1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Assis sur un bureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Winderfield
Poete
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 17:48

Jean aimait particulièrement se renseigner sur différents sujet. Que ce soit sur l'art, la stratégie de la guerre ou tout simplement sur le pays, Jean profitait de son temps pour lire et obtenir de l'information.

Il entra dans la bibliothèque d'un pas décidé. Elle était vide, pas une personne dans toute la bibliothèque. Ce qui était bien car Jean préfèrait la tranquilité. Il alla donc dans le fond de la bibliothèque et il commença à regarder les livres qui étaient sur les étagères. Il en voulait un qui parlait du chateau et un autre de la ville de Paris. Il voulait connaître tous les secrets du chateau pour pouvoir s'y retrouver et s'en servir.

Il prit donc trois livres et il alla dans la table sur le bord de la fenêtre. Il s'assit dos au mur pour bien voir qui venait et allait à la bibliothèque.

Il déposa les trois livres sur la table et la poussière se leva un peu. Il secoua tout cela et il poussa deux livres plus loin pour lui donner de la place pour ouvrir le troisième. Il commença à feuilleter tranquillement les pages, lisant ce qu'il voulait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 18:24

Louise entra dans la bibliothèque.Elle voulait venir lire quelques ouvrages qui l'intéressait au plus haut point.La princesse de Montpensier de madame Marie de la Fayette,les mémoires de la rochefoucault et bien d'autres.Elle fit aprt de ses désirs à l'homme qui s'occupait de trouver les livres.Il revint quelques minutes plus tard un énorme livre relié à la couverture de cuir rouge dans ses bras et un plus petit à la couverture fauve.Elle le remercia et les prit délicatement dans ses mains puis alla s'asseoir sur une petite chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Marie Ad
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:05

De son retour de voyage auprès de son père, Adélaïde voulut faire un saut à la bibliothèque afin de se divertir avant son coucher .
La pièce était silencieuse et d'une lumière qu'on aurait dit tamisée, quelques murmures faisaient échos entre les murs par moment ce qui donné un air de confessionnal comme un endroit ou régnait une certaine intimité.
Elle y remarqua certaines personnes choisissant un livres ou d'autres encore assis à une table qui se délectaient de leurs lectures .
Elle avait l'impression d'avoir quittée la cour il y a des années... tout lui redevint inconnu comme au premier jour mais elle n'y portait guère attention. Elle avait hâte de retourner dans sa chambre, un endroit qui lui resterait familier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:12

Louise aperçut la comtesse d'Artois et détournant ses yeux de ses livres passionnants,se leva et acourut vers Marie adelaide.

-Oh ,je me languissais de vous !!!Je suis devenue suivante de la Duchesse d'Agenois qui craint fort pour son domaine!!Elle est pour l'heure en audience avec le roi avec son protecteur le Grand Condé!!!!!Alors comment s'est passé votre voyage?
Revenir en haut Aller en bas
Marie Ad
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:22

Marie Adélaïde absorbée par sa lecture ne vit pas son amie la baronne accourir vers elle .

-Oh ,je me languissais de vous !!!Je suis devenue suivante de la Duchesse d'Agenois qui craint fort pour son domaine!!Elle est pour l'heure en audience avec le roi avec son protecteur le Grand Condé!!!!!Alors comment s'est passé votre voyage?

- ho ! mon amie !
que de nouvelles vous m'apporter là ! Pour ma part tout c'est bien passé, je suis juste un peu fatiguée du voyage !
Pour changer de sujet cela ne m'étonne pas que la duchesse d'agenois c'est pris d'amitié pour vous, vous êtes tellement chaleureuse !

elle lui sourit puis regarda autour d'elles comme si elle voulait savoir quelque chose de très important qui ne fallait faire savoir : autrement dit des commérages (lol!!)

- la duchesse?! son domaine ?! en audience avec le roi?!! Que ce passe t-il donc très chère ?!! y aurait il enfin de l'action en Fontainebleau ?!!

une pointe de curiosité et d'impatience brillait dans les yeux d'adélaïde qui voulait en savoir plus ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:26

Louise regarda les deux hommes présents dans la pièce elle les foudroya du regard de sorte à ne pas etre espionné d'eux.

-He bien madame la Duchesse a son domaine à la frontière avec l'espagne et le roi philippe d'espagne réclame le Duché ,alors elle va à fontainebleau pour demander une audience avec le roy pour avoir un appui de sa majesté!!!En tout cas madame est tombé amoureuse du comte de Chastignac!!!!!

Ajouta t elle en éclatant de rire .
Revenir en haut Aller en bas
Jean Winderfield
Poete
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:34

Jean se observa les deux femmes qui s'étaient mises à parler dans la bibliothèque. Non mais, quel manque de respect. Il décida de se lever lentement et d'aller les rejoindre. Sans politesse et sans tentative de vouloir dissimuler son manque de patience, il leur dit:

- Non mais, où vous croyez-vous mesdames? Nous pouvons voir que le savoir-vivre n'est pas une chose que tout le monde sait profiter. Alors veuillez SVP sortir où bien vous taire et faire ce que vous devez faire dans une bibliothèque, c'est à dire lire en silence.

Sans attendre de réponse, Jean retourna à sa place et il resaisit son livre qu'il avait commencé. Il était maintenant au chapitre de la grande salle de Fontainebleau, un endroit clé pour d'éventuelles situations.

Il prit sa main gauche pour tourner les pages lentement, ne voulant pas briser le livre. Il tenta de se concentrer le plus possible sur ce qu'il lisait, essayant de laisser les autres sortir ou bien se remettre à la lecture. Il n'avait rien contre les personnes qui chuchotaient, mais par contre se parler comme si on était dans un salon, non, cela n'avait pas sa place ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:37

Louise fit signe à Marie adelaide de l'attendre quelques secondes et s'approcha de la table de l'homme qui les avait abordé

-Messire excusez moi de vosu déranger :je vous prie d'accepter nos humbles excuses ,nous ne nous sommes pas rendues compte que nous parlions fort!!!Mais je ne vous ai jamais vu en la cour qui etes vous donc?Je suis la baronne de Frenolec ,peut etre trop bavarde comme vous avez pu le contaster ,je suis suivante de la Duchesse d'Agenois et cette demoiselle est comtesse d'Artois!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Winderfield
Poete
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:44

Il déposa lourdement le livre qu'il venait de lire et il regarda la baronne qui venait de lui parler. Sans émotion et d'une voix calme, il lui répondit:

- Qui je suis ne vous regarde en rien. Je suis ici pour travailler et je pense bien que la duchesse me pardonnera pour cette conduite, bien que je ne sache pas qui s'est. Mais je pense que la sécurité du roi vaut bien mieux que vos potins à la noix avec la duchesse qui s'éprend de Chastignac.

Il repoussa sa chaise et il se leva pour faire quelques pas. Il était vrai qu'il avait mis son accoutrement de civil, donc personne ne pouvait savoir qu'il était un militaire. Par contre, son allure et sa démarche pouvait le trahir. Qu'importe, qu'elle aille se plaindre à qui elle voudrait, Winderfield n'avait rien faire de mal que de demander à une dame de bien vouloir se taire à la bibliothèque. Mais par contre, il prit son nom en note, peut-etre que cela pouvait lui servir plus tard.

Il alla à la fenetre pour la fermer car le temps était plus doux et un peu trop frisquet d'ailleurs. Il ajouta:

- Je crois que je n'ai pas de leçon de recevoir de deux jeunes femmes fraichement tirées de leurs berceaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ad
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:46

- ho la pauvre j'en suis fort désolée pour elle ! j'espère que tout ira pour le mieux pour elle !!
mais à vous entendre si elle s'est déjà fait un amoureux c'est que rien n'est désespérant !! et vous?! n'avez vous pas trouvez chaussures à vos pieds ?!!!!!

lui demanda t-elle tout en souriant ! elle attendit sa réponse quand un homme se mit entre elles,il avait l'air revêche ce qui leur dit la laissa sans voix , il avait l'air tellement en colère qu'elle pensa que les temps en Fontainebleau avaient changés, l'air n'était plus à la fête et aux rires !
mais dès qu'il eut fini son discours il repartit aussi sec qu'il était venu
Adélaïde en colère le suiva jusqu'à sa place ou il s'était rassit , elle vit la baronne lui prendre de l'avance , mais elle était énervée de cette intervention grotesque et ne tenait pas à s'excuser ! et lui dit d'un ton sec :


- et vous monsieur ou vous croyez vous ! je ne sais pas lequel de nous trois est le plus impolis mais ce n'est surement pas moi Monsieur ! et vous ne devez surement pas non plus connaitre le savoir vivre à ce que j'ai put remarquer et face à tant de grossierté, je suis désolée mon amie, mais je ne tient sûrement pas à faire votre connaissance. et si on vous insupporte tellement vous savez ou est la sortie ! sur ce aurevoir monsieur !

et elle s'éloigna vers les colonnes de livres toujours aussi furibonde, en espérant que son amie ne s'attarde pas trop en sa cmpagnie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:53

-Messire je vois à votre ton ,votre démarche et votre attitude en tout que vous n'etes pas un courtisans ,vous n'etes surement pas un bourgeois car trop austère et surement pas un noble ni une personne du bas peuple puisque vous voilà ici ,je présume à votre façon de parler aux dames que vous n'ete spas non plus mousquetaire mais soldat du roy.Peut etre croyez vous que j'irai me plaindre de vous mais j'ai autre chose à faire et j'admets que nous avons parler fort,sur ce je vous salue et vous souhaite bonne lecture militaire reveche!!

Sur ce elle fit un signe de tete au soldat et dit à Marie adelaide qu'elle allait rentrer en ses appartements ou elle pourrait la rejoindre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Winderfield
Poete
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 20:58

Quand les deux femmes étaient sur le chemin de quitter, Winderfield se dit dans sa tête:

- Voila la belle marque de reconnaissance que nous avons pour protéger ces gens.... Merci beaucoup

Il referma son livre et un nuage de poussières s'éleva dans l'air. Il recula son livre et il en prit le second sur la table. Il y avait la les plans de la ville, les principaux commerces et même les demeures des gens les plus riches et nobles de Paris.

Jean contourna la table et il alla s'assoir sur sa chaise en position bien droite. Il commença à lire mais il était déconcentré par l'attitude des deux femmes:

- Non mais.... comment est-ce possible? Nous les sauvons jour après jour des envahisseurs envers la France et voila tout ce que nous avons en retour? Après on ose dire que se sont les militaires qui ne savent pas vivre... J'aimerais bien les voir les nobles au front, voir ce qu'ils feraient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete
avatar

Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 21:04

(HRP: Eh bien... disons que Messire le militaire est un peu brusque, mais à la base j'approuve ce qu'il dit, désolée les filles. La duchesse n'est pas amoureuse de Chastignac, Louise, elle est s'est entichée de lui, et elle y pense... et puis, le comte de Chastignac n'est pas son petit ami non plus... enfin... pas encore. Je te suggérerais de lire le contexte, comtesse, parce que l'histoire est véritablement démarrée à nouveau. Il va y avoir la Fête à Vaux quand Vaux va être terminé, et puis l'audience des ambassadeurs de Hollande, la traîtrise de l'Espagne... Enfin, vaudrait mieux que vous lisiez vraiment, les filles, parce que c'est très important! Wink pour le reste, continuez à mettre de la vie, c'est agréable de vous lire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   Mer Juin 14 2006, 21:07

Bon j'ai compris!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assis sur un bureau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Assis sur un bureau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
» [RP] Bureau de Maël O'brian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: