1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Chapelle par un beau matin d'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean de
Invité



MessageSujet: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Ven Aoû 25 2006, 16:29

"Pour ma part, je vais de ce pas, à la Chapelle, faire mes dévotions. "

Jean-Jean entra dans la Chapelle, choisit un prie-Dieu et commença ses dévotions.

Par la suite, le même sentiment le tracassait toujours, comment se faisait-il qu’il n’y ait pas plus de monde dans la Maison de Dieu ? Il avait beau écouter, ni bruit de pas, ni toussotement, ni chaise qui crisse. Le grand vide, seulement « dérangé » par le beau son de la cloche, qui, inlassablement, rappelait aux fidèles l’existence de la Chapelle, et quelle était l’heure…

Les idées les plus folles le traversaient : ce grand vide serait-il dû à une perte de Foi à la Cour ? Il lui semblait pourtant que l’on avait toujours affaire à une Cour Catholique, et que le Roi était un bon Catholique pratiquant…

Les suivants de Calvin, habités par le démon, se seraient-ils infiltrés à ce point à Fontainebleau …

Et ce silence pesant... où étaient donc les ouailles du Seigneur ?

Chanteloup décida de rester dans la Chapelle jusque neuf heures ce matin, et d'apprécier le nombre de visiteurs, si, toutefois, ceux-ci faisaient leur apparition.

La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Catharin
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Ven Aoû 25 2006, 16:38

Catharina s'en voulait. Depuis sa fuite elle n'avait pas vraiment eu le temps de s'arrêtter en chemin dans une chapelle ou église.

Elle avait le coeur lourd. Trop de questions la tourmentaient. Qui était donc cet admirateur inconnu? Qu'allait-elle devenir avec Pierre? Le comte Di Negrar allait-il bien?

Cath Prit un cierge et l'alluma en faisant une brève prière a la Vierge.

Puis Elle alla s'asseoire sur un banc dans le fond. Elle admirait les vitraux et fresques sublimes.

Puis elle se mit a méditer sur la suite de sa vie. Qu'allait-elle donc faire?
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: "il me semble connaître cette jeune fille"   Ven Aoû 25 2006, 16:59

Entendant du bruit, Chanteloup détourna lentement son regard, afin de voir qui venait de bonne heure à la Chapelle.

Son cœur s’emballa : ne s’agissait-il pas de la dénommée Catharina, qu’il avait entrevue à « L’Auberge de la Corne d’Abondance » ? Il se souvint :

« Il eut des difficultés à retrouver le sommeil, se demandant qui était la gracieuse Catharina.
Comment se faisait-il qu'elle soit montée seule ? Aurait-elle été rejointe ?
Pourrait-il l'approcher dans la journée. Ces questions tinrent Jean-Jean éveillé, c'est donc de bonne heure qu'il descendit dans l'auberge, mangea frugalement, et à l'aise, espérant voir la silhouette de Catharina descendre et s'attabler. S'il ne devait la revoir le matin dans l'auberge, il décida d'essayer de la revoir, de lui parler : trop fatigué hier, et le bon vin aidant, elle ne lui semblait pas fort recommandable, mais à la réflexion, son port décidé et élégant lui faisait penser qu'elle était de bonne famille, et pourrait l'aider à mettre pied à Paris, et à Fontainebleau. »


Il s’y reprit une seconde fois, et était maintenant certain qu’il s’agissait bien de la jeune Dame. Il ne comprenait pas bien qui était Catharina, ce qu’elle faisait à Fontainebleau…Mais au moins, Elle, Elle venait dans la Maison du Seigneur, et ce de grand matin.

Il décida d’attendre qu’elle se relève, pour pouvoir l’aborder, et se présenter…



La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Catharin
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Ven Aoû 25 2006, 17:07

Catharina n'avait pas remarquée qu'elle était observée. Elle n'avait même pas remarquée qu'il y avait quelqun dans la chapelle de si bonne heure.

Ne trouvant aucune réponse a ses questions sur son avenir elle soupira en levant les yeux au ciel. Se releva défroissa ses jupes et commenca a se dirriger vers la sortie de la chapelle d'un pas lent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Ven Aoû 25 2006, 18:14

La porte s'ouvrit sous l'effet du vent et on vit alors une petite main brandie en avant comme pour pousser une porte ,cette main s'affaissa rapidement.Une petite tete apparut alors .Une petite frimousse rose des cheveux blond comme l'or ,de petits yeux verts.Le garçon jeta un coup d'oeil dans la chapelle avant d'entrer à aps de loup.Il aperçut Chanteloup .....Ainsi qu'une jeune dame .IL trempa ses doigts dans le bénitier et fit un signe de croix.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: La Chapelle accueille un peu de monde ...   Sam Aoû 26 2006, 09:56

Catharina s’étant levée, Chanteloup quitta son prie-Dieu, et s’avança vers elle :

« Permettez, Madame, que je vous aborde, souffla-t-il, n’êtes-vous pas Dame Catharina, il me semble vous avoir vue à l’Auberge de la Corne d’Abondance ? »

La jeune dame, étonnée, acquiesça.

« Permettez-moi, jeune Dame, de me présenter, je suis Jean-Jean Chanteloup, arrivé depuis peu à Fontainebleau. Je vois que vous avez quelque problème, vous pouvez m’en ouvrir, je suis clerc, ce que vous voulez et pouvez me dire ne sera pas ébruité, restera entre vous et moi ».

Catharina, les yeux encore livides, s’apprêta à lui parler, lorsque la porte s’ouvrit.

Messire Chanteloup, reconnaissant Silvio, lui dit de les rejoindre, ce qu’il fit immédiatement.
Il lui présenta Dame Catharina, et lui proposa :

« Mon bon Silvio, je te propose de faire tes dévotions, comme je te l’ai appris, et de rejoindre mes appartements par la suite. N’oublie pas de venir nous saluer. Si Dame Catherine devait quitter la Chapelle auparavant, je te rejoindrai pour prier ensemble, avant de bien commencer la journée ! J'ai beaucoup de nouvelles qui t'intéressent.» .

Silvio, après avoir salué Dame Catherina, prit place dans la Chapelle, joignit les mains, et ferma les yeux.

Dame Catharina, à son tour, s’adressa à Jean-Jean Chanteloup.



La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Catharin
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Sam Aoû 26 2006, 11:05

Etonnée tout d'abord par l'éffronterie de Sieur Chanteloup, Catharina le fut encore plus lorsqu'il dit son prénom.
Elle tomba des nues lorsqu'il lui proposa de se confier a lui.


"Pourquoi pas, il a l'air inoffensif. De plus, aucun crime n'est comis dans une église. Allez!" se dit-elle.

Catharina se tourna vers Sieur Chanteloup et tout en lui adressant son plus beau sourire répondit:


Enchantée Messire, Je suis Catharina De Bianza. J'accepte de faire confesse.

Ils se dirrigèrent ensemble vers le confessional. S'installèrent chacun d'un côté puis, Cath prit son courage a deux mains et se lanca.

Je suis Espagnole, je me suis enfuie de chez ma tante en Andalousie. Elle me retenait prisonnière depuis l'assassinat, par ses sbires, de mes parents.

Je suis une cousine du Roy d'Espagne, en me mariant a son fils elle aurait pu accéder a la haute noblesse et a bien des privilèges. Car le Roy n'ayant pas encore d'héritier et si ceux de son frère ainsi que celui-ci venait a mourir, Mon cousin et moi-même accederions au trône. Mon père n'a jamais accepter se mariage alors elle les a fait assassiner et a obtenue ma tutelle.

Ma tante est cruelle, et elle veut gouverner par l'intermédiaire de son fils, un être foncierement cruel et méchant qui ne se soucie que de son plaisir.

La veille du mariage je me suis donc enfuie aidée par le capitaine de la guarde. Pendant ma longue détention, nous nous liâmes d'affection. Il était un second père pour moi. Il m'apprit a me battre, a l'épée au poignard et m'apprit même a tirer a l'arc pour m'amuser.

A la suite de ma fuite, ma tante découvrit qu'il m'avait aidé, elle le fit tuer. En apprenant la nouvelle je me suis éffondrée. j'ai connu l'envie de tué! Heureusement je me suis reprit, j'ai franchit la frontière et je suis monté ici, a Paris.


Je suis donc en situatio nirrégulière.
J'avait gagner un peu d'argent pendant mon voyage en vendant deux trois choses choses a gauches a droites ou en travaillant dans les champs.

Gr^ce a ceci et a un don d'un mysterieux inconnu jai pu achetter un hôel particulier. Je suis d'ailleurs toujours a la recherche de ce mysterieux inconnu. Avec mon frère adoptif rencontré il y a peu dans Paris, nous sommes heureux. Mais celà ne va pas durer et je me pose beaucoup de questions sur nôtre avenir.

Je ne sais pas quoi faire. J'aimerais obenir al protecton de sa majesté louis le quatorzième seulement il n'acceptera jamais une demande d'audience. De plus, les sbires de ma tante sont toujours a mes trousses...



Catharina soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Sam Aoû 26 2006, 12:25

Chanteloup écouta la demoiselle, sans l’interrompre, sentant qu’elle était en situation de détresse, ce qui se vérifia lors de son récit.

La confession terminée, Chanteloup prit la parole :

« Gente demoiselle, sachez, avant tout, que personne n’est en situation irrégulière dans la Maison de Dieu.

Notre rôle est de tenter d’aider les âmes en souffrance, et, n’ayez crainte, je tenterai de vous aider, si du moins vous me le permettez, et si votre ou vos demandes sont réalisables.
J’ai, heureusement, l’esprit assez large, ayant été élevé dans un monastère, qui n’était pas replié sur lui-même, mais, au contraire, ouvert sur le monde.
D’autre part, vous avez eu l’idée de tuer, mais vous n’êtes pas passée à l’action. Connaissant votre histoire, et dans ce confessionnal, je peux vous dire que je vous comprends, et ne vous demanderai pas de réciter des « Pater Noster » et des « Ave » en signe de contrition !

Enfin, quant à savoir qui vous aide, d’une part, et qui vous en veut, d’autre part, je ne peux vous aider. Etes-vous certaine que votre bienfaiteur n’est pas votre ennemi ? Ne cherche-t-on pas à vous localiser facilement ? Je ne le sais, quant à obtenir une audience auprès du Roy, ce n’est vraiment pas chose facile.

Si je peux me permettre un conseil, essayez de rencontrer non des Dames de la Cour, mais des gentilshommes, qui prendront à cœur de vous aider, et, qui sait, de vous obtenir, non pas une audience, mais peut-être bien une protection.

Si vous avez des problèmes, et ne savez plus où aller, sachez que mes appartements vous seront toujours ouverts, ainsi que la Chapelle, lieu où armes et violence sont interdits !

Ayez confiance en Vous, et sachez que si un vieux clerc vous a abordée, de la manière la plus naturelle qui soit, cela est dû à l’état dans lequel je vous ai vue dans l’Auberge de la Corne d’Abondance, ainsi que maintenant en ces lieux : il ne s’agissait pas de faire des ronds de jambe, mais plutôt de vous écouter, de vous mettre en confiance, et, enfin, de vous laisser aller dans ce confessionnal, lieu de pleurs, de recueillement, mais également de soulagement.

Aussi, je vous donne ma bénédiction, réfléchissez bien, et surtout, surtout, n’ayez crainte de me déranger, ma porte reste ouverte pour les ouailles du Seigneur. »

Chanteloup sortit du confessionnal, et fit signe à Silvio de monter dans ses appartements.
Le galopin n’attendit pas son reste.



La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Catharin
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Sam Aoû 26 2006, 13:49

Catharina fut soulagée. Elle remercia le clerc et sortit a son tour.
Remit ses gants, et sortit en faisant un clin do'eil au dénomé Silvio.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Sam Aoû 26 2006, 15:56

Chanteloup rejoignit ses appartements, en compagnie de Silvio. Ce dernier se doutait que quelque chose allait changer dans sa vie : les visites fréquentes entre sa maîtresse, la jeune Louise de Frenolec, et messire Chanteloup lui sembaient louches...
lhttp://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?p=15683#15683…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   Lun Aoû 28 2006, 10:54

Les joues de silvio devinrent subitement rouges il vit que la jeune et belle dame lui faisait un clin d'oeil ,cette petite attention flatta Silvio qui n'y était aps habitué ,il écouta Chanteloup mais profita de ce que son maitre ne le surveillait pas pour répondre à la dame par un charmant sourire qu'il savait si bien faire .
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: enfin Dimanche, jour du Seigneur   Sam Sep 09 2006, 11:13

Nulla vi invertitur Ordo


En ce dimanche, Jean demanda à Silvio de l'accompagner à la Chapelle.
Arrivé en ce bel endroit,il ne comprenait pas vraiment ce qui se passait à Fontainebleau, pas un curé à la ronde pour célébrer le jour du Seigneur.
Il décida donc de célébrer une messe en l'honneur du Seigneur : il demanda à Silvio de monter dans leur appartement, chercher du pain et du vin.
Silvio, préférant honnêtement courir dans les couloirs, n'en demandait pas tant : le pain et la bouteille de vin arrivèrent rapidement, et Jean put commencer sa célébration, Silvio l'aidant. Derrière eux, pas âme qui vive ! Silvio se demandait dans quelle pièce il jouait, mais il ne voulait pas peiner son père, et devint avec plaisir son enfant de "coeur".
Au beau milieu de la célébration, le grincement de la porte d'entrée de la Chapelle se fit entendre. Ni Jean, ni Silvio, ne pouvaient se retourner, mais tous deux se demandaient qui venait d'entrer dans la Maison de Dieu...


La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: L'inconnu(e) a disparu...   Dim Sep 10 2006, 09:41

Nulla vi invertitur Ordo.

La célébration terminée, Jean et Silvio se dirigèrent vers la sacristie, tous deux regardèrent, à la dérobade, vers "l'assistance" : quel grand mot, plus personne à l'horizon : tous deux se rendirent compte de leur curiosité, vilain défaut, et ils pouffèrent de rire.
Jour du Seigneur est jour sans labeur, dit Jean !

Direction la Bibliothèque :



La première demeure de Dieu, le premier Temple à lui construire, c'est l'homme lui-même fait à l'image de Dieu

Nemo me impune lacessit


http://1663.forumactif.com/viewtopic.forum?t=759
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Chapelle par un beau matin d'hiver   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Chapelle par un beau matin d'hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un matin d'hiver- Zoey-
» jonathan (+) cette peur constante de sombrer dans le néant.
» Doux matin d'hiver [10/01/42]
» Les Joies de l'Hiver [Libre pour 2 loups/louves]
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: