1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Antique renait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juin 24 2005, 14:22

Héloïse avait admirée l'entrée du Roy dans le bal. Elle le trouvait vraiment magnifique ce soir. Il était particulièrement rayonnant et semblait heureux. Elle reconnu néanmoins cet air de vanité sur les traits de son visage, et pensa qu'il était toujours heureux d'être le centre de l'Attention. Un vrai gamin...Puis, ce fut au tour de Delphine de s'avancer bien bas devant son cousin pour lui offrir un cadeau. Louis semblait encore plus content d'avoir reçu un présent. Lorsqu'il tourna la tête vers elle, elle lui adressa un sourire poli, mais vit qu'il avait tourné son regard sur Mme de Montespan. Héloïse devait s'y attendre. Entouré de la sorte de toutes ses courtisanes tout resplendissante, il aurait eu du mal n'avoir d'yeux que pour elle. Le Roy ouvrit la danse avec sa femme. Le souverain excellait à cet art, et ses pas de danse étaient si grâcieux qu'on n'aurait pu oublier qui il était à ce moment précis. Héloïse regardait, comme toute la foule Louis se mouvoir sur la musique, dont maître Lully était l'auteur. La fête prenait son train, et le roy n'était toujours pas venu voir la jeune courtisane. Elle ne lui en voulu pas, il l'avait peut-être même perdu de vue dans la foule. Elle se retira dans un petit salon, collé à la salle de bal, ou certaines personnes reprenaient leur souffle ou parlait gaiement entre eux. Ainsi dans le calme, Héloïse ne fut pas témoin des agitations causée par un accident entre une jeune femme et un homme. Elle ne sut pas non plus que c'était sa protégée Iwelda dont il s'agissait et l'homme qui lui avait offert son bras avant d'être renvoyé par un roy jaloux. Au milieu de tout ce monde, Héloïse s'ennuyait ferme. Elle se rendit encore plus compte de la solitude qu'elle vivait. Dans toute cette foule de jolies dames et d'hommes élégants, pas une personne ne s'adressait à elle. Elle ne connaissait personne, et personne ne voulait la connaître. Elle décida de se relever pour voir si les mousquetaires qu'elle avait rencontré étaient arrivés, ou même si Delphine lui aurait adressé la parole. Cependant, elle entendit quelqu'un l'interpeler. Elle se retourna et vit une femme espagnol, elle reconnut tout de suite. Étant l'amie de l'Infante d'Espagne, elle avait souvent eut l'occasion de rencontrer cette jeune fille:Esperanza.

"Esperanza! Quelle surprise, que faites-vous ici?"

Elle lui tendit la lettre et Héloïse la parcourue rapidement.

"Je suis ravie que mon amie l'Infante d'Espagne ne vous ait référée à moi...mais que pensez-vous de profiter de la fête ce soir? Nous pourrons en reparler demain, et puisqu'il est un peu tard pour vous faire préparer une chambre, vous logerez dans mes appartements."

Esperanza souriait toujours, et comprenait le moindre mot qu'Héloïse prononçait. La jeune courtisane commença à bavarder avec son amie, revenue d'Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Sam Juin 25 2005, 10:50

Le Roy ouvrit le bal avec Marie-Therese, cette femme espagnole et sans esprit, du moins l'avait-il toujours vu comme ça...
Elle l'insupportait, mais Louis faisait en sorte de ne rien faire paraitre et de danser a merveilles, comme il savait si bien le faire.

Le morceau s'aretta, et Louis détacha ses mains de celles de sa femme, soulagé de ne pas avoir a la souffrir plus longement.

Louis soutint le regard de la Montespan durant un moment, puis osa s'approcher d'elle, esperant lui demander cette danse, lorsque quelqu'un s'écrasa en plein centre de la salle.

Monsieur hurla comme une fille, le Roy sursauta, la reine mere s'évanouit, déjà rongée par le cancer, elle n'avait plus de force.

La Montespan sourit a ce spectacle sanglant, mais Louis ne remarqua rien.

Citation :
"Votre majéstée, toutes mes excuses poour avoir interompu votre fete..."

Le Roy sentit le rouge monter a ses joues, il serra les poings, et se retint de frapper du pied. Se mordant la levre, il n'ordonna pas de l'envoyer a la Bastille, mais ce fut de justesse.
Parce qu'il était blessé, Louis souffrit un exces d'arrogance. Mais une fois guérit, on verrait bien qui etait le Roy ici.

Citation :
"Que la fête reparte ! Musique !"

Le Roy fronça le sourcil, reconnaissant la jeune femme qui l'aidait a se relever. Il demanderait à Mlle O'Ceannaigh des explications tout ceci terminé. Pendant ses réflexions, Louis ne bougea pas, observant toujours d'un oeuil assassin le vicomte sortir, alors que d'un autre coté on s'affairait a sortir sa mere, a nettoyer le sang et les musiciens qui repartaient a leur menuet.

Une fois la porte fermée, Louis ne bougea pas de sa position, telle une statue de pierre. Il leva le bras droit en faisant signe aux musiciens de s'aretter. Tous pouvait remarquer le visage contrarié du prince.

Celui-ci faisait un effort intense pour ne pas stopper les festivités dans l'immédiat et tentait de se calmer, pensant en lui même le pour et le contre du scandale d'un départ et d'un emprisonnement.

Finallement, Louis s'assit dans un fauteuil, soupirant. Il appuya son coude sur le dossier du fauteuil, reposant son front ridé et suant sur sa main.
Il tremblait d'énervement, et passa un mouchoir sur son visage.

Les courtisans aussi avaient soupiré, mais de soulagement quant au calme apparent de leur souverain. Celui ci fit signe que la fête pouvait continuer, maintenant que le sang avait été épongé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Sam Juin 25 2005, 12:30

Adrien retint un sursaut devant le spectacle sanglant de la chute d'un noble. Drole de bal.... Mais la scene ne s'arettait pas là, et le noble se releva, malgré sa blessure. Adrien, interdit, ouvrit la bouche et retint un sifflement d'admiration quant à l'impertinence du jeune homme. Il s'empecha aussi de rire, il ne lui donnait pas un mois a vivre a fontainebleau, direction la Bastille...
Oui, Chastignac resta de marbre, ne siffla pas, ne sursauta pas, ne rit pas, gardant un visage surpris mais rien de plus. Les courtisans étaient eux aussi restées interdits et scandalisés, Saint-Aignan le premier. Nul besoin de se faire remarqué, enfin si, mais pas comme ça.

Adrien restait appuyé sur sa colonne, observant de loin la scene. Les courtisans bourdonnaient autour de Roy presque fievreux, s'inquietant pour lui, mais, importuné, il les chassa en demandant de recommencer la fête.

*sage décision*

commenta en lui-même Chastignac.

Son regard continua pourtant son chemin, s'attardant sur La Montespan. Cette vue le révulsa plus encore que le sang. La future favorite affichait un sourire malsain sur ses levres, des yeux avides a la vue de la trace rouge restante.
Adrien ne se serait pas étonné de voir apparaitre des crocs derriere ces levres pulpeuses, des ailes pousser sur ces épaules nues, La Montespan n'était qu'un vampire...
Pauvre Roy ! Et surtout, pauvre Saint-Aignan ! Comment pouvait-ils s'éprendre d'une telle ogresse ? Oh, le Roy, nul besoin de s'en inquiéter, elle ne lui fera rien, et quand il s'apercevra de la vrai nature du monstre, il en fera se qu'il voudra. Mais Saint-Aignan n'avait aucun pouvoir, et si la sulfureuse Athénais daignait s'interesser a lui, il perdrait tout, l'estime du Roy, et peut-être jusqu'a la vie, otée par quelque poison...

Le regard sombre, le comte se détacha de la colonne, et se réfugia dans le petit salon. Il fut bien surpris du calme qui y regnait, personne n'avait l'air au courant de l'accident. Adrien sourit en coin, heureux de servir a quelque chose enfin. Il allait peut-être se faire remarquer pour son zele.

Il s'approcha d'un petit groupe, deux jeunes filles au physique agréable, qui discutaient tranquillement.

-Mesdemoiselles,...

Chastignac salua de la tête, et continua son récit.

-Pardonnez moi de vous déranger, mais un accident vient d'avoir lieu dans la grande salle, un noble est blessé, la reine mere a eu un malaise et le Roy se contint de rage !

Il avait dit cela d'une voix calme, mais affichant un visage... comme surpris de devoir apprendre à quelqu'un ce dont tout le mpnde devrait être au courant.

-Si l'une d'entre vous se sent capable d'apaiser la colere de notre souverain contre le noble blessé, gravement, ce me semble, qu'elle y aille sans tarder. Sinon restez ici pour ne pas la subir. C'est d'ailleurs ce que je comptait faire.

Il sourit civilement, et esperait ne pas avoir offusqué l'une des deux dames présentes. Il avait rendu cet incident dont il n'avait cure lui-même d'une gravité étonnante, connaissant la futilité des courtisans qui rendait la moindre égratignure du Roy en une mortelle blessure. Et de ce fait, ses paroles presques alarmées pouvaient être pardonnées sans probleme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Sam Juin 25 2005, 14:21

Héloïse laissa le jeune homme les interrompre dans leur conversation, elle trouvait là une occasion de rencontrer une nouvelle personne, et de présenter les membres de la cour à Esperanza. Elle fut tout de même étonnée de voir que le jeune homme ne s'était pas présenté. Une erreur de débutant, ou peut-être était-ce la timidité? Elle fut surprise de cet incident, qui avait interrompu la fête de façon brutale. Elle fut scandalisée, mais surtout inquiète pour les pauvres victimes, espérant que personne n'ait été trop grièvement blessé, ni dans les victimes, ni dans l'assistance.

Citation :
Si l'une d'entre vous se sent capable d'apaiser la colere de notre souverain contre le noble blessé, gravement, ce me semble, qu'elle y aille sans tarder. Sinon restez ici pour ne pas la subir. C'est d'ailleurs ce que je comptait faire.

Héloïse eut un sourire moqueur. Le Roy ne pouvait s'empêcher d'abattre son couroux sur sa cour même lors d'un soir de fête. Il est vrai qu'il était particulièrement impressionant et tous redoutait la colère de Louis. Elle se leva donc, voir si elle pouvait aider en quoique ce soit.

"Merci de votre conseil mon cher, je crois que je vais aller voir si je peux faire quelque chose. Disons que je connais le Roy assez pour tenter de se calmer..."

Elle lui fit un sourire gracieux et se tourna vers Esperanza.

"Esperanza, je devrais revenir, mais si vous préférez venir avec moi vous le pouvez. Sinon, ce jeune homme se fera un plaisir de rester avec vous. Si jamais vous vous sentez fatiguée, demander les appartements d'Héloïse de Neufchatel et vous serez conduite dans ma suite."

Puis elle se dirigea vers la grande salle ou l'émoi était toujours présent. Elle entendait des remarques scandalisées sur le spectacle que visiblement, elle avait manqué. Parmis les danseur et chercha le souverain mais vit qu'il ne se trouvait point sur la piste. Elle le vit assis sur son trône, la mine complètement exaspérée et frustrée d'avoir vu sa fête gâchée de la sorte. Il parlait à la Montespan...enfin, c'était plutôt elle qui parlait et lui qui écoutait de façon distraite ce qu'il disait. Héloïse se dirigea vers lui, et leur regard se croisèrent. Elle fit signe à la Montespan qu'elle voulait parler à Louis et celle-ci lui envoya un regard assassin, mais la jeune fille en fit abstraction. Elle s'adressa plutôt à Louis.

"Alors mon bon Roy, vous n'allez tout de même pas laisser un accident ruiner votre plaisir? De plus, vous ne m'avez pas accordé la danse promise."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 02:55

Delphine etait restee au cote du monarque de France durant tout l'incident et ne put que rester la a regarder, sans rien faire. Pourtant, au malaise de sa grande-tante, elle ne put s'empecher de naturellement se precipiter a cote d'elle pour la soutenir alors qu'elle s'evanouit.

La duchesse se fit imperative, donna des ordres. Quelques mousquetaires de la garde de la reine-mere se precipiterent et souleverent doucement la femme vers un petit salon a proximite de la salle de bal. Une femme alla alerter une femme de chambre d'aller chercher un chiffon mouille et des sels d'ammonium. La, elle ordonna aux mousquetaires de sortir, laissant les 2 femmes de compagnies de la reine-mere rester avec elles, et allant garder la porte du petit salon. Elle indiqua a l'une des deux d'aller ouvrir les fenetres du salon, pour bien l'aherer. C'est une fois la porte bien fermee et gardee qu'elle entrepris de defaire la robe de sa majestee et son corsage, pour inciter ses poumons a bien vouloir prendre l'air de la chambre.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Chateaubriand
Poete
avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 03:34

Chateaubriand jura dans ses dents. Il avait vu l'incident a une bonne centaine de metres. Pourquoi la grande salle etait-elle si....si.... GRANDE! Une jeune femme aurait pu se faire serieusement mal, et ca, dans les rangs des mousquetaires du Roy, etait intolerable.

Comme plusieurs autres mousquetaires, il se precipita sur le balcon ou tout cela c'etait passe, tant bien que mal, bousculant quelques danseurs qui n'avaient rien remarque sur leur passage. Ceux de la garde de la reine-mere l'amenerent plus loin tandis que ceux de la compagnie noire s'assurent que la securite des lieux etait sure. On calmait ceux qui avait ete temoin et on incitait les autres a continuer a danser ou d'evacuer le balcon en question.

Marius, lui, petit major, se postra dans les escaliers a proximites pour essayer de localiser son lieutenant, le celebre D'Artagnan ou son sous-lieutenant, De Verchere. Il devait attendre les ordres d'un de ces deux hommes, puisque le Roi avait l'air d'etre momentanement indispose a prendre des decisions maintenant, etant trop occupe au bal. Il scruta donc les tetes greco-romaines de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 10:47

Louis regardait dans le vague, fulminant contre ce De Leon qui se permettait bien des choses. Sa main crispée contre le dossier sentit le contact de plusieurs personnes. La Montespan n'avait pas osé le toucher, juste un sourire que Louis était incapable de lui rendre, mais dont il lui en était gré. Mais Saint Aignan était agenouillé a ses coté, fidel parmis les fidel, le regard inquiet, la main posé sur son bras.

Tel le chien qui connait tout de son maître, Saint-Aignan compris que le Roy n'était pas a laisser seul.

Mais Louis sentit une autre main veloutée, et se retourna. C'était la bonne Heloïse, qui venait calmer la colere royale.


Citation :
"Alors mon bon Roy, vous n'allez tout de même pas laisser un accident ruiner votre plaisir? De plus, vous ne m'avez pas accordé la danse promise."

Louis réussit a sourire. Il baisa la main d'Heloïse, tendit qu'il sentait Montespan et Saint-Aignan s'éffacer. L'une par jalousie, l'autre par respect.

-Croyez vous que je sois en état de danser ? Restez a mes cotés, je vous en prie. Vous me feriez bien plus grand plaisir que des dizaines de danses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Aignan
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 10:58

( affaires économique-->ellipse--> )

Saint-Aignan n'avait pas quitté des yeux sa chere Athénaïs de toute la soirée. Elle, de son coté, n'avait même pas daigné lui adressé un coup d'oeil.

Mais François oublia vite ceci durant un instant, l'accident, la colere du Roy.


-Oh mon Dieu ! murmura-t-il.

Mais ces inquiétudes n'étaient pas tant fondées, le Roy se contint et s'assit, presque fievreux, dans un fauteuil.
Saint-Aignan vint le rejoindre dans l'immédiat, s'agenouilla et posa sa main sur celle du Roy, l'incitant au calme.

La Montespan n'était pas loin, et François ne pu s'empêcher de lui adresser un regard et un sourire. Son coeur se serra. Non seulement Athénaïs le dédaignait, mais elle fixait des yeux presque amoureux, si ce n'est interessés, sur le souverain.
François préféra détourné la tête et se concentrer a apaiser le Roy, jusqu'a l'apparition de la favorite de celui-ci. Cette fois, ce n'était pas François qui s'éclipsa afin de chercher les faveurs, il parut plutot reconnaissant a Heloïse de lui permettre de partir. Il n'en pouvait plus. La cruelle Montespan l'avait bien maltraité ce soir, et il voulait sa soirée a lui pour en gémir tranquillement. Aussi quitta-t-il la salle sans grande pompe, sans jeter de regards derriere lui.


( --- > la chambre de Saint-Aignan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 14:25

Citation :
Croyez vous que je sois en état de danser ? Restez a mes cotés, je vous en prie. Vous me feriez bien plus grand plaisir que des dizaines de danses.
¨

Héloïse fut surprise de cette réponse. Le Roy n'était nullement du genre à refuser de danser. Cela embêtait bien la jeune courtisane. Elle lui répondit par un sourire gracieux, et s'installa à ses côtés. Lorsque Louis ne fut plus en mesure de voir son visage, elle se glaça complètement. Elle était bien jeune et avait eu envie de profiter de cette fête. Elle s'ennuyait depuis le début, et au moment ou elle avait espéré de pouvoir aller sur la piste de danse avec les autres, elle se retrouvait ici, aux pieds du Roy, ne pouvant bouger. Elle regardait jalousement les couples amoureux se lancer des regards tendres, les voir se mouvoir l'un et l'autre sur le son de la musique comme s'ils ne formaient plus qu'un. Ces pensées mirent Héloïse d'humeur plus mauvaise, et la Montespan qui était non loin et surveillait ses moindres gestes n'aidaient pas les choses. Elle se sentait coupée du monde, comme spectatrice de ce-dernier, mais pourtant elle ne pouvait y entrer. Elle se surpris à penser si le Roy avait ce genre de pensées parfois... Louis ne semblait pas disposé à parler, et la courtisane le connaissait assez pour ne pas démarrer une conversation avec lui. Il fallait qu'il calme sa fureur et reprenne goût à la fête. Héloïse ne lui donnait que sa présence physique, son esprit vagabondant ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 14:48

D'Artagnan, déguisé en Général Maximus, avait lui aussi assisté à la scène de loin. Lorsqu'il avait entendu les cris, il s'était précipité vers le balcon. Parmis la foule dense de curieux qui s'était formée, il eut bien des difficultés à se frayer un chemin. Il pesta intérieurement contre son costume et regrettait son traditionnel habit de Mousquetaire qui lui aurait été fort utile dans les circonstances. Il parvint finalement à l'escalier qu'il monta au pas de course, deux marches à la fois. Sur le balcon, il avisa un de ses Mousquetaires, le dénommé Chateaubriand.

- Que s'est-il passé exactement, ici?

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 17:23

Louis, quelque peu frustré qu'Heloïse refuse d'engager la conversation, continuait a regarder les danseurs sans vraiment apprécier. Il aurait aimé être seul a présent, méditer sur le sort de certain impertinent.

Il prit la main d'Heloïse pour lui demander son attention. Se penchant vers elle, il lui souffla a l'oreille :


-Vous n'êtes pas toute disposée a n'être que spectatrice ce me semble.

Il avait remarqué les regards assassins de la Montespan, se doutant qu'Heloïse fulminait de devoir les subir sans rien dire.

-Permettez que je demande votre compagnie durant un instant encore. J'ai besoin de vous parler.

Il fit une courte pause, durant laquelle il choisit ses mots, observant sans vraiment regarder l'agitation des mousquetaires.

-Vous savez ce jeune impertinent, ce ... vicomte De Leon. Il était votre ami, n'est ce pas ? Je crois qu'au nom de votre amitié il serait bon que vous lui rendiez de plus en plus de visites, afin de faire.... plus ample connaissance.

Louis se redressa sur son fauteuil, il n'avait pas quitté des yeux les danseurs et les mousquetaires, pourtant toute son attention était capté par Heloïse et sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 18:28

Citation :
-Vous n'êtes pas toute disposée a n'être que spectatrice ce me semble.

Héloïse fut tout de même surprise de voir comment Louis lisait en elle comme dans un livre ouvert. C'était le seul qui semblait être capable de voir ce qu'elle cachait. Aucune autre personne n'était capable de cerner ce que la jeune fille pensait comme il le faisait. Elle lui fit une petite moue enfantine pour approuver l'affirmation qu'il venait de prononcer. Puis le roy lui demanda son attention. Comme une petite fille, elle se sentit tout d'un coup intéressé par la mine mystérieuse qu'arborait Louis, prête à entendre le secret qu'on allait lui confier.

Citation :
Vous savez ce jeune impertinent, ce ... vicomte De Leon. Il était votre ami, n'est ce pas ? Je crois qu'au nom de votre amitié il serait bon que vous lui rendiez de plus en plus de visites, afin de faire.... plus ample connaissance

Héloïse fut d'abord surprise de cette déclaration, mais se souvint qu'il en avait déjà parlé lors de leur promenade dans le jardin. Elle ne savait que trop penser. Certes elle avait eu l'occasion de s'entretenir un très bref instant avec le vicomte, mais elle ne le connaissait pas plus que cela. Elle doutait même de si il se souviendrait d'elle. D'un autre côté, dans l'état d'esprit dans lequel se trouvait le Roy, mieux valait ne pas le contredire. Le plan ne lui plaisait pas vraiment. De Leon semblait malin, mais le roy était puissant, elle avait quelque peu peur du danger ayant toujours été surprotégée. Elle arrêta de se poser trop de questions et répondit le plus vite possible à Louis qui visiblement, attendait sa réponse.

"Heu....oui oui Louis, je ferai comme vous voulez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 18:30

Elrohir entra dans la salle de bal, heureux de voir que son casque de fanstasin romain lui cachait partiellement le visage. Il regarda attentivement toute la scene et vit que plusieurs personnes dansait, tandis que d'autres riaient à gorge déployé. Mais son attention vut aussitot portée sur le roi, plutot au coté du Roi, vers dame Héloise. Dame qu'il avait vu la journée meme, lui procurant une des rares moments de plaisir.

Dame Héloise semblait s'ennuyé, elle qui ne semblait danser. Elrohir observait les danseurs qui s'exécutaient et se disaient au fond de lui meme qu'il pouvait faire comme eux. Alors, il saisit son courage à deux mains et se dirigea vers le Roi.

Elrohir vit que le roi parlait. C'est pour cela qui se placa un peu en retrait, attendant qu'il cesse de parler et qu'il soit libre. De cette maniere, il serait plus polie de s'adresser au Roi.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 19:04

Lorsque Louis réclama l'attention d'Heloïse, celle-ci se retourna, une lumiere de curiosité dans les yeux, une moue ravissante sur les levres. Apres le petit discours de son amant, elle pris la parole, a la fois agitée et pressée, semblait-il.

Citation :
"Heu....oui oui Louis, je ferai comme vous voulez."


Le Roy prit moins interêt au fait qu'on acquiesse a ses demandes, ce en quoi il avait l'habitude, mais plus au fait qu'Heloïse le nomma par son prénom. Louis en fut tres touché, et ne détacha pas ses yeux du visage angélique de sa favorite. Il lui pris la main et y déposa un amoureux baiser.

Mais quelqu'un semblait les observer, un peu trop au gout du Roy. Louis avait un don inné pour sentir quand quelqu'un le regardait avec un peu trop d'insistance... peut-être une point de paranoïa.

Aussi se retourna-t-il avec humeur, mais fut soulager lorsqu'il aperçut un mousquetaire qui se tenait en retrait, attendant sans doute de lui parler.

D'un signe de la main, il demanda a Elrohir de s'approcher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 19:20

Elrohir fut content de voir que le roi l'avait finalement vu et qu'il pourra enfin s'approcher pour demander une danse avec Heloise. Il sentait son coeur battre très fort.

Il s'inclina en face du Roi et lui dit:

- Bonsoir sir, je suis Elrohir De Verchères. Pourrais-je demander cette jolie femme pour la prochaine danse? Rassurez-vous, je vous la ramene immédiatement après. De plus, elle ne risque rien, sauf peut-etre un pied écrasé pas ma maladresse.

Elrohir ferma les yeux. Il étaita vraiment maladroit partout, meme dans les paroles il fallait croire. Il tourna son regard vers Heloise, espérant qu'elle lui approuve de l'attention, et meme un petit sourire, qui sait, il était permis de rever

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 19:30

Louis ne s'attendait sans doute pas a ça. Plutot a une question sur l'agitation causée par l'accident, ou quelques informations a transmettre de la part de D'Artagnan.
Mais il repris vite son visage calme apres la stupeur d'une demande de danse a sa favorite.

Louis se tourna vers celle-ci, et lui accorda un sourire bienveillant.


-Mais Mlle de Neufchatel danse avec qui elle désire danser....

Louis disait cela en ne quittant pas une seule fois Heloïse des yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 19:37

Elrohir se sentait mieux respirer. Il s'inclina en face du Roi et dit:

- Merci Majesté

Il se tourna alors vers Héloise et lui dit:

- Mademoiselle, m'accorderez-vous cette danse? Il me semble que vous me l'aviez promis ce matin? N'ayez crainte, je pense mieux danser que de me retrouver dans le chateau

Il tendit la main, espérant qu'elle la prenne

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 20:07

Héloïse vit un homme s'approcher, mais ne le reconnut pas tout de suite. Son costume lui cachait une partie de son visage, mais elle su qu'il s'agissait du mousquetaire de Verchère en entendant le timbre de sa voix. Elle lui adressa un sourire, elle espérait pouvoir aller se délier les jambes avec quelqu'un qui semblait être enclin à la faire danser. Elle redouta seulement que Louis ne s'y oppose, étant donné la mauvaise humeur dans laquelle l'accident l'avait plongé.

Citation :
Mais Mlle de Neufchatel danse avec qui elle désire danser....


Elle cherchait le regard de Louis. Pour son intérêt et celui du mousquetaire, mieux valait s'assurer d'avoir la bénédiction du souverain afin de pouvoir danser.Ses yeux s'accrochèrent à ceux du roy, qui se faisait doux et bienveillants. Elle lui adressa un sourire sincère.

Citation :
Mademoiselle, m'accorderez-vous cette danse? Il me semble que vous me l'aviez promis ce matin? N'ayez crainte, je pense mieux danser que de me retrouver dans le chateau

Elle rigola légèrement et ajouta avec une pointe d'humour.

"Tant que vous ne comptez pas sur le plancher pour vous dicter vos pas, alors je pense que nous risquons de nous en sortir bien..."

Elle accepta la main tendu et se retrouva sur la piste de danse, sentant le regard du roy sur sa elle. Cette fois seulement, son regard n'était pas jaloux ni dominateur. Le morceau commença ainsi que la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 20:36

Elrohir se laissa emporter par la musique, tout en dirigeant Dame Héloise au rythme et au pas de danse. Il sentit qu'elle observait de temps en temps le roi, bien qu'elle était maintenant un peu éloigné de son Roi.
Elrohir finit par dire:

- C'est un bien bel honneur que vous me faites Dame Héloise, accepter de danser avec un mousquetaire. J'espere bien que vous vous êtes apercu que vous m'emplissez de bonheur?

Elrohir continua de danser, espérant faire plus belle figure ici que ce matin au chateau. Il avait demandé conseil rapidement auprès de quelques mousquetaires pour danser et avait regardé les gens dès son arrivée. Mais il se disait qu'au fond de lui meme que cela ne pouvait pas être si difficile que cela.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chateaubriand
Poete
avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 23:18

Chateaubriand relata les faits de l'incident a son superieur.

"Voila, monsieur, ce qui s'est pa-" Il s'interompit soudain en voyant son autre superieur, le sous-lieutenant demander une danse a Mlle de Neufchatel. Chateaubriand craignit le pire, mais apparemment, vu de loin, tout se passa bien.

"Desole, j'ai ete...distrait...par notre majeste.." Ou plutot la reaction qu'elle allait avoir.

"Je disais donc, monsieur, que c'etait un noble nouvellement arrive aux dires des temoins, un certain, De Leon. Vos ordres mon lieutenant?"

Fallait-il l'envoyer a la bastille? Le chasser de Fontainebleau? Ou simplement, le laisser publiquement a l'aise, mais l'espionner pour la securite du Roy? Le jeune mousquetaire attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juin 27 2005, 23:43

Durant les premières mesures, les pas d'Elrohir semblaient moins assurés et Héloïse l'aidait un peu, complètement distraite par ce que le roy voulait qu'elle fasse. Elle était un peu choqué qu'on ne lui demande une telle besogne. Elle ne prêtait pas tout à fait attention à son cavalier, et celui-ci sembla s'en rendre compte au moment ou elle fit un faux pas et se prit dans sa robe. Le mousquetaire retint son bras pour éviter une chute et Héloïse s'empourpra assez violemment. Elle fut bien reconnaissante de voir qu'il tenta d'engager une conversation.

Citation :
C'est un bien bel honneur que vous me faites Dame Héloise, accepter de danser avec un mousquetaire. J'espere bien que vous vous êtes apercu que vous m'emplissez de bonheur?

Elle lui sourit sincèrement, et voulait aussi se faire pardonner de ne pas être une très bonne cavalière.

"Mon cher, je dois vous avouez que c'est vous qui me donnez le plus grand honneur de m'accorder ma première danse de la soirée. Sachez bien que le bonheur est réciproque...et..."

Elle s'arrêta, ne sachant comme expliquer son comportement.

"...excusez moi d'être un peu ailleurs, disons qu'un nouveau soucis vient de m'être confié, mais je me demande pourquoi je m'entête avec cela par une soirée de fête."

La danse s'accélérait tranquillement, et Héloïse suivait désormais la mesure, les pas de de Verchère et les siens étant en harmonie complète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juin 28 2005, 00:34

Delphine revint au bal apres s'etre assuree que la reine-mere etait aux petits soins et en bonne voie de remise complete des evenements. D'ailleurs, elle voulait absolument revenir au bal dans une petite heure. Les sels d'ammonium avait bien fait leur affaire.

La duchesse se promena dans la grande salle et apercut au loin, Mlle de Neufchatel danser avec... qui etait-ce donc? "Tiens? J'ai donc manque sa premiere danse avec le Roy?"

Elle continua a marcher parmi les gens, et de parler avec quelques jeunes femmes et jeunes hommes sur son chemin. Dansant quelques valses avec de gentilhommes qu'elle connaissait plus ou moins.

Elle apercut soudain des mousquetaires au lieu ou avait eu lieu l'incident. Elle y reconnut D'Artagnan accompagne d'un auter mousquetaire.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 2227
Age : 39
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juin 28 2005, 01:34

D'Artagnan suivit le regard de Chateaubriand et remarqua Elrohir qui dansait avec Dame Héloïse, la favorite du Roi. Il fut légèrement étonné qu'Elrohir puisse trouver le temps de danser dans un situation pareille, mais la maladresse légendaire de son ami y était sûrement pour quelque chose... Probablement qu'il ne s'était même pas aperçu de la chute de ce De Léon. Il roula les yeux vers le haut et reporta son attention sur Chateaubriand.

- Bien. Et vous savez où s'est dirigé ce De Léon? Mais bref, peu importe. Retrouvez-le et dites-lui que j'aimerais bien avoir une discussion avec lui.

Il eut soudainement un mouvement d'impatience. Cet évènement venait lui gâcher sa soirée, lui qui voulait profiter du bal pour décompresser...

- Et si M. le Vicompte se montre indisposé, tâchez de lui faire comprendre qu'il serait dans son intérêt de vous laisser le conduire jusqu'à moi.

Il réalisa soudain qu'il avait élevé le ton.

- Excusez mon impatience, Chateaubriand. Disons que je me serais bien passé de cet évènement. Dès que vous aurez du nouveau, venez m'avertir.

Sur ce, il donna une petite tape d'encouragement sur l'épaule du Mousquetaire et redescendit l'escalier. Il savait que, même s'il essayait de profiter du reste de la soirée, il aurait trop de chose en tête pour réellement s,amuser...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juin 28 2005, 02:23

Un tres vieil homme fort aimable qu'elle reconnut comme un des conseiller tres respecte du Roy s'approcha de Delphine alors qu'elle allait demander a D'Artagnan ce qui s'etait passe depuis son depart avec la reine-mere. Elle se permit de blasphemer entre ses dents, d'une facon inaudible et de mettre un sourire charmeur sur son visage, bien que tout sauf naturel. Encore lui...Quand ce comte va-t-il comprendre que je me donnerai pas a son fils qui a 52 ans et aucune maniere!

Elle se depecha de se frayer un chemin droit devant, feignant expertement de ne l'avoir point vu.

Elle ne fit pas attention devant elle, regardant l'orchestre jouer et s'avancant entre les couples. Neanmoins, ayant mal anticipe un couple qui dansait fort joyeusement, elle les percuta, pas brutalement, mais quand meme. Manquant de tomber, elle se retourna pour s'excuser pour l'incident quand elle s'apercut qu'en se retournant, un autre couple qu'elle reconnut comme Mlle de Neufchatel et l'homme masque, lui fit accidentellement perdre l'equilibre puisqu'elle etait sur leur trajectoire et qu'il n'avait pas prevu ni vu qu'elle allait se retrouver dans la course de leurs pas. Elle tomba par en arriere, mais plutot que de se fracasser le crane sur le plancher comme elle l'imagina, elle tomba dans des bras plutot robustes.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Héloïse
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juin 28 2005, 02:37

Héloïse fut percutée par Delphine qui marchait rapidement, comme si elle tentait d'éviter quelqu'un. Elle sentit le bras de la femme la frapper violemment dans le dos. Son cavalier l'empêcha de tomber, mais la jeune fille ressentit une douleur aigue dans la cheville. Ce n'était rien de grave, mais sur le coup Héloïse n'avait pu se retenir debout. Elle se retourna pour trouver mademoiselle de Valentinois retenue par un homme qui lui était inconnu, et qui semblait assez âgé. Toujours au bras du mousquetaire de Verchère qui l'aidait à marcher, la jeune courtisane s'éloigna de la piste de danse, pour éviter de ne causer ce petit accident aux autres couples qui continuaient à danser. Elle entendait le sauveur de Delphine parler joyeusement, mais la concernée ne semblait pas ravie de la situation.

"Ah mademoiselle, nous avions cru que vous nous aviez vu, mais vous aviez filée sur la piste de danse, heureusement que nous étions là....."

Héloïse n'entendit pas la fin de la phrase. Elle regarda Elrohir qui semblait plutôt intimidé. Sans crier garde elle commença à pouffer de rire, devant la situation désastreuse.

"Oh monsieur de Verchère, veuillez m'excusez, mais je suis vraiment horrible ce soir... une piètre danseuse, une piètre cavalière... moi qui vous aviez promis une danse, j'aurais préféré ne pas être un tel désastre... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antique renait...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antique renait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Impetus ? jeu de fig antique/médiéval
» Le Rhum antique. Bar Flottant (En cour )
» Inscriptions partie 82 - Mythologie antique
» Arme Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: