1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'ambassadeur à la fontaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: L'ambassadeur à la fontaine   Lun Juin 12 2006, 21:51

Aramis, toujours assis sur le rebord de la fontaine, ouvrit le carnet qu'il venait de sortir de la poche de son pourpoint. L'épais carnet contenait de multiples lettres et feuillets, parmi lesquels Aramis en choisit un, d'apparence officielle. L'ambassadeur déplia le feuillet, frappé aux armes royales d'Espagne, et relu avec patience la dernière missive envoyée par le roi Philippe IV. Cette décision de dernière minute concernant l'Agenois... Aramis passa une main sur son front moite, en poussant un profond soupir. Qu'est-ce qui avait poussé le roi à faire une telle demande? Et comment ferait-il, dès lors qu'il était en sol français? Il ne pouvait évidemment reculer. Il eu fort aimé discuter de la chose avec le roi d'Espagne, mais c'était hélas fort impossible.

Le duc replia la missive et la replaça dans son carnet, pensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 12:10

Jean de la Bruyère se dirigea vers la fontaine. Il prit place près d’un chevalier à noble allure, lequel, pensif, replaça dans son carnet, la missive qu’il était en train de lire avant son arrivée. Pas assez vite pour que Jean ne puisse distinguer, de loin, un feuillet, frappé aux armes royales d'Espagne.
Ce sceau lui rappela cette charmante Espagnole rencontrée au château de Loyola et avec qui il avait eu une brève, mais tendre aventure.
Il avait entendu parler d’un ambassadeur en visite en France, pour des histoires politiques, mais il n’en savait que les grands traits.
Se pourrait-il qu’il s’agisse, comme son ami Minxit, le médecin, le lui avait révélé, du fameux Chevalier d'Herblay, Duc d’Almada,, ex mousquetaire du roi, connu aussi sous le nom d’Aramis ?
Voila une relation qui serait toujours agréable à avoir à Paris.
Jean pris appuis sur le bord de la fontaine, salua l'homme.
-Buenos días caballero, cual calor todavía hoy.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 12:25

(HRP: Mon espagnol est encore assez limité, je vous demanderais un peu de patience, signor, si je commets quelques fautes...)

Citation :
-Buenos días caballero, cual calor todavía hoy.
(Bonjour Chevalier, quelle chaleur aujourd'hui!)

Aramis releva la tête, arraché soudain de ses pensées par une voix qui l'interpelait... En espagnol! Ici? À Paris?

Il regarda le jeune homme qui était appuyé près de lui sur la fontaine, et lui rendit son salut en souriant.

- Buenos días, signor. Si, el calor es muy ardiente. (Bonjour Monsieur. Oui, la chaleur est très ardente. Razz )

Il se tut quelques secondes, puis reprit, en français cette fois.

- Vous semblez me reconnaître, Messire. Nous sommes-nous déjà rencontrés quelque part?

(Floodeurs, allez.... lollllllllllll! Wink )


Dernière édition par le Mar Juin 13 2006, 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 31
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 12:29

[Petit souvenir riquiqui d'espagnol: "calor" fait partie des rares exceptions-yen a 5 je crois- des mots qui ressemblent à du féminin mais qui sont en réalité masculins et qui prennent le pronom "el" au lieu de "la"... Wink]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 12:33

[Oui et pis si vous pouviez mettre la traduction en dessous pour les incultes qui ont pris allemand en deuxieme langue... MDR!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir
Fils de La Fontaine
avatar

Nombre de messages : 1074
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 12:34

(HS moi je n'ai prit ni l'allemand ou l'espagnol, j'ai pris le chemin scientifique Razz)

_________________
There is nothing for you here, only death

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 16:45

(HRP: Aucun souci pour moi, je ne me suis servis que d'un programme de traduction ... whistle )

Vous semblez me reconnaître, Messire. Nous sommes-nous déjà rencontrés quelque part ?


-Qui ne connaît le Chevalier d'Herblay, Ambassadeur d’Espagne ? La France ne parle que de votre présence à Paris !
Je connais votre réputation de gentilhomme et de mousquetaire, de plus, j’ai eu l’occasion d’apprendre, il y a peu, les exploits de feu votre grand père, le capitaine huguenot, Pierre d’Aramitz, qui joua un rôle fort actif dans les guerres de religion qui sévirent dans le Béarn et la Soule à l’époque de Jeanne d'Albret.
Je n’ai, hélas, pourtant jamais eu l’occasion de vous croiser avant ce jour, je ne suis que depuis peu à Paris, mais je suis honoré de l’occasion qui m’en est donné, et si l'opportunité m’est allouée de vous être d’une aide quelconque, j’en serais tout autant honoré. Il est vrai que je ne possède que peu de connaissance à Paris, qui plus, est à la cour, mais Paris et ses rues n’ont que peu de secrets pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 17:19

Aramis sourit aux propos du jeune homme. Il était flatté d'une telle réputation auprès des jeunes gens sous ce règne, et encore plus surpris d'apprendre que même les exploits de son aïeul étaient encore dans les mémoires.

Il écouta avec un plaisir évident ces propos.

- Vous me flattez par vos connaissances, Monsieur...

Il marqua une légère pause à la fin de cette réplique, donnant ainsi l'occasion à l'homme de se nommer. Puis il réfléchit un moment. Il ne voyait que très vaguement les événements qui suivraient durant les prochaines semaines. Mais il sentait d'instinct que toute aide ne serait pas à négliger.

- Dans mes jeunes années de mousquetaire du roi, je connaissais également Paris comme le dos de ma main... Et surtout ses bons endroits de rencontre... mais j'ai quitté la France depuis plusieurs années, alors, il est possible que mes connaissances soient un peu rouillées, en effet.

Il lui tendit la main d'un air cordial.

- Je suis heureux de faire votre connaissance, Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 18:21

Jean se maudit en lui même de ses propres propos.
Certes il avait été sincère, mais laisser entendre ainsi son respect pour un capitaine huguenot n’était pas des choses les plus fines à dire, surtout en ces temps ou l'Édit de tolérance, signé à Nantes en 1598, n’est pas en odeur de sainteté aux yeux du roi.
Enfin, il se dit qu’après tout, ce n’était pas ce gentilhomme qui allait renier ses aïeux.
Il réalisa qu’il ne s’était pas présenté. Il inclina la tête et serra la main du chevalier.
-Jean de la Bruyère, gentilhomme et homme de lettre, pour vous servir.
La cour voit de nouveaux visages arriver chaque jour, mais vous ne tarderez point, j’en suis fort aise, à retrouver vos repaires. Rien ne change vraiment à Paris, quand à la situation, vous la connaissez relativement. Et puis qui pourrait le mieux vous servir de guide que D’Artagnan votre ami. Je ne doute point que vous connaissiez bientôt Paris comme la paume de votre main.

En fait, Jean ne comprenait pas bien le but et la raison de la venue de cet ambassadeur d’Espagne, mais le sachant ami de la France, il ne pouvait que considérer ce chevalier que comme un hôte de marque. Il aimait la fréquentation des gentilshommes, de vrais gentilshommes, même s’il avait ses passes droit dans les 12 cours des Miracles que comptait Paris depuis qu’il avait sauvé la vie à un des plus puissants Cagous, appelés aussi Archi-Suppôts, nom qu’on donnait aux professeurs chargés d'enseigner l'argot, et d'instruire les novices dans l'art de couper les bourses, de faire le mouchoir, de créer des plaies factices.
Il lui aurait plu assez d’être mousquetaire, mais Jean quitta ses pensées pour revenir au Chevalier d'Herblay
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 18:37

(HRP: pour être de la compagnie des Mousquetaires, faudra envoyer un mp D'Artagnan, je suis sûre que ça lui ferait plaisir... quand il va montrer son nez, mdrrrrrrrrrr! mais je sais pas si je vais vous en laisser l'occasion lollll )

-Jean de la Bruyère, gentilhomme et homme de lettre, pour vous servir.

Aramis haussa les sourcils à ce propos.

- Vous êtes gentilhomme de lettres, dites-vous? Voilà qui est fort intéressant!

Le jeune homme lui avait si candidement proposé ses services tout à l'heure, et cette dernière affirmation donna une idée à l'ambassadeur.

- Rechercheriez-vous une quelconque position, par hasard, Monsieur? Parce qu'il se trouve qu'en ce moment, j'ai fort besoin d'un secrétaire, n'ayant pu emmener mon employé espagnol. Seriez-vous intéressé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 21:12

- Rechercheriez-vous une quelconque position, par hasard, Monsieur ? Parce qu'il se trouve qu'en ce moment, j'ai fort besoin d'un secrétaire, n'ayant pu emmener mon employé espagnol. Seriez-vous intéressé ?

Une position, Jean n’en recherchait pas vraiment, assez occupé à prendre des notes pour son prochain ouvrage.
Un ouvrage sur les mœurs des gens de ce siècle, la noblesse principalement.
En même temps, ce n’était pas n’importe qui, qui lui proposait de le prendre à son service.
Le Duc avait ses entrées dans nombre d’endroits, ce qui lui permettrait à lui, d’observer, écouter et d’apporter de l’eau à son moulin, ou du moins à ses notes et donc d’enrichir sa futur œuvre.
Jean resta un instant pensif.
Ce chevalier le connaissait à peine et lui proposait déjà d’être son secrétaire, cela le surpris un peu, mais bon, il se savait honnête loyal tout comme pouvait l’être son interlocuteur.

-Un secrétaire qui dépendrait de vous ou de la cour d’Espagne ? Pardonnez cette précision chevalier, mais je tiens à mon attachement à la France et donc à mon indépendance vis-à-vis de la cour d’Espagne bien qu’étant à votre service en cas d’accord.

Jean était intéressé par cette porte qui s’ouvrait. Bien que par ses rentes, il n’ait pas vraiment besoin de travailler pour autrui, il pressentait que cela risquait d’être une expérience fort enrichissante.
Détendu, le regard interrogateur, Jean attendit la réponse du chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mar Juin 13 2006, 23:19

- Un secrétaire qui dépendrait de vous ou de la cour d’Espagne? Pardonnez cette précision chevalier, mais je tiens à mon attachement à la France et donc à mon indépendance vis-à-vis de la cour d’Espagne bien qu’étant à votre service en cas d’accord.

La réponse de La Bruyère donna beaucoup à réfléchir au duc. Il se revit brutalement replacé devant le dilemme qu'il avait devant les yeux depuis qu'il avait reçu cette missive maudite, quelques temps plus tôt... Ah! Si Sa Majesté très Catholique pouvait modérer ses aspirations... Cette ambassade serait on ne peut plus ardue, et Aramis ignorait s'il en sortirait indemne lui-même... La France était sa patrie, mais il avait donné sa parole d'honneur au roi Espagnol d'accomplir point par point la mission diplomatique qu'il avait reçue...

Il secoua la tête brièvement, chassant ces pensées. Il regarda le visage juvénile de l'homme devant lui, son regard franc et direct... Une chose qu'il ne pouvait nécessairement se vanter d'avoir eu lui-même au même âge, alors qu'il était partagé entre la soutane et la casaque... Ce regard, qui lui rappelait un ami de plus de vingt ans, un certain lieutenant aux mousquetaires... Il sourit avec chaleur au jeune homme.


- La situation avec l'Espagne est déjà assez ardue sans que j'y risque la vie d'un autre homme que la mienne, Monsieur de La Bruyère. Ce que je vous propose, c'est d'entrer à mon service et ce uniquement pour le temps que je serai en France. Ce qui suivra est encore trop vague dans mon esprit, et le moment propice, nous verrons si vous souhaitez toujours demeurer près de moi.

Il cachait à la Bruyère qu'agissant de cette façon, le duc d'Almada ménagait une protection pour le jeune homme, pour le cas où lui, par ses décisions ou ses actions à la cour de France, serait considéré comme un traître à la cour d'Espagne, et condamné à la mort... Le jeune homme serait libre alors et ne partagerait pas son peu enviable sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mer Juin 14 2006, 07:02

Aurore arriva sur la place publique, encore troublée par cette jeune marchande de fruits et légume, croisée sur la place du marché.
La jeune fille, accompagnée de celle qui était visiblement sa mère, avait retenu l’intérêt d’Aurore.
Une grande fille avec des yeux vert émeraude, une petite bouche pulpeuse qui ne cessait de rire et sourire, des cheveux blonds indisciplinés volant au vent. Le regard doux de cette jeune fille l'avait électrisé et lui avait donné des bouffées de chaleur dans le ventre.
Aurore lui avait acheté quelques fruits, simplement pour pouvoir l’approcher, la contempler, lui parler. Il faudrait qu’elle revienne, mieux la connaître, et qui sait ?
Tant de fraîcheur et de naturel perturbaient ses sens.
Aurore rit en elle-même, se disant qu’elle était folle, que ces pensées ne devaient avoir lieu dans l’esprit d’une jeune fille de bonne famille.
Au diable l’étiquette se dit-elle.
Sur la place, de loin, près de la fontaine, elle reconnut ce gentilhomme avec qui elle avait eu l’occasion de s’entretenir quelques mois plus tôt, à l'auberge de la corne d'abondance.
Le sieur de la Bruyère, se remémora-t-elle.
Comment oublier cet homme qui avait réussi à la surprendre ? Indirectement il est vrai, mais par le biais de cette croix gravé sur la lame de sa rapière, près du pommeau.
Une croix qui ressemblait à la croix de l'ordre du Saint-esprit, à la croix de Malte, mais avec une colombe en pendentif sous cette croix. La croix des huguenots.
Certes il fallait avoir un œil exercé pour l’apercevoir, mais Aurore avait eu cette opportunité.
Ho rapidement, mais elle l’avait reconnu de suite, n’était-elle pas une petite nièce du fameux Calvin, célèbre prédicateur et révolutionnaire dans le milieu du protestantisme.
Certes, le gentilhomme avait aussi un physique avantageux qui ne l'avait pas laissé indifférente.
Elle s’arrêta un instant pour observer de loin ce monsieur de la Bruyère, discutant avec un noble bien plus âgé que lui, probablement un homme d'honneur et de grand nom au vu de sa tenue. Un étranger probablement.
Aurore fit danser son petit éventail devant son nez mutin avant de s’approcher, l’air de ne pas les avoir remarqués.
S’installa près d’eux, à une distance assez proche pour entendre des brides de la conversation, mais assez éloignée pour ne pas sembler les épier.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mer Juin 14 2006, 07:18

Aramis attendait de connaître la décision du jeune homme sur son offre. L'homme semblait y penser, ce que Aramis approuva intérieurement. Un tel engagement méritait réflexion, sans aucun doute, et il eut été déçu que le jeune homme sauta sur l'occasion sur un coup de tête.

Du coin de l'oeil, il observa, légèrement amusé, le petit manège qu'une jeune demoiselle qui tentait subtilement de s'approcher, ni vue ni connue. Ah! Ces coquetteries de femme! Le chevalier les connaissait toutes, et celles employée par la demoiselle était des plus vieilles...

Aramis ne voulait pas tromper la demoiselle, aussi salua-t-il en ôtant son feutre et en souriant à la jeune fille.


- Bonjour Mademoiselle. Pouvons-nous quelque chose pour vous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mer Juin 14 2006, 10:05

Aurore fut surprise et en même temps amusée par ce chevalier qui le saluait.
Elle lui rendit son salut en s’inclinant légèrement, cachant un petit sourire mutin derrière son éventail.
Elle aurait plutôt pensé que ce serait le sieur de la Bruyère qui l’aurait remarqué en premier, mais celui-ci semblait plongé dans sa réflexion.
-Nullement monseigneur, mais je pensais bien avoir reconnu de loin mon vieil ami, de la Bruyère. Je ne voulais cependant pas interrompre votre conversation.
Elle trouva que ce chevalier avait beaucoup de charme, malgré un age bien supérieur au sien. Une élégance dans sa tenue et dans ses paroles.
Elle s’attendit à ce que celui qu’elle appelait « son vieil ami », mais qu’elle n’avait rencontré qu’une fois, la salut à son tour et fasse les présentations.
Elle devrait toutefois se méfier de ses audaces et de ses attachements, consciente de ne pas se comporter comme toutes jeunes filles le devraient.
Après tout, elle ne connaissait pas vraiment ce de la Bruyère, même si elle l’avait trouvé fort sympathique et séduisant, tout comme ce noble chevalier, qui lui rappelait un peu son père, Salvator Fabris. Le même port princier et le même visage agréable et sympathique.
Elle savait toutefois qu’il ne faut jamais se fier aux apparences.
Rester sur ses gardes faisait partie de ses instincts.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mer Juin 14 2006, 13:44

La situation avec l'Espagne est déjà assez ardue sans que j'y risque la vie d'un autre homme que la mienne, Monsieur de La Bruyère. Ce que je vous propose, c'est d'entrer à mon service, et ce, uniquement pour le temps que je serai en France. Ce qui suivra est encore trop vague dans mon esprit, et le moment propice, nous verrons si vous souhaitez toujours demeurer près de moi.

La réponse du chevalier correspondait bien à ce qu’il espérait entendre. D’autant qu’il n'affectionnait pas trop faire de projets à long terme. Quant à risquer sa vie, pour autant que ce duc devienne son ami, cela ne l’effrayait aucunement. Il aimait de savoir que le chevalier méconnaissait encore ce qui s’en suivrait de sa présence en France. Jean n’aimait rien de moins que la routine dans la vie.
Il tendit sa main vers le chevalier pour lui octroyant son accord, au moment même, il sentit le regard de celui-ci se diriger vers une présence derrière son épaule.
Jean se retourna, et sembla reconnaître la voix douce et féminine d’une jeune fille derrière lui. Puis, après un bref instant, le charmant minois de Aurore Fabris De Laguiole.
Diable, quelle transformation depuis la première fois qu’il s’était entretenue avec elle à l'auberge de la corne d'abondance.
De garçon manqué, elle était maintenant vêtue d’une toilette faite de brocards d’or, damas, de satin, de velours, le tout surchargé de dentelles et passementeries.
Elle était vêtue d’une coiffée à la frisure à la Sévigné, la tête couverte avec une coiffe de crêpe assortie au reste de la toilette. Un éventail représentant des figures de magots (figures grotesques de porcelaine) et peints sur fond or.
Quelle étrange jeune femme était elle ?
La présence et le regard d’Aurore le troublèrent plus qu’il n’aurait voulu le montrer, mais il se reprit rapidement.
Lui prenant délicatement le bout des doigts pour lui faire un baisemain, puis se tournant vers le chevalier, Jean fit les présentations.

-Aurore, permettez-moi de vous présenter le Chevalier d'Herblay, Duc d’Almada et ambassadeur d’Espagne.

Puis, se tournant vers le chevalier :

-Chevalier, je vous présente, mademoiselle Aurore Fabris De Laguiole, une amie très chère.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete
avatar

Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   Mer Juin 14 2006, 19:30

- Aurore, permettez-moi de vous présenter le Chevalier d'Herblay, Duc d’Almada et ambassadeur d’Espagne... Chevalier, je vous présente, mademoiselle Aurore Fabris De Laguiole, une amie très chère.

- Enchanté de faire votre connaissance, Mademoiselle.

Aramis serra la main que le jeune homme lui tendit, en signe d'accord tacite. Cet arrangement lui convenait à merveille.

- Je viens d'arriver à Paris ce jourd'hui, et n'ai pas encore eu le temps de me trouver à me loger pour le temps que je resterai en ville. Outre mes obligations officielles, je dois voir aux affaires de ma terre d'Herblay, que j'ai laissé en bon état il y a plusieurs années, mais dont je crains de voir l'aspect à mon arrivée. Il y a longtemps que je n'ai eu de nouvelles des gens qui doivent en avoir soin.

Il regarda autour de lui, et repéra l'auberge établie non loin d'où ils se trouvaient.

- Je vous laisse quelques temps seul avec votre amie, Monsieur. Je vais voir si cet établissement est toujours un endroit convenable. Vous pouvez m'y rejoindre d'ici peu. J'aurai je crois une première tâche à vous confier à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ambassadeur à la fontaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ambassadeur à la fontaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Wyclef Jean bientot nomme ambassadeur itinerant
» Haiti-RD: L'ambassadeur Haitien se tait, les USA parlent
» Wyclef Jean officiellement ambassadeur d’Haïti
» Ambassadeur du Vénézuela: Si Chavèz à Vie, Ayiti sove

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: