1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un visiteur inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un visiteur inconnu   Sam Juil 15 2006, 10:13

Un cavalier chevauchait a vive allure vers le chateau de Chantilly, les fers de son cheval faisaient un boucan infernal sur les pavés qui jonchaient le sol. Il arriva alors face au grilles du Chateau, c'était un château magnifique construit sur une sorte d'étang artificiel et entourés de superbes jardins dessinés par Le Nôtre.
Un garde arreta le Comte et lui dit :

-Qui va là? "Pendant un instant il observait l'uniforme du Comte, il portait une cuirasse de Dragon mais cependant il revetait une cape bleue avec une fleur de lys brodée dessus!"

-Je suis le comte Alessandro DI NEGRAR, Commandant de la Garde Polyvalente de Sa Majesté, je dois m'entretenir de certaines affaires avec le Prince en sa qualité de Général!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Sam Juil 15 2006, 19:12

Le Garde fit volte-face et ouvrit la grille. Instantanément le Comte remit son cheval au galop, en quelques secondes il rejoignit l'aile principale du chateau. A gauche, à droite et derrière lui s'étendait, les jardins il arreta son cheval qui suite à la traction des rennes se cabra le comte étant un bon cavalier il ne sourcilla pas d un poil.
Le palefrenier qui l'attendait à la porte du chateau prit alors peur il voyait ce grand cheval noir qui se dressait devant lui et son cavalier encore plus mysterieux, le comte sauta alors de son cheval et dit alors au palefrenier :

-Prenez soin de Fuego, donnez lui a boire et a manger.

Le palefrenier s'executa et le comte entra dans le grand hall du chateau
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Sam Juil 15 2006, 19:25

Lorsqu'il fut entré un domestique s'approcha et dit :

-Que puis-je pour vous, monsieur?

Le comte lui répondit :

-Je suis le Comte Alessandro Di Negrar, Commandant de la Garde Polyvalente de Sa Majesté, je dois m'entretenir avec Son Altesse le prince de Condé, cela concerne les affaires du Royaume!

Le domestique fit alors volte face et s'en alla d'un pas alerte, probablement était-ce pour prevenir son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Comte de la Fère
Dramaturge
avatar

Nombre de messages : 218
rang : London Ontario, "Blois, domaine de Bragelonne"
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Un visiteur inconnu   Sam Juil 15 2006, 20:20

(HJ: Désolé, comte de Negrar, mais le prince de Condé est actuellement en audience privé dans le cabinet de Sa Majesté, à Fontainebleau... whistle

Aide-moi, je suis un peu confus, là.... rolling eyes Comment fais-tu pour t'y retrouver, quand tu es partout?

Tu es à trop d'endroits en même temps, et je ne vois pas de suite logique dans tes actions. Ici tu demandes à voir en vitesse le prince de Condé, ça semble une affaire de vie ou de mort, et dans le quartier commerçant, tu badines avec Soraya... rolling eyes

Peut-être devrais-tu modérer un peu ton postage, comme Eli te l'a déjà demandé, et attendre la réponse de tes interlocuteurs?

Je suis sûr que tu as plein de bonnes idées, mais laisse-nous l'occasion de répondre!
)

_________________
En souvenir des jours passés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis II, Prince de Condé
Poete
avatar

Nombre de messages : 40
rang : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: Re: Un visiteur inconnu   Mar Aoû 08 2006, 18:51

Son Altesse Sérénissime somnolait dans son carrosse, le front nonchalamment appuyé contre la vitre, lorsque, au détour d’un virage, l’Astre lumineux le frappa de plein fouet de son implacable éclat.

Même dans l’intimité de son véhicule, le Soleil trouvait moyen de venir le narguer… C’était à désespérer… Que son Royal cousin ne se faisait-il pas appeler le Roi Lune ! Au moins, il eut été plus facile de se soustraire à sa lascive lueur plutôt qu’à la splendeur du Phare des Jours…

Ivre d’une vengeance soudaine, ce grand Prince adressa un noir regard au Soleil d’or… ce qui eut pour effet de mettre momentanément ce pauvre homme dans la gratifiante peau d’une taupe. Il était vaincu : Condé 0, le Soleil 1.

Enfin, l’élégante silhouette de Chantilly se profila à l’horizon, et Condé pu noyer son regard retrouvé dans la contemplation des magnifiques parterres chatoyants qui faisaient sa plus grande fierté.

Alors que son carrosse s’immobilisait sur les dalles de pierre de la Cour d’honneur, un détail incongru vint frapper son esprit : un nouveau cheval se trouvait dans les écuries.

C’est donc le sourcil circonflexe que Son Altesse pénétra dans le vestibule du Palais.

Germain vint immédiatement à sa rencontre :


Bien le bonjour Votre Altesse. Un homme vous attend dans le petit salon. Il s’agit du Comte Alessandro Di Negrar, Commandant de la Garde Polyvalente de Sa Majesté.

Di Negrar ? Ce nom ne disait rien au Prince.

Soudain, alors qu’il s’apprêtait à demander de plus amples informations à son sujet, la lumière se fit dans son esprit. Mais, curieusement, c’est sa mémoire proche qui vint lui délivrer l’information recherchée... Un fin sourire se dessina sur les lèvres du Prince lorsqu’il s’adressa à Germain :


Faites dire à Monsieur Di Negrar qu’il est attendu dans mon bureau.

Puis, faisant volte-face, le Prince prit la direction dudit bureau, le pas léger mais décidé. La légende raconte même que ses princières lèvres sifflotaient le dernier aria à la mode…

Quelques minutes après qu’il se fut installé derrière son large bureau précieux, l’on frappa à la porte. Après un assentiment purement protocolaire, elle s’ouvrit, et annonça le visiteur attendu.


Monsieur le Comte Di Negrar, Commandant de la Garde Polyvalente de Sa Majesté !

Un élégant sourire aux lèvres, le Prince de Condé, qui pour l’occasion avec revêtu le faciès du Grand Condé, s’adressa à son hôte :

Bienvenue à Chantilly, Monsieur le Comte. Que nous vaut le plaisir de votre visite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Mar Aoû 08 2006, 19:11

HS (depuis peu j ai perdu mon commandement)



-"Altesse, pardonnez moi de vous déranger, je souhaitais il y a quelques heures, vous proposer de créer un cabinet d'espionnage connu de sa majesté uniquement ainsi que de vous et je souhaitait vous proposer un des postes de commandants, malheureusement je viens de recevoir une missive m'informant que je suis relevé de mon commandement, donc si vous pouviez en discuter avec Sa Majesté et plaider ma cause, je vous en serais redevable."

Le comte se tourna et regarda les jardins du parc. Puis son regard se posa sur une jeune femme qui se promenait dans le parc, son regard revînt encore sur le prince.
Revenir en haut Aller en bas
Louis II, Prince de Condé
Poete
avatar

Nombre de messages : 40
rang : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: Re: Un visiteur inconnu   Lun Aoû 14 2006, 17:58

Condé s’était promis de ménager le comte. Aussi conserva-t-il pendant toute la tirade de celui-ci un air calme et affable.
Il dut pourtant faire preuve d’une force de caractère surprenante pour ne pas exploser.

Quoi ? Comment cet avorton osait-il se permettre de lui proposer un poste dans un cabinet créé pas ses soins ? Avait-il perdu la raison ? Même du temps de sa déchéance, jamais l’on avait oser traiter le Prince de Sang qu’il était avec autant de condescendance ! Qui plus est, Monsieur se permettait de regarder par la fenêtre en attendant sa réponse ! Mais pour qui donc se prenait-il ?

Il allait voir de quel bois se chauffe un Condé…


Sachez, di Negrar, que seul le Roi est apte à me donner un commandement quelconque. L’on ne traite pas le Prince de Condé comme un vulgaire soldat. Me suis-je bien fait comprendre ?

Le ton avait été sec, glacé et tranchant telle une lame de rasoir.

Je vous prierai également d’observer en ma présence l’attitude adéquate. La Cour de France est régie par un ensemble de règles portant le nom d’Etiquette. A vous observer, j’ai de sérieux doutes quant à votre degré d’instruction des manières de la Cour. Vous n'êtes point ici en quelque lupanar, que Diable !

Quelques coups de semonce. Rien de bien méchant. Les rôts n’avaient pas encore fait leur entrée sur la table princière.

Bien, j’ose espérer que cela ne se reproduira plus. Venez-en au fait, je vous prie. Vous n’êtes tout de même pas venu me déranger pour me proposer ce poste ridicule ?

A nouveau, Condé sourit à son interlocuteur. Mais d’affable, son faciès avait viré à singulièrement carnassier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un visiteur inconnu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un visiteur inconnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V pour Visiteur...
» Kaamelott ft Le Visiteur du Futur
» Un visiteur pas très courtois
» La Foire St Michel
» Visite au club 3M de Colmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: