1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le juste milieu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jean Racine
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Sam Oct 08 2005, 17:05

Les réflexions se perdaient comme dans un abyme sans fond dans la tête de Racine. Il fallait qu'elle accepte ! L'état du Dramaturge était tel qu'il ne répondrait pas de se réaction si elle le repoussait en lui disant un non ferme et franc. Il vit immédiatement qu'elle était troublée mais qui ne l'aurait pas été à la suite d'une approche si particulière ?
Pourtant elle lui tournait le dos... Allait-elle hurler et le traiter de tous les noms ? Allait-elle simplement partir en courant dans la sombre ruelle ?
Le jeune homme était ivre des paroles qu'il avait prononcées et de l'attente qui s'ensuivait...


Citation :
"D'accord..."

L'oeil encore fiévreux de l'Auteur rencontra celui de Desdemone : elle ne semblait pas sur le point de défaillir... La décision ne se montrait pas non plus douleureuse. Il sentait presque de la résignation, comme si la réponse n'était qu'une évidence, comme si leurs deux destins s'enchassaient tout à coup sans savoir quand et dans quel état ils se retrouveraient une fois démêlés.
Racine pencha la tête sur le côté et sourit. Il était toujours dans cette sorte de métamorphose qui révélait au grand jour une partie de lui même : cet homme conquérant prêt à tout pour arriver à ses fins : la Tragédie, le Spectacle et sa Muse !

Il finit par s'incliner devant la majestée de Desdemone... il venait de réaliser que quoiqu'elle quitta, elle le quittait pour prendre part à ce rêve qui le menait à la folie. Etait-elle tout à fait consciente ?

L'Ecrivain respira enfin librement : ce nouveau personnage qui naissait avait fini sa croissance, il lui fallait maintenant agir... Les pensées fusaient dans l'esprit du Dramaturge : il fallait qu'il achève son écriture, il fallait qu'il monte sa troupe, il fallait qu'il mette en scène la Tragédie achevée ! Enfin, tout mènerait...


- Devant le Roy ! Oui c'est cela !

Racine vit qu'il avait pensé tout haut dans son exaltation... Desdemone se ferait-elle à cette personnalité assez étrange ? Il reprit :

- Oui Mademoiselle, nous avons un mois pour arriver devant le Roy : nous jouerons dans le petit théâtre de plein air aux débuts de l'automne... Tout dépendra de cette première représentation !

Un mois ! C'était folie que d'imaginer achever en si peu de temps ! Mais le jeune homme était un idéaliste ! Il avait sa Muse, une plume et une feuille de papier : plus rien ne pouvait l'arrêter !

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Desdemon
Invité



MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Sam Oct 08 2005, 17:37

Citation :
- Oui Mademoiselle, nous avons un mois pour arriver devant le Roy : nous jouerons dans le petit théâtre de plein air aux débuts de l'automne... Tout dépendra de cette première représentation !

Desdemone regarda Jean Racine. Elle se mordit la lèvre infèrieure, geste qu'elle faisait lorsqu'elle doutait.

" Un mois ?! Mais monsieur, c'est bien court...Croyez-vous que nous serions prêt à temps ?"

Desdemone faisait ses calculs dans sa tête. Il allait falloir qu'elle annonce à sa troupe qu'elle les quittait, rassembler ses affaires et puis retenir une chambre à l'auberge...seraient-ils prêts pour début octobre ? De nombreuses questions heurtaient la jeune fille. Où en était Jean Racine de sa pièce ? Où allait-il trouver des comédiens, de préférences bons, et qui accepteraient d'apprendre leur rôle pour une date qui arriverait très vite.
"Aucun, pensa la jeune fille. Il faudrait être fou pour..." Mais une évidence frappa la jeune fille.
"Evidemment, nombres seraient prêts à donner leur âme au diable pour jouer devant le roi !" Desdemone pâlit. Et elle, que faisait-elle ? Etait-elle si influençable pour se lancer tête baissée dans le rêve de jean Racine ?

Desdemone avait un goût de sang dans la bouche. Elle porta sa main à sa lèvre. A force de la mordre, elle l'avait coupé. La jeune fille haussa les épaules, reportant son attention sur les problèmes divers qu'engendrait une représentation dans un mois.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Racine
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Dim Oct 09 2005, 08:21

Racine fut surpris du doute qui envahissait la jeune femme... Lui qui se donnait tout entier à son rêve, il était certain d'y arriver ! Il est vrai que l'Ecrivain perdait vite la notion de la Réalité ce qui lui faisait donc penser que tout irait comme il l'avait prévu et décidé !

Citation :
" Un mois ?! Mais monsieur, c'est bien court...Croyez-vous que nous serions prêt à temps ?"

Le Dramaturge releva la tête, interloqué :

- Court ? Un mois ? Baliverne... Nous aurons trente longs jours Mademoiselle et trente longues nuits !

Le jeune homme retomba dans ses préparatifs. L'immédiat c'était de trouver les Comédiens. Et Racine avait sa petite idée... Il reprit :

- Faites ce que vous avez à faire aujourd'hui, rassemblez vos effets et ce soir rejoignez-moi à l'Auberge.

D'ici là, il aurait trouvé le reste de ses comédiens et l'endroit pour les faire répéter. Ensuite, il pourrait déjà mettre en place la moitié de sa Tragédie tout en composant l'autre moitié la nuit. La mise en place durerait quinze jours. Il faudrait une semaine pour régler les derniers détails ! Les derniers jours serviraient à installer la Troupe à Fontainebleau. Racine sursauta. Il fallait qu'il ait un entretien avec Saint-Aignan à ce sujet... Ah ! Revoir celui qui l'avait fait échoué si bas et qui d'un autre côté avait permis la rencontre avec Desdemone !

- Nous serons prêts croyez-moi ! Et puis, le rôle principal c'est vous ma chère, la question est donc : Serez-vous prête à temps ? Mais ne vous inquiétez pas... Un mois c'est plus qu'il ne faut !

L'Auteur savait que sa Muse était faite pour incarner Hermione. Ainsi il ne doutait pas de son apprentissage ! De plus, la Tragédie était un Art qui ne souffrait pas trop les répétitions : l'émotion devait rester intacte ! Trop de préparation rendait la pièce presque Satyrique...
Il se retourna vers la jeune femme et s'inclina une dernière fois en lui prenant la main. Il ajouta :


- C'est ce soir que tout commence Madame !

Et ce-disant, il prit congé de la Comédienne avec un serrement au coeur : s'éloigner d'elle lui coûtait.

La Suite : La Troupe

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish


Dernière édition par le Dim Oct 09 2005, 11:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Desdemon
Invité



MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Dim Oct 09 2005, 10:02

Citation :
- C'est ce soir que tout commence Madame !

Desdemone sourit, envahi par ce même sentiment heureux qui l'avait saisi au paravant. Elle avait choisi de croire au rêve de Jean Racine et de faire de son mieux pour l'aider à se réaliser. Elle serait son héroïne et serait grandiose. C'était son leitmotiv qu'elle ne cessait de se répéter.

Mais déjà Jean Racine prenait congé de la jeune femme. Celle-ce revint à des préoccupations plus terrestres. Il fallait qu'elle rentre et quitte sa troupe.

"Esperons que cela va bien se passer..." pria-t-elle intèrieurement.
Mais elle en doutait fort. Nina ferait une crise pas possible, la traitant de tout les noms, la discreditant aux yeux de la troupe entière. Desdemone haussa les épaules. Après tout, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire désormais ? Elle allait enfin voler de ses propres ailes. On lui donnait sa chance, et elle était prête à la saisir.


Desdemone fit demi-tour, réempruntant le même chemin qu'à l'aller, et qui lui avait permis de rencontrer Jean Racine.

La place de la fontaine était toujours aussi bondée. La jeune femme se faufila tant bien que mal à travers la foule. Elle bifurqua à droite, et remonta la rue du chat qui danse. Elle arriva bien vite à l'endroit où était installé sa troupe. Desdemone inspira vant d'entrer dans le lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Mer Avr 26 2006, 18:03

Jean, assied à la fontaine avait considéré ce jeune couple.
Se pourrait-il qu’il s’agisse de ce racine, le janséniste, petit fils de Marie des Moulins ?
Jean avait eu l'occasion d'entendre discourir de "la Nymphe de la Seine", ode dédiée à la reine Marie-Thérèse d’Autriche, rédigée par ce Racine. Entendit dire qu'il imaginait une autre ode "Sur la convalescence du roi", par son ami Boileau.
Certes les artistes et principalement les hommes de lettres étaient fourmillant sur Paris, mais il avait prisé ce qu’il avait entendu divulguer de « la Nymphe ».
Il avait toujours eu un goût prononcé pour les arts et les lettres.
Il aurait bien été se présenter à cet homme, mais il ne consentait en aucun cas de l’importuner dans ses palabres avec la jeune femme, vraisemblablement les répétitions d’une des pièces de cet auteur.
Avait observé les gens suffoqués par la scène, l’intervention de ce sergent de l’ordre.
Cela l’avait égayé.
Puis il les vit disparaître dans la petite rue du temple.
Jean demeura encore un instant puis se leva, pris la même rue pour rentrer à l’auberge où il louait une chambre. En chemin, croisa la jeune femme, seule, l’air pensive et radieuse en même temps.
Il ne lui fit qu’un signe de tête auquel elle répondit.
Puis, plus loin, reconnu le dos de ce monsieur Racine.
L’ayant rejoint, avec déférence, il salua l’homme.
-Ne seriez-vous pas Jean Racine ?
Jean de La Bruyère, humble homme de lettres.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Mer Avr 26 2006, 18:06

[tu sais le poste date d'octobre 2005... je doute que tu es une réponse Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Mer Avr 26 2006, 20:07

Adrien de Chastignac a écrit:
[tu sais le poste date d'octobre 2005... je doute que tu es une réponse Wink ]
blush Merci.... vais faire attention à ça aussi alors ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean de
Invité



MessageSujet: Re: Le juste milieu...   Mer Avr 26 2006, 20:48

L’homme ne lui répondit pas. Vraisemblablement ayant ses desseins ailleurs.
Peu importe, une fois à l’auberge, Jean de La Bruyère fit monter son bagage dans sa mansarde
Et se fit servir une cruche de cépage frais.
Quelques mousquetaires étaient là.
Quelques caméristes, des soldats, des hommes du peuple aussi.
La servante plutôt exquise lui sourie, puis poursuivit sa tâche.
Au bout d’un moment, Jean reprit la rue étroite du temple, jusqu'à la fontaine.
Il était encore tôt, il était décidé d’observer encore un peu le flâneur qui passait.
Les ménagères, des damoiselles, quelques artisans, des artistes, hommes de loi ou soldat.
Quelques nobles aussi.
Lieu de réflexions divers. C’est en écoutant et en regardant les gens que lui venaient ses pensées, ses méditations.
Arrivé, il prit place au bord de l’eau, s’alluma une bouffarde, et commença à observer, à écouter, prenant, parfois, des notes sur un de ses feuillets pliées en quatre dans son gousset.
La place était animée de monde, foisonnant, discoureur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le juste milieu...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le juste milieu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Suzy ~ « La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop ou pas assez. » [TOXIC]
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Début de soirée en milieu hostile ...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: