1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les appartements de la Duchesse d'Agenois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Jeu Juin 15 2006, 19:58

L'entrevue avec Sa Majesté s'était déroulée mieux que la jeune fille ne l'aurait cru. Lorsque celle-ci fut terminée, on conduisit la jeune duchesse dans ce qui serait ses appartements au château. Cassandre avait emporté avec elle fort peu de choses, mais les pièces étaient déjà fort bien meublées. L'imposante harpe dorée de la jeune fille prit sa place près d'une grande fenêtre donnant sur les jardins, ce dont la jeune fille fut très heureuse.

Elle entra donc après cette entrevue, fourbue psychologiquement après cette journée très chargée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Sam Juin 17 2006, 20:24

Cassandre s'était laissée choir sur le grand lit à baldaquin, complètement épuisée. Elle s'était endormie sur-le-champ, et ce pour une bonne heure. Lorsqu'elle s'éveilla, elle se sentit revigorée, et accueillit avec beaucoup de joie le soleil qui brillait à nouveau à la fenêtre.

Cassandre appela, et sa suivante vint la trouver. La jeune fille revêtit une nouvelle toilette, s'étant négligemment endormie dans l'autre. Alors que la servante lui coiffait les cheveux, elle remarqua un petit carré de papier blanc qui dépassait légèrement de sous son coffre à bijoux. Elle pâlit soudain, et prit la missive, légèrement tremblante. Quelqu'un s'était introduit chez elle tandis qu'elle dormait!

La missive était cachetée, mais le sceau était étrange... On eut dit la marque d'un diamant. Lentement, Cassandre brisa le cachet et parcourut la lettre. Elle poussa un soupir de soulagement. L'ambassadeur d'Espagne avait des ressources non-négligeables, ainsi que le témoignait la façon qu'elle recevait cette lettre.

Elle la replia soigneusement et l'enferma à clef dans son coffre à bijoux, coffre dont elle gardait la clef en permanence accrochée à une chaîne d'or autour de son cou.

Lorsque la servante eu terminé avec ses cheveux, elle la congédia aimablement, souriant, et s'installa dans un fauteuil avec un livre pour se reposer et attendre l'arrivée de la baronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Dim Juin 18 2006, 11:15

Silvio était venu prévenir la Baronne que la Duchesse était arrivée dans ses appartements et était apparemment fort fatiguée mais satisfaite.La Baronne se dépecha d'arranger sa coiffure , dit à Silvio qu'il avait quartier libre ,et lui donna une piécette.Elle sortit ,pénétra dans le couloir et trouva enfin les appartements attitrés de la Duchesse .Elle frappa donc doucement à la porte en espérant que la Duchesse n'était pas encore en compagnie de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Dim Juin 18 2006, 18:24

Quelques légers coups se firent entendre à la porte. Cassandre, assise à son bureau, était occupée à écrire quelques notes dans un carnet relié de velours. Sans lever les yeux de sa tâche, elle dit d'une voix douce:

- Entrez.

La jeune baronne fit son entrée et s'approcha.

- Bonjour, baronne. Je vous en prie, asseyez-vous, dit-elle en désignant distraitement de la main un fauteuil. Je ne serai pas très longue.

La jeune fille, complètement absorbée par l'écriture, comptait sur ses doigts en murmurant, et écrivait une phrase, ou plutôt un vers. Elle posa sa plume, et, prenant son carnet, elle se leva et alla s'installer devant sa harpe. Elle attira son lutrin plus près, y posa son carnet, et se mit à jouer sa composition, concentrée, afin de trouver le ton juste. Son visage s'éclaira d'un sourire. Satisfaite, elle referma le carnet et le déposa dans le tiroir du bureau, avant de retourner s'asseoir auprès de la baronne.

- Navrée de cette attente, chère amie.

(HRP: Me demande pas tout de suite des détails de l'audience, amie ^^ je n'ai aucune idée comment ça va se passer lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Dim Juin 18 2006, 19:11

La Baronne s'approcha discrètement du siège qu'on lui désignait et au signe de la Duchesse s'asseya.Elle vit alors la Duchesse se diriger vers une magnifique harpe .Les doigts de la Duchesse glissaient sur les cordes ou plutot courraient!La mélodie qui parvenait à ses oreilles la ravissaient et elle trouvait cela charmant.


-Madame ,en vérité je n'ai pas souffert de cette attente tant votre

mélodie était splendide et votre jeu de doigts admirable!!!!!!

Depuis quand jouez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Dim Juin 18 2006, 20:03

- Madame ,en vérité je n'ai pas souffert de cette attente tant votre mélodie était splendide et votre jeu de doigts admirable!!!!!! Depuis quand jouez vous?

Les joues rosies, souriante, Cassandre se versa un peu d'eau d'une carafe de cristal qui était posée sur la petite table située entre leurs deux fauteuils. Elle fit un geste comme pour inviter la baronne à se servir si elle avait soif, puis elle prit une gorgée, élevant les yeux au plafond, tentant de se rappeler ses souvenirs.

- Ah! Cela doit certes remonter à... mes quatres ans... En vérité, je ne suis pas trop sûre. J'ai toujours fort aimé la musique, et feue ma douce mère était une violoniste de talent. Elle m'a transmis cet amour et je dois dire que beaucoup de mes souvenirs les plus doux d'elle sont reliés à la musique...

Elle se tut quelques secondes, attendrie par les souvenirs qui remontaient à la surface, puis elle sourit à la baronne.

- Mais vous-même, Baronne, jouez-vous d'un quelconque instrument?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Juin 19 2006, 15:40

Louise fit un geste signifiant qu'elle remerciait la Duchesse mais qu'elle n'avait point soif.Elle regarda ou plutôt détailla la chambre .Un beau lit à baldaquin aux somptueuses broderies d'or,quelques portraits de la famille royale ,de beaux rideaux rouge de velours .Sa chambre n'était certes pas aussi splendide mais cela était dans la règle des choses elle n'était ,elle,que baronne.Soudain elle revint sur terre et prit conscience que la Duchesse lui posait une question.

-J'ai pratiqué le clavecin pendant sept années ,puis je me suis essayé à la flûte mais cela me gonflait les joues ,trop disgracieux.Sinon j'ai pratiqué le chant ,cela me plaisait beaucoup mais j'ai du arreté ma voix était fatiguée!!
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Juin 19 2006, 16:49

La duchesse sourit en écoutant la baronne décrire ses expériences musicales.

- Le clavecin est un fort bel instrument. Y jouez-vous encore quelques fois? Si c'était le cas, baronne, j'aurais quelques feuilles de musique qui je crois vous plairaient beaucoup. Nous pourrions les pratiquer ensemble. L'une d'elles, ma composition favorite, est la mélodie d'une danse, le ballet des saisons. Je me fais fort de proposer à la Cour ce ballet lors de la fête qui doit avoir lieu à Vaux-le-Vicomte.

Elle prit une autre gorgée d'eau. On entendit un coup léger à la porte et Ophéliane, la suivante de la duchesse, fit son entrée et murmura un mot discret à l'oreille de Cassandre, qui hocha la tête et se leva.

- Baronne, j'ai confié ce matin à ma suivante la responsabilité de lui trouver une autre demoiselle pour l'aider dans ses fonctions auprès de moi, et elle m'annonce à l'instant que la demoiselle est trouvée. Je dois la rencontrer afin de savoir si elle convient pour assumer les tâches que je lui demanderais. Souhaitez-vous m'accompagner?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Juin 19 2006, 18:10

La baronne répondit après avoir réfléchi quelques secondes à un de ces problèmes qui la tourmentaient.

-Je joue encore de ce fort gracieux et mélodieux instruments mais peu ,le temps me manque et je n'ai point d'instrument ici !!De plus je ne l'ai pas pratiqué depuis plusieurs années.Mais je m'exercerai là ou je pourrai et serai ravi d'accepter votre fort bonne proposition!!!Nous pourrions faire un duo si vous en trouvez un!!!!.

Elle écouta ensuite ce que disait la Duchesse et répondit fort aimablement

-Si je puis vous aider dans vos choix je le ferai évidemment!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Juin 19 2006, 18:47

La duchesse sourit encore, et se dirigeant un peu plus loin dans sa chambre, découvrit aux regards de la baronne un magnifique clavecin doré, dont les touches étaient faites du plus bel ivoire qui se puisse voir.

- Regardez ce joli instrument, baronne. Lorque nous reviendrons, si vous le souhaitez, nous pourrons essayer de travailler quelques partitions ensemble. Qu'en dites-vous?

Sur ce, la duchesse couvrit de nouveau l'instrument, puis alla prendre le bras de la baronne.

- Nous devons nous rendre à Paris pour rencontrer cette jeune demoiselle. Je suis bien heureuse que vous acceptiez de m'y accompagner!

Elles sortirent de la chambre et se dirigèrent vers la cour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Mer Juin 28 2006, 19:23

********


Le trajet depuis Paris s'était passé sans encombre, et la baronne avait quitté la duchesse pour se rendre au jeu du roy. La jeune duchesse devait sans doute s'y rendre, elle aussi, mais pour le moment elle avait besoin d'un moment en privé...

Elle s'installa à la harpe et se mit à jouer tout doucement... Elle laissait ses doigts la guider à travers la mélodie, les yeux presque clos, un léger sourire sur ses lèvres...

À quoi songeait la jeune fille en jouant ainsi? Elle songeait à sa journée, aux rencontres faites, à l'entrevue, mais surtout... elle songeait à un jeune homme...

Il lui avait donné un rendez-vous pour le surlendemain à l'auberge de la Corne d'abondance, à Paris. Le regard de la jeune fille, en quittant la place du marché dans son carosse, était tombé sur l'enseigne de cet établissement, et elle avait pu du moins voir qu'il avait une allure respectable. À vingt heures... La jeune fille serait-elle libre de ses mouvements à la cour? Elle l'espérait bien.

Elle eut une pensée pour son domaine chéri, qu'elle n'avait quitté qu'environ une semaine auparavant, pour entreprendre ce long voyage à travers la France jusqu'à Fontainebleau. L'Agenois... Terre de soleil et de douceur, mais aussi terre de richesse et convoitée... Elle poussa un soupir et porta la main à son front. Et une larme unique coula sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Aoû 14 2006, 12:26

La Marquise était génée, affreusement génée par mot ramassé au salon de jeu... elle le repris "Condé? Pourquoi le prince de Condé? Je croyais que Adrien de Chastignac occupait une place plus importante dans votre lit? N'est-il pas vrai douce Duchesse D'Agenois?"...
Comment cette gentille duchesse si émotive ne serait pas -seulement pensa Athénaïs- la maîtresse du Condé ... et bien, elle ... a de la chance failli penser Athénaïs ...
Qu'en faire .... que faire de ce bout de papier ?
Et bien, ma belle, le lui rendre ... je ne vois pas en quoi il me serait utile.

Décidée, elle parti seule vers ces ailes que l'on disait "des dames sans affectation"... quel statut et quel ennui pensa-t-elle !

Arrivée devant la chambre de la duchesse, elle frappa, avec discrétion, elle n'avait pas envie qu'une jeune désoeuvrée ne puisse remarquer la première dame de Madame dans ces quartiers ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Mar Aoû 15 2006, 21:02

[dépoussiérons ce vieux St Aignan big grin ]

François, d'un naturel lunatique, se trouvait en pleine dépression en ce moment. Aussi ne sortait-il que rarement de ses appartements. D'aucun courtisan aurait pu affirmer l'avoir vu plus de deux minutes ces derniers jours, comme s'il voulait... comme s'il voulait... se faire oublier.
Quoi ? Noooooooon.... impensable. Le favori du Roy ? Chercher à se faire petit ? Et à cause de quoi ? De ces rumeurs qui circuleraient à son sujet à propos de ses sois-disantes tendances inverties ? Non, voyons, il est bien au dessus des bruits, notre maître des ragots...

Et alors qu'il prenait son bain de soleil matinal, sûr de n'être vu de personne, il crut apercevoir une boule d'étoffe qui lui serra le coeur. Ne serait-ce pas la belle Athénaïs ?

Sans bien s'en rendre compte, il la suivit quelques pas en retrait.
Notre François n'avait point hérité que d'un teint blafard extreme par son enfermement permanent, mais également un côté un peu schooté et plus rêveur qu'a l'accoutumé.

Ses pas et les battements de son coeur encore amoureux le menèrent jusque devant la chambre d'une demoiselle. Athénaïs s'arrêta, lui aussi. Elle ne l'avait point remarqué, caché dans l'ombre à quelques metres comme il l'était.

Il se décida à avancer, alors que la Montespan regardait d'un air songeur un bout de papier plié entre ses doigts aussi fins que blancs.

Il toussota pour se faire remarquer, puis s'inclina en une révérence aussi gracieuse que possible. L'étiquette, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.


-Madame, les flocons semblent bien gris comparés à votre teint, ce matin!
Comme je suis heureux de vous revoir enfin!

Il s'approcha un peu, et continua sur le ton de la confidence :

-Cela fait bien longtemps que nous avons pu nous entretenir, n'est-ce pas ?

Il espérait qu'elle se souvienne de leurs entrevues et de leur confiance qu'ils s'étaient donné mutuellement.
Absorbé par le visage de la belle, il ne jeta qu'un rapide coup d'oeil au papier, se demandant s'il aurait un rapport quelconque avec leur affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Mer Aoû 16 2006, 11:54

Saint-Aignan a écrit:
[dépoussiérons ce vieux St Aignan big grin ]

[Il toussota pour se faire remarquer, puis s'inclina en une révérence aussi gracieuse que possible. L'étiquette, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.[/i]

-Madame, les flocons semblent bien gris comparés à votre teint, ce matin!
Comme je suis heureux de vous revoir enfin!

Il s'approcha un peu, et continua sur le ton de la confidence :

-Cela fait bien longtemps que nous avons pu nous entretenir, n'est-ce pas ?

Il espérait qu'elle se souvienne de leurs entrevues et de leur confiance qu'ils s'étaient donné mutuellement.
Absorbé par le visage de la belle, il ne jeta qu'un rapide coup d'oeil au papier, se demandant s'il aurait un rapport quelconque avec leur affaire.

[il en a besoin !]]

Elle eut du mal à ne pas sursauter au toussotement qu'elle n'attendait pas ... vraiment, Monsieur de Saint Aignan savait être discret ... quand il s'intéressait à vous !
Elle recomposa mecaniquement son visage de "courtisane" ... presque malgré elle... quasi désolée de ce reflexe que d'aucuns auraient pu juger salvateur.


- Cher François, il me semble que dans mes lointains souvenirs nous avions optés pour cette formulation moins protocolaire !
Je suis surprise de vous trouver en ces lieux ... de si bon matin... auriez-vous quelque aventure avec une Dame sans affectations ? ...

Elle le regarda, espiègle et un brin moqueuse....

- Ah non, suis-je bète, d'aucuns prétendent que vous trouvez maintenant plaisir dans des bras plus développés ... mais les mauvaises langues s'agitent tellement qu'il est délicat pour une Dame peu au courant des coteries de déméler le vrai du faux ! ... mais je perds le fil de notre entretien... cerveau de femme vagabonde disent certains soit disant poêtes !
Vous souhaitiez me voir, il vous suffisait de le demander, il ne me semble pas vous avoir jamais refusé entretien !

Mecaniquement, encore et toujours, elle refusait le ton de la confidence, se livrant à un doux badinage sur un ton enjoué quasi chantant ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Sam Aoû 19 2006, 10:50

François, l'opposé même du sadisme, se pinça les lèvres alors que le sursaut de la Montespan lui indiquait qu'il avait été source de frayeur.
Aurait-elle quelque chose à cacher ? Cette réfléxion ne lui vint bien plus tard, une fois qu'il se fut maudit trois fois d'avoir fait bondir le divin coeur de la divine Athénaïs.
Quoique, dit comme ça, il n'y avait rien à se reprocher...

Ah, pauvre François, qui à son âge ne pouvait esperer faire tressaillir les femmes qu'en leur faisant peur...

Heureusement pour lui, cette pensée ne lui vint pas à l'esprit. Et donc, celle de se jeter par la fenêtre non plus.

L'appelation du "cher François" le fit oublier tous ses soucis, d'un coup. Son visage reprit des couleurs. Si la marquise savait qu'il lui suffisait d'un mot pour mettre le comte à sa botte...!
Mais, le savait-elle... ?

Elle lui lança ensuite une pique, les yeux brillants de malice comme un enfant coquin. La raillerie se portait naturellement sur la plus grosse et plus ignomineuse rumeur que Saint-Aignan n'ait jamais eu à souffrir, lui qui prenait garde à chaque instant de n'en être point le sujet.
Mais, lancée par La Montespan, la moquerie perdait tout son caractere offensant.

Aussi, il fit un sourire, un peu forcé, pour montrer que ça lui passait en dessous des pieds.

Il rebondit sur l'esprit vagabond des femmes, un sourire bien plus naturel alors qu'il pensait retrouver de l'esprit, et surtout, pour demander à Athénaïs d'être indulgente, elle qui représentait _parfaitement_ la gente féminine.


-Il n'y a pas plus volage que les oiselles, qui portent en elle la graine de la calomnie. Bientôt une autre pie dévorera une autre graine, tandis qu'on ne pourra plus que digérer la mienne!

Il garda un temps de pause tout rétorique, se demandant s'il l'avait vexé ou non. Après tout, libre à elle de ne pas se comparer à un piaf. Elle était bien au dessus de ça.

-Je n'ai point osé vous demandé un entretien ces temps-ci, chère marquise, au vu des ragots qui courent sur ma personne... et surtout je préfère nettement que nos affinités ne s'ébruitent pas.

En effet, c'était plutot compromettant, de vouloir ainsi manipuler Sa Majesté.

-N'avez vous point eu des nouvelles encourageantes ?

Il baissa furtivement les yeux jusqu'au papier.

-J'ai de mon côté ouïe-dire que vous aviez fait grande impression auprès de Sa Majesté lors de son jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Lun Aoû 21 2006, 08:17

Saint-Aignan a écrit:

[i]Il garda un temps de pause tout rétorique, se demandant s'il l'avait vexé ou non. Après tout, libre à elle de ne pas se comparer à un piaf. Elle était bien au dessus de ça.


-Je n'ai point osé vous demandé un entretien ces temps-ci, chère marquise, au vu des ragots qui courent sur ma personne... et surtout je préfère nettement que nos affinités ne s'ébruitent pas.

En effet, c'était plutot compromettant, de vouloir ainsi manipuler Sa Majesté.

-N'avez vous point eu des nouvelles encourageantes ?

Il baissa furtivement les yeux jusqu'au papier.

-J'ai de mon côté ouïe-dire que vous aviez fait grande impression auprès de Sa Majesté lors de son jeu.

A peine, avait-elle lancée sa "pique", que déjà ce qu'elle lisait dans le regard de François la lui faisait regretter...qu'il était facile quand on est jeune, belle et gracile de se moquer d'un vieux gentihomme, aimant, amoureux ... enfin d'un homme qui vous regarde les yeux pleins de désir.
Un homme l'avait-elle regardée autrement ... oui, soit, Monsieur ... oui, mais bon on a dit un homme ! Bon, se dit-elle toute à ses pensées, facile celle-ci !
Uhm... ce bon François lui en voudait-il de sa "pique" , la comparer à un volatile, soit, mais une pie... son sourire s'estompa ... mais, bon, venant de Monsieur de Saint Aignan peu pouvait la blesser ... elle pris cette attaque comme une petite réplique, avec désinvolture, comme cela s'imposait.
Qui plus est, François revennait sur un sujet qui la pasionnait un peu plus... un peu, comme l'euphémisme peut être doux ! Louis, son Soleil... si seulement ... Elle regarda Frnçois de Sain Aignan avec des yeux un peu mouillés, sa bouche délicate légèrement entre-ouverte sur de dents parfaite de courtisane....


- Vous êtes bien renseigné, vous aussi, mon bon ami... le gentil volatile a eut effectivement l'honneur d'avoir droit d'être remarquée... le Roy a daigné m'adresser la parole et ... parole de femme... a semblé ... comment dire ? ... un moment intéressé par mon humble personne.
Vous savez combien cela a pu me toucher ... et s'il n'y avait pas eut cette interruption due au malaise de Mademoiselle d'Agenois ... il eut été possible que cela aille plus loin... assez loin pour créer ...



l'évocation du nom de la jeune duchesse la ramena à la raison de sa présence ici ... et ses yeux allèrent effleurer le bout de paier qu'elle tenait à la main ... elle réalisa alors que Saint Aignan aussi regardait ce morceau de papier qu'elle tenait dans son gant de soie ivoire ...

- François, elle aimait le trouble qu'elle créait à chaque fois qu'elle disait "François" et adorait en joueur ... que savez-vous de cette jeune Duchesse ? Il semble que le Roy la voit comme la nouvelle maîtresse de ce vieux barbon de Condé ... là, elle exagérait, vieux barbon, dit comme cela, brutalement à François... Mais il semble qu'elle cède à d'autres inclinaisons ... et ... comme vous dire ?... j'en ai quasi la preuve, écrite par je ne sais quelle main... le trouble, l'évanouissement même, de Mademoiselle d'Agenois quand elle lut le mot que je tiens ici ne fait aucun doute ... François, en toute honnêteté, dois-je rendre à la Duchesse cette courte missive qui la compromet ?

elle avait confiance en lui, il était un courtisan chevronné, craint de tous, ayant la faveur royale... et savait, en tout cas pour le moment, qu'il était dévoué à sa cause, sa cause à elle, son unique cause...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Mer Aoû 23 2006, 18:43

Louise de Frenolec sortit alors de ses appartements ,elle prit soin de refermer la porte doucement derrière elle ,se retourna et eut un sursaut .Derrière elle ,elle vit un vieillard n'ayant que la peau sur les os et une jeune femme de toute beauté dans la fleur de l'age.Ce devait etre la Montespan que l'on disait si avide des faveurs du roy.Elle crut bon de la saluer puisqu'elle se dressait devant ses appartements.

-Madame ,je suis honorée de vous rencontrer je suis la baronne de frenolec ,que cherchez vous dans ce couloir?Je pourrais vous aider!
Revenir en haut Aller en bas
Saint-Aignan
Dramaturge


Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Mer Aoû 23 2006, 20:11

François était comblé. Ce picotement caractéristique des émotions intense (... (c) ) qui faisait étinceler ses yeux avait beau n'être pas de son fait, le comte ne pouvait qu'être aux anges devant tant de beauté.
Et puis, il ne pouvait jalouser le Roy, son Roy.

Malheureusement, à peine le discours sublime d'une Montespan semblant touchée par la Grâce Divine, la porte devant laquelle ils étaient postés telles deux sentinelles s'ouvrit à la volée.

François sursauta et osa un :


-Encore vous!

De frustration. On se souvient que la baronne de Frenolec avait fait irruption dans son appartement lors de sa derniere entrevue avec Racine. Elle avait le don de déranger au plus mauvais moment, elle.

Le comte savait qu'il ne pouvait la faire partir, nous étions dans un couloir, devant ses appartements à elle, de surcroit.
Aussi, il était plus que tant de se séparer, on ne pouvait se permettre des bruits.

Il prit la main d'Athénaïs _il osa! Enfin, elle l'appelait bien "cher François"..._ et lui fit un baise-main des plus courtois tout en attrapant discretement le papier qui donnait tant de fils à retordre à cette douce marquise.


-Madame, j'ai été honoré de vous croiser par ce parfait hasard que l'on pourrait nommer providence. Mais ne désirant pas plus vous déranger, je m'en vais de ce pas.

Il ne savait comme faire passer son message... Qu'il ne prenait ce mot que pour l'étudier, et pour en faire un atout supplémentaire, car tout est bon à prendre si l'on peut s'en servir comme moyen de pression. Dans sa main, ce serait trop compromettant. Il préférait mille fois se faire pincer lui que de penser la belle Françoise en difficulté (elle le sera d'autant plus quelques années plus tard, mais sûrement qu'à ce moment là le vieux devait avoir claqué).

-Quant à cette petite graine que vous trouvâtes tantôt sans vraiment savoir de quelle plante il s'agissait... je vous conseillerai de me la laisser plutôt que de l'offrir en pâture aux oiseaux. Je la metterais en terre, bien cachée et en sécurité dans son pot. Peut-être qu'une plante ravissante germera au final, qui sait...
Je vous en ferais part.

Et Saint-Aignan se releva, le mot à présent dans son propre gant. Il sourit discretement à Athénaïs, de maniere à ce que même vu on ne puisse les soupçonner de connivence, puis fit une rapide révérence à Frenolec avant de tourner les talons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Jeu Aoû 24 2006, 07:22

Saint-Aignan a écrit:
-Quant à cette petite graine que vous trouvâtes tantôt sans vraiment savoir de quelle plante il s'agissait... je vous conseillerai de me la laisser plutôt que de l'offrir en pâture aux oiseaux. Je la metterais en terre, bien cachée et en sécurité dans son pot. Peut-être qu'une plante ravissante germera au final, qui sait...
Je vous en ferais part.

[i]Et Saint-Aignan se releva, le mot à présent dans son propre gant. Il sourit discretement à Athénaïs, de maniere à ce que même vu on ne puisse les soupçonner de connivence, puis fit une rapide révérence à Frenolec avant de tourner les talons.

Athénaïs fut surprise de voir une jeune femme sortir de la chambre de la Duchesse... surtout à ce moment, à ce moment crucial où elle demandait à "François" un conseil qu'elle jugeait d'importance... Elle ne connaissait pas la Damoiselle, charmante, parfaite jeune noble de cour comme on en voyait tant ...
Elle la salua, un brin distante, d'une gentille et convenable révérence ... et se tendit sa main à François... elle ne voulu résister à la prise de ce dernier du fameux mot... elle n'eut qu'un très très bref moment d'hésitation mais la déclaration de ce dernier la rassura, elle savait que Monsieur de Saint Aignan était, avec Madame, un des courtisans les plus roués de Fontainebleau.... et savait aussi qu'elle n'avait pas à le craindre, en tout cas pour le moment, il lui était un allié cher et chéri... Elle le laissa baiser sa main, laissant plus qu'il ne l'eut fallu sa main dans celle de François comme pour sceller un pacte, comme pour lui exprimer sa reconnaissance...


- J'ai affaire à un jardinier spécialiste de ce genre de rareté, François, et sais que vous ne me décevrai pas ... je le sais... et compte sur vous, mon ami... mon cher ami...

Elle accompgna cette brève déclaration d'un regard de braise, sachant fort bien qu'elle plaçait François sur des charbons ardents, mais elle ne pouvait s'empêcher d'affirmer son pouvoir de séduction, surtout devant une jeune femme, une femme plus jeune, et ceci même en terrain conquis... elle n'en attendait qu'une confirmation, mais ne vivait que pour ce genre de confirmation. Enfin, elle se tourna vers la jeune femme....
- Nous n'avons pas été présentées Mademoiselle, je suis Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Marquise de Montespan, et je souhaitais, étant présente au jeu du Roy, et témoin, malgré moi du malaise de Mademoiselle d'Agenois, savoir si cette dernière allait mieux... vosu sortez de sa chambre, pouvez-vous me rassurer ?
Estimez-vous que la jeune Duchesse est visible ?

du regard, elle étudiait le jeune femme, jolie, certes, jeune mais bon... -petit sourire- une amie de la Duchesse ? une Dame de Compagnie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Jeu Aoû 24 2006, 15:35

Louise fit une révérence fort gracieuse devant la montespan la sachant en faveur auprès de sa majesté,elle sentait qu'elle avait dérangé ce vieillard qu'elle avait apparemment rencontré un jour car il lui semblait qu'elle le connaissait ,elle vit la marquise poser son regard la fois doux et inquisiteur sur elle .

-Oh ,oui ,c'est vrai ,mon appartement est si près de ceux de madame la duchesse que je croyais que c'était moi que vous attendiez ,je trouvais cela fort surprenant .Effectivement je suis allée la voir il y a peu ,elle semble remise quoiqu'un peu faible , je suis sa dame de compagnie ,je vous LE dis car votre regard est révélateur ,vous vous demandez pourquoi je me suis précipité quand elle est tombée, et bien maintenant vous le savez ,je suis fort heureuse de faire votre connaissance ,une si grande dame!

LOUISE ouvrit la porte des appartements de la duchesse .

- mais je vous en prie entrez puisque vous souhaitez la voir .Je croiss avoir ce qui a provoqué son malaise ,voyez vous je suis fort observatrice et j'ai remarqué qu'un individu malpoli que j'avais rencontré à la bibliothèque avait fait parvenir un message à a duchesse et si mon esprit de déduction ne me trompe pas je pense que c'est ce que vous tenez dans vos mains!!
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Jeu Aoû 24 2006, 16:26

Louise de frenolec a écrit:
[i]- mais je vous en prie entrez puisque vous souhaitez la voir .Je croiss avoir ce qui a provoqué son malaise ,voyez vous je suis fort observatrice et j'ai remarqué qu'un individu malpoli que j'avais rencontré à la bibliothèque avait fait parvenir un message à a duchesse et si mon esprit de déduction ne me trompe pas je pense que c'est ce que vous tenez dans vos mains!!

Athénaïs suivi la jolie Louise dans la chambre de la Duchesse, observant la jeune femme, "impressionnée" par une Dame en faveur... enfin, ça c'est ce que l'on dit ... je ne sais même pas qui est "on", en fait ...
elle aperçu la Duchesse mais se tourna vers Louise:


- Mademoiselle dit-elle ouvrant ses mains délicatement gantées je n'ai rien dans les mains, il me semble effectivement avoir cru voir que Mademoiselle la Duchesse avait reçu un petit mot après la remarque de Son Altesse Royale sur le Prince de Condé... et il m'a bien semble que ce mot, plus que le fait que le Roy soupçonne une aventure entre ce vieux barbon de Condé et la Duchesse, ait été responsable du malaise de votre Dame... mais j'ignore où il a pu passer... Vous ne le posèdez pas ? Savez-vous ce qu'il contenait ?

la "petite" Louise aurait eut du mal a dicerner un minuscule poil de gène dans le regard de la marquise... elle était une courtisane chevronnée, habituée à mentir effrontement sans qu'il y paraisse le moins du monde ... et puis elle n'avait plus le mot, non ?

- Vous m'êtes sympathique, Mademoiselle, et j'avoue que j'aimerais aider votre maîtresse, dont la seule effronterie semble de s'être affiché en compagnie de Condé alors que le Roy... là, son regard se voile, brièvement, reprends toi ...... le Roy est si seul ... dit-on !
Avez-vous besoin de sels ou de quelques médecines, Madame, dont je suis la première dame, en a tant... Nous devrions, si vous le souhaitez, trouver quelque remontant pour la Duchesse ... la pauvre petite semble en avoir grand besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Jeu Aoû 24 2006, 16:33

Louise se méfiait comme de la peste des courtisanes si habituées aux vices de la cour elle ne faisait pas confiance à la Montespan,elle était sur d'avoir vu un miniscule papier dans ses mains mais elle n'en fit aps remarque.

-Je vous crois.Je tiens à démentir le fait que mademoiselle la duchesse soit avec le vieillard qu'est condé .Condé n'est que son protecteur c'est pour cela qu'elle s'affiche avec lui ,les mauvaises langues trainent partout dans cette cour!Mais j'accepte votre aimable proposition quelques sels seraient les bienvenue!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Ven Aoû 25 2006, 07:11

Athénaïs voyait la baronne méfiante, on l'eut été pour moins, il semblait qu'elle n'avait pas vu François prendre le petit message... il faudrait revoir François... Mais, bon, la Baronne semblait fidèle à sa maîtresse, et l'amitié d'une Duchesse, fut-elle uniquement de l'Agenois, protégée par le Grand Condé, fut-il plus si grand pouvait être utile...

- Chère Baronne, si vous pouvez laisser là Madame votre Maîtresse, accompagnez moi chez Madame, la mienne, cela me permettra de vous introduire auprès d'elle... elle aime à faire connaissance des nouvelles têtes bien faites de la cour !
Nous trouverons ce qu'il faut pour Mademoiselle la Duchesse, j'en suis certaine ... acceptez mon aide, elle n'est pas désintéressée, certes, faire connaissance de Mademoiselle la Duchesse m'intéresse... Mais, j'ai l'outrecuidance de croire que je peux peut-être moi aussi aider Mademoiselle la Duchesse... Des amitiés sont nées de moins que cela, non ?

Elle n'est que sourire et gentillesse, elle iradie de charme, comme à son habitude, peut-on vivre sans charmer ? ... Euh, non !

_________________


Dernière édition par le Mar Aoû 29 2006, 07:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbert
Invité



MessageSujet: un rat mort au château   Ven Aoû 25 2006, 07:24

Colbert dans sa promenade passa devant les appartements.... et une vil odeur de rat mort flottait dans les airs. Colbert ne pouvait evidemment se douter que cette odeur nauséabonde venait des appartements de la duchesse d'Agenois. Il repassa à nouveau devant l'appartement et encore une fois cette odeur puantesque lui faisait tourner l'oeil. Il s'approcha d'un peu pres de la porte .... et il découvri l'odeur criminel qui réveillerai un mort. Cetait un rat mort coincé entre la porte et le pot de fleur en forme de bigorniaux .... colbert appela un servant et lui dit de faire nettoyer au plus vite, personne n'ayant envis d'attraper la peste ou le cholera. Aussi dit aussitot fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Ven Aoû 25 2006, 14:33

Louise écouta le discours que lui tint la marquise.Cette femme étaitprete à tout pour parvenir à ses fins ,à n'en pas douter mieux valait la compter dans ses amis que dans ses ennemis.
-Je vous accompagne avec joie ,mais je ne suis qu'une petite baronne de province je n'ai que 16 ans et je ne sais si je serais à la hauteur de cet honneur que vous me faites à savoir une rencontre avec Madame.Mais bon , je vais prendre le risque.

Elle vit à cet instant précis passer Colbert,c'était une vieille connaissance ,enfin ,si l'on peut dire.Elle se retourna vers la marquise.

-Marquise ,veuillez m'excusez un instant .

Elle se tourna dans la direction de Colbert et lui dit

-Monsieur Colbert ,c'est une joie pour moi de vous retrouver ,ou étiez vous donc passé ,vous qui etes un si fervent serviteur de sa majesté?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les appartements de la Duchesse d'Agenois   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Les appartements de la Duchesse d'Agenois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment transformer une Duchesse en Abbesse
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Inès de Soltariel [Duchesse de Soltariel]
» Un kit pour la duchesse de Noailles-Norfolk
» ~ Duchesse de Limbourg, {Petra} ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: