1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'Ambassadeur de Russie recoit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: l'Ambassadeur de Russie recoit   Jeu Déc 21 2006, 10:26

RP 00

L'ambassadeur de la sainte et froide Russie laissa tomber la missive qu'il avait recu sur son bureau. Il soupira brievement. Puis il se leva et s'approcha de la fenêtre.

Quelles nouvelles pouvaient donc faire soupirer cet homme si posé, simple et méthodique dans son travail. Assez discret à la cour mais efficace. Un homme de compréhension. Dans la trenteine.

Il réajusta son collet et les boutons de ces manches. Il recevait ce matin une jeune femme. Nathaniel Narychkina n'aimait pas tout ces problèmes de cour, il préférait s'en tenir exclusivement à la politique et aux affaires, mais il avait sufficament les deux pieds sur terres pour se soucier de la "bonne marche" de la cour... surtout lorsque cela pouvait lui coûter son poste!

Nathaniel craignait le scandale. Cela pour lui semblait bien plus ennuyeux qu'une guerre. Mais éviter un scandale était parfois encore plus difficile à éviter....

On frappa à la forte. Le secrétaire de monsieur l'ambassadeur entra, derrière lui se tenait une jeune femme... Angélique Clarisse d'Angennes. Une jeune femme bien réputée, intelligente à ce que l'on disait et qui n'était pas une simple inconnue à la cour.

Nathaniel la regarda. Il s'y connaissait peu en femme, plairait-elle au Duc? Mais ce n'était pas cela le 1er objectif de la manoeuvre.


Bonjour mademoiselle d'Angennes. Est-ce ainsi que que je dois vous nommez?

Je vous en prie assisez vous.

Je suis ravi que vous ayez accepter de venir de me rencontrer, merci. Vous faites honneur à mon pays.

L'ambassadeur parlait plutot par des phrases clichés mais sur un ton toujours très respectueux.

Vous vous demandez sans doute pourquoi un vieil homme issus de la bureaucratie Russe que le Tsar à choisi pour représenter la diplomatie de l'empire à la cour de sa Très Gracieuse Majesté, ose vous déranger de facon plutôt cavalière?

L'homme retourna derière son bureau.

Permettez moi de m'expliquer.

Il y a bien des lieux entre la France et la Russie. Mais cela ne semble pas décourager quelques jeunes gens de la curiosité d'un voyage, même si ces jeunes gens ignorent presques tout des Us, Coutumes et manières de la région qu'ils désirent visiter. Et je parle pas des règles de la Cour...

La Cour de Sa Majesté aura ainsi l'honneur de recevoir sous peu...cela est maintenant inévitable...(il eut un regret dans sa voix)la visite distingué du Tsarévitch Alexis Alexeïevitch.

Il dit cela gravement.

Le Grand Duc est le second fils de la Tsarista Maria Miloslavskaïa. C'est un homme très en vue dans mon pays. Mais il aussi est très jeune...

Vous connaissez les jeunes gens...toujours la tête bien haute et hélas insouciant de certains de leur actes, mêmes si ces derniers n'étaient pas dénudés de bonnes intentions. Et la fierté mademoisselle, l'on leur enseigne cette "fierté des Princes" qu'ils en oublient parfois la modestie.

Il est sûr que le Duc Alexei si bien né à déja tout pour lui...sinon de n'être pas né le 1er, mais sinon je me dois de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que Son Excellance trouve son séjour plaisant, ici en France.

Cela me demande beaucoup de travail, un travail quelque peu ennuyeux mais le devoir pour un homme de mon rang est nécessaire. Le devoir de plaire est la fonction d'un ambassadeur.

Il fit une pause pour respirer et pour laisser la jeune femme étudier ce qu'il lui disait. Ensuite il pourrait en venir au but de l'entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Jeu Déc 21 2006, 18:53

Angélique entra dans la cour, ses pensées vagabondants toujours vers ce mystère, la veille de son entretien avec Vérona, elle eut recu une missive, l'ambassadeur de russie lui demandait audience !
Elle qui n'était jamais allé en Russie ! En voilà une surprise, elle avait mandé conseil à ses parents qui lui ont ordonnés de suite de s'y rendre ! car pour eux le respect et la dignité de la famille comptait avant tout

Aussi, avant d'entrer dans les appartements, elle demanda à justine d'accompagnait Vérona, afin qu'elle puisse un peu se distraire le temps de sa rencontre avec cet homme. Elle l'y rejoindrai dès l'entretien terminé

Elle savait que la famile Rambouillet était assez connu à la cour, mais elle ne comprenait rien de sa venue et surtout du but de cet venue dans les appartements privés d'un ambassadeur Russe !
Elle ne savait comment se comporter avec cette personne ( qu'elle n'avait jamais vu ni entendue parler pour tout dire ! )

Elle n'aimait pas cela décidément ! Ne pas avoir le contrôle sur ce qui se passe n'était de son habitude elle qui avait plutôt tendance à se faire obéir plutôt que l'inverse, mais pour cette occasion, elle ravala sa fierté et entra dans ses lieux encore inconnus pour elle.
Un homme l'accueilla froidement mais dans les règles, elle y avait pris l'habitude.
Il l'emmena dans la pièce où se trouvait l'ambassadeur, celui ci avec la même expression que son secrétaire
elle lui fit une petite révérence, rapide certes mais tout aussi respectueuse ( à vrai dire, elle ne savait comment se comporter face à un ambassadeur étranger )

Monsieur.
oui tel est mon nom, je pense donc que c'est ainsi la seule manière de me nommer !


Elle essaya de se décontracter tant bien que mal et accepta volontiers l'invitation à s'asseoir
trève de coutume, l'ambassadeur ne cessait d'exciter sa curiosité, tsar, majesté, empire, visite ... Elle n'y tenait pus, allait t-il allait lui révéler le fin fond de ses pensées, car là tout se brouillaient en elle et n'y comprenait plus rien, ce qui l'agacait au plus haut point
Quand il s'arréta, elle n'interrompit pas de suite ce silence qui pesait dans la pièce, elle essayait de comprendre et cherchait ses mots

Pour tout vous dire,et sous votre respect monsieur, je ne comprend pour le moment le but de ma venue ici !

Au moins ça elle lui avait dit, il allait sûrement en venir là.
Elle fit une petie moue d'impatience en sourcillant légèrement, que venait elle faire dans toute cette histoire ?! un tsar ( où ce quelle compris, car pour elle, les coutumes et les rangs en russie était aussi étrangers que la langue chinoise ) de russie allait arriver en France ... oui mais elle, que venait elle faire ici ?!!
Elle resta là stoïque, scrutant le visage de l'homme assis en face d'elle, essayant d'y trouver une quelconque révélation, mais il restait aussi froid et glacé que l'hiver en russie !
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Jeu Déc 21 2006, 19:22

L'homme croisa les bras.

Bien Miss d'Angennes. Vous attendez probablement impatiament que je vienne au but de ce pourquoi je vous ai demander de me rendre visite.

Je continu donc.

Je parlais donc de fierté...Oui les Princes de Russie sont des hommes très fiers. Trop peut-être mais cela c'est à Dieu de juger...

Vous savez donc maintenant que le Tsarévitch Alexei est en route et que son arrivée à la Cour de France est éminente. L'un des fils du Tsar...

Le Duc, vous l'appellerez Mon Duc ou Votre Excellance, est un homme très attaché à son image, comme toute la famille Royale Russe d'ailleurs.

Le Duc serait furieux, disons décu de se présenter à la Cour et d'être cataloguer comme un simple étranger. Il se doit d'impressionner et de faire bonne figure.

Et comme vous vous en doutez...ce n'est pas à lui que revient nécessairement de faire ces efforts pour impressioner, mais bien à des Sujets Loyaux comme moi de tout faire pour plaire à Son Excellance.

Vous n'êtes certainement pas étrangère à ces principes, vous qui fréquenter la cour du Roi de France.

Il serait "convenable" que le Duc dès son arrivé soit parer d'une Noble et Bien réputée Damoiselle, et qu'il n'ait pas la honte de devoir "Courtiser" une dame comme un simple courtisan...et à demander le nom de tous et de chacun bêtement.

Voila donc le rôle que je vous demande d'accomplir.

D'une autre part le Duc ignore beaucoup de ce pays, des gens...des coutumes, vous pourrez le guider...subtilement...sans lui faire honte, sur tout ces sujets. Il vous écoutera je crois...

Je ne vous demande pas de devenir sa maîtresse ou de partager une relation intime avec lui, cela est votre affaire... mais bien d'agir comme accompagnatrice. Guide...Que le Duc ait un bras à tenir lorsqu'il se rendra à ces soirées mondaines.

Bien sur je vous aiderai du mieux que je peux à satisfaire Son Excellance. Et vous serez dédomager pour votre temps... le Duc est un homme très riche...

Il ouvrit un petit coffret qui tronait devant Angélique. Il contenait de l'Or et quelques petites pierres précieuses.

Cela n'est qu'un bref appercu. Si le Duc est satisfait. Vous aurez beaucoup plus...et si les richesses ne vous satisfaisent pas, vous pourrez gagner un appui important de ma part et de la Russie à la Cour, et de mes relations, cela vous permettra peut-etre d'obtenir un bon mariage ou de reffermir votre position. Ou une "protection" supplémentaire.... Beaucoup de réputation pour vous que de partager le bras du Duc pour un si court moment....

Et sinon je crois qu'il peut s'agir d'une expériance intéressante pour vous de découvrir d'autres gens de pays "lointain" pour employer une expression bien francaise.

Pour toute les qualités que je trouve excellante chez vous, vous me semblez la personne la plus désigner que je peux trouver pour cette délicate tâche.

Avez vous des questions? Et surtout qu'en dites vous?

L'ambassadeur se demanda si il le devait pas rajouter une menace afin de contrainte la jeune femme à accepter. Mais il était las de ces techniques si Russes. Elle aurait déja assez à supporter du Duc Alexei. Non la jeune femme accepterait car cela serait une décision intelligente et bonne pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Sam Déc 23 2006, 16:48

Pour ne pas avoir "honte" de devoir courtiser une jeune femme, vous lui donnez la première venue ?!! Je ne connaissais ses manières " Russes " à vrai dire !

si j'ai bien compris votre discours, vous me proposez un rôle de ... dame de compagnie, où si vous préférez une sorte de guide !!

Elle rit tout en restant pensive. Cette proposition n'était pas des plus alléchante loin de là !
Il était vrai elle était un peu blessée dans sa fierté, mais quelque part, s'il l'avait choisi elle, ce n'était un hasard ... et puis Vérona serait sûrement de son avis à cet ambassadeur ( d'ailleurs elle faillit l'oublier ! ). Mais elle ne put continuer à penser que le duc repris le cours de son discours

sans lui faire honte ?! Angélique fit de grands yeux et faillit s'étouffer elle même ! je n'ai jusque là donné à quiconque honte d'être en ma compagnie !
Aussi, qui peux m'assurer que la compagnie de votre "Duc" ne portera atteinte à mon image ?! Car comme vous le savez, les bruits courent rapidement ici !


Angélique allait continuer à rétorquer quand il placa devant elle un coffret qu'il ouvrit prestement ... elle y vit le jaune de l'or briller sur son visage, elle approcha le visage du coffret et y trouva en plus des pierres précieuses ! Et d'après lui, ce n'était qu'un "bref aperçu " ! Ce duc était il aussi riche que le roi, où la Russie offrait t elle autant de richesses qu'aucun autre pays ?! Quoi qu'il en soit personne ne pouvait renier ce petit trésor, de plus, le soutient de la Russie sur sa famille pourrait faire en sorte que les tensions qui reignent dans son pays s'apaisent ... et qu'elle y retrouve la place qui lui est dut !

Elle voulut répondre favorablement, mais ne voulait précipiter les choses, elle ne voulait paraître sous l'obligence ou à la merci de quelqu'un, aussi elle fit un peu tourner l'ambassadeur, faisant semblant de peser le pour et le contre en insitant sur les points négtifs... mais quelques minutes passées, voyant l'ambassadeur à deux doigts de s'énerver et n'en pouvant plus, elle en vint à sa conclusion

Aussi, comme vous devez le savoir, j'ai l'habitude "d'accompagner" et divertir les grands de cette cour, je ne pense donc pas que ce devoir soit aussi insurmontable ...

Mais voyez vous, je veux avoir l'assurance qu'aucun acte ni dire de votre Duc ne viennent jouer à mon encontre ni celle de mes proches, avez vous bien compris cela ?!

Et si ma demande est respectée je ne vois rien qui puisse me soumettre à refuser votre offre .


Car dans le fond, elle ne connaissait pas du tout cette personne ni sa réputation ! Mais elle, elle était appréciée et respectée à la cour et en dehors, et ne voulait en aucun cas qu'un Homme (qu'importe qui il était ! ) ne vienne corompre son image .
Enfin, elle pensa que le jeu en valait quand même la chandelle !..
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Sam Déc 23 2006, 18:49

Nathaniel Narychkina leva un bref moment les yeux au ciel, mais il était trop rusé pour démontrer ces émotions ou sa pensée aussi facilement. Son visage revient de marbre et froid. La jeune femme acceptait, cela était tout ce qui comptait...elle voulait des assurences sur des choses auquel il n'avait aucun contrôle, il ne pouvait donc pas lui les donner. Mais le temps était venu de se "faire rassurant". Il n'y avait plus le temps pour trouver une autre courtisane pour le Duc. Celle ci devrait faire l'affaire.

Pendant un moment il la trouva assez arrogante et exigente, c'était il tromper, ne risquait t'elle pas de faire "Eau sur un Feu"? Mais cela pouvait plaire au Duc comme fortement lui déplaire! C'est pourquoi il détestait tout cela!


La première venue? Vous vous trompez sur vos talents Mademoisse d'Angennes. Mon choix est bien mûri.

Appellons cela Dame de Compagnie ou Guide, ce qui compte c'est le rôle que vous aurez à jouez.

Je suis conscient que le rang et la personnalité encore Jeune du Duc, complique légèrement votre travail, mais comme j'ai dit je vous aiderai.

Le Duc est le Fils de la Tsarista, il est ce qui est de mieux éduqué permis les hommes, en aucune facon il risque de vous déplaire et d'attirer la disgrâce sur votre personne ou votre famille. Au contraire, sa présence ne peut vous être que bénéficie. Le rang du Duc lui permet d'être au dessus de certains de ces jeux de cour plûtot mesquin et commun.

Le Duc est jeune et quelque peu inexpérimenté, il apprécira votre aide et votre compagnie je crois.

L'ambassadeur espéra que la jeune femme plairait à Son Excellance. Cela l'occuperait et permettrait à Nathaniel de continuer son travail avec moins de souci sur cette royale visite.

Si il est un dernier conseil... plaire...tout repose sur plaire...plaisez et tout sera facile...plaisez et votre fortune est faites même...plaisez et vous aurez la situation bien en main.... n'oubliez pas cette règle d'Or. Et qu'il y parfois plusieurs facons de plaire.

Maintenant que cela est conclu...

Ces derniers mots furent fermes, maintenant que la jeune femme avait accepter, il voulait lui faire entendre que faire marche arrière serait très difficile.

Son Excellance arrivera sous peu...dès qu'il sera ici, je vous présenterai à lui, la première impression de votre personne sera très importante, car si vous déplaisez, Son Excellance risque de vous rejeter et de me fustiger pour mon mauvais choix.

Il se leva et laissa évidement la casette d'or, entre les mains de la jeune femme.

Merci...Je vous souhaite une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Sam Déc 23 2006, 23:04

Angélique sourit intimement.
Plaire !... là n'était pas un problème, bien au contraire ! Son charme italien faisait l'unanimité, une jolie parure pour mettre ses formes en valeur et un soupçon de maquillage feraient largement l'affaire ... Le plus dure serait de rester à sa place comme le sous entendait l'ambassadeur, mais pour ce qu'elle avait à y gagner, sa place lui importait peu !

Il lui laissa la casette d'or entre les mains avant de la remercier, elle sentait qu'il pesait sur elle une lourde tâche, ne lui faisait il pas confiance ?! Son duc n'est pas de marbre ! Elle saura se présenter sous son meilleur jour le moment venu
Elle reposa ce petit trésor sur le bureau de l'ambassadeur, puis se dirigea vers la porte avant de se retourner vers l'ambassadeur

Je vous la laisse en garantie !
Je sais que vous comptez sur moi, alors si je " plais" comme vous dites, à votre Duc, seulement là je pourrais récupérer ce bien, mais si j'échoue, elle vous reste pour acquis.


Sur ce, au revoir Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Dim Déc 24 2006, 03:47

L'ambassadeur ce demanda si ce geste était de la fierté ou une franche honnêteté. Il n'avait jamais été habile pour lire ces gestes des dames, plus habitués à lire les longs écrits fastidieux sur la politique.

En Russie il était coutume quand on proposait une affaire, de payer immédiatement un gain subtensiel, un cadeau destiné à plaire afin de souligner les bonnes relations. Une facon "d'acheter la confiance". En France il en était tout différent.

Les Princes Russes se pavanait d'une grande fierté, mais les francais se défendait tout aussi bien, pensait l'Ambassadeur. Et dans les deux cas c'était un jeu mortel...

La jeune femme était un brin naïve songea t'il mais elle avait assez de grâce pour bien combattre.. Mais cela était parfait, le Duc s'y plairait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Ven Jan 05 2007, 18:45

Plus tard, beaucoup plus tard.



Nathaniel Narychkina

L'ambassadeur de Russie le brave Nathaniel Narychkina recevait une autre personnalité de marque ; L'ambassadeur d'Espagne. Le Chevalier d'Herblay et Duc d'Amala, le fameux Aramis.

Après les salutations polis d'usages Nathaniel parlait ainsi.


-Ah monsieur, la visite du Grand Duc Alexei, l'un des fils du Tsar, en ces terres francaise me causent beaucoup de soucis. L'homme est bien jeune et son tempérament est bouillant. Et j'ai bien peur qu'il trouve la cour française en cet hiver calme, trop passive et calme pour sa personnalité. Il risque fort de s'ennuyer vite.

Vous connaissez les jeunes gens, quand ils s'ennuient ils formentent toute sorte de grabuges! Voir le Scandale, car ce dernier ne les effraies pas. Oh ils passeront quelques temps le nez dans le décoltté de ces charmantes dames, mais ils s'en lassent hélas que trop vite.

Aussi ils lorsqu'ils sont ainsi agités, les jeunes hommes sont beaucoups moins vigilants. Hors des hommes à moi m'ont raconté des faits troublants, qu'ils soient rumeurs ou vérités, cela m'inquiète beaucoup. L'on m'a murmurer que des ennemis de la Couronne Russe, profiterait du voyage du Duc Alexei, de cette occasion ou il est d'avantage exposé, de s'en prendre à sa personne et de lui nuire.

Le Duc est très confiant en ces moyens. Sans doute trop, il ne m'écoutera pas, car je ne suis n'y noble, n'y sufficament "guerrier" pour son gré. Il me jugera paternaliste et alarmiste. Et il se pourrait qu'il ait raison, mais il se pourrait qu'il se trompe, et sa mégarde pourrait lui porter tord, et alors cela sera très grave pour la Russie, pour la France.

J'ai entendu parler monsieur de vos exploits chevalresque de jadis, que votre épée est aussi féroce que vous savez bien et hardiment parler. Le Grand Duc Alexei respectera beaucoup cela, et vous admira pour cela. Un personnage virile est pour lui un personnage idéal. C'est un bon modèle pour un jeune homme.

Le capitaine Pojarkov, un cosaque, est le capitaine de sa garde. Un grand gaillard féroce, taciturne et habile. Un bon combattant. Mais il connait peu le pays. Et j'ai peur qu'il soit plus lent à s'adapter aux rigeurs de son nouvel environnement. Le Duc serait alors en terrible danger.

J'aimerais vous demander de lui parler, de lui signaler ces dangers et l'exorter à une plus grande prudence dans des mots qui seront significatifs. Je vous sais habile en ce domaine. Et je vous en serai très reconnaissant monsieur. Je ne sais pas quand vous pourrez le rencontrer, j'organiserai une entrevue, si vous acceptez bien entendu de lui prononcer quelques mots.

Les contacts entre les pays que nous représentons sont plutot rare, mais si au moins ils débutent par des relations courtoises de bon voisinages, je crois que cela sera bon pour les familles royales de ces nations. Je dois aussi dire que....


Il ne put pas finir sa phrase, car il n'en eut jamais l'occasion. La porte s'ouvrit avec grand fracas. Un serviteur s'exclama de vive voix.

Son Excellance le Tsarévitch Alexis Alexeïevitch!

La suite du Duc était vraiment impressionnante. D'un calme et d'un froid presque mortel. De grand gaillard, aux sourires qui sans doute pouvaient être très jovial mais aussi féroce et intimidants. Trois ou quatres hommes se placèrent non loin de la porte. Ils portaient des épées et quelques fourures, leur visages étaient bien garnis de barbe. Ils précédaient leur prince. Ce dernier entra enfin, vetu d'une vetement blanc immaculé et de ses longs cheveux noir bien tombés vers ses épaules.

Il fit mine de ne pas voir l'Ambassadeur, encore moins le Chevalier d'Herblay. Son regard fier et direct. Mais il marchait d'une attitude comme si il était ailleurs. Il regarda d'abord un oeil par la fenetre. Puis il se retourna. C'est comme si alors il appercut les deux hommes. Il hocha la tête. L'ambassadeur s'inclina de la facon correct.


-Votre Excellance...que puis-je pour vous plaire?

Un moment de silence. Ces moments silences étaient le privilèges du Duc. Il parla.

- M'offrir une autre damoiselle peut-être cher Nathaniel....la dernière à quelques difficultés à vous égaler dans ce désir de plaire... Comment vous portez vous ? Monsieur...

Il hocha poliment la tête vers le Chevalier en guise de salutation.

-Miss d'Angennes serait innapropriée? Je vous prie de m'en excuser je vais immédiatement la retirer de votre service et...

-Il n'en sera rien! Miss d'Angennes restera à mon service. Vous m'avez offert un animal sauvage...je dois donc la dompter n'est ce pas? Je ne sais pas par contre si cela était connu, qu'elle était si indisciplinée, lorsque vous me l'avez offerte...


Il était venu pour blamer l'ambassadeur de Miss d'Angennes, bien qu'en fait il appréciait le cadeau, mais il n'avait rien à démontrer à l'ambassadeur, c'était lui qui devait se soucier de plaire...non Alexei. Il voulait aussi l'entrenir d'un autre sujet. Mais visiblement l'ambassadeur était déja en entrevue avec un étranger. Il ne pouvait parler de ce qu'il avait prévu devant ce gentilhomme. Et le chasser cela ne se faisait pas.

-Laissez moi, Votre Excellance, avoir l'honneur de vous présenter monsieur l'Ambassadeur d'Espagne, le Chevalier d'Herblay et Duc d'Amala. J'aimerais beaucoup que vous faisiez connaissance avec ce gentilhomme ax blason colorés d'exploits impressionnant et très pieux devant Dieu.

Alexei se tourna vers Aramis...


Dernière édition par le Ven Jan 05 2007, 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Ven Jan 05 2007, 18:57

[DEPARDIEU ! mdr! manquait plus que lui! ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Ven Jan 05 2007, 19:05

( Non mais on ne critique pas mes jolies images! ) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Ven Jan 05 2007, 21:52

[ ça promet !! un duc arrogant et un ambassadeur incarné par le TRES expressif depardieu !! w00t ]
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Dim Jan 07 2007, 07:31

Il s'était levé ce matin là à l'auberge de la Corne d'abondance, ayant la veille laissé le comte, blessé durant la rixe, en compagnie de son fils Raoul. Il s'en remettrait sans doute très rapidement, son bon ami, avec sa solide constitution. Mais Aramis se dit qu'il lui rendrait tout de même visite, pour s'en assurer, avant de reprendre ses devoirs en qualité d'ambassadeur espagnol.

Il cachetait une dernière lettre d'une liasse de correspondance officielle, lorsqu'on frappa quelques coups discrets à la porte. Sur son invitation, un jeune valet entra, porteur d'un message frappé d'armoiries, qu'au premier coup d'oeil, l'ambassadeur reconnut pour être étrangères. Il prit le pli, remit sans rien dire une pièce de monnaie à l'enfant, qui partit alors tout fier, et il referma soigneusement la porte, avant de briser le cachet pour lire attentivement.

C'était une bien singulière invitation que venait de recevoir là le chevalier. Une rencontre avec l'ambassadeur Nathaniel Narychkina de Russie, au château de Fontainebleau... Le message conçis n'en donnait pas le moindrement du monde les raisons, mais elle indiquait une heure précise. D'un coup d'oeil, Aramis consulta l'heure à l'horloge debout près du pupitre. Il y avait encore huit heures avant le moment de cette rencontre, qui lui apparaissait bien davantage comme une convocation, une sommation même, que comme une invitation. Cela pouvait fort bien être un piège... Dieu seul savait à quel point il mettait son existence en danger rien que par cette mission qu'il avait pris en charge pour le compte du roi d'Espagne. Il y avait sa propre vie... Mais également celle d'une jeune femme innocente et sans défense...

Toutefois, le cachet semblait authentique, et le vocabulaire utilisé dans le message bien caractéristique d'une main russe. Oui, il irait à cette rencontre... Non toutefois sans prendre ses précautions. Il s'habilla donc avec apparat, comme se le devait un duc et grand d'Espagne, un ambassadeur, mais il ceignit également sa forte rapière ducale, aux armes d'Almada. Ainsi, il aurait moyen de se défendre si l'invitation se révélait être un quelconque guet-apens.

Après une courte visite rendue à son compagnon d'arme, qu'il trouva un peu mieux portant et sur pieds, il monta dans le carrosse ducal et prit la route de Fontainebleau, pour se rendre au château et rencontrer l'ambassadeur. Il eusse certes préféré chevaucher jusque là, mais le caractère officiel de la démarche ne le permettait tout simplement pas. Il réprima un soupir et prit son mal en patience, en attendant d'être arrivé à destination.

C'est ainsi qu'il fut introduit chez le digne diplomate, dont l'accueil lui agréa. Il écouta patiemment l'explication de l'ambassadeur sur la raison de son invitation, réprimant ici et là un léger sourire. Ainsi, même à cette distance, on avait encore gardé mémoire de sa réputation du temps de la guerre, du temps de son service chez les mousquetaires. Un temps d'action et d'amitié, une époque rebondissante et, décidément, oui, bien heureuse.
Admirabile tempus!*

Cette raison toutefois, le surprit bien un peu. S'agirait-il pour lui, de tenter de raisonner un jeune prince au tempérament de feu, qui serait probablement aussi peu porté à écouter les sages conseils que son ami Porthos à se taire? Et plus que cela, l'ambassadeur cosaque lui demandait d'assurer sa sécurité. Du moins, c'est ainsi qu'il avait interprété la demande de son homologue russe...

Haussant quelque peu les sourcils, il s'apprêtait à répondre, lorsque la porte du bureau s'ouvrit, et un jeune homme de noble apparence et de belle prestance fit son entrée, en faisant mine de ne pas se rendre compte de sa présence. Il présuma qu'il voyait là le Grand Duc en personne, en qui il reconnut ces manières distinguées et quelque peu distantes qu'on enseignait aux jeunes princes de sang depuis leur naissance. En réponse à sa salutation, il inclina brièvement la tête, sans prononçer une parole, attendant de lui être présenté dans les formes.

La présentation que lui en fit l'ambassadeur russe lui plut bien, mais il n'en montra le moindre signe. Lorsque le jeune homme se tourna vers lui, ayant dans les yeux une indéniable curiosité, il s'inclina plus profondément devant lui, avant de répondre d'une voix où il ne manquait pas de noblesse et d'assurance.


- Monseigneur, vous me voyez honoré d'ainsi faire la connaissance de Votre Altesse.

*J'espère avoir utilisé la bonne déclinaison et le bon temps pour ces mots... ^^;;;;;;;;;;;;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Mer Jan 10 2007, 22:45

Le Gaillard était peu bavard. Simple formule de politesse.

-D'Espagne neh? C'est un lointain pays. L'on ma déja dit qu'il y avait de beaux chevaux là bas... Vous avez troquez la toge de fier guerrier pour celle d'ambassadeur, chevalier? C'est bien dommage... L'on abandonne jamais totalement le métier des armes, encore moins celui de Dieu. Le sang et le Seigneur vous redemanderons...que cela néanmoins ne déplaise pas trop à votre Roi, que vous saluerez courtoisement évidement pour moi...si jamais je puis l'aider d'une facon ou d'une autre...

Il se tourna vers l'ambassadeur.

Ah Nathaniel, j'ai bien peur que vos craintes ne soient pas fondés. J'ai été vérifier moi même avec quelques hommes, ce repaire de brigand à Paris, nous n'y avons trouver que quelques damoiselles effarouchés, point d'agitateurs ou d'assasins.

L'ambassadeur blémit et lui répondit.

-Vous avez fait...Votre Excellance ce n'était guère raissonable ...d'enquêter vous mêmes sur ces rumeurs... les hommes d'armes sont là pour cela... Le Tsarista serait inquiète de vous savoir en danger...

-Taisez vous, ma Chère Mère connait mon bras et ma lame, que je tranche ainsi ne peut que la ravir d'avoir un fils virile! Le Tsar est le premier des guerriers. Que dirait ces brigands, si je me cacherais? Mieux vaut que j'aille à leur devant, inspirer la terreur de l'Aigle Impérial.

-Mon capitaine est sur une autre piste déja, les manants se cacheraient avec quelques bandes des catacombes ou ces gang à l'ombre de la Bastille. Néanmois je découvrirai la vérité sur cette affaire et si il y a trahison et complot, des têtes tomberont. Mes bottes ne sont pas sufficament assez tachés de sang.

L'ambassadeur:

-L'un Duc n'est pas fait pour avoir les bottes tachés de sang Votre Exellance. Je vous en prie renoncez à toute futur expédition dans ces quartiers mal famés. Je suis persuadé que Monsieur le Chevalier lui aussi en conviendrai, sagesse et courage est aussi qui sait être prudent.

Il jetta un regard vers le Chevalier, afin que celui ci peut-être prononce quelques mots, dans le sens qu'il avait déja demander à ce dernier d'intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier d'Herblay
Poete


Nombre de messages : 106
rang : Gatineau, "Fontainebleau, Herblay, Espagne"
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Lun Jan 22 2007, 20:18

- Je ferai en sorte que Sa Majesté très catholique reçoive votre salutation, Monseigneur, répondit Aramis avec un léger sourire à la multitude d'interrogations et de constatations que le Grand-Duc fit en s'adressant à lui.

Ce fut d'ailleurs tout ce qu'il eut le temps de dire, avant que le jeune prince russe reporte son attention sur l'ambassadeur. Le chevalier s'appuya pensivement sur le manteau de la cheminée, témoin silencieux de la conversation animée entre les deux hommes. Cela le laissait plus que perplexe, et le coup d'oeil soutenu de son homologue, à la fin de la conversation... Comment en était-il arrivé là, déjà?

Ah oui, il avait tacitement accepté, en gardant le silence, de tenter de modérer l'enthousiasme débordant du jeune prince pour les frasques et la batailles. Tâche eminemment difficile que celle-là. Le jeune homme semblait vibrer de fougue et de courage, téméraire... Un mousquetaire en pourpoint de velours!

Il ne pouvait s'empêcher, quelque part, d'approuver le raisonnement du jeune noble, il se rappelait par trop son passé vif de jeune mousquetaire au service de Louis XIII. Plongé dans ses ouvrages pieux que chérissait Bazin, ou bien dans quelque recoin de la ville, la rapière à la main, à se battre pour un simple regard, un sourire ou un mouchoir...

Que répondre, alors, à l'ambassadeur? Décidément, il se voyait mal pris. Et puis, une expédition comme celle dont parlait le Grand-Duc n'était pas pour lui déplaire...

Il fit une moue comme pour réfléchir, même si intérieurement, il n'en avait aucunement besoin. Puis il s'avança légèrement, avant de répondre.


- Si son Altesse royale insiste pour entreprendre cette expédition, je me fais fort de l'accompagner, et d'intervenir si la situation s'envenime...

Quel stratège ferait-il s'il s'attirait dès la première rencontre la désapprobation de ce bouillant caractère? Non, il valait cent fois mieux être plus conciliant à son égard, tout en étant modérateur de ses ardeurs, mais de manière plus indirecte...

Et puis, de toutes façons, c'était plus amusant, ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Lun Jan 22 2007, 21:17

-M'accompagner? Pourquoi pas? Le jour ou il manquera de Vermine à sabrer je n'aurais qu'a devenir Moine...! Invitez des amis même si vous le voulez...nous démontrerons à ces gueux ce qu'il en coûte de défier l'autorité divine.

-Ne m'appeller pas royale altesse, chevalier, je ne suis pas si bien né...

-Nous nous rejoindrons au lieu dit, l'Auberge de la Corne d'Abondance après la messe du soir. Soyez ponctuel je vous prie... la mort n'attend pas.

Il jugait important de préciser la ponctualité. Il savait qu'à la cour de France, l'on n'était point ponctuel.

Je pourrai ainsi voir si la réputation de votre épée est bien établi. Ne me décevez pas monsieur le chevalier...

Il salua et se détourna rapidement, mais il s'arreta devant la porte et lâcha à nouveau.

-Ah monsieur l'ambassadeur, envoyez donc une missive à ma chère mère, j'ai promis de lui écrire. Et ne lui parlez pas de ces histoires de sang...La Tsaritsa est enceinte, il ne faudrait pas la troubler avec quelques rumeurs désolante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'Ambassadeur de Russie recoit   Aujourd'hui à 09:42

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Ambassadeur de Russie recoit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Wyclef Jean bientot nomme ambassadeur itinerant
» Haiti-RD: L'ambassadeur Haitien se tait, les USA parlent
» Wyclef Jean officiellement ambassadeur d’Haïti
» Ambassadeur du Vénézuela: Si Chavèz à Vie, Ayiti sove

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: