1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réunions nocturnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soraya M
Invité



MessageSujet: Réunions nocturnes   Sam Juil 15 2006, 11:20

S'enfonçant dans les bois, entre les grands arbres et les hautes fougères, comme indiqué sur le plan qu'elle avait reçu, la veille d'un ami qu'elle avait rencontré sur la place du marché, Soraya se dirigea vers la petite clairière. La nuit était presque tombée, mais heureusement il faisait assez clair pour ne pas se perdre. C'est surtout quelques signes, gravé sur certains arbres (un poisson) qui la guidaient.
Muhammad, lui avait indiqué un jour où il parlaient des protestants, que le poisson en question, était un signe de reconnaissance entre huguenots (véridique), mais que cette religion ne l'intéressât nullement, lui. Juste qu'il s'y était intéressé au point de vue théologique.
Elle aperçut alors un jeune couple semblant, comme elle, se diriger vers le même point de ralliement.
Une brindille craqua, le jeune couple se retourna, l'homme, l'apercevant, murmura un mot, qui devait être un mot de passe.
"Kadosh"
Soraya connaissait ce mot, signifiant "Saint" en Araméen. Elle répondit comme son ami le lui avait indiqué.
-Il est Saint le Très-Haut.
Le couple lui sourit alors et lui proposa de les rejoindre.
C'est à trois qu'ils s'enfoncèrent dans la forêt. Débouchèrent sur une petite clairière où une vingtaine de personnes étaient réunis.
Quelques torches illuminaient le lieu où devait avoir lieu un culte protestant.
Trois personnes arrivèrent encore après elle, puis, elle reconnut Luther Alexandre Calvin sortant de l'ombre.
Ce dernier l'avait invité à assister à une réunion nocturne. Elle avait accepté par curiosité.
Tous s'assirent à même le sol.
Luther Alexandre Calvin commença à prier d'une voix audible pour l'assemblée, bien que feutré.
Toutes et tous baissèrent la tête, les mains jointes pour certains, écartées et tendues vers le ciel pour les autres.
C'était la première fois que Soraya assistait à une telle réunion.
Puis au bout d'un moment, l'assemblée, sur un signe de tête du pasteur Luther Alexandre Calvin, commença à chanter des cantiques à voix basse.
Enfin, Luther Alexandre prit la parole.
Soraya écouta avec attention.

Le pasteur leur expliqua, à l'aide d'une grosse Bible et citant de nombreux versets, combien le baptême des enfants était contraire à ce qui était écrit. Pourquoi il ne fallait pas se faire d'images taillées. Et, enfin, il leur parla des mensonges de l'église papiste.
Finalement, pensa Soraya, ce n'est pas très éloigné de l'enseignement de Mahomet, de l'enseignement islamique. Moins éloigné en tout cas que celle des papistes.
Puis, ayant fini, l'assemblée pria à nouveau. Puis, le pasteur fit un signe et un homme malingre s'approcha.
Deux hommes s'approchèrent, posèrent leur main sur la tête de l'homme qui semblait malade, et prièrent pour lui, en compagnie du pasteur et de toute l'assemblée.
Ils chantèrent à nouveau. Luther Alexandre leur fit alors savoir qu'ils seraient tenus au courant, individuellement, du lieu et de la date de la prochaine réunion. Une nouvelle bible fut distribué à chacun des participants.
Tous se séparèrent en silence.
Soraya rentra accompagné du jeune couple dans un silence absolu.
Tout s'était bien passé lors de cette réunion secrète. Aucun incident.
Soraya récupéra son cheval, dissimulé dans une vieille étable, et prit la direction de Paris.
Elle méditait sur tout ce que le pasteur avait expliqué lors de son prêche.
Elle avait trouvé tout cela intéressant, mais, ayant noté les différents versets cités, elle se devrait de vérifier. Quoi qu'il en soit, ça ressemblait assez à ce qui était enseigné dans sa propre religion et elle ne ressentait pas du tout le besoin de changer. En cela, elle ne trouva pas tout cela intéressant, sinon le fait de savoir comment les choses se passaient dans cette religions.
Soraya entra dans Paris et prit la direction de la place des Vosges, où se trouvait sa chambre, dans les appartements de Melle de Laguiole dont elle était la dame de compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Chanteloup découvre le bois de Fontainebleau   Ven Aoû 18 2006, 16:51

Le cheval sellé, voilà Chanteloup parti en reconnaissance. Le cheval répondait bien à ses attentes, et n’était heureusement pas un canasson.

La nature était belle en ces jours, comme le lui avaient appris les moines, nature verte, pluie abondante…Voici que la pluie fit son apparition : Jean-Jean descendit de cheval, et s’enfonça dans le sous-bois : il eut le regard attiré par des inscriptions sur les arbres : des poissons y étaient gravés :

« Quelle drôle d’idée se dit-il, voici le signe des premiers chrétiens représenté ici, dans un sous-bois, à côté de Fontainebleau… »

Jean-Jean, par jeu, et par curiosité, se décida à suivre ces poissons, et après quelques stations, se retrouva au beau milieu d’une clairière : il lui semblait que cette petite clairière avait déjà reçu des visiteurs, et plus d’une fois : en attestaient, d’une part l’herbe piétinée, et d’autre part, la présence de torches. Il ne comprenait pas ce qui pouvait bien s’y passer. Fontainebleau lui sembla encore un tout petit peu plus mystérieux…Il examina les lieux, fouilla dans l’herbe, et trouva un petit livre, qui s’avérait être une Bible. Jean-Jean en commença la lecture, et se rendit rapidement compte que ce livre était rempli de mensonges, et décida d’en arrêter la lecture. Serait-ce donc une Bible de ce dénommé Luther, que Louise avait évoqué ?
Il repris le livre, regarda à l’avant et à l’arrière, et lut, écrit en toutes lettres, « LUTHER ».

Que faire de ce livre ? Il décida que non seulement il ne le lirait pas aujourd’hui, mais que de plus, il valait mieux le laisser en cette clairière. Il déposa la Bible en un endroit facile à retrouver, sortit du sous-bois, et rentra directement à Fontainebleau.

Foi de Moine, il reviendrait, et lirait néanmoins quelques articles de cette Bible, afin d’avoir une idée de ce que le démon peut écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Réunions nocturnes   Dim Sep 03 2006, 13:23

Nulla vi invertitur Ordo

Jean quitta ses appartements, et partit à la recherche de ses deux garnements, il passa par les écuries, où lui fut précisé que nos deux gaillards étaient partis, que l'un d'entre eux (Nicolas), montait très bien, mais que le deuxième, qui montait le cheval de Jean avait des difficultés. Un palefrenier dit à Jean avoir entendu Nicolas proposer à Silvio à monter correctement sa monture.
Il faut être honnête, Jean n'était pas très à l'aise : pour la première fois, c'était sa fonction de père qui prenait le dessus. Il demanda qu'on lui selle un cheval, afin de trouver l'endroit où pouvaient bien se trouver les deux garnements. Silvio ne sachant bien monter, il se dit qu'ils ne pouvaient être bien loin....
Jean n'eut pas besoin de chercher bien longtemps, Nicolas avait décidé qu'il vallait mieux donner quelques cours dans un endroit plus ou moins fermé, Jean entendit des rires et des cris, en passant dans le bois : nos amis avaient décidé d'utiliser cette clairière comme piste d'apprentissage.
Jean découvrit les deux amis, Silvio crotté de la tête aux pieds, suite aux différentes chutes..
Mais, Nicolas rassura Jean, lui disant que Silvio maîtriserait rapidement son sujet. Jean sourit, ce qui lui faisait le plus plaisir, était de remarquer que Nicolas et Silvio s'entendaient bien, cette sortie à deux, à l'abri des regards, les avaient rapprochés.
Cependant, la fin de la récréation avait sonné, et il fallait retourner aux écuries. Et avant de reprendre les cours, Silvio aurait à se laver, et se changer.
A ce moment, Jean se rendit compte qu'il lui faudrait passer par Paris, avec Silvio, afin de lui acheter des vêtements neufs.


La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réunions nocturnes   Dim Sep 03 2006, 17:28

Nicolas frappa d'un petit coup sec les fesses de son cheval avec une cravache qui semblait lui appartenir ,on pouvait y voir :N. de Ploustel.Le quadrupède partit subitement au gradn galop ce qui fit que Nicolas distança rapidement ses deux compagnons .Il rit de bonheur ,cela faisait si longtemps .Il n'avait pas fait d'excursion à cheval depuis au moins 3 semaines lui qui en Bretagne montait tous les jours.Il freina son cheval in extremis devant l'écurie ,il sauta et prit la longe de l'animal pour le ramener dans la stalle .Il l'étrilla ,cura ses sabots et le caressa doucement .A ce moment précis Silvio et Jean arrivèrent tout en sueur .

-Alors messires avez vous apprécié cette douce promenade?
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Réunions nocturnes   Lun Sep 04 2006, 13:16

Nulla vi invertitur Ordo

Silvio et Jean, tout en sueur, rirent de bon cœur en réponse à la question de Nicolas.

« Mon bon Nicolas, je tiens avant tout à te remercier d’avoir aidé Silvio à monter pour la première fois de sa vie, et, je remarque que tu as pris plaisir à passer quelque temps à cheval. Je vous propose, à tous deux, de monter tous les jours, avant que les cours ne commencent, cela vous ouvrira l’esprit, et les poumons. Il faudrait, Nicolas, que tu apprennes également à Silvio de préparer le cheval, et le soigner après vos promenades. J’espère que ta cousine n’y verra pas d’inconvénient. »

Nicolas, cavalier fougueux, était aux anges, et accepta, sans poser de questions, de plus, le temps passé avec les chevaux était du temps gagné sur les heures d’étude, il y avait donc un heureux de plus à Fontainebleau !

Nos hommes retournèrent dans les appartements de Jean de Canteleux, et Silvio passa dans la salle du bain, se changea, et revint, fin prêt pour les leçons.


La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunions nocturnes   Aujourd'hui à 15:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunions nocturnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combats nocturnes
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
» Apprentissages Nocturnes
» Mario Andresol propose des patrouillles nocturnes spéclalisées contre le crime
» [ Réunion familiale improvisée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: