1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade Matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Promenade Matinale   Sam Déc 30 2006, 22:25

Les jardins étaient bien peu fréquenté à cette heure et surtout en cette saison, ou la chaleur d'un ârtre était plus réconfortente que la beauté des fleurs endormis.

Le Duc Alexei et Miss d'Angennes néanmoins s'y aventurait d'un pas tranquille. Bien que le feu devait couvrir en eux... Cela devait suffir à les réchauffer de cette petite brise matinale froide...


-Cet endroit est ravissant... paisible à souhait... si vous seriez moins fougeuse vous seriez égale à l'harmonie de cette endroit!

Une petite pointe pour la provoquer. Difficile d'y résister. Cela la réchaufferait et colorait ces joues d'un doux poupre qu'il appréhendait avec une certaine envie.

-L'hiver est une belle saison, si ce n'est pour la chasse...les animaux préfèrent dormir comme les fleurs et les arbres... Il y a longtemps que je n'ai pas chassé...

Il avait besoin de se divertir. Il cherchait comment...la cour semblait endormi...et on ne pouvait chasser en cette saison... il faudrait donc se divertir autrement.

La Baronne de Frelonec l'avait défier hier...et en plus elle avait sa Servente. Edvokia...il finirait pas avoir besoin d'elle...


-Miss d'Angennes...vous qui connaissez bien la Cour de France, et les usages courtois, donc visiblement vous me considérer novice en la matière, par votre regard...j'ai un conseil à vous demander... vous pourrez alors jouer momenténament à la "perceptrice" à mon égard...je vous l'y autorise, puisque cela semble vous faire frémir d'anticipation...

Puisque l'ambassadeur lui avait offert un guide, il était temps de se servir de ces conseilles. Une dame de compagnie devait avoir se rôle.

-Il y a une jeune dame que je dois punir...une Baronne qui ignore tout des manières pour ne pas fâcher un Grand Duc....elle s'est permis quelques gestes insolents... hors j'ignore comment l'on chatie en ce pays...

Il s'approcha d'elle comme elle l'avait fait déja. Il parla tranquillement.

-Croyez vous qu'il serait préférable d'utiliser les morsures du Fouet sur sa peau frêle et dénuder...ou bien de la gifler jusqu'a ce que ces genoux fléchissent et qu'elle demande humblement pardon en gémissant?

Il faisait de cette violence une certaine poésie. Il parlait sur un ton sensuelle, destiné à faire frémir également Angélique. Elle découvirait de nouvelles émotions... d'abord révoltante, mais ensuite peut-être s'y abandonnerait-elle...il y avait violence en elle après tout...

-Et croyez vous qu'il serait mal vue ou bien vue que je doive me charger moi même de ces punitions?

Il sourit machialéviquement. C'était aussi une bonne occasion de démontrer sa nature véritable à sa nouvelle compagne. Il fit craquer ces jointures. Mais sa conduite était très naturelle...pour lui toute cette violence n'était que dans l'ordre des choses. Il ne connaissait pas d'autres facon d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 10:25

Louise avait trouvé que l'air s'était réchauffé et elle avait besoin de se rafraichir l'esprit,quelques instants paisibles dans cette cour ou tous passaient leurs temps à caqueter bruyamment.Elle avait emporté des gants pour éviter les morsures du froid et n'était accompagné que par une jeune femme qui ne semblait guère dégourdie.La baronne admirait ces jardins qui même après un hiver restaient attrayants.
Un endroit magique.Les gens de la cour étant frileux il n'y avait guère de monde à se promener à travers les allées et pourtant louise crut apercevoir li'gnoble personnage de la veille ,ce grand duc si répugnant par ses manières accompagné d'une charmante jeune femme qui lui était inconnue.Elle continua son chemin,si le hasard voulait qu'elle croisa le duc ,elle l'admettrait mais pour l'instant mieux valait faire comme si de rien n'était,se confronter dès le matin à cet homme n'était pas une perspective engageante à ses yeux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 12:04

L'air frais régnant dans les jardins l'a saisit un instant, mais c'était sans compter la colère qui brulait en elle .
Elle mit peu de temps à s'habituer au climat, et ils déambulèrent entre les allées.

mon tempérament ne m'empêche en rien d'apprécier la beauté de ces jardins endrrmis !

Et c'est vous qui me parlez de fougue ?!

Elle ne cacha pas son rire, mais ne termina pas non plus sa phrase, elle souhaitait juste le taquiner un peu gentillement.

je préfère de loin les longues ballades à cheval dans les sentiers perdus plutôt que la chasse !
une chose typiquement masculine, peut être trop à mon goût !


à vrai dire elle détestait la chasse et priait le ciel ( tiens c'était bien la première fois qu'elle priait ! ) qu'il ne l'invite à une de ces tueries collégiales !

Vous avez besoin de moi ?!.. j'en suis ravi à l'avance !

Lui qui devait sûrment faire les chses lui même voilà qu'il avait besoin des conseils d'Angélique la précieuse ! cela devrait être écrit dans les annales !
elle s'en amusa, mais redevint très sérieuse quand il lui en expliqua la raison

Sa parade ne fit que lui monter le rouge aux joues, mélé de sensualité mais aussi de rage !
punir une jeune femme ?!!
ce croyait il à l'âge des cromagnons ! cet homme resterait une énigme pour elle, il prend autant plaisir à charmer qu'à battre une femme !

en france, nous préférons de loin les excuses à la violence ! surtout envers une femme !

Elle lui sourit d'un air mutin, elle essayait de l'amadouer afin d'oublier ses idées de perversions à voire souffrir une femme
elle posa ses mains sur les siennes ( elles étaient bien chaudes et énormes comparées aux siennes )

vous qui ne connaissez que trop bien les femmes, vous savez que nous avons l'art de parler plus vite que notre pensée !

Aussi vous en sortirez que plus humble en le lui pardonnant !

Elle ne connaissait cette baronne mais était sûr qu'elle devait être de sa trempe, ce qui ne fut pas pour lui déplaire
il faudrait qu'elles se rencontrent pour connaitre le fin mot de l'histoire, car bien sûr le duc la tournée en sa faveur comme à son habitude !
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 14:24

Il aurait du se douter que sa nature pacifique et féminine reprendrait le dessus et qu'elle dirait ce genre de bêtise. Cette sensibilité était très caractéristique.

Humble? Je ne désir pas être humble. Cela je le laisse à ceux qui sont au dessous de moi...je ne puis qu'être humble devant Dieu.

Je préferai paraitre puissant, fort, impitoyable et terrible que "humble". Cela n'est t'il pas plus masculin? Préferiez vous avoir un mouton de mari ou bien un lion rugissant?

Pardonner? Vous êtes trop généreuse Miss d'Angennes...le pardon ne peut être obtenus qu'après un juste châtiment, c'est la seul facon d'éviter qu'une faute sois à nouveau reproduite.

Je suis un Loup miss d'Angennes... essayer d'ajuster vos conseils en ayant cela à l'esprit...

Il s'approcha de son orreille, il la mordillait presque. Il laissait sa chaleur corporelle se dégager en direction de la jeune femme, pour la réchauffer et exciter ces sens.

Un loup affamé...

Il s'éloigna d'elle après un sourire. Il mit ses gants à ses mains.

Nous allons terminer cette balade...puis vous me guiderez dans les appartements de la Baronne de Frelonec, afin que je puisse reprendre le bien qu'elle a empruntée sans ma permission, à savoir ma servente personnel.

En regard pour votre conseil...que je considère plus que vous pouvez le croire, elle sera épargnée d'une punition...pour le moment...je vous laisserai gérer cette affaire, et veiller à la récupération de mon bien et la conservation de TOUTE ma dignité... il va de soi que si vous échouez, que vous n'êtes pas à la hauteur d'une dame de compagnie du Tsarévitch, vous serez punie à la place de la Baronne... si celle-ci se permet une nouvelle offense, alors que nous lui "pardonnons " sous votre conseil....cela me semble juste.

Bien entendu ne cherchez pas à m'excuser devant elle ou me à me prêter de si vilaine intentions. Je ne suis jamais en tord, je crois que vous en conviendrez.

Lui en demandait-il trop? Savait-elle de quelle facon elle devrait parler et se comporter? Un défi intéressant, bien que sans trop grande difficulté car la jeune femme était fière, confiante et ne manquait pas de capacités... mais désormai elle devait utiliser cela pour lui plaire. Il voulait réveiller son arrogance, en fait c'était déja fait, mais il fallait la canaliser dans d'autres directions que sa personne.

-Avez vous froid miss d'Angennes, je vous sens légèrement tremblante?

Ou était-ce la rage? Il sourit, et déboutona sa propre cape d'un blanc éclatant, et la déposa courtoisement sur les épaules d'Angélique qui ne portait qu'un léger châle. Il prit plaisir à effleurer ces douces épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 15:21

Je vous retrouve bien là monsieur le duc !

J'ai connu toutes sortes d'hommes, et croyez moi les hommes humbles ne sont pas moins dépourvus de fierté et de prestence que vous autres !

D'ailleurs votre dieu cautionne t-il toute cette violence ?... j'en doute fortement !

elle n'appréciait que trop bien les hommes d'esprit, mais pour ce qui était des plaisirs de la chair, les hommes "sauvages" étaient de meilleur goût !
Mais cela elle se garda fort bien de le lui dire ! Elle se doutait maintenant du personnage qui se tenait en face d'elle !

Quand il s'approcha d'elle si étroitement, elle sentit son poul s'accélérer légèrement, elle n'en perdit toute fois la raison, elle savait contrôler ses émois, ce n'était plus une vierge effarouchée qui rougit à la moindre situation "charnelle"

Elle avait appris à connaitre la gent masculine, et connaissait leur points forts comme leurs points faibles.
Même si ce duc faisait preuve d'une personnalité caractéristique, elle aimait jouer avec lui et lui prouver qu'une femme n'était pas qu'un objet sexuel

La chaleur qui émanait de cet homme, ne faisait qu'attiser le feu qui brulait en elle;
Mais elle ne releva pas on insinuation au loup affamé, elle avait réussi à lui faire oublier son désir de vengance, une petite victoire qu'lle emporta. Mais il présentait tellement de facettes, elle ne doutait pas qu'il allait trouver une autre chose pour la faire réagir

et bien soit je vous y conduirai,
ne doutai pas, je saurai inspirer le respect de votre nom messire !


bien sûr elle se garda de lui dire ce qu'elle allait faire ! loin d'elle l'envie de punir quelqu'un pour une faute insignifiante à ses yeux, mais elle savait désormais comment être en accord avec ce fier coq !
Elle le regarda d'un air de défi

et s'il faut punir une innocente telle la jeune baronne, autant en punir une à votre taille !..

Car il devait bien se mettre cela en tête, angélique ne le craignait pas,
ni sa violence, ni sa rage, ni son arrogance !
Un homme resterait un homme à ses yeux, ils parlent beaucoup pour peu d'actions ! et ce sont eux qui vous parlent de fierté !... foutaise

d'ailleurs, si mon devoir n'est pas réalisé, Je ne doute pas que vous prendrez un malin plaisir à me punir !

elle lui sourit et redressa son visage, comme pour mieux le défier;
La punition n'était pas une crainte pour elle
elle sentait une faim en elle se répartir doucement, elle voulait que cet homme comprenne qui elle était, car si elle l'avait compris de son côté il devait en être autant du sien
deux animaux sauvages ne pouvaient se cotoyer sans étincelles, et elle s'amusa de provoquer son instinct de chasseur

toutefois le froid calma un peu le sien d'instinct !
Et quand le duc lui mit la cape sur ses épaules, en s'y attardant, elle ne refusa point. Bien au contraire, elle releva ses quelques boucles tombées sur sa nuque afin d'admirer au mieux son cou délicat

elle se tourna et aperçu le fruit de leur discussion déambulant sans les les apercevoir
Elle decida donc de changer rapidement de sujet afin de lui faire comprendre que ce qu'il faisait n'influencait en rien ses émois, et qu'il ne réveillait en elle des plaisirs que si elle le souhaitait, elle seule avait le contrôle de sa personne

tiens, quand on parle du loup !
Je crois que notre rencontre avec la baronne se fera plus vite que nous le pensions !


Voulez vous que nous allions nous présenter à elle maintenant ,

Elle en avait l'envie d'ailleurs, voir comment il se comporterait avec une autre femme, bien qu'elle soit un peu trop jeune cette baronne pour ses griffes acérées
s'il irait un peu loin avec elle, angélique ne manquerait pas de la défendre sans nul doute !
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 15:58

La violence n'est qu'une facon de maintenir l'ordre des choses qui est voulu par Dieu. L'ordre naturelle. Je suis d'accord qu'elle n'est pas une fin en soi. Mais elle est nécessaire...surtout pour permettre aux hommes le triomphe de leur virilié.

Elle répondait de facon admirable. Telle un fusil charger, la détonation était puissante. Il avait vu juste. Elle ne manquait pas de puissance. Il se surprit à l'admirer pendant quelques secondes. Mais il ne fallait pas succomber à elle. Car alors elle le dénuderait jusqu'à ce qu'il nous soit plus qu'une ombre et elle pourrait le guider comme une marionnette... Il reprit sa confiance inébranlable très rapidement.

Il n'y a pas d'innoncents Miss d'Angennes... La mort et la souffrance n'épargne personne...

C'était le combattant qui parlait.

Elle affirma le désir de subir la punition à la place de la Baronne. Intéressant. Frémissant. Oui il prendrait une plaisir fou à la punir adroitement...à la sentir craquer...se révolter en vain...puis le supplier avec une admiration nouvelle dans ces yeux. Tout cela serait un vrai régal... Il revait éveillé!

Suffit Alexei..! Ce n'était pas le moment! S'y il la punirait maintenant, cela manquerait de raffinement et il passerait pour un barbare. Il était dangereux de s'abandonner à ces fantasmes, car le geste prendrait alors une tout autre portée qu'est une simple punition. Peut-être à l'avantage de Miss d'Angennes même...

Mais il appréhendait cette situation...dans une journée..une semaine...un mois... la jeune femme finirait certes par allez trop loin, c'était écrit... alors le destin les rattraperaient...

Il revint au présent. Pour le moment le regard d'Angélique était plein de fougue, de détermination, de séduction et de vivacité. Elle était toute accomplie. Lui même il sortait à peine de l'adolescence et il connaissait peu encore cette attitude mature terminée. Elle était dangereuse...mais tout homme aimait le danger... tout homme défiait le danger! Sans danger...aucune gloire...aucun "plaisir". Et Angélique n'était que "plaisir". Cela était étourdissant.

Elle semblait invincible. Illusion. Il avait un point de rupture en chaque personne. Et Angélique n'y échapperait pas.

Il serra sa main plus fortement. Inconsiament il ne voulait pas la perdre désormai.

Elle lui pointa la Baronne. Il s'en voulut de ne pas l'avoir appercu le premier. Un guerrier devait être toujours aux aguets! Sinon il serait un guerrier mort... sa vue semblait avoir faiblit légèrement...Edvokia...il lui fallait la retrouver, cela comptait maintenant...


Excellant... il m'aurait déplu de devoir "violer" (il utilisa se mot choquant à dessein) les appartements de cette Dame. Cela est préférable. Dieu fait bien les choses.... vous en êtes la preuve vivante.

Un compliment pour la forme.

Veuillez procédez, miss d'Angennes... je jette mon regard sur votre démonstration...comme j'ai observer la statue de l'homme nu dans le grand hall. Je "déshabillerait" du regard toute vos paroles...car vous êtes aussi de l'art..

À défault de ne pouvoir lui enlever d'autres pièces de vêtements. Son regard se chargea de lui exprimer cette pensée. Mais il faisait trop froid... Il cherchait du divertissement, cette rencontre serait du divertissement, il poussait sa "dame" face à la dame adverse... un jeu intéressant les échecs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 16:59

Angélique se ravissait, elle sentait le duc faiblir, elle finirai par l'avoir tout entier !
elle pourra se vanter d'avoir su dompter cet étalon sauvage ( bien qu'elle sentait qu'il n'avait pas encore joué toutes ses cartes et cette perspective ne faisait qu'exciter sa curiosité )

et voilà qu'il reprennait son rôle de soldat, elle ne connaissait homme plus viril bien qu'il soit encore jeune, il possédait la majesté et la puissance d'un lion, elle sentit en elle le désir de le posséder, et si la proposition de la punir devenait réel... mais elle se reprit bien vite, elle ne sera pas sienne, elle ne succombera avant qu'il n'avoue victoire ... même si cela devrait prendre des années !

Mais elle savait qu'il y aurait une fin à leur jeu dangereux, maintenant savoir qui sera le gagnant, le sort en décidera
Mais Angélique était bien déterminé à ne pas perdre même si le jeu dépasserait la réalité, il n'en deviendrait que plus excitant !

elle sentit la main du duc se serrait un peu plus, se pouvait qu'ils pensaient à la même chose ?
sûrement pensa t elle mais l'heure n'était pas à la devinette, maintenant il lui demandait de "régler" ses affaires ! comme s'il s'amusait de la voir débattre avec la baronne !
Sa fierté !.. toujours sa fierté ! et bien il allait être servi !

l'ambassadeur lui avait proposé un rôle de guide, pas un rôle de servante !
Mais elle accepta ! elle ne voulait savoir la jeune baronne, proie facile face à ce sauvage !

vous verrez que la sagesse des femmes et bien plus utile que la violence des hommes !

je vous prouverez être meilleure oeuvre d'art à vos yeux que cette statue ...

elle s'était approché de lui, ses yeux frémissant, elle n'était qu'à quelques centimètres de son visage et pouvait sentir son souffle.
Elle enlenva la cape qu'elle portait sur ses épaules pour la lui remettre en main propre,

c'est elle qui tenait les rennes du jeu à cet instant, elle pouvait s'avancait encore un peu pour lui prendre les lèvres qui ne demandaient que ça mais entreprit de ne rien faire.
Lui l'envoyait bien réglé ses petites affaires ! elle décida alors de lui renvoyer la monnaie de sa pièce et de le laisser dans sa frustration de la posséder car elle le savait, ses yeux ne trahissaient rien, il la désirait ...

Elle s'échappa de cet atmosphère brûlant et traversa les allées afin de rejoindre cette jeune fille en question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Dim Déc 31 2006, 17:08

après son entrevue avec le duc, se court trajet seule lui rendit son sérieux
Elle ne savait si la baronne ne l'avait remarqué, elle s'approcha tout de même d'elle, assez pour qu'elle la voit

Mademoiselle ...

Elle attendit qu'elle se présente car elle ne la connaissait pas, enfin en principe !
en tout cas elle semblait encore plus jeune que ce qu'elle pensait, la pauvre ! savait elle à quel feu elle s'était défié !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Lun Jan 01 2007, 13:43

Louise eut un sursaut en entendant des bruits de pas se dirigeant dans sa direction,l'avait il donc aperçu?Elle ne le souhaitait pas car ici il pouvait faire ce qu'il voulait puisqu'il n'y avait aucun témoin.Elle continua sa promenade avec sang froid lorsque retentit derrière elle une voix posée et douce,une voix de femme.Elle respira un grand coup,ce n'était donc pas lui ,quel soulagement.Elle se retourna et vit une jeune dame ,plus âgée qu'elle de toute évidence ,brune aux yeux très sombres,ses paroles étaient teintées d'un très léger accent.,elle avait le type méditérannéen et semblait fort sûre d'elle,elle comprit soudain que cette jeune femme était la compagne de l'étranger ,elle l'avait aperçu à ses côtés auparavant.

Citation :
Mademoiselle ...

-de frenolec,complèta Louise.Mon nom est Louise et je suis baronne de frenolec.

Elle fit une longue et gracieuse révérence car cette femme qu'elle ne connaissait ni d'eve ni d'adam semblait de haute noblesse .

-Vous venez sans doute Madame de la part de cet être sans foi ni loi,ce grand duc si prétentieux.Si c'est le cas ,je crois que nous n'avons rien à nous dire mais le duc souhaite surement récupérer sa servante,sans doute est ce pour cela qu'il vous a demandé de m'aborder ainsi?

Elle se rendit compte qu'elle avait eu un ton quelque peu hargneux et se corrigea,cette femme n'avait rien à voir avec la discution mouvementée avec le grand duc.

-Excusez moi si j'ai été un peu sèche avec vous Madame mais je me doute que vous êtes acoquinée avec cet homme et je ne l'apprécie guère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mar Jan 02 2007, 12:47

elle répondit rapidement à la révérence de la jeune baronne.
Celle ci parait sûre d'elle malgré son âge, elle rit intérieurement qu'elle ai put croire qu'elle et le duc étaient ensemble !
Si jeune et si naïve pensa t elle, siseulment elle savait de quoi elle l'avait épargnée, elle lui en serait beaucoup plus reconnaissantes et ferait attention à son language

Mademoiselle de frenolec, certes je suis envoyé par le duc que vous me décriviez si bien à l'instant, mais ne cautionne en aucun cas ses attitudes qui vous ont sembleraient ils outrées.

Aussi je vous serai grée de me démontrer un peu plus de respect !

Elle lui répondit aussi sèchement que l'avait fait son interlocutrice précedemment mais reprit bien vite son calme.
Elle ne pouvait que comprendre cette jeune femme à la recherche de reconnaissance !
elle lui sourit gracieusement comme pour lui pardonner ses écarts de langue

mais je ne me suis présentée, je suis Mademoiselle ( elle insista bien sur ce mademoiselle afin qu'elle comprenne que le duc et elle n'étaient liés d'aucune manière !.. en tout cas officiellement ! ) Angélqiue Clarisse d'Angennes fille du Marquis et de la marquise de Rambouillet

Je suis une sorte de guide pour le grand duc de russie venu se divertir en cette cour, et loin de moi quelque idée d'acoquinage ! d'ailleurs cela ne vous regarde en rien !

Mais je ne retiendrai cette expression à votre encontre, je comprend que votre jeune âge vous pousse à la défense !

Aussi comme vous vous en doutez, je viens pour vous mander de redonner le bien que vous avez trouvé au duc, il vous en serez reconnaissant

elle faisait allusion bien sûr à cette servante, elle ne connaissait réellement le fin mot de l'histoire mais ne voulait si attarder, cela ne la regardait pas.

Aussi vous devriez prendre garde aux propos que vous tenez face au duc !

Je sais qu'il peut parfois paraitre " prétentieux" en reprenant vos termes, mais on a dut sûrement vous apprendre à démontrer beaucoup plus respect à une personne de rang supérieur au vôtre !

Ceci n'est qu'un conseil mademoiselle, mais à votre place je me tiendrai de le respecter !

Elle se voulait un peu dure face à cette jeune baronne, mais il fallait qu'elle comprenne les dures lois de la cour
Au fond d'elle, elle n'était que douceur et tendresse, cette jeune fille lui ressemblait tellement à son âge ! Elle ne voulait pas qu'elle connaisse les mêmes méandres qu'elle eut connu aussi elle ne pouvait que la mettre en garde face au danger vers lequel elle courait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mar Jan 02 2007, 18:05

Louise considéra alors son intelocutrice avec plus d'attention et de curiosité.[/i]

-Mademoiselle,je vous prie d'excuser mon ton ,je ne voulais point vous offenser........Je n'ai jamais tenu ma langue car je n'ai jamais aimé cacher le fond de mes pensées même aux Grands de cette cour.Cela me demande un réel effort car pocrisie est une chose que j'ai toujours détesté.

Elle comprit que la marquise n'était qu'attaché au service de cet homme.

-Sachez que j'ai parlé au duc avec tout mon respect mais que je m'étais fourvoyé dans mes paroles,j'avais dit messire au lieu de votre excellence ,il s'est mis en colère et je me suis défendu ......Quand à sa jeune servante je comptais justement la lui rendre ,la jeune Edvokia se tient en ce moment en mes appartements,j'espère que le duc ne la maltraitera pas pour sa conduite,tout cela est arrivé par ma faute,je ne voulais pas laissé une jeune fille dans la forêt avec une bande d'ivrognes!

Elle se remémora une lettre de son ami françois ,ce nom ne lui était pas inconnu

-Mais...je crois que j'ai déjà entendu votre nom de la bouche d'un de mes amis François Cavaillac il m'a dit qu'il vous avait rencontré et a parlé de vous avec un grand respect,raison de plus pour moi de vous estimer et de m'excuser une seconde fois.Mais enfin qu'importe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mar Jan 02 2007, 20:03

oui je comprend votre attitude mais monsieur le duc lui est très peu habitué aux us et coutumes de notre beau pays !

Elle repensa à la façon qu'elle s'amusait de lui apprendre à sa façon les bonnes manières des hommes français de noble naissance.
Sa rencontre avec le duc se démontrait de plus en plus divertissante, elle qui s'attendait à tenir compagnie à un vieux loup aigri !

Vous savez chère baronne ce n'est point à ma personne que vous devriez fournir des explications mais à qui de droit !

vous feriez preuve d'une grande honneteté à ses yeux et aux votre puisque vous disez n'aimer l'hypocrisie autant en finir avec cette simple petite histoire de malentendu !

elle lui sourit amicalement, cette jeune fille faisait preuve de beaucoup de courage pour son âge. peut être un peu trop, mais avec le temps elle calmera cette fougue typique des jeunes gens

et pour ce qui est de l'avenir de sa servante, je veillerai personnellement à ce que mal ne lui soit fait, vous en avez ma parole.

elle sourit à l'énoncé de ce françois ! cela faisait un moment qu'elle ne l'avait aperçu dans les rues de paris depuis leur rencontre fortuite

oui je me souviens de lui d'ailleurs notre dernière rencontre peut lui avoir échappée vu dans l'état où il se trouvait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mar Jan 02 2007, 20:26

Louise était pressée de finir une fois pour toute cette histoire provoqué par une incompréhension des deux côtés.

-Oui vous avez raison ,mais dois je faire conduire Edvokia ici même ou bien vous guider jusqu'à mes appartements pour que vous puissiez la ramener chez le duc ou encore attendre le duc et l'amener jusqu'à mes appartements pour qu'il la récupère?

Elle avait énoncé ça d'un trait ,elle ajouta ensuite

-François n'est pas un mauvais bougre mais il lui arrive de faire la foire dans les rues de la capitale avec ses amis,il n'est point noble et je ne peux donc pas l'inviter ici à fontainebleau ,je trouve cela navrant mais l'étiquette........

Elle arrêta son discours avant de dire

-Et bien que choisissez vous comme solution?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mer Jan 03 2007, 11:09

Angélique semblait réfléchir quelques secondes à la meilleure solution

Et bien je pense que si vous alliez le voir en personne et le conduire à vos appartements, vous aurez tout le temps pour vous expliquer sur ce malentendu

mais il faudra être prudente avec vos dires mademoislle ... je ne tiens à reprendre se rôle de laquais pour le moment !

elle lui fit un petit clin d'oeil afin de détendre un peu l'atmosphère
et tourna son visage afin de lui montrer l'mplacement du duc, elle n'avait plus qu'à le rejoindre et son travail était terminé

Ho je n'ai jamais insinué que ce françois était mauvais homme ! il m'a fait beaucoup rire je dois dire, d'ailleurs si vous le voyez vous lui passerez le bonjour de ma part.

sur ce elle s'arréta et laissa la jeune baronne s'enfuir affronter le grand duc, elle décida de ne pas la suivre, cette histoire ne la regardait certainement pas, il saurait où la retrouver par la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mer Jan 03 2007, 11:27

Louise se contint et avança d'un pas tranquille en direction du grand duc ,elle voyait qu'il la regardait d'un air narquois se qui la mit intérieurement en colère.Arrivé auprès de lui,elle fit une courte révérence mais faite comme il convient pour un fils d'empereur.

-Votre excellence, j'ai oui dire que vous vouliez récupérer votre servante qui vous fait défaut en ce moment ,je vous prie donc de me suivre jusqu'à mes appartements,elle vous y attend ,je me suis permis de la vêtir à la française car ses vêtements étaient boueux.

Elle attendit de voir si le grand duc voulait ajouter quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mer Jan 03 2007, 16:36

La Baronne approchait de lui. Bien qu'elle s'inclina poliment, il ne put s'empêcher d'ironiser et de provoquer. Il devait assouvir quelques émotions envers elle. Ensuite il serait sans doute d'humeur plus plaisante envers elle. Angélique avait du l'avertir d'être humble et d'accepter sa position faiblesse envers lui.

Madame la Baronne, votre audace ne m'étonne plus, que vous vous permettez d'habillez ma servente à votre gré ajoute à mon déplaisir. Bien que la condition vestimentaire de simples gens ne me préocupe guère à vrai dire...même la mienne...cela est plutot banale...ma servente veille à cela pour moi...

Contentez vous seulement de vous vêtir ou de vous dévêtir à votre convenance, je crois que cela est à l'intérieur de vos champs de décisions...pour le moment. Jusqu'a ce que la fantaisie de votre futur époux prenne les rênnes de cela. Ou d'un homme assez puissant pour vous ravir ce charmant corps.

Soyez ravi que je m'épargne pour cette fois de jouer ce rôle. Car je crois que vous auriez besoin d'une main ferme pour tenir ce bras.

Vous semblez intéressante et habile, mais vous avez encore à apprendre, et cela seul une précense mâle viril pourra faire de vous une créature de soupir.

Je n'ai pas l'habitude de devoir aller chercher une serviteur qui m'appartient déja. Je ne me déplace que pour conquérir de nouveau serfs pour les besoins de ma suite. Dites à Edvokia de se rendre immédiatement dans mes appartements et n'essayez pas de l'empecher d'accomplir ce pour quoi elle est née...servir... Le Devoir.

Sa conduite est fort instructive..

Il n'allait pas se déplacer pour une servente tout de même! Non il avait plus de dignité que cela! Il serait la risée de la cour si il le faisait! La baronne cherchait-elle à l'insulter?

Cela serait peut-être amusant d'aller chercher brutalement Edvokia... mais la précense de la baronne empêchait certains gestes. Elle devrait l'inviter pour une raison plus convenable. Elle ne comprenait pas à quel point "l'image" était importante. Chaque détail...

Il fronca les sourcils, mais il pensait alors à Angélique. Il devait répéter un ordre....pourtant il lui avait déja ordonner à Angélique de transmettre cela à la Baronne et de s'executer. Angélique aurait du deviner que la Baronne désormais ne devait plus se présenter devant lui avec ce sujet que cette affaire de servente. Il n'avait pas demander à Angélique de lui envoyer la Baronne pour qu'il doive lui même aller chercher la dites servente! C'était logique! Les petits détails étaient très important! Ou du moins la Baronne aurait du se confondre en excuse totale devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Mer Jan 03 2007, 21:43

Elle trouvait que plus cela allait plus ce personnage devenait cynique et méchantSeulement elle ne lui ferait pas le plaisir de lui montrer combien elle le trouvait détestable et s'obligea à esquisser un vague sourire béat.

-Votre excellence il sera fait comme vous désirez,c'est mieux ainsi,je ne serais plus obligée de vous croiser et de vous parler.Quand à ma manière de me vêtir ,je ne souffrirai d'aucune remarque venant de mon mari!
D'ailleurs l'homme de ma vie m'aime vraiment et n'est pas insupportable,il n'est pas conservateur et me laissera faire à ma guise,soyez en sûr!Vous avez de tels à priori!

Elle le regarda encore une fois ,il n'aurait jamais le panache de l'élu de son coeur ,cela était sûr ,elle interrompit sa réfléxion et s'en alla ensuite vers ses appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Jeu Jan 04 2007, 01:18

Victoire...son tempérament arrogant, cédait sous le poid de ces attaques si ce n'est quelques faibes répliques de sa part.... Mais ce n'était pas une grande victoire car il ne s'agissait que d'une jeune femme. Il ne s'en enguerllit donc point. On ne pouvait trouver de l'orgeuil dans le déroulement naturel des choses. Il semble que finalement Angélique avait bien conseillé la Baronne.

Il répondit sur un ton tranquille.


-Madame seul Dieu choisira si nous devons nous rencontrer à nouveau vous et moi. Il n'y a pas de destin qui échappe à ses mains.

Elle lui parlait de l'homme de sa vie? En quoi cela le regardait-il? Ou venait t'elle en venir? Les femmes aimaient parler...cela aussi était naturel. Elle lui tournait le dos...elle ne saluait pas... Quesque c'était que ces francaises, si "amoureuses" et vantardes de leur bonnes manières et de la courtoisie de la cour, décidément à la moindre brise violente elles perdaient décidément certains de leur moyens!

Bonne soirée madame la Baronne...dit il néanmoins alors qu'elle s'éloignait..

Elle lui enverait sa servente. Bien! Cela était nécessaire... Son regard vacilla un moment. Un vertige le prit. Ah non il n'allait pas s'écrouler comme cela à la Cour...hors de question de révéler une faiblesse devant quiquonque... Il s'accroupit sur un genoux, car tenir sur deux pieds étaient maintenant trop étourdissant. Il serra les dents en tentant de remobiliser ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Jeu Jan 04 2007, 18:21

La baronne s'était retourné rapidement car elle avait entendu un gémissement derrière elle ,si elle n'aviat pas eu l'ouie fine elle ne l'aurait pas entendu .Elle vit alors avec stupeur cet homme si arrogant qui avait perdu sa superbe,un genou à terre,cela était risible elle était à quelques pas de lui et il pliait le genou à terre comme un signe d'allégeance mais elle se doutait que ce n'était pas son intention ,il devait souffrir pour être dans cette position,elle le regarda ,c'était jouissif de le voir à terre ainsi!
Impitoyable elle n'avait pas fait un geste pour l'aider,elle le contemplait.
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Ven Jan 05 2007, 04:17

Cassandre était rentrée dans ses appartements, l'inquiétude lui mordant au coeur, autant que l'incertitude la plus cruelle. La jeune femme, malgré ses efforts et ceux de sa suite, n'avait pas réussi à retrouver la trace de l'ambassadeur d'Espagne, le duc d'Almada. Elle en était véritablement inquiète, chavirée. Et s'il lui était arrivé un quelconque malheur? Par sa faute, peut-être, même involontaire? Cette pensée était intolérable pour la jeune duchesse.

Ah! Si seulement le roi espagnol n'en voulait pas ainsi à ses terres familiales, si seulement...

Elle s'était presque littéralement effondrée dans les bras d'Ophéliane, sa suivante, moulue par la fatigue causée par l'angoisse et l'inquiétude. La douce servante, aussi attentive qu'aurait pu l'être une mère, lui avait été d'un peu de réconfort et l'avait quelque peu rassénérée.

Elle devait réfléchir profondément et trouver la solution à son dilemme. Où, mais où pouvait bien se trouver le chevalier d'Herblay, si ce n'est à Paris? La logique lui dictait qu'elle le trouverait forcément aux alentours de Fontainebleau, auprès de la Cour, auprès de la personne du roi sans nul doute... Mais cela était aussi difficile. La jeune duchesse avait entendue de ci de là que la reine mère était au plus mal. Sans doute le jeune roi se trouverait à son chevet...

Les pensées tumultueuses et inquiètes de la jeune femme l'incommodaient immensément. Elle prit donc sur elle de se relever, et pour se remettre, pour réfléchir plus calmement, elle résolut de se promener quelques temps dans les jardins du château.

Aussitôt qu'elle fut à l'extérieur, respirant l'air frais et rassénérant, son mal de tête persistent disparu, et Cassandre poussa un doux soupir, fermant un moment les yeux pour apprécier sur la peau de son visage la brise froide qui soufflait, et qui la réconfortait. Son châle soyeux en hermine lui tenait bien chaud, mais elle appréciait grandement l'air vivifiant qu'elle respirait, et qui semblait peu à peu chasser ses soucis et ses inquiétudes.

Elle s'avança dans les allées, entre les bandes dénudées par la saison froide, appréçiant malgré tout la beauté indéniable de ces lieux entretenus avec soin en tout temps. Le ciel était parsemé de léger nuages blancs, et le soleil brillait, mais non avec trop d'ardeur...

En tournant au coin d'un bosquet, la jeune duchesse crut entendre des voix sur le sentier, devant elle, aussi s'apprêta-t-elle à rebrousser chemin lorsqu'elle vit soudain la silhouette d'un homme qu'elle ne connaissait pas vaciller, et littéralement tomber sur un genou. Elle pâlit à cette vue. Sans même y repenser à deux fois, elle accouru presque à lui, sans apercevoir la silhouette qui contemplait la scène non loin de là, et elle posa avec douceur sa main délicate et blanche sur le velours sombre et riche du pourpoint du gentilhomme ainsi prostré, qui semblait aux prises avec un vertige des plus effroyables.


- Messire, qu'avez-vous donc? Vous trouveriez-vous mal?

Il ne put sur le champ lui répondre, quoiqu'il releva un moment le regard sur elle. Cassandre releva la tête et vit finalement la demoiselle qui observait en silence la scène, et qui se révéla être... Sa dame de compagnie, la baronne de Frenolec!

L'expression de son visage était réellement étonnante pour la jeune duchesse, laquelle ne l'avait jamais vue ainsi. Elle l'interpela d'une voix douce, mais néanmoins empreinte d'inquiétude.


- Baronne, s'il vous plaît, allez quérir un médecin, quelqu'un! Monsieur ici éprouve un malaise!

La dessus, elle reporta son attention sur le visage pâle et aristocratique de l'homme, et elle posa son regard empreint de sollicitude dans le sien, tout en le soutenant d'un bras. Malgré qu'il n'avait encore jusque là pas prononçé une parole, elle pouvait aisément voir à son aspect et à son air qu'il était de noblesse étrangère. Il était d'ailleurs peu vêtu pour cette saison relativement froide... Peut-être souffrait-il d'un refroidissement? Oui, ce devait sans doute être cela...

Elle se releva et défit l'aiguillette qui retenait son chaud châle d'hermine sur ses douces épaules, et elle l'ôta, sans se préoccuper de la brise qui souflait à présent sur sa nuque et le haut de sa gorge, laissés exposés par l'échancrure de sa fine robe azur. Elle entoura les épaules fortes du gentilhomme du doux vêtement, espérant qu'ainsi, il reprendrait quelque peu de forces et pourrait se relever pour retourner au chaud à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Ven Jan 05 2007, 11:54

La baronne était toujours en train de regarder le gentilhomme,elle l'aurait volontiers aider si il le lui avait demandé mais sa fierté faisait qu'il préférait souffrir.Elle entendit alors un bruit de froufrou et aperçut la Duchesse d'Agenois,quelle ne fut pas sa joie en l'apercevant seulement elle s'aperçut bien vite que la Duchesse était pleine de sollicitude envers l'affreux personnage qu'elle ne connaissait pas encore et qui ne lui serait sans doute en aucun cas reconnaissant .La duchesse lui demanda d'aller chercher un médecin.

-Madame je suis heureuse de vous revoir après tant de temps,vous êtes bien trop aimable envers cet homme,on voit que vous ne l'avez jamais abordé auparavant,il est tellement fier qu'il ne vous remerciera pas de votre bon geste envers lui mais puisque vous voulez que j'aille chercher un médecin j'y vais de ce pas.

Elle lança ensuite un regard narquois au russe et s'en alla,elle revint quelques temps plus tard avec un homme poudré à l'extrème qui était de sa profession barbier.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Ven Jan 05 2007, 12:09

La jeune femme posait un châle sur ces épaules. Elle le soutenait d'un doux bras et d'une main ferme. Pendant un moment il en apprécia l'attention, et crut voir une attention bien maternelle, chaleureuse et réconfortante qui appartenait à un passé nostalgique mais qu'un jeune homme enviait inconsiament.

Mais ce n'était pas sa mère ou sa gouvernante qui posait ce geste. C'était une étrangère! Une dame de qualité sans doute. Une autre témoin innaproprié de sa faiblesse! Si il ne mourrait pas de cet étourdisement il en mourait de honte! Paraitre aussi faible devant deux femmes!

L'orgeuil et la fierté alors le nourirent en énergie, et dans un effort presque surhumain. Il réouvrit les yeux. Mais il ne s'était écouler que quelques secondes, pour toutes ces pensées. Agité d'une énergie attisé par la révolte et une grande volonté, il voulut rebondir à nouveau sous ses pieds pour récupérer toute sa splendeur.

Mais il fallait d'abord souffler un moment, car il se rendit compte que s'il y se relevait trop brusquement il chancelerait et tomberait dans les bras de l'inconnue. Ce qui était hors de question. La jeune femme demandait à ce que l'on appelle un médecin! Il lanca donc d'une voix assez forte bien qu'affaiblit légèrement.


-Point besoin de médecin gente Dame! Je vais déja beaucoup mieux. Ce n'était qu'un étourdissement dû à l'incroyable beauté de la Baronne de Frelonec. Renvoyez cet homme immédiatement madame de Frelonec!

Il lui jetta un bref regard mécontent en coin. La dernière phrase avait été sur un ton impératif, qui le rassurait lui meme. Puis il se remit sur debout tranquillement mais surement. Ca allait mieux oui. Il ne restait que le choc de la faiblesse à passer.

Il se dressa donc complétement devant la Duchesse d'Angenois, il était plus grand qu'elle et évidement beaucoup plus fort, dégagant une bonne virilité malgré sa jeunesse.

Il prit le châle de l'inconnu et lui tendit. L'attention ne lui avait pas déplut, mais il fallait retrouver toute sa dignité. Accepter une forme d'aide était une grave entorse.


-Reprenez votre vêtement madame. Il vous sied sans doute mieux à vous qu'à moi... Vous prendrez froid sans cette écharpe. Et cela serait beaucoup plus tragique.

Il la regarda dans les yeux en lui redonnant son bien. Une fort jeune dame au doux regard bien innoncent et inquiet. Il se maudissait encore qu'elle ait témoin de cette scène navrante! Et elle avait courru à son secours, bien qu'elle n'avait pas vraiment les besoins de l'aider. Mais seul l'acte comptait. Il était donc maintenant en dette vis-à-vis elle. Il se demanda ironiquement si la mort n'aurait pas été préférable que cette blessure à sa fierté.

La baronne ne perdait rien de la scène. Elle devait s'en régaler. Il aurait mieux préférer que l'inconnue ait le regard froid de la Baronne, que ce regard innocent qu'il le troublait.

Sans compter que les deux femmes en avaient trop vu! Oui ! Personne ne devait connaitre ce mal donc il avait été la victime. Il devait démontrer qu'il n'avait été victime que d'un étourdissement passager. Mais aucun homme digne du nom, n'avait pareil faiblesse! Seul une femme pouvait se permettre cela! Elles ne seraient pas dupes...!

Que dire, que faire? Il ne pouvait quand même pas les tuer toute les deux pour s'assurer de leur silence éternelle. Si elles avaient été Russes cela aurait été plus facile. Mais elles étaient sujette d'un souverain étranger et Alexei avait trop de respect pour endommager les biens d'un autre homme.

D'abord souligner à l'inconnue sa gratitude. Oh comme c'était facheux et difficile. Dire merci était un mot presque tabou pour son rang. Il devait le dire autrement.


-Votre générosité de coeur est touchante chère inconnue...Dieu vous le rendra. Je vous en prie ne soyez plus inquiète, vous avez déja donner gracieusement force et vitalité. J'en suis...(les mots refusaient de sortir) j'en suis touché.

Ce n'était pas très direct. Mais elle comprendrait peut-être que par ce "Dieu vous le rendra" qu'il lui était en quelques sortes redevable de son geste désintéressé. Ah que cela était pénible!

Comment maintenant expliquer cette faiblesse? Elles demanderaient sans doute toute deux des explications... Tout cela en plus était de la faute de la Baronne qu'il lui avait prise temporairement sa servente! Mais son rang lui interdissait de démontrer quelques dépendances envers quiqu'onque, et encore mois une simple servente!

Mieux vallait passer à autre chose. Les bonnes manières et le prestige déja souffrait de ce moment de faiblesse. Peut-être en démontrant sa naissance éclatante et sa virilité majestueuse, pourrait il sauver la situation.


-Je suis le Grand Duc Alexei Alexeïevitch...de l'empire de Russie. Quel est le nom de ma chère "sauveuse"?

En ironisant un peu les mots, cela passerait peut-être moins dramatique que cela l'était pour lui. Mais il n'avait aucune ironie dans le ton de sa voix envers l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Ven Jan 05 2007, 13:16

Louise épia du coin de l'oeil Alexei ,il avait honte,elle le sentait.....Pourtant la faiblesse était humaine,elle même était faible mais évidemment il ne pouvait être comparé à une femme...Elle pensa une seconde qu'elle avait été cruelle envers lui mais se reprit bien vite,cet homme n'avait que ce qu'il méritait,comme le disait le vieil adage qui sème le vent récolte la tempête.La duchesse était si bonne,si charitable.
La justification de ce malaise lui parut osé,elle pouvait démentir cela à tout moment ,elle ne s'en priverait certainement pas ,cela serait tellement amusant.D'un geste de la main ,elle congédia le médecin qui jeta un regard inquiet sur Alexei.


-Cette dame est la duchesse d'Agenois et je suis sa dame de compagnie messire.Vous savez il n'est point beau de mentir comme vous le fites il y a quelques instants!Mon incroyable beauté?Il n'est pas difficile de comprendre que ce n'est pas la vérité ,si c'était ma beauté que vous louiez avant d'avoir ce malaise je me serais précipité pour vous aider.Dites plutôt que vous êtes souffrant et que vous ne voulez pas l'admettre!

Elle fit la révérence à la Duchesse.
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Sam Jan 06 2007, 14:39

Un moment, le regard franchement étonné de la jeune duchesse alla de l'un à l'autre de ces deux interlocuteurs. Elle était de plus en plus perplexe de cet échange apparemment hargneux qui se faisait entre ces deux personnes, un échange des plus inusités qui plus est! La promptitude de sa dame de compagnie, sa loquacité l'effrayait presque, à présent. Eh quoi, des réprimandes, des reproches de cette sorte, à un Grand Duc? Savait-elle seulement ce qu'elle risquait, de ces paroles qui pouvaient être si aisément jugées inconsidérées, si... le pouvait-elle penser?... Insolentes?

Incapable à cet instant de prononçer une parole quant à ce qu'elle venait d'entendre, Cassandre répondit simplement d'un léger hochement de tête, stoïque mais digne et gentil, à la révérence de la baronne, à qui elle tendit brièvement la main, avant de retourner son attention vers le Grand-Duc. Elle se redressa légèrement, par grâce mais également par devoir protocolaire, puis, doucement, elle s'inclina dans une parfaitement gracieuse révérence, avant de se relever avec la dignité de son rang.


- La Baronne dit vrai, Monseigneur, je me nomme Cassandre des Laures, duchesse d'Agenois. Je suis enchantée de faire votre connaissance.

Le Grand Duc semblait s'être remis, même si la jeune duchesse pouvait encore déceler dans sa démarche une légère hésitation. Elle n'en dit toutefois rien, par égard pour sa fierté et son honneur de gentilhomme. Elle reprit son châle d'hermine et le rajusta délicatement sur ses épaules, avant de relever les yeux vers lui. Il était vraiment d'imposante stature!

- Pardonnez-moi cette question, Votre Altesse, mais y a-t-il longtemps que vous êtes arrivé à la Cour de France?


Dernière édition par le Jeu Jan 11 2007, 06:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Lun Jan 08 2007, 17:50

-Pardonnez moi un moment Duchesse....

Il s'inclina légèrement, il put aussi prendre un élan...PAF. Sa main, sa giffle atterit dans la figure de la Baronne de Frelonec. Elle accusa le choc. Alors il frappa une seconde fois.

-Cela en est trop baronne... L'un Duc, fils de la Tsarista n'est point menteur! Et je suis un loup emplis de virilité...insinuez une faiblesse, est une insulte. Soyez heureuse si votre punition ce limite à cela! Vous apprendrez à garder votre rang avec les joues rouges! Si vous étiez un homme vous étiez.......

Il préféra ne pas terminer. La laissant deviner que cela aurait pu être bien pire. Il était fâché! Elle avait laissé entendre qu'il mentait! Son arrogance était terrible! Elle devait être remise à sa place!

Il aurait pu la tuer. Mais on ne tuait pas une femme pour si peu. Cela aurait indigne de sa force. Et elle n'était point sa sujette direct. Cela aurait été scandale et mépris contre lui. Inutile de trop s'enflammer pour si peu. Si elle récidiverait il serait alors plus terrible. Aussi il était encore épuisé de cet étourdissement. Il se tourna vers la duchesse d'Agenois.


-Je suis également ravi de vous rencontrer Duchesse d'Agenois.

Il fit comme s'il ne s'était rien passé avec la Baronne de Frelonec.

-J'espère que votre promenade n'est point compromise.

Ahhh ce qu'il détestait être en dette devant elle. Il se sentait obliger d'être plus courtois envers elle. Qui était t'elle donc au fait? Elle semblait fort jeune...ses joues étaient aussi rouges que celles de la Baronne, mais pour d'autres raisons.

-Je me permet de vous .....(imposer? non il était en dette envers elle..) proposez mon bras, pour éviter d'autres incidents sur votre route. ( Il était faible, pourrait t'il terminer cette promenade...peu importe il fallait essayer...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade Matinale   Aujourd'hui à 03:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade Matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenade matinale [pv Lord Vlad]
» Promenade matinale (terminé)
» PROMENADE MATINALE (toujours à deux)
» Promenade matinale [Ookami et Zaak]
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: