1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Antique renait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Iwelda (
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juin 29 2005, 20:53

Iwelda regarda autour d'elle, fort mal à l'aise.
La vie à la cour était rapide, dangeureuse et surtout offerte à seulement certaines personnes dont elle ne faisait pas partit.

Les mousquetaires, les courtisanes, les nobles...elle ne faisait pas réellement partit d'un de ces groupes distinct et malgré sa mésaventure, malgré son lien avec le Roy, malgré l'effort qu'elle avait mit à sa toilette, on continuait à la snober.

La jeune irlandaise sentait son sang bouillir dans ces veines, que devait-elle donc faire pour qu'on la remarque enfin? Crier ? Non...personne ne l'entendrait ou la traiterais de folle...si seulement elle pouvait être aussi belle et captivante que Dame Héloïse, il lui semblait que tout les hommes de la cour gravitait autour de sa personne. Décidement, la France ne l'acceuillait pas à bras ouverts.

Elle passa une main tremblante sur sa robe, la mine quelque peu défait et les yeux vitreux. Puis elle regarda une dernière fois les gens qui auraient dû lui venir en aide, puis elle se dirigea vers l'escalier pour de sortir de la pièce, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Mme de M
Invité



MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juin 29 2005, 20:53

Le feux d'artifice venait de commencer et Athénais n'avait même pas eu le temps de parler a son mari que Saint-Aignan lui priait de manière très courtoise, de lui permettre de l'accompagné dans le parc pour y faire un tour cette idée lui était charmant car ce parc était l'endroit favorie de Mme de Montespan tout comme le bois.

Elle se tourna donc vers son mari et lui dit
" Monsieur, je suis bien aise de vous voir enfin mais je ne supporte plus la chaleur de cette si grande salle, permettez vous a ce cher Saint -Aignan de m'accompagné faire un tour dans le parc je ne voudrai pas vous gacher cette soirée par mes humeurs ?

Il lui répondit avec un grand sourire que si cela lui faisait plaisir rien ne pouvait l'en empéchait .

Elle se posa alors des questions sur les intentions de Francois, avait il l'intention de la séduire la bas seul avec elle, ou était-ce pour lui parler simplement, qui sais elle l'avait si souvent dédaigner auparavant, peut être vaudrai il mieux rester en bon terme avec cet homme si influent a la cour, et puis il n'avait pas l'air méchant.

Elle se décida enfin, et en regardant du coin de l'oeil son mari puis le roi, elle dit d'une voix résolu a Saint-Aignan

" Et bien monsieur cela me fairai un grand bien de quitter cette salle ou la chaleur m'étouffe et le parc me semble un endroit très agréable pour regarder le feux d'artifice. Laissez moi aller chercher un châle dans mes appartement et je vous rejoint tout de suite."
Revenir en haut Aller en bas
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juin 29 2005, 23:34

Chateaubriand etait en train de transmettre quelques ordres donnes par son superieur, afin d'assurer la securite des invites, et surtout, celui du Roy. Enfin, il prit 2 hommes avec lui pour localiser ce fameux De Leon comme le lui avait demande D'Artagnan. Ils etaient fin prets a partir quand son sous-lieutenant le regarda d'ou il etait, au cote du lieutenant. Chateaubriand attendit un moment, essayant de deviner si son superieur allait etre lui aussi de l'expedition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 30 2005, 00:19

Delphine regarda les gens s'eloigner, ne reconnaissant pas tout le monde, et n'ayant d'yeux que pour son cousin et D'Artagnan. Sa curiosite, etait piquee, bien qu'elle savait deja le sujet de discussion.

Elle se tourna elle aussi vers son cousin lorsque D'Artagnan s'adressa a son Roy. Elle afficha un charmant sourire plein d'espliegeries.

"Oui, nous sommes toutes ouie a sa majestee."

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 30 2005, 07:55

Louis regarda partir du coin de l'oeil la bouillante Irlandaise à qui il avait refusé volontairement de répondre. Enfin, volontairement... Il avait préférer congedier tout le monde en restant courtois que d'hurler a travers la salle : "UN ACCIDENT ? et l'impertinence c'était aussi accidentel ?!?"
Il aurait un entretient avec Mlle O'Ceannaigh, mais une fois reposé, et surtout, en privé.

Mais enfin, tout le monde partait. Il ne restait plus que des personnes en qui il avait totalement confiance, et son front se dérida, un peu.

Citation :
- Votre Majestée, mes hommes se chargent de régler les derniers détails concernant le petit incident de tantôt. J'ai demandé à ce qu'on retrouve le Vicomte De Léon et j'aurai personnellement un petit entretien avec lui afin d'éclaircir la situation. J'ai cru comprendre qu'il n'était pas particulièrement dans les bonnes grâces de son Altesse...

Il s'adressa d'abord a son mousquetaire :

-D'Artagnan, prenez vos dispositions pour ce vicomte. Mais ne soyez pas trop dur ni engageant. Juste les formalités.

Il se tourna ensuite vers Delphine.

-J'ai besoin de vos conseils a tous deux.

Il laissa un temps de pause et passa son regard de l'un a l'autre.

-J'ai pris mes dispositions. ce vicomte sera surveillé. Mais il ne doit se douter de rien. Et il faut que j'assure la sécurité de la personne qui m'est assez dévouée pour me rapporter les évenements suspects.

Il évitait de dire "espion". Le Roy n'espionnait pas, on vérifiait si il n'y avait aucun danger, c'est tout.

-Pour que le vicomte ne se pose aucune question, je suppose qu'il faut quand même des suisses ou des mousquetaires qui le suivent de loin, du moins pour un temps, le temps qu'il prenne la personne en confiance.

Le Roy fronça le sourcil. Il avait plusieurs idées, mais ne savait pas vraiment laquelle était la meilleure, ou la moins dangereuse pour Heloïse. Il esperait que D'Artagnan et Delphine l'aide, ou trouve d'autres moyens.

-Mais je ne sais si le fait que les mousquetaires semblent moins le surveiller lorsque la personne sera pres de lui attirera ses soupsçons... pourtant nous ne pouvons nous permettre de mettre une garde trop rapprochée, cela generait et les mousquetaires ont affaire ailleurs...

On voyait sur le visage du Roy une expression tourmentée, mais une pensée vint quelques instants l'eclairer.

Il prit la main de Delphine et lui lança un regard quelque peu suppliant
.

-J'ai besoin que vous ne soyez pas trop dure avec Mlle de Neufchatel. Que vous la souteniez, même si cela vous en coute. Et surtout, qu'avec votre esprit et votre subtilité légendaire, vous la recommandiez au vicomte....

Louis n'avait pas avouée qu'Heloïse était son espionne, mais mine de rien, on avait tres bien compris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 30 2005, 08:43

Saint-Aignan était aux anges. Ca y est, il était quelqu'un pour Mme de Montespan. Elle allait chercher son chale... soit :

-Je vous retrouve dans le parc...

François fit une enieme courbette avant de se retirer. Chastignac lui aurait dit de se méfier... Athénaïs pourrait raconter pendant ce trajet jusqu'a sa chambre a qui voulait l'entendre qu'elle avait appaté un homme "mûr" . Ce drole de Chastignac, toujours défiant, aucune foi en personne. Saint-Aignan ferma les yeux, c'était son instant à lui, Adrien, que venait-il faire dans l'histoire ?

François pressa le pas et sortit enfin de la salle.

(suite : ---> les jardins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 30 2005, 13:11

Elrohir décida d'Aller rejoindre Chateaubriand. Il marcha lentement dans toute la salle et arriva finalement à sa hauteur. Elrohir la salua et lui dit:

- Alors, que ce passe-t-il ici, Chateaubriand? D'Artagnan m'a dit de venir voir ce qui se tramait.

Elrohir marqua une pause ainsi qu'un sourire:

- Qui sait, peut-etre devrons nous avons nous battre?

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juin 30 2005, 17:26

D'Artagnan ne savait trop comment réagir face aux demandes du Roi. Certe, les Mousquetaires feraient selon les désirs de sa Majesté, répondant ainsi à leur devoir envers la couronne. Mais le Lieutenant n'aimait pas trop engager ses hommes dans des situations qui lui semblaient précaires. Car si le Vicomte, pour une raison qu'il ignorait, était dangereux, il lui faudrait par la même occasion assurer la sécurité de Dame Héloïse. D'Artagnan était surpris que le Roi envoie ainsi sa favorite vers De Léon qui, d'après ce que D'Artagnan avait pu entendre au cours de la soirée, semblait posséder un certain charme auquel la gente féminine n'était pas indifférente...

- J'interrogerai personnellement le Vicomte, Votre Majesté, sur les évènements qui se sont déroulés ce soir. Mais puis-je me permettre de vous demander s'il y a une raison en particulier qui vous pousse à vouloir le garder sous surveillance? Vous semblez avoir des raisons de croire que cet homme puisse être dangereux... Je dois connaître vos soupçons afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour que mes hommes, tout en demeurant discrets, s'assure de la sécurité de la ... personne que vous enverrai auprès du Vicomte.

D'Artagnan voulait en avoir le coeur net. Et surtout s'assurer qu'il n'enverrait pas ses hommes perdre leur temps pour un énième caprice de Sa Majesté... Mais il ne put tout de même pas s'empêcher de commencer immédiatement à dresser des plans et élaborer les détails techniques de la surveillance. Son esprit pratique reprenait le dessus sur ses quelques réticences.

- Néanmoins, je puis vous assurer que mes hommes sont bien entraînés et que, si cela est nécessaire, ils garderont un oeil sur le Vicomte tout en restant dans l'ombre. Je puis même faire disposer deux équipes de deux hommes : une première qui demeurera visible, et une deuxième qui pourra prendre la relève si nous désirons faire croire au Vicomte qu'il a réussi à se débarasser de sa surveillance. Ce sont là des procédés que nous employons courrament et qui sont généralement couronnés de succès.

Il attendit la réponse du Roi, jetant un léger regard interrogateur vers Delphine, se demandant si la demoiselle connaissait plus d'informations que lui à ce sujet. Après tout, pourquoi le Roi l'aurait-il convoquée à ses côtés si tel n'avait pas été le cas?

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juil 01 2005, 17:42

Citation :
Il prit la main de Delphine et lui lança un regard quelque peu suppliant.

-J'ai besoin que vous ne soyez pas trop dure avec Mlle de Neufchatel. Que vous la souteniez, même si cela vous en coute. Et surtout, qu'avec votre esprit et votre subtilité légendaire, vous la recommandiez au vicomte....

-Néanmoins, je puis vous assurer que mes hommes sont bien entraînés et que, si cela est nécessaire, ils garderont un oeil sur le Vicomte tout en restant dans l'ombre. Je puis même faire disposer deux équipes de deux hommes : une première qui demeurera visible, et une deuxième qui pourra prendre la relève si nous désirons faire croire au Vicomte qu'il a réussi à se débarasser de sa surveillance. Ce sont là des procédés que nous employons courrament et qui sont généralement couronnés de succès.


Delphine sourie, c'etait une bonne idee, mais surement que le comte n'etait pas stupide.

"Je crois en effet, que le concept est interessant. Par contre, les mousquetaires, bien que tous de braves hommes fiers de combattre pour vous..."

A cela, elle marqua une pause et regarda tous les deux hommes en avant d'elle, leur signifiant subtilement qu'ils etaient tous deux respectes et aimes, mais..."

Seulement, la subtilite, meme aux meilleures intentions de nos mousquetaires ne sauraient etre parfaite. Notons qu'un groupe de memes mousquetaires, le suivant jour et nuit, ne passera pas apercut, ni a son egard, ni aux yeux attentifs de la cour en quete de commerage..."

Elle regarda autour d'elle dans la salle, parcourant les visages en survol, pour s'assurer que personne ne les ecoutait a leur insu. Satisfaite de voir la dstance entre leur groupe et les invites a plus de 10 metres du trone ou ils etaient, elle poursuivit son idee.

"Je propose la meilleure solution qui a, depuis meme avant nos ancetres, les grecs et romains que nous honorons ce soir en nous parant de leurs vetements, toujours ete efficace: l'infiltrage. C'est simple, non? S'infiltrer, berner l'ennemi, s'approprier de ses avantages, utiliser ses defauts a notre avantages et en cas de besoin: l'eliminer."

Delphine avait utilise le terme "eliminer" comme l'enlever de la cour, par exemple l'incarcerer dans la bastille ou l'eloigner dans une villa loin d'ici, mais non pas de le tuer. Bien qu'elle soit une femme sournoise si besoin etait, la mort n'etait pas une de ses manieres de predilection.

"Pour ce qui est de la securite de la nouvelle confidente du vicomte..." La facon dont elle faisait reference a Mlle de Neufchatel affirmant implicitement qu'elle comprenait et approuvait l'idee du Roy, " Je propose que quelques mousquetaires soient affectes a etre le laquet, le valet, et le cocher de Mademoiselle, ou des choses similaires..."

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juil 01 2005, 19:27

Louis avait laissé parler D'Artagnan puis était venu le tour de Delphine. Tandis que l'un parassait plutot réticant, l'autre paraissait enthousiaste et prête a s'amuser, comme si ce n'avait été qu'un jeu.

Mais Louis devait rassurer son mousquetaire, qui semblait comme blessé dans son orgueil que Louis ne fasse pas appel a ses hommes. La décision du Roy était arrétée, il ne demandait pas de deviser pour qu'on l'en dissuade, mais sur la stratégie....

Citation :
- J'interrogerai personnellement le Vicomte, Votre Majesté, sur les évènements qui se sont déroulés ce soir. Mais puis-je me permettre de vous demander s'il y a une raison en particulier qui vous pousse à vouloir le garder sous surveillance? Vous semblez avoir des raisons de croire que cet homme puisse être dangereux... Je dois connaître vos soupçons afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour que mes hommes, tout en demeurant discrets, s'assure de la sécurité de la ... personne que vous enverrai auprès du Vicomte.

-Cet homme m'inquiete. Depuis qu'il est a la cour, il ne cesse ses insolences envers moi et tous ceux qui m'entourent. Il s'est présenté comme un vicomte mais il me semble tres sûr de lui... il a parlé aussi de son ancêtre qui c'est battu aux cotés de Saint Louis.... il a du en recevoir quelques récompenses et quelques influences...

-Pour faire court, je crains qu'il ne fasse pas seulement des coups d'éclats terriblement genant, mais aussi qu'il conspire.

Citation :
-Néanmoins, je puis vous assurer que mes hommes sont bien entraînés et que, si cela est nécessaire, ils garderont un oeil sur le Vicomte tout en restant dans l'ombre. Je puis même faire disposer deux équipes de deux hommes : une première qui demeurera visible, et une deuxième qui pourra prendre la relève si nous désirons faire croire au Vicomte qu'il a réussi à se débarasser de sa surveillance. Ce sont là des procédés que nous employons courrament et qui sont généralement couronnés de succès.

Louis voulu objecter, mais Delphine le devança :

Citation :
"Je crois en effet, que le concept est interessant. Par contre, les mousquetaires, bien que tous de braves hommes fiers de combattre pour vous...Seulement, la subtilite, meme aux meilleures intentions de nos mousquetaires ne sauraient etre parfaite. Notons qu'un groupe de memes mousquetaires, le suivant jour et nuit, ne passera pas apercut, ni a son egard, ni aux yeux attentifs de la cour en quete de commerage..."

Louis sourit. Delphine savait-elle lire dans ses pensées ? Mais il avait encore quelque chose a ajouter :

-Et vos mousquetaires ne pourraient pas s'approcher assez et mettre suffisamment le comte en confiance pour qu'il leur révele leur complot. Il faut quelqu'un qui puisse l'en persuader sans qu'il s'en aperçoive...

Citation :
"Je propose la meilleure solution qui a, depuis meme avant nos ancetres, les grecs et romains que nous honorons ce soir en nous parant de leurs vetements, toujours ete efficace: l'infiltrage. C'est simple, non? S'infiltrer, berner l'ennemi, s'approprier de ses avantages, utiliser ses defauts a notre avantages et en cas de besoin: l'eliminer."

Louis approuva sa cousine en lui prenant la main, mais continuait a regarder d'Artagnan, quelque peu inquiet qu'il se dresse contre son idée. Il avait vraiment besoin de lui, de ses hommes et de sa perspicacité.

-c'est ce mot.

Citation :
"Pour ce qui est de la securite de la nouvelle confidente du vicomte... Je propose que quelques mousquetaires soient affectes a etre le laquet, le valet, et le cocher de Mademoiselle, ou des choses similaires..."

Louis redevint sombre. Le danger que courrait sa maîtresse revenait a son esprit comme un coup de fouet. Il fallait être extrement prudent. Pas seulement pour la vie d'Heloïse, qui lui était précieuse, mais aussi pour éviter tout éclat qui pourrait se terminer en coup d'état, au pire des cas.

-Elle ne devra pas être lachée un seul instant. Là où ses valets ne pourront pas la suivre, je compte sur vous ma cousine...

-Elle devra aussi rendre compte des faits tres régulierement, afin qu'elle ne perde pas le controle de la situation.

Il regarda D'Artagnan.

-Il faudra la guidée dans les réactions a prendre, ne pas la laisser s'embourber ! Et en cela aussi, mon capitaine, vous m'êtes précieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Sam Juil 02 2005, 03:05

Mlle de Valentinois souria devant la mine consentante de son cousin. ll avait l'air d'etre d'accord avec son idee maitresse.

Citation :
-Elle ne devra pas être lachée un seul instant. Là où ses valets ne pourront pas la suivre, je compte sur vous ma cousine...

Delphine acquiesa. Ainsi donc, elle devra faire plus ample connaissance avec la maitresse du Roy. Quelle joie. La duchesse ne s'etait pas entendu sincerement avec une femme de la cour depuis bien longtemps. Depuis toujours en fait. Elle avait appris a ses depens que les femmes a la cour n'etaient pas des amies, mais seulement des femmes avides qui voulaient les memes choses: le Roy, son argent, de l'influence et de nouveaux ragots. C'est pourquoi elle ne s'entendait avec aucune femme plus que d'apparence: elle se mefiait d'elles.

Elle espera tout de meme que Louis son cousin, l'aimait bien parce qu'elle avait une charmante personnalite plutot que pour ses charmes physiques. Sinon, elles ne s'entendraient absolument pas... Mais bon, elle ferait de son mieux pour l'amour du Roy.

Citation :
-Elle devra aussi rendre compte des faits tres régulierement, afin qu'elle ne perde pas le controle de la situation.

Il regarda D'Artagnan.

-Il faudra la guidée dans les réactions a prendre, ne pas la laisser s'embourber ! Et en cela aussi, mon capitaine, vous m'êtes précieux.

Delphine se retourna vers le capitaine et lui souria en lui lancant un leger clin d'oeil, taquine.

"Eh bien, je sens que nous ferrons bonne equipe si toutefois, vous le voulez bien. Raison de plus, pour venir dejeuner en ma compagnie demain matin. L'offre tient toujours. Vous n'avez pas change d'idee j'espere?"

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Sam Juil 02 2005, 03:35

Chateaubriand salua son chef.

Citation :
Alors, que ce passe-t-il ici, Chateaubriand? D'Artagnan m'a dit de venir voir ce qui se tramait.

"Monsieur le Sous-Lieutenant, notre Capitaine vient de me signaler qu'il fallait localiser le Vicomte De Leon et le garder sous controle, c'est-a-dire, sous surveillance jusqu'a ce qu'il puisse parler avec cet homme."

Le major ne savait pas s'il y avait eu un changement dans les ordres puisque De Vercheres venait de parler avec le Roy et le capitaine. Il entreprit quand meme d'exposer ce qu'il avait ordonner aux soldats de faire jusqu'a l'arrivee d'Elrohir.

"...et voila, je m'appretais maintenant a aller chercher M. le Vicomte avec quelques hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Lun Juil 04 2005, 15:53

D'Artagnan écouta attentivement Delphine et le Roi, et sourit lorsqu'il réalisa qu'ils tentaient de le prendre avec des pincettes en s'objectant à son plan. La susceptibilité ne faisait point partie des défauts du Mousquetaire, pour qui il valait mieux mettre les choses au clair que de s'indigner pour ce qui n'était parfois qu'un maigre malentendu. Il avait été cependant légèrement surpris par la rapidité d'esprit de Dame Delphine... mais aussi par sa détermination.

- Je crois que nous nous sommes mal compris, mes amis. Je vois maintenant bien la nécessité de tenir ce Vicompte sous haute surveillance, et je suis aussi d'accord pour affirmer que mes hommes ne pourront jamais gagner suffisamment la confiance du Vicompte De Léon pour qu'il leur confie ses plans. L'envoi d'un émissaire "neutre" (il mima des guillemets avec ses mains en prononçant le mot...) demeure en effet la meilleure tactique à employer. Cependant, si vous voulez que la protection de votre espion soit assurée, mes hommes devront être présents.

Il obseva tour à tour le Roi et Dame Delphine, afin de s'assurer qu'ils voyaient où il voulait en venir. Voyant qu'ils étaient toujours attentifs à ses propos, il poursuivit :

- Comme vous le mentionniez, votre Majesté, je crois qu'après le petit incident de ce soir, le Vicompte s'attend à ce qu'on lui porte un peu plus d'attention. Au cours des prochains jours, il s'attendra forcément à ce que les Mousquetaires du Roi lui porte un peu plus d'attention, et nous pouvons miser sur ce fait. Il est évident que mes hommes ne peuvent le suivre pas à pas : une filature de ce type sortirait de l'ordinaire. Cependant, au cours des prochains jours, je pourrais demander à mes hommes de s'organiser pour croiser la route du Vicompte plus fréquemment. S'il se sent surveillé, notre homme aura peut-être plus tendance à chercher des alliés, et il sera peut-être plus enclin à ce confier à la personne qui aura acquis sa confiance.

Il les laissa évaluer son plan pendant quelques instants, même s'il avait lui-même déjà une petite idée sur le sujet...

- Quoiqu'il en soit, il sera fait selon vos désirs, Votre Majesté, et je tâcherai, avec l'aide de Mademoiselle de Valentinois, de bien guider Dame Héloïse dans sa tâche.

Alors qu'il prononçait ces mots, il s'était tourné légèrement vers Delphine en lui souriant, afin de bien lui signifier qu'il acceptait la collaboration... et l'invitation à diner...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juil 05 2005, 14:34

L'heure avançait, la salle de bal était moins bondées, et la musique enchanteresse de Lully embaumait la pièce de merveilleuses mélodies. Malgré cette scène mondaine, une ombre planait dans le coeur de Louis, toujours particulièrement déterminé à découvrir ce qui se passait réellement avec le vicomte de Léon. Le monarque écoutait très attentivement les dires de sa cousine. Il lui était très reconnaissant de veiller sur Héloïse. Delphine avait toujours été maligne et il savait qu'il pouvait compter sur elle. De plus, il avait eu vent des relations difficiles qu'entretenaient les deux femmes, et il lui en était encore plus reconnaissant qu'elle ne laisse leurs différents de côtés dans cette situation. Louis eu un léger sourire lorsque sa cousine mentionna un déjeuner avec d'Artagnan. Ainsi se connaissaient-ils mieux qu'il ne l'auraient pensé. Le capitaine revint à la charge et repris toute l'attention de Louis.

Citation :
Comme vous le mentionniez, votre Majesté, je crois qu'après le petit incident de ce soir, le Vicompte s'attend à ce qu'on lui porte un peu plus d'attention. Au cours des prochains jours, il s'attendra forcément à ce que les Mousquetaires du Roi lui porte un peu plus d'attention, et nous pouvons miser sur ce fait. Il est évident que mes hommes ne peuvent le suivre pas à pas : une filature de ce type sortirait de l'ordinaire. Cependant, au cours des prochains jours, je pourrais demander à mes hommes de s'organiser pour croiser la route du Vicompte plus fréquemment. S'il se sent surveillé, notre homme aura peut-être plus tendance à chercher des alliés, et il sera peut-être plus enclin à ce confier à la personne qui aura acquis sa confiance.
.

-Je vois ou vous voulez en venir cher capitaine. Il ne vaut mieux pas surprendre le vicomte... il s'attend a être espionner et si personne ne le suis il pourrait se méfier encore plus de Mlle de Neufchatel.

Je vous demande juste une consigne pour les mousquetaires qui le suivrons a découvert : il ne faut pas qu'ils l'approchent trop, et qu'ils fassent quelques maladresses pour que le vicomte ne se sente pas trop en danger et n'abandonne pas ses plans.

Je dois vous avouer qu'il est probable que le vicomte ne cherchera pas en Mlle de Neufchatel une alliée si facilement ... il m'a semblé être un homme intelligent, et comme il a su dès le premier jour les ... liens qui nous rattachent, je suis presque certain qu'il sera méfiant envers elle.

Le Roy regardait autour de lui, anxieu. Les gens commençait a minauder sur leur entrevue. Miaux valait se séparer sans plus tarder et reprendre les festivités.
-Avez vous un dernier mot ? Je crois sinon que l'entretient est clos...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juil 05 2005, 15:47

Elrohir acquiesa les paroles de Chateaubriand. Il lui dit:

- Bien, donc puisque je n'ai rien à faire, est-ce que je peux venir avec vous. D'Artagnan m'a dit de me rendre utile pour faire changement

Elrohir rit de cette bonne blague, du moins il pensait que cela en était une.

- Puis, de toute façon, une épée de plus ne devrais pas etre de refus, mon ami

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mar Juil 05 2005, 16:37

Adrien compris bien vite que la dame espagnole ne voulait pas parler. Il lui avait enlevé son amie, peut-être avait-elle une dent contre lui.... De plus, il n'y avait rien d'interressant a faire dans ce salon. Il préféra se retiré.
-Excusez moi Mademoiselle, je dois m'en retourner... ce fut un plaisir...

Apres deux ou trois courbette tout en reculant, Chastignac sortit du salon pour entrer dans la grande salle a nouveau.
Il répera le Roy en grande conversation avec D'Artagnan et Delphine de Valentinois, s'ils croyaient être caché par l'agitation de la foule, c'était raté. Les gens se dispersaient, certains avait écourté le bal a cause de l'incident, d'autres partaient dans les jardins pour mieux se délecter des feux d'artifices.

Donc, plus rien de passionant. Adrien haussa des épaules et dis pour lui-même :


-Demain est un autre jour...

Il sortit de la grande salle, bien décidé a s'endormir sur l'heure. Cette journée n'avait pas été particulierement agréable, a part cette rencontre avec Zelamir.

(la chambre de Chastignac)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juil 06 2005, 01:40

Delphine approuva de la tete en l'hochant subtilement. En effet, un courtisan venait deja a leur rencontre. Elle l'apercut que l'homme et quelques femmes qui venaient, surement parler avec le Roy, etait presqu'a hauteur pour entendre leur conversation.

La duchesse eclata d'un rire cristallin plein d'entrain.

"Mais voyons, mon cher cousin. Je vous le jure! Je suis sure que ce chenapan de petit chien est parti avec mon gant quand je l'ai laisse tombe..."

Elle envoya un clin d'oeil a ses 2 comperes alors qu'elle se retourna legerement dos aux arrivants, mines de replacer un pli inexistant sur sa robe.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Chateaubriand
Poete


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juil 06 2005, 01:45

Chateaubriand donna un coup de tete a ses hommes qui se mirent en position. Le groupe d'hommes se dirigea vers la sortie de la salle. Une fois la, ils oterent leurs armures inutiles du temps des romains. En effet, elles etaient lourdes et genantes pour rien.

S'adressant a son superieur, "Monsieur, a vous de commander."

Et ils se mirent en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juil 06 2005, 03:49

D'Artagnan se tourna vers le Roi :

- Je crois effectivement que nous avons fait le tour du sujet. Je prendrai mes dispositions avec mes hommes. Je sélectionnerai personnellement les hommes qui se chargeront de cette mission.

Voyant quelques courtisans s'approcher, il se dit qu'il était effectivement temps que leur petit conciliabule se termine. Dame Delphine dévia le sujet le plus naturellement du monde, et il adopta un sourire de circonstance afin que la diversion puisse faire son effet. Embarquant dans le jeu, il répondit :

- Et mes hommes s'attèleront immédiatement à retrouver le bestiau et lui faire avouer ses fautes, mademoiselle. Par contre, une description de l'animal me serait de la plus grande utilité. Peut-être pourrions-nous profiter de la prochaine danse pour dresser un portrait de ce criminel sur quatre pattes... Qu'en dites-vous?

"Voilà comment on joint l'utile à l'agréable", pensa-t-il pour lui-même alors qu'il attendait la réponse de la jeune femme...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juil 06 2005, 11:43

Le Roy acquiesca a tout cela d'un signe de tête. Il ne put réprimender un sourire a l'invitation de d'Artagnan adressée a sa cousine. Et bien, même son integre capitaine se laissait aller par le faste de la cour, et enjoler par la beauté et l'esprit de sa cousine.

Il feint d'avoir déjà oublier leur entretient et rit de bon coeur avec les autres. Les courtisans qui s'approchaient paraissaient rassuré que leur Roy ne tienne pas rigueur a ce De Leon pour l'accident. En vérité Louis était heureux, non pas pour avoir oublier, mais jubilait de sa vengeance prochaine.

Il écoutait avec délectation la mélodie de Lully, cherchant des yeux un visage connu... de femme, de préférence. S'il devait feindre de s'amuser, autant le faire jusqu'au bout. Mais La Valliere était emprisonnée dans sa chambre, Heloïse était partie.. apparemment la Montespan aussi. Décidemment, même entouré de monde, Louis était bien seul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Mer Juil 06 2005, 14:43

Elrohir courait au soulier de Chateaubriand en lui disant:

- Chateaubriand, ou allons-nous sacre Bleu. S'il doit y avoir de la casse, il est normal que j'en fasse partie, c'est mon destin après tout

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Dim Juil 10 2005, 22:19

Delphine sourit a D'Artagnan et s'inclina en signe d'accord. Elle lui avait promis une danse au matin, et avait l'intention d'honorer cette promesse, bien qu'elle l'aurait sans meme les cisconstances. C'etait un leurre parfait pour les courtisans de la cour.

Elle pris le bras du mousquetaire et se retourna legerement vers son cousin pour lui souhaiter une bonne soiree avant de se diriger vers la piste de danse.

Cette soiree etait promettante en emotions et en bons souvenirs, en charmante compagnie.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juil 14 2005, 04:57

D'Artagnan accompagna Delphine jusque sur la piste de danse. Au même moment, l'orchestre entama une valse. Souriant à la demoiselle, il tâcha de bien remplir son rôle de guide. Les pas lui revenaient tout naturellement, malgré qu'il y avait bien longtemps qu'il n'avait eu l'occasion de se pratiquer. D'ailleurs, il ne se souvenait même plus de la dernière fois... ni du nom de sa cavalière, d'ailleurs...! Dame Delphine se débrouillait elle aussi très bien, comme la grande majorité des dames de la cours. Mais D'Artagnan trouvait qu'il se dégageait de ses mouvements assurés une grâce tranquille. Une grande confiance émanait de la jeune femme. La valse s'acheva, et il réalisa que leurs mouvements les avaient amené au centre de la piste de danse. Cet exercice avait laissé D'Artagnan étrangement détendu, si bien qu'il en avait, pour quelques instants, oublié son environnement immédiatement, se laissant guider par les musiques et les pas de Delphine.

- Et bien, pendant un instant j'ai cru que les évènements de la soirée allaient me priver de cette danse, mademoiselle. Et maintenant je réalise que cela aurait été vraiment dommage pour moi, à vrai dire, puisque vous êtes une partenaire fort agréable et très douée.

Le sourire était courtois et modeste, et rien dans son expression ne pouvait faire croire à un double-sens. Cela n'aurait point été dans les habitudes du Mousquetaire, pour qui l'hypocrisie était le pire des défauts. Intérieurement, il était plutôt satisfait de sa performance. Son orgueil en aurait pris tout un coup s'il avait fallu qu'il fasse un faux pas et se retrouve les quatre fers en l'air...

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Delphine de Valentinois
Administratrice


Nombre de messages : 1788
rang : Canada
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Jeu Juil 14 2005, 22:37

Delphine valsait energiquement et gracieusement aux bras du chef des mousquetaires. Elle s'amusait franchement, virevoltant sans devoir se rappeler constamment de faire des cercles dans des cercles comme elle le faisait au debut de son education de danse.

D'Artagnan etait un danseur experimente et gracieux, ce qui l'enchanta. En effet, elle n'eut pas a subir la mutilation de ses pieds comme avec un certain futur baron au dernier bal...

La musique s'arreta doucement, et la salle arreta de valser plus ou moins en meme temps. Delphine replaca une meche de cheveux qui s'etait retrouvee dans ses yeux et sourit au mousquetaire lorsque celui-ci parla.

Citation :
- Et bien, pendant un instant j'ai cru que les évènements de la soirée allaient me priver de cette danse, mademoiselle. Et maintenant je réalise que cela aurait été vraiment dommage pour moi, à vrai dire, puisque vous êtes une partenaire fort agréable et très douée.

"En effet, s'aurait ete vraiment dommage que de nous priver d'un si joli moment. Vous dansez fort bien Monsieur" le complimenta-t-elle. "Combien de demoiselles pensez-vous faire valser comme ceci ce soir?"

Mademoiselle de Valentinois attendit sa reponse tout en prenant le carnet qu'une demoiselle d'honneur lui tendit. C'etait son carnet de danse pour la soiree. Delphine aimait a garder en memoire, de preference par ecrit, le nom des hommes avec qui elle dansait. Sans raison apparente au yeux des autres, juste pour le plaisir de voir avec qui elle dansait au cas ou elle ne connaissait pas une telle personne. C'etait bien plus ingenieux que de demander le nom de la personne. Pourtant, a l'ordinaire, les messieurs ecrivaient leur nom (et parfois leur adresses) dans le carnet avant la danse.

_________________
Mes salutations distinguées,

Mlle Delphine de Valentinois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1663.forumactif.com
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Ven Juil 15 2005, 20:59

Louis ne s'était pas amusé spécialement ce soir, et cela l'agaçait, quelque part, que les autres puissent s'amuser. La fête était rendue tard, et beaucoup était déjà éparpillés... le Roy, Louis le grand, s'ennuyait ce soir.

Il se leva, a la fin de la valse, aussitot les têtes se courberent et le passage se libéra. Mais Louis ne l'emprunta pas tout de suite.
Il déclama fortement, frappant une fois dans les mains.


-Messieurs, mesdames, le bal prend fin !

Et se retira laissant derriere lui quelques applaudissements, murmures ou autres commentaires sur la soirée.
Il marchait rapidement, la nuit serait courte déjà, pas la peine de l'écourter encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antique renait...   Aujourd'hui à 00:16

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antique renait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Impetus ? jeu de fig antique/médiéval
» Le Rhum antique. Bar Flottant (En cour )
» Inscriptions partie 82 - Mythologie antique
» Arme Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: