1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 avant le rdv avec le général Winterfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: avant le rdv avec le général Winterfield   Jeu Nov 23 2006, 16:18

Athénaïs attendait dans sa chambre l'arrivée du Général Winterfield. Dans mes appartemenst se corrigea-t-elle, pour autant que les deux pièces de Fontainebleau, chambre qui lui restait de son emploi de première Dame de Madame puisse porter ce nom. Mais le Reine Mère devrait lui faire attribuer digne de son nouveau rang "première Dame de la Reine", fille de Duc, Marquise de Montespan, cela n'était pas rien.
Winterfield, revennons à notre rendez-vous... elle était soucieuse, ce général, ami d'Anne d'Autriche, était charmant, inquiètant, et peu digne de foi en fait. Athénaïs savait qu'il avait écrit le mot qui avait créer la malaise de la petite duchesse d'Agenois. Elle le savait, elle l'avait vu remettre, avait eut le mot en main....
Un autre problème la perturbait ... les complots... l'assassinat de l'oie blanche devant Louis et aussi le complot des mousquetaires traitres... Cette espionne du Roy, ce gentil mosuqetaire blessé... elle devait trouver des alliés pour en savoir plus... Winterfield pouvait-il être cet allié ?
Anne, la Reine, semblait s'en méfier ... Uhm, mais dans cette Cour sur qui puis-je compter ?
Un homme de guerre, ami de puissants, inquiètant ... pouvait surement l'aider. Elle décida de lui en parler... si l'occasion se présentait.
Pour ce diner, elle avait choisi une robe de Cour, ivoire, en soie quasi totalement unie exeptée une fort belle dentelle de Calais au col avec un rappel au bas... un châle d'indienne, des bijoux de feu sa mère, simple parrure de diamants ... elle était parfaite... exeptée une légère ride ... ah mon Dieu... non, une impression dans le miroir, fichues chandelles... à 26 ans, elle se voyait déjà vieille, il allait faloir faire vite ... le temps ne tarderait pas à dégrader ce tein de rose, pale, et cette sihouette de rève... de rêve d'homme... de rêve digne du premier d'entre eux ...
Elle se redressa, contempla encore et encore ses épaules fines, cette poitrine avantageuse, cette taille si fine ... elle en fit le tour de ses deux mains... satisfaite de son image ... tu peux encore le faire se dit-elle ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Winderfield
Poete


Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: avant le rdv avec le général Winterfield   Jeu Nov 23 2006, 22:44

Le général marcha à pas lourds dans le couloir qui menait à la chambre de la marquise. Il avait eu une rude journée, comme toujours, étant pris avec des hommes qui ne semblent pas avoir la moindre idée de ce qu'est une couverture correct pour protéger le périmètre autour de la propriété du cardinal. Les jeunes de nos jours, bien fougueux, mais diable qu'ils manquent d'intelligence.

Mais bon, peut-etre qu'un bon diner en compagnie de cette marquise lui ferait le plus grand bien. Et puis d'ailleurs, il ne fallait rien laisser de coté quand on avait une missions comme la sienne. Un serviteur au passage lui demanda poliment d'enlever son manteau mais le pauvre fut accueilli par un geste rapide du revers de la main qui l'envoya complètement paitre.

Le général arriva finalement devant la porte de la marquise. Il donna deux grands coups et il attendit que quelqu'un vint lui répondre. IL failli saisir lui-même la poignée pour l'ouvrire mais il se rappella qu'il n'était pas dans la demeure du cardinal et qu'il n'Avait pas accès où il le désirait et quand il le désirait. Il allait même devoir faire aller ses bonnes manières durant toute la soirée... diable, les manières de l'armée étaient les meilleures selon lui... mais les nobles ne semblaient pas comprendre toute la subtilité et la fraternité qui se trouve à l'intérieur de ces gestes....

Il se tenait droit devant la porte et il attendit que quelqu'un ouvre avec un petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: avant le rdv avec le général Winterfield   Ven Nov 24 2006, 04:44

Une petite servante, frêle et étrangement pâle arriva près de la porte de la chambre de Mme de Montespan. Elle était à bout de souffle d'avoir couru jusque là. Elle vit que M. Winderfield était devant la porte et trouva ce fait pratique.

-Monseigneur...

Dit-elle, faisant la révérence.

-Vous êtes demandé, ainsi que Mme de Montespan, au chevet de Madame La Reine Mère. Elle est mourrante!
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: avant le rdv avec le général Winterfield   Ven Nov 24 2006, 08:51

Athénaïs entendit la martial coup porté à la porte de l'appartement par le général, seul un militaire frappait ainsi se dit-elle... d'un geste elle imposa à sa jeune dame de compagnie d'aller ouvrir, cette dernière sachant que ce que la Marquise exigeai devait se faire vite se hâta d'obeïr ... Athénaïs s'avança elle même vers la porte, majestueuse, vu la taille de cet "appartement" cela ne nécessitait que trois pas ... quand la petite noble bretonne dégagea les deux battants un pas précipité surpris le sdeux dames... une petite servante se hâtait vers... Athénaïs s'avança, salua d'un signe de tête le général... et reconnu une des servantes d'Anne qui courrait littéralement vers elle ...
Dès qu'elle eut parlé, Athénaïs failli se décomposer... Anne mourante, non, pas maintenant ... elle pris sa robe de deux mains et vola vers l'appartement de la Reine Mère... Non, pas Anne, elle aimait sincèrement la Reine, dont elle se savait aimée en retour, ce n'était pas uniquement parce que cette dernière était son premier appui à la Cour. Cétait aussi pour le caractère de cette femme de pouvoir, son humour, sa gentilllesse et son intransigeance parfois... Tout en Anne lui plaisait ... et là....
Athénaïs était plus blanche que jamais, son tein naturellement ivoire semblait quasi surnaturel... même cette course dans les couloirs de château n'arrivait pas à aviver ses joues... elle ne regardait rien autour d'ellle... avait oublié Winterfield, les complots, Mademoiselle d'Agenois, la jolie espionne et le gentil mousquetaire amoureux... Anne, mon Dieu, Anne pensait-elle...
Arrivée à l'appartement royal, elle ne voyait personne, et personne n'osa s'opposer à l'entrée de la favorite de la Reine visiblement très perturbée par l'annonce de la mort qui planait au dessus de la tête de sa protectrice...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Winderfield
Poete


Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: avant le rdv avec le général Winterfield   Sam Nov 25 2006, 01:34

Jean eut à peine le temps d'incliner la tête en signe de bonsoir que la marquise partie en courant vers il ne savait où. Il comprit par la suite que la reine mère était mourante.... le plus drole c'Est que cela faisait 15 ans qu'elle était mourante. Mais bon, ce n'était pas des blagues à faire.

Il se retourna pour regarder les femmes se précipitées vers la chambre de la reine mère. Jean lui devait bien cela à la reine mère. Alors, il commença à emboiter le pas et à aller en direction de cette fameuse chambre. Le diner sera pour une prochaine fois il fallait croire.

La marquise ne l'avait pas attendu. Ce n'était pas bien grave, la pauvre allait peut-etre perdre celle qui lui montrait tout, sa patronne, son guide. Jean se mit à penser à tout cela alors qu'il marchait d'un pas un peu plus rapide vers la reine mère. Et puis diable, qu'allait-il faire à cet endroit, il ne connaissait pas les procédures, pas quoi faire. Quand un homme était mourant au combat, il fallait rester debout à ses cotés et le regarder mourir à petit feu. Était-ce la meme chose ici pour les nobles? Tentaient-ils de déjouer la mort avec des moyens médicaux beaucoup plus poussés que ce que les soldat ont droit.

Donc, tout en pensant à cela, Jean s'approcha de la chambre d'Anne d'Autriche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: avant le rdv avec le général Winterfield   Aujourd'hui à 01:51

Revenir en haut Aller en bas
 
avant le rdv avec le général Winterfield
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vérité avant tout." avec Jasper.
» Que le vent te pousse toujours en avant et que le soleil illumine ton visage, que les vents du destin t’emmènent danser avec les étoiles... (hot)
» Contre poids ou masses avant
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: