1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ambassade de la Sérénissime République de Venise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Sep 24 2006, 21:46

Non loin de la place de grêve, un batîment de pierre blanche s'élance vers le ciel. Ce batîment a sur sa façade un drapeau bien étrange, celui de la République Marinière de Venise. Aux cotés de la porte deux gardes revêtent deux tuniques aux couleurs de la république qui recouvrent deux puissantes cuirrasses mais également deux hallebardes forgées dans le plus pur des aciers.


Si vous souhaitez venir dans la terre des Doges, prenez rendez vous avec l'ambassadeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Sam Sep 30 2006, 19:48

Louise avait toujours adoré faire connaissance avec les étrangers ,en effet c'était pour elle une totale évasion ,et puis les italiens étaient si charmants .Elle pensa à Roland durant le trajet qu'elle effectua de Fontainebleau à Paris dans son carosse ,elle allait passer devant son logis pour se rendre à l'ambassade.Puis soudain le cocher vint lui ouvrir la portière descendit le marche pied et l'aida à descendre ,elle le remercia et se dirigea vers l'ambassade qui se trouvait près de la Place de Grève cette place à la sinistre réputation .La pluie tombait doucement dans la ville de Paris ,une pluie agréable après la chaleur qu'il y avait eu ces derniers temps.La baronne n'avait aps froid et pourtant sa robe était de confection légère .Elle aperçut soudain l'imposant bâtiment qui abritait l'ambassade de la Republique de Venise et se dirigea vers les gardes .

-Bonjiourr senorrita ,qué faites vous ici?

-Je viens pour rencontrer son excellence alessandro di Negrar!Je suis la baronne de Frenolec

-é qué cé qui nous lé prouve? lui demanda t il ,de son accent fort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Sam Sep 30 2006, 19:54

Son excellence le comte entendit alors ces mots la fenêtre de son cabinet étant ouverte, il se leva alors et vit cette jeune femme dont il ignorait le nom mais qu'il avait croisé à Fontainebleau il cria alors aux gardes :

-"Lasciatela entrare"

Puis un homme courru en bas, il ouvrit alors une ombrelle afin de permettre à la jeune femme d arriver sèche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Sam Sep 30 2006, 20:14

La baronne vit soudain les hallebardes se remonter pour lui laisser place et un homme vetu de soie venir lui porter secours avec une ombrelle .Quelle délicate attention se dit elle.L'homme la précéda dans la demeure qui était décoré avec goût et profusion.Il l'amena devant la porte d'un petit cabinet et attendit avec elle sur le pas de cette porte l'ordre de son excelllence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Sam Sep 30 2006, 20:22

La porte s'ouvrit, le comte revettait sa cuirasse damasquinée ciselée à ses armoiries il lui montra un fauteuil brodé aux armoiries de la république la pièce était grande et lumineuses et les meubles en ébène du brésil.
Puis il prit la parole :
-"Que puis-je pour vous Mademoiselle?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 09:08

Elle fit une révérence parfaite puis prit place sur le splendide fauteuil qu'il lui indiquait , la texture de celui ci était moelleux c'était si agréable.Puis elle prit conscience qu'il lui posait une question.

-Messire , je vous adresse mes salutations,je viens vous voir pour réparer le manque d'éducation dont j'ai fait preuve dans l'escalier de Fontainebleau mais .....aussi parce que j'ai toujours aimé découvrir la culture des autres pays .Je vais déjà me présenter puisque j'ai omis de le faire ,je suis Louise baronne de Frenolec et dame de compagnie de la duchesse d'Agenois .J'ai quelques connaissances à la cour mais sans plus et ne suis donc que de petite noblesse de Province.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 09:53

-"Madame, sachez que je suis très fier que vôtre soif de connaissance vous ait orienté vers mon ambassade. En outre, je me vois enchanté de vous voir en ce lieu, vous égayez par vôtre beauté cette pièce qui sans présence féminine est morose. Comme vous savez ma fonction m'amène a souvent rencontrer les grands de ce monde, mais j aime également rencontrer et cotoyer les petites gens car sachez que nombre de mes anciens matelôts provenaient du peuple."

Suite à celà, il regarda un coffre d'ébène ouvragé et laqué. Pourquoi le regarda-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 11:16

Elle LUI FIT UN GRAND SOURIRE.

-J'en suis flattée messire ,mais ménagez vos compliments sinon je risque de tomber inanimée !!J'ai toujours trouvé que vous autres italiens maniaient le verbe à la perfection et savait charmer et enthousiasmer les femmes !Moi aussi je cotoie les petites gens car dans mon domaine de campagne bretonne les filles des nobles s'amusent avec les fils des paysans!

Elle arreta soudain de parler et regarda avec insistance le coffre d'ébène qui se trouvait près de l'ambassadeur et qui semblait attirer l'attention de celui ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 15:47

Le comte se mit alors a fixer longuement la baronne. Son regard se mélait d'attiranceet comme d'une once d'on ne sait quoi.
Que pouvait il bien y avoir dans le coffre, le comte remarqua alors que la jeune femme fixait son coffre d'ébène, il lui tint alors ces mots :
-"Vous semblez bien curieuse" , dit-il en souriant
Puis il reprit malicieusement :
-"Ma chère je préfère taire le contenu de ce coffre, vous risqueriez d'être écoeurée voire même appeurée"
Puis changeant de ton, il dit alors à la jeune femme :
-"Ma chère en ce qui concerne ma façon de parler ne vous évanouissez point car si j'étais interessé par vos charmes vous l'auriez compris dès nôtre première rencontre."
Puis il cligna de l'oeil...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 15:59

Son regard était plein de malice .

-Oui j'ai toujours été curieuse ,on me l'a souvent reproché ce serait un défaut mais moi je le considère comme un qualité.Et sachez pour votre gouverne messire ,que je ne suis que très rarement écoeurée et appeurée,le contenu de ce coffre ne me fait nullement peur .Surtout si ce n'est qu'une fiole de poison que vous autres vénitiens affectionnez!!!

Elle écouta ses propos.

-Oh ,je voulais juste vous dire que vous saviez parler aux femmes mais que cela me genait ,vous comprenez ,il ne m'est jamais traversé à l'esprit que vous puissiez etre attiré par moi!!D'ailleurs ma vie amoureuse a commencé il y a quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 16:05

Sachez ma chère baronne que le charme italien n'a point de limites, en outre si je puis me permettre, les clichés ne sont pas indispensable mais comme vous souhaitez savoir.
Dans ce coffre il y a la tete embaumée du meurtrier de mon père ainsi que l'épée de son meurtrier.
Il attendit une réaction de la jeune femme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 16:30

Louise n'eut aucun symptome montrant combien elle trouvait cela ragoutant,elle garda son sang froid comme à son habitude,cette technique de vengeance était un peu barbare mais bon c'était comme cela.

-Si je puis me permettre vous venger du meurtrier de votre père et le décapiter soit ,garder son arme comme trophée j'en conviens mais embaumer sa tête et la garder dans un coffre qui vous suit partout ce n'est pas forcément utile.Je vous l'avoue je trouve cela fort barbare.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 16:36

Le comte se mit à discuter:
-"J en conviens mais c'est une façon de me souvenir que n'importe qui peut me trahir, sachez que le meurtrier de mon père était son frère c'est à dire mon oncle."
Puis il regarda la baronne, un regard plein d'émotion et de haine qu'il détourna afin de ne point faire culpabiliser la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 16:54

Louise vit bien que c'était un sujet délicat à ne point trop aborder et elle arreta de faire ses remarques.

-Effectivement n'importe qui peut trahir,moi si j'étais votre amie je pourrais vous trahir par exemple mais comme je ne le suis pas vous n'avez pas de crainte à vous faire me concernant!Je sais qui me trahira peut etre et celui qui ne le fera jamais ,il suffit de lire dans les coeurs et dans l'âme.Pour ma part je n'ai encore jamais connu la trahison et espère ne jamais avoir à la supporter.Mais dès que l'on aborde ce sujet je constate que cela vous plonge dans l'abime la plus totale aussi je vous conseille de vivre pleinement votre vie au lieu de vous tourmenter ainsi .Mais ceci n'est qu'un conseil que vous ne suivrez sans doute pas.

Elle plongea son regard dans celui du Venitien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 17:02

Il la regarda :
-"Ma chère baronne, sachez que j'ai vécu mais lorsque la femme aimée est la MER."
Puis, il la regarda et dit alors :
-"Madame si aimer vôtre beauté était une trahison envers mon pays alors je le trahirais sans aucun remors. Puis, il ouvrit une malle et prit alors un manuscrit étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 17:08

-Messire di Negrar je ne pense pas qu'etre mon ami soit une trahison envers votre république ,je ne suis pas une commère racontant tout ce qui se passe et dévoilant els affaires obscures d'un pays .Je suis curieuse mais discrète.Mais arretez de me flatter ainsi si il vous plait!Je ne le mérite assurément pas. Mais que faites vous avec ce manuscrit?demanda t elle surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Dim Oct 01 2006, 17:15

Il la regarda, et lui montra l'ouvrage :
-"C'est un livre qui m'a été transmis par mon père, il s'agit du récit d'un de mes aieux qui partit dans la lointaine Asie avec un bourgeois du nom de Marco Polo, si vous souhaitez, vous pourrez venir le consulter, en ma présence bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Dim Oct 01 2006, 17:18

-Marco Polo ,oui j'en ai entendu parler ,c'est un honneur pour vous d'avoir un ancetre qui el connut et l'accompagna .Je le consulterai avec plaisir et loin de moi l'idée de le consulter sans votre approbation.A présent je dois m'en aller messire .Que dieu vous garde .

Elle lui fit une rapide révérence et s'élança vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite et fin   Dim Oct 01 2006, 17:25

Son excellence la raccompagna et la fit escorter jusqu'à un carosse frappé au lion de Saint Marc puis il s'assit dans son fauteuil et pensa : "Che bella che è questa donna! Magari un giorno, chissà."
Puis il se remit dans ses papiers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: LE DOGE EST MORT   Ven Mai 04 2007, 19:00

LE DIX-NEUVIEME JOUR DE DECEMBRE SEIZE CENTS SOIXANTE-TROIS SA MAGNIFICENCE LE DOGE A REJOINT NÔTRE SAINT PATRON .
PRIEZ POUR LUI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Doute de l'ambassadeur et galopade   Ven Mai 04 2007, 19:08

D'un coup le Comte se leva, il hurla en Vénitien: "Sellez mon cheval!!!"
Il revêtit alors sa plus belle cuirasse, son plus beau chapeau, son schiavone et descendit le grand escalier en marbre de Vérone qui menait à son bureau, il couru dans la cour, sauta sur le cheval et l'éperonna comme jamais, le cheval partit au galop en direction de Fontainebleau.
Deux cavaliers en armes et tuniques aux couleurs de la République l'escortèrent et partirent également au galop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Mer Mai 16 2007, 18:14

Son Excellence arriva dans la cour de l'ambassade ou flotait la banière de sa patrie, du moins de celle qui l'avait transformé en homme. Il salua le drapeau au lion, puis stoppa son cheval net, son excellence était accompagné de son escorte ainsi que de deux hommes.
Matteo accourût alors pour voir l'ambassadeur, il était chargé de papiers jusqu'au cou. Son Excellence, cria alors :

-"Giacomo! Giacomo!"

Un homme mince et petit aux cheveux poivre et sel fît son apparition, il fît une révérence au comte et dit alors :

-"Che posso far Monsignor?"

Le comte reprit :

-"Quel signor è il mio invitato ed ecco il suo valetto mettilo nella camera ad ovest del Palazzo."

Le comte se tourna alors vers Jean et lui dit alors :

-"Veuillez suivre Giacomo il vous montrera vos appartements, pardonnez moi de ne point le faire moi même cependant je dois régler certaines affaires. Je vais faire envoyer un carosse pour faire chercher votre soeur afin que vous puissiez vous entretenir avec elle avant que nous passions à table. Cela fait longtemps que vous ne l'avez pas vue et pour cela je souhaite vous satisfaire tous deux."

Puis il salua Jean et fît volte face fit envoyer un émissaire ainsi qu'un carosse à Fontainebleau puis il commença à discuter avec Matteo des papier qu'il portait en allant vers son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Jeu Mai 17 2007, 18:28

Les jeunes hommes n'eurent d'autre choix que de suivre Giacomo.
Ils ne lui parlèrent pas ,leur italien était trop médiocre ,de plus leurs sentiments ne les portaient guère vers les étrangers.Jean se montra néanmoins aussi agréable que possible et François esquissa quelques sourires.Il faut dire que cet accueil était le symbole même de la puissance de la Sérénissime comme on l'appelait.A côté de cela le vieux château de Ker Astenec faisait pâle figure,la comparaison ne devrait même pas être possible.
Ils s'installèrent donc chacun dans leurs chambres et prirent le temps d'examiner le décor du cadre qui était en ce moment le leur.
Ceci fait chacun vaqua à ses occupations,Jean essaya une perruque qu'il avait trouvé par hasard et l'enleva aussitôt ne comprenant vraiment pas quel élégance l'on trouvait à porter cela!
François lui fredonnait une chanson populaire tout en rasant les quelques poils qui faisaient leur apparition sur son visage.
Soudain ils entendirent une cloche résonner et tous deux se préicpitèrent vers l'escalier ,descendant en 4ème vitesse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: suite   Jeu Mai 17 2007, 19:29

Jean et François descendirent immédiatement les escalier et virent un carosse arriver, ce carosse était sculpté aux armoiries de Venise, mais qui allait en sortir, soudain ils virent Alessandro se précipiter vers le carosse, une dame agée en sortit, une femme aux cheveux blonds vénitien, le comte eût une chaleureuse embrassade avec, alors que les deux envoyés du baron de Frenolec était dans l'entrée.
Puis, le comte se retournât vers Jean et s'approchat de lui avec à son bras la femme agée, cela parût invraisemblable à Jean mais plus elle s'approchait de lui, plus elle paraissait jeune, mais qui cela pouvait-il bien être.
Puis le comte ouvrit la bouche :

-"Signora Bartolomei, le presento il Baronne Jean de Frenolec, figlio di Aymeric de Frenolec, il mio futur cognato."

Puis il se retourna vers Jean, et lui dit en utilisant le protocole :

-"Cher Baron, je vous présente Madame Bartolomei, ma maraine et l'épouse du meilleur ami de feu mon père qui m'a recueilli et permi d'être aujourd'hui qui je suis. Cette femme, je l'aime comme ma mère et elle comme un fils et si je n'avais pas eu mon titre, j'aurai aimé être né de leur sang."

Jean s'inclina en signe de respect envers la dame, tandis que François n'étant point habitué au protocole fusilla des yeux le comte, il vit le comte faire un signe, puis un garde s'approchât de François et lui chuchotât à l'oreille :

-"Le Protocole est ainsi fait on ne présente que les grands, veuillez vous retirer."

Puis le comte reprit :

-"Cher Jean voudriez vous bien tenir compagnie à Madame Bartolomei le temps que je règle quelques affaires urgentes. Rassurez vous, elle parle le français bien mieux que moi".

Ils entrèrent tous trois dans le salon, puis l'ambassadeur prit congé. Alors la dame dit alors à Jean :

-"Veuillez excuser mon petit Alessandro, il est parfois si protocolaire, mais c'est la fonction qui veut cela. Je me présente Maria Bartolomei, épouse de Bartolomeo Bartolomei conseiller du doge de Venise."

Elle attendit une réponse quand soudain un carosse arriva dans la cour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Ven Mai 18 2007, 09:34

Jean entendit le bruit des sabots trotter sur les pavés de la cour mais cela ne le gêna nullement.Ne sachant comment s'y prendre il lui fit un parfait baise main et prit a parole d'un ton un peu froid.

-Madame si celui ci ne m'avait pas dit que vous fussiez sa marraine j'aurais pensé que vous étiez dans a fleur de l'âge!Pour ce qui est du protocole,je n'aime guère cela mais je n'en tiens pas rigueur à votre protégé,politesse oblige!!!
Il regarda néanmoins le carosse qui arrivait,portant comme armoirie hallebarde sur fond d'hermine...

-Excusez madame

Il se précipita alors dehors mais François avait aperçu le carosse de sa fenêtre et l'avait devancé.

Le carosse s'ouvrit alors sur une jeune femme aussi brune que Jean était roux mais dont els yeux avait la même couleur que ceux du jeune baron.
Il l'aida à descendre

-Ma chère Louise que de bonheur de te revoir ainsi,si belle

Il examina ses vêtements

-Ton goût est toujours aussi raffiné comparé à ces perruches emplumées de la cour!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambassade de la Sérénissime République de Venise   Aujourd'hui à 09:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Ambassade de la Sérénissime République de Venise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: