1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mr Cabellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Mr Cabellion   Jeu Juin 23 2005, 20:33

Le Roy restait pensif, attendant que Mr Cabellion lui soit introduit. Saint-Aignan l'avait prévenu de l'importance que pourrait avoir cette visite, et apres un premier mouvement d'impatience, le Roy avait céder.

Toute l'effusion et l'impatience de la fête a venir avait été otée par la demande de d'Artagnan. Oh, non, rien a voir avec les coleres du peuple. Ce n'était pas ce qu'il avait dit qui le mettait dans cet état, c'était plutot ce qu'il avait gardé pour lui.

Le Roy le connaissait bien, ce gascon. Il avait un franc parlé mais savait aussi tenir sa langue et ronger son frein dans certaines occasions. Dans les occasions où il doutait. Doutait-il de son Roy ? Louis en était venu jusqu'a douter de lui-même a présent. Tout ça a cause du silence du mousquetaire.
Ou peut-être se faisait-il des illusions, d'Artagnan n'avait rien pensé.... c'était jusqte que Louis avait quelque chose sur la conscience et qu'il présageait son malheur, tout devenait mirage, comme pour expier sa faute.

Sa faute... le proces de Fouquet avait commencé il y a de cela deux ans. Il continuerait, longtemps encore, c'était a prévoir. Cet écureuil qui voulait grimper sur son ciel avait des amis même parmis les juges. Il faudrait un certains temps pour les persuader de la peine capitale.

Depuis le début du proces, Fouquet se tenait tranquille. Il n'empeche qu'il possédait encore la fonction de surintendant et de l'argent. Peu, mais c'était déjà trop. Voilà ce que le fiel de Colbert soufflait a l'esprit de sa Majesté. Il soufflait si bien, que Louis avait a présent le sentiment que ces idées venait de lui. Il se mordait les levres. Du remord ? Oui, sans doute. Fouquet était un homme généreux, mais il n'avait pas su rester discret niveau richesse. Mais ce remord, apres la prochaine visite de son intendant, serait bientot envolé.

Le Soleil du Chateau se prit a laisser vagabonder ses pupilles autour du cabinet. Les doux rayons matinaux filtrés par des rideaux de soie révélait les quelques grains de poussiere qui flottaient, comme porté par quelque invisible souffle, invisible, imperceptible... peut-être l'ame de certain fantome... qui sait ?

Le Roy tourna la tête. Il avait entendu grincer derriere la porte de son cabinet. Allons, était-ce ce Cabellion ? Vite, qu'on en finisse, les pensées du Roy commençaient a lui noircir l'esprit.

_________________


Dernière édition par le Lun Juin 27 2005, 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Jeu Juin 23 2005, 21:34

( L'antichambre)

Cabellion hésitant, ouvrit la porte. Il avanca dans la piece et là il le vit orné de lumiere. Apres cette entretient il ne pourrait décrire tellement sa majestée attirait l'attention. Il s'avanca vers lui et s'inclina par trois fois son chapeau à la main.
-Majesté je remercie sa lumineuse de m'avoir accorder cette convocation. J'ai appris que sa Majesté devait bientot aller au bal, aussi je serais bref. Tout d'abord je vous apporte des macarons que j'ai fait amené spécialement de Saint Jean de Luz.
Il posa la petite boite rempli des délicieux gateaux que, c'était bien connu, le Roy adorait.
- Je ne sais pas si sa Majesté me connait car je viens tres peu à la cour, mais je suis le plus grand armateur de France, armant les navires de sa majestée et possédant le plus grand marché francais. Je suis venu reprit il en déroulant une grande carte, pour vous parlé du marché commercial de notre pays.
A chaque lieu prononcé par Cabellion, celui ci montrait les emplacements sur la carte.
-Si sa Majestée peut le constater, nous avons 2 ports dans le nord, Dunkerque et Le Havre qui nous ammene des produits de Scandinavie comme le bois, la fourrure, le miel et la cire. Des produits de Hollande comme les draps et des métaux. Et des produits d'Angleterre comme la laine. Dans le Nord tout se passe bien et il n'y a aucun probleme. Au contraire le commerce y est florissant. A l'Ouest, nous avons deux ports également La Rochelle et Bordeaux. Là non plus aucun probleme. Nous faisons un commerce avec les antilles et nous rapportons de la canne à sucre et du tabac en grandes quantités. Le commerce monte en fleche. Par contre au sud, comme sa Majesté peut le constater, nous n'avons qu'un seul port Toulon. Le commerce marche à bon train mais ce n'est pas suffisant. D'ici nous récoltons les épices, la soie, les teintures, les parfums le coton... Mais Toulon arme également les navires de sa majesté et n'arrive pas à s'occuper seul des deux affaires. Cela a entrainé une légere chute des affaires. C'est pour cela que je propose à sa Majestée la solution suivante. La seul facon pour que le commerce soit tres rentable, il faudrait qu'il y ait un deuxieme port sur la Méditerranée. Je conseillerais à sa majesté supreme Marseille. Cette ville est au prise des petits commercants. Certains grands s'y illustrent mais la permission de sa Majesté nous permettrait de les detroner et de controler totalement la mer du milieu. Qu'en pense sa Majesté?
Cabellion esperait que sa Majesté réponde par une affirmation car cela ferait augmenter les revenus du commerce. Déja que les recettes des caisses de l'Etat étaient inférieur par rapport aux dépense et si sa Majesté refusait cela aggraverait ce cas.


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Jeu Juin 23 2005, 22:00

Louis accepta avec un sourire les douceurs sucrées que lui offrait gracieusement Mr Cabellion. Decidemment, si cet homme n'avait pas souvent mis les pieds a la cour, il n'en était pas moins habile, et Louis sentit que l'entretient serait moins désagréable qu'il ne l'avait pensé tout d'abord.

Citation :
je suis le plus grand armateur de France, armant les navires de sa majestée et possédant le plus grand marché francais.

Cette phrase, dite rapidement, comme pour ne pas avoir l'air de vanter ses mérites, fit l"effet escompter. Louis la grava dans sa mémoire sans même sans rendre compte, et prit un soin tout particulier a dévisager l'homme.

Mr Cabellion continua son discours, et Louis l'écoutait avec une certaine attention. L'armateur savait lui plaire, discret, sans éloges pour lui même, il passait directement au sujet conscerné, en faisant un récit aussi agréable qu'il était conscis.

Vu la physionomie du prince, on ne pouvait douter que l'armateur avait réussi son entrée. Louis savait être tres désagréable et ingrat envers les personnes qui rataient un seul petit mot dans leur parole, mais quand quelqu'un lui plaisait, il le faisait sentir immédiatement.


Citation :
Qu'en pense sa Majesté?

Louis réfléchit un instant, laissant un silence pesant s'installer. Il regardait d'un oeil malicieux le pauvre armateur bien décontenancé dans cette atmosphere dont il n'avait pas l'habitude. Enfin, il se dit que l'économie du royaume serait rattrapable si Mr cabellion faisait une erreur, grace au génie de Colbert. Il se dit aussi que di l'armateur réussissait, l'argent florisserait surement bien plus vite dans les caisses. Sa decision était prise.
Il se leva d'un coup, et s'approcha de Mr Cabellion. Il posa sa main sur l'épaule de l'armateur, l'invitant a prendre conge.


-Mr Cabellion, vous avez mon accord et ma confiance.

Soudain le Roy s'aretta dans son geste, et recula vers son bureau a nouveau. Il écrivit rapidement quelques lignes sur un parchemin, le roula et le cacheta. Il le tendit ensuite a son interlocuteur.

-Voici l'accord sur papier. Vous êtes protégé et justifié par cet acte écrit.

Un moment, apres avoir donner l'acte, le Roy resta pensif, parut hésiter. Des rides se formerent sur son front, et sa bouche semblait composer les mots : Fouquet... Colbert... Fouquet...

Enfin le Roy se décida, écrivit quelque mot sur un autre parchemin, a nouveau. Et, encore une fois, le tendit a Mr Cabellion.


-Si vous avez besoin d'argent, adressez vous a Mr Colbert. Le bon est vide, vous y inscrirez la somme que vous voulez.

Apres un moment, Louis ajouta.

-Je vous fait confiance Mr Cabellion, n'en abusez pas. Revenez me voir dans trois mois, ou avant si vous jugez cela utile, me faire part des avancées des travaux.

La physionomies et les bonnes paroles de Cabellion avait convaincu, inconsciemment, le Roy de faire un exces de zele. Il s'en était rendu compte, un peu tard. Magré tout, il ne revint pas sur sa parole, et se promis que si l'armateur le trahissait, il serait juger et pendu. Si, au contraire, il lui serait fidel et réussissait avec brio son plan.... une place l'attendait a la chambre des commerces.

_________________


Dernière édition par le Lun Juin 27 2005, 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Ven Juin 24 2005, 08:59

Citation :
-Mr Cabellion, vous avez mon accord et ma confiance.
Le verdict était tombé, Le Roy était d'accord avec cette proposition qui raporterait beaucoup aux caisses de l'Etat.
- Je remercie sa Majesté de sa confiance et je lu promet que j'en serais digne.
Casachris ne savait pas quoi dire tant la lumiere le dominait. Lui qui avait la parole facile, ne trouvait pas en ce moment les mots.
Citation :
-Voici l'accord sur papier. Vous êtes protégé et justifié par cet acte écrit
Cabellion s'inclina profondément et sans le faire expres il fit des vers:
- Que sa majesté de sa luminescence, puisse éclairer à jamais notre chere France.
Puis il se releva et le Roy lui tendit une autre lettre.
Citation :
Si vous avez besoin d'argent, adressez vous a Mr Colbert. Le bon est vide, vous y inscrirez la somme que vous voulez.
-Sa majesté est trop bonne, mais je ne puis accepter son offre. Je prefere voire cet argent dans vos caisses et non entre mes mains. Je ne vis point pour l'argent, je vis pour la France.
Il prononca ces mots en posant sa main sur son coeur. Il consacrerait toute son ame à sa patrie.
Citation :
Je vous fait confiance Mr Cabellion, n'en abusez pas. Revenez me voir dans trois mois, ou avant si vous jugez cela utile, me faire part des avancées des travaux
-Que sa majesté n'ait point de crainte, je ne la décevrais pas. Et je reviendrais autant de fois qu'elle voudra. Je sais sa majesté tres attaché au pouvoir. Dit il avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Ven Juin 24 2005, 18:21

Louis aimait qu'on le flatte, et comme tout bon chien, dans le sens du poil. Un chien, mais un royal chien !

Citation :
- Que sa majesté de sa luminescence, puisse éclairer à jamais notre chere France.

Le Roy sourit en coin. Si Mr Cabellion était aussi habile armateur qu'il était poete, nul doute qu'il réussirait son entreprise.

Citation :
-Sa majesté est trop bonne, mais je ne puis accepter son offre. Je prefere voire cet argent dans vos caisses et non entre mes mains. Je ne vis point pour l'argent, je vis pour la France.

Les yeux du monarque s'écarcillerent de la surprise que lui faisait Mr Cabellion. Ce n'était décidemment par un armateur, ni un bourgeois, ce devais être un prince qui venait tester son Roy ! Comment pouvait-il être assez noble pour refuser l'argent des caisses royales ? Ou alors était-il assez riche pour financer son port ?

Le Roy réfléchit un instant avant de parler. S'il laissait partir Mr Cabellion sans le bon, c'est qu'il financerais de sa poche, ou avec un protecteur. Il aurait agit avec grandeur, et lui, le Roy, aurait sans nul doute débiteur. De plus, il pourrait revendiquer pour siens le port.... Bien sûr, Mr Cabellion ne paraissait pas avoir ce genre d'idée derriere la tête, mais on n'était jamais trop prudent.

Le Roy poussa le parchemin vers son détenteur, refusant de le prendre.


-Acceptez, je vous dit, avant que je vous y oblige.

Il avait dit cela avec un sourire, et la dureté des paroles fondaient avec le ton employé.

-Vous ne payerez pas un sou pour ce port, ou vous risqueriez de vous ruiner si l'entreprise échou.

Citation :
-Que sa majesté n'ait point de crainte, je ne la décevrais pas. Et je reviendrais autant de fois qu'elle voudra. Je sais sa majesté tres attaché au pouvoir.

Louis cligna des yeux, bienveillant. Cabellion n'avait décidemment rien a craindre de son Roy.

-Et bien, je vous rapellerais si j'ai besoin de vos lumieres d'ici à trois mois. Pour l'instant, ne vous faites aucune inquiétude, je ne vous retiens pas. Si vous avez besoin de chevaux, j'en ai des frais a l'écurie. Je peux aussi envoyer un laquais vous précéder et préparer les relais de poste.

_________________


Dernière édition par le Lun Juin 27 2005, 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Ven Juin 24 2005, 19:22

Citation :
Acceptez, je vous dit, avant que je vous y oblige.

Le ton aurait fait contraindre n'importe qui a prendre la tete. Il accepta donc à contre coeur.

"Je remercie sa majesté de vos bontés."

Citation :
Vous ne payerez pas un sou pour ce port, ou vous risqueriez de vous ruiner si l'entreprise échou.

Cabellion ne rajouta rien, il ne voulait causé aucun probleme.

Citation :
Et bien, je vous rapellerais si j'ai besoin de vos lumieres d'ici à trois mois. Pour l'instant, ne vous faites aucune inquiétude, je ne vous retiens pas. Si vous avez besoin de chevaux, j'en ai des frais a l'écurie. Je peux aussi envoyer un laquais vous précéder et préparer les relais de poste.

"Je remercie l'offre de sa majestée, mais je prefererais prendre mon carosse. Le cochet qui le conduit est un ami et je prefererais passé le voyage avec lui. Que sa majesté me permette de partir des maintenant pour Marseille. Plus tot cette affaire sera faite, mieux ca sera. Voir sa majestée fut pour moi une immense joie."

Il s'inclinna trois fois tout en reculant. Puis il vit pour une derniere fois cette lumiere qui l'avait tant ébloui puis ouvrit la porte et partit.

( La Chambre de Leon)


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Lun Juin 27 2005, 10:05

Louis laissa partir Mr Cabellion avec un sourire. Il allait enfin pouvoir s'occuper de sa toilette, quoiqu'il ne considéra pas le temps qu'il venait de passer avec l'armateur comme perdu.

Il sortit donc du cabinet quelques minutes apres Cabellion, la mine joyeuse, se dirigeant vers ses appartements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Lun Aoû 01 2005, 08:46

~~Apres Marseille~~


Louis avait été prévenu de l'arrivée de Mr Cabellion, et il était si désireux de ne pas le faire attendre qu'il n'avait pas pris la peine de changer ses vêtements quelque peu trempés par la pluie. Il était entré dans son cabinet par la porte dérobée et s'assit sur son fauteuil en faisant signe a son valet de porte de laisser entrer l'armateur.

_________________


Dernière édition par le Jeu Aoû 11 2005, 08:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mar Aoû 02 2005, 10:44

( L'antichambre)

Un valet lui fit signe d'entrer. Son coeur se remit à battre rapidement. Il ne savait pourquoi, mais il stressait. Il rentra et ce soudain stress fut apaisé par cette lumiere réconfortante. Casachris n'avait pas remarqué comment était vétu Sa Majesté tellement qu'il éblouissait. Il s'inclina par trois fois, chapeau en main en disant:

"Que sa lumiere rayonne à jamais"

Puis il se releva et continua:

"Je viens demander requete auprès de sa Majesté pour lui faire compte rendu de l'affaire Marseille."

Il respira une grande bouffée d'air et continua:

"L'affaire Marseille est une réussite totale. Non seulement le commerce y marche très bien, mais en plus cela nous a permis de tripler les chiffres d'affaires du commerces. Du jamais vu. Si cela continue comme cela, nous ne tarderons pas à dépasser les Hollandais, et devenir les maitres incontestés du commerce en Europe. Et puis étant donné que notre marine de guerre est l'une des meilleure avec celles des anglais, un jour peut être, Sa Majesté deviendra le Poséidon des océans. La France suivra la Phénicie, l'empire Byzantin et l'Espagne dans le panthéon des maitres des eaux."

Cabellion s'interrompit. Voilà comment il envisageait l'issu de ce commerce tres fructueux. Cabellion voulait faire changer les choses. Donner à la France une grandeur sans fin. Il n'était pas comme les autres du ministere des commerces qui se délectaient dans la paresse et qui n'avaient qu'un seul but, s'enrichir. Alors que lui son but était tout autre. Il se moquait completement de l'argent. Il était pret à consacrer sa vie pour son pays.


Dernière édition par le Mar Aoû 09 2005, 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mar Aoû 02 2005, 18:27

Louis se leva de son fauteuil lorsque Cabellion entra, distinction qu'il faisait rarement a quiconque. Il se rassit ensuite, les yeux remplis d'une curiosité toute enfantine qui le rendait presque impatient d'entendre le compte rendu.
Un sourire se forma sur sa bouche a l'entente du mot "réussite", et il s'agrandit au fur et a mesure des énumérations de ces succes.

Aux compliments que l'armateur ne cessait de lui envoyer, Louis ne sourcilla point, quoique grandement touché.
Se souvenant de sa propre parole, Louis réfléchit un instant. Cabellion avait réussi avec brio son entreprise, il n'avait pas abuser de la confiance de son Roy. Il méritait récompense.

Apres un léger silence, où le monarque avait repris un air grave qu'il affectionnait, il reprit la parole.


-Je suis content de vous monsieur Cabellion.

Bien que la phrase de Louis exprime une satisfaction royale, il s'était éfforcé de ne faire transparaitre aucune effusion, gardant contenance quoiqu'il arrive. Il continua sur un ton plus badin, fouillant en même temps dans ses papiers, comme si ce qui suivait était bien moins important que son contentement.

-Il reste une place a la chambre des commerces. Vous sentez vous capable de l'assumer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mar Aoû 02 2005, 19:27

Citation :
Je suis content de vous monsieur Cabellion.

Cabellion ne savait quoi dire. Des compliments comme cela était rarissime surtout pour le paysan qu'il était. Ce moment il le conservera toute sa vie. Il ne put répondre que par ces modestes mots:

"Je... je remercie Sa Majesté d'un tel honneur"

Il remarqua le Roy fouillaient dans ses papiers

Citation :
Il reste une place a la chambre des commerces. Vous sentez vous capable de l'assumer ?

Cabellion était tellement ému que ses mots se répétaient un peu.

"C'est trop d'honneur, je ne mérite pas tant. Mais j'essayerais de me montrer digne de votre confiance. Que dis je? Je SAURAI m'en montrer digne."

Pour Cabellion il atteignait ses reves. Lui le paysan devenu ministre, c'était trop beau. En disant ses dernieres phrases, il mit son bras sur son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 15:58

Louis souriait intérieurement du bonheur qu'affichait Cabellion. Il avait l'air particulierement surpris mais tres flatée. Pour une fois qu'il faisait une bonne action....
Oui, le Roy était content d'avoir fait un heureux, même si il ne le montra pas le moins du monde. Ce Cabellion avait une tête a lui inspirer confiance, et lorsqu'il dit qu'il se montrerais digne du poste, Louis le crut parfaitement. Apres tout la mission de Marseille avait été une réussite.
Toutefois, il n'en fit rien transparaitre, et préféra faire penser qu'il doutait toujours un peu...


-Je l'espere beaucoup pour vous monsieur Cabellion... car un oiseau qui chute de haut a plus de chance de se briser les ailes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 16:21

Citation :
Je l'espere beaucoup pour vous monsieur Cabellion... car un oiseau qui chute de haut a plus de chance de se briser les ailes...

"Oui je sais ce qui va m'endurer. Je sais les risques qui vont m'attendre et je sais les responsabilités à prendre. Mais je le ferais. Aucun échec ne sera commis , je vous le garantis."

D'habitude il répondait toujours modestement disant que c'était une grande tache et qu'il essayerait de l'accomplir, mais il avait appris qu'il fallait toujours montrer qu'on était capable de le faire à 100%.

"Euh... Si sa Majesté me le permet , je commencerais et remplirais mes fonctions dés maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 16:50

Louis fit un geste de la main, montrant qu'il était disposé a accepter sa demande, et qu'il pouvait des a présent partir du bureau. L'entretient était terminé.

-A votre guise...

Louis esperait que les nouvelles fonctions de Cabellion ne lui feraient pas tourner la tête, et qu'il saurait trouver ses marques sans trop de difficultés.

Par de là la fenetre qui donnait sur les jardins, on entendait des éclats de rire fluets d'un enfant et des voix plus graves maugréant... un enfant qui s'amusait au détrimant de ses précepteurs...
Louis sourit a cette pensée. C'était surement le dauphin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Aoû 03 2005, 17:01

"Que sa Majestée soit remerciée mille fois."

Il recula en faisant trois courbettes puis il sortit de la salle.

( Bibliotheque )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Jeu Aoû 11 2005, 08:44

Le Roy soupira de contentement... les visites de Cabellion le mettaient toujours de bonne humeur, et pourtant mélancolique. Quelle était donc cette maladie que l'on nomme spleen, nostalgie... et encore bien d'autres noms pour signifier la même chose ?
Louis, si entouré, était seul pour partager ses interrogations. Seuls quelques rares personnes avaient sa confiance dont d'Artagnan et Delphine... d'autres ne possédait que son amour, mais peut-on se fier a ce sentiment ? Doit-on forcément accorder de la confiance a ceux que l'on aime ?
Le monarque, qui ne doutait de rien devant ses sujets, étaient pourtant ronger par l'incertitude sur des choses élémentaires...
Par exemple, devait-il avoir une confiance aveugle en Heloïse qu'il appréciait tendrement ? Et en La Valliere qui portait son enfant ? Heloïse était si secrete et Louise si naïve... il les aimait, d'une façon différente toutes deux, mais gardait toujours une certaine réserve a leur confier des secrets d'état...

Les rires d'enfant ne s'arettaient pas, et le monarque ne demandait rien d'autre que des les entendre toute sa vie... il ferma les yeux pour ne s'en délecter que plus. Ils rendaient cette atmosphere empoisonnée en un petit coin de paradis pour tous ceux qui savent écouter.

La nostalgie n'était-elle pas une maladie d'amour ? Etait-on mélancolique parce que l'on aimait ? Peut-être... peut-être que Louis ne serait pas triste, qu'il ne douterait pas a propos de ces histoires de confiance s'il n'aimait pas Heloïse, s'il n'aimait pas le dauphin...

Le monarque se leva de son fauteuil, le regard vide mais l'esprit plein. Il faisait un temps superbe au dehors, la pluie avait cessé.
Et s'il se confiait a Charles ? Non... lui était un soldat : on lui parle du mal de coeur qu'il répond du mal du peuple, on lui parle de blessure intérieure qu'il répond de l'insécurité du chateau.

Peut-être devrait-il l'écouter d'ailleurs, l'attaque sur un gentilhomme aujourd'hui prouvait qu'il n'avait pas tout a fait tort. Et justement, ce gentilhomme là commençait a l'agacer. Saint-Aignan avait avouer que c'était lui le violenteur de la fille du marquis de Louvois, et ensuite il s'amusait a couper des gorges dans les bois !
Ou peut-être était-ce une punition du Seigneur ?

Louis chassa toutes ces pensées d'un geste de la main, aussi bien que si elles avaient pris la forme de brumes autour de sa tête.
Ses yeux redevinrent brillant de vivacité et jeterent un regard circulerent sur toute la piece.

Il était seul... tant mieux. Le Roy s'avança, sur de lui, en fonçant dans un mur, mais une porte dérobée s'ouvrit a temps.
Elle donnait sur une petite cour intérieure, mais cachée, personne ne l'avait aperçut.
Il était bien ainsi, dans l'ombre, a voir tout le monde sans que personne ne le voit... personne, personne ne pouvait savoir que le Roy avait des sentiments.

Son sourire tendre s'allongea a la vue de son fils de deux ans qui courrait dans l'herbe, sous les yeux rieur de sa nourrice. Il semblait si heureux, si insouciant, tellement ignorant des ignominies qui l'entourait. Il ne savait pas que l'air qu'il respirait avait été respirée avant lui par tant d'hommes cruels aux moeurs ridicules, il ignorait que le roi Henri III avait foulé de ses pieds aliénés cette herbe qu'il cueillait a cet instant.... peut-être le valait-il mieux ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Dim Aoû 14 2005, 11:27

Louis pouvait se délecter pendant des heures et des heures de la joie de son fils, le voir crapahuter dans les fleurs en riant d'un rire frais comme l'eau claire sur la roche... il lui semblait devenir heureux a son tour, comme si le bonheur était en quelque sorte... contagieux.

Mais il savait aussi garder la mesure du temps, et il n'avait que trop tarder dans ce coin d'ombre : si quelqu'un venait a le chercher et découvrait sa cachette, s'en était finis de ces moments de bonheur a n'être rien d'autre qu'une pierre parmis les pierres... qu'une ombre parmis les ombres... s'en était finis de ces quelques secondes d'anonymat qui lui plaisaient tant.

Ainsi le monarque repassa par le passage secret, et se retrouva dans son cabinet. Rien n'avait changé, pas même la luminosité. Personne ne le quémandait.... tant mieux.

Il pouvait donc esperer se glisser hors du cabinet a nouveau, mais cette fois pour voir quelqu'un d'autre....
C'était plus dangereux : il n'y avait pas de passage dérobé cette fois, et il fallait se faire le plus discret possible, en esperant que ses courtisans ne soient pas a l'attendre a la porte.

Il sortit donc, le visage digne, par eventualité de présence des nobles, retenant sa respiration. Bientot il pu la reprendre avec soulagement, personne ne l'attendait a cette heure.

Ainsi il emprunta le couloir menant aux appartements de Madame, ignorant ce qui se tramait encore du coté des bois...


(http://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?p=4270#4270)

_________________


Dernière édition par le Mer Oct 12 2005, 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Lun Oct 10 2005, 16:45

Le ministre des finances, le grand Colbert arriva devant la porte du cabinet et demanda au garde d'entrer. Le ministre avait l'habitude de voir le Roy pour pouvoir faire le compte rendu des finances de l'état et ses problemes, comme sa majesté aimait rester proche du pouvoir. Mais ce jour là il était joyeux, et il n'était pas seul. Ce cas n'arrivait pas souvent. Une autre personne le suivait, une personne qu'avait longuement dévisagé les gardes mais qui fut laissé passer vu sa relation. Cette personne n'était autre que Cabellion, il s'était bien habillé, bien coiffé pour cet évenement mais on pouvait voir une teinte de rougeur sur ses joues. Colbert l'avait amené pour lui faire une sorte d'éloge devant le Roy. Il avait refusé au début mais le grand ministre l'avait forcé. Et voila pourquoi il était là attendant l'autorisation du Roy. Quand ceci fut accepté, ils arriverent devant sa grandeur, Cabellion était légerement en retrait sur Colbert. Puis ceux ci s'inclinerent par trois fois, chapeaux en mains puis le ministre des finances ouvrit la parole.

- Je ne manque pas de constater que sa grandeur rayonne de plus en plus, de jour en jour. Je viens vous faire mon traditionnel compte rendu. Comme sa majesté l'a pu remarquer, les caisses vont de mieux en mieux et l'état s'endette moins. ce qui est tres positif comme résultat. Si on continue sur cette lancée notre déficit sera comblée et l'Etat pourra enfin prospéré et la France pourra devenir une fabuleuse puissance. Mais bon ce ne sont que des suppositions, mais des suppositions qui ont des chances de se réaliser. L'origine de tout cela, c'est mon ami ici présent et je remercie sa grandeur d'avoir eu un si bon flair et d'avoir un nommer un aussi bon élément. Depuis que sa majesté l'ait nommé, tout se passe de mieux en mieux. Il a su redresser notre commerce avec une telle puissance que cela à répercuter sur les caisses. C'est la premiere fois depuis longtemps qu'elles entendent le bruit des écus.

Cabellion était rouge jusqu'aux oreilles, Colbert en faisait beaucoup trop. Il s'avanca et rajouta:

- Seigneur ne l'écoutez pas! Il en dit beaucoup trop, je n'ai juste fait que mon devoir. Je ne suis pas parfait. La preuve, j'ai envoyé un messager pour envoyer un message à mon correspondant à Bordeaux et j'ai appris que celui ci s'est volatilisé. Un message d'une tres haute importance concernant la foire qui se déroule à Paris en ce moment. Et des articles n'ont pas pu arriver à destinations, cela a fait afficher une légere baisse dans notre augmentation.
- Une baisse tres minime, répliqua Colbert, qui n'affecte presque rien. Et puis pour l'affaire Bordeaux, vous avez tres bien réussi à rattraper le coche en envoyant un autre messager qui lui est arriver à destination. Non, sa majesté a devant lui un grand homme qui nous rend des grands services et je félicite encore une nouvelle fois sa majesté d'avoir nommer cet homme au ministere.

Cabellion ne répliqua rien, il était toujours sous le choc, et était toujous rouge. Il baissa simplement sa tete et attendit la réponse du Roy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Oct 12 2005, 12:54

Louis posa tranquillement sa plume a plat en face de lui lorsqu'il entendit Colbert entrer.
Assis derriere son bureau, comme il l'était toujours a cette heure, il leva lentement les yeux vers son ministre, le visage sans expressions... juste placide, calme, a peine interressé.

Il salua de la tête, légerement surpris, quand Cabellion s'avança, timide, a la suite de Colbert.
Alors, apres les courbettes et flatteries sans originalités, son ministre lui déversa littéralement un flot de compliment pour Casachris qui devenait rouge comme une pivoine...
Louis haussa un sourcil a son ministre, montrant son étonnement, mais ne dévoila nulle joie. Colbert ne lui avait pas habitué a tant d'effusion pour quelqu'un, cherchant plutot a évincer les plus talentueux en s'accaparant leurs idées.

Les louanges continuerent, encore et toujours, et cette fois le monarque commençait a s'en agacer; certes, il savait pertinemment que Cabellion était un homme précieux, mais il préférais emplements les enscensements quand c'était a lui qu'ils s'adressaient.

Il voulu couper court a la discussion, "au fait, venez en au fait, Colbert" mais Cabellion le devança, soulageant un peu son Roy...
Les phrases de Casachris ne traitait pas dans la nouveauté: il n'avait fait que son devoir; mais si toutefois cela pouvait faire taire le trop bavare Colbert... qui repris de suite les compliments a peine Cabellion tut.



-Cela suffit, Colbert, j'aurais compris que vous n'auriez pas dit le quart de ce que vous venez de débiter a l'instant. Soit, notre ministre des finances est éfficace, et je l'en félicite a mon tour, mais ensuite ? Ou vouliez vous en venir ?

Sa voix restait calme et patiente, il n'avait pas bougé d'un poil, mais restait conscient que de tenir un tel discours pouvait déstabiliser beaucoup de monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Oct 12 2005, 17:58

Colbert faisait tourner machinalement son chapeau. Il en avait fait peut etre un peu trop mais il était tres heureux du bon etat de la France. Puis il continua:

- Voilà, j'ai longuement regardé Cabellion et je n'ai pas remarqué que son talent commercial. J'ai remarqué qu'il avait un véritable talent pour la conception d'arme. Il me doit d'informer sa majesté que tous nos navires sont equipés de canons concut par Cabellion. Des armes d'une tres haute qualité et d'une surpuissance. C'est grace à notre flotte qu'on a empecher le passage des anglais en Méditerrannée. Et notre ami nous propose un nouveau modele...

Sur ces mots Casachris s'avanca et déroula une tres grande feuille. On pouvait apercevoir un gros canon avec des centaines de légendes et d'indications. Sur les cotés on pouvait apercevoir des petits croquis. Face à tout ce charabia, Cabellion prit enfin la parole:

- La plupart des armateurs auraient tendance à chercher la puissance dans leurs canons, mais j'ai trouvé au fil du temps que ce n'était pas la puissance qui jouait dans un combat mais la rapidité, l'agilité, la technique... Et donc mon premier mot d'ordre est le poids. Chaque jour avec des alchimistes, nous cherchons un moyen d'alléger les canons tout en conservant leur solidité. C'est cela la partie la plus difficile. Et nous avons trouvé une solution. Une véritable révolution. C'est la découverte de l'alchimiste Enil Méniton . Il a introduit une nouvelle matiere, qu'il appelle Ilménite, pour l'instant inconnu et qu'on trouve uniquement au Quebec, dans la composition de nos canons. On l'allie avec notre mélange habituel l'aluminium et le fer et on a une arme surpuissante. Ces canons ont leur poid réduit du tiers voir de la moitié, ils sont peut etre un petit peu moins solides, mais imaginez ce que cela signifie. Pour le meme poids un navire francais possedera deux fois plus de canons qu'un navire anglais. Et pour le meme nombre de canons, imaginez toutes les possibilités. Navires plus rapides, ou navires plus résistant... On pourrait avoir des frégates rapides comme la tempète, et des galions solides comme des rocs. On aura un précieux atout sur nos ennemis. Nous avons fait des essais à Toulon de ses canons et cela a révélé ce que je pensais. Et donc je voulais l'accord de sa majesté pour armer nos navires de ceci.

Cabellion reprit son souffle. Il avait dit tout ca d'un seul coup. C'était en effet une grande découverte. Une matiere aussi précieuse découverte par un pauvre alchimiste québecois qui est tombé la dessus par hasard. Quoique soit la décision du Roy, Cabellion le récompenserait largement, et si le Roy venait à dire non, il l'utiliserait pour son compte personnel et le canon d'Ilménite attendrait son heure pour faire apparition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Mer Oct 12 2005, 19:01

Citation :
...et qu'on trouve uniquement au Quebec

(HRP : Désolé d'interrompre, mais à l'époque, on parle de la Nouvelle-France, et non du Québec... Wink)

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Louis XIV
Roy


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Jeu Oct 13 2005, 18:01

[
Citation :
(HRP : Désolé d'interrompre, mais à l'époque, on parle de la Nouvelle-France, et non du Québec... )
Viiiiii ! D'ailleurs y a un fim qui s'appelle "Nouvelle France" qu'est sortit ya pas longtemps... où Vincent Perez fait une apparition !!!!!!! lolll bon ok... je chut]

On ne peut dire que Louis fut captivé par ce progres dans l'armement, du moins s'y interessa-t-il plus qu'au discours précédent. Il s'accoudait sur son bureau, les yeux baissés sur le plan, et réfléchissait.
Cabellion l'avait tellement habitué a de tels coups d'éclats que cela lui fit comme... ni chaud ni froid. Il n'augmenta ni n'abaissa dans son estime. De telles découvertes en devenaient banales.

La froideur de sa réaction lui permis ainsi de rester objectif quant a ces informations capitales. Il allait accepter, bien sûr... mais ensuite ?
Casachris avait démontré sa loyauté... mais ! Mais ! Mais il devenait si puissant, si inventif, Colbert même se protesternait de bonnes graces devant lui....

Louis se redressa, s'adossant a son fauteuil en levant le menton, et posa son regard gris-bleu sur celui de son ministre des finances... il cherchait a lire au fond de son coeur.


Avait-il affaire a un second Fouquet ?

Ne laissant rien transparaitre de ses interrogations, il acquiesca d'une voix neutre, quoique douce et consentente.

-Faites, Mr Cabellion. Si cela est bon pour la France.

Il lui lança un regard encore plus pénétrant, il vit même Colbert frissoner sans que cette oeuillade lui soit adressée.

-Et bon pour votre Roy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse
Administratrice


Nombre de messages : 769
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Jeu Oct 13 2005, 21:57

Citation :
[ Citation:
(HRP : Désolé d'interrompre, mais à l'époque, on parle de la Nouvelle-France, et non du Québec... )

Viiiiii ! D'ailleurs y a un fim qui s'appelle "Nouvelle France" qu'est sortit ya pas longtemps... où Vincent Perez fait une apparition !!!!!!! lolll bon ok... je chut]

Je sais que je suis hors sujet, mais ce film est sortie l'année dernière, je l'ai vu et il est nul à chier!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Ven Oct 14 2005, 04:25

[
Citation :
Je sais que je suis hors sujet, mais ce film est sortie l'année dernière, je l'ai vu et il est nul à chier
!

LOLLLLL !!! Moi je l'ai pas vu, mais je sais que les Québécois était tout excités par le fait que c'est justement un film franco-québécois... En France, y a eu aucune publicité, aucun marketing, j'ai appris son existence par hasard en parcourant des pages internet sur justement la nouvelle France...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cabellion
Epicurien


Nombre de messages : 516
rang : le bout du monde
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Mr Cabellion   Ven Oct 14 2005, 14:49

Cabellion afficha un sourire ravi puis prit la parole ne comprenant pas le regard de Louis XIV.

- Je remercie sa majesté de m'avoir apporté sa confiance. Mais je veux que sa majesté sache aussi que n'y ai joué aucun role dans tout ceci. Je n'ai joué que le modeste rolé de messager. Tout le mérite en revient à ce paysan de la Nouvelle France Sinon je vais de ce pas accomplir les ordres de sa majesté. Si sa majesté me le permet, je prendrais congé de sa lumineuse grandeur.

Colbert fit un simple signe d'acquiescement, mais c'était au Roy de décider. Il attendit donc sa réponse. Il savait que Colbert devait s'entretenir des finances avec le Roy et que cela pouvait durer tres longtemps. C'est pour cela qu'il voulait vite partir. Le Roy n'aurait que faire d'un petit paysan lors de l'entretien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mr Cabellion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mr Cabellion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: