1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE ROI : audiences, charges, graces et disgraces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: LE ROI : audiences, charges, graces et disgraces.   Mer Juil 26 2006, 17:10

Le Roi est une personne sacrée trônant au sommet de la pyramide sociale de l’Ancien Régime. Or, force est de constater que l’accès au Roi est ici bien trop aisé. N’importe qui est capable de trouver un bon motif pour demander une audience au Roi.
Aussi, nous avons décidé d’en compliquer l’accès en opérant dès le départ une sélection : seuls les Grands (Princes, Princesses, ecclésiastiques de haut vol…), les Etrangers (Ambassadeurs et Grands d’ailleurs) et le personnel haut placé auprès de Sa Majesté (Capitaine des Mousquetaires, Ministres…) pourront prétendre demander audience au Roi.
Pour les autres, il suffit de faire passer votre message (ou votre personne) par l'intermédiaire d'une des personnes abilitées à être reçues directement, cela ajoute au "piquant" du jeu, car vous devez en somme intriguer pour être reçu en audience.

Deuxième point : les charges.


Servir le Roi devient une ambition, un enjeu, plutôt qu’un acquis dès le début. Avec toutefois quelques exceptions : les mousquetaires, et les militaires en général (et aussi les valets de chambre, les cuisiniers… enfin bref tout le personnel domestique). Mais pour accéder à une charge telle que commandant de la garde, gouverneur de la Bastille, il vous faudra vous faire remarquer de sa Royale Personne (ou intriguer pour qu'un personnage bien placé appuie votre candidature) et non point créer un personnage et le présenter d'amblée comme tel.

Bien entendu, les personnages historiques n’ont pas besoin de quémander leur charge.

Grâces et disgrâces


Etre à la Cour pourrait s’apparenter à l’exécution d’une figure de danse particulièrement périlleuse : un pas de travers, et c’est la chute… N’oubliez jamais qu’une seule chose compte à la Cour : le paraître. Le courtisan lambda doit toujours être irréprochable, que ce soit dans son habillement (si possible, en phase avec celle de la Cour), dans sa conduite ou sa réputation. En présence du Roi, le courtisan cesse d’être lui-même, et doit respecter à la lettre les usages de la Cour :

*Sourire agréable, mais point trop forcé
*Révérence irréprochable
*Abnégation totale (Devant le Roi, vous n’êtes pas le fier Duc de Machinchose, vous n’êtes plus qu’un sujet comme un autre)
*Respect absolu de l’Etiquette (Vous ne pouvez vous adresser au Roi sans en avoir été invité, le Roi seul, peut clore une conversation…)

Un non-respect de ces règles entraînera une royale sanction : la Disgrâce, hantise suprême de la Cour. Sachez qu’un disgracié n’est plus rien, et ce, quel que soit son rang (Songez à celle du Prince de Condé à l’époque de la Fronde : il fut ignoré par tous alors que le Roi n’était autre que son cousin !). Il devient un sujet de moquerie et ne peut plus rien espérer du Roi.

Les Grands sont également capables de vous disgracier. Offenser Madame, Monsieur, la Reine Mère, ou même le Prince de Condé peut tout aussi bien vous faire chuter. Reste alors le recours au royal pardon, mais vous devrez vous montrer fort ingénieux pour l’obtenir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE ROI : audiences, charges, graces et disgraces.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Criminal Charges Against the Pope and Vatican
» Un boeuf musqué qui a des techniques !!!?
» HAITI :LE DEUX CHARGES EST DEVENU UN LIQUIDE RARE ET PRECIEUX POUR NOS VIEUX !
» [Récit] Averlandais
» Mercredi 2 fevier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: