1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ARRIVée du carosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Mer Aoû 02 2006, 11:56

Soudain l'architecte et la baronne découvrirent un grand porche ,puis ,brusquement les chevaux ralentirent et bientôt le carosse s''immobilisa.Un jeune page ,dont la livrée portait des hermines ,accourut et ouvrit la portière du carosse avec empressement ,il baissa le marche pied tendit sa main pour aider la baronne à descendre.Il fut stupéfait de voir que personne n'acceptait son aide et puis finalement s'écarta.Il vit un homme descendre du véhicule et ses joues devinrent rouge écarlate.

-Scusi ,jé souis confus ,jé croyais que c'était la baronne.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Jeu Aoû 03 2006, 12:57

« Scusi ,jé souis confus ,jé croyais que c'était la baronne. »

Remarquant l’embarras du jeune page, Jean-Jean ne sut que penser devait-il en rire, ou devait-il en l’excuser. Ceci étant sa première visite à Fontainebleau, il décida de mettre le jeune homme à l’aise :

« N’ayez crainte mon bon, je ne suis pas encore habitué aux bonnes manières en vigueur en ces lieux, je ne suis donc pas descendu directement, afin de présenter ma main à cette jeune demoiselle ».

Ce qui fut dit fut vite fait, Jean-Jean descendit du carrosse, présenta sa main à la Baronne.

A peine descendue, la Baronne remarqua le regard de Jean-Jean, celui-ci était intrigué par la foule en ces lieux, il ne se doutait pas que Fontainebleau était en fait un village, qui sait, peut-être une petite ville, tant le monde l’entourant courait en tous sens.

« Mademoiselle, quel plaisir pour moi d’être en ces lieux, permettez-moi de vous en remercier encore. Je m’en vais prendre mes bagages ».

Mais le jeune page était déjà à la tâche, et demanda à la Baronne quelle était leur destination.

Jean-Jean comprit rapidement qu’en ces lieux, la vie ne se résumait pas à travailler et prier, mais que de grands changements allaient transformer sa vie, et que son dessein avait de grandes chances de se réaliser !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Jeu Aoû 03 2006, 13:45

Citation :
Remarquant l’embarras du jeune page, Jean-Jean ne sut que penser devait-il en rire, ou devait-il en l’excuser. Ceci étant sa première visite à Fontainebleau, il décida de mettre le jeune homme à l’aise :

« N’ayez crainte mon bon, je ne suis pas encore habitué aux bonnes manières en vigueur en ces lieux, je ne suis donc pas descendu directement, afin de présenter ma main à cette jeune demoiselle ».

Le vent agitait les boucles blondes du charmant petit page ,ses yeux se firent bienveillants envers l'inconnu.

-Merci monsieur de ne pas vous facher. dit il avec empressement ,Ceci fait il alla bien vite prendre les bagages.
Louise regarda Jean Jean et remarquant qu'il voulait aller prendre ses bagages ,elle lui dit


-Vos bagages sont pris en main par Silvio ainsi que les miens ,nous allons monter dans mes appartements c'est petit mais confortable vous verrez .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Jeu Aoû 03 2006, 14:01

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Sam Déc 23 2006, 21:11

Un carosse s'arrêta doucement dans la cour du cheval blanc ,les routes étant verglacées ,on avait ralenti le train d'enfer des chevaux .La voiture armoriées était en piteux état ,ces chemins en mauvais état n'avaient rien fait pour améliorer cela.Les laquais essouflés s'empressèrent de faire descendre Louise quié tait suivi de près par Edvokia.Le valet de pied que la baronne avait toujours auprès d'elle s'était saisi des bagages.La jeune baronne mota donc le grand escalier dans la plus grande discrétiona vec la jeune russe ,ne sachant ou pouvoir joindre l'ambassadeur de cette nation.
Revenir en haut Aller en bas
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Lun Jan 22 2007, 16:26

Elrohir venait de dormir pendant... oh il ne saurait dire. Il avait tellement de sommeil à reprendre qu'il avait dormi et il s'était réveillé un moment donné, sans le savoir pourquoi. Il venait à peine de sortir de sa chambre dans le quartiers des mousquetaires et il avait entendu dire que D'Artagnan était au chateau. Probablement en train de faire une tournée de patrouille en tant que chef de la garde. Il espèrait bien parvenir à le croiser, lui ou bien Aramis ou Athos pour pouvoir savoir ce qui s'était passé depuis son sommeil et savoir s'il y avait eu des choses nouvelles à tenir compte

Il marcha à grands pas dans l'allée qui séparait le quartier du chateau. L'air était frais en cette journée d'hiver. De la fumée s'échappait de sa bouche à cause du temps froid. Maintenant, Elrohir savait ce que pouvait ressentir un oiseau ou un animal qui ne dormait pratiquement pas de l'hiver par peur de se relever le lendemain et quitter son lit chaud.

Il faisait très clair et le soleil venait à peine de terminer de se lever... ce qui indiquait qu'il était un peu plus de 9:00 du matin. Une autre belle journée pour traquer des mousquetaires corrumpus et pour rencontrer la belle Evangéline pour voir si elle va si bien. D'ailleurs, Elrohir devrait aller s'excuser pour son comportement des derniers jours... Il n'avait pas été l'ombre de lui-même, constament soumis à une forte fatigue, souffrant de névrose à cause de ce qui s'était passé avec elle et par le fait que le roi lui a retiré l'enquête (ne l'oublions pas).

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Fère
Dramaturge


Nombre de messages : 218
rang : London Ontario, "Blois, domaine de Bragelonne"
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Mer Jan 24 2007, 05:14

La situation était réellement précaire, et c'était bien la première fois que lui et ses compagnons devaient faire face à une telle menace intérieure, dans le sein même de la première compagnie, sensée être fidèle à Sa Majesté...

Athos secoua la tête pensivement, en marchant aux côtés du chevalier, qui lui allait sans regarder devant lui, en lisant un nouveau pli rempli d'une petite écriture ronde et serrée de femme. Aramis lut attentivement, avant de fronçer les sourcils, toujours soucieux, et de replier la lettre. Cela, sans remarquer la silhouette sombre qui le regardait attentivement d'un coin de bâtiment, avant de disparaître dans la foule...

Il avait été convenu entre les trois compagnons, avant qu'ils ne se séparent pour la nuit, un rendez-vous pour le lendemain matin dans la Cour royale, et c'est à cet endroit que le comte et le duc se rendaient, marchant d'un pas énergique et décidé. L'un et l'autre s'étaient habillés de costumes de cavaliers, d'étoffes solides mais de sobre composition, et ils étaient également tous les deux armés et sanglés en guerre, comme du temps de leurs jeunes années au service du roi. Ils portaient également tous les deux leur rapière ornée d'une fleur de lys, que tous les deux avaient gardé depuis l'époque de Louis XIII. L'heure était venue une fois de plus de tirer l'épée en faveur d'un autre souverain.

En arrivant en vue du château, ils aperçurent, marchant d'un pas vif devant eux, le sous-lieutenant Elrohir, qu'ils rattrapèrent finalement dans l'allée qui menait au château.


- Bonjour, Monsieur de Verchères, dit Athos avec un sourire tranquille. Vous semblez vous porter légèrement mieux ce matin.

_________________
En souvenir des jours passés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Ven Jan 26 2007, 01:27

Elrohir entendit des pas rapides derrière lui. Il se retourna pour tomber face à face avec le trio de la veille. Il ne manquait plus que D'Artagnan et tout le monde y serait. À moins qu'il y avait une autre astuce en jeu. Quoi qu'il en soit, Elrohir remarqua la lourde arsenale que ses compagnons portèrent sur le dos. Elrohir n'était pas mécontent d'avoir eu l'idée de mettre la même qu'Athos. Elrohir tendit la main pour serrer celle des trois hommes en disant:

- Bonjour messieurs. Oui, je vous remercie, c'Est fou ce que quelques heures de sommeil peut faire du bien à un homme. Mais dites moi, j'ai dormi combien de jours en fait?

Elrohir entendit la voix d'Athos mais il ne parut guère surpris. Elrohir se retourna pour regarder le chateau. Ensuite, il se retourna pour regarder Athos et il pointa de son pouce le chateau en disant:

- Vous croyez que c'Est la terreur qui règne en ce moment là dedans? Non, les nobles sont encore à faire la fête alors qu'ils ne se doutent de rien du tout. Nous seuls pouvons empecher la France de perdre la tête

Elrohir donna un coup de pied à un caillou au sol et il mit ses mains dans ses poches en disant:

- Et dire que officiellement, je ne fais plus parti de l'enquête, le roi m'ayant retirer cette enquete.

Il releva la tête rapidement pour regarder Aramis, un homme avec un esprit préventif, mais également fonceur. Elrohir lui regarda le fond du regard pour ajouter:

- Quoi qu'il en soit, nous devons empecher cela. Notre devise n'est-elle pas un pour tous et tous pour un!

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Jeu Fév 01 2007, 14:13

Depuis le bureau de D'Artagnan

[Hj : "un pour tous tous pourris" Mr. Green ]

Une forte et familière voix tonna derrière Elrohir :

D'Artagnan : " TOUT A FAIT EXACT ! Mais elle a changé depuis... Lieutenant de Verchère..."

S'approchant de sa démarche à la fois souple et militaire, c'était bien le grand D'Artagnan qui venait de crier.
Il s'arrêta prêt des trois hommes et ajouta à voix normale :


D'Artagnan : "Maintenant on dit : "Vive le Roi". Plus court, plus sobre, et plus adaptée à l'époque.
Oui je sais... L'heure est à l'économie, dans les formules comme dans la variété des amours et des fidèlités, excepté pour... lui."


Il désigna le soleil de sa main gantée, soleil qui était bien là en dépit du froid et de l'enneigement.

D'Artagnan : "J'eusse aimé qu'il en fût autrement mais c'est ainsi... Les vieux et leurs vieilles formules n'ont plus la cote de nos jours. Il va nous falloir l'accepter."

D'Artagnan était visiblement encore sous le coup des révélations de la veille et il en avait l'humeur assez aigrie.
Il se met à considérer Elrohir de pied en cape d'un oeil sévère puis déclara :


D'Artagnan : "Je vois que vous avez fort consciencieusement suivi mes ordres concernant la prudence et de repos... Cela fait plaisir d'être si bien obéi..."

Et il ajouta grognon et levant les bras au ciel :

D'Artagnan : "Enfin... Si la mode est aux formules lapidaires, elle n'est manifestement plus à l'obéissance chez les mousquetaires. Donc..."

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Elrohir
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Mar Fév 13 2007, 12:59

Elrohir inclina la tête quand D'Artagnan intervenant en disant que le slogan des mousquetaires avait changer. Bon Dieu, il n'était pas parti depuis si longtemps pourtant.

Qu'importe, maintenant l'heure était à mettre les bouchées doubles pour venir à bout de la raison du manque de repos d'Elrohir, qui n'est plus qu'une légende, compte tenu qu'il était maintenant reposé et fin prêt à combattre.

Elrohir regarda D'Artagnan et il dit:

- Alors, si vous me dites en quoi Evangéline est impliquée dans notre affaire maintenant? Je n'ai point pu la consulter depuis mon arrivé ici. J'aimerais bien savoir dans quel faux pas notre espionne s'est mise. Après tout, nous formons une équipe mon cher.

Elrohir ne l'avouera jamais, mais il n'a pas cessé de rêvasser à Evangéline au cours de la nuit... la soirée... et puis également le matin. La pauvre était dans de bien mauvais draps. D'autant plus que D'Artagnan semblait l'avoir littéralement envoyé à la pature aux traitres... sans protection raprochée cette fois.

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ARRIVée du carosse   Aujourd'hui à 03:47

Revenir en haut Aller en bas
 
ARRIVée du carosse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» L'arrivée de l'Eventreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: