1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des recherches infructueuses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Des recherches infructueuses...   Ven Jan 05 2007, 19:24

Deux heures et demie de route sur un chemin rendu cahoteux par la saison rude n'avaient nullement découragé la jeune duchesse, qui dès qu'elle se vit près de Paris, ne put réprimer un léger mouvement d'impatience... Il lui faudrait absolument trouver le duc d'Almada pour lui parler, il le fallait absolument!

Elle se mordit les lèvres, tandis qu'elle attendait fébrilement que le cocher puisse trouver où garer l'imposant carrosse et l'attelage luxueux. Même en cette saison, Paris foissonnait toujours de gens, à l'image de la ruche bourdonnante et pleine d'activités qu'elle était toujours.

Elle s'était levée particulièrement tôt pour pouvoir profiter le plus possible de la clarté du jour afin de faciliter ses démarches et ses recherches. Elle ne voulait nullement se décourager, malgré la grandeur de la ville... Si elle persévérait, elle ne pourrait que le trouver, cela était assuré!

Ophéliane et elle commençèrent donc par rechercher sur les lieux publics où elle avait aperçu le digne ambassadeur la dernière fois. Elle repassa par la place du marché, où elle avait ainsi discuté avec lui, et visita sur cet endroit tous les cafés et tous les étals possible, quoi qu'il fut peu probable qu'il y soit. Elle s'informa auprès de l'aubergiste de la Corne d'Abondance, pour entendre la douloureuse nouvelle que le chevalier avait quitté l'endroit plusieurs jours auparavant, et qu'il n'avait laissé aucune information pour le retrouver.

Le soir commençait peu à peu à tomber, et la jeune femme n'avait toujours pas le moindre indice. Elle était épuisée de sa longue marche et de ses recherches obstinées, aussi, lorsqu'ils repassèrent par la corne d'abondance, la jeune fille y entra, non plus pour demander des renseignements, mais pour se restaurer et se réchauffer quelque peu. L'aubergiste, compatissant à l'apparente détresse dans laquelle elle se trouvait, s'empressa de lui servir, ainsi qu'à Ophéliane, un bol fumant de chocolat ainsi que quelques pâtisseries fraîches.

Presque sans y penser, Cassandre avait choisi la même table en peu en retrait que le comte de Chastignac avait pris, lors du rendez-vous qu'il lui avait donné... Cela devait bien faire deux semaines, et depuis, elle n'avait plus entendu de nouvelles de lui, à sa grande tristesse. Elle espérait qu'il allait bien, où qu'il se puisse trouver...

Toutes ces pensées tourbillonnaient dans son esprit avec force, et la jeune fille appuya son front douloureux dans le creux de sa main blanche, espérant trouver un peu de soulagement, les yeux fermés, et prenant trois ou quatre longues respirations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Dim Jan 07 2007, 10:31

Adrien rajusta son col et baissa son chapeau, afin d'offrir le moins de chair nue au vent glacial d'hivers.
Il marchait en claudiquant, s'appuyant fortement sur une canne grossièrement taillée, et son "clop cataclop" qu'il trainait avec lui résonnait dans la rue déserte. Rien de mieux pour annoncer aux coupe-jarrets qu'un homme incapable de se défendre allait bientôt passer.

Néanmoins, l'homme bifurqua, poussant une porte qu'il connaissait bien.
La lumière de l'auberge éclaira un moment la rue, avant que l'huis ne se referme en un claquement sec.

Sans vraiment regarder autour de lui, Chastignac s'installa à une table propre, posa sa canne, dégrafa sa cape, et ôta son chapeau, dévoilant ainsi une mine de déterré.
En effet d'énormes cernes violettes lui creusaient les joues, tranchant avec la couleur blafarde de son teint; Ses yeux n'étaient pas brillants et alertes comme jadis, mais semblaient morts ou ayant bu un coup de trop ; Son nez, autrefois si beau et si droit, était à présent bosselé, et légèrement de travers, souvenir d'un coup de poing bien visé.

Adrien s'assit avec difficulté, force soupirs et grimaces, sa main toujours agrippée à son feutre, lui-même à plat sur la table.

Il commanda un bouillon et une chopine : sa voix était rauque et monocorde.

Appuyant sa joue contre son poing, il observa le reflet de sa déchéance dans la vitre.
S'il lui avait déjà paru avoir perdu la beauté de la Cour il y a quelques temps, il était à présent méconnaissable.

Il se tâta légèrement le nez, espérant de toutes ses forces qu'il reprendrait sa position initiale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mar Jan 16 2007, 17:44

[La duchesse a-t-elle peur de l'état de Chasty ? w00t ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mer Jan 17 2007, 13:27

[HJ: Heu... C'est que je manquais d'inspiration pour ma réponse... Embarassed Mais la voici à présent... Surprised ]

Un léger courant d'air arrivant jusqu'à la jeune femme avertit cette dernière de l'entrée d'une autre personne dans l'établissement, sans toutefois que cela lui fasse relever la tête. Elle se sentait lasse, si lasse... Et pourquoi lutter, lorsque tous ses appuis semblaient lui vaciller sous la main? Enfin... Le seul réel soutien sur lequel elle avait pu compter était la clairvoyance et l'aptitude du chevalier d'Herblay dans cette circonstance. Véritable pont symbolique qui reliait entre France et Espagne en ce moment, le duc pouvait seul ou adoucir le sort qui attendait la jeune fille ou parvenir à raisonner le roi castillan sur ses ambitions démesurées sur cette terre qui appartenait et n'appartiendrait toujours qu'à la France, tant que le Seigneur lui prêterait vie...

Cette dernière résolution lui rendit quelques forces et un peu de volonté, et la jeune femme releva la tête. Apercevant une silhouette non loin d'elle, Cassandre eut la soudaine et foudroyante sensation que la foudre venait de tomber à ses pieds. Était-ce bien lui? Était-ce bien... Le comte de Chastignac, qu'elle reconnaissait dans cet homme? Son coeur ne pouvait évidemment lui mentir. Et à cet instant, il battait douloureusement contre ses côtes, tandis qu'elle réprimait le cri de stupeur et d'épouvante qui était spontanément monté à ses lèvres à cet affligeant spectacle.

Il était tristement assis là, absolument seul, presque méconnaissable. Même sa voix, lorsqu'il commanda sans l'apercevoir un bol de bouillon et une chopine, lui semblait étrangère, tant elle était douloureuse.

Le sang ne lui fit qu'un tour, et la jeune duchesse se leva de l'endroit où elle était, en ignorant totalement les conséquences possibles d'être vue, et vint s'asseoir devant lui, sans qu'il la remarque au premier abord, comme il avait le regard détourné vers le reflet de la fenêtre partiellement recouverte de givre. Avec quelque hésitation, une légère teinte rosée lui venant aux joues, elle fini par poser sa délicate main sur celle du jeune comte, attirant ainsi son attention à elle. Elle se mordit les lèvres et fit un effort pour lui sourire, se retenant à grand-peine de poser son autre main sur sa joue, de crainte de le blesser, même par ce si léger mouvement d'affection.


- Par le ciel, Adrien... Je vous en prie, dites-moi, que vous est-il arrivé... murmura-t-elle d'une voix à peine audible tant elle était chargé d'inquiétude et d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mer Jan 17 2007, 17:23

[Elle est tres bien, ta réponse! Et j'aime bcp ton avatar aussi hmmm ]

Voilà bien la personne qu'il s'attendait le moins à apercevoir, et qui était sans doute la moins habilité à lui offrir du réconfort.
Saint-Aignan... La Fère... où étaient donc ceux qu'il considérait comme des amis ?

La lassitude de Cassandre faisait écho à celle d'Adrien, et tous deux semblaient avoir pris dix ans. Aussi, lorsqu'il sentit sa douce main poser un baiser glacer sur la sienne, il n'y eut point de geste brusque comme il l'aurait fait quelques années plus tôt. La surprise était grande mais l'asthénie d'autant plus.

Il tourna simplement la tête en écarquillant les yeux.

La duchesse d'Agenois... Elle était toujours si... jeune. Cependant la fraîcheur et la candeur qui d'antan se faisaient son apanage, aujourd'hui semblaient enfouies sous moult fatigues et soucis.

Devant la petite voix inquiète, sans être hystérique, de la pauvre jeunette, Chastignac ne put offrir qu'un vague sourire.

Il n'avait pas envie de jouer ce soir, pas envie de se vanter d'un quelconque combat dans des îles lointaines contre des sauvages...!

-Mademoiselle d'Agennois, quelle surprise.

Dit-il d'un ton peu convaincant et d'une voix sans saveur.


-Je me suis battu voyez vous... Dans un bordel.

L'avait-il provoquée volontairement ou était-ce sa langue qui avait fourché ? Je pencherais personnellement pour la première hypothèse, même si rien n'y laissa paraître, pas même une once de malice dans le regard, pas même un petit sourire en coin.


-Et vous alors, reprit-il sans détour et sans gène, que vous arrive-t-il pour que vous apparaissiez ainsi la mine abattue, à l'auberge, au lieu d'être à profiter des fetes de notre bon Louis au château ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mer Jan 24 2007, 05:47

- ... Qu'avez-vous dit?

Les yeux de la jeune fille s'agrandirent de stupeur, et elle porta instinctivement une main à ses lèvres, absolument étonnée par ce qu'elle venait d'entendre de la bouche du comte. Et il lui avait dit cette chose sans que sa voix fluctue le moindrement, sans même qu'il semble y accorder la moindre attention. Comme s'il s'agissait de l'événement le plus banal qui soit!

Cassandre baissa le regard et se mordit les lèvres, fixant quelques instants la chopine de verre que venait de redéposer Adrien sur la table, après en avoir pris une longue gorgée. Elle ferma brièvement les yeux en secouant la tête, puis elle la releva, semblant soudainement prise d'une résolution.

Elle alla dire quelques mots à Ophéliane, sa servante, qui l'attendait toujours tranquillement à leur table, et qui, sur la demande de sa maîtresse, sortit brièvement dans le froid pour aller au carrosse. Pendant ce temps, la jeune duchesse alla trouver l'aubergiste, et lui glissa quelques mots, auxquels le digne homme la regarda durant un moment d'une manière étonnée, puis finalement sembla concéder. Quelques minutes plus tard, Cassandre revint auprès d'Adrien, qu'elle trouva dans la même posture et la même disposition, et sans un mot, elle lui prit le bras, doucement, certes, mais avec un peu de fermeté, pour l'inciter à se relever.


- Venez, Adrien... S'il vous plaît.

Elle mit un doigt blanc devant ses lèvres, taisant toute question que pourrait avoir le jeune comte, et sans un mot, entreprit de monter avec lui la dizaine de marches qui menait au premier, vers les appartements. Elle s'arrêta devant la deuxième porte sur sa droite, et l'ouvrit avec une petite clef de bronze que lui avait remis l'aubergiste. Le battant s'ouvrit pour laisser voir une jolie suite de deux pièces, joliment éclairée de chandelles et bien chauffée par un confortable feu de foyer qui n'était jamais éteint, mais brûlait toujours en permanence. Cassandre s'avança de son pas calme dans la pièce, et tira d'un geste les rideaux sombres, après un regard à travers la fenêtre, et ce sans apercevoir l'ombre silencieuse qui la guettait de derrière une gouttière de l'autre côté de la rue...

Elle retourna auprès du comte, et s'assied avec lui dans les deux fauteuils confortables qui faisaient face au foyer. Juste à cet instant, Ophéliane frappa à la porte et entra, déposant un coffret à côté du fauteuil de la jeune duchesse, avant de disparaître dans la deuxième pièce, plus petite, qui faisait la suite de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mer Jan 24 2007, 14:24

Adrien avait provoqué, il aurait voulu des cris, des larmes, un scandale, une gifle bien sentie -de sa part, bien sûr, il était mesquin mais point maso- quelque chose qui le réveille!

Eh bien... non.
Cassandre le laissa seul un moment, tandis qu'il ne s'intéressait pas le moins du monde à ce qu'elle allait faire. Il se sentait un peu désemparé de n'avoir pas pu la faire sortir de ses gonds. Ce n'était pas vraiment son but capitale, mais lui qui avait toujours réussi à titiller et à faire réagir dans le sens qu'il voulait avait du mal à comprendre qu'un esprit puisse résister à son influence.

Elle revint le voir, le soulevant par le bras. Adrien se débattit et se retira de son étreinte, mais la jeune fille lui posa un doigt sur ses lèvres et lui fit de grands yeux larmoyants qui le dissuadèrent d'ajouter quoique ce soit. Il se laissa donc traîner.


Trainer jusqu'à une suite confortable aux effluves de bois cirés et à l'air légèrement vicié; l'on avait pas aéré depuis longtemps.
Las, Adrien trouva tout ceci sans nuances de couleur et de goût.

Agenois, partie ouvrir les rideaux, revint vers lui et le fit assoir dans un fauteuil. Seulement, Adrien n'appréciait pas vraiment de se laisser mener par le bout du nez. Même fatigué, il réagit avec flamme:
Tel un ressort que l'on pousse et qui se détend, a peine assis qu'il se releva, accompagnant ce geste brusque d'un léger rictus de douleur.


-Mais, enfin! Vous n'êtes pas ma mère!

La suivante de Cassandre vint apporter un objet quelconque, et interrompit son coup de colère. Adrien attendit qu'elle sorte pour redevenir rouge.


-Que me voulez vous? pourquoi ce manège?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duchesse d'Agenois
Poete


Nombre de messages : 135
rang : Gatineau, "Agenois, Fontainebleau"
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Sam Jan 27 2007, 20:06

La soudaine et... disons le, virulente réaction du comte fit grandement pâlir la jeune fille, et elle recula de quelques pas, en entendant l'éclat dans cette voix. Mais cela ne dura que quelques instants. Le rouge monta à ses joues, et à sa grande surprise autant qu'à celle d'Adrien, sans doute, elle s'avança et lui administra une gifle retentissante sur la joue.

- Ah, ceci est trop fort!

Pour la première fois sans doute de sa jeune vie, la duchesse manifestait ainsi ouvertement sa colère. Elle qui avait pris ces dispositions pour lui, pour qu'il reprenne quelques forces, pour apprécier sa compagnie, enfin, alors qu'elle ne l'avait pas vu pendant des semaines!

- Ce manège, comme vous le dites, comte, n'était de ma part qu'une façon de démontrer mon estime à votre égard, étant donné votre propre fierté, votre amour-propre! Non, mais regardez-vous un peu! Vous êtes non seulement brisé et blessé mais encore abattu, indolent, rempli d'amertume et de colère, et le Seigneur sait quoi d'autre encore! Qu'espériez-vous donc que je fasse, pour l'amour du ciel, un scandale, une colère devant tous ces gens? Que je nous plonge, vous et moi, dans le déshonneur le plus profond, par une réaction si peu digne? Non, Adrien... J'ai, hélas, davantage de maîtrise de soi et surtout plus de bon sens qu'apparemment vous ne m'en prêtez. J'ai pris la peine de louer cette chambre, pour que nous puissions être un moment seuls, et surtout pour qu'ensuite vous puissiez reprendre quelques forces, et voilà la manière dont vous réagissez? Par une crise de colère?

Pour quelques instants, la jeune femme se tut, le souffle court, ses joues rougies baignant de larmes, larmes qu'elle était d'ailleurs bien étonnée de sentir couler. Elle fit quelques pas dans la pièce, de long en large, tandis qu'Adrien, toujours debout au même endroit, la regardait faire. Elle s'approcha et se planta tout près de lui, le fixant intensément, plongeant son regard dans le sien, comme pour lire ce qu'il se passait dans cette âme tourmentée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Mar Jan 30 2007, 06:15

Stupéfait, Adrien accusa le coup sans rien dire.
C'était une gifle de femme, mais il était faible, et il se retrouva à demi penché la main sur la joue, un petit filet de sang suintant de sa narine droite. Elle avait réveillé son nez cassé, la donzelle!

Durant le colloque d'Agenois, il ne dit rien, restant dans la même position le regard sombre. Il s'était fait humilier et il avait l'étrange envie de rendre ce coup. Il s'en savait capable, il avait déjà frappé une demoiselle qui avait essayé de cautériser au fer rouge une plaie... un frisson lui parcourut l'échine à ce souvenir.

Néanmoins, il n'en fit rien. Parce qu'il savait garder le controle de lui-même (surtout depuis qu'il était brisé de partout), et parce qu'il avait réfléchi, Agenois n'était pas une soubrette, et se risquer à faire le goujat (plus qu'il ne l'était déjà en tout cas) n'était pas une bonne idée.

Sa tête occupée par des échos qui rebondissaient sur les parois de son crâne "quelle peste!" "fais la taire!" "ne bouge pas..." "frappe!", il ne comprit que quelques bribes de son soliloque.

Il sut tout de même reconnaitre le silence quand il s'installa de nouveau, et suivit des yeux la marche agitée de la jeune dame, qui vint finalement soutenir son regard noir. Elle était si proche qu'Adrien pensa qu'elle voulait qu'il l'embrasse. Et il se fit un plaisir de jouer celui qui ne le voyait pas.

Il se recula d'une courte enjambée.


-Je n'ai besoin de personne! Surtout pas de votre pitié.
Je préfère encore crever comme un rat au milieu des ordures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des recherches infructueuses...   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Des recherches infructueuses...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Statistiques de recherches
» [S] Des recherches pas très fructueuses
» SOS !!! Faire des recherches, comment on fait ?
» Les chasseurs de trésors reviennent
» La Compagnie des [Nom à débattre] recherches aventuriers. 3/4~5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: