1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Présentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Présentations   Jeu Déc 28 2006, 11:43

Le Soleil se levait sur la Cour...

Il était tot, en ce matin de décembre.

L'ambassadeur de Russie, Nathaniel Narychkina, se tenait dans le hall de réception accompagner de quelques valets et secrétaires de la modeste ambassades Russes, ainsi que quelqu'uns de ces amis ou quelques curieux bien matinales.

Le Grand Duc Alexei, avait surgi au presque beau milieu de la nuit! Cet homme ne fesait rien comme les autres. L'on avait du réveiller l'ambassadeur... réveiller les serviteurs. L'ambassadeur craignait maintenant que cet accueil ait irrité Son Excellance. Mais il ne pouvait rien y faire si celui-ci débarquait à une heure si peu reccomendable. Mais il n'avait pas d'excuse, un bon sujet devait être prêt à accueillir son maître à tout moment...

L'ambassadeur affichait une mine fatigué. Le Duc pourtant lui semblais aussi frais qu'une rose. S'était-il couché seulement? Sa jeunesse pouvait expliquer ce teint toujours bien en forme. Le jeune Duc semblait décider à ne laisser souffler personne.

Il avait un serviteur prévenir Miss d'Angennes, de venir les rejoindre dès qu'elle serait levée et debout! Il espéra que la jeune femme serait matinale... et qu'elle pourrait calmer le Duc, qui était sûrement irrité bien que pour le moment il ne montrait pas.


-Bienvenue en France Mon Seigneur. J'ose espérer que vous avez fait bon voyage.

-Vous savez comment les voyages Narychkina...à mourir d'ennui sauf quand on peut rencontrer quelques brigands à découdres ou un jolie oiseau à apprivoissé.

-Je ne savais pas Son Excellance intéressé par les oiseaux...

-Les oiseaux sont les maîtres du ciel comme ma famille sont les maîtres de la terre et des hommes. Mais je parlais d'oiseaux aux plumages plus exquis. (il faisait bien sur référence à sa rencontre avec la Marquise, mais l'ambassadeur ne pouvait comprendre, et Alexei se fichait bien d'éclairer son interlocuteur.)

-Son Altesse est comme le faucon. Je suis persuadé que les gens de ce pays seront apprécier votre ardent vol. Mes serviteurs vont prendre en charges vos effets et vous pourrez visiter vos appartements.

Alexei fit quelques pas, et s'arrêta devant une statue d'un homme presque nu, de style antique. Il observa le style et l'oeuvre. Sa conduite était plutot déconcertante, et son silence énigmatique.

Tout cela était pire ce que l'Ambassadeur avait imaginé. Tout était perdu, sauf si Miss d'Angennes surgissait du haut de l'escalier...le faucon aurait alors une autre proie plus intéressante que lui même à s'occuper..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentations   Jeu Déc 28 2006, 12:58

Angélique, un peu surprise de l'heure à laquelle elle vit débouler un serviteur de l'ambassadeur à ses appartements, ordonna à ses suivantes de l'aider à se parer, elle devait faire vite, ou bien il gouterai aux coutumes de ces dames françaises qui aimaient faire attendre les hommes afin qu'ils apprécient au mieux leurs arrivées et ce qui en suit !bien qu'Angélique ne soit pure Française, Elle voulait tout de même faire bonne impression pour leur première rencontre, qui était, à ce qu'elle avait compris, décisive !

Son corset la serrait un peu, même beaucoup, mais au moins il faisait ressortir sa poitrine bronzée et son cou royalement fin, qu'elle décida de ne parer d'aucun bijou. On coiffa tant bien que mal son épaisse chevelure ébène en un chignon fermé d'une broche de diamants d'où quelques boucles s'y échappées pour mieux retomber sur sa nuque vierge;
On la maquilla légèrement, elle ne voulait en faire trop, juste ce qu'il fallait pour faire ressortir ses yeux noirs.
Elle enfila enfin sa robe qu'elle voulait d'un ton clair et assez échancrée afin d'afficher au mieux son teint hâlé, qu'elle savait être connu comme une crainte pour les françaises qui s'efforcaient de paraitre plus blanche qu'un mort alors qu'en Italie le teint mat était de vigueur à chaque saison .

Une fois prête, elle partit un châle sur les épaules, en voiture en direction de la grande salle.
Tout allait ce jouer à ces instants, elle mordilla légèrement ses lèvres, peut être en guise d'appréhension, mais elle préferait se dire que c'était pour leur redonner une jolie couleur rouge.

Elle marcha rapidement et se trouva en haut d'un large escalier, d'ici elle pouvait remarquer l'ambassadeur, et un homme droit regardant sous tout les angles une statue représentant un homme à moitié nu ( l'art antique était il encore inconnu des Russes ?! ) ce devait être le Duc, cette petite scène la calma un peu et elle sourit à cette vue ... Il lui sembla fort jeune pour un titre aussi important ! en tout cas il semblait aussi dur et implacable que le lui avait décrit l'ambassadeur, mais il avait aussi omit de lui dire quel genre de beaux spécimens cachait cette grande russie !
enfin, elle coupa court à ses pensées et décida de descendre les marches en espérant que l'ambassadeur l'avait remarquée
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Présentations   Jeu Déc 28 2006, 21:16

L'ambassadeur était toujours mal à l'aise. Après les oiseaux voila que le Duc s'intéressait à la scuplture. Rien de très encouragants et surtout c'était plûtot inhabituel.

On vint lui murmurer que Miss d'Angennes descendait les escaliers. Miss d'Angennes! Il la regarda, elle était charmante et bien habillé. Elle allait pouvoir plaire au Duc. Tout irait donc pour le mieux. Le Duc après tout était fort jeune, que l'on lui jette dans les bras une jeune courtisane de la trempe de Miss d'Angennes, et il aurait de quoi s'occuper. Tout jeune homme avait cette vulnérabilité face au beau sexe, et le Duc ne pourrait pas échapper à la règle.

Le Duc semblait toujours contempler cette stupide statue néanmoins. La jeune femme avait terminer sa descente. Il décida de la présenter.


-Votre Excellance, je me suis permis, afin de rendre votre séjour des plus agréables, de trouver et de vous présenter une jeune damoiselle des plus charmantes et en vue à la Cour du Roi, afin qu'elle pare votre poignet et que sa compagnie vous fasse bon humeur et bonne impression.

La Cour de Fontenaibleu à cette règle, qu'on ne peut être décent en étant seul. Sans une femme à son bras, un homme fait plutot grossier ou maladroit. Choyez sa compagnie.

Voici Miss Angélique Clarisse d'Angennes la fille du Marquis de Rambouillet. Elle sera ravie d'être à votre entière disposition pour votre séjour. Miss D'Angennes n'a que voeu que de vous plaire.

Toujours rien. Il contemplait toujours la statue! Maudite statue! Avait t'on idée de mettre pareil object aussi impudique dans le hall d'entrée d'un palais! Le Duc aimait t'il les jeunes hommes pour ainsi dévisager ce corps masculin nu en marbre? On ne lui avait rien dit... Non cela était insensé... un homme comme le Duc ne pouvait souffrir de pareil perverstions!

L'ambassadeur se tourna vers Angélique, lui même ne savait pas trop comment agir désormai. Cette attente le rendait trop nerveux pour bien réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentations   Ven Déc 29 2006, 11:50

Angélique vint jusqu'à l'ambassadeur qui celui ci la fit présenter au Duc ... mais ce dernier restait absorbé par la contemplation de la statue de l'homme nu ! Etait ce pour lui montrer que sa tâche allait être dur ou bien était il vraiment attiré par la sculpture ?! En tout cas Elle en prit un coup dans sa fierté, et l'autre qui ne savait que faire et qui restait planté là sans rien oser dire ! " Ha ! les hommes ! que des lâches " se dit elle ( whistle )

Elle s'approcha du Duc, et mima son comportement face à la statue, qu'elle trouvait d'une loufoquerie raillante !
S'il ne l'avait compris, il allait goûter à son tempérament de méditerranéenne !

Je pense que son créateur n'ait connu pareil admirateur !
si son modèle vous voyez l'admirer ainsi , pour sûr, il en rougirai !


Vous m'étonnez beaucoup Monsieur le Duc, je ne connaissais les hommes de votre trempe attiraient par l'art ! ... à moins que ... ce corps représentait ici ne vous fasse envie !

Angélique sentait derrière elle l'ambassadeur enrager ! Elle y avait été un peu fort se dit elle, mais elle voulait lui faire comprendre que personne ne la snobait comme lui l'avait fait !
Sa jeunesse n'excuse pas tout ! Deux trois coups de pieds là où elle pensait lui oraient inculqué les bonnes manières !
Elle attendit sa réaction, le regard fixait du torse de l'homme en marbre jusqu'à ces parties intimes !
Voilà une situation cocasse, elle en rit intérieurement ! Si jamais quelqu'un d'autres les surprenait, il ferait l'objet de rumeur encore plus comique !
pour une première rencontre ! ... elle aura au moins le luxe de lui être mémorable
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Présentations   Ven Déc 29 2006, 13:04

Il semblait se réveiller.

Miss d'Angennes?

Il se tourna vers elle.

Je réfléchissait à ma découverte. Je comprend désormai pourquoi les dames de la Cour de France sont si... promptes à ces jeux de séductions et à la légereté dans leur manières. Pareil statue dans le hall d'entrée de la Cour ne peut qu'attiser leur imagination dès qu'elles entrent dans le chateau.

Il ne releva pas immédiatement les paroles choquantes de la jeune femme. Car cela lui aurait valu de se justifier et on y aurait pu y déceler un fond de vérité ou une explication boiteuse. Il la laissait faire de l'esprit. Qu'elle montre donc de ce qu'elle était capable.

Ainsi l'ambassadeur lui offrait cette courtisane pour se faire pardonner, ou plaire. Judicieuse initiative. Il commenca à la détailler de la même facon qu'il avait observé la statue. Elle était...mignonne.

Aucun vêtements ou accessoires superflus...bien, il appréciait cette austérité destinée à mettre en évidence seulement sa beauté naturelle. Et cette invitation pour un Homme de la décorer de bijoux et de lui offrir des pierres précieuses pour l'embellir...ruse courtisane habile.... si c'était voulu...


Je n'envi que le talent de l'artiste... mes mains sont plus doués pour tenir une épée ou un bâton, tenir la bride des cheveux et celle de mes gens, saisir une bouteille de Vodka ou la main d'une dame.

Je ne suis pas doué pour l'art, mais que pour les choses viriles. C'est mon unique talent. Dieu distribue ainsi les dons entre les hommes.

Il parlait sincèrement et calmement. La précense de Miss d'Angennes avait un effet appaisant.

Quant à envier ce corps, si s'était vrai, je détruirai la statue par jalousie....

Petite démonstration émotive de violence dans sa voix. Il serra également un poing.

Vous pouvez disposez Narychkina, la compagne que vous m'avez choisi, suffira pour mes "griffes" de Faucon.

L'ambassadeur et ces gens s'inclinèrent et commencèrent à s'éloigner.

Permettez que je vienne me poser sur votre épaule, Fauconnière... J'espère que vous avez quelques talents dans ce domaine...

Il regarda son bras, pour qu'elle le tende vers lui.

Peut-être aurez vous d'autres oeuvres d'arts à me montrer, outre cette statue et votre personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentations   Ven Déc 29 2006, 17:34

Il semblait enfin prendre conscience de sa présence et se tournait vers elle

vous devriez savoir que nous n'avons nul besoin de statue pour attiser notre curiosité !

elle suivi sa remarque d'un regard coulant sur son personnage, elle essayait d'y déceler quelques secrets, mais son corps et sa jeunesse ne cachaient rien. virilité, misogynie et fierté ... un mélange brûlant qui contrastait et qui se complétait, tout aussi bien, avec sa terre natale, elle si froide !
Il devait être bon amant se dit elle, mais cette pensée ne fit que traverser son esprit, un homme de sa trempe ne devait attirer que des femmes sottes, à la recherche de plaisirs faciles !

Qaund il se mit à la détailler comme il l'avait fait précedemment avec la statue, elle ne sourcilla pas ni ne rougit, elle garda ses yeux fixé sur lui, un brin de fierté dans le regard ! pour sûr elle ne devait ressembler à ses Femmes Russes, autant de corps que d'esprit !

l'art ... nul question de don ! cela vient avec l'expérience, la maturité ... peut être un jour vous y gouterez !

D'ailleurs, allez dire à ce cher Molière ou encore Racine qu'ils ne sont pas virils ! vous connaitriez leur courroux et regretteriez vos paroles !..
Mais ils vont excuserons sans doute à votre jeune âge !


elle remarqua qu'il serrait le point. Un coeur sous cette glace ? ou alors simple signe de fierté !
Se devait être un homme intéressant à exploiter, elle qui avait plutôt l'habitude de cotôyer des gens d'esprit. Ce n'est pas que le Duc n'en possédait, bien au contraire, mais sa fierté passait avant tout

La nature humaine est d'envier son prochain, d'ailleurs je m'étonne que le roi lui même n'est ordonné d'enlever cette sculpture !

Mais vous devez avoir l'habitude de la flâtterie venant de la gent féminine envers votre personne !
Et comme vous l'aviez si bien dit, cette statue nourrit notre imagination, mais pour ce qui est de notre plaisir, il n'existe meilleure nourriture que les hommes eux mêmes !


Rien ne sert donc d'envier une statue froide et sans âme, alors qu'un feu bouillonne dans d'autres endroits !

outre une once de provocation, elle se voulait ironique ce soir ! Et comptait bien montrer à ce jeune étalon que la vraie valeur d'une femme ne résidait pas simplement dans sa beauté ni au plaisir des yeux qu'elle offrait!

quelques talents ?.. tout dépend du domaine en question, et surtout du faucon qui vient s'y poser !

Elle insinua ainsi que leur bonne entende ne tenait qu'à lui, l'homme avait peut être sa fierté mais la femme en possédait une plus grande car méconnue du sexe opposé ou peut être simplement ignorée !
aussi elle lui tendit son bras tout en souriant

Faute de pouvoir vous proposer mon épaule, je vous propose mon bras, Monsieur le Duc !

A vrai dire, j'osai penser que ma simple personne vous aurez suffit à cette heure de la matinée !

elle rit ouvertement en lui faisant ainsi comprendre qu'elle plaisantait, mais au moins elle lui aura fait comprendre qu'elle n'avait l'habitude de recevoir aussi tôt !

bien sûr je plaisantais, Un grand Duc se doit d'être reçu de la meilleure façon !
Mais un faucon, aussi jeune soit il, ne se laisse ni apprivoiser ni guider au risque de devenir un simple petit oiseau captif aussi innocent qu'un moineau !


Petite pirouette qui le laissait ainsi seul maître de choisir lui même sa destination
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Présentations   Ven Déc 29 2006, 22:06

Le Duc fronca les sourcils. Elle était légère avec lui. Beaucoup trop. Ces petites allusions...ces demis-lecons... ces avertissements déguisés... Quesque c'était que lui avait présenter l'ambassadeur?

Miss d'Angennes, je doute que Monsieur l'Ambassadeur ait voulu me présenter une "perceptrice". Que je n'ai d'ailleurs nullement besoin...

Il prit un ton froid. La première chose qu'elle devrait apprendre c'est à tenir sa place. Il y avait plusieurs facon d'apprendre cela à une femme.

Ce "jeune" âge dont vous m'affublez, peut-être est il coutume en France de prendre cela pour une légéreté, ou une caractéristique qui peint un homme encore incomplet. Mais en Russie un jeune homme est un homme fougeux et doté d'un tempérament viril auquel il est hasardueux de venir provoquer la majesté.

Si un artiste peut construire une statue, les "jeunes hommes" ont ce privilèges de pouvoir la détruire... la violence est une forme d'art très priviligiés...

La jeune femme n'avait visiblement jamais connu telle violence, ou la peur, sans doute élever dans un raffinement de dentelles et de rubans. Habitués aux caresses et aux faveurs des hommes, et non à la peur sauvage et la morsure virile. Elle devait comprendre à quoi elle pouvait s'exposer... et que les règles du jeu n'étaient plus les mêmes. Oh certes ce seraient une confrontation...mais les hommes avaient ces moyens définitif de triompher...il était sur de l'emporter.

Il comprenait en quelques sortes le désir d'Angélique d'affirmer une emprise sur lui, ou du moins de tracer une ligne de respect. Mais il était Grand Duc... donc plus élevé noblement et naturellement qu'elle. Quant à ce désir de prise sur une bête "sauvage"...


Sous mes airs d'"amoureux" de l'art, je suis plutot un chasseur... En Russie, les cosaques possèdent de majestueux troupeaux de chevaux sauvages, des "étalons" que le seul désir de posséder satisfait un homme de toute autre envie de richesse.

L'on veut à sa première impulsion le monter, démontrer son habilité, son courage, sa fierté et prendre prise sur la bête. Mais l'on oublie alors que la bête n'est pas comme les hommes, sa nature la pousse à être violente, et l'on réalise si on n'est pas renverser et piétiner de la fougue et la puissance du cheval, que l'un pareil étalon n'est pas soumit aux règles absurdes des hommes et que ces désirs naturels sont d'une impulsions sincère mais dangereuse qui nous faut accepter un jour ou l'autre pour pouvoir avoir le privilège de monter éventuellement la bête.

Il ne sait pas si elle comprendrait son allégorie dont il après le sens et sa propre habilité d'esprit. Bien qu'il n'était pas homme à se pavaner de ces capacités intellectuels ou sagaces, il préférait des démonstrations de tout autre ordre. Peut-être pourrait-il lui montrer un jour même... Il pouvait bien laisser l'esprit à mademoisselle d'Angennes, mais elle devrait oublier d'en user sur sa personne, si elle ne voulait pas constater la "ruade" d'un Étalon.

Votre esprit est bien tournée Miss d'Angennes, mais gardez vous de bien choisir vos cibles, à moins que vos "flèches" possèdent cette qualité naturelle des hommes, que d'être fatale.

Tout était bien dit. L'ambassadeur l'avait peut-etre choisie pour son esprit, mais lui n'avait besoin que de son corps et c'est bien entendu cela qu'il "prendrait" éventuellement. Le tout était qu'il dirige l'esprit de la jeune femme vers d'autres astres... après tout une poupée se devait de forcer l'admiration....non particulièrement pour son propriétaire, mais surtout chez les autres, afin qu'ils connaissent l'envi...

Il lui prit enfin le bras d'une facon possesive, ferme et décidé. Il tremblerait plus tard...il était sous le coup d'une émotion qui donnait à un jeune homme cette capacité à se sentir plus décidé que jamais.

-Il faut savoir ce levé tot pour profiter de tout ce que Dieu à offert aux hommes. Nos yeux ne peuvent appercevoir que la beauté que lorsqu'ils sont bien éveillés. Tout Faucon à le regard très accéré... et votre beauté est aussi de celle qui lacère les coeurs.

Il trouvait le moyen d'être courtois tout en étant ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentations   Sam Déc 30 2006, 12:30

Angélique n'en revenait pas, il avait le don de remettre à la place, où ne connaissait il pas l'humour ?! les Russes seraient ils tous si rustres ?!
Il devait sûrement avoir l'habitude qu'on soit sous ses ordres constament, et se comportait comme un homme en mal de reconnaissance.

Elle remarqua qu'il tenait son bras rageusement, il lui faisait un peu mal mais s'enquit de ne rien dire, elle ne fit que le regarder pendant un long moment avant de reprendre la parole

Ce n'est pas d'une perceptrice dont vous auriez besoin !..

elle ne finit sa phrase car ne savais que trop bien la fougue de cet homme, et il s'en retournerai sur elle, aussi la confiance que l'ambassadeur lui avait donné la rappela à l'ordre.
Si ce n'est pas pour elle qu'elle ravala sa fierté elle le fit pour d'autres qui connaissait cet homme dans toute sa splendeur !

Si vous aviez besoin d'une sotte qui vous emmène à sa couche, alors oui, l'ambassadeur se serait peut être trompé de personne.

Si là n'est pas votre souhait, je ne vois pas en quoi son choix est une erreur !
A moins qu'en russie, vous n'ayez coutume d'entendre une femme parler aussi bien qu'un homme !


décidément cet homme avait l'art de la faire sortir de ses gonds, aussi jeune soit il, il possédait l'art du répondant ce qui ne fit qu'attiser la flamme qui brulait en elle.

je ne voulais en rien vous provoquer Monsieur le duc, ni vous parlez en terme de légerté.
Si c'est ainsi que vous l'avez compri,s je souhaite retirer ces paroles et qu'elles ne viennent vous blesser


elle détacha son bras et lui fit une petite révérence en signe d'excuse ...
Mais s'il pensait qu'il avait gagné il se mettait le doigt dans l'oeil, car elle était plutôt du style à se faire croire vaincu mais c'était pour mieux piquer à son tour !

Mais voyez vous dans mon pays nous n'essayons de posséder les étalons par nos propres moyens .
Nous leur laissons la liberté mais savons qu'ils nous reviendront quand ils s'apercevront que l'hiver n'offre pas tous les avantages des autres saisons, ainsi c'est la raison qui l'emporte !

Chose beaucoup moins éphémère que la prise de force qui avec le temps se perd alors que l'esprit lui s'aiguise


C'est ici que se trouve l'habilité et donc par conséquence la fierté !

Maintenant elle se tenait en face de lui, droite, toute la violence qui émanait du corps de cet homme ne faisait que l'exciter, avait il été fait dans la rage et la force ?..

Elle comprit alors qu'il lui serait très difficile pour elle d'apprivoiser cet "étalon" car tout le monde le savait, une lionne et un étalon ne s'entendraient probablement jamais où peut être mais dans une toute autre situation qui pourrait offrir un plaisir encore inconnu de tous, mais de ça elle n'y pensa pas de suite, car pour l'heure se tenait en face d'elle un homme qu'il lui fallait amadouer

Mes flèches, comme vous dites, n'ont pas le don d'être fatales mais elles y contribuent

et je ne parlerai pas de cible mais de fruit d'inspiration, vous pouvez d'ailleurs vous vanter de me faire réagir autant !
et ce fruit est apprécié à sa juste valeur quand il est longuement désiré et étudié sous toutes les coutures


Il comprendrai peut être un jour, qu'angélique ne pouvait rester muette face à une situation qui ne lui était banale ! Pardis ! on ne demande pas à un prêtre de ne plus prier !
elle ne voulait être forçée de se comporter comme l'une de ses maîtresses " être belle et se taire ", jamais de son vivant un homme ne lui dictera sa conduite, si ce n'est son père !
Mais elle arréta là ses pensées qui devenaient trop intimes et elle ne voulait méler l'émotionnelle à toute cette affaire.

Aussi elle reprit le bras du grand duc sans y être invité, il fallait qu'elle fasse quelque chose si elle ne voulait qu'il ne la rejette.
il fallait qu'il la croit sienne, sinon elle pourrait dire adieu à son butin !
elle approcha alors les lèvres de ses oreilles afin de lui murmurer quelques mots que lui seul entendrait

et votre personne est de celle qui attise la faim !

elle resta ainsi un moment collée contre son corps, ses seins frolant son bras au rythme de sa respiration, en attendant qu'il la regarde afin de lui offrir un aperçu de ce qu'il produisait en elle

Bonne initiative se dit elle intérieurement, l'appel de la chair était ce qui attiré le mieux les mâles ! Bien sûr, elle n'irait pas plus loin, juste ce qu'il faut pour l'amadouer ! C'était ainsi qu'il se faisait l'idée des femmes, et bien soit elle s'y plierai un court instant afin de le récupérer, même si cela ne l'enchentait guère ! le jeu ( et surtout le résultat ! ) en valait la chandelle encore une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Présentations   Sam Déc 30 2006, 20:10

Alexei n'était pas un homme excessivement bavard et loquace. Il avait appris à ce taire, et à faire des silences un message tout aussi significatif. Il n'aimait pas étaler son esprit, de toute facon il ne cultivait pas trop cet esprit. Cela ne servait à rien sur un champ de bataille. Il avait sans doute du potentiel mais les joutes verbales n'étaient pas son sport favori.

La jeune femme avait beaucoup de répondant. Il l'avait touché dans sa fierté. Fierté féminine...qu'elle importance. Sa fierté ne lui appartenait que le temps qu'elle se trouve un mari! Et pour le moment sa fierté devrait être celle d'Alexei. Mais elle ne le comprenait toujours pas. Ces femmes francaises étaient trop indépendante, il le savait désormai...elle pouvait briller seule...sans homme...ou du moins en donner l'impression quelques temps!

Une sotte qui l'amène à sa couche?

Il était reposé ce matin, son "entrevue" avec la duchesse Prusienne, avait appaisé son corps et ses sens. Heureusement! Sans quoi miss d'Angennes aurait été trop tentante. Un homme insatisfait pouvait finir pas faiblir... Sa virilité était satisfaite en cet heure.


Non qu'une sotte m'amène à sa couche ne m'intéresse pas...Miss d'Angennes.

Il était sincère. Il n'accordait pas une importance excessive au sexe. La première venue ne l'intéressait pas. Mais par contre qu' Angélique soit sotte ou non, elle devrait tôt au tard s'accomplir de cette tâche. Il sourit. Mais pour le moment il y pensait à peine.

Elle s'excusa pour la forme. Elle avait ce luxe... lui ne pourrait jamais s'excuser même si il commetait une erreur...il devrait en assumer les conséquences fâcheuses voir fatale jusqu'au bout....fatalité de son titre, mais aussi un privilège de posséder cette fierté qui n'était jamais vaincue. Puis dans un soupir après qu'elle ait parlé de fierté.


-Vous croyez connaitre la fierté Miss d'Angennes!? Mais vous n'en connaissez que le reflet, votre âme n'est pas posséder par elle...

Il ne dit pas cela pour la provoquer...il s'était échapper, il n'avait voulu que penser cela. Il avait laissé échapper cette phrase par un élan de fatigue peut-être, il s'en voulu, pas qu'elle puisse l'entendre, car à partir de maintenant elle entendrait bien des choses parfois même plus choquante.... mais d'avoir manqué de maîtrise sur lui même!

Elle parla de fruits.

Il jeta un bref coup d'oeil à sa poitrine. Ce mot lui faisait surtout penser à cela! Il releva son regard, attentif...il répondit adroitement à ses affirmations.


-On ne peut apprécier et savoir le gout un fruit que lorsqu'on lui à déja gouter cepandant...

Elle reprit sa main, sa main semblait plus faible. Elle venait de se libérer de ces émotions...comme quoi une femme avait besoin elle aussi de libérer ces surplus d'émotions et de se déchainer...c'était étrange... elle portait plus de violence en elle qu'on pouvait le croire...cela pouvait lui plaire dans une certaine mesure.

Elle s'approcha de son orreille dans un frémissement corporel langoureux. Ses seins l'effleuraient dans un battement si désirable. Il en frissonna brièvement.

Comme elle savait passé d'un état physique à un autre rapidement! Elle s'armait maintenant pour charmer... et cela fonctionnait...la nuit précédente commencait déja à s'effacer...

Sa voix n'était plus qu'un fragile murmure. Oui elle lui appartenait désormai...elle semblait se fondre avec lui. Une victoire étrange, car il lui semblait qu'il y a un instant qu'elle voulait le déchirrer. Mais maintenant qu'elle acceptait son rôle, il serait plus facile de se rapprocher d'elle.

Il maudit l'ambassadeur. Il savait qu'il avait besoin que trop besoin de ce guide en quelques sortes. Il exploitait une faiblesse. Et qu'il ait prit une femme, judicieux choix néanmoins, venait compliquer ses réflexions.

Il cessa alors de réfléchir. Trop réfléchir affaiblissait un homme. Il était temps de bouger et du même coup se libérer de l'étreinte sensorielle que la jeune femme lui faisait subir.


-Miss d'Angennes...Guidez moi aux jardins maintenant...j'aspire à retrouver le gracieux ciel bleu avant que vos yeux en prennent le rôle...

Sa voix était plus douce, bien que toujours décidé. Le commandement se déguisait en supplice...les francaises aimaient se faire supplier songea t'il. Elles aimaient être la source d'émoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentations   Sam Déc 30 2006, 21:43

elle remarqua que son attitutde avait fait mouche ! Mais aussi que si elle allait plus loin, elle ne contrôlerai plus rien
elle se demanda pourquoi l'ambassadeur l'avait choisit elle ! une catain lui aurait suffit !
Enfin, elle tiendrait sa place pour le moment, le risque de perdre toute emprise était bien trop grand ; aussi elle ne releva la remarque du duc quand il lui parla de sa fierté, chose qui était rare venant d'elle !

Il lui parla d'un ton plus doux, ce qui ne l'apaisa pas pour autant, leur joute verbale avait pris fin là, elle le laissa penser à la victoire ( bien qu'au fond d'elle brulait encore la flamme de la rage qu'il avait allumé )
elle porta son attention sur les escaliers, il fallait qu'elle se ressource au plus vite, l'envie de gifler cet homme hautain la tiraillée et le rouge commencait à lui monter aux joues

et bien soit, partons pour les jardins ...

L'air pur du matin lui ferait le plus grand bien, même s'il y régnait un froid de bête.
cela lui remettra les idées en place.
Ne porte t-il de respect aux femmes ?! juste le temps d'une nuit peut être mais après il reprennait son rôle de "mâle" !
une attitude qui devait sûrement cacher autre chose ! comment un homme peut il se croire au dessus de tout et penser être intouchable ?!

Enfin, elle cessa de penser, il n'en valait pas la peine, car quand elle osait se mettre à sa hauteur, il savait très bien la remettre à sa place alors autant brasser du vent ! vous y trouverez le même résultat !
Aussi elle s'enquit de l'amener jusqu'aux jardins, peut être que la fraicheur de l'aube les apaisera un peu plus !...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentations   Aujourd'hui à 01:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand le verdict du tribunal administratif (CSC/CA) ?
» Aika Hiiragi [présentations]
» présentations d'un animagi si possible [Validée]
» Présentations des nouveaux-elles
» Ellyana Lewing (Finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: