1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aurore Fabris de Laguiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Aurore Fabris de Laguiole   Mar Juil 11 2006, 21:22

Louis étouffa un bâillement. Ces séances de doléances matinales l'avaient toujours fatiguée, et là c'était pire que tout : il avait la migraine.
Hier soir il avait vainement tenté de calmer sa céphalée dans les bras _ le lit _ de sa boiteuse adorée rien qu'à lui, mais sa porte était restée fermée. Même pour lui.

Il y allait incognito, quelque part ça avait l'avantage de ne pas mettre trop en colère Madame par des entrées dans la chambre de sa soubrette trop en pompe, mais l'irritant inconvénient demeurait tel : il ne pouvait ordonner à un garde de défoncer l'huis de sa maîtresse.

Il ignorait d'ailleurs ce qui lui passait par la tête en ce moment à Louise, mais elle l'énervait passablement... par sa remarquable absence.
Non seulement il ne pouvait plus se consoler des déboires royaux dans ses bras, mais des rumeurs courraient sur son impuissance...

Une royale bouchée de coq au vin avait manqué l'étouffer en entendant cet odieux ragot. Les courtisans ne finiraient donc jamais de se rassasier de ce genre de propos infamants sur son compte ? Il détestait les courtisans et se prit la tête dans ses mains.

Qui avait pu vouloir le nuire a ce point pour appuyer le doigt LA où il ne fallait pas même effleurer ?
Louis et les femmes… longue histoire… Ses conquêtes : la seule chose dont il pouvait être fier. Il les collectionnait sur une étagère comme des trophées que l’on brique de temps à autre pour que ça brille… c’est pour épater le voisin. Des « beautés à montrer ».
Bien sûr, il y en avait deux trois qui ne rentraient pas dans les cases, et que Louis portait vraiment dans son cœur. Marie Mancini en avait fait les frais, Louise suivait le même chemin.

« Ces harpies s’agrippent à sa couronne et leurs serres ne briseront leur étreinte que lorsque la bête sera morte. » Avait-il entendu un jour. Le souverain s’en était attristé. Des jalouses, toujours. Cependant Louis croyait sincèrement que ses favorites, en premier LaVallière, si elles devaient être harpies, s’accrochaient sans doute plus à son cœur qu’à sa couronne. Elles le faisaient impitoyablement saigner, jusqu’à ce qu’en effet, la bête pousse son dernier soupir.
Ainsi va la vie.

En bref, il en était à se demander quel monstre (en parlant d’harpie…) avait pu oser souffler la rumeur. Quelqu’un à qui il avait nuit ? Racine ? Non… impossible ! Pas ce puceron qu’il avait écrasé d’un coup de pouce ( pour changer des coups de têtes ) et qui ne pourrait plus jamais, jamais, le gêner jusqu’à ce qu’il décide, un jour peut-être, de lui pardonner.
La réponse venait d’elle-même : …. Monsieur….

Celui-là, il faudrait l’étrangler… que ?

« Majesté, Aurore Fabrice de LaGuiole attend d’être reçue »

Louis cligna des cils en sortant de ses mauvaises rêveries.


-Euh, et bien, faites entrer !

Répondit-il au garde, montant crescendo dans l’agressivité à mesure qu’il reprenait conscience de la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Mer Juil 12 2006, 01:16

Aurore enfin put entrer dans le cabinet royal.
Elle mit de côté la pensée du rendez-vous que lui avait donné le jeune mousquetaire.
Aperçu le roi dans son cabinet, modestement meublé. Un trône et un bureau, c'était là tout l'ameublement ou presque.
Certes, le roi avait du charme, malgré un air légèrement tourmenté, contrarié pour des raisons obscures à Aurore. Mais soit, elle n’eut aucune réaction quelconque face à son souverain, en tout cas aucune réaction de crainte.
Plutôt un étonnement de se trouver ainsi seule en sa présence. Étonnement sur la façon dont il était gardé, car qui aurait empêché, maintenant, la jeune femme d'assassiner ce roi ? Certes, elle respectait son souverain, et l'idée d'en vouloir à sa vie ne lui était jamais venue à l'idée, mais d'autre qu'elle avec des idées perfides auraient pu en vouloir assez au roi de France pour tenter le coup. Cet assassin serait mis à mort aussitôt, mais le roi serait mort.
Il faudrait qu'elle fasse part de sa pensée à David de Verchères.
Aurore fit une révérence parfaite.

-Je remercie Sa Majesté de bien vouloir me recevoir. Votre cousin germain, le duc d’York m’a prié de vous remettre ce pli.

Sa voix avait été calme et posée.
Alors c’était ça le roi, Sa Majesté ? À quoi s’attendait-elle ? Un Dieu ? C’était un homme. Un homme puissant, le plus puissant, le roi de France, mais un homme. Le jeune mousquetaire lui avait fait bien plus d’effet que ne lui en faisant maintenant cette altesse royale, malgré tout le pouvoir que ce dernier détenait entre ses mains.
Aurore sortit le pli de sa manche, un pli cacheté et, les yeux baissés, respectueuse, le tendis vers le roi.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Jeu Juil 13 2006, 21:43

Louis observa d'un oeil distrait l'entrée toute en finesse d'Aurore... il fut surpris, et ouvrit un oeil plus grand que l'autre, de voir comme la demoiselle paraissait à l'aise. Mille pensées devaient sans doute traverser cet esprit vif, il n'en doutait pas : ce devait être une femme de caractère.

Et si elle ne paraissait pas le moins du monde intimidée, elle eut cependant l'intelligence de ne pas faillir à l'étiquette.

Le Roy lui prit des mains ce précieux billet du duc d'York, l'ouvrit d'un geste vif et le parcourut des yeux, ses pupilles bougeant de droite et de gauche à la vitesse du son.
Il sourit un peu. Le duc d'York lui assurait sa fidelité, et l'amitié de l'Angleterre. Rien de bien surprenant, après tout sa belle soeur restait garante de la paix franco-anglaise, mais en ces temps troubles avec la Hollande, cette lettre était précieuse. Louis la plia soigneusement et la rangea sous un presse-papier.

Il croisa ensuite les mains et s'avança un peu sur son siège, fixant jusqu'à outrance les yeux de la demoiselle.


-Connaissez vous bien le duc d'York, mademoiselle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Jeu Juil 13 2006, 22:51

Le Roy lui avait prit des mains le billet du duc d'York avec délicatesse, ce qui avait un peu surpris Aurore, pensant avoir à faire avec un monarque rustre et capricieux, hautain vu sa position et surtout son visage renfrogné par la contrariété, lorsqu’elle était entrée.

-Connaissez-vous bien le duc d'York, mademoiselle ?

Aurore, toujours incliné devant le roi et les yeux baissés répondit à la question :

-Je connais surtout sa fille, Marie d'York, votre majesté. Je n’ai fait qu’entrecroiser monsieur le duc, m'étant que peu entretenue avec lui.

Elle sentait le regard du roi pesant sur elle et ne put, un instant, se retenir de croiser ce regard. Puis abaissa aussitôt les yeux, attendant qu’il lui donne l’ordre de se relever, selon l’étiquette.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Ven Juil 14 2006, 21:47

La question du Roy n’était pas innocente. Une jeune fille inconnue à la Cour, qui lui apporte une lettre du duc d’York, et qui se dit tout innocemment une amie de Marie d’York !

Louis ouvrit grand les yeux. Et ben ! Et elle n’avait jamais cherché, avec de tels influences, à se faire une place à la Cour ? Louis devait absolument réparer cette erreur. Cette Aurore, si il en faisait une alliée, pourrait se révéler une alliée utile. Et même très utile.

Il se passa la main sur le front et puis reprit son attitude stoïque.


-Mademoiselle… de Laguiole, n’est-ce pas ?

Il parlait posément, les yeux toujours sur la demoiselle. Il espérait pouvoir mettre Aurore « dans sa poche » avec son cadeau, ou dit plus gentiment, « s’en faire une alliée de tous les instants ». C’était la vie de Cour, ça… et perdre une amie de la fille du duc d’York serait fortement déplaisant.

-Pensez vous faire une bonne baronne de Laguiole ?

[Si ton domaine est déjà une baronnie, tu me le dis, j’édite pour comtesse Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Ven Juil 14 2006, 22:53

A la réponse qu’elle avait faire au roi, concernant son amitié avec Marie d’York, elle vit, dans le reflet d’un miroir, Sa Majesté ouvrir grand les yeux. Avait-elle dit une ânerie ? Pourtant, elle ne voyait pas ce qu’elle avait pu dire de dérangeant.

-Mademoiselle… de Laguiole, n’est-ce pas ?

-Pour vous servir majesté.

- Pensez-vous faire une bonne baronne de Laguiole ?

Aurore mit un instant à assimiler la question posée. Avait-elle bien compris ? Elle avait l'impression qu'une explosion se produisait dans sa tête. Elle resta un instant sans voix et balbutia, pour ne pas impatienter le temps, qu’elle supposait précieux du roi.

-Heu… Je ne sais votre majesté, je vous en fais seul juge, mais je ne suis pas Baronne, je ne suis que mademoiselle de Laguiole. Sans titre de noblesse. Ma foi je .. je ne me suis jamais posé la question Votre Majesté, mais je ferais ce que m’ordonnera sa grandeur.

Elle s’en voulait d’avoir bredouillé sa réponse, mais la question l’avait surprise et son cœur battait maintenant à la chamade. Était-ce un piège ou le roi se moquait-il d’elle ?
Le rouge aux joues, elle attendit de voir ce que le roi de France allait lui dire, un peu avec une crainte soudaine. Probablement allait-il éclater de rire et se railler d’elle. D’autant qu’elle n’avait jamais recherché aucun titre à la cour.
Elle n’osait plus le regarder dans le reflet du miroir, se contentant de fixer le parquet avec de grands yeux, et surtout des oreilles grandes ouvertes, l’esprit en fusion.

(H.J/ non pas de baronnie, juste un héritage bourgeois)
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Dim Juil 16 2006, 09:38


« Heu… Je ne sais votre majesté, je vous en fais seul juge, mais je ne suis pas Baronne, je ne suis que mademoiselle de Laguiole. Sans titre de noblesse. Ma foi je .. je ne me suis jamais posé la question Votre Majesté, mais je ferais ce que m’ordonnera sa grandeur. »

Le balbutiement surpris d’Aurore rassura le Roy ; elle n’était point encline à refuser son présent, et donc lui serait sans doute une alliée sûre. Encore fallait-il le lui faire comprendre.


-Et bien j’ordonne qu’on érige votre domaine en baronnie.

Et de sourire pour dédramatiser la situation qui, après tout, n’avait pas grand chose de solennelle.

-J’espère que cela vous plaît, et que vous saurez faire une bonne baronne au service de la couronne de France…

Il prit un temps de pause où il sourit à Aurore de manière à lui montrer qu’il était peut-être généreux, mais que cette générosité restait le résultat, ou le commencement, d’un jeu sérieux.

-Marie d’York est donc une très bonne amie ? Vous faites donc souvent la traversée de la Manche ?

Ce qui semblait un passage du coq à l’âne n’était en vérité pas innocent… passer du service à la France à l’amitié avec Marie d’York n’était point ce que le Roy appellerait un coq et un âne. Enfin, il espérait se faire comprendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Dim Juil 16 2006, 11:03

-Et bien j’ordonne qu’on érige votre domaine en baronnie.

Avait-elle bien entendu ? Voila que le roi l’érigeait Baronne. De surprise, ses yeux rencontrèrent ceux de son roi. Puis elle les rabaissa dans un signe de soumission, ce qui n’était pourtant pas dans sa nature.

-J’espère que cela vous plaît, et que vous saurez faire une bonne baronne au service de la couronne de France

-Monseigneur, comment ne pas être honoré ? Au service de la France, je l’ai toujours été, à votre service, je l’ai été, et le serais toujours aussi fidèlement.

Bon, ce n’était pas tout ça, mais, ses pieds retouchant terre, car Aurore était quand même loin d’être naïve, surtout connaissant la cour, elle se demanda ce qu’elle devrait donner en échange. Tout s’achète et tout se vend à Fontainebleau, elle le savait parfaitement.
D'ailleurs, le sourire que le roi lui adressa la conforta dans cette pensée.

-Marie d’York est donc une très bonne amie ? Vous faites donc souvent la traversée de la Manche ?

Ha voila donc, sa majesté se dévoilait, prenant Aurore, peut-être, pour plus naïve qu’elle ne fût réellement, soit, jouons le jeu se dit-elle.

-Marie est une très ancienne amie, Votre Majesté, et je fais le voyage au moins deux fois dans l’année. Je dois dire que je possède aussi des amis également en Espagne et en Italie, en pays Perses même. Il est vrai que je voyage assez régulièrement.

En fait, elle n’avait pas vraiment d’amies en Espagne, pas plus qu’en pays Perse, mais pourquoi ne pas en rajouter un petit peu. Après tout, elle connaissait bien une ancienne nourrice qui s’était retirée en Espagne, et sa dame de compagnie connaissait bien la Perse. Si par l’intermédiaire du roi elle pouvait s’offrir quelques voyages, à quoi bon se gêner ? Ce serait toujours une meilleure dépense que de dilapider la fortune du peuple dans des fêtes et des bals dont Aurore n’avait cure, et elle se voyait bien servir dans des missions diplomatiques, elle en possédait les capacité, pensa t-elle.
Tiens, se dit Aurore, c’est vrai que je devrais aussi participer aux frasques de la cour maintenant.

-Oui Votre Majesté, je compte bien vous être une dévouée et fidèle baronne.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Roy
avatar

Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Sam Juil 22 2006, 09:47

[excuse moi d'avoir mis tant de temps tears ]

-Marie est une très ancienne amie, Votre Majesté, et je fais le voyage au moins deux fois dans l’année. Je dois dire que je possède aussi des amis également en Espagne et en Italie, en pays Perses même. Il est vrai que je voyage assez régulièrement.

-Ah! Fort bien!

Oui, oui, fort bien. Cependant l'Angleterre restait, pour lui, le point principal. Marie d'York tout de même! La nièce de Charles II! Alors que ces amis Perses, Espagnols et Italiens, elle n'avait pas précisé s'ils étaient de la famille royale, et ça l'aurait grandement étonné, qu'une petite femme comme elle ait tant de relations de haut rangs à travers le monde.

Bref, l'amie de la niece de Charles II. Certes, il avait la soeur de Charlie sous la main, mais Henriette était une femme bien trop sagace pour s'en servir à son insu et bien trop intriguante pour lui faire totalement confiance. Aussi, l'amie de Marie d'York... tombait à pic.


-Baronne, je compte sur vous pour me prévenir de votre prochain voyage outre-Manche, j'aurais peut-être alors une missive à adresser à ce cher duc d'York...

Il sourit à Aurore, l'entretien touchait à sa fin par ces recommandations.

-Au revoir mademoiselle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   Dim Juil 23 2006, 14:16

-Baronne, je compte sur vous pour me prévenir de votre prochain voyage outre-Manche, j'aurais peut-être alors une missive à adresser à ce cher duc d'York.

Un voyage n'était pas prévu dans l'immédiat, en tout cas pas pour l'Angleterre.

-Je n'y manquerais pas votre majesté, mais c'est en Espagne que je dois me rendre prochainement. À moins que ce pli ne soit urgent, dans quel cas je remettrais mon voyage.

Le roi lui sourit et la congédia.
Aurore fit de nouveau une révérence et s'éloigna à reculons pour sortir.
Le jeune David n'était plus là. Juste les gardes suisses.
Elle sortit, respira un grand bol d'air sitôt dehors.
Bah se dit'-elle, je suis baronne et n'en voit pas la différence pour le moment. Elle rit pour elle-même.
Quelle belle journée ! Elle devait se hâter pour se changer. Elle avait ce rendez-vous avec David de Verchères.

http://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?t=63&postdays=0&postorder=asc&start=15
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aurore Fabris de Laguiole   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aurore Fabris de Laguiole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Découvert d'une sœur (PV Aurore sanglant)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: