes nus sculptes dans la pierre blanche avec une proportion etonnante. De vrais dieux en roc.

Levant la tete pour voir les nobles s'avancer alors que le majordome de la soiree frappait son baton a terre et nommait les arrivants. Une jeune femme et un jeune homme s'avancerent vers l'entree. Marius reconnut l'homme, mais pas la femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 23 2005, 08:35

Adrien s'était enfin apprété. Il n'avait pas mis un soin extraodiranaire dans sa toilette, mais lui n'avait pas réellement besoin de se cacher sous du fard et autre maquillage. Chastignac avait en effet hériter d'une peau et d'une silhouette que l'on pouvait qualifier d'agréable et même de belle pour l'époque. A partir de cela, Chastignac gagnait un temps fou a sa toilette.

Le jeune homme, manquant un peu d'imagination, par paresse ou par manque d'envie, avait pris au mot Saint-Aignan, et se faisait un plaisir d'arborrer un costume d'Enée.
Aussi, avec son pourpoint bronze, montrant un soldat, un linge blanc sur son épaule, pour une blessure, une épée de bois au fourreau, avec cette inscription : "Teucrorum spiritus", des sandales liées et soutenue par sa nuque, symbolisant Anchise, il ne faisait aucun doute sur son role, et personne jusqu'a présent ne lui avait posé la question. Aussi pourrait-on dire que Chastignac, dans un sens, avait l'imagination des finitions...

Adrien se tenait nonchalement appuyé sur une colonne, caressant sa plusme noire et bleue, la mer et les tourments. Non pas que ce contact le rassurait. Le rassurer de quoi ? Mais ce geste machinal occupait ses mains, et il avait bien besoin d'être occupé, depuis qu'il boudait Saint-Aignan.

Le fougueux Enée esperait l'arrivée imminante du Roy, que le bal commence enfin, que son début d'ennui ne prenne pas d'ampleur.


Dernière édition par le Mar Juil 12 2005, 09:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 23 2005, 13:35

La soirée tant attendue était finalement arrivée. Héloïse, comme pour chaque bal, se sentait un peu nerveuse et se faisait la plus petite possible. Mais comment à l'habitude, elle avait apporté un soin tout particulier à sa toilette afin de resplendir. Elle entra dans la salle remplie de monde. On se serait cru à une autre époque, Héloïse souriait d'admiration.

Elle incarnait la déesse Aphrodite. Contrairement aux autres déesses qui avaient un peplos d'un blanc immaculé, elle avait voulu être originale et portait un peplos rose très pâle. Cette couleur avait été choisie spécialement pour rappeler l'amour qu'elle devait représenter. Son péplos laissait découvrir les formes de la jeune fille. Le tissu vaporeux du costume flottait à chaque pas. La tunique était décorée de plusieurs fils dorés qui définissaient parfois encore plus la silouhette d'Héloïse. Les bijoux qu'elle avait choisis était également en or. Elle portait des boucles d'oreille plutôt voyantes et plusieurs bracelets. Ses cheveux étaient bouclés soigneusement, et relevé. Ils étaient attaché aussi par un fil d'or, le sillon lumineux créant un contraste parfait avec la chevelure foncée et épaisse de la sourtisane. Plusieurs mèches bouclés étaient toute calculé pour retomber de la coiffure. ses cils étaient long et noir et ses lèvres roses un peu plus foncées que la robe.

Elle se dirigea dans un endroit un peu plus calme, car elle devait attendre l'arrivée du Roy, elle lui avait promis sa première danse. Certains regards s'arrêtaient sur cette jeune fille, inconnue hors de la cour. Elle espérait rencontrer quelques figures connues et amicales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 23 2005, 21:11

Louis marchait empreint d'une certaine condescendance et fierté dans le couloir menant a la grande salle. Il était le dernier a venir, l'on attendait plus que lui. Louis avait toujours aimé se faire désirer, sa venue n'en était que plus remarquée. Mais la journée l'avait bien fatiguée, et cette fois les courtisans n'avaient pas eut a trop patienter. Il imaginait déjà les murmures a son approche, les murmures agacés, impatients ou curieux des nobles dans leur attirails ridicules de général romain.

Louis, pourtant, si superficiels, si futils avait ses moments philosophiques. "Attirails ridicules" avait-il pensé. Il n'avait pourtant pas échappé a la regle, lui moins que les autres. Ses vetements or brodés, de la soie fine de Chine même, une plume d'Autruche rouge a son chapeau, C'était assez pour qu'on puisse le dire le plus pompeux parmis les courtisans. Mais Louis n'était pas l'un d'entre eux. Si les courtisans existaient, c'était pour qu'ils le courtisent lui, le Roy, le plus puissant homme du royaume. Et il tentait bien le réaffirmer ce soir.

Ce jeune et fougueux Roy, que l'on ignorait encore comme le monarque absolu par excellence, ce que les historiens rapporteront tres bien, avançait donc, nous disions, le long de cette gallerie d'attente qui le séparait de ses admirateurs. Ou de ses quémandeurs. Ou encore de ses intriguants. Peut importe, ce soir, ils joueraient tous le role qui leur était fixé. Ils l'aduleraient comme un dieu, comme le soleil.

Louis annonçait son arrivée aux huissiers en frappant par intermedes réguliers, en rythme avec son pas en fait, sur le sol dallé de pierre du couloir. Les claquements de ses talons en plus, tout résonnaient aux oreilles des suisses en faisant rebondir leur coeur. Le Roy s'approchait, son entrée devait être irréprochable.

Juste au moment attendu, les portes s'ouvrirent, un huissier clamant d'une voix clair comme on sonne le cor a la chasse :

-Le Roy !

Aussitot, tous les regards se tournerent sur Louis, les chuchotements cesserent, les regards s'abaisserent. Tel le vent matinal de l'Alizée, tel le rayon de l'Aurore, Louis avait soufflé toutes les autres beautées, rayonnant sans pareil autour de lui, jusqu'a éteindre les lumieres scintillantes de Fontainebleau. Les courtisans s'approchaient, flattant le dieu de la guerre, comme cherchant a se réchauffer aupres de l'astre protecteur. Du moins était-ce que voyait Louis. Pourtant il n'était pas dupe. Tous ces artifices, c'était lui qui les avait mis en place, afin d'avoir sous la main ses conspirateurs, afin de mieux assoir son regne. Mais aujourd'hui, non, juste ce soir, sa Majesté se plaisait a faire semblant, elle aussi, d'oublier cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 01:03

Delphine qui parlait avec un des violonistes s'arreta en entendant l'annonce de l'entree royale. Tous se retournerent pour l'admirer. La duchesse de Valentinois ne fit pas exception a la regle. Sur son joli peplos blanc parcouraient de fines broderies rouges et or. Elle portait aussi un arc fait d'if dans son dos pour representer Diane, deesse de la chasse, aussi connue sous le nom de Artemis. Une couronne de fleurs sauvages ornait ses cheveux coiffes a demi-attache pour bien reprenseter le caractere farouche bien connu de la guerriere antique.

Elle s'approcha du Roy alors que tous les autres lui faisaient un reference prolongee.

Arrivant devant lui, elle plongea dans une reverence seulement reservee a son cousin qu'elle appreciait beaucoup et se releva ensuite pour enlever une toge couleur feu avec des soleils brodes en or sur les extremites.

"Cher cousin, je vois que vous representez ce soir le Dieu Mars. Ce costume vous va a merveille. J'avais neanmoins pense que vous alliez vous deguiser en Apollon puis qu'on vous considere comme le soleil partout dans le royaume...d'ou mon costume de Diane, soeur d'Apollon...et cette toge rouge que je vous en fais cadeau. Heureusement, le rouge se marie tres bien avec Mars aussi."

Elle lui remit la toge et lui souria tendrement. Il etait le seul membre de sa famille a des kilometres a la ronde...ses parents etant partis dans un voyage elle ne savait plus ou.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 08:34

Adrien observait avec un certain sourire le manege de Mlle de Valentinois. Il allait bien voir si, oui ou non, elle était si proche du monarque que son titre le prétendait.

Il avait fait une respectueuse courbette à l'avancée du Roy, mais ne s'était pas approché. Ce n'était pas le bon moment pour se faire remarquer, avec tous les autres paons qui déployaient leur plumes flamboyantes, le pauvre coq passerait inaperçu. Sa chanson est peut-être plus agréable, mais ses plumes plus discretes.

A moins que Saint-Aignan ne se décide enfin a l'introduire... non, il boudait Saint-Aignan. Adrien avait un instant oublié ce détail. C'était pourtant si ridicule et si futil... mais il avait envie de le bouder, de rencontrer de nouvelles têtes, et François devrait comprendre qu'on ne dédaigne pas un homme au caracter si changeant que l'était Chastignac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 08:56

Citation :
"Cher cousin, je vois que vous representez ce soir le Dieu Mars. Ce costume vous va a merveille. J'avais neanmoins pense que vous alliez vous deguiser en Apollon puis qu'on vous considere comme le soleil partout dans le royaume...d'ou mon costume de Diane, soeur d'Apollon...et cette toge rouge que je vous en fais cadeau. Heureusement, le rouge se marie tres bien avec Mars aussi."

Louis accepta avec un sourire le présent de Diane, et arborra aussitot la toge. C'était un réel plaisir d'être avec Mlle de Valentinois. Il ne la voyait pas souvent, mais lors de leur entrevue, elle savait lui être agréable. Louis avait eut aussi ouï dire qu'elle l'avait maint fois défendu contre des commérages, et il lui en avait toujours été tres reconnaissant, et même venu à l'aimer comme un cousin doit aimer sa cousine.

-Et bien, justement, j'aime faire ce que l'on attends pas. Mais Artemis vous va a ravir tres chere.

Il observait sa cousine les yeux pétillants, puis chercha du regard sa favorite. Des rumeurs courraient sur leur mésentantes avec Delphine. Il décida de vérifier cela.

-Vous n'auriez pas aperçu Mlle de Neufchatel ?

Il balayait la salle du regard, et l'aperçu tres bien, Mlle de Neufchatel. Elle était superbe dans sa robe rose pale qui mettait agréablement ses formes en valeur. Il remarqua aussi la Montespan qui lui jetait des oeillades séductrices en coin....elle aussi était particulierement belle ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:02

Iwelda avait été conduite par la musique jusqu'à la grande salle, on attendait jusque dans les corridors les rires et le tintements des coupes de crystal.
L'irlandaise s'approcha discrètement comme une enfant qui tente de surprendre le père noël, à touts petits pas, ne se laissant pas remarqué. Quelle femme digne de son rang aurait voulu être vu dans une robe aussi peu chic par des invités aussi distingués? Hé puis elle aurait une telle honte d'humilier son tuteur.
Mais la curiosité la rongait comme une véritable gamine, elle entendait d'ici les réprimandes de sa mère.

Elle s'avança donc avec une discrétion inouïe, elle se posta derrière une colonne placé sur un balcon qui donnait une charmante vue sur la grande salle. Les yeux d'Iwelda se mirent à briller presque autant que les chandeliers qui éclairaient la pièce de mille feux.

Les hommes étaient tous si beaux et élégants, le Roy, évidemment, les surplantaient tous mais certains avec un petit quelque chose de très séduisant qui faisait tout leur charme.
Quant aux dames, elles étaient toutes rayonnantes, attifées à la dernière mode, avec un chic à couper le souffle. Elles souriaient, plaisaient et certaines avaient presque une foule à leur pied.

Elle s'amusait comme une véritable enfant, à regarder touts ces couples danser, elle pouvait retrouver toute les catégories de personnes que sa mère lui avait apprit à reconnaître : celles qui ne recherchaient que fortune, ceux qui cherchaient des héritières, celles qui venaient avec leur mari pour bien paraître, les nouveaux couples encore amoureux, les plus anciens qui ont de la misère à s'endurer, ceux qui aiment causer politique entre hommes, celles qui s'attroupent pour regarder les hommes en gloussant. Certains mousquetaires étaient là aussi.
Un vrai cirque sous un chapiteau de toute beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:19

Armand, qui était bien sur au courant mais qui n'avait pas été invité par le roi, pour une raison pas très difficile à deviner, s'était décidé à venir regarder cette fête de loin... Il s'était habillé discretement, et n'avait pas mit ses habituels habits somptueux, mais quelque chose d'assez passe partout, ainsi malgré sa beauté naturel, il esperait que personne ne le reconnaitrais... Il se faufila donc un chemin jusqu'a balcon, ou il pourrait avoir une vue imprenable sur la fete...

* Une colonne ! Parfait ! Je vais me mettre derrière et je pourrais voir sans être vus ! Je pourrais peut etre même sauté et me suspendre au lumières... Dangereux, mais entrer spectaculaire garanti ! Je pourrais ainsi voler la vedette au roi, et me faire connaitre à toute la cour... Mais allons d'abord observé*

Armand avanca à pas de loup le plus discretement possible, regardant derrière lui pour voir que personne ne l'avait vu, il se faufilla deriière la colonne et...

"Bum !"
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:27

Iwelda observait tranquillement, le souffle court, les joues roses, quand elle sentit un contact soudain la heurter. Dans toute sa surprise elle se retourna en un bond, les yeux rose de confusion d'avoir été prise. Sous le choc elle perdit pied et tomba sur le sol devant l'étranger.

Elle leva des yeux surpris vers celui qui l'avait malencontreusement bousculer, l'homme était évidemment de nature noble. Il était beau, jeune, fort bien habillé mais avec une simplicité original. Il ne semblait pas invité et aussi surpris qu'elle de la trouver là. Elle se sentait presque honteuse dans sa petite robe de voyage.

Elle tenta de bafouiller quelque chose mais elle ne trouva mot pour expliquer sa présence à l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:34

Armand ouvrit des yeux énorme, quelqu'un était déjà la ? Une jeune femme, étrangère selon lui, habillé d'une robe de voyage très simple, elle n'avais pas l'air d'un très haut rang mais était très belle aux yeux d'Armand. Il se retourna de nouveau alors qu'il entendait une voix, d'un garde probablement.

"Hey ! y'as quelqu'un içi j'ai crut entendre quelque chose !"

Armand prit la jeune femme dans ses bras et se jeta à terre derriere la colonne pour se cacher, pas le temps de réfléchir il fallait agir...

"Hum,non j'ai du rever, je vais retourner prendre un verre en cuisine..."

*Ouf, je ne suis pas passé loin ce coup ci... Eh mais !*

Il se rendit comte qu'il était allongé sur la jeune femme d'une facon très inhabituelle pour un premier contact, et on aurait dit que ses yeux allait sortir de sa tete... Il se releva, et tendit son bras ferme à la jeune femme pour l'aider à se relever... Il murmura doucement pour ne pas être entendu de quiconque à part elle :
"Excusez moi mademoiselle, nous allions être repéré... Je suis Armand De Léon, noble et haït du roi, et vous êtes ?"

Il rajouta à ses paroles de ces douces voix, un sourire à faire fondre les glaces polaires tant il était chaleureux et amical.
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:41

La jeune irlandaise, le feu aux joues, ne réagit pas quand il la poussa mais leur proximité l'avait troublé, son premier réflexe aurait été de le giffler mais elle était prétrifier.

Puis il l'aida à se relever et se présenta. Décidement cet homme était des plus inhabituel. Sa présentation fit pourtant arracher un petit rire à la jeune fille.

- Je me nomme Iwelda O'Ceannaigh, je viens d'Irlande pour être placé sur le tutelle du Roy. Je suis désolée d'avoir failli vous faire prendre...

La manière dont il s'était adressé à elle l'avait légèrement troublé mais elle y vit plutôt une certaine arrogance que ce donnait les nobles de France, elle répondit donc de la même manière avec un sourire amusé.

Puis elle fit une légère révérence à son interlocuteur, jeta un coup d'oeil pour voir si la voie était libre et se tourna de nouveau vers lui.

- J'espère ne pas trop vous avoir importuné, veuillez encore m'excuser monsieur, dit-elle avec un sourire malin avant de se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 11:51

"M'importuné ? Mais non voyons, c'est un réél plaisr de faire connaissance d'une personne aussi charmante..."

Un jolie sourire, un visage agréable, un corp très séduisant... Mais apparement elle n'était pas noble... La tutelle du Roy ? Hum...

"Mais regardons, la fête, j'ai été asez déçu de ne pas y être invité, mais j'ai vraiment envie de voir ça... Et vous même, vous êtes venu la regarder également ?"

Armand se tut et un silence un peu géné s'installa...

"Vous êtes Irlandaise ? je vient pour ma part de Bretagne, et je suis bien loin de chez moi, mais il doit y avoir des personn es charmant içi, mais étant donné que le roi à dut faire passer le mot de ne pas me fréquenter... Cela n'est pas une situation aisé pour moi... Mais vous même que faite vous en ces lieux, le roy vous a-t-il employé a quelque tache ?"
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:01

- Il a eu la bonté de me mettre au service de Madame, tâche que j'espère comblée du mieux possible.

Pendant un instant elle avait voulu laisser l'étranger à lui-même, mais elle ne su pourquoi, l'idée de parler à cet homme lui était agréable et puis elle n'avait personne d'autre. Elle retourna près de la colonne pour regarder de nouveau la fête.

- Pour ma part je n'ai jamais assisté à une fête de se genre, ma famille est très noble mais préfèrais vivre en campagne à cause de la guerre. C'est également la raison de ma venue ici, ma mère espère me voir trouver protection avec le Roy comme tuteur. Au fait, pourquoi ne vous aime t-il pas, comme vous sembler si bien le croire?, dit-elle avec une pointe de malice. Je suis bien heureuse pour ma part d'avoir été mise de côté, j'aurais été mal à l'aise parmi tout ces gens et je ne crois qu'une dame voudrait s'emcombrer de moi alors qu'il y a tant de charmants messieux! Vous même mon cher n'avez-vous pas une favorite en bas?

Les deux questions qu'elle avait posé auraient été jugé comme presque grossières par sa mère. Son franc-parlé l'avait toujours trahis mais elle répugnait cette manière de tourner autour du sujet quand on voulait l'aborder.
Si elle voulait savoir quelque chose, elle le demandait sans détour. Elle espérait que le gentilhomme ne s'en offense mais elle en serait surprise.

Elle l'obersva un instant en attendant sa réponse. Cet homme était fier, cela sautait au yeux. Il affichait un air arrogant bien que terriblement séduisant, il avait le typique même de l'homme que toutes leurs mères interdisent à leurs filles d'approcher. Il était beau, riche et certainement très convoité.
Pour sa part, Iwelda le trouvait surtout imprévisible pour le moment, charmant mais imprévisible.
à
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:09

Une jeune femme sans aucun doute audacieuse, les question qu'elle lui posait était très indiscrete, et Armand ne put s'empecher de sourire a une dame aussi insolente que charmante, cela lui plaisait terriblement... Travail chez La dame du roi ? Hum l'officiel sans nul doute... Elle voulait de l'osé ? Elle allait être servi... Il allait lui montrer qu'il ne faut jamais aiguicher un noble...

"Pourquoi il ne m'aime pas ? Hum je doit être trop fier pour me plier devant lui, et cela le contrarie terriblement... Ne suis-je pas du lion comme le révèle ma lignée, fier et fort..." lui soufflat-il sans l'oreille avec une sensualité sauvage sont il avait le secret.

"Une favorite en bas ? Certes non, mais en haut il y a une dame tout à fait charmante içi... " Il la regarda avec un oeil amusé et charmeur, bien qu'un peu interessé aussi apparement...
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:18

Au début amusée par le petit jeu que jouait le vicomte, Iwelda souriait mais le ton de l'homme commença à l'inquiéter à un certain point.
Pendant qu'il parlait avec une voix profonde et sensuelle, elle recula un peu comme un animal traqué.

Puis quand elle l'entendit répondre à sa dernière question, la crainte envahi son petit coeur de jeune fille et elle se sentit perdre pied encore une fois, elle recula vivement comme s'il allait bondir pour la saisir mais oublia l'existance de la petite rampe derrière elle.

Elle poussa un petit cri de surprise et se sentit passer par-dessus la rampe. Elle avait l'habitude des chutes à cheval mais d'un balcon de cette hauteur, certes non! Elle sentit son corps entraîné vers le vide, comme une plume mauve foncé qui tomberait d'une coiffe.

Au dernier moment, elle saisit un chandelier dans sa chute, très près du balcon encore. Elle avait le coeur qui battait comme jamais et ces mains mouates tenaient le chandelier très fin en or, l'attache était loin d'être solide.

Elle entendait déjà les cris effrayés des femmes en bas et les murmures de stupéfactions. Elle serra les dents, une telle gaffe dès son premier jour quelle honte! Personne ne bougait pourtant, comme attiré par cette nouvelle attraction des plus stupéfiantes.
Revenir en haut Aller en bas
Esperanz
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:26

-hj- Les fautes que fait Esperanza quand elle parle sont faites exprès pour vous donner une idée de son accent ^.^" et petite note sur la prononciation en espagnol les "u" se prononcent "ou" -hj-

Esperanza atteignit la dernière marche de l'escalier qui menait à la Grande Salle. Elle était impressionnée de tout ce luxe bien qu'elle y soit habituée depuis son enfance. A l'entrée des portes, deux hommes en uniformes bleus prenaient les noms des personnes qui se présentaient pour entrer. Esperanza inspira un bon coup pour évacuer son stress et s'avança vers eux. Ce fut le plus vieux des deux hommes lui parla.

"Votre nom Madame ?"

Espéranza comprit ce qu'il lui disait mais chercha tout de même à répondre sans se tromper.

"Yé suis la Duchesse dé Catalogne. Ma coussine est un amie dé la Señora Héloise et yé dois lui donner està* !"

-hj-*(està = ceci)-hj-

Elle lui montra une enveloppe cachetée avec le sceau de l'Infante d'Espagne. L'homme échangea un regard avec son collègue puis s'écarta pour la laisser passer.

"Entrez Madame."

"Gratias, Señor."

Elle entra dans la salle merveilleusement illuminée par des lustres de cristal. Il y avait vraiment foule et la jeune femme se sentait mal à l'aise d'arriver si tard. Essayant de respecter les coutumes, elle se dirigea vers le roi pour lui présenter ses respects.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:26

*Aaaaahhhh ! Mais qu'est ce que j'ai dit ! Et elle pourrait se tuer à cette hauteur et ... *
Son éducation l'empechait de seulement penser à des mots aussi grossier qui lui venait à l'esprit...
Il fallait qu'il l'empeche de tomber, il se précipita sur la rampe lui tendant les mains... Il était trop loin ! Tant pis, la prudence n'était plus de mise, il ne serait pas dit que les De Leon ne sauve pas les damoiselles en détresse, il enjamba la rampe, tenant d'un équilibre assez précaire, et tenta de se saisir de la jeune femme, le lustre était assez pret, c'était parfait ! Il lui saisit les main et la tira de toutes ses forces vers la rampes, ou elle put s'accorcher, mais Armand, affaibli par l'effort, sentit son pied glisser et il ne put se retenir... Il se sentit tomber, cria, et puis ce fut le trou noir, mais avant de s'évanouir il pouvait sentir un liquide chaud couler sur son visage après avoir touché le sol, plusieurs metres plus bas...
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:37

Iwelda vit le vicomte se précipiter à sa recousse, elle répugna un instant son aide mais le moment n'était pas aux caprices.
Quand il la saisit, elle s'accrocha à son cou du mieux qu'elle pu. Il la serrait pour ne pas la laisser tomber, elle sentait son souffle se couper.

Il la ramena enfin près de la rampe. Elle s'accrocha et pu se hisser sur le balcon. Elle entendit soudain un cri, elle se retourna et vit le vicomte perdre pied.
Elle se précipita pour lui tendre une main mais il fut trop tard, il tomba du balcon, au milieu des dames effrayés qui se cachaient dans les épaules des messieurs, alors que certains d'eux se précipitaient vers le blessé.

Elle resta penchée du balcon, respirant rapidement, le regard vide. Elle regarda autour d'elle, maintenant peu importait bien si on la regardait de toute manière il était trop tard. Elle se précipita dans les escaliers pour descendre dans la salle, elle se précipita vers le corps du vicomte alors qu'un homme appelait déjà un médecin.

Elle tomba près de lui et posa un main sur son coeur. Ouf! Il vivait encore mais elle vit un peu de sang sur le plancher...la tête avait été endommagé. Mais quelle sottise que de venir voir cette fête! Ces propres mains étaient rouges après avoir tenu si fort je chandelier.

Puis elle le sentit reprendre conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:42

* Oohhh, ma tête, que s'est-il passé ? Ah oui, je me souviens, la jeune femme, Iwelda...* Il la vit tout près de lui...

"Mademoiselle, vous n'avez rien... Je crois que je me suis fait un peu mal à la tête..."
Il ne réalisait pas qu'il avait la tête ensanglanté et qu'il était étendu au milieu de la grande salle...

"Je crois que j'ai besoin d'un peu de repos... Quelqu'un peut-il m'aider à aller à ma suite pour que je puisse m'allonger... Damoiselle, venez avec moi, je pense que mon mal de tête passera plus vite avec votre présence à mes cotés... Vous me dever bien ça..."

Et puis il observa meiux autour de lui...

*Oups le bal royal, lui qui voulait rester discret...*
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 12:49

La jeune fille fut soulagé de le voir de revenir si vite à lui. Elle sourit même, l'arrogance demeurait en tout cas! La preuve qu'il n'était pas si mal en point qu'il ne semblait.

- Rester là monsieur le vicomte, pour l'instant vous avez surtout besoin d'un médecin et non de faire des propositions douteuses aux jeunes filles, ajouta t-elle avec un petit clin d'oeil.

Elle l'aida à s'assoir, une main sur la plaie derrière sa tête. Touts les regards étaient braqués sur eux, mais personne ne bougait comme attendant un geste du Roy pour agir, elle se sentait terriblement maladroite.

C'était une véritable réussite pour son entrée à la cour de France, l'histoire aurait tôt fait de faire le tour de la cour et elle ne serait pas étonné que sa mère ne vienne à être au courant.

Mais pour l'instant elle espérait surtout que le gentilhomme arrogant allait vite récupérer. Pourtant elle lui devait maintenant une énorme dette...celle de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 13:01

*Des propositions douteuses ? Elle n'avait rien de douteuse, tout bon medecin aurait put lui dire qu'une jeune fille était un remede au moins aussi efficace qu'une saignée... Eh ! Mais j'en ait fait des étude de médecine moi, qu'est ce que j'attend ? D'abord, il me fait du tissu pour bander la plaie, avant que je ne perde connaissance, les humeurs sont déjà sortit, il fait maintenant arreter le saignement...*

Du tissu il n'en avait pas... Ah si ! Il avait une chemise ! Il faudrat bien que cela aille, il ne pouvait compter sur le soutien du roi... Il se décida donc, et déchira sa chemise, révelant son torse musclé, les femmes les plus coquines avait l'air interessées, et les plus innocente, choquées... Qu'importe ! Il commenca donc à nouer sa chemise autour de sa tête avec de nombreux effort, car malgré les apparences, cela lui était terriblement difficile... Il y arriva avec l'aide de la jeune femme, et se leva tout en se tenant à elle... Avec son bras autour de ses épaule pour le soutenir, il n'avait nul honte a s'appuyer sur une femme car en plus, celle-çi était séduisante....

"En avant mademoiselle, direction un endroit ou je puisse m'allonger ! Ah, un instant"

Il se retourna tant bien que mal et salua avec ironie en un simulacre de révérence le roi.

"Votre majéstée, toutes mes excuses poour avoir interompu votre fete..."

Puis avec un culot sans nom, il lanca lui même :

"Que la fête reparte ! Musique !"
Alors qu'il était bien sur, toujours torse nue...
Et il s'en alla en boitant alors qu'on aurait dit que si iwelda avait put, elle aurait sauté dans un trou de souris pour se cacher...
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 13:24

Rouge de confusion Iwelda l'aida à se lever. Elle adressa un regard à la fois confus et désespérée à Heloise puis aida le blesser à marcher.

- Vous vous dévoiler toujours ainsi en public avec une telle aisance monsieur?, dit-elle un sous-entendu dans la voix. Hé puis quelle manière de s'adresser de cette manière à mon tuteur, je vais avoir des ennuis par votre faute, vous savez? Hé puis cette manière de me parler, n'avez-vous donc aucune galanterie?

Elle lui parlait assez durement mais elle souriait, impossible de ne pas le faire dans une situation aussi ridicule! Ils sortirent finalement de cette salle qui allait probablement rester graver dans sa mémoire pour l'éternité. Quelle journée! La mort de son chaperon et maintenant ça! La France était réellement un pays étrange, la guerre en Irlande aurait peut-être été plus calme qu'ici.

- Donc où dois-je vous mener?
Revenir en haut Aller en bas
Armand D
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 13:33

"N'importe où mais faites vite s'il vous plait, j'était trop fier pour le montrer au roi, mais je souffre terriblement... Excusez moi de m'imposez à vous comme un fardeau et de ternir votre réputation... Je souffre terriblement et ma tête tourne alors je n'ai ait pas eut vraiment conscience de mon impudence... Je suis d'habitude très galant, mais la c'est une circonstance exeptionelle même pour moi... Toutes mes excuses, mais dépéchez vous avant que je ne perde connaissance..."

Armand avait tout à coup l'air bien plus mal au point qu'il ne l'avait d'abord semblé dans la grande salle... Et ce n'était pas feint...
Revenir en haut Aller en bas
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 13:39

- D'accord, alors dans quelle direction se trouve vos appartements? Je ne connais pas encore bien le palais.

Le blessé lui indiqua faiblement, elle le mena donc à l'endroit indiqué.

(Voir la suite du vicomte pour la suite)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antique renait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Impetus ? jeu de fig antique/médiéval
» Le Rhum antique. Bar Flottant (En cour )
» Inscriptions partie 82 - Mythologie antique
» Arme Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: